Le roman

283 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
283
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le roman

  1. 1. Quand l’amour s’enfuit 1 « Maman, est-ce que c’est tout? » dit Digital à sa mère à la cuisine. « J’aimerais d’y aller chez Michel » « Pas aujourd’hui mon joli fils. Peut-être demain s’il te plait. J’aimerai que tu m’aide. Tu sais, demain, Tantine Belle seriez-là avec Tonton Bla. « Alors, comment pourrais-moi concourir maman ? » « Il n’y a pas trop à faire pour le moment. Il n’y a que les affaires domestiques telles que le nettoyage. » Un silence court se passa. Pour Digital, il avait commencé son inquiète. « Attends, pas à l’instant mais dès que ton émission favorite terminera » Il était vraiment très froid. C’était le soir de vendredi pendant les vacances et comme d’habitude Digital était sur le point de regarder Le Satire à la télévision avant aller à la salle d’ordinateur. Ce jour-là, l’émission était si intéressante car il y avait trop à rire. Dix minutes sont passées des que le téléphone sonna. Digital se leva vers le salon d’où il le prit. « Allo ! C’est moi Sophie la collègue de Digital, quelqu’un à l’appareil ? » dit la voix destinateur. Immédiatement, il a décidé de déconnecter. Digital rappelle bien comment il a rencontré Sophie pour la première fois au campus de l’Université de Sagesse. Il était vraiment plus âgé qu’elle. Digital, fut en train de faire son inscription à la faculté des lettres d’où il fera une licence des lettrés en psychologie les quatre années après. Une jolie fille d’environ dix-neuf ans s’approchât. Digital la salua chaleureusement. C’était le grand sourire qui l’avait attiré. Une conversation élancée suivait. On parlant, on riant, on blaguant et le temps passa – le jour d’où Digital rencontre son sœur de cœur. Est- ce que c’est Sophie ? Ce fils de Monsieur Rosette fut très beau, grand séduisant à l’âge dizaine il a déjà le sens des amants comme son père quand il était jeune. Les chiens ne font pas des chats, n’est
  2. 2. Quand l’amour s’enfuit 2 pas ? Comme d’habitude ses parents lui ont données trop des conseils concernant la vie scolaire avant lui laisse à démarrer ses études universitaire. « Fais attention aux filles universitaires, faites attention mon fils. Le SIDA est là est-il t’attend patiemment il n’est pas doux comme du cidre. Si tu aimerais une boisson, ne bois que du lait et de l’eau. Fais attention aux études. Ses fruits sont si plus magnifiques que la plus belle fille mondiale. » dit la voix à son tête. À ce moment-là en reposant dans sa chambre d’où il aimerait regarder la télévision, récupérait son appel avec Sophie mais cette fois-ci vers son portable. Le téléphone sonnant sans une réponse au destinateur. Ça lui rendre si triste comme une tortue pressée, il décida de se mettre en sommeil. Aussitôt qu’il commença à se coucher, que sa mère l’appela. C’est l’heur de diner - vingt heures le pile mais Digital n’avait pas encore fait ce qu’il il devait fait comme sa mère l’a demandé. Sa mère l’appela une fois parce qu’il prit trop de temps d’aller à la salle à manger ni à la cousine. Tranquillement, son mère s’en alla chez Digital pour savoir ce qu’il fait ; ce qui a l’empêché de se réveil. En pleuvant, sa mère se rapprocha et il frappa la porte de chambre de son fils d’où il l’a trouvé. De même, elle commença à pleuvoir. « Ça va mon beaux ? » demanda-t-elle en l’embrassant. « C’est l’heure de manger, Allons- y ! » Elle se tint à sa main en avançant à dîner. C’était son plat favori qui a le se réjouît. Ça lui plaît qu’il s’éloigna à sa tristesse des larmes. Il oublia les pleurs de Sophie, son miel. La cousine, Mme Rosette, a toujours eu recours aux épices, jadis plus que ce jour-là, pour donne un attrait supplémentaire à la nourriture pour son fils. Elle a usé des épices avec modération pour que leur gout ne masque pas celui des aliments. « Merci maman pour le dîner. Oh ! Que j’aime bien vos plats doux comme du miel. Aucune femme ne vous compare. » Tout à coup, il y avait un bruit dehors qui semblait comme une explosion de feu. Une panne d’électricité eut lieu à la boite de compteur électrique. Ce qui suivait c’était un noir total à la maison avec la pluie dehors. La froide augmenterait. Le lendemain, les
  3. 3. Quand l’amour s’enfuit 3 techniciennes électrique doivent faire un dépannage car le coup de foudre avait abîmé quelques des installations électrique. Tristement, Digital n’avait que le choix de se coucher si tôt par contre de faire la grasse matinée comme d’habitude. C’est nécessaire à lui parce que, qui dort dîne ; il alla dormir du sommeil du juste. Rien d’électricité ; rien d’ordinateur connecté à l’internet ; rien de chatter. Ni son ordinateur portable ni son portable ne pouvait pas allumer à cause des batteries déchargées. À quoi faire le fils de Rossetti ? Se dormi a poings fermés en rêvant de dormir à la belle étoile. Le jour suivant, Digital se réveille si tôt que comme d’habitude et se connectait á l’internet, d’être précise aux réseaux social. Que sa mère ne pas le déranger : les ados parlent d'amour dans histoires vécues. Avec Sophie tout est bien maintenant ici, c’est la vie visuelle ou virtuelle. Il attend un coup de fil au moment où le train qui se ramène chez lui entre en gare. Digital est du genre à croire dans les progrès de la science et en sa bonne étoile numérique. Il proposa à Michel qu’il serait disponible l’après-midi chez eux. Il fut presque onze heures du matin mais Digital n’avait fait rien qui concerne les affaires domestique pour l’arrive des visiteurs – les parents. Qu’il rend maman en gars avec lui. Ce qu’il fit c’était de les fit brusquement sans faites d’attention pourvu qu’il visitait son ami l’après-midi. Les techniciens de repérage électrique étaient arrivés à midi. C’est la même heure que Digital sortit pour la maison de Michel. « Ou est tu Digital ? » demande sa Mère, sans une réponse, il a déjà quitté sans sa connaissance. Quelques minutes plus tard, Digital arrivèrent chez Michel. Il a grimpé en haut d’un escalier raide. Et toujours pas de coup de connexion avec Sophie. Compartiments blindés. Il joua des coudes pour trouver sa place parmi une bande d’ados à capuches masqué jusqu'au nez, mines renfrognées. Leurs visages sont rétroéclairés par les écrans de leur smartphones. Leur mode de communication virtuelle fut étudié par les sociologues.
  4. 4. Quand l’amour s’enfuit 4 Un coup d’œil au sien, mais rien à voir, pas de connexion. Il coula un œil à celui de son ami « Michie, tu as connard avec ta meuf ». Il redresse son téléphone aussi sec. « Excusez-moi, est-ce que vous avez le réseau, là ? » Interloqué, l’ado se tourne vers ses camarades via téléphone dehors. Les autres opinent, ils l'ont aussi. Une conversation s’engage. Ils discutent opérateur, le sien - qui a pourtant pignon sur rue, semble en voie de péremption. D'un coup, Digital se rapta son smartphone, le tripote, et, ouf, se le rend. Et de fait, il sonne. « Suffisait d’éteindre et de rallumer, monsieur » dit l’opérateur de réseaux téléphone. Quelques minutes plus tard, l’affaire pliée, soulagée, pas important, finalement : il doive retourna à sa place. Mais avant ça, on se rappela que l’ouverture des études commencera là. Il dit encore. "C'est le sérum quand le réseau passe pas", me confirme le jeune. « Michel, il est blasé, sa meuf l’a planté mais c’est lui qui a déconné et il ne veut pas comprendre. Pourtant, on lui dit tous. Mais il a plus de forfait dans le réseau de sa tête... » Et tout le monde se marre. Simple comme un coup de fil dans le Rouen-Paris... À quatorze heures et demi, Digital décida de retourner chez eux. Il était en train de ne pensa que Sophie. Ses imagination de futur, aucune pouvait des arrêter. A la maison il s’entra dans sa chambre. Apres cinq minutes, Maman lui appela d’aller pour saluer le tonton et la tantine. Avec son portable à sa main, il se leva vers le salon. Il les salua sans un regarde de ses visages. Il n’était que connecte en regardant son portable. Et puis il décida d’aller dehors la maison. En route, en Facebook, il a trouvé un message qui a fait son cœur presque d’arrêté de battre : Tu m'avais promis tellement de belles choses, tu me l'avais promis, souviens-toi ...Tu m'as promis que tu m'aimerais toute la vie, que personne ne pouvais m'aimer comme tu m'aimais. Et moi je te croyais ... Alors pourquoi tu m'as fait ça ? Pourquoi du jour au lendemain ces belles promesses se sont envolées ..? Est-ce que tu t'es au moins demandé ce que je pouvais ressentir à ce moment-là ? Toi, peut-être que ça ne t'as rien fais, tu m'as vite oublié, mais moi, tu étais le
  5. 5. Quand l’amour s’enfuit 5 premier pour qui je ressentais ça, c'était si fort pour moi ... Mais tu m'as laissé, comme ça, en laissant tes promesses derrière toi ... Depuis ce jour, j'ai peur, peur d'être incapable d'aimer à nouveau comme je t'ai aimé, et que personne ne pourras te remplacer ... Mais ça tu t'en fou. Toi tu as tourné la page depuis bien longtemps. Mais dis, est-ce que, au moins, tu te rappel de cette date qui nous avais porté bonheur, il y a maintenant bientôt un an, notre date ..? Moi oui, je m'en souviens, parce que je sais que ce jour-là, j'aurais dû savoir que l'amour est un combat perdu d'avance ... ne me parle point, adieux ! Confus, avec un cœur cassé il n’avec que deux choix entre se battre ou d’accepter et puis s’avancer sans u regard de retour. Il se demande trop des questions si y-a-t-il vraiment l’amour. Ce jour-là, il était dormir sans un repas ni le bonheur. Le matin suivant quand Digital était en train de petite déjeuneur, il a reçu une invitation d’assister à la fête de mariage de son cousin, Amicus et sa belle femme. Quelle nouvelle ! Il espérait qu’il y aurait trop à boire et trop à manger comme âne. Ça doive était passée dans une semaine ; pendant le weekend La journée de la fête mariage était arrivée et Digital avait trop à s’amuser. Par bonheur il a trouvait son ami, Cassanova, des années des écoles primaires. Avec une conversation courte, en se séparant mais s’en promis de se rencontre après la cérémonie. Quant à lui, Cassanova découvre que les mariages peuvent avoir une fin heureuse. Pour la plupart des étudiantes universitaires, le mariage est une belle et longue cérémonie de jour qui apporte deux personnes et leurs familles ainsi à la fois juridiquement et spirituellement. Elles regardèrent les mariages comme une mascarade. Pourquoi ? C’est d’où les faits saillants de ces événements incluent les grossesses créatives cachés. Les futurs mariés se déplaçant comme des zombies, car on cache ses gueules de bois. Les parents tentent de se surpasser les uns les autres dans le département cadeau. Il ne fut pas mauvais du tout cependant. Cassanova a trouvé que le mariage fait ressortir la vraie nature bestiale qui réside en chacun de nous. Parfois, il pense que les femmes célibataires et universitaires ont une réunion la veille et décident d'être aussi avancer qu'il est humainement possible; des flirteurs qui fassent lieux doux aux dames ; ça c’est normal pendant les fêtes comme cela. Parle de diable qui arrive ; d’où Cassanova s’en restait, par le bonheur, Monique, une petite-amie de Digital, de première année collégienne vienne. On ne connait pas l’une l’autre
  6. 6. Quand l’amour s’enfuit 6 mais avec une conversation intéressant on s’accrochèrent. Monique et lui étaient assis à l'autre bout de l'accueil que l'événement touchait à sa fin. Et fidèle à sa théorie sur les femmes et les mariages, la conversation avait pris une connotation suggestive en moins de quinze minutes. Pour leur ajustement parfait, en sirotant quelques verres de vins comme l'un des parents du côté du marié a fait une annonce de fermeture très longtemps. La fête de mariage peut se déplacer âpres la fête des mariés dans la région en banlieue, et qu'il avait l'intention d'être là ... avec Monique à ses côtés bien sûr. Il a négligemment mis en place l'idée d'un son d'accompagnement et n'a pas été déçu. Après la mariée et le marié ont fait leur sortie dramatique, il a conduit Monique à sa maison où elle pourrait se transformer en quelque chose de plus parfaite, il a secrètement souhaité qu'elle avait décidé de garder la robe parfaitement raccord qui avait attiré l'attention d'un certain nombre de hommes à la fonction. L'appartement de Monique était une confortable d'une chambre située à proximité du centre de la ville. Alors qu'ils marchaient dans la maison là, elle lui demanda de se rendre à l'aise dans le salon et lui a offert un verre de vin. Elle s'est ensuite excusée et a glissé dans la douche. En regardant la dame très fifille mise en place de l'appartement, il pouvait dire immédiatement que nul homme qui se respecte n'aurait jamais l’appelait ce lieu de son domicile, ce qui signifie probablement qu'elle était célibataire. Trente minutes plus tard, Monique entra dans le salon et toutes les pensées de l'autre robe qu’elle porta sont été disparues à l’instant. Elle portait une robe bleue très approprié que s'accrochait à ses courbes juste aux bons endroits, il a pensé et a perdu l'envie de lorgner. - Salut- il dit et cala sur le vin dans sa bouche. - Comment regarde-moi ? - elle l’a demandé Après avoir retrouvé une certaine sérénité, il a réussi à dire, superbe. La fête après c’est allé et venait avec Monique et lui prenant guère attention. Ils ont été enveloppés dans un cocon de flirt et de l'alcool pour la plupart de la nuit, elle lui a dit qu'elle voulait s'amuser
  7. 7. Quand l’amour s’enfuit 7 et de ne pas se soucier du lendemain. Il lui a dit qu'il fournirait le plaisir si elle a fourni de l'entreprise. Mais avant leur fête, Cassanova a décidé de prier : Notre bière qui est au frais, Que ta mousse soit sanctifiée, Que ton verre vienne, Que ta distribution soit faite, Sur la table comme au comptoir, Donne-nous aujourd’hui, notre houblon quotidien, Pardonne-nous nos gueules de bois, Comme nous pardonnons aussi, À ceux qui nous ont donné du coca, Soumets-nous à la tentation, Et délivre-nous de la soif Amen Le spectacle inoubliable soit venu. Leur premier baiser qui s'est passé dans le parking alors qu'ils s'apprêtaient à quitter. Il a ouvert la portière du passager pour lui permettre de se glisser dans la voiture, mais elle glissa ses bras autour de sa taille la place et le rapprocha. Ses lèvres se verrouillé et le reste du monde est devenu noir. Ils doivent avoir passé plus de cinq minutes dans les bras les uns les autres comme ils ont donné les préposés au stationnement d'un spectacle qu'ils n'oublieront pas. Après un retour de trajet pour rejoindre l'appartement de Monique, ils étaient à nouveau dans son parking. Ils se sont heurtés à quelques reprises tout en essayant de monter les escaliers avant qu'il ne décide de prendre sa juste place et accélérer les choses. Comme ils eurent enfin dérivé vers le sommeil d'une heure et demi plus tard, il a rejoué les événements de la journée, sourit, et fit une note mentale de ne pas manquer le prochain mariage qui est venu. D’autre cote, Digital était si on fête comme la reste du monde. Il vint de trouvait une femme jolie, oui, c’est une jolie femme. La beauté d’une femme ne reste qu’aux yeux du propriétaire de la bière ou du vin d’être précise. Si elle était en couple ou fiancée, n’était pas de la grande signifiance. Chaque fois qu'elle regardait, toute pensée logique fondu, et avec raison. Ce n'était pas un rêve, ou même une hallucination provoquée par la drogue, ce qui était sa date, Bella,
  8. 8. Quand l’amour s’enfuit 8 et espérons-le, ce dîner était un prélude à un one night stand. Mais avant il aller de l'avant de lui-même, peut-être qu'il devrait commencer par les présentations. «Son nom est Bella. Si vous l'avez vu marcher dans la rue, vous auriez probablement appellerai un citoyen moyen. Pour ses amies, elle est le gars qui travaille dur mais il a encore le temps de faire la fête quand l'occasion l'exige. Pour ses amis, il était le gars qui leur montre un bon moment à plus d'un titre. Et à sa fiancé, elle est un rêve devenu réalité et la raison pour laquelle ils vont être parents. En brisant la glace. Avant de se demander, elle va répondre à la question d'un million de livres: Non, sa fiancé ne s'appelle pas Digital. Digital n’est qu’un étudiante a l’université intéressé du marketing des réseaux des medias sociaux qu'elle avait rencontré lors d'un cocktail d'entreprise. Son approche directe a été la première chose qui a attiré son attention - que et son étonnante beauté. Sa personnalité respirait la confiance et le fait qu'elle l'avait convaincu d'investir dans des produits non conformes aux normes de son entreprise a été défini sous tension. Et c'est ainsi qu'il a décidé de lui demander de sortir. Il l'emmena dans l'un des restaurants les moins fréquentés de ville pour éviter toute réunion accidentelle maladroit avec un des amis de sa fiancée. Un repas cher et une bouteille de vin à prix modéré ont suffi pour briser la glace comme Bella bourdonnait encore sur les périls du monde du marketing. Elle était très content de voir parler de son métier jeté quelques commentaires ici et là. Une deuxième bouteille de vin était tout ce qu'il fallait pour passer la conversation de la reconnaissance du produit romantique. Il a dirigé avec en tâtant le soir vers son but ultime, alors qu'ils quittaient la salle à manger du restaurant et se sont dirigés vers le bar. Les alcools forts seraient le dernier clou dans le cercueil. « En amour il n’y a pas de calcul ». Quatre coups de tequila plus tard, Bella et lui étaient dans les bras l'un de l'autre sur la piste de danse faiblement éclairée. La musique lente, rythmique était l'excuse parfaite pour tenir plus près de lui que n'importe quel homme devrait. Il pouvait dire qu'elle était prête pour la prochaine étape, et ainsi pouvait-elle.
  9. 9. Quand l’amour s’enfuit 9 « Salut chérie. Je suis juste en laissant le dîner d'affaires. Je serai à la maison dans quelques minutes » – dit le fiancé de Bella. Quand l'amour s'enfuit, il n'y a jamais de vainqueur. Si on pouvait tout refaire, balayer ses erreurs, on n'oublie jamais rien, on vit avec parce qu’on a plusieurs vies mais une seul grande histoire de cœur. ***************************************************************************

×