La mémoire électromagnétique de l'eau et le codage ADN !
"Le problème, actuellement, c’est que cela demande aux biologiste...
Ce n'est pas de la science-fiction mais bel et bien une réalité et le réalisateur
Christian Manil, souhaite qu'une publici...
Professeur Luc Montagnier - © Doc en Stock
Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de
l...
Et à ce moment-là, on peut traiter par les ondes.
C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie
phar...
La Voie des Eaux – Shui Dao
Après quelques recherches, j’ai trouvé ce texte issu du mémoire de fin d’études
du Docteur Mél...
Évacuation première "sueur", seconde "urine", troisième "selles".
La voie des eaux, Shui Dao
Les aliments liquides et les ...
descend dans la Vessie et est expulsé par les voies urinaires.
Les Reins ont la fonction d’ouverture et de fermeture du fl...
Les Reins reçoiventt les liquides des Poumons : Parmi eux, certains sont
excrétés et d’autres vaporisés, et retournent alo...
De nombreuses études attestent que les habitants des zones où l’eau potable est
particulièrement riche en sulfate d’alumin...
généralement pauvre en acide silicique. C’est le cas dans les endroits où les
eaux de surface peu alcalines ont beaucoup d...
avaient 1,72 fois plus de risques de présenter une altération du fonctionnement
mental. De même, après un contrôle statist...
Pour favoriser une bonne action des sucs digestifs, il est préférable de ne pas
boire pendant le repas. Boire 15 mn après ...
Quelle eau boire pour être en bonne santé ? Eau du robinet, eau minérale,
eau filtrée...
https://www.youtube.com/watch?v=K...
des maladies et des troubles de la fertilité, des problèmes de développement
rénal chez l'enfant, et au même prix des mala...
consommateurs a fait analyser la plupart des grandes marques en recherchant
tous les grands types de polluants et les résu...
effet.
Ensuite il y a des pommeaux un peu plus chers avec des filtres à base de
charbon et même de roches volcaniques qui ...
Évitez de boire du thé rouge ou noir.
Il y a de nombreux bienfaits associés à des composés chimiques présents
dans le thé,...
Plusieurs techniques de traitement de l'eau à domicile sont actuellement utilisées
dans les pays en voie de développement ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire et structure de l'eau

923 vues

Publié le

.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
923
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire et structure de l'eau

  1. 1. La mémoire électromagnétique de l'eau et le codage ADN ! "Le problème, actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes", explique le Pr Marc Henry. Une annonce très intéressante sur l'Homme Spirituel et la prise de conscience scientifique (enfin !) des réelles propriétés des ondes électromagnétiques et de l'eau. Le réputé professeur Montagnier parle surtout des extraordinaires progrès prévisibles en biologie et médecine à venir, mais il est évident que ces propriétés découvertes prouvent cette interaction insoupçonnée entre les ondes électromagnétiques et l'eau amènent au passage de probables explications et preuves pour plusieurs phénomènes paranormaux liés à l'humain, à l'animal et aux plantes... Un bouleversement rapide en perspective pour le traitement des maladies confirmant les travaux de Jacques Benveniste repris par le prix Nobel de médecine Luc Montagnier. À ne pas manquer l'émission sur FRANCE 5 le 5 juillet 2014 à 19h et rediffusé le lundi 7 juillet à 14h30 prochain avec Luc Montagnier qui relate se dernières découvertes, et Marc Henry qui explique le pourquoi du comment : ON A RETROUVE LA MÉMOIRE DE L’EAU ! Un documentaire de 52 minutes réalisé par Christian Manil et Laurent Lichtenstein, Production Doc en Stock avec la participation de France Télévisions (2014). Ce reportage va bouleverser les conceptions que l'on a de la biologie et de la médecine. Il y est démontré que l'on peut non seulement coder un ADN tout entier sur de l'eau liquide, mais aussi lire la trace électromagnétique mémorisée sur cette même eau liquide pour reproduire fidèlement l'ADN utilisé lors de la dilution... Selon Luc Montagnier, il serait même possible d'identifier des bactéries encore inconnues de la science et responsables de maladies graves par la simple trace électromagnétique qu'elles laissent dans le sang.
  2. 2. Ce n'est pas de la science-fiction mais bel et bien une réalité et le réalisateur Christian Manil, souhaite qu'une publicité maximale soit faite au sujet de ce reportage. Mort en 2004, Jacques Benveniste, un médecin immunologue de renom chercheur à l’Inserm, disait avoir découvert, dans les années 1980, la mémoire de l’eau. Elle serait donc capable de garder en mémoire les propriétés des molécules avec lesquelles elle a été en contact, même lorsqu’elles ne s’y trouvent plus. Après un contact avec une molécule, l’eau garderait en son absence ses propriétés. C’était contraire à tous les dogmes scientifiques, et Jacques Benveniste fut mis au ban, et son étonnante théorie a fait l’objet d’une énorme controverse. Rapidement, la validité de ses travaux fut mise en doute et Benveniste, rejeté par la communauté scientifique. Mais le prix Nobel de médecine pour la découverte du VIH Luc Montagnier a repris ses recherches après avoir fait un constat surprenant. L’ADN du virus du sida, dont il est le découvreur, émettrait des ondes que l’eau enregistrerait et qu’elle serait capable de réémettre. Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. "Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène" disait ce médecin virologue, qui pense immédiatement aux "applications médicales". L’eau aurait donc bien une mémoire. Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme "le Galilée du XXe siècle", Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : La transduction de l’ADN. Cette découverte remettrait en cause l’approche médicale actuelle, sur le plan du diagnostic, tout comme sur celui de la thérapie... À l’origine de la vie sur Terre, l’eau est indispensable à la survie des espèces. Mais, pour certains scientifiques, cet élément fondamental aurait des capacités insoupçonnées.
  3. 3. Professeur Luc Montagnier - © Doc en Stock Des molécules d’ADN d’un patient infecté par le VIH hautement diluées dans de l’eau stérile sont placées sur un capteur d’ondes électromagnétiques relié à un ordinateur. Le signal obtenu, numérisé, est ensuite envoyé par mail à l’université du Sannio de Benevento, en Italie. Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN. Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse. L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises. Comment cela est-il possible ? Difficile de le savoir, car "le problème que ça pose actuellement, c’est que cela demande aux biologistes d’être à la fois des physiciens et des chimistes, et ça, ce n’est pas forcement facile pour eux", explique Marc Henry, professeur de chimie et de physique quantique à l’université de Strasbourg. Pour le Pr Luc Montagnier, qui travaille déjà sur des applications concernant le virus du sida, l’autisme, certaines scléroses en plaques, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, les débouchés sont immenses. Car cette découverte remettrait en cause l’approche médicale actuelle, autant sur le plan du diagnostic que sur celui de la thérapie – le corps humain étant composé à 70 % d’eau. "Le jour où l’on admet donc que les ondes peuvent agir, on peut agir par les ondes, souligne Luc Montagnier.
  4. 4. Et à ce moment-là, on peut traiter par les ondes. C’est un nouveau domaine de la médecine qui fait peur à l’industrie pharmaceutique". http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-28- 2014/articles/p-20549-On-a-retrouve-la-memoire-de-l-eau.htm http://www.bernardsudan.net/post/Codage-ADN,-m%C3%A9moire- %C3%A9lectromagn%C3%A9tique-de-l-eau,-Luc-Montagnier-et-Jacques- Benveniste Jacques Benveniste et ses découvertes sur la mémoire de l'eau et le professeur Montagnier : Benveniste a été considéré comme l'un des biologistes français les plus respectés jusqu'à ce qu'il publie, en 1988 le résultat de ses travaux ce qui mit en colère la communauté scientifique car ils suggéraient que l'eau avait une mémoire. Avec son équipe de l'INSERM ainsi que douze chercheurs de trois laboratoires : Italien, Canadien et Israëlien, ils ont publié leurs travaux sur la dégranulation des basophiles humains induite par de très hautes dilutions d'un anti-sérum anti-IgE. Ces basophiles ont la particularité de "dégranuler" lorsqu'ils sont en présence d'un allergène. Cette dégranulatiion étant précisément provoquée par l'activation du sérumanti- IgE. Au cours de leurs expériences, ils se sont aperçus qu'en diluant plusieurs fois le sérum à un point tel qu'il ne restait plus aucune molécule du produit dans la solution, ils obtenaient malgré tout la dégranulation. (En septembre 94, Hal Puthoff avait assisté à Stockholm à une de ces expériences, source DVS). Le professeur Montagnier qui a repris depuis peu les travaux de feu Jacques Benveniste, et lui rend un hommage : https://www.youtube.com/watch?v=CioPltEbGCA Preuve scientifique de l'homéopathie la mémoire de l'eau : https://www.youtube.com/watch?v=OhdQjf1QJ3U Publié par Yves Herbo http://herboyves.blogspot.fr/2014/07/la-memoire-electromagnetique-de-leau- et.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+blog spot/XemGP+%28Herbo+Yves%29
  5. 5. La Voie des Eaux – Shui Dao Après quelques recherches, j’ai trouvé ce texte issu du mémoire de fin d’études du Docteur Mélody STEFFEN : Qu’est ce que « la voie des Eaux » ? Ce processus est décrit dans le Nei Jing SuWen, chapitre 8 : « Le Triple Réchauffeur a une fonction d’irrigation, il est l’organe de la voie des liquides. La Vessie est l’organe où se réunissent les eaux, là où les liquides s’y emmagasinent ; si la mutation du Qi (le souffle "énergie") peut se faire, elle peut expulser les liquides, et elle est donc l’aboutissement de la voie des eaux ». Dans le chapitre 21 du Nei Jing SuWen : « La boisson pénètre dans l’Estomac et l’Essence (Jing Qi) qui surnage s’élève jusqu’à la Rate. Le Qi de la Rate conduit la boisson aux Poumons qui assure la libre circulation dans la voie des eaux, elle descend en bas dans la Vessie ». Dans le chapitre 20 du Nei Jing SuWen : « L’expression mutation du Qi ou transformation du Qi a deux sens : Le sens large désigne la transformation ou la production mutuelle entre l’Essence (Jing), le souffle (Qi), les Liquides (Jin) et le Sang (Xue) à partir du Qi. Le sens plus précis désigne l’activité des organes (Zang Fu). La mutation du Qi désigne ici l’activité fonctionnelle de l’expulsion des urines par la Vessie ». Dans le chapitre 34 du Nei Jing SuWen : « Les Reins sont l’organe de l’eau et régissent les liquides. L’origine est aux Reins, l’extrémité est aux Poumons, tous deux sont collecteurs de l’Eau. Ceci nous permet de comprendre que l’Eau et les Aliments, grâce à l’action de l’Estomac, de la Rate, des Poumons, du Triple Réchauffeur et des Reins, se répandent dans le corps, le liquide dite "Pur" va aux organes, le liquide dite "impur" atteint la Vessie où il devient urine et après avoir été stocké, d'où il peut ensuite être expulsé ». L’Estomac a la fonction de recevoir les aliments. La Rate les transporte. Les Poumons les répartit et fait descendre le tout. Le Triple Réchauffeur permet l’écoulement correct des liquides. La Vessie emmagasine et expulse. Les Reins a le rôle de réguler : Il peut garder les liquides, les répartir, les excréter. Voici un schéma qui illustre très bien la Voie des eaux
  6. 6. Évacuation première "sueur", seconde "urine", troisième "selles". La voie des eaux, Shui Dao Les aliments liquides et les boissons pénètrent dans l’Estomac sont transformés par la Rate en Essence subtile et transportés au niveau des Poumons. Le rôle des Poumons est d’assurer la diffusion, la dispersion, l’élimination et la descente des liquides organiques, assurant la libre circulation dans la « voie des Eaux ». C’est ainsi que le Pur (Qing) (liquides utiles) est diffusé à l’ensemble de l’organisme à travers le Triple Réchauffeur (San Jiao) pour assurer les fonctions physiologiques. Le Trouble (Zhuo) (les déchets liquides) est excrété hors du corps sous forme de sueur, d’urine et de selles, ce qui maintient l’équilibre relatif des liquides dans les l’organes. Au cours de ce processus, c’est l’action de vaporisation des Reins qui permet aux Poumons, à la Rate et à la Vessie de réaliser leur action sur les liquides. Ensuite les liquides (le Trouble au sein du Pur, donc le liquide impure) descendent par le Triple Réchauffeur jusqu’aux Reins par l’action de transformation et de sépation du Pur. Le Pur remonte jusqu’aux Poumons à travers le Triple Réchauffeur et est redistribué à travers tout l’organisme. Le Trouble est transformé en urine,
  7. 7. descend dans la Vessie et est expulsé par les voies urinaires. Les Reins ont la fonction d’ouverture et de fermeture du flux des liquides en commandant à la Vessie, ce qui permet un équilibre du métabolisme des liquides ; quand on dit « ouvrir », cela signifie éliminer les liquides, les exporter, quand on dit « fermer », cela signifie retenir les liquides. Ceci permet de réguler la quantité de liquides à l’intérieur de l’organisme et de la maintenir relativement constante. Le métabolisme de l’Eau dépend des Reins, des Poumons, de la Rate et de l’Estomac, de l’Intestin Grêle, de la Vessie et du Triple Réchauffeur. Les fonctions de diffusion, d’élimination des Poumons, de transformation et de transport de la Rate et les fonctions de transformation des Reins constituent les éléments centraux de l’harmonie et de l’équilibre du métabolisme. On dit que les Reins contrôlent l’Eau. En cas de perturbation de ces fonctions, les Reins ne contrôlent plus l’Eau, la vaporisation est perturbée et l’ouverture et la fermeture ne sont plus adéquates, et ainsi des troubles du métabolisme de l’Eau apparaissent. Si la fermeture est trop importante et l’ouverture insuffisante, il y a des troubles de la production et de l’élimination de l’urine caractérisés par des symptômes tels que l’oligurie (une production anormalement basse d'urine, la quantité émise sous 24 heures est inférieure à 500 ml chez l'adulte), des œdèmes (gonflement d'un tissu ou d'un organe provoqué par un excès de liquides), etc.. Si l’ouverture est trop importante, apparaissent des symptômes tels que la polyurie (trouble urinaire caractérisé par une augmentation des quantités d'urines émises sous 24 heures supérieure à 3 litres par jour pour un adulte), la pollakiurie (un besoins d'uriner trop fréquents, provoqués par la fausse impression d'avoir à nouveau la vessie pleine), l’incontinence urinaire. On compare souvent le Réchauffeur Inférieur à un égout. Les viscères du Réchauffeur Inférieur sont plus particulièrement impliqués dans les fonctions d’excrétion des liquides organiques impurs. Les Reins ont pour fonction de fournir du Qi à la Vessie pour qu’elle puisse stocker et transférer l’urine. Le Yang des Reins est appelé Yang primordial. Il est la base du Yang Qi du corps (souffle énergie), a le rôle de réchauffer et d’assurer la production et la mutation du Qi dans chaque organe. Le Yin des Reins est appelé Yin primordial. Il est la base des liquides du corps, il joue un rôle important dans l’humidification des organes et des tissus. L’Intestin Grêle et le Gros Intestin, eux aussi situés dans le Réchauffeur Inférieur, jouent un rôle dans la séparation des liquides en Pur et Impur. Cette fonction de séparation des intestins est aussi sous le contrôle des Reins et plus particulièrement du Yang du Rein.
  8. 8. Les Reins reçoiventt les liquides des Poumons : Parmi eux, certains sont excrétés et d’autres vaporisés, et retournent alors aux Poumons pour l’humidifier. Les Poumons sont situés dans le Réchauffeur Supérieur, ils ont la fonction de « faire descendre », permettent à l’Eau du Réchauffeur Supérieur de s’écouler. Si cette activité est entravée, la descente des eaux ne sera plus assurée. La Rate joue un rôle très important dans la transformation et le transport des Liquides Organiques. C’est le Yang du Rein qui fournit à la Rate la chaleur nécessaire pour bien assurer cette transformation et ce transport. La Rate est en rapport étroit avec les Poumons en ce qui concerne la production et la circulation des Liquides. Si le Qi de la Rate est déficient, le transport ne sera pas assuré et cela se traduirait par les signes cliniques tels qu’oligurie, œdèmes, abondances de glaires et de mucosités. Le Triple Réchauffeur, surtout dans sa partie inférieure qui régit la séparation du Pur et de l’Impur, est lié aux processus de digestion, d’assimilation, d’expulsion de l’eau et des aliments ; sa fonction recouvre, en ce qui concerne les liquides, le rôle de l’Intestin Grêle et une partie de celui des Reins et de la Vessie. Un vide du Triple Réchauffeur se traduira par une urine claire et abondante voire de l’incontinence. Une plénitude du Triple Réchauffeur entraînera une stagnation avec œdème, une miction (évacuation des urines) difficile ou de la rétention. Les liquides ayant atteint la Vessie, y sont emmagasinés et seront expulsés par la mutation du Qi de la Vessie, lorsqu’il recevra l’impulsion venant des Reins, le Qi des Reins commandant l’ouverture et la fermeture. Boire l'eau du robinet augmenterait les risques d'Alzheimer
  9. 9. De nombreuses études attestent que les habitants des zones où l’eau potable est particulièrement riche en sulfate d’aluminium et pauvre en magnésium et en calcium sont plus exposés à la maladie. La maladie d’Alzheimer était plus de deux fois plus courante chez les Afro- Américains que chez les Yoruba nigérians de même sexe et de même tranche d’âge. En résumé, à l’échelle mondiale comme à l’échelle régionale, la maladie d’Alzheimer n’a pas de profil spatial aléatoire relativement uniforme. Elle semble augmenter plus vite que la population ne vieillit et son incidence et sa prévalence sont grandement affectées par la migration. Bref, elle ne présente aucune des caractéristiques géographiques attendues d’une maladie principalement génétique. Dans leur livre Genome, Bishop et Waldholz affirment « qu’en eux-mêmes et d’eux-mêmes, les gènes aberrants ne provoquent pas la maladie. Généralement parlant, leur impact sur la santé d’une personne est minime jusqu’à ce qu’elle soit plongée dans un environnement nocif ». Par conséquent, les répercussions d’un gène aberrant dépendent de la localité et du mode de vie, autrement dit de la géographie. L’analyse documentaire précédente établit que les « environnements nocifs » qui amplifient l’impact de l’héritage du gène APO E4 et d’autres aberrations génétiques liées à Alzheimer possèdent deux caractéristiques majeures. Ils présentent des variations spatiales très claires et leur nombre semble augmenter rapidement. De nombreuses preuves suggèrent que ces environnements sont des zones où l’eau potable est riche en aluminium dissous (en particulier sous sa forme monomère) et pauvre en magnésium et en calcium. En outre, cette eau est
  10. 10. généralement pauvre en acide silicique. C’est le cas dans les endroits où les eaux de surface peu alcalines ont beaucoup de mal à amortir les impacts des pluies acides, l’un de ces impacts étant une solubilité accrue de l’aluminium. Dans les régions à fortes pluies acides et à faible alcalinité, les taux croissants d’aluminium dissous, présents à la fois dans l’eau du sol et dans l’eau de ruissellement, entraînent de vastes dommages écologiques. Il semble que cet élément soit aussi le facteur de risque environnemental dominant dans la maladie d’Alzheimer. Intoxication et pertes de mémoire. En 1988, il a été clairement prouvé qu’un excès d’aluminium dans l’eau potable pouvait affecter la mémoire. À la suite d’un accident survenu dans une installation anglaise d’adduction d’eau, la population locale a bu une eau contenant des taux excessivement élevés de sulfate d’aluminium. Les malheureux qui avaient utilisé cette eau contaminée se sont presque tous plaints de pertes de mémoire. On trouve aussi des preuves significatives du lien entre la démence et l’aluminium dans l’étude menée en Ontario par Mc Lachlan sur 668 autopsies de cerveaux atteints d’Alzheimer. Ces dernières ont démontré que le risque de développer la maladie d’Alzheimer avait été 2,5 fois plus grand chez les habitants des agglomérations buvant de l’eau qui contenait plus de 100 µg d’aluminium par litre que chez les personnes vivant dans des zones où l’eau potable affichait un taux d’aluminium inférieur. Les résultats de Mc Lachlan étaient encore plus spectaculaires pour ceux qui avaient bu de l’eau contenant 175 µg d’aluminium par litre. Selon la façon dont ces patients étaient regroupés, le risque relatif approché de développer la maladie d’Alzheimer allait de 6,7 à 8,14 %. Autrement dit, leur cerveau avait 7 à 8 fois plus de risques de présenter les signes caractéristiques de la maladie d’Alzheimer si ces patients avaient régulièrement consommé de l’eau très riche en aluminium. Plusieurs auteurs ont tenté de quantifier l’ampleur du lien entre la maladie d’Alzheimer et l’aluminium. Forbes et Mc Lachlan, par exemple, ont étudié ce lien chez les très vieux, à savoir les personnes de plus de 85 ans. Ils ont découvert que, après avoir tenu compte de six autres facteurs, tels que le fluorure, l’acide silicique, le fer, le pH et la turbidité, ceux qui vivaient dans des quartiers où l’eau potable contenait plus de 250 µg d’aluminium par litre avaient presque 10 fois plus de risques de développer la maladie d’Alzheimer. Cela confirmait une étude longitudinale antérieure réalisée en Ontario ayant établi que les hommes de plus de 75 ans qui buvaient de l’eau potable contenant au moins 0,0847 mg d’aluminium par litre
  11. 11. avaient 1,72 fois plus de risques de présenter une altération du fonctionnement mental. De même, après un contrôle statistique de cinq autres variables, la mortalité d’Alzheimer affichait un rapport de côtes de 3,54 pour les personnes ayant bu de l’eau qui contenait au moins 0,336 mg d’aluminium par litre. Une étude longitudinale plus récente de huit ans s’est penchée sur 3 777 personnes de plus de 65 ans vivant dans le sud-ouest de la France en 1988- 1989. Elle a confirmé que celles qui buvaient de l’eau dont la teneur en aluminium dépassait 0,1 mg par litre avaient deux fois plus de risques de développer la maladie d’Alzheimer. L’impact négatif de l’aluminium semble être atténué par l’acide silicique, le calcium et le magnésium, notamment dans l’eau potable ayant un pH compris entre 7,85 et 8,05. Comment choisir une eau minérale ? Un adulte a besoin de 35ml d’eau/kg par jour. Mais quelle eau boire ? L’eau du robinet est à éviter !!! Il est préférable de boire de l’eau en bouteille (l’eau du robinet : contient du chlore, nitrates et pesticides. Le chlore, en se mélangeant à d’autres molécules organiques et sont responsables de 15% des cancers du rectum. Elle empêcherait l’assimilation des aliments dans l’organisme. Les produits de traitements tuent les bactéries et microbes, idem pour notre flore intestinale. On rejettera dans nos selles des éléments minéraux et vitamines. Favoriser l’eau en bouteille en verre Les bouteilles en verre sont largement préférable au plastique, mais on en trouve très rarement dans les rayons des supermarchés... Acheter de l’eau en bouteille de préférence peu minéralisée pour 4 raisons : L’ionisation des minéraux d’une eau et les propriétés médicinales (vue plus bas) ne peuvent se conserver pendant l’embouteillage. Le nettoyage des organes ne peut se faire que s’il y a une différence de concentration de minéraux entre l’eau et les organes. Maintien de l’équilibre acido-basique. Si trop minéralisée : Risque de surcharge métabolique pour l’organisme.
  12. 12. Pour favoriser une bonne action des sucs digestifs, il est préférable de ne pas boire pendant le repas. Boire 15 mn après celui-ci. Comment lire une étiquette d’eau en bouteille ? Lire l’étiquette : - Taux de résidu sec : Teneur globale en minéraux de l’eau. - PH : Donne une indication sur l’acidité et varie entre 6,5 et 9,7. Les eaux faiblement minéralisées, Eaux équilibrées : - Sels minéraux < 500 mg/L. - PH entre 6 et 6,5. - rH2 entre 21 et 23. - Résistivité > 8000 Ω/cm/s pour un bon fonctionnement des reins (2000Ω eau robinet). Voici quelques eaux en bouteille faiblement minéralisées : - Cristalline : 185 mg/l (polluée). - Mont Roucous : 18,1 mg/l – PH 6,12 – rH2 26,3 – rô 30670 (polluée). - Volvic : 109 Mg/l – PH 7 – rH2 28,7 – rô 6723 (polluée). - MontClam : 20 mg/l. Alterner les marques d’eau Sont considérées comme moyennement minéralisées, les eaux dont les sels minéraux varient entre 500 et 1500 mg/l. Les eaux fortement minéralisées Ces eaux sont souvent en contact avec des roches granitiques qui émanent un gaz radioactif (le radon). À dose naturelle, c’est tout à fait bénéfique. - Les eaux avec des minéraux > à 1500 mg/l. - Contrex, Hépar (polluée), Vittel sont très concentrées en sulfates (et polluée aussi) : Risque d’irritation gastro-intestinal. - Vichy : Riche en chlorure, déconseillée aux régimes sans sel, aux cardiaques, aux insuffisants rénaux. Prendre une eau magnésienne (magnésium > 50 mg/l) pour les ados, les enfants, les sportifs, asthénie (fatigue physique), femme enceinte. Effet laxatif à forte dose. Ne pas prendre une eau magnésienne pour les gens hypertendus.
  13. 13. Quelle eau boire pour être en bonne santé ? Eau du robinet, eau minérale, eau filtrée... https://www.youtube.com/watch?v=K39dxZEEAls La vérité sur l'eau du robinet et quels sont les filtres les plus efficaces, les critères pour choisir une bonne eau minérale, et comment l'eau de votre douche peut nuire à votre santé. Robinet On peut retrouver des traces de pesticides dans des régions fortement agricoles dans l'eau du robinet, ou des taux élevés de nitrates dans des zones d'élevage intensif. L'une des substances présentes dans l'eau potable que vous connaissez tous et le chlore qui est utilisé comme désinfectant pour détruire les micro-organismes. Le problème vient du fait qu'il peut se lier avec des matières organiques présentes dans l'eau et former ce qu'on appelle des dérivés chlorés qui sont des cancérigènes avérés selon l'organisation mondiale de la santé, surtout pour les cancers de la vessie, du rectum et du côlon, même si bien entendu les cancers sont des maladies multifactorielles qui se développe sur des dizaines d'années. Plusieurs études montre tout de même une association probable sur le long terme. Une première étape ici et de laisser le chlore s'évaporer en mettant votre eau au réfrigérateur pendant au moins une heure, mais les systèmes de filtres sont bien sûr plus efficace. Un autre problème et la présence de sel d'aluminium utilisé parfois dans le traitement de l'eau qui se retrouve ensuite en quantités infimes dans l'eau potable, il est difficile de savoir s'il n'y a pas un impact sur le long terme sur trente quarante ans, surtout lorsque l'on sait que l'aluminium favoriserait les maladies comme parkinson. Un autre souci et que certaines substances ne sont même pas mesurées, elles ne font pas partie des critères réglementaires, il s'agit surtout d'une part des résidus médicamenteux, les antibiotiques les anticancéreux où les hormones issu notamment de la pilule qui ne sont pas filtrées par l'immense majorité des stations d'épuration, et vous avez tous entendu parler je suppose de ces histoires de poisson de type mal, dans certaines rivières, qui ne développent des caractéristiques féminine. Une autres substances qui n'est pas non plus mesuré dans l'eau potable le bisphénol A, vous savez certainement que le bisphénol A est une substance que l'on trouve dans certains plastiques et que l'on soupçonne fortement de favoriser
  14. 14. des maladies et des troubles de la fertilité, des problèmes de développement rénal chez l'enfant, et au même prix des maladies cardiovasculaires. Le problème et que certaines canalisations sont en PVC qui contient du bisphénol A, et les plus anciennes peuvent relâcher des particules dans l'eau, sachant qu'en plus d'autres vieilles canalisations peuvent encore être en plomb, plomb qui peut se retrouver ensuite donc dans l'eau, alors il faut ici encore aller se renseigner sur la nature de la salinité des eaux dans votre région auprès de votre mairie. Il existe différents systèmes de filtres, il y a deux grandes : Catégories les filtres au charbon actif type Brita qui peut se trouver en carafe ou dans des systèmes reliés directement au robinet, ils éliminent le chlore et les dérivés chlorés ainsi que de certains pesticides et résidus médicamenteux, ils ont un défaut c'est que lorsque la cartouche est usé elle peut relâcher les contaminants dans l'eau, il faut donc faire très attention à leur usure ; l'autre grande catégorie de filtres est l'osmose inverse qui est un système avec trois cylindres qui s'installe sous l'évier sur l'arrivée d'eau ce système a l'avantagé de filtrer beaucoup plus efficacement quasiment tous les nitrates, pesticides, le plomb plus la plupart des résidus médicamenteux, l'inconvénient est que cette efficacité un coup, l'investissement initial étant assez voir très élevé même si sur le long terme il finit par devenir rentable surtout au niveau de votre santé. Bouteille En eau de source qui est d'origine souterraine qui est protégé contre la pollution (ah bon !?) qui ne peut pas être traité chimiquement, et ensuite l'eau minérale naturelle qui elle, en plus, a une teneur en minéraux et en oligo-éléments qui doit rester absolument stable au cours du temps. Le premier sujet évidente et le plastique de ces bouteilles, il s'agit de PET pour polyéthylène téréphtalate identifié par le code de recyclage 1 qui ne contient pas de bisphénol A, donc c'est un bon point, par contre d'autres résidus peuvent passer dans l'eau si jamais le plastique est chauffé, il faut donc absolument éviter de mettre les bouteilles à côté d'une source de chaleur ou au soleil, mais attention le problème va surtout venir des bonbonnes des fontaines à eau qui contiennent très souvent de du bisphénol A ce que vous pouvez vérifier facilement en regardant juste sur la bonbonne si jamais elle a le code de recyclage 7, sachant qu'en plus ces bonbonnes sont réutilisés et des dizaines de fois, ce qui augmente les risques de contamination. Alors qu'est-ce que les eaux minérales et les eaux de sources sont épargnés par la pollution ? Normalement oui, mais très récemment le magazine 60 millions de
  15. 15. consommateurs a fait analyser la plupart des grandes marques en recherchant tous les grands types de polluants et les résultats ont montrés que l'on trouvait des traces de médicaments et de pesticides dans certaines d'entres elles, et ces sources ont beau être protégées, la pollution environnante fini tout de même par les atteindre tout au moins en partie ce qui est bien triste. Quels sont les critères pour choisir une bonne eau minérale ? Tout d'abord il y a quelques éléments à éviter, le chlorure contenu dedans est acidifiant et donc mauvais pour vos os et vos muscles, idéalement il faut une teneur en chlorure inférieur à 40 milligrammes par litre. Il faut aussi éviter une teneur en nitrates supérieur à 5 milligrammes par litre, et enfin éviter une teneur en fluor supérieur à 2,5 milligrammes par litre. Ensuite les eaux minérales riches en calcium et en magnésium peuvent représenter un apport complémentaire intéressant car, contrairement à ce que peuvent raconter les personnes payées par le lobby du lait, le calcium de l'eau minérale est plutôt bien absorbées. C'est un apport en calcium intéressant avec les autres sources que son les amendes, les légumes verts, les légumes à feuilles, les crucifères, etc.. Enfin certaines eaux minérales riche en bicarbonate permettent de lutter contre l'acidose chroniqueur et donc de préserver vos os et vos muscles. Certaines eaux plates sont légèrement basifiantes, mais pour retrouver des taux plus élevés de bicarbonate il faudra plutôt aller vers des eaux gazeuses. L'eau pour faire votre toilette La qualité de l'eau que vous utilisez pour prendre votre douche ou votre bain est tout aussi importante que celle que vous buvez. À cause du chlore et des dérivés chlorés, molécule qui se retrouvent dans la vapeur d'eau, et qui sont donc inhalés, surtout si vous prenez des douches chaudes forcément il y a beaucoup plus de vapeur et donc ces molécules vont passer par voie respiratoire et se retrouver ensuite dans le sang, et il est probable que ces substances augmente les problèmes d'asthme, affaiblissent le système immunitaire et au final affectée la bonne flore intestinale, ce qui est logique étant donné que le chlorite en utiliser pour son action antimicrobienne. De plus dans certaines stations d'épuration ils utilisent une autre substance, la chloramine, qui pourrait être encore plus néfastes que le chlore, alors comment filtrer le chlore à la chloramine au niveau de votre salle de bain ? Eh bien la vitamine C et la molécule la plus souvent utilisée car elle neutralise 99% de ces deux substances, vous trouverez donc de nombreux modèles de pommeaux de douche filtrants avec une simple cartouche de vitamine C, de même si vous prenez un bain le fait d'y dissoudre un comprimé de vitamine C aura le même
  16. 16. effet. Ensuite il y a des pommeaux un peu plus chers avec des filtres à base de charbon et même de roches volcaniques qui peuvent filtrer quelques substances supplémentaires. Modes d'élimination du fluorure de l'eau Inverser la filtration par osmose, donc. Il est utilisé pour purifier plusieurs types d'eau embouteillée (pas tous), de sorte que certaines eaux en bouteille sont non fluorées. Systèmes à osmose inverse sont généralement inabordables pour un usage personnel. Défluoruration alumine activée filtre. Ces filtres sont utilisés dans des endroits où la fluorose est répandue. Ils sont relativement coûteux (prix le plus bas que j'ai vu était 30/filter $) et nécessitent un remplacement fréquent, mais qui offrent une option pour la filtration de l'eau à domicile. Distillation de filtration. Il existe dans le commerce des filtres disponibles de distillation qui peuvent être achetés pour enlever le fluor de l'eau. Sur le même sujet : Quand on regarde l'eau en bouteille, garder à l'esprit que « l'eau distillée » ne signifie pas qu'un produit est adapté à l'eau potable et d'autres impuretés indésirables peuvent être présents. Ce qui n'enlèvent pas le fluor : Brita, Pur, et la plupart des autres filtres. J'ai vérifié la description des produits sur les sites Web des entreprises pour confirmer que le fluorure est laissé dans l'eau. D'ébullition de l'eau. Il portera le fluorure plutôt que de le réduire. La congélation de l'eau. L'eau de congélation n'affecte pas la concentration de fluorure. Mesures pour réduire l'exposition au fluorure : Ne prenez pas de suppléments de fluor. Lisez les étiquettes sur les boissons en bouteille. Utiliser un dentifrice non fluorées.
  17. 17. Évitez de boire du thé rouge ou noir. Il y a de nombreux bienfaits associés à des composés chimiques présents dans le thé, mais cela peut être une boisson à éviter si vous avez besoin pour réduire votre consommation de fluor. Noir et thé rouge proviennent de deux types différents de plantes, mais les deux feuilles contiennent naturellement des quantités élevées de fluor. Méfiez-vous des conserves de poisson et des produits alimentaires en conserve. Le fluorure peut être utilisé comme conservateur. Éviter les articles contenant de sel gemme rouge ou noir. Éviter l'utilisation à long terme du médicament qui contient du fluor. Obtention d’eau « potable ». Survivalisme : Obtenir de l'eau potable grâce au Soleil. En ajoutant du jus de citron (30 ml pour 2 litres d'eau) ou de la pulpe. Des scientifiques ont découvert un procédé facile à mettre en œuvre qui permet d'éliminer rapidement les bactéries dans l'eau. C'est un procédé efficace et peu onéreux, susceptible de simplifier la vie de millions de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable. En ajoutant du citron à de l'eau exposée au Soleil, des scientifiques sont parvenus à éliminer des bactéries nocives pour l'homme, telles que les Escherichia coli, beaucoup plus rapidement que par une désinfection solaire simple. Les détails de cette découverte, faite par une équipe de chercheurs de l'Université Johns Hopkins (Baltimore, Maryland), ont été rapportés dans la revue American journal of tropical medecine and hygiene. Selon l'Unicef, 783 millions de personnes, dont plus 650 millions vivant en zone rurale, n'ont actuellement pas d'accès à l'eau potable dans le monde. « Des études ont estimé que, globalement, plus de la moitié des lits d'hôpitaux sont occupés par des patients souffrant de maladies liées à une eau contaminée », indique Kellogg Schwab, responsable de l'étude. « Le défaut d'assainissement contribue en grande part à la mortalité infantile due à la diarrhée », ajoute David Delienne, conseiller régional de l'Unicef chargé de l'eau pour l'Afrique de l'ouest et du centre. Une purification imparfaite.
  18. 18. Plusieurs techniques de traitement de l'eau à domicile sont actuellement utilisées dans les pays en voie de développement : Pastilles de chlore ou chlore liquide, filtres à céramique ou à sable, désinfection solaire. Selon David Delienne, « le choix de telle ou telle technique dépend beaucoup de la situation. Dans certains pays, faire bouillir l'eau est par exemple contre-indiqué, pour éviter le déboisement ». L'exposition de l'eau au Soleil, dans des bouteilles en plastique posées sur de la tôle, est une des méthodes de décontamination reconnues par l'OMS. Ce procédé, connu sous le nom de SODIS, est actuellement employé en Tanzanie, en Angola ou au Togo, par exemple. Le temps requis est de 6 heures au moins et 24 heures en cas de couverture nuageuse. Mais cette durée peut être ramenée à 30 minutes, selon les chercheurs, en ajoutant du jus de citron (30 ml pour 2 litres d'eau) ou de la pulpe. « Une quantité faible de citron associée au soleil suffit à réduire de manière significative les taux de E.coli et de bactériophage MS2, concluent les scientifiques. Par contre, le taux de norovirus n'est pas considérablement réduit, ce qui en fait une technique imparfaite. Des études devront par ailleurs être menées pour évaluer l'utilisation de citron ou d'autres agrumes, le citron vert étant difficile à obtenir dans certaines régions ».

×