Les relations
extérieures
De quoi parle-t-on ?
Types de relations extérieures
- L’aide.
- La coopération.
- L’intégration.
- La diplomatie territoriale.
- Le commerce ex...
L’aide
L’aide consiste à fournir à un pays en difficulté des apports financiers,
techniques ou en personnel soit sous form...
La coopération
De façon très large, la coopération c’est l’établissement d’une relation
positive, constructive, mutuelleme...
La coopération fonctionnelle
et institutionnelle
La coopération fonctionnelle consiste à conjuguer les moyens
permettant d...
L’intégration
Par intégration on peut entendre un processus tendant à unifier dans le
domaine économique ou politique un e...
La diplomatie territoriale
Selon Fred CONSTANT (Ambassadeur délégué à la coopération régionale
Antilles-Guyane), « Par dip...
Le commerce extérieur
Le commerce extérieur concerne l’ensemble des échanges de biens et
de services avec des entités exté...
Pour une stratégie concertée
des relations extérieures
Compte tenu de la diversité des acteurs publics et privés impliqués...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence Terra Nova – Le développement des relations extérieures : Quelles opportunités pour la Martinique ? - Intervention d'Emmanuel Jos : Les relations extérieures, de quoi parle t-on.

257 vues

Publié le

Conférence organisée par Terra Nova Martinique le 2 juillet 2015 sur le Campus de l'Université des Antilles de Schoelcher.

Intervenants :

Emmanuel JOS - Professeur émérite de Droit public
Les relations extérieures de la Martinique: De quoi parle-t-on?

Karine GALY- Maître de conférences en Droit public,
Université des Antilles
Que faut il attendre de l’adhésion aux organisations régionales
(AEC, CEPALC, OECS, CARICOM, etc)?

Marie-Noëlle CATAYEE - Responsable du service International, CCIM
Quelles opportunités pour les entreprises martiniquaises?

Justin DANIEL - Professeur de Science politique, CRPLC
Les martiniquaises, les martiniquais et la Caraïbe:
Quelles perceptions? Quelles implications?

Plus d'informations : http://tnova.mq/

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
257
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
48
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence Terra Nova – Le développement des relations extérieures : Quelles opportunités pour la Martinique ? - Intervention d'Emmanuel Jos : Les relations extérieures, de quoi parle t-on.

  1. 1. Les relations extérieures De quoi parle-t-on ?
  2. 2. Types de relations extérieures - L’aide. - La coopération. - L’intégration. - La diplomatie territoriale. - Le commerce extérieur.
  3. 3. L’aide L’aide consiste à fournir à un pays en difficulté des apports financiers, techniques ou en personnel soit sous forme de dons, soit à des conditions de faveur. Elle intervient notamment en cas de catastrophes naturelles ou dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Elle procède de motivations en principe humanitaires. Toutefois, elle n’est pas toujours désintéressée dans la mesure où elle peut être instrumentalisée directement ou indirectement pour servir des intérêts politiques ou économiques (aide liée).
  4. 4. La coopération De façon très large, la coopération c’est l’établissement d’une relation positive, constructive, mutuellement profitable, non conflictuelle avec des entités extérieures. De façon plus précise la coopération consiste à mener des actions communes, à réaliser un projet ensemble. Elle suppose un apport substantiel de chaque partenaire. Ce type de relation peut être motivé par l’existence d’une identité commune ou d’intérêts communs dans les domaines politiques, sécuritaires, économiques, sociaux, environnementaux.
  5. 5. La coopération fonctionnelle et institutionnelle La coopération fonctionnelle consiste à conjuguer les moyens permettant d’apporter une réponse collective plus efficace que l’action individuelle à des problèmes ou besoins communs (protection de la santé, de l’environnement, formation, transport, lutte contre les trafics illicites, etc.). Elle trouve généralement sa nécessité dans l’existence d’une interdépendance plus ou moins forte entre les entités concernées. La coopération institutionnelle consiste à créer des organismes ou organisations de caractère permanent dotés d’un secrétariat.
  6. 6. L’intégration Par intégration on peut entendre un processus tendant à unifier dans le domaine économique ou politique un espace donné par des mécanismes appropriés. L’intégration suppose le transfert d’un pouvoir de décision dans des domaines précis à une entité commune. Ainsi, dans les domaines concernés, pourront être adoptées des règles qui s’imposent dans les pays et territoires qui font partie de cette entité. On dira qu’elle est supranationale. L’intégration se distingue ainsi des relations de coopération au sein desquelles les divers partenaires conservent la totalité de leur pouvoir de décision.
  7. 7. La diplomatie territoriale Selon Fred CONSTANT (Ambassadeur délégué à la coopération régionale Antilles-Guyane), « Par diplomatie territoriale, on désigne la participation des collectivités locales à la mise en œuvre de la politique internationale de la France. En fait, il s’agit de promouvoir une diplomatie coordonnée, mais démultipliée, qui s’appuie et s’enrichit par l’action extérieure des collectivités territoriales, notamment celle des régions ».
  8. 8. Le commerce extérieur Le commerce extérieur concerne l’ensemble des échanges de biens et de services avec des entités extérieures (importations, exportations). La logique du commerce n’est ni celle de l’aide, ni celle de la coopération, ni celle de la diplomatie. Elle vise à réaliser des bénéfices. Ces relations relèvent du secteur privé mais les pouvoirs publics (européens, nationaux et locaux) peuvent leur offrir un cadre réglementaire et des infrastructures plus ou moins favorables.
  9. 9. Pour une stratégie concertée des relations extérieures Compte tenu de la diversité des acteurs publics et privés impliqués dans le développement des relations extérieures de la Martinique, en particulier avec les États et territoires de la Caraïbe, une complémentarité s’avère utile pour une plus grande efficacité. Ce peut être l’objet de l’élaboration d’une stratégie partenariale concertée conçue en fonction d’une vision du développement qu’il s’agit de promouvoir.

×