Dividende_Demographique_messaging

186 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
186
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dividende_Demographique_messaging

  1. 1. Maîtriser la démographie Comment transformer l’hypothèque démographique du Burundi en dividende démographique pour le future développement ?
  2. 2. Manque d’un cadre légal voir juridiques, absence ou faibles investissements dans les secteurs santé, éducation et emploi Absence d’une éducation sexuelle complète à l’école, analphabétisme, grandes familles due à pression sociale Mauvaise information sur la PF, les méthodes de contraception, soins maternels, forte fécondité et mortalité maternelle Obstacles à l’accès au diagnostic, la prévention et le traitement des IST ainsi que VIH Manque de sages femmes et infirmiers entrainées afin d’assurer des services de soins intégrés Grossesses non- désirées, stigmatisation et violence basée sur le genre et autres groupes défavorisés Hypothèque pour le développement Manque de participation des citoyens, abcence des mécanismes afin d’influencer des politiques, lois et directives Manque de transparence Abcence des mécanismes de redevabilité et de volonté de créer un cadre favorable à l’emploi et la croissance économique La démographie non maîtrisée
  3. 3. La population est très jeune avec 65% de moins de 25 ans La fécondité est la plus élevée du monde avec 6,4 enfants par femme en moyenne Sans interventions la population continue à augmenter de 10 à 16,6 millions Une fécondité précoce fait que 31% des adolescentes ont déjà un enfant à 19 ans Les filles de 15 à 19 ans contribuent pour 11% de la fécondité générale du pays 2351 cas de grossesses en milieu scolaire quasi constant depuis 2012 760 filles enceintes à l’école primaire et 1600 à l’école secondaire pour 2014/15 Evolution de la croissance démographique au Burundi d’ici 2030 La démographie non maîtrisée: Hypothèque pour le développement
  4. 4. Alors que dans le monde le taux de fécondité est maîtrisé (2.5) l’indice synthétique de fécondité montre que dans le pays moins avancés (4.5) et l’Afrique subsaharienne (5.1) la croissance démographique est non maîtrisée. Avec 6.4 le Burundi est champion mondial au niveau de la fécondité et dépasse le taux de fécondité des pays développés presque 4 fois. Burundi: 6 enfants par femme en moyenne depuis plusieurs décennies Bilan d’une fécondité non maîtrisée
  5. 5. La qualité de l’éducation va se dégrader de manière incontestable Sans remède le nombre d’élèves par enseignants augmente de 35 à 120 Les besoins des ressources en éducation ne se stabilise pas à 48 Milliards de BIF Sans remède les besoins augmenteront de 51 à 78 Milliards de BIF en 2030 Les dépenses de santé seront de plus en plus difficile à financer , Sans remède les dépenses grimpent de 133 à 725 Milliards de BIF en 2030 Les besoins en ressources humaines en santé augmentent considérablement Sans remède le nombre de médecins doit augmenter de 595 à 1649 Les besoins en infrastructure / éducation de santé vont exploser Sans remède les besoins en éducation et infrastructure de santé vont doubler Impacts sur la santé Le nombre d’enfants à scolariser actuel ne sera pas stabilisé autour de 1.6 million , Sans remède 2,8 millions d’enfants doivent avoir accès à l’éducation primaire Impacts sur l’éducation
  6. 6. Entre 1973 et 2010 la terre cultivable a décliné de 1.05 à 0.5 hectare Sans remède la terre pour nourrir un habitant se réduit encore pour la moitié De 2005 à 2015 le nombre d’hectares déboisé a multiplié par le facteur 125 Sans remède le pays sera déboisé d’ici 24 ans - les conflits fonciers explodent Entre 2010 et 2015 l’emploi crée par an n’a augmenté de 14.000 à 91.000 Sans remède il faut créer d’ici 2030 plus que 100.000 emplois/an supplémentaires Le taux de chômage chez les jeunes reste trois fois plus élevé que les adultes Le nombre de nouveaux emplois par an à créer doit plus que doubler à 192.000 500.000 tonnes des besoins alimentaires actuels par an dépassent la production 2 fois , Sans remède les besoins alimentaires vont augmenter à 858.000 tonnes d’ici 2030 Impacts sur les ressources naturels L’économie reste agriculture, le marché du travail n’absorbe pas les demandeurs , Investir dans la qualification est difficile car 2 tiers de la population a moins de 1$/jour Impacts sur l’emploi
  7. 7. Education Informations sur la PF, la prévention des IST, le VIH et la violence à l’égard des femmes, établir l’éducation sexuelle complète aux écoles Santé Avancement vers des services de qualité facilement accessible, conformément aux droits de l’homme, et aux normes de santé publique Economie Investissements dans le marché d’emploi afin d’absorber les jeunes une fois qu’ils atteignent l’âge de travail Bonne gouvernence Transparence par rapport aux decisions et strategies, mise en pratique de la redevabilité démocratique Structure modifiée selon ICPD Structure de la population avant l’application de la PF selon l’ICPD Les secteurs qui facilitent le dividende pour le développement
  8. 8. Hypothèque Forte fécondité et mortalité maternelle, peu d’emploi Début de la transition démographique Réduction du nombre d’enfants, plus de ressources disponibles par enfant, meilleure formation Progrès socio- économique Amélioration des secteurs de santé et d’éducation par des lois et politiques Investissements stratégiques Croissance et création d'emplois grâce aux investissements dans le capital humain selon la stratégie: habiliter, éduquer et employer la jeune génération Dividende Plus grande partie de la population économiquement active avec des salaires adéquats, plus de revenues de la part du gouvernement pour investir quant à l’autonomisation des jeunes Etapes causales majeures afin de réaliser le dividende démographique
  9. 9. Investir dans la jeune génération et créer un cadre qui permet que chacun puisse jouir de ses droits p.e. d’accéder à l'école, d’éviter les grossesses précoces, et de rejoindre la main- d'œuvre une fois l'âge est atteinte. Ayant moins d'enfants permet de dépenser plus par enfant: plus les jeunes sont éduquées, plus la partie de la population employée augmente. Par la suite le gouvernement génère des recettes pour investir encore dans le capital humain. De l’avancement p.e. dans l'accès à l'eau et l’assainissement facilite la réduction de fécondité. Mais des améliorations en santé et éducation surtout par la PF permettent une transition où les couples décident ensemble d'avoir moins d'enfants. Le développement d’un pays progresse en générale d'un état de forte fécondité voir mortalité maternelle à un état de faible fécondité et mortalité. Ceci surtout en raison du progrès dans les domaines sociaux- économiques. Progrès socio- économique Améliorations santé et éducation Investissements stratégiques Hypothèque démographique Dividende démographique Avancements médecine et infrastructure Début transition démographique Habiliter, éduquer et employer Processus pour réaliser le dividende démographique
  10. 10. Investissements stratégiques dans des secteurs clés Investir dans la santé, l'éducation ou le main-d'œuvre, augmente la création d'emplois voir la croissance. Plaider en faveur des lois qui avancent l'égalité des sexes et éliminent la discrimination / violence fondée sur le sexe. Plaider pour des investissements dans la PF afin que chacun décide sur le moment, le nombre et l'espacement de ses enfants. Habiliter Plaider en faveur de l'éducation sexuelle complète selon l’ICPD. Plaider en faveur de l’accès équitable à l’éducation primaire et secondaires voir à l’égalité des chances sur le marché d’ emploi. Eduquer Plaider en faveur d’un salaire égal pour un travail égal, à ce que les femmes puissent jouir de la sécurité d’un travail formel. Plaider en faveur des stratégies pour l'emploi grâce à l'engagement des jeunes dans l'élaboration des lois/politiques. Employer
  11. 11. Quitter l’hypothèque et monter vers le dividende démographique Bonne santé / accès à l’école Mariages adultes Sécurité d’un travail formel Economies / investissements Capital humain développé
  12. 12. Dividende pour le développement Participation du citoyen Droit d’influencer des politiques pour appliquer la PF selon les recommandations de l’ICPD Transparence du gouvernement Rendre compte des réalisations et investissements dans le capital humain favorable à la croissance économique Créer un cadre légal favorable à la PF par des lois ou politiques, promotion de la justice sociale et responsabilisation Etablir l’éducation sexuelle complète afin de réduire la fécondité, fonder la base pour la transition démographique Renforcer le diagnostic, prévention, traitement, avortement, contraception, détection IST/VIH, suivi et évaluation Etablir des services publics conformes aux droits de l’homme, aux règles de déontologie médicale et santé publique Investir dans la santé et l’éducation, notamment le personnel d’encadrement intermédiaire Elaborer des stratégies multisectoriels de prévention et protection, diminuer les inégalités entre les sexes en vue d’accès à l’emploi La démographie maîtrisée
  13. 13. Le taux de jeunes de moins de 25 ans baissera à environs 32 % de la population La fécondité baissera à 3 enfants par femme en moyenne d’ici 2030 Le taux d’adolescents ayant déjà un enfant à 19 ans baissera à environ 15% Les filles de 15 à 19 ans donneront vie à chaque 20ème enfant du pays Les grossesses en milieu scolaire seront considérablement baissées Le nombre de filles enceintes à l’école primaire/secondaire sera divisé par 2 Avec interventions la population sera stabilisée autour de 12,8 millions Dividende démographique Education Bonne Gouvernance Economie Application des stratégies d’investissements clés combinés avec la PF selon les recommandations d’ICPD La démographie maîtrisée: Dividende pour le développement
  14. 14. Les besoins des ressources en éducation seront limités à 48 Milliard de BIF en 2030 La qualité de l’éducation des élèves sera garantie voir améliorée Le nombre d’élèves enseigné par professeur n’augmentera que de 35 à 60 Grâce à un gain de 51 Milliards de BIF d’autres besoins seront gérables L’augmentation des dépenses de santé sera limité à 561 Milliards de BIF d’ici 2030 , En appliquant les stratégies le secteur de santé économisera 260.5 Milliards de BIF Le nombre de médecin nécessaire doublera à peu près de 595 actuel à 1.278 371 postes et salaires pour des médecins gagnés = un tiers des postes Les besoins en infrastructure / éducation de santé pourront être satisfaits Grâce aux gains réalisés par la PF les investissements nécessaires seront faisables Impacts sur la santé En appliquant les stratégies le nombre d’enfants à scolariser restera quasi stable , Environs 1.7 million d’enfants demandent accès à l’éducation et non 2.8 millions Impacts sur l’éducation
  15. 15. La dégradation de la surface cultivable par habitant n’achèvera pas 0.12 hectare La surface dégrade de 0.2 à 0.16 hectares c’est-à-dire 20 % moins rapide Le nombre d’hectares déboisé diminuera et peut être rétablie de manière pertinente Le Burundi sera en mesure de déclencher un programme de reboisement Le nombre annuel d’emploi à créer montera de 91.000 à 132.000 Sans stratégies de PF le Burundi devrait créer 60.000 emplois par an de plus Le taux de chômage actuel chez les jeunes sera considérablement baissé L’autonomisation des adolescentes par des programmes spécifiques progressera 357.000 tonnes de légumes de moins à produire d’ici 2030 , Le gap entre besoins et production agricole se ferme à environs 664.000 tonnes Impacts sur les ressources naturels L’économie du Burundi sera toujours basée sur l’agriculture , Grâce à la croissance de la production plus de personnes échappent à la pauvreté Impacts sur l’emploi
  16. 16. Besoin en salles de classe Jeunesse urbaine de 12 à 25 ans Pour scolariser les jeunes il faut en ce moment 24799 salles de classe. Ce besoin va doubler d’ici 2030 à 51048 pourvu que la PF sera mise en pratique. Sinon les besoins en salles de classe vont plus que tripler à 80.628. La jeunesse vivant dans des villes se lève à 400.000. Ici les effets de la PF se manifestent avec un retard. Durant 10 ans l’augmentation reste quasiment identique. Mais après cette période le taux change de manière exponentielle: au lieu de 1,9 millions le taux se lève seulement à 1,6 millions de jeunes vivant en ville - une différence de 20 %. Effets supplémentaires d’une démographie maitrisée
  17. 17. Merci de votre attention ! Principales sources de données: Institut de Statistiques et d’Etudes Economiques du Burundi - ISTEEBU Contact Gervais Barampanze, Assistant Représentative barampanze@unfpa.org / Thomas Pritzl, Knowledge Management Analyst pritzl@unfpa.org

×