×
  • Partagez
  • E-mail
  • Intégrer
  • J'aime
  • Contenu privé
 

Azure Brain: 4th paradigm, scientific discovery & (really) big data

by on Apr 23, 2013

  • 430 vues

Un cloud pour comparer nos gènes aux images du cerveau" Le pionnier des bases de données, aujourd'hui disparu, Jim Gray avait annoncé en 2007 l'emergence d'un 4eme paradigme scientifique: celui ...

Un cloud pour comparer nos gènes aux images du cerveau" Le pionnier des bases de données, aujourd'hui disparu, Jim Gray avait annoncé en 2007 l'emergence d'un 4eme paradigme scientifique: celui d'une recherche scientifique numérique entierement guidée par l'exploration de données massives. Cette vision est aujourd'hui la réalité de tous les jours dans les laboratoire de recherche scientifique, et elle va bien au delà de ce que l'on appelle communément "BIG DATA". Microsoft Research et Inria on démarré en 2010 un projet intitulé Azure-Brain (ou A-Brain) dont l'originalité consiste à a la fois construire au dessus de Windows Azure une nouvelle plateforme d'acces aux données massives pour les applications scientifiques, et de se confronter à la réalité de la recherche scientifique. Dans cette session nous vous proposons dans une premiere partie de resituer les enjeux recherche concernant la gestion de données massives dans le cloud, et ensuite de vous presenter la plateforme "TOMUS Blob" cloud storage optimisé sur Azure. Enfin nous vous presenterons le projet A-Brain et les résultats que nous avons obtenus: La neuro-imagerie contribue au diagnostic de certaines maladies du système nerveux. Mais nos cerveaux s'avèrent tous un peu différents les uns des autres. Cette variabilité complique l'interprétation médicale. D'où l'idée de corréler ldes images IRM du cerveaux et le patrimoine génétique de chaque patient afin de mieux délimiter les régions cérébrales qui présentent un intérêt symptomatique. Les images IRM haute définition de ce projet sont produites par la plate-forme Neurospin du CEA (Saclay). Problème pour Les chercheurs : la masse d'informations à traiter. Le CV génétique d'un individu comporte environ un million de données. À cela s'ajoutent des volumes tout aussi colossaux de pixel 3D pour décrire les images. Un data deluge: des peta octets de donnés et potentiellement des années de calcul. C'est donc ici qu'entre en jeu le cloud et une plateforme optimisée sur Azure pour traiter des applications massivement parallèles sur des données massives... Comme l'explique Gabriel Antoniu, son responsable, cette équipe de recherche rennaise a développé “des mécanismes de stockage efficaces pour améliorer l'accès à ces données massives et optimiser leur traitement. Nos développements permettent de répondre aux besoins applicatifs de nos collègues de Saclay.

Statistiques

Vues

Total des vues
430
Vues sur SlideShare
430
Vues externes
0

Actions

J'aime
0
Téléchargements
4
Commentaires
0

0 Ajouts 0

No embeds

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Importé via SlideShare au format Adobe PDF

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Annuler
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

Azure Brain: 4th paradigm, scientific discovery & (really) big data Azure Brain: 4th paradigm, scientific discovery & (really) big data Presentation Transcript