SOLIDARITÉ - HUMANISME - OUVERTURE - RESPECT - AUTONOMIE - PROFESSION­NALISME
RAPPORT
D’ACTIVITÉ 2014
www.coallia .org
PAGE
6
PAGE
10
PAGE
4
PAGE
14
PAGE
18
PAGE
22
PAGE
30
PAGE
32
PAGE
34
PAGE
35
PAGE
23
PAGE
25
PAGE
28
SOMMAIRE
	 LES TEMPS...
ÉDITO
Coallia, une association à maturité
En 2014, Coallia a entamé sa mue. Tout en poursuivant le développement de nos ac...
17 AVRIL
JOURNÉE D’ACCUEIL natio-
nale pour les emplois d’avenir em-
bauchés par Coallia, réunissant
50 jeunes en emploi d...
LES TEMPS FORTS
 DE L’ANNÉE 2014
JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE
OCTOBRE
LANCEMENT de Coallia Soleil,
un ...
RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE
(Nombre d’établissements)
ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ
LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ
LÉGENDE
Foyers d...
Au 31 décembre 2014, cette activité totalisait 19 669 lots,
dont :
	8 491 places FTM (contre 9 534 à fin 2012)
	11 088 log...
Dans le secteur de l’habitat des jeunes, dont l’importance
augmente de manière régulière et continue au sein de notre
parc...
Mise en service de la pension de famille “Henri Dunant”,
de Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) : issue
de la transf...
RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE
(Nombre d’établissements)
ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ
L'HÉBERGEMENT SOCIAL
LÉGENDE
Demande d’...
En prenant en compte les spécificités territoriales, notre
intervention couvre l’ensemble des différentes étapes de
ces di...
Les compétences spécifiques de ces établissements, combi-
nées à une approche singulière et personnalisée, permettent
aux ...
Les centres d’hébergement
pour personnes en situation d’exclusion
Depuis plusieurs années, le secteur de l’accueil, de l’h...
RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE
(Nombre d’établissements)
ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ
L'ACCOMPAGNEMENT
MÉDICO-SOCIAL
LÉGENDE
...
Les types d’accompagnement proposés
L’intégration de nouveaux établissements et services contri-
bue à diversifier l’offre...
L’Ehpad “Chantereine” de Choisy-le-Roi a ouvert ses portes en 2014
et a reçu un trophée Cramif pour la prévention des risq...
degré élevé de dépendance puisque les deux tiers d’entre
elles sont en GIR * 1, 2 ou 3. Près de 39 % d’entre elles sont en...
RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE
(Nombre d’établissements)
ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ
LA PROMOTION SOCIALE
LÉGENDE
Formation
...
La promotion sociale a pour vocation d’optimiser la sécu-
risation des parcours et l’accès à la formation tout au long
de ...
bénéficiaires du RSA : plateforme de positionnement lin-
guistique à visée professionnelle pour le conseil général
des Hau...
service d’accompagnement RSA pour 1895 personnes en
difficulté d’autonomie sociale et dont la santé ou la sécurité
est men...
PROGRAMMES IMMOBILIERS EN COURS
LA MAÎTRISE D’OUVRAGE
Coallia intègre la compétence de maîtrise d’ouvrage au sein de la di...
L’ENTRETIEN TECHNIQUE
ET LA GESTION DU PATRIMOINE
Les opérations pour lesquelles un ordre de service travaux a été
délivré...
QUALITÉ ET SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL
Les projets “Paris intra-muros”, souvent très enclavés, sont
aussi l’occasion de m...
LES RESSOURCES HUMAINES
Effectif global Coallia
(CDI-CDD hors contrats aidés)
Avec l’ouverture de l’Ehpad * de Choisy-le-R...
la constitution de comités de recrutement, permet de croiser
les regards sur les candidatures.
Accompagnement de l’ouvertu...
En parallèle une cellule d’écoute psychologique permet
à chaque salarié, à titre individuel, de contacter un psycho-
logue...
LE CODÉVELOPPEMENT
En 2014, outre la gestion de l’appel à projets annuel, le suivi des réalisations
et l’instruction des p...
Agriculture / maraîchage
	Équipement et aménagement d’une unité d’élevage
de poissons combinée à des cultures de légumes d...
ÉLÉMENTS FINANCIERS
DE L’EXERCICE 2014
Compte de résultat consolidé 2014
	Le résultat 2014 du groupe Coallia est de 439 K€...
Compte d’exploitation (en M€) 2014 2013
M€ %CA M€ %CA
CHIFFRE D’AFFAIRES 203,9 185,3
Production Immobilisée 3,9 3,9
Subven...
CONSEIL D'ADMINISTRATION
LA GOUVERNANCE
COLLÈGE DES ADHÉRENTS
	Patrick LAPORTE, président
	Ancien coordonnateur au conseil...
ORGANISATION GÉNÉRALE
COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA GOUVERNANCE | PAGE 33
PARTENARIATS FINANCIERS,
INSTITUTIONNELS, RÉSEAUX
Les réseaux professionnels
En régions ou au niveau national, nous partic...
ALT : allocation logement temporaire
AMP : aide médico-psychologique
ASLL : accompagnement social lié au logement
AVDL : a...
Association loi 1901
Siège social • 16-18 cour Saint-Eloi • 75592 Paris cedex 12 • Tél. 01 53 46 38 38 • Fax 01 53 46 39 0...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

COALLIA-Rapport d activité

1 248 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 248
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

COALLIA-Rapport d activité

  1. 1. SOLIDARITÉ - HUMANISME - OUVERTURE - RESPECT - AUTONOMIE - PROFESSION­NALISME RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 www.coallia .org
  2. 2. PAGE 6 PAGE 10 PAGE 4 PAGE 14 PAGE 18 PAGE 22 PAGE 30 PAGE 32 PAGE 34 PAGE 35 PAGE 23 PAGE 25 PAGE 28 SOMMAIRE LES TEMPS FORTS DE L’ANNÉE 2014 LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ L’HÉBERGEMENT SOCIAL L’ACCUEIL MÉDICO-SOCIAL LA PROMOTION SOCIALE LA MAÎTRISE D’OUVRAGE L’ENTRETIEN TECHNIQUE ET LA GESTION DU PATRIMOINE LES RESSOURCES HUMAINES LE CODÉVELOPPEMENT LES ÉLÉMENTS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2014 LA GOUVERNANCE PARTENARIATS FINANCIERS, INSTITUTIONNELS, RÉSEAUX GLOSSAIRE Les chiffres présentés dans ce document sont arrêtés au 31/12/2014. Les mots et sigles suivis d’un astérisque (*) sont définis dans le glossaire. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | SOMMAIRE | PAGE 2
  3. 3. ÉDITO Coallia, une association à maturité En 2014, Coallia a entamé sa mue. Tout en poursuivant le développement de nos activités historiques, nous avons affiné et concrétisé notre projet. Après une étude approfondie de notre environnement et une analyse concrète de nos capacités, finalisées dans un diagnostic stratégique présenté au comité de direction et au conseil d’administration en septembre, nous avons pu nous lancer sur nos perspectives à moyen terme. Ce plan “Coallia convergence”, qui nous emmènera en 2020, se concrétise tout d’abord par le lancement de 24 chantiers dont certains sont déjà achevés, d’autres avancent à marche forcée. Avec la réorganisation et l’optimisation des systèmes d’information autour de SAP et la création de notre réseau d’entraide Coallia Soleil, nous fixons l’ampleur de ce que Coallia est devenue, un groupe associatif. Saluons l’arrivée parmi nos équipes de “Connaissance, Espoir et Savoir”, dans l’Essonne, et de l’ARSA, dans l’Orne, deux associations qui nous ont rejoints afin de poursuivre leur mission sous nos couleurs. Avec Coallia Soleil, nous pouvons maintenant aider d’autres opérateurs sans les intégrer directement. Ce projet qui nous tenait à cœur s’est concrétisé avec les premières adhésions nous ouvrant l’accès à de nouveaux métiers en pleine synergie avec nos propres actions. Autre projet important et maintenant bien réel, l’entité «“Soleils et Papilles”, qui assure depuis tout récemment la gestion de nos restaurants sociaux parisiens et qui sera amenée à développer ses prestations dans d’autres établissements Coallia. C’est une bonne nouvelle pour les résidents et les publics voisins de nos établissements qui voient ainsi se pérenniser et se développer une offre de restauration sociale de qualité à très bas prix. Merci donc à toutes les équipes de Coallia pour leur mobilisation dans cette période difficile de transition. Aujourd’hui, notre résultat est en nette progression par rapport à l’année précédente, signe d’une réaction très positive des personnels face aux évolutions annoncées. Merci également à nos administrateurs, fortement mobilisés autour du projet “Coallia convergence”. Et merci à vous tous, partenaires, de votre confiance et votre soutien. Franck Calderini Directeur général Patrick Laporte Président COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | ÉDITO | PAGE 3
  4. 4. 17 AVRIL JOURNÉE D’ACCUEIL natio- nale pour les emplois d’avenir em- bauchés par Coallia, réunissant 50 jeunes en emploi d’avenir, leurs tuteurs, des représentants de Pôle Emploi et des missions locales. 16 MAI INAUGURATION de la résidence sociale “Choisy-de-Lattre”, à Choisy-le-Roi (Val-de- Marne). Ancien foyer de travailleurs migrants accueillant également un centre d’accueil pour demandeurs d’asile, la résidence a été totalement reconstruite pour offrir des loge- ments autonomes, individuels pour la plus- part, quelques logements collectifs étant ré- servés aux familles de demandeurs d’asile. JANVIER FÉVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JANVIER INAUGURATION de la “mai- son des générations”, la rési- dence “Céles­tins”, dans le 4e ar- rondissement de Paris. Propriété d’Elogie, l’établissement abrite une résiden­ce pour jeunes actifs et un établissement pour per- sonnes âgées. Sa vocation : faire cohabiter en harmonie deux gé- nérations au sein d’un espace entièrement réaménagé pour fa- voriser l’échange et l’interaction. JANVIER ÉDITION du projet d’entreprise associative 2013, fruit de 10 mois de travail collaboratif, réunissant 500 salariés de l’association lors de plé- nières et ateliers autour des orienta- tions et des valeurs de Coallia. JUIN INAUGURATION de la pension de famille “Pierre de Coubertin”, à Sens, dans l’Yonne. Auparavant installée dans les murs d’une résidence sociale, la pension de famil­le a ainsi pu s’installer dans ses propres locaux entièrement conçus pour répondre aux besoins de ses résidents. 23 JUIN INAUGURATION de la résiden­ce sociale “Mûriers”, dans le 20e arron- dissement de Paris, en présence de Myriam El Khomri, alors adjointe à la mairie de Paris. Entièrement recons- truite en lieu et place d’un foyer de travailleurs migrants, la résidence abrite également un restaurant social. 10 FÉVRIER FRANCK CALDERINI succède à Jean-Marie Oudot à la tête de Coallia. 18 MARS PORTES OUVERTES à la nouvelle résidence sociale “Tolbiac”, dans le 13e ar- rondissement de Paris, pour fêter la démo- lition-reconstruction de cet ancien foyer de travailleurs migrants abritant également une pension de famille. 2-8 MARS VOYAGE D'ÉVALUATION des projets de codéveloppe- ment par une délégation de sa- lariés et administrateurs Coallia. À PARTIR DU 16 MAI, ACCUEIL DE RÉFUGIÉS SYRIENS afin de les loger et leur offrir un suivi social adapté. Coallia a accueilli 60 % des 500 réfugiés admis en France. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES TEMPS FORTS DE L’ANNÉE 2014 | PAGE 4
  5. 5. LES TEMPS FORTS DE L’ANNÉE 2014 JUILLET AOÛT SEPTEMBRE OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE OCTOBRE LANCEMENT de Coallia Soleil, un réseau d’entraide entre acteurs de l’économie sociale et solidaire aux valeurs partagées. 23 OCTOBRE POSE de la première pierre de l’extension de l’Ehpad * de Cor- beny, dans l’Aisne. SEPTEMBRE SÉMINAIRE du comité de direc- tion et du conseil d’administration à Bordeaux autour du diagnostic stratégique de Coallia afin d’orien- ter son développement pour les 5 années à venir. 14 SEPTEMBRE PREMIÈRE PARTICIPATION d’une équipe Coallia, réunissant 26 salariées, à la course “La Pari- sienne”. NOVEMBRE PRÉSENTATION du diagnostic et des orientations straté- giques issues du séminaire de direction à l’ensemble du mana- gement de Coallia. NOVEMBRE LIVRAISON de la résidence sociale “Arbustes”, Paris 14e , issue du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants. Elle abrite un restaurant social ouvert au quartier et ses espaces communs sont ornés d'œuvres d’artisans bronziers burkinabés réalisées sur commande. 5 DÉCEMBRE VISITE de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, au centre d’accueil pour de­ mandeurs d’asile Coallia de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). JUILLET CRÉATION d’un comité exécutif, cercle restreint de gouvernance autour de Franck Calderini. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES TEMPS FORTS DE L’ANNÉE 2014 | PAGE 5
  6. 6. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE (Nombre d’établissements) ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ LÉGENDE Foyers de travailleurs migrants Résidences sociales Pensions de famille Résidences jeunes travailleurs Locatif Le pôle “logement accompagné” de Coallia regroupe l’ensemble des dispositifs d’insertion par le logement tels que foyers de travailleurs migrants (FTM), résidences sociales, résidences pour jeunes actifs, pensions de famille. Activité historique de Coallia, c’est encore à ce jour le pôle qui accueille le plus de bénéficiaires. 1 197 2 14 11 9 4 1 3 4 4 1 1 3 1 9 4 1 3 9 3 1 2 3 3 2 2 1 1 1 1 4 1 1 1 2 2 1 1 3 2 1 14 4 5 COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ | PAGE 6
  7. 7. Au 31 décembre 2014, cette activité totalisait 19 669 lots, dont : 8 491 places FTM (contre 9 534 à fin 2012) 11 088 logements en résidences sociales (contre 9 726 l’année dernière), dont : • 9 983 logements issus du plan de traitement des FTM (8 563 à fin 2013) • 1 321 en résidences sociales ex-nihilo (1 163 en rési- dences ex-nihilo) • 352 places en pension de famille (322 à fin 2013) La capacité des établissements en locatif et des résidences en ALT (allocation logement temporaire), demeure constante avec respectivement 73 et 49 logements. En raison de l’avancée du plan de traitement, les FTM sont devenus clairement minoritaires dans le parc, au profit des résidences sociales qui représentent 56,4 % de la capacité totale. Même en ne considérant que les établisse- ments issus de FTM, la capacité dédiée au logement des travailleurs migrants est majoritairement constituée de rési- dences sociales. Parallèlement, le nombre et la capacité en pension de famille (+30 places) et en résidences sociales ex-nihilo (+128 logements) continuent de progresser. A l’intérieur de la catégorie des résidences sociales ex-nihilo, le poids de l’habitat des jeunes s’accentue de façon progres- sive mais constante. Sur les 1 321 logements, 324 (24,5 %) sont dédiés aux jeunes, contre 216 en 2013. La transformation en résidence sociale des foyers de travailleurs migrants En 2014, l’engagement de Coallia en faveur de l’amélioration des conditions d’habitat des travailleurs migrants ne faiblit pas. Nous avons poursuivi avec constance et détermination la mise en œuvre de notre programme de rénovation des foyers de travailleurs migrants qui, opération après opération, permet de donner un nouveau visage au monde des FTM, conforme à nos valeurs. Au cours de l’année écoulée, les résidents ont ainsi pu recueillir les fruits de l’investissement et de la mobilisation dans le cadre du plan de traitement des foyers parisiens avec la mise en service de 4 nouveaux établissements issus de FTM : 3 résidences sociales et 1 pension de famille, représen- tant un total de 728 logements PLAI * : Au terme de 4 ans de travaux, les derniers studios tout auto- nomes de la résidence sociale “Tolbiac” (Paris 13e ), qui compte 229 logements, ont été mis en service à l’été 2014. Issue de la réhabilitation d’un FTM du centre d’action sociale de la ville de Paris repris en gestion par Coallia en 2006, cette résidence présente la particularité d’intégrer, outre la résidence sociale, une pension de famille de 25 places. La résidence sociale “David d’Angers” (Paris 19e ), issue d’une opération de démolition-reconstruction d’un foyer de travailleurs migrants, a ouvert ses 86 logements aux rési- dents en mars 2014. En début d’année 2014, les résidents de l’ancien FTM rue Fernand Léger, dans le 20e arrondissement, ont pu intégrer la nouvelle résidence sociale des “Mûriers”, constituée de 232 studios tout autonomes, au sein d’un bâtiment moderne, doté d’un restaurant social. Après la résidence “Saint-Gothard” en 2013, le traitement du foyer de la rue des Arbustes s’est achevée, en 2014, avec la mise en service de la résidence sociale “Arbustes”. Cette résidence flambant neuve compte 156 logements et un restaurant social. La contribution au développement du logement accompagné A côté de l’engagement en faveur de la rénovation et de la transformation des FTM, l’action de Coallia est également orientée vers l’élargissement des capacités d’accueil du logement accompagné. Que ce soit en maîtrise d’ouvrage interne ou dans le cadre des partenariats que nous nourris- sons avec les principaux bailleurs sociaux, nous nous at­ tachons à promouvoir le développement des résidences sociales et des pensions de famille. CAPACITÉS D’ACCUEIL COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ | PAGE 7
  8. 8. Dans le secteur de l’habitat des jeunes, dont l’importance augmente de manière régulière et continue au sein de notre parc, l’année 2014 a ainsi vu la mise en service de deux rési- dences créées dans le cadre d’un partenariat : Créée en partenariat avec Coopérer pour Habiter, du groupe Arcade, une résidence pour jeunes actifs de 66 logements (dont 70 % financés en PLAI * et 30 % en PLUS *) a ouvert ses portes au cours de l’année à Cham­pigny sur Marne (Val-de-Marne). Axée sur la notion de mixité, cette résidence vient renforcer l’offre de loge- ment spécifique pour jeunes avec un produit adapté à l’ac- cueil de couples et de jeunes parents isolés accompagnés d’un enfant. En 2013, Coallia avait été sollicitée par la ville de Semur-en- Auxois (Côte-d’Or) qui souhaitait se désengager de la ges- tion d’une résidence sociale comportant un foyer de jeunes travailleurs. C’est dans ce cadre que Coallia a repris en gestion le FJT de la résidence Coluche, antérieurement géré par le centre d’action sociale de la ville, à compter du 1er janvier 2014. Parallèlement, nous avons poursuivi le projet de transfor- mation en résidence sociale FJT du foyer de jeunes tra- vailleurs de Nevers, dont la maîtrise d’ouvrage est portée par Coallia, et celui visant la création d’une résidence sociale pour jeunes actifs à Vertou (Loire-Atlantique) qui permet d’inaugurer un partenariat nouveau avec ICF Atlantique. En matière de résidences sociales généralistes, 2014 a vu l’achèvement et la mise en service de trois projets de rési- dences sociales ex-nihilo, qui entendent contribuer à ré- pondre au besoin criant de solutions de logement accompa- gné adaptées à l’accueil de familles : La résidence sociale “André Guichard” de Cachan (Val- de-Marne), mise en service au cours du premier trimestre 2014, est issue d’un partenariat entre la ville, initiatrice du projet, l’OPH, qui en a assuré la maîtrise d’ouvrage, et Coallia, qui a répondu favorablement à la demande de la ville de co-construire le projet social et de gérer la struc- ture. La résidence compte 36 logements allant du T1 au T2, permettant l’accueil aussi bien de personnes seules que de couples ou de petites familles. Toujours dans le Val-de-Marne, la résidence “Colombier” d’Ivry-sur-Seine a accueilli ses premiers résidents en juillet 2014. Cette résidence sociale ex-nihilo compte 93 loge- ments. La maîtrise d’ouvrage de l’opération et la gestion de la résidence sont portées par Coallia avec un soutien déter- minant de l’Etat et des collectivités territoriales et, en parti- culier, de la ville d’Ivry-sur-Seine. L’année 2014 a été marquée par l’achèvement des travaux de la résidence sociale “Villa heureuse” de Roissy-en- Brie (Seine-et-Marne). Issue d’une ancienne résidence pour personnes âgées, dont Coallia a fait l’acquisition à la demande de l’Etat, afin d’y développer un projet de gestion en résidence sociale, cette résidence intergénérationnelle offre une solution d’habitat durable aux personnes âgées, tout en développant une offre nouvelle destinée à des couples ou à des petites familles, notamment monoparen- tales, au sein de ses 94 logements. Parmi les solutions de logement accompagné, les pensions de famille constituent une catégorie spécifique, de par leur vocation d’habitat durable pour des personnes en situation d’isolement, pour lesquelles l’accès à un logement de droit commun n’est qu’une perspective lointaine et incertaine. En la matière, l’actualité de Coallia a été marquée par les événe- ments suivants : Ouverture de la pension de famille de Sens (Yonne), dont les 27 studios tout autonomes, flambant neufs, ont pu ac- cueillir les résidents de cette structure qui logeaient transi- toirement, depuis plusieurs années, au sein de la résidence sociale Coallia de Saint-Clément. La pension de famille de Sens (Yonne), livrée en 2014, propose 25 logements autonomes dans un bâtiment entièrement neuf. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ | PAGE 8
  9. 9. Mise en service de la pension de famille “Henri Dunant”, de Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime) : issue de la transformation d’une partie du foyer de travailleurs migrants, cette pension de famille destinée à des per- sonnes seules, compte 16 studios tout autonomes et l’ensemble des espaces de convivialité nécessaires à ce type de structures. Prise en gestion d’une résidence accueil de 12 places à Semur-en-Auxois (Côte d’Or) : cette résidence accueil des- tinée à des personnes seules en situation de handicap psy- chique est implantée au sein de la résidence Coluche, dont la gestion (jusqu’alors assurée par le CCAS) a été confiée à Coallia à la demande de la ville. Les clients Près des 2/3 de nos résidents sont originaires du Maghreb (18 %) ou d’Afrique subsaharienne (57 %). Cette proportion est plus élevée si l’on considère les personnes originaires de ces pays, mais de nationalité française. Cette configuration est liée au poids des FTM et résidences sociales issues de FTM dans le parc. La répartition par âge des résidents reste globalement carac- térisée par le vieillissement qui marque plus fortement les foyers de travailleurs migrants et les résidences sociales issues de leur traitement. Pour autant, de manière lente, le poids des jeunes tend à croître avec 13 % de moins de 35 ans fin 2013, contre 11 % l’année précédente. Dans les résidences sociales ex-nihilo, le public est beau- coup plus jeune : 50 % des résidents ont moins de 35 ans. De même, hors FTM, RS ex-FTM et pensions de famille, près d’un résident sur 4 est âgé de moins de 25 ans. Le personnel Cet axe stratégique emploie 20 % des salariés de Coallia soit l’équivalent de 482 ETP *. La filière service (nettoyage) repré- sente à elle seule 49 % de ce chiffre. Les équipes techniques et responsables d’hébergement représentent pour leur part chacune 20 % de ces effectifs. Le personnel est essentielle- ment masculin et près de la moitié des collaborateurs ont plus de 50 ans. RÉPARTITION DES EFFECTIFS PAR FILIÈRE PUBLICS ACCUEILLIS Répartition des publics accueillis par origine géographique Répartition des publics accueillis par tranche d’âge Répartition des publics accueillis par genre et catégorie d’établissements COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LE LOGEMENT ACCOMPAGNÉ | PAGE 9
  10. 10. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE (Nombre d’établissements) ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ L'HÉBERGEMENT SOCIAL LÉGENDE Demande d’asile / réfugiés Urgence Second axe majeur d’intervention de Coallia, notre activité “hébergement social” englobe les dispositifs d’accueil, d’hébergement, d’insertion des personnes vulné- rables et le dispositif d’accueil des demandeurs d’asile et bénéficiaires de la protec- tion internationale. 16 3 14 4 1 2 1 3 6 9 3 7 2 7 4 1 4 4 3 10 6 4 1 9 8 4 8 4 1 5 3 5 COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’HÉBERGEMENT SOCIAL | PAGE 10
  11. 11. En prenant en compte les spécificités territoriales, notre intervention couvre l’ensemble des différentes étapes de ces dispositifs à savoir : les premiers accueils, l’évaluation des situations d’urgence et l’orientation (plateforme de premier accueil des deman- deurs d’asile, Samu social, 115, accueil de jour…), la prise en charge dans des centres d’hébergement géné- ralistes ou spécialisés proposant un hébergement et un accompagnement social global pour favoriser l’insertion. Notre implication dans ces dispositifs se traduit par la gestion, à fin 2014 de 6 412 places d’hébergement et notre asso­ ciation continue d’être un acteur majeur et dynamique du dispositif national d’accueil des demandeurs d’asile et des bénéficiaires d’une protection internationale. L’accueil des réfugiés syriens Face à la gravité de la situation des réfugiés syriens et dans le cadre du programme d’accueil de ces réfugiés dans diffé- rents pays, mis en place par le haut commissariat aux réfu- giés (HCR), la France s’est engagée à accueillir 500 réfugiés en provenance des pays frontaliers de la Syrie (Turquie, Liban, Jordanie). Reconnue pour son expertise et forte d’un partenariat dynamique avec les pouvoirs publics, Coallia s’est mobilisée pour la réussite de cette opération. Ainsi, avec près de 300 personnes accueillies, représen- tant environ 60 % du contingent national, notre associa- tion a pris une part déterminante à la mise en œuvre du programme 2014. Articulant une solution de logement en bail glissant et un ac- compagnement social personnalisé, l’accueil des familles syriennes s’est déroulé tout au long de l’année 2014. Propo- sant une écoute, un accompagnement de proximité dès les premiers temps de l’arrivée en France, notre intervention comprend un accompagnement personnalisé qui facilite l’inscription dans un nouvel environnement et apporte des réponses au quotidien. Grâce à un travail partenarial fort avec les acteurs publics (mi- nistère de l’Intérieur, Ofii *, Ofpra, CPAM, CAF) et les partenaires locaux, notre action en faveur de ces personnes réinstallées a aussi pour objectif de coordonner l’ensemble des acteurs concernés afin d’apporter des réponses adaptées et rapides aux personnes pour favoriser leur parcours d’intégration. L’accueil des demandeurs d’asile primo-arrivants Coallia gère, par délégation de l’Ofii qui a en charge le dis- positif d’accueil, trois plateformes de demandeurs d’asile, en Seine-Saint-Denis, en Bretagne et en Bourgogne ainsi que deux services de domiciliation pour demandeurs d’asile dans les Yvelines et dans les Hauts-de-Seine. En 2014, nous avons notamment développé, en collaboration avec l’Ofii, le service de domiciliation des Hauts-de-Seine, à Nanterre, complétant ainsi l’offre départementale à destina- tion des demandeurs d’asile primo-arrivants. Notre action vise à faciliter et organiser l’accès des deman- deurs d’asile primo-arrivants aux droits tant en matière de domiciliation que d’information juridique relative au suivi de leur demande d’asile, la scolarisation des enfants, l’accès aux ressources, aux soins et à un hébergement. Les centres d’accueil pour demandeurs d’asile Après une forte augmentation de 428 places en 2013, la capa- cité de notre dispositif s’est stabilisée en 2014. Coallia gère ainsi, au 31 décembre 2014, 3 696 places de centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) dans 35 établissements. Ces places sont réparties sur le territoire de la manière suivante : 1 094 places en Ile-de-France, 2 623 places en régions. Véritable lieu d’accueil, d’hébergement et d’accompagne- ment, les Cada proposent une prise en charge adaptée aux demandeurs d’asile durant toute leur procédure devant l’Ofpra et, le cas échéant, devant la CNDA *. CAPACITÉS D’ACCUEIL Répartition des capacités d’accueil par type d’établissement COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’HÉBERGEMENT SOCIAL | PAGE 11
  12. 12. Les compétences spécifiques de ces établissements, combi- nées à une approche singulière et personnalisée, permettent aux personnes accueillies de présenter leur dossier de demande d’asile dans les conditions les plus favorables. En 2014, 5 823 personnes ont été accueillies dans nos Cada, dont 2 211 nouvelles admissions. Les personnes accueillies sont principalement originaires d’Afrique et d’Europe. Les 5 pays d’origine les plus représentés dans nos établissements sont la République Démocratique du Congo (21 %), la Russie (13 %), la Géorgie (8 %), le Kosovo (7 %) et le Nigeria (6 %). Si l’accueil des ressortissants de République Démocratique du Congo (26 %) et de la Russie (11 %) correspond aux ten- dances nationales, on remarque une augmentation des ad- missions des personnes originaires de République de Guinée (5 %) et du Nigeria (5 %). Conditionné à la durée de la demande d’asile, l’accueil en Cada implique de placer la gestion de la sortie et de “l’après” demande d’asile dans l’accompagnement des personnes. Il s’agit d’une mission complexe, tant par la difficulté que peuvent éprouver les personnes à se projeter après la déci- sion de la demande d’asile, que par la situation sociale et les faibles solutions d’hébergement. Abordée dès l’entrée dans nos établissements, la gestion de la sortie est partie intégrante de l’accompagnement proposé à travers notamment la contractualisation et l’élaboration du projet personnalisé. En 2014, 2 337 personnes ont quitté nos établissements, soit : 947 personnes sous protection internationale (contre 599 personnes en 2013), 1 219 personnes déboutées de leur demande (contre 1 189 personnes en 2013), 171 personnes avant le terme de leur procédure (contre 270 personnes en 2013). Au niveau global, les personnes sortant de Cada le font à titre individuel (29 %) ou vers l’hébergement d’urgence qui concerne 31 % des sorties. Cette dominante des solutions précaires tient au fait que, même si l’accès en Cada aug- mente sensiblement les chances d’obtenir une protection, la majorité des personnes hébergées quittent le Cada en étant déboutées de leur demande. Ainsi, si l’on prend en compte le statut, on constate que la sortie des personnes sous protec- tion se fait essentiellement vers le logement (indépendant ou temporaire). Cette modalité de sortie représente seulement 18 % du total, mais 45 % pour les réfugiés. Au total, si l’on intègre les différentes structures d’héberge- ment d’insertion (CPH, CHRS), plus de 8 réfugiés sur 10 (82 %) sont sortis de nos Cada soit avec une solution de logement indépendante ou accompagnée, soit en poursuivant le par- cours d’intégration et d’insertion au sein d’un dispositif d’hé- bergement adapté. L’intégration des personnes bénéficiaires de la protection internationale Dans le cadre de nos actions en faveur des personnes recon- nues réfugiées ou bénéficiaires de la protection subsidiaire, nous gérons 5 centres provisoires d’hébergement (CPH), d’une capacité de 209 places (20 % de la capacité nationale). Ces CHRS spécialisés répondent à des besoins précis d’ac- compagnement vers l’intégration et l’insertion sociale des publics sous protection internationale. Ce dispositif est com- plété par des dispositifs d’insertion au niveau départemental (Aisne, Oise, Yvelines), axés sur l’accueil en logement tempo- raire associé à un accompagnement spécifique, centré sur l’accès au logement et à l’emploi. ETABLISSEMENTS CAPACITÉ ENTRÉES SORTIES DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR Orléans 40 65 56 6 mois Noyon 30 28 34 6 mois Amiens 30 10 18 14 mois Tours 50 53 60 7 mois Rennes 59 68 72 5 mois TOTAL 209 224 240 8 mois En 2014, nos 5 établissements ont accompagné 464 per- sonnes dans leur parcours d’intégration. A travers une durée moyenne de prise en charge de 8 mois, notre réseau de CPH a accueilli 224 nouvelles personnes et 240 personnes ont ter- miné leur prise en charge, soit un taux de rotation de 114 %. En 2014, Coallia a pris une part déterminante à l’accueil des réfugiés Syriens en France (ici, accueil d’un groupe de 30 personnes à Roissy en mai 2014). COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’HÉBERGEMENT SOCIAL | PAGE 12
  13. 13. Les centres d’hébergement pour personnes en situation d’exclusion Depuis plusieurs années, le secteur de l’accueil, de l’héber­ gement et de l’insertion des publics vulnérables a connu différentes évolutions, telles que la création des services intégrés d’accueil et d’orientation (SIAO) pour piloter les dis- positifs départementaux et le développement des dispositifs d’intermédiation locative pour faciliter la transition vers le logement autonome. Notre engagement est global puisque nous sommes mobili- sés à des degrés différents sur les territoires, dans l’ensemble des étapes de ces dispositifs de veille sociale, d’héberge- ment d’urgence et de stabilisation et d’actions d’insertion. Notre dispositif d’hébergement comptait, fin 2014, 402 places d’hébergement d’insertion et de stabilisation, dont : 308 places sous statut CHRS *, 94 places sous subvention. DISPOSITIFS CAPACITÉ AGRÉE ENTRÉES EN 2014 SORTIES EN 2014 DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR TAUX DE ROTATION CHRS Insertion urgence 240 200 213 13 mois 89 % Stabilisation 162 81 94 20 mois 58 % TOTAL 402 281 307 16 mois 76 % En 2014, nos établissements ont accompagné 588 personnes à travers trois modalités d’hébergement (insertion, urgence et stabilisation). Nos établissements ont réalisé 142 172 journées de prise en charge soit un taux d’occupation de 97 %. La fragilité des personnes accueillies nécessite l’élaboration conjointe de leur projet d’insertion pouvant recouvrir diffé- rentes dimensions sociales, familiales et psychologiques. Les situations de rupture et de vulnérabilité nécessitent un accompagnent social global proposé par nos équipes en articulation avec les différents partenaires territoriaux et dans une durée que l’on s’attache à maîtriser, tout en donnant le temps nécessaire à la mise en œuvre du projet d’insertion. Ainsi, globalement, en 2014, la durée de séjour au sein de nos centres d’hébergement de stabilisation et d’insertion a été, en moyenne, de 16 mois, dont : 13 mois en CHRS, 20 mois en centre d’hébergement de stabilisation. Intermédiation locative Le programme “Solibail” d’intermédiation locative financé par l’Etat propose des logements du parc privé à des ménages inscrits dans un parcours d’insertion, en alternative à l’héber- gement à l’hôtel ou en structure sociale. Il s’articule autour de deux fonctions essentielles : la gestion locative de proximité et l’accompagnement social des ménages. Au 31/12/2014, le dispositif comptait 543 logements franci- liens et 20 dans l’Oise, pour un contingent devant atteindre 800 logements en 2016. A ce jour, Coallia a ainsi accompa- gné vers le logement 357 familles depuis 2009, dont 74 l’an- née dernière. Le personnel Ce sont 568 collaborateurs représentant 521 ETP (soit 22,6 % des effectifs) qui composent le personnel de ce pôle, dont la principale activité touche très logiquement la filière “sociale”. Les femmes en représentent 75 %. PUBLICS ACCUEILLIS EN DISPOSITIF ASILE RÉPARTITION DES EFFECTIFS PAR FILIÈRE D’où viennent les personnes accueillies ? Où vont-elles après avoir quitté nos établissements d’accueil ? COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’HÉBERGEMENT SOCIAL | PAGE 13
  14. 14. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE (Nombre d’établissements) ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ L'ACCOMPAGNEMENT MÉDICO-SOCIAL LÉGENDE Vieillissement Handicap Lits halte soins santé En 2014, Coallia a poursuivi l’accroissement de son périmètre gestionnaire en inté- grant 3 nouveaux établissements et services : 2 Ehpad * et 1 SSIAD (service de soins infirmiers à domicile). 1 1 1 1 1 1 3 4 3 1 1 1 1 2 2 1 2 1 6 1 9 4 1 COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’ACCOMPAGNEMENT MÉDICO-SOCIAL | PAGE 14
  15. 15. Les types d’accompagnement proposés L’intégration de nouveaux établissements et services contri- bue à diversifier l’offre d’accompagnement proposée par Coallia, qui dispose désormais d’une palette de 14 formes d’établissements et services médico-sociaux différents pour accompagner les personnes en situation de fragilité. Son offre d’accompagnement médico-social se déploie désor- mais à 54,5 % auprès des personnes âgées et à 44,5 % au- près des personnes handicapées. Le reste de l’offre concerne les personnes en grande fragilité accueillies dans les Lits halte soins santé. La reprise de ces nouveaux établissements et services marque également l’extension de la couverture géographique des activités médico-sociales de Coallia qui s'étend désormais aux départements de la Nièvre et des Hautes-Alpes. L’accompagnement médico-social repose à 75 % sur de l’hébergement complet proposé en établissement spécialisé alors que l’aide à l’inclusion en milieu ordinaire par des ser- vices ambulatoires représente 17 % du nombre de places autorisées. Le reste de l’offre d’accompagnement médico- sociale de Coallia repose sur les solutions de répit (héberge- ment temporaire et accueil de jour) avec 8 % des places totales. L’offre d’hébergement complet est plus importante dans l’accompagnement des personnes âgées où elle repré- sente plus de 89 % du nombre de places autorisées que dans le secteur des personnes handicapées où elle ne représente que 59 % du total. Toutefois, les solutions alternatives à l’entrée en institution se développent rapidement au sein de l’offre de Coallia afin de répondre aux attentes des personnes et de leur entourage, en conformité avec l’évolution des réfé- rentiels de politique publique. Le souhait de Coallia est de proposer une palette de solu- tions personnalisées et adaptées aux besoins des personnes en situation de fragilité. La diversification des solutions d’ac- compagnement au sein du périmètre gestionnaire de Coallia contribue ainsi à alimenter notre capacité à concevoir des dispositifs expérimentaux ou innovants. L’accompagnement des personnes âgées Les personnes accueillies en hébergement complet ou dans une formule de répit proposée par les établissements pour personnes âgées dépendantes de Coallia présentent un CAPACITÉS D’ACCUEIL ET PUBLICS ACCUEILLIS COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’ACCOMPAGNEMENT MÉDICO-SOCIAL | PAGE 15
  16. 16. L’Ehpad “Chantereine” de Choisy-le-Roi a ouvert ses portes en 2014 et a reçu un trophée Cramif pour la prévention des risques professionnels en raison de ses nombreux équipements spécifiques (rails au plafond pour lève-personnes, mobiliers à roulettes pour faciliter son déplacement, etc.). Architecte : François Carton. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’ACCOMPAGNEMENT MÉDICO-SOCIAL | PAGE 16
  17. 17. degré élevé de dépendance puisque les deux tiers d’entre elles sont en GIR * 1, 2 ou 3. Près de 39 % d’entre elles sont en moyenne atteintes de la maladie d’Alzheimer avec des varia- tions très importantes selon les établissements considérés. Par ailleurs, Coallia poursuit une stratégie de développement des accompagnements spécialisés à destination de publics ciblés au sein de ses Ehpad, afin de répondre aux besoins de personnes sans solution et d’assurer la montée en compé- tence des professionnels de Coallia en diversifiant les modes d’accompagnement. Cette stratégie active de diversification des publics accueillis en Ehpad contribue à faire de Coallia un acteur innovant dans le champ de la dépendance. L’intégration en 2014 du SSIAD * d’Entrains sur Nohain a per- mis à Coallia de se doter d’une capacité d’accompagnement ambulatoire des personnes âgées. L’association souhaite poursuivre l’exploration des modalités d’accompagnement des personnes âgées au domicile afin de répondre à une demande adressée tant par les personnes que par les pou- voirs publics. Dans cette logique, les Ehpad pourraient devenir des plate- formes d’intervention auprès des personnes âgées pour leur permettre, à chaque période de leur vie, de trouver une struc- ture ou des moyens adaptés à leurs besoins de l’instant. Ainsi, Coallia, déjà inscrite sur les territoires, consolidera son offre de services en passant par la création d’Ehpa *, de services d’aide à la personne, de SSIAD * et de tout autre dispositif innovant, tel le baluchonnage ou encore l’aide aux aidants. L’accompagnement des personnes handicapées Les personnes handicapées accompagnées par les établis- sements et services de Coallia présentent des profils très divers comme l’illustre l’hétérogénéité des déficiences repré- sentées. Ce sont ainsi 8 types différents de déficiences que les professionnels de Coallia accompagnent au quotidien. On notera toutefois la sur-représentation de la déficience in- tellectuelle et de la déficience psychique qui caractérisent plus de 65 % des personnes handicapées accompagnées. En revanche, près de 12 % des personnes accompagnées relèvent du handicap rare en raison de l’établissement pion- nier de Calonne qui est spécialisé dans la surdicécité. Les perspectives de développement En 2014, Coallia a remporté deux appels à projets, tous deux dans le Val-de-Marne : un Ehpad à La-Queue-en-Brie de 100 lits d'hébergement complet et un Fam pour personnes âgées vieillissantes de 40 lits d’hébergement complet à Maisons- Alfort. La présence de Coallia dans ce département se conforte avec à terme 4 Ehpad, 1 Ehpa et 1 Fam. Son développement est également axé autour de la reprise d’établissements et services, à l’instar du mandat de gestion conclu pour un Ehpad de 82 lits à Lay dans la Loire. Ainsi, Coallia conduit de nombreux programmes immobiliers desti- nés à augmenter la qualité de l’accueil au sein des établisse- ments repris ainsi que leur capacité autorisée. Elle enrichit et valorise sa compétence dans la maîtrise d’ouvrage qui lui vaut d’être sollicitée par l’ANAP (Agence nationale d'appui à la performance) dans le cadre du groupe de travail sur la détermination du coût de l’immobilier dans les Ehpad. En outre, Coallia est titulaire de nombreuses autorisations de gestion qui ne sont pas encore entrées en exploitation. Il convient ainsi de mentionner les opérations suivantes : la MAS de Saint-Pierre-de-Plesguen (Ille-et-Vilaine) ; l’Ehpad de Villejuif (Val-de-Marne) ; le Foyer d’hébergement et le foyer de vie d’Albert (Somme). Le personnel Le pôle médico-social est celui qui regroupe le plus de colla- borateurs : 1 139 salariés pour 935 ETP (contre un peu moins de 800 ETP en 2012). Les femmes représentent près de 84 % de cet effectif dans lequel la moitié des collaborateurs exercent un métier de la filière soin. La moyenne d’âge est de 43 ans. Coallia poursuit sa politique de valorisation des compétences des professionnels du secteur à travers son effort de forma- tion. Un accompagnement à la stimulation basale est ainsi as­ suré dans tous les établissements d’hébergement de Coallia. Par ailleurs, des formations plus ciblées sont proposées selon la spécificité du public accompagné. Ainsi, la théorie de la validation est proposée dans les Ehpad alors que des formations à la langue des signes sont dispensées dans le FAM de Calonne-Ricouart... La valorisation et la promotion des professionnels constituent en effet l’un des piliers de la bientraitance qui est au cœur de la politique d’accompagne- ment promue par Coallia. RÉPARTITION DES EFFECTIFS PAR FILIÈRE COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA PROMOTION SOCIALE | PAGE 17
  18. 18. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE (Nombre d’établissements) ÉVOLUTION DU PRODUIT D’ACTIVITÉ LA PROMOTION SOCIALE LÉGENDE Formation Accompagnement social Intermédiation locative Nos trois pôles de promotion sociale (Basse-Normandie, Ile-de-France et Picardie) agissent pour l’emploi auprès des territoires, des branches professionnelles, des entreprises et des actifs salariés ou demandeurs d’emploi. 2 2 2 3 1 1 2 1 8 1 1 11 1 3 1 1 5 2 1 3 2 1 4 1 3 5 3 8 1 6 4 COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA PROMOTION SOCIALE | PAGE 18
  19. 19. La promotion sociale a pour vocation d’optimiser la sécu- risation des parcours et l’accès à la formation tout au long de la vie, afin d’accroître l’employabilité des personnes formées et de structurer des actions véritablement syno- nymes de développement de compétences individuelles et collectives. D’un pôle à l’autre En 2014, Coallia réaffirme sa volonté de poursuivre les impor- tantes orientations directrices retenues pour ses pôles de promotion sociale dans le sillage du PEA * 2013. Il est à pré- sent possible de mesurer le bénéfice du choix récent d’une direction opérationnelle unique puis de la redéfinition du poste de responsable développement-formation- conseil en appui à la cellule de réponse aux appels d’offres. Ces choix ont permis d’élaborer et de mener un projet stratégique com- mun déclinable dans chacun des trois pôles, dans le respect de ses spécificités et de son territoire. La formalisation de nouvelles organisations et de nouveaux systèmes de communication a favorisé l’émergence d’activi- tés transverses et de nouveaux acteurs : deux (bientôt trois) chargés de développement entreprise, une cellule partagée de réponse aux appels d’offres et appels à projets. Fin 2014, des séances d’accompagnement visant une meil- leure convergence des pratiques manageriales ont permis aux équipes de direction de se rencontrer et d’initier de nouvelles interactions, par des réunions transversales trimestrielles. Des outils de communication partagés voient actuellement le jour parmi lesquels une lettre interne bimensuelle, Le Méri- dien, et des supports unifiés de communication à l’externe. Risques et opportunités : un contexte de réforme de la formation professionnelle La loi du 5 mars 2014 entre progressivement en vigueur. Ce grand changement va conduire les différents acteurs de la formation professionnelle (institutionnels, OPCA *, entre- prises, branches professionnelles, organismes de forma- tion…) à réajuster leurs missions et modalités d’action, avec un objectif commun de qualité. L’évolution de la formation professionnelle est un chantier ouvert que les OPCA auront notamment pour mission d’évaluer. Les partenaires sociaux ont précisé dans un référentiel “la définition du socle commun de connaissances et de compétences professionnelles ayant pour objectif de favoriser l’évolution et les transitions profes- sionnelles tout au long de la vie professionnelle”. Ce socle commun définit un ensemble de savoirs associés qui doit être apprécié dans un environnement professionnel. L’avenir de la formation est à la souplesse, à l’individualisation, au “sur mesure” d’autant plus que, au-delà des entreprises, les salariés deviennent “acheteurs” de leur formation. C’est dans ce contexte que nos équipes pédagogiques ambitionnent de se positionner en tant que spécialistes de l’accompagnement des actifs de premiers niveaux de qualifi- cation. Ils tendent ainsi à développer une ingénierie pédago- gique innovante qui s’appuie sur la réalité des emplois et des situations de travail. Elle permet d’adapter nos interventions selon les environnements et les publics accompagnés et de relever les défis de l’autonomie et de la multi-modalité. Une offre de formation en appui sur la demande Des actions et des projets de formation pour des publics prioritaires En 2014, sur les 3 pôles de promotion sociale, 86 formateurs sont intervenus auprès de publics de premier niveau de qua- lification, jeunes actifs ou adultes, demandeurs d’emploi ou salariés, pour accroître les niveaux de compétences y com- pris linguistiques, former pour l’emploi, accompagner les transitions professionnelles et agir en faveur de la sécurisa- tion des parcours. La formation socle de compétences Publics salariés de premier niveau de qualification (agents d’accueil, agents de maîtrise, agents municipaux de catégo- rie C, agents de service et de nettoyage, aides à domicile AVS *, employés de ménage à domicile, manœuvres travaux publics et bâtiment, maraîchers-ouvriers horticoles, opéra- teurs d’impression, de production, de tri, de plateforme télé- phonique…) sur des formations spécifiques en alphabétisa- tion et en FLE (français langue étrangère), compétences clés, remise à niveau, bureautique 1er niveau, gestes et postures. Auprès de publics salariés et / ou de personnes en recherche d’emploi Public migrant dans le cadre des formations linguistiques pour l’Ofii * en Ile-de-France : 583, et près de 3 000 à Paris, 3 000 candidats (demandeurs d’emploi, salariés…) par an auprès de notre centre d’examen linguistique, SUR LE TERRAIN PPS PICARDIE Accompagnement relais au sein des collèges de la communauté de l’agglomération creilloise Objectifs principaux de l’action : prendre en charge les élèves des collèges en difficulté linguistique, prévenir le décrochage scolaire lié à un manque de compréhension, en dehors du temps scolaire, apporter un soutien personnalisé et individuel à l’enfant et sa famille, aider l’élève à se projeter dans l’avenir. Autres objectifs : prendre en charge les groupes de parents de collégiens en difficulté face à la langue française, accompagner l’insertion sociale et professionnelle des parents de collégiens. Label : Français langue d’intégration (FLI), obtenu en février 2012 - Habilitations particulières : DILF, DELF professionnel - Autres : DELF ; DFP A1 - B1 (Diplôme du français professionnel ; DALF ; Habilitation d’examinateurs-correcteurs DELF ; TCF TP (Test de connaissance du français - tous publics) ; TCF Q (Test de connais- sance synthèses du français pour le Québec) ; TCF ANF (Test de connaissance du français pour l’accès à la nationalité française) ; IBC / PRAP (prévention des risques liés à l’activité physique) ; ECPA / SOSIE (évaluation de la personnalité et des motivations). | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA PROMOTION SOCIALE | PAGE 19
  20. 20. bénéficiaires du RSA : plateforme de positionnement lin- guistique à visée professionnelle pour le conseil général des Hauts-de-Seine. Dispositifs de dynamisation à visée professionnelle et / ou linguistique pour les conseils géné- raux de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Coallia accompagne l’insertion professionnelle (285 jeunes en Ile-de-France, 404 en Picardie, 732 en Normandie), la préparation à la sortie de personnes sous contrôle judiciaire (114 dans l’Oise et 37 dans la Manche) et l’accompagnement vers l’emploi (Pôle Emploi) en Picardie (931), en Ile-de-France (247) et en Normandie (24). Le PPS Picardie accompagne 750 bénéficiaires du RSA sur les départements de l’Oise et de l’Aisne. Cet accompagne- ment a deux objectifs : resocialiser les personnes les plus fra- giles et éloignées de l’emploi, accompagner les plus proches dans la construction et la validation de leur projet profession- nel vers une formation qualifiante ou l’accès direct à l’emploi. La formation professionnelle Coallia intervient sur des modules techniques ou pré-quali- fiants (services à la personne, hôtellerie-restauration, admi- nistratif…), en formations qualifiantes (agent administratif, assistante de direction, assistante maternelle…), qualification par l’activité économique (chantiers d’insertion) et PRAP (prévention des risques liés à l’activité physique / gestes et postures). Une offre d’accompagnement et de médiation sociale au plus près des besoins et des territoires La médiation santé / vieillissement vers les dispositifs de droit commun et de promotion de la santé est déployée sur 21 établissements en Ile-de-France (foyers et résidences sociales). 1 237 résidents dont 565 personnes âgées immi- grées ont été accompagnés lors des permanences de média- tion. 76 actions collectives ont touché 2 340 participants. Notre réseau partenarial relie 154 structures en 142 ren- contres et réunions initiées. Les migrants âgés résidents qui rencontrent des probléma- tiques d’accès aux droits et aux soins sont accompagnés dans l’Aisne (58), dans l’Oise (288), en Seine-Maritime (312), dont 82 au titre de la promotion de la santé et 70 au titre de la référence RSA. L’accompagnement social global et l’accès aux droits Médiation et accompagnement vers les guichets de droit commun : Dans l’Aisne, accueil d’urgence de jour pour 214 personnes sans domicile fixe, en errance. En Bourgogne, 90 mesures d’accompagnement social personnalisé pour personnes en difficulté d’autonomie sociale et dont la santé ou la sécurité est menacée et un Portes ouvertes au Pôle de promotion sociale d’Ile-de-France organisées en juin. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA PROMOTION SOCIALE | PAGE 20
  21. 21. service d’accompagnement RSA pour 1895 personnes en difficulté d’autonomie sociale et dont la santé ou la sécurité est menacée (Yonne). En Bretagne, 81 adultes de 18 à 60 ans, en grande difficulté d’autonomie sociale (agglomération de Morlaix) ; 400 mineurs isolés étrangers et jeunes majeurs isolés pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE) du départe- ment Ile-et-Villaine. En région Centre, 10 mineurs étrangers isolés et jeunes majeurs isolés pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE) du département et 100 personnes étrangères bénéfi- ciaires du RSA Indre-et-Loire. L’accès au logement Les dispositifs ASLL (accompagnement social lié au loge- ment) et AVDL (accompagnement vers et dans le logement) se déploient dans l’Yonne, en Ile-de-France, à Amiens, Tours, Poitiers, Rennes et dans les 3 PPS, parmi lesquels la MOUS (maîtrise d’œuvre urbaine et sociale) relogement qui accom- pagne le plan de traitement des foyers en Ile-de-France, qui s’est traduite par le transfert de 1 094 résidents entre 2011 et 2013. En 2014, 26 travailleurs sociaux franciliens ont aidé plus de 600 ménages à accéder à des logements pérennes et décents ou à s’y maintenir. Le personnel Ce pôle comprend 205 salariés toutes filières confondues, soit près de 10 % de l’effectif global de Coallia. Les femmes représentent la très grande majorité de ce chiffre, soit 84 %, et la moyenne d’âge constatée est de l’ordre de 41 ans. PPS ILE-DE-FRANCE Des solutions durables et adaptées Le Pôle de promotion sociale Ile-de-France développe l’expérimentation sociale pour construire des solutions durables et adaptées aux problématiques liées au vieillissement. Afin de mieux comprendre la dimension interculturelle des pro- blématiques de santé et de mieux cerner les représentations de la personne âgée nous avons construit, avec le cabinet Antropos et le soutien du Fonds européen d’intégration, une étude sur la perception de la santé des personnes âgées vivant en habitat social adapté. Restituée en juin 2014 à plus de 90 partenaires, cette étude, véritable boîte à outils d’anthropologie, permet au secteur médico-social de relever le défi de l’intercul- turel, de comprendre et d’agir afin de construire des réponses coordonnées pour l’accès aux soins, le maintien à domicile ou encore le maintien du lien social. L’étude est disponible sur simple demande auprès de Gérald Brenon (gerald.brenon@coallia.org). SUR LE TERRAIN 3 PÔLES DE PROMOTION SOCIALE COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA MAÎTRISE D’OUVRAGE | PAGE 21
  22. 22. PROGRAMMES IMMOBILIERS EN COURS LA MAÎTRISE D’OUVRAGE Coallia intègre la compétence de maîtrise d’ouvrage au sein de la direction des programmes. En 2014, cette activité s’est poursuivie avec 51 opérations (hors projets en étude) représentant 4 604 logements. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA MAÎTRISE D’OUVRAGE | PAGE 22
  23. 23. L’ENTRETIEN TECHNIQUE ET LA GESTION DU PATRIMOINE Les opérations pour lesquelles un ordre de service travaux a été délivré en 2014 ont représenté un investissement de 35 031 M€ pour Coallia en maîtrise d’ouvrage directe (362 logements) et 52 546 M€ pour les autres bailleurs (774 logements) pour lesquels Coallia intervient en qualité de gestionnaire. 741 loge- ments dont 80 en médico-social (Ehpad) ont été livrés par Coallia au cours de l’année 2014. 257 logements, dont 45 en EHPA * ont été livrés par d’autres bailleurs HLM en 2014 pour lesquels Coallia intervient en qualité de ges­tionnaire. Référentiel des prescriptions techniques Cette année, Coallia a mis à jour et édité son référentiel des prescriptions techniques pour les opérations dans le domaine de l’habitat social adapté (résidence sociale, foyer de travail- leurs migrants, foyer de jeunes travailleurs, résidence jeunes actifs, pension de famille...) Ce document définit le cadre des exigences et ambitions de Coallia pour la conception de ses opérations en construction neuve ou en réhabilitation. Il apporte une aide à la conception à l’attention de la maîtrise d’œuvre à laquelle il est systémati- quement communiqué ainsi qu’aux partenaires qui conduisent les projets pour lesquels Coallia intervient en qualité de ges- tionnaire, et ce, afin d’harmoniser le niveau de qualité et les prestations offertes. Maîtrise des consommations et gestion des fluides Tout au long de l’année 2014, les responsables techniques se sont mobilisés pour poursuivre, avec leurs équipes, les actions quotidiennes qui ont permis de réduire encore sensiblement les consommations de nos établissements cette année (réduction des consommations d’eau de 5 %). Malgré tous ces efforts, la consommation d’eau par résident reste 2 à 3 fois supérieure aux consommations moyennes admissibles. Dans ce contexte, la multiplication des interventions tech- niques arrive à sa limite, même si la vigilance quotidienne reste une action essentielle pour conserver le bénéfice des réductions obtenues à ce jour. 2015 devrait permettre d’ou- vrir de nouvelles perspectives sur la maîtrise des consomma- tions d’eau, par une connaissance et un suivi des consom- mations par logement qui permettront de mieux informer et sensibiliser chaque résident sur l’impact de son usage de cette ressource précieuse. Il faut garder aussi à l’esprit que la consommation d’eau chaude et l’énergie utilisée pour son réchauffage impactent lourdement (plus de 60 %) la facture de gaz de nos établisse- ments. Une raison de plus d’être économe en eau. Chantiers en cours et livraisons en 2014 Dans le cadre des nombreux chantiers de construction ou de réhabilitation (16 chantiers dont trois établissements médico- sociaux), les conducteurs de travaux ont assuré le suivi technique des opérations et ont contribué, aux côtés des responsables de programme, à la réussite de ces projets souvent complexes. Une fois les financements accordés, les difficultés principales que nous devons affronter sont liées à des problématiques de desserrement et de préparation technique (autorisations administratives, stabilité des avoisinants, désamiantage, voisinage…). Les projets sont de plus en plus complexes et les nouvelles exigences réglementaires en matière de performance énergé- tique et d’accessibilité sont venues compléter un éventail de préoccupations déjà important. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’ENTRETIEN TECHNIQUE ET LA GESTION DU PATRIMOINE | PAGE 23
  24. 24. QUALITÉ ET SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Les projets “Paris intra-muros”, souvent très enclavés, sont aussi l’occasion de mettre à rude épreuve les entreprises et les bureaux d’étude lors de la démolition pour tenir compte des ouvrages avoisinants et des problématiques de nui- sances sonores pour les riverains. Plan stratégique du patrimoine (PSP) Cette démarche doit nous permettre, entre autres, de connaître parfaitement l’état des bâtiments et des équipe- ments techniques et nous fournir des indications précises sur les investissements à programmer à moyen et long terme pour le maintien en état de nos établissements. Cette approche détaillée, construite à partir de la connais- sance de tous les composants techniques (quantitatif et état de conservation), a été initiée en 2014. Cette démarche se heurte souvent à une première difficulté qui est l’absence de base documentaire (plans, métrés, notices descriptives…) pour les bâtiments les plus anciens. L’expérience de la GMAO * et la contribution active du service informatique de Coallia ont permis de nous appuyer, pour la réalisation des audits, sur des technologies novatrices avec un support de relevé technique embarqué sur tablette numérique. Cette démarche étant inscrite dans la liste des projets priori- taires en 2015, des moyens complémentaires seront définis et affectés à la réalisation plus rapide de cet important chantier. Filière services La finalisation du nouveau marché “produits d’entretien” en 2014, avec l’aide et le soutien des responsables services, a permis d’optimiser les coûts, de réduire le nombre de produits et d’en professionnaliser l’utilisation grâce à une méthode de conditionnement et d’étiquetage astucieuse, personnalisée pour Coallia. Cette action, menée de façon exemplaire par la filière services, témoigne de l’esprit d’innovation que les contri- buteurs ont su développer pour améliorer la performance et la sécurité dans l’exercice de leur propre activité. De nombreux sujets restent encore en perspective pour 2015, dont l’appel d’offres du marché 3D qui sera de nouveau l’occasion de mobiliser les ressources et de collecter les bonnes idées. Le chantier de démolition-reconstruction du foyer “Arbustes” (Paris) en résidence sociale. Engagée dans une démarche de responsabilité sociétale et soucieuse d’intégrer, dans ses activités et décisions, des réponses concrètes aux exigences de ses salariés, Coallia a structuré en 2013 son système de management de la santé et sécurité au travail (SM SST), en le rapprochant de son système de management de la qualité (SMQ) préexistant. Depuis 2014, la qualité de vie au travail, au même titre que la qualité des prestations rendues à l’usager, est évaluée avec attention lors d’audits internes et externes. Ainsi, la cam- pagne d’audits externes, menée par l’organisme certifica- teur LRQA en 2014, fut la première à mesurer la performance de notre système de management intégré (SMQ SST). A cette occasion, de nouveaux dispositifs ont rejoint le périmètre de certification ISO 9001 et OHSAS 18001 : le PPS * Basse-Normandie, l’AUPA (accueil d'urgence des primo-arrivants) d’Orléans, l’AVDL (accompagnement vers et dans le logement) de Paris et l’ASE (aide sociale à l’enfance) d’Amiens. Aujourd’hui, Coallia compte 206 dispositifs certifiés sur 138 sites. Par ailleurs, la nature et la diversité des métiers de Coallia, les problématiques des publics accueillis et l’évolution de l’association ont amené la direction de Coallia à définir comme orientation prioritaire du projet d’entreprise asso- ciative la prévention du risque professionnel. Fin 2014, un groupe de travail s’est ainsi formé afin d’éla- borer et de mettre en place un dispositif de prévention, d’alerte et de traitement des risques psycho-sociaux. Le groupe rassemble des collaborateurs exerçant dans tous les secteurs d’activités de Coallia, à différents niveaux de l’organisation. Il est accompagné par le cabinet Technolo- gia, acteur reconnu dans le domaine de l’évaluation et de la prévention des risques professionnels. Les travaux, qui se poursuivent en 2015, visent un déploiement au premier trimestre 2016. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | L’ENTRETIEN TECHNIQUE ET LA GESTION DU PATRIMOINE | PAGE 24
  25. 25. LES RESSOURCES HUMAINES Effectif global Coallia (CDI-CDD hors contrats aidés) Avec l’ouverture de l’Ehpad * de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), la reprise de l’Ehpad d’Entrains sur Nohain (Nièvre) et l’exten- sion de places dans les Cada *, Coallia totalisait 2 354 salariés en CDI en décembre 2014, soit 100 de plus qu’en 2013, dont 69 % de femmes, pour un âge moyen de 43 ans. Accompagner nos collaborateurs Recruter et intégrer : 367 recrutements en 2014 Outillés d’un système d’information et accompagnés par les chargés de GPEC *, les managers ont réalisé, en 2014, 183 recru­tements de CDI et 184 CDD de plus de 3 mois. Optimiser la qualité des recrutements, objectiver le choix, telles sont les finalités de la procédure mise en place qui, en imposant L’union économique et sociale Coallia, c’est 2 500 collaborateurs, essentiellement sur le terrain, qui accompagnent chaque jour les bénéficiaires de nos prestations. Réparti en 6 grands métiers - service, technique, hébergement, social, soin et filière pédago- gique - le personnel est accompagné par les managers et formé pour répondre dans une dynamique bientraitante aux problématiques des personnes prises en charge. Ainsi, la gestion des ressources humaines vise à accompagner les collaborateurs en développant leurs compétences pour leur permettre d’évoluer. EFFECTIFS SALARIÉS HORS CONTRATS AIDÉS COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES RESSOURCES HUMAINES | PAGE 25
  26. 26. la constitution de comités de recrutement, permet de croiser les regards sur les candidatures. Accompagnement de l’ouverture de l’Ehpad de Choisy En amont de l’ouverture de l’Ehpad de Choisy, le service GPEC a initié une campagne de recrutement auprès des par- tenaires locaux de l’emploi. Ainsi, en lien avec Pôle Emploi, le PLIE et le GRETA Orly, la DRH a pu : recruter des demandeurs d’emploi dont le projet profes- sionnel s’orientait vers un poste d’aide-soignant ; mobiliser des fonds spécifiques pour financer le parcours de formation diplômant d’aide-soignant de 13 demandeurs d’emploi ; recruter des demandeurs d’emploi diplômés dès l’ouver- ture de l’établissement. Des sessions de recrutement collectives et individuelles ont été organisées, mobilisant différents interlocuteurs : directeur, cadre de santé d’un autre établissement, conseiller technique médico-social, service GPEC. Au 31 décembre 2014, l’Ehpad pouvait ainsi rassembler 43 ETP en CDI. Outiller les managers et leurs collaborateurs Le “bureau du salarié / manager” 2014 a été l’année de test du système de gestion des recru- tements et demandes de formation TalentSoft. Les managers se sont progressivement approprié l’outil en raison d’une uti- lisation ponctuelle dans leur activité. Il a indéniablement per- mis, en dématérialisant les demandes, de fluidifier et suivre les informations. En parallèle une application interactive entre les salariés, les managers et l’administration du personnel permet aujourd’hui de gérer de façon automatisée les actes de la vie courante du salarié (frais, congés, acomptes…). Développer la qualité de vie au travail Un partenariat avec une assistante sociale Depuis plusieurs années, Coallia construit un partenariat avec une assistante sociale qui accompagne les salariés rencontrant des difficultés dans leur vie per­sonnelle : gestion du budget, problématique de logement, de santé, accompa- gnement à la constitution du dossier retraite… 44 salariés ont été accompagnés en 2014. L’action logement 170 dossiers “Action logement” ont été actifs en 2014 tous dispositifs confondus, soit 40 nouveaux dossiers ouverts. 22 salariés, contre 12 en 2013, ont signé un bail suite aux propositions de nos collecteurs. Par ailleurs, 17 familles ont bénéficié du dispositif Droit de Cité Habitat. Des interventions “post traumatiques” et une cellule d’écoute psychologique Accompagner des personnes en situation de grande vulnéra- bilité peut renvoyer de fortes charges émotionnelles. Décès, actes de violence… de par la nature de nos actions et en lien avec leur métier, nos personnels sont parfois confrontés à des situations difficiles. Chaque fois que c’est utile, Coallia fait intervenir une équipe spécialisée en interventions post traumatiques qui aide les collaborateurs à mettre des mots sur les événements pour se distancier des difficultés. 5 inter- ventions ont eu lieu en 2014. 87 jeunes en emplois d’avenir, c’est former nos futurs professionnels, c’est également faciliter l’entrée dans la vie active de jeunes, exclus du marché du travail. Coallia s’est engagée très fortement dans le dispositif des emplois d’avenir. Les 88 jeunes actuellement en poste (dont 29 en CDI) ont été recrutés en partenariat avec les missions locales. Un transfert de compétences a été possible grâce au tutorat et à des formations qualifiantes. Ainsi, une dizaine de formations individuelles diplômantes, majoritairement sur la filière médico-sociale, ont été mises en place comme le DE Aide médico-psycholo- gique, le DE Aide-soignant, le DUT Carrières juridiques. Deux formations collectives ont débuté au premier semestre 2014 : le titre professionnel d’agent d’entretien du bâtiment, le certificat de qualification professionnelle d’agent machiniste classique, pour lequel tout le groupe a obtenu la certification avec les félicitations du jury. SUR LE TERRAIN Depuis 2014, la certification OHSAS 18001 vise à évaluer et améliorer la qualité de vie au travail, un enjeu particulièrement important pour les filières “service” ou “technique”. RÉPARTITION DES EFFECTIFS PAR AXE STRATÉGIQUE COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES RESSOURCES HUMAINES | PAGE 26
  27. 27. En parallèle une cellule d’écoute psychologique permet à chaque salarié, à titre individuel, de contacter un psycho- logue pour échanger et se faire aider, que les difficultés rencontrées soient d’ordre professionnel ou personnel. La prévention des risques psycho-sociaux Dans la continuité des travaux du PEA, un groupe de travail a été constitué sur la thématique des RPS. Constitué de repré- sentants des différents métiers de Coallia et des différentes activités, ce groupe de travail doit identifier les facteurs de risques et les catégoriser pour trouver des moyens de pré- vention et de gestion et accompagner leur mise en œuvre. Développer les compétences de nos collaborateurs et leur permettre d’évoluer Une campagne annuelle d’entretiens professionnels La démarche d’entretien professionnel est inscrite au cœur des pratiques manageriales de Coallia. La volonté est de per- mettre, une fois par an à chaque collaborateur, de bénéficier d’un temps privilégié avec son responsable. Ce rendez-vous a notamment abouti à la mise en place d‘un grand nombre de formations. Dans le même temps, 69 promotions ont été réalisées. 2 200 inscriptions en formation pour un investissement de 3,91 % de la masse salariale Coallia accompagne et facilite l’adaptation de ses équipes aux nouveaux environnements professionnels et aux exi- gences accrues des financeurs par un engagement fort en termes de formation professionnelle. 1985 stagiaires ont suivi des formations pour 18 124,3 heures au titre du plan de formation et 215 salariés ont suivi une formation dans le cadre du droit individuel à la formation, soit un total de 5 388 heures. Reconnaître les compétences et permettre une évolution professionnelle par l’accès aux diplômes 29 salariés ont bénéficié de formations diplômantes. Si les financeurs exigent de plus en plus le positionnement de sala- riés diplômés sur les activités financées, cette stratégie répond également à la volonté de Coallia d’accompagner ses salariés dans des parcours d’évolution professionnelle en mettant en place tout un panel de formations. PLAN DE FORMATION 2014 COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES RESSOURCES HUMAINES | PAGE 27
  28. 28. LE CODÉVELOPPEMENT En 2014, outre la gestion de l’appel à projets annuel, le suivi des réalisations et l’instruction des projets, l’activité codéveloppement a été fortement marquée par une mission d’évaluation du dispositif sur le terrain, au Sénégal. Une mission d’évaluation des projets sur le terrain Début 2014, une délégation de Coallia, composée de repré- sentant du conseil d’administration et du comité de direction et de membres de la commission de sélection des projets, s’est rendue au Sénégal, dans la région de Tambacounda, durant une semaine. Le déplacement visait à mesurer l’im- pact de l’action de Coallia sur le terrain en étroite collabora- tion avec les porteurs de projets et les partenaires financiers et techniques locaux, notamment les professionnels interve- nant dans le cadre du programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD). En effet, depuis 2009, Coallia cofinance des projets de déve- loppement portés par les résidents de ses foyers de travail- leurs migrants et résidences sociales. La délégation a ainsi pu examiner le processus d’exécution et de fonctionnement de 9 projets concernant l’eau, la santé, l’éducation et la for- mation professionnelle. Cette évaluation a également été l’occasion de bénéficier, en direct, d’un retour d’informations et d’analyse sur la gestion des projets et de rencontrer les acteurs institutionnels, tels que les services de coopération de l’ambassade de France et le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat. Les membres de la délégation sont repartis avec de nouvelles clés de compréhension, une conscience plus forte des réali- tés de terrain et des besoins locaux, et a pu apprécier davan- tage encore les efforts entrepris par les résidents pour le dé- veloppement de leurs localités d’origine. Un appel à projets qui mobilise de plus en plus d’associations Notre appel à projets 2014 a mobilisé 42 associations de rési- dents, initiatrices de projets, et leurs partenaires. Les 8 pro- jets ci-dessous ont reçu le soutien financier de Coallia, soit près de 40 000 euros de subventions. La sixième édition de l’appel à projets de codéveloppement porte à 58 le nombre total des projets accompagnés par Coallia. Éducation Construction et équipement d’un établissement d’ensei- gnement secondaire dans le village de Hadoubere au Sé- négal (6 salles de classe). Ce projet, porté par l’association pour le développement de Hadoubere en France, intègre en plus des équipements inhérents au bon fonctionnement de l’école, un terrain de sport, une salle multimédia et une bibliothèque. Eau et assainissement Optimisation du système d’adduction d’eau potable de Makana Guidime au Mali. Le taux d’accroissement de la population a conduit l’association pour le développement de Makana Guidime à lancer des actions permettant d’aug- menter la capacité d’exhaure (pompage des eaux d'infiltra- tion) du système d’adduction d’eau existant (mise en place d’un système mixte solaire-électrogène et redimensionne- ment de la pompe immergée) et à installer un château d’eau de 50 m3 . Le projet comprend également un volet in- formation et sensibilisation à l’hygiène et l’assainissement. Amélioration du service d’eau potable de Guélode (Séné- gal) par la construction d’un château d’eau et l’optimisation du forage existant. L’association des ressortissants de Guélode en France est à l’initiative du projet. Santé Réhabilitation et électrification du centre de santé commu- nautaire des localités de Moussala et Madihawaya. Cette action, portée par l’association Bénévoles Franco-Maliens pour l’aide au développement de Moussala-Madihawaya, vise à améliorer les conditions d’accueil des malades et maintenir le personnel médical dans la localité (environ 1 468 habitants). Construction d’une case de santé couplée à un système d’adduction d’eau potable au bénéfice des habitants de Lelecone (Sénégal) et des 5 villages environnants (environ 2 500 personnes). Fortement enclavée, la zone ne bénéficie pas d’infrastructures collectives de proximité d’accès à l’eau et aux soins. L’association pour le développement de Lelecone, accompagnée par l’association Agir ABCD Yvelines, a mobilisé plusieurs partenaires dont Coallia pour remédier à la situation. Construction et équipement d’un centre de santé commu- nautaire à Yaguine Banda au Mali. Ce projet répond à la nécessité d’endiguer les difficultés d’accès aux soins pour toute la localité (soit 8 villages et environ 10 800 personnes) et de désengorger le centre de santé de référence en ap- portant des services de santé de base aux habitants de la zone. Le projet comporte également un volet sensibilisa- tion aux problématiques de santé et accompagnement à la gestion de la structure. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LE CODÉVELOPPEMENT | PAGE 28
  29. 29. Agriculture / maraîchage Équipement et aménagement d’une unité d’élevage de poissons combinée à des cultures de légumes dans le village de Diare Maboube au Sénégal. Outre la diversifica- tion et l’autosuffisance alimentaire, le projet porté par l’association Solidarité Afrique-France revêt un caractère socio-économique, en contribuant au développement économique de la zone et à l’amélioration des revenus des ménages. Infrastructure / équipement Construction, équipement et électrification d’un centre d’accueil et d’hébergement à Mountan Kagoro au Mali (4 000 habitants). Art et culture Dans le cadre d’une action de codéveloppement avec des artisans bronziers du Burkina Faso, reconnus pour leur sa- voir-faire en la matière, un travail de recherche architectu- rale a été mené par le cabinet Calq, maître d’œuvre chargé de la conception-réalisation de la résidence “les Arbustes” à Paris 14e . Ainsi, des œuvres en bronze issues de cette coopération sont exposées dans le hall et le réfectoire de la nouvelle résidence. Ces créations originales viennent rap- peler les liens de Coallia avec le pays d’origine des rési- dents de nos anciens foyers. Le joli savoir-faire des artisans bronziers burkinabés. RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE TYPOLOGIE DES PROJETS FINANCÉS EN 2014 LÉGENDE Accès à l’eau Education Agriculture Santé Infrastructure MALI BAMAKO Région de Kayes Tambacounda DAKAR SÉNÉGAL Bokiladji COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LE CODÉVELOPPEMENT | PAGE 29
  30. 30. ÉLÉMENTS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2014 Compte de résultat consolidé 2014 Le résultat 2014 du groupe Coallia est de 439 K€, après écritures de consolidation. Les produits de l’activité continuent à progresser fortement de 18 M€ (+ 10 %) en 2014 pour s’établir à 203,9 M€, contre une croissance de 17 M€ en 2013. Cette progression tient de nouveau au développement des activités médico-sociales, dont les produits progressent de 7,6 M€ (+ 15 %), représentant dorénavant 60 M€ soit 29 % de l’activité de l’association Coallia. L’hébergement social progresse de 7 M€ (+ 12 %) sous l’effet, d’une part, de crédits en hausse concernant les dispositifs d’accueil d’urgence et de demande d’asile et, d’autre part, de l’accroissement du parc de logements en intermédiation locative (Solibail). Les redevances tirées de l’activité logement accompagné progressent de 3,6 M€ (+ 5 %) sous l’effet conjoint de la baisse de la TVA (de 7,5 % à 5 %) et de la mise en service d’établis- sements en réhabilitation. Les résultats opérationnels s’inscrivent dans la continuité, avec une vigilance sur certains sites du médico-social et le secteur très fragile de la formation. L’accroissement du périmètre et des nombreuses initiatives opérationnelles et stratégiques se traduisent par une augmentation de l’ensemble des postes de charges de 8 %. Néanmoins, le résultat d’exploitation redevient bénéficiaire en 2014, à 1,4 M€, contre une perte de 3,3 M€ en 2013. L’association a clairement dissocié cette année le résultat des activités non réglementées (2,2 M€) et le déficit des activités sous contrôle des tiers financeurs (-1,7 M€). Bilan consolidé Le total du bilan progresse : 506 M€ contre 470 M€ en 2013, sous l’effet des investissements réalisés en 2014. Les investissements corporels ont progressé de 60 M€ sur l’exercice, finan- cés en premier lieu par des emprunts à hauteur de 28 M€, des subventions pour 20 M€ et par une capacité d’autofinancement de 18 M€, identique à l’année 2013. Les ressources nettes de trésorerie de 9,3 M€ ont été utilisées pour diminuer le besoin en fonds de roulement de 15 M€, générant une diminution de la trésorerie de 5,9 M€. Aussi, au 31 décembre 2014, la trésorerie s’établit-elle à 18,2 M€ contre 24,1 M€ au 31 décembre 2013. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES ÉLÉMENTS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2014 | PAGE 30
  31. 31. Compte d’exploitation (en M€) 2014 2013 M€ %CA M€ %CA CHIFFRE D’AFFAIRES 203,9 185,3 Production Immobilisée 3,9 3,9 Subvention d’exploitation 6,9 3 Reprises sur amortissements et provisions 7,3 9,3 Transferts de Charges 3,8 3 Autres produits 0,2 0 TOTAL PRODUITS D’EXPLOITATION 226,0 204,5 Coût d’achat des marchandises vendues – 1 0 % – 1,3 – 1 % Autres charges externes – 83,7 – 41 % – 74,6 – 40 % Impôts et taxes – 5 – 2 % – 4,7 – 3 % Charges de personnel – 100,2 – 49 % – 94 – 51 % Dotations amortissements et provisions – 25,4 – 12 % – 22,8 – 12 % Autres charges – 8,1 – 4 % – 9,7 – 5 % TOTAL CHARGES D’EXPLOITATION – 223,5 – 110 % – 207,1 – 112% Engagements à réaliser sur ressources affectées – 3,5 – 0,6 Report des ressources non utilisées des exercices antérieurs 2,5 0 Variation fonds dédiées – 1,1 – 0,6 RÉSULTAT EXPLOITATION 1,4 1 % -3,3 – 2 % RÉSULTAT FINANCIER – 2,8 – 1 % – 2,5 – 1 % RÉSULTAT COURANT – 1,5 – 1 % – 5,7 – 3 % RÉSULTAT EXCEPTIONNEL 1,9 1 % 6 3 % RÉSULTAT NET 0,4 0 % 0,2 0 % Résultat de l’exercice 2,2 0,2 Résultat de l’exercice sous contrôle tiers financeurs – 1,7 2014 2013 ACTIF ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations brutes 497,8 441,5 Amortissements – 122,3 – 106 Immobilisations nettes 375,4 335,5 ACTIF CIRCULANT Actif circulant brut 118,7 116,2 Provisions clients – 5,2 – 4,7 Provisions créances diverses – 0,7 – 0,9 TRÉSORERIE 18,2 24,1 TOTAL ACTIF 506,4 470,2 2014 2013 PASSIF FONDS PROPRES Capital + réserves + RAN 23,6 23,1 Résultat 2,2 0,2 FONDS AVEC DROITS DE REPRISES Capital + réserves + RAN 11,8 15,2 Résultat – 1,7 0 Subventions d’équipement 177,9 157,8 PROVISIONS Provisions risques et charges 12,9 12,9 Dotation fonds dédiés 6,2 1 DETTES FINANCIÈRES 225,8 207,8 PASSIF CIRCULANT Dettes exploitation 34 35,8 Dettes hors exploitation 13,8 16,4 TOTAL PASSIF 506,4 470,2 Bilan en M€ COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LES ÉLÉMENTS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2014 | PAGE 31
  32. 32. CONSEIL D'ADMINISTRATION LA GOUVERNANCE COLLÈGE DES ADHÉRENTS Patrick LAPORTE, président Ancien coordonnateur au conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD). Frédéric TIBERGHIEN, vice-président Membre du Conseil d’Etat. Jacques BERKÉ, secrétaire Consultant ; ancien président des Entreprises sociales pour l’habitat (fédération nationale des sociétés anonymes et fondations d’HLM). Gérard DELACROIX, membre du bureau Ancien secrétaire général des Entreprises sociales pour l’habitat (fédération nationale des sociétés anonymes et fondations d’HLM) ; ancien directeur général de Pax-Progrès-Pallas, SAHLM. Xavier OUSSET, membre du bureau chargé de mission sur le logement et l’hébergement Ancien conseiller logement de Bertrand Delanoë, maire de Paris ; ancien directeur adjoint du logement et de l’habitat de la ville de Paris. Roger WARTNER, trésorier Ancien directeur régional de la Sonacotra puis directeur général adjoint du Groupe Pelloux ; administrateur à la fédération de Paris de la Ligue de l’enseignement ainsi qu’à l’APAC/MAC. L’union sociale pour l’habitat d’Ile-de-France : Aorif (association loi 1901), représentée par Michel DULIMON Vice-président de l’Aorif et vice-président du comité exécutif du groupe Arcade. Association de parents et amis de Tourville handicap, dite Apath (association loi 1901), représentée par Alain RIGOUARD Retraité. Christian BRULÉ Docteur en médecine - psychiatre ; chevalier dans l’ordre des Palmes académiques ; chevalier de l’ordre national du Mérite ; chevalier des Arts et des Lettres ; ancien directeur général de l’Association de prévention du site de la Villette (APSV). GIC - Action logement, représenté par Bernard SIRKIS Responsable de l’animation des partenariats. Sylviane LÉGER Contrôleur général économique et financier (CGEFI), en retraite ; ancienne directrice générale de la Société immobilière d’économie mixte de la ville de Paris (SIEMP) ; ancienne directrice générale de la Société de requalification des quartiers anciens, société publique locale d’aménagement. Jean-Pierre LEROY Ancien cadre de direction de l’Ocil ; ancien président d’Arefo et d’Arpad. Hervé VIEILLARD BARON Professeur émérite ; ancien directeur du master de géographie-aménagement de l’université Paris ouest-Nanterre - La Défense ; chercheur au laboratoire “Architecture, ville, urbanisme, environnement” (unité mixte de recherche du CNRS) COLLÈGE DES SALARIÉS Floriane BILLOUET Chef de service. Tony DELMOTTE Médiateur. Philippe CARVÈS Educateur spécialisé. COLLÈGE DES USAGERS Jean BLONDELON Retraité de l’aviation civile. Diegui FOFANA Agent de service. Mamadou BARADJI Chef d’équipe. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA GOUVERNANCE | PAGE 32
  33. 33. ORGANISATION GÉNÉRALE COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA GOUVERNANCE | PAGE 33
  34. 34. PARTENARIATS FINANCIERS, INSTITUTIONNELS, RÉSEAUX Les réseaux professionnels En régions ou au niveau national, nous participons à la vie associative en adhérant aux principales fédérations rassem- blant et professionnalisant les acteurs associatifs. C’est aussi pour nous la possibilité d’interpeller collectivement les pou- voirs publics ou l’opinion publique : Union nationale des gestionnaires de foyers et résidences sociales (Unafo) Fédération nationale des associations de réinsertion so- ciale (FNARS) Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (UNIOPSS) et ses déclinaisons régionales (URIOPSS) Fédération de la formation professionnelle (FFP) Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne (FEHAP) Association francilienne pour favoriser l’insertion par le logement (AFFIL) Union sociale pour l’habitat (USH) Union sociale pour l’habitat d’Ile-de-France (AORIF) Centre régional pour l’enfance et l’adolescence inadaptées (CREAI) Adhérents à l’association Chantier-Ecole, en lien avec le Centre International d’études pédagogiques (CIEP) ou encore la Ligue de l’enseignement, nous développons un capital re- lationnel dans l’univers de la formation et collaborons avec l’Afpa, l’IRTS, les Greta, l’Infrep, l’Afec, l’Assofac ou encore la Croix-rouge. Nous promouvons les échanges entre acteurs du monde associatif et du monde de l’entreprise, en développant les relations avec des associations de parents ou des fonda- tions d’entreprise. Les partenariats financiers et institutionnels Coallia bénéficie du soutien financier des pouvoirs publics et d’organismes publics ou para-publics : Etat : directions centrales et services déconcentrées Agences régionales de santé (ARS) Fonds européens : FER, FEI, FSE, FEDER Collectivités territoriales : régions, départements, villes Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) Caisse des dépôts Action Logement Agence du service civique (ASC) Présentation du projet d’Ehpad “Stéphane Hessel” lors du salon H’expo 2014. COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | PARTENARIATS FINANCIERS, INSTITUTIONNELS, RÉSEAUX | PAGE 34
  35. 35. ALT : allocation logement temporaire AMP : aide médico-psychologique ASLL : accompagnement social lié au logement AVDL : accompagnement vers et dans le logement AVS : auxiliaire de vie sociale Cada : centre d’accueil pour demandeurs d’asile Cafdes : certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement social ou de service d’intervention sociale Caferuis : certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale CBC : congé pour bilan de compétences CCAS : centre communal d’action sociale CNDA : cour nationale du droit d’asile CHRS : centre d’hébergement et de réinsertion sociale CHSCT : comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail CIF : congé individuel de formation CNSA : caisse nationale de solidarité pour l’autonomie CPH : centre provisoire d’hébergement Delf : diplôme d’études en langue française DIF : droit individuel à la formation Dilf : diplôme initial de langue française Ehpa : établissement d’hébergement pour personnes âgées Ehpad : établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes Esat : établissements et services d’aide par le travail ETP : équivalents temps plein Fam : foyer d’accueil médicalisé FJT : foyer de jeunes travailleurs FTM : foyer de travailleurs migrants GIR : groupe iso-ressource. Indicateur de la dépendance utilisé en établissements médico-sociaux GMAO : gestion de la maintenance assistée par ordinateur GMP : Gir moyen pondéré GPEC : gestion prévisionnelle des emplois et compétences IME : institut médico-éducatif LHSS : lits halte soins santé Mas : maison d’accueil spécialisé Ofii : office français de l’immigration et de l’intégration Ofpra : office français de protection des réfugiés et apatrides OPCA : organisme paritaire collecteur agréé Pasa : pôle d’activité et de soins adaptés, pour personnes désorientées au sein des Ehpad PEA : projet d’entreprise associative Pension de famille : habitation communautaire individuelle pour personnes en phase de désocialisation. PLAI : prêt locatif aidé d’insertion PLIE : plan local pour l’insertion et l’emploi PLUS : prêt locatif à usage social PPS : pôle de promotion sociale PTFTM : plan de traitement des foyers de travailleurs migrants RPA : résidence pour personnes âgées (ou logement foyer) RRS : responsable de résidence sociale RS : résidence sociale RSA : revenu de solidarité active Samsah : service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés SAVS : service d’accompagnement à la vie sociale SMQ : système de management de la qualité SSIAD : service de soins infirmiers à domicile TEF : test d’évaluation du français TCF : test de connaissance du français GLOSSAIRE COALLIA | RAPPORT D’ACTIVITÉ 2014 | LA GOUVERNANCE | PAGE 35
  36. 36. Association loi 1901 Siège social • 16-18 cour Saint-Eloi • 75592 Paris cedex 12 • Tél. 01 53 46 38 38 • Fax 01 53 46 39 00 www.coallia.org INAUGURATION de la résidence sociale “Arbustes” (Paris), ancien foyer de travailleurs migrants. LIVRAISON de la résidence sociale “Vincent Auriol” à Paris, issue du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants. INAUGURATION de la résidence sociale intergénérationnelle “Villa Heureuse” à Roissy-en-Brie (77). INAUGURATION du parc d’activités du foyer d’accueil médicalisé de Bures-Morainvilliers (78) POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE de la maison d’accueil spécialisée de Saint-Pierre de Plesguen (35) ÉVÉNEMENTS 2015 Créationgraphiqueetmiseenpageswww.caramel-et-paprika.fr-Conceptionetrédaction:Coallia-PhotosCoalliaetSylvainFrappat-ImpriméavecdesencresvégétalessurdupapiercertifiéPEFCparl’imprimeriedesEauxClairesjuin2015

×