ÉMISSION ET RÉCEPTION 
DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : 
QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? 
Sophie Sachnine 
Présidente / Metro...
Sommaire 
EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? 
Sophie Sachnine Jean-Maxenc...
Metronews : de la gratuité au digital 
• Metronews, comme quotidien gratuit, est passé en 
quelques années, du tout print ...
Via une connexion permanente avec 
nos lecteurs vos consommateurs 
745 000 ex tous les jours 
2 334 000 lecteurs quotidien...
I. Les nouvelles pratiques de lecture 
et de consommation des contenus 
EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE...
A. Les transformations de la lecture : 
du discontinu au continu 
• De la médiation à l’immédiateté 
– L’accès permanent e...
B. Les transformations de la lecture : 
des pratiques plus hétérogènes 
• Vitesse : accélération et approfondissement 
– U...
C. Les transformations de la lecture : 
l’éclatement des hiérarchies 
• Ordre ou désordre 
– La fin des hiérarchies : la r...
Synthèse : les bonnes pratiques 
face aux publics 
• D’un média d’offre à un média d’offre et de demande 
avec un double e...
II. La nouvelle organisation de la 
production des contenus 
« Never a failure always a lesson » 
Phrase tatouée sur l’épa...
La situation de départ 
en 2011 
•Une rédaction papier 
de 50 personnes dont 
une petite « bulle » 
Internet de 6 
personn...
A. Passer de la culture papier 
au centrage sur le digital 
• De la noblesse originelle du papier… 
– Au départ ce qui com...
B. Intégrer la mesure permanente 
de la performance des contenus 
• Une rupture clef : la connaissance de la réception en ...
C. Être dans l’anticipation 
autant que dans la réactivité 
• 2 temporalités distinctes par rapport à la culture d’un 
quo...
D. Accepter de revoir le rôle du journaliste 
et le fonctionnement de la rédaction 
• Individuellement 
– Apprendre à écri...
E. Intégrer la dimension RH 
dans l’ensemble du processus de changement 
La question du temps est au coeur de l’organisati...
Les bonnes pratiques du changement 
• Gérer la fin d’un repère extraordinairement structurant pour un 
quotidien : la jour...
III. Les nouvelles formes du contenu 
éditorial : l’info-design 
Informer, c’est au sens propre 
mettre en forme 
EMISSION...
A. L’enjeu clef de la mise en forme 
de l‘information 
• Passage d’un journal comme objet fini, homogénéisant, 
constituan...
B. Des contenus qui intègrent 
les logiques de distribution 
• Penser les contenus en fonction des logiques de distributio...
C. Le défi de l’info-design 
• Des formats différenciants 
– Formats courts ou longs (vs format médians) 
– Des formats do...
Le Dossier 
La prime de Noël , avec simulateur de calcul 
EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONC...
Les bonnes pratiques de l’info-designer 
• Être opportuniste : repérer et traiter les sujets qui 
intéressent le lecteur e...
3 idées-forces au service 
de la concordance des temps 
• Savoir qu’un papier n’est jamais fini, qu’il est toujours amenda...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Emission et réception de l'information digitalisée : quelle concordance des temps ? Jean-Maxence Granier & Sophie Sachnine

554 vues

Publié le

Présentation de Jean-Maxence Granier & Sophie Sachnine au Séminaire IREP Médias 2014
Une réflexion à deux voix entre la dirigeante d'un titre (Metronews) et le consultant qui l'a accompagnée afin d'articuler les nouvelles pratiques de lecture et les modes de production des nouveaux contenus éditoriaux digitaux, mais aussi pour illustrer une expérience concrète de regards croisés sur plusieurs mois et en dégager les bonnes pratiques

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
554
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • JMG

    Indiquer qu’on tente de terminer sur des bonnes pratiques
  • SC
  • JMG
  • JMG
  • Comprendre les usages pour cerner les 3 enjeux pour une marque média
    1. Les usages des médias évoluent et se transforment
    Des contextes, des écrans et des attentes différentes (dissémination)
    Divertissement / information - Chez soi, en mobilité, au travail - Devices (smartphone, ordi, tablette)
    Temps lent / temps court
    Savoir/agir (pratique, conversation)
     
    2. Une offre large, d’où un risque de banalisation pour les marques médias (dépréciation de la valeur de l’info), d’où la nécessité de se singulariser, de se différencier, de s’identifier pour créer des réflexes de l’internaute
    Dans les contenus, les formats

    Voir edward hall
  • De l’insight utilisateur à une démarche interne d’accompagnement du changement (cabinet de conseil). Ramener la vision de l’extérieur vers l’intérieur.
     
    Méthodes :
    Entretiens avec les journalistes / Groupes de travail / Dynamique interne
    Une vraie transformation dans les manières d’exercer le métier
     
    Objectifs : réinterroger les manières de produire
    le rapport au temps, la manière de mettre en scène les contenus
    choisir de quoi on parle, effet feedback
    l’individuel et le collectif
     
    Résultats
    Partager une identité de marque interne (de quoi on parle, comment on parle ?)
  • Contrairement aux apparences : passer d’une culture de quotidien print à une culture de média digital d’information ne tombe pas sous le sens.
    C’est une vraie bascule : d’un support bien défini par son format vous basculez dans le monde de la page ininterrompue dans laquelle l’information arrive en continue. Un nouveau rapport au temps et à l’espace.
    De quoi bousculer le journal le plus organisé. D’abord par l’organisation du travail (reverse), metronews, c’est une seule rédaction pour l’ensemble des supports ; ensuite par la formation des équipes et l’intégration de nouveaux métiers (FPE / Chef d’Edition Numérique) mais ensuite par le mariage de la logique éditoriale et de l’impératif d’audience. Ca ne s’est pas fait en un jour !!!
  • ANTICIPATION, DEMARCHE ITERATIVE & ANALYTIQUE, PERFORMANCE toujours AU SERVICE DE LA QUALITE EDITORIALE. Objectif : construire une stratégie de contenu pour acquérir et fidéliser de l’audience.
      « référencement éditorial », avec pour leitmotiv « travailler des angles, pas des mots-clé ».
     
    Les 3 grands principes de la collaboration entre Yooka et metronews :
    1-L’envie : une envie forte de changement chez metronews (traduction jsuqe dans l’organisation des bureaux, et dans les recrutements), et liberté complète d’action de la part des équipes de Metronews laissée à Yooka
    2-Le temps : une collaboration sur le long terme
    3-L’immersion : 2 jours par semaine dont un jour en direct avec les équipesAri
    LE FONCTIONNEMENT 
    Autour du tryptique Respect de la ligne éditoriale, Capacité à créer de l’audience, Capacité à monétiser (en mineur). > Analyse par service : la réunion du mardi > Calendrier éditorial et Dossiersainsi siersents :t également de mettre en place le Predictive SEO, pour des projets plus "onents :.
    « référencement prédictif» : identification des poches d’audience et définition des évènements en amont. Dans l’idée d’aboutir à des dossiers éditorialisés, plutôt qu’à un amoncellement de millions de pages.
     
  • Comment gérer l’équilibre entre deux temps
  • le contenu doit être adapté au média. Pour optimiser le contenu d’un re site web, il faut :

    Utiliser un langage simple et clair
    Développer une seule idée par paragraphe
    Mettre la conclusion en premier
    Insérer des sous-titres descriptifs
    Mettre en gras les mots importants
    Faire des liens descriptifs
    Présenter ses idées sous forme de listes
    Aligner le texte à gauche
  • - Nous appliquons donc notre façon de voir l'actu via ce que l'on appelle désormais L'INFODESIGN, qui compose l'architecture, la trame de nos choix éditoriaux.
    Le terme infodesign : des choix assumés qui participent à la construction de notre ligne éditoriale, qui va bien au-delà de l'évocation visuelle suggérée par le mot design.
    = Sur trois temps forts : la détermination des grandes lignes de traitement d’un sujet, la planification et la mise en œuvre.
     
    >La première pierre s'articule autour de trois éléments-clés pour metronews : pédagogie, concernant, utilité, le tout dans un objectif de différenciation souligné par Sophie précédemment.
     
    >Ensuite, la planification des sujets, comme le Mondial de foot ou les élections municipales. Avec à l’esprit de commencer à écrire très en amont. Pas toujours évident, tant cela semble loin pour la rédaction. Dans le cas des municipales nous avons commencé dès l’automne dernier. L’autre objectif est de suivre les sujets jusqu’au bout. D’assurer le SAV en clair, sachant qu’il est souvent reproché aux médias de traiter les événements les uns après les autres, une actu chassant l’autre. 

     
    >Et enfin, les formats, les nouveaux rendez-vous. Dans le cadre d’une rédaction désormais organisée en reverse publishing, nous avons vocation à varier les formats et les traitements. Au bénéfice de la densité, des angles.
    Autant de formats qui nous permettent aussi souvent que possible de faire la différence, de donner envie à nos lecteurs de lire des sujets sur metronews et nulle part ailleurs. Avec par exemple, le « mais qui est ? Noémie Montagne, la compagne de Dieudonné » ou encore « la Belle Histoire du Jour ». Car il y a en a, sans tomber pour autant dans l’angélisme.
     
    Avec toujours pour impératif la neutralité sur les sujets politiques et de société. Nous ne sommes pas un site internet qui dit ce qu'il faut penser. Non que metronews soit lisse et sans aspérités, puisque nous avons à aider nos lecteurs à se forger à un point de vue, via des avis d'experts, de ceux qui font l'actu. Et nous invitons nos lecteurs à devenir acteurs du débat, à s’exprimer sur notre site. cf succès de notre audience sur les réseaux sociaux. Elle est en croissance exponentielle, et nous avons même un taux d’interactions très élevé avec nos fans (27%)
  • Emission et réception de l'information digitalisée : quelle concordance des temps ? Jean-Maxence Granier & Sophie Sachnine

    1. 1. ÉMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Présidente / Metronews EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out et Jean-Maxence Granier Directeur / Think-Out 1
    2. 2. Sommaire EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out • De la révolution de la gratuité à la révolution du digital METRONEWS : • Les nouvelles pratiques de lecture et de consommation des contenus I. RECEPTION • La nouvelle organisation de la production des contenus II. PRODUCTION • Les nouvelles formes du contenu éditorial : l’Info-Design III. EMISSION Une réflexion à 2 voix entre la dirigeante d’un titre et le consultant qui l’a accompagnée : • pour articuler les nouvelles pratiques de lecture et les modes de production des nouveaux contenus éditoriaux digitaux • pour illustrer une expérience concrète de regards croisés sur plusieurs mois et en dégager les bonnes pratiques 2
    3. 3. Metronews : de la gratuité au digital • Metronews, comme quotidien gratuit, est passé en quelques années, du tout print à une offre mixte papier / digital. • Le titre s’est donc confronté à une mutation de fond qui touche de manière très étroite à la temporalité, à la fois de la réception et de l’émission. • Au journal du matin qui se situe dans l’après-coup et présente une vision globale et hiérarchisée de l’information, s’ajoute une offre multiple, en continu sur le web, les mobiles et les tablettes . • Ces mutations (reverse publishing, bimédia ) ont touché de manière étroite à l’organisation du média et ont challengé l’entreprise sur sa capacité à changer rapidement. De fait, passer d’une culture de quotidien print à une culture de média digital d’information ne tombe pas sous le sens. EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 3
    4. 4. Via une connexion permanente avec nos lecteurs vos consommateurs 745 000 ex tous les jours 2 334 000 lecteurs quotidiens 6 653 000 lecteurs mensuels EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 1 040 000 VU 2ème APPLI NEWS (vs 5ème n-1) 2 552 000 VU 6ème SITE MOBILE NEWS (vs 8ème n-1) 500 000 fans 150 000 followers 620 000 membres 3 274 000 VU 13e SITE NEWS (vs 20e n-1) 52 257 VU + de 7,5 Millions de pages vues Source : Audipresse ONE GLOBAL V3 (One 2013 - 2014 / Médiamétrie MNR-PIM Avril 2014) / MNR octobre 2014 / MNR Médiamétrie PIM sept 2014 / OJD octobre 2014 / OJD PV 2013 Pages vues : Source Interne 10 millions d’utilisateurs mensuels 4
    5. 5. I. Les nouvelles pratiques de lecture et de consommation des contenus EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 5
    6. 6. A. Les transformations de la lecture : du discontinu au continu • De la médiation à l’immédiateté – L’accès permanent et instantané aux contenus, à travers des supports variés (mobile, tablette, pc, télé connectée)… – …constitue une révolution : le lecteur est maître de son temps vs soumis à celui du média… – …mais il est aussi sollicité en permanence par eux : le push, les alertes, le flux des réseaux sociaux et du Web – Une médiation journalistique structurellement moins forte, qui s’interpose moins (hiérarchisation, synthèse) entre temps de l’information et temps de la réception (le fil de dépêches d’agence devient accessible à tous) – Isochronie entre production de l’information et consommation de l’information, avec effacement relatif du temps propre à la médiation EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 6
    7. 7. B. Les transformations de la lecture : des pratiques plus hétérogènes • Vitesse : accélération et approfondissement – Une logique d’accélération : • Convergence dans la course à l’information du média et du lecteur…. • Accélération des pratiques de lecture – …mais aussi des pratiques de lectures multiples : lectures longues / COMPRENDRE et lectures courtes / SAVOIR – Flux et stock : de l’instantanéité à la longue traine, du tweet au dossier : un temps de consommation plus hétérogène • D’une logique monochronique (logique de rendez-vous ordonnés dans le temps) à une logique polychronique et simultanée EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 7
    8. 8. C. Les transformations de la lecture : l’éclatement des hiérarchies • Ordre ou désordre – La fin des hiérarchies : la remise en question de l’ordre des sujets – Le mélange des genres (information / divertissement) vs l’organisation des genres dans le temps – Infos news (le monde) / Infos pratiques (moi, ce qui m’est utile) et dimension multiple du web EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 8
    9. 9. Synthèse : les bonnes pratiques face aux publics • D’un média d’offre à un média d’offre et de demande avec un double enjeu : coller à la temporalité de l’information (réactivité) ET prendre en compte la temporalité du lecteur (pratiques, contextes, besoins) donc créer une convergence entre ces deux temps. • Un contenu évolutif qui change en permanence par réactualisation et adaptation aux publics et aux moments de réception. EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 9
    10. 10. II. La nouvelle organisation de la production des contenus « Never a failure always a lesson » Phrase tatouée sur l’épaule droite de Rihanna EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 10
    11. 11. La situation de départ en 2011 •Une rédaction papier de 50 personnes dont une petite « bulle » Internet de 6 personnes •Une premier essai à Paris de 6 mois (projet pilote de reverse publishing) 1ère étape : passage au reverse publishing •Une nouvelle mécanique de production / une seule rédaction bi-médias •Une réorganisation copernicienne du temps de travail (shifts) • Les enjeux de la formation des équipes (FPE, Community manager) • La bataille du quantitatif pour atteindre la masse critique et relever le défi de l’instantanéité • Mais une empreinte encore forte du print EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 2e étape : adaptation et affirmation • Confrontation à la réalité (audiences, performances), enrichissement de l’approche •Optimisation du modèle en regard de l’externe et de l’interne •Démarche d’affirmation d’une identité : l’enjeu du qualitatif, de la différenciation • Intégration d’une réflexion sur le lecteur et ses pratiques • Travail en interne sur les freins et les motivations Aujourd’hui •Une nouvelle articulation rédactionnelle •Une nouvelle charte éditoriale au service de l’identité de marque •Une rédaction digitale centrée sur les contenus et une entité print • La re-spécialisation par canaux de distribution : édition print du lendemain // web, mobile et réseaux sociaux • La définition de formats spécifiques et saillants 4 étapes pour une transformation : l’exemple de Metronews 11
    12. 12. A. Passer de la culture papier au centrage sur le digital • De la noblesse originelle du papier… – Au départ ce qui comptait pour les journalistes c’était d’être publiés dans le journal. – L’enjeu a donc été de s’approprier le digital tout en abandonnant les réflexes du print. – Il a fallu gérer un renversement des temporalités mais aussi des valeurs. • …à l’impératif du digital – Le rythme de la journée est différent – La conférence de rédaction du matin évolue, change de statut • Une autre façon de penser la chaîne de production – Le chemin de fer ne joue plus un rôle structurant . – Le print ne commande plus absolument les contenus EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 12
    13. 13. B. Intégrer la mesure permanente de la performance des contenus • Une rupture clef : la connaissance de la réception en temps réel et le poids grandissant de sa mesure et de sa prise en compte. – Un effet feedback immédiat et permanent qui « branche » en continu la rédaction sur son lectorat et introduit une culture de la performance – Une connaissance analytique vs synthétique des audiences – Des outils qui vont loin dans l’analyse du mode de consommation des contenus – Des outils de veille sur les sujets qui trouvent un écho (Trendsboard) et des outils analytiques sur l’audience de Metronews. • Un modèle qui prend en compte la performance quantitative du média mais aussi la dimension qualitative du contenu. – Organisation de la demande dans le cadre de la charte éditoriale – L’optimisation du référencement (SEO éditorial) par un va-et- vient entre spécialistes et journalistes afin de travailler plus les angles que les mots-clés . EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 13
    14. 14. C. Être dans l’anticipation autant que dans la réactivité • 2 temporalités distinctes par rapport à la culture d’un quotidien et 2 dimensions clefs : la réactivité et l’anticipation qui vont de pair et qui sont toutes deux conditions de la réussite d’audience – News room / immédiateté / hyperréactivité • Gérer l’accélération : on ne pense plus au bouclage mais au bon timing – Temps long et anticipation • De la conférence de rédaction à la conférence de prévision (hebdomadaire) • Importance d’un référencement prédictif : identification des poches d’audience et définition des évènements en amont dans l’idée d’aboutir à des dossiers éditorialisés, plutôt qu’à un amoncellement de millions de pages. • Construction de la crédibilité du média sur des sujets, inscription de l’offre de contenus dans un calendrier EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 14
    15. 15. D. Accepter de revoir le rôle du journaliste et le fonctionnement de la rédaction • Individuellement – Apprendre à écrire directement pour le digital – Intégrer la sanction de l’audience article par article, articuler compétence et performance – Être capable de rentrer en conversation avec les publics – Être capable de prendre en compte la concurrence en temps réel, l’enjeu de la veille – Fonctionner dans un temps plus contraint (enquêter / produire) • Collectivement – Gérer l’équilibre entre la spécialisation (l’expertise des journalistes, de leurs réseaux et de leurs carnets d’adresses) et leur capacité à se substituer les uns aux autres – Capacité à se mobiliser autour d’une actualité majeure de manière plus collective EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 15
    16. 16. E. Intégrer la dimension RH dans l’ensemble du processus de changement La question du temps est au coeur de l’organisation du travail. Quand ce rapport au temps est bouleversé, c’est toute la culture métier qui l’est. • Gérer le changement, c’est gérer d’abord l’humain – Se confronter aux résistances – Prendre en compte des peurs, les écouter – Gérer les rapports de pouvoir liés à l’émergence de nouvelles expertises – Accompagner l’acquisition de nouvelles compétences • Le changement lui-même est pris dans des cycles d’accélération ou de ralentissement – Gérer les différents degrés de maturation de l’équipe : tout le monde n’évolue pas à la même vitesse. – Être agile, évoluer vite en jonglant réaction et pro-action : s’adapter mais aussi s’inventer dans le même temps • S’appuyer sur des nouvelles pratiques de co-construction et d’accompagnement du changement avec un soutien extérieur. – Identifier les résistances – Trouver des relais à l’intérieur auprès des acteurs au quotidien – Savoir partager l’information (ex. les performances), jouer la carte de la transparence, être dans l’échange permanent – Instaurer une logique d’appropriation par le collaboratif : échanges, entretiens, démarche participative EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out Ce n’est ni la fin du papier, ni la fin du monde, mais rien ne sera jamais plus comme avant. Ensemble, réinventons vos titres. THINK-OUT ACCOMPAGNE LES MARQUES-MÉDIAS : ÉVOLUTION DES USAGES ET DES ATTENTES DES PUBLICS, CHARTE ÉDITORIALE ET OFFRES SERVICIELLES, PLATEFORME DE MARQUE, CONTRAT DE LECTURE, STRATÉGIE DE MONÉTISATION ET ACCOMPAGNEMENT DU CHANGEMENT. Presse-CONTACT : JM.GRANIER@THINK-OUT.FR TV-Radio-Digital 16
    17. 17. Les bonnes pratiques du changement • Gérer la fin d’un repère extraordinairement structurant pour un quotidien : la journée et passer d’une information itérative (qui recommence) à une information continue (qui se poursuit). • Un enjeu d’apprentissage du métier de la presse digitale par test & learn, sans recette a priori. • Savoir créer et préserver des temps dévolus à l’analyse et à la prise de recul, partagées par toute l’équipe. • S'appuyer au maximum sur les ressources des équipes, leur expertise, leur créativité, pour les impliquer tout au long de la transformation, et s'assurer que la démarche sera portée par les gens qui font le titre. EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 17
    18. 18. III. Les nouvelles formes du contenu éditorial : l’info-design Informer, c’est au sens propre mettre en forme EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 18
    19. 19. A. L’enjeu clef de la mise en forme de l‘information • Passage d’un journal comme objet fini, homogénéisant, constituant un tout (chemin de fer, maquette) à un flux continu d’information, hétérogénéisant. Face à cette dissémination, chaque contenu est en concurrence avec d’autres, ce qui soulève la question de la marque-média, de sa cohérence et de sa singularité Nécessité d’organiser ce flux, selon une plateforme de marque au service d’une identité, d’une consistance, d’une personnalité de l’offre • Une exigence des publics sur la manière de recevoir l‘information, face à la saturation des émetteurs et à l’accélération de la lecture, qui confère toute son importance à la forme même de l’information (vs par exemple l’angle idéologique absent de la presse gratuite) Une charte éditoriale pour définir des formats et des angles EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out Une édition par jour Autant d’éditions que de contenus écrits 19 +
    20. 20. B. Des contenus qui intègrent les logiques de distribution • Penser les contenus en fonction des logiques de distribution, des modalités de diffusion et donc de leurs temporalités propres. – Le temps de l’immédiateté : alerting, temps court : sujet de l’alerte, définition de l’urgence, bénéfice d’image ou d’audience – Le temps du partage : ex. Facebook où on pense le contenu pour le lecteur en fonction de la viralisation potentielle, donc de la circulation de l’information au-delà de son contexte d’émission – Le temps de la continuité • L’article comme point d’entrée, qui ouvre sur d’autres contenus pour apporter de la profondeur et du contexte • Les dossiers, les papiers filés (l’enjeu de la durée // aux clics) EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 20
    21. 21. C. Le défi de l’info-design • Des formats différenciants – Formats courts ou longs (vs format médians) – Des formats dont la promesse est très claire – Des formats qui favorisent une lecture rapide – Les angles, le ton. « breaking is broken » , il ne s’agit pas d’être le premier mais d’être le seul : du scoop (une nouvelle information) au scope (un angle inédit) – La dimension visuelle • Des rendez-vous forts pour réimprimer sa marque au flux informationnel • L’enjeu des niveaux de lecture : face aux pratiques de lecture plus hétérogènes, permettre l’optimisation temps de lecture / contenu d’information pertinente (économie de l‘attention, investissement attentionnel, valeur d’utilité) • La forme au service de la pédagogie et de l‘appropriabilité EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 21
    22. 22. Le Dossier La prime de Noël , avec simulateur de calcul EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out « La belle histoire du jour » « L ’astuce geek » « Vu de twitter » 22
    23. 23. Les bonnes pratiques de l’info-designer • Être opportuniste : repérer et traiter les sujets qui intéressent le lecteur et s’en emparer de manière intelligente à travers un angle, un point de vue, un format. • Savoir jouer des différentes formes : visuelles, schématiques, scripturales, infographiques, pour faciliter la lecture et créer plus de sens EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 23
    24. 24. 3 idées-forces au service de la concordance des temps • Savoir qu’un papier n’est jamais fini, qu’il est toujours amendable, en devenir. Il peut se continuer dans les conversations qu’il suscite, voire être reposté. Il faut savoir accepter l’imperfection, la révision, la discussion et remettre en cause l’idéal du papier clos sur lui-même. C’est la fin du bouclage et l’ère de la publication permanente • Faire converger la performance, l‘audience d’une part et l’exigence éditoriale, l’affirmation d’une spécificité d’autre part, en restant force de proposition. Trouver le bon équilibre entre l’enjeu de réactivité (coller à l’information) et l’enjeu de spécificité (donner une forme particulière à cette information) • Construire l’audience de demain autant que celle d’aujourd’hui et parvenir à inscrire l’immédiateté dans la durée. EMISSION ET RÉCEPTION DE L’INFORMATION DIGITALISÉE : QUELLE CONCORDANCE DES TEMPS ? Sophie Sachnine Jean-Maxence Granier Présidente Directeur Metronews Think-Out 24

    ×