Référencement payant et remarketing

847 vues

Publié le

Intervention réalisée lors de séances d'ateliers à Deauville, Tourisme Numérique, les 17 et 18 mars 2014. #TN2

Publié dans : Voyages
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
847
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Référencement payant et remarketing

  1. 1. #TN2 Référencement payant, bonnes pratiques François Houste – LSFe-tourisme Mail : fhouste@lsfinteractive.com Twitter : @fhouste
  2. 2. #1 le comportement du voyageur sur Internet
  3. 3. #1 - le comportement du voyageur sur Internet
  4. 4. #1 - le comportement du voyageur sur Internet En fait, les chiffres publiés par Google montre qu’il y a 2 types de comportement dès lors qu’on parle de Voyage sur Internet : 1. La Commodité : • Secteurs concernés : hôtellerie, aérien, transport… • Une recherche relativement courte, dirigée sur peu de sites et de marques • Une typologie de mots-clés très « descriptive » et orientée « produit » • Un choix très axé sur le prix et les aspects « pratiques ». 2. Les Loisirs : • Secteurs concernés : tour-operating, agences, destinations • Une recherche plus longue, avec des sites consultés de typologie très différents. • Des mots-clés plus larges • Un surf plus informatif et porté sur la réassurance.
  5. 5. Idées Sélection Réassurance Comparaison Réservation #1 - le comportement du voyageur sur Internet Quoi qu’il arrive, on peut résumer le comportement de tout Voyageur sur Internet en 5 étapes traditionnelle : 1. Trouvée une idée de sortie ou de séjour ; 2. Faire sa sélection de produits répondant à cette idée ; 3. Se rassurer sur la pertinence et le sérieux de l’offre, par rapport à son profil ; 4. Comparer les fournisseurs pour trouver la meilleure offre ; 5. Réserver et préparer sa sortie / son séjour… Le durée et l’importance de ces étapes dépendra du type de produit et de séjour recherché par l’Internaute…
  6. 6. Idées Sélection Réassurance Comparaison Réservation #1 - le comportement du voyageur sur Internet Les comportements de type Loisirs débutent en général assez tôt dans les étapes de préparation, et commencent par la recherche d’une idée de Vacances : A contrario, les comportements de type Commodité peuvent débuter directement au moment de la comparaison des prix, et se conclurent extrêmement vite par une vente.
  7. 7. #2 Les conséquences de ce comportement sur le pilotage d’une campagne AdWords
  8. 8. Idées Sélection Réassurance Comparaison Réservation #2 - les conséquences du comportement voyageur Quoi qu’il arrive, une campagne de promotion sur AdWords s’inscrit dans le contexte de ce comportement voyageur. Toute requête captée de la part de l’internaute a lieu à l’un des moments de ce parcours :
  9. 9. Idées Sélection Réassurance Comparaison Réservation #2 - les conséquences du comportement voyageur Mais le résultat de cette requête pour l’annonceur peut être très différent en fonction de la maturité de l’Internaute dans son idée de voyage. Plus vous arrivez tôt dans le process, moins vous ferez de conversions directes.
  10. 10. #2 - les conséquences du comportement voyageur Donc ? Avant même de lancer une campagne AdWords, il convient de réfléchir à votre cible et au niveau du parcours où vous voulez la toucher. En fonction de cela, votre campagne s’articulera de manière totalement différente, et les résultats que vous en espèrerez pourront être diamétralement opposés ! Par exemple, pour l’hôtellerie : Idées Sélection Réassurance Comparaison Réservation Campagnes « Touristiques » Campagnes « de commodité » Campagnes « de propriété »
  11. 11. #3 AdWords, les grandes lignes
  12. 12. #3 – AdWords, les grandes lignes AdWords est le réseau publicitaire payé au CPC du moteur de recherche Google. Il permet de faire apparaître une annonce publicitaire en réponse à une requête formulée par un internaute et de ne payer qu’en cas de clic de ce dernier. Positions « Premium »
  13. 13. #3 – AdWords, les grandes lignes AdWords apparaît en priorité en haut et à droite des résultats de recherche du moteur, même si sa position peut varier. Mais il apparaît également sur d’autres emplacements du réseaux Google comme Google Maps, Gmail, ou d’autres plateformes gérées par Google
  14. 14. #3 – AdWords, les grandes lignes AdWords est régie par un système d’enchères. C’est-à-dire que chaque annonceur place, pour chaque mot-clé, un prix maximal qu’il est prêt à payer pour récolter une visite. En fonction de ces enchères, Google choisi l’ordre d’affichage des annonceurs sur les pages de résultats des moteurs. Les prix d’une enchère dépend à la fois de la popularité du mot-clé acheté et de la pression commerciale des concurrents. Mais, en réalité tout n‘est pas si simple !
  15. 15. #4 Inside AdWords : le Quality Score
  16. 16. #4 – le Quality Score En réalité, tout Google AdWords se base sur un grand principe : La pertinence. L’annonce que vous venez de publier est-elle la meilleure réponse possible à la requête de l’internaute ?
  17. 17. #4 – le Quality Score Pour concrétiser cette mesure de pertinence, Google a inventé une méthode : le Quality score. Une note entre 1 et 10 qui détermine si chaque élément de votre campagne est bien optimisé au mieux. Avec un « carotte » à la clé : plus votre note augmente, plus les CPC que vous devez enchérir pour une position donnée baissent !
  18. 18. #4 – le Quality Score La Quality Score dépend en gros de 4 critères principaux : QS10 Structure Mots-Clés Annonces Pages d’arrivée
  19. 19. #4 – le Quality Score La structure de compte : La cohérence, en termes de structure, de son compte Google AdWords reste l’un des critères clés du Quality Score. Une structure optimale doit être granulaire et détaillée. • Un compte correspond à un ensemble cohérent de ciblage, tel une marque, un type de produit, un ciblage géographique ou linguistique précis. • Une campagne correspond à une thématique forte de votre promotion : commodité, destination, produit, marque… • Un AdGroup correspond à une formulation, ou famille de mots-clés pouvant être regroupées... On évite de cette façon les confusions à la fois dans la gestion de la campagne et dans l’analyse que Google fait de celle-ci. Campagne Hôtel
  20. 20. #4 – le Quality Score Les mots-clés : Le choix des mots-clés ciblés est stratégique non seulement pour l’obtention d’un bon Quality Score, mais surtout pour le succès de sa campagne au global. Les internautes qui utilisent Google cherchent des informations concrètes et directes, inutile donc d’aller se positionner sur des mots-clés qui ne correspondent pas à votre offre, vous n’obtiendrez qu’un trafic de mauvaise qualité, et donc un faible Quality Score. Quelques conseils : • Ne visez pas des mots-clés trop génériques, vous ne pourrez pas savoir ce que veut l’internaute ; • Ne visez pas des mots-clés trop concurrentiels, vous y gaspillerez vos budgets ; • Pensez bien aux différentes formulations possibles (orthographes, synonymes) • N’oubliez pas votre marque ou le nom de votre territoire, c’est en général bon marché. • Investissez sur les mots-clés des concurrents, cela peut être une bonne idée !
  21. 21. #4 – le Quality Score Les annonces : Pour s’en tenir au critère de la pertinence, Google vérifie l’adéquation entre le mot clé enchéri et l’annone qui est rédigée. Celle-ci parle-t-elle bien de la même thématique, avec les mêmes termes ? Quelques conseils d’écriture : • Variez les annonces : il n’existe pas d’annonce générique, chaque AdGroup doit posséder ses propres annonces ciblées sur ses propres mots-clés ; • Utilisez les balises d’insertion {keyword:Hôtel Deauville} pour reprendre les termes cherchés par l’internautes • Utilisez des verbes d’action. • En cas de vente, mettez en avant un prix, ou un pourcentage de réduction, cela incite au clic.
  22. 22. #4 – le Quality Score Les annonces : Balise Keyword Pour être en adéquation avec la requête Titre allongé Pour plus de visibilité Ponctuation Pour interpeller l’internaute Call to action Pour inciter l’internaute à cliquer URL Display optimisé Pour un meilleur quality score Liens annexes Pour prendre de la place sur le moteur et exposer les offres
  23. 23. #4 – le Quality Score Les landing pages : De la même façon, Google vérifie la correspondance entre le mot-clé acheté, l’annonce et la page de destination. Les campagnes menant en majorité vers la page d’accueil d’un site sont à proscrire, travaillez des Landing Pages dédiées à chacun de vos thématiques, elles seront plus pertinentes pour l’internaute et pour le moteur.
  24. 24. #5 Au-delà du score, ciblages et optimisations
  25. 25. #5 – Ciblage et Optimisation Depuis 2013, Google AdWords fonctionne sur le principe des « Campagnes Universelles ». Google considère qu’il n’est plus utile de faire la distinction entre les appareils utilisés par l’Internaute dans la mesure où celui-ci a un comportement cohérent sur l’ensemble des supports. Il n’est donc plus possible de distinguer PC et tablettes, mais uniquement possible de cibler des Internautes. Les campagnes Mobiles restent à part.
  26. 26. #5 – Ciblage et Optimisation Le ciblage des mots-clés Trop souvent négligé, le ciblage des mots-clés est un élément déterminant de l’optimisation des campagnes Google AdWords. Pour cibler aux mieux les internautes et leurs requêtes, Google propose 4 types de ciblage différents dans ses campagnes Par exemple, sur le mot-clé « Hôtel Deauville » : • Exact : « Hotel Deauville » • Expression : « Hotel Deauville pas cher » • Large modifiée : « Hotel près de Deauville » • Large : « Hotel Normandie » Gardez en tête deux règles : • Plus un ciblage est précis, moins il adresse d’internaute mais plus il garantie la bonne intention de ceux-ci et préserve le budget. • Plus un ciblage est large, plus il permet de prendre la parole auprès d’une audience large, mais sans garantie de l’adéquation de sa requête réelle et avec un budget forcément plus important !
  27. 27. #5 – Ciblage et Optimisation Les mots-clés négatifs !
  28. 28. #5 – Ciblage et Optimisation Le ciblage géographique Le ciblage géographique se fait de deux façons depuis la mise en place des campagnes Universelles : • le ciblage pur : adresser en priorité les zones émettrice de touriste ; • la sous/surpondération : enchérissez plus ou moins fort suivant les secteurs géographiques pour favoriser les zones à plus fort potentiel.
  29. 29. #5 – Ciblage et Optimisation Le « dayparting », ou ciblage dans le temps De la même façon qu’on peut jouer sur le ciblage Géographique, on peut piloter son CPC en fonction du jour de la semaine et du moment de la journée : • Les internautes préparent plutôt leurs week-end pendant le week-end qui précède ou les lundis et mardis. Favorisez ces périodes. • Les internautes consultent les moteurs pour leurs loisirs avant la pause déjeuner (11h-12h) et au retour au domicile (18h-22h). Privilégiez ces créneaux !
  30. 30. #5 – Ciblage et Optimisation Les extensions d’annonce Les extensions d’annonce offrent deux avantages : • Elles permettent de présenter des éléments de réassurance aux internautes (avis, adresses) ou de lui présenter des options de navigation complémentaires (sitelinks, produits)… • Elles repoussent les concurrents plus bas sur la page de résultats. Dans le monde du voyage, les extensions sur les plus utiles restent : • Sitelinks ; • Extented sitelinks ; • Avis consommateurs ; • Adresse ; Mais attention, les extensions obligent à enchérir en position Premium. Calculez bien votre bénéfice !
  31. 31. #5 – Ciblage et Optimisation La position moyenne La position moyenne d’une annonce peut être un facteur important d’optimisation de son budget : • Une position 1 ne se justifie pas toujours, en fonction de la concurrence présente elle peut coûter extrêmement cher ! • Une position 4 peut avoir énormément d’avantages en termes de visibilité, si Google n’a pas activé trop d’extensions.
  32. 32. #5 – Ciblage et Optimisation Et le Mobile dans tout ça ? Les campagnes Mobile sur Google AdWords offrent en gros les même fonctionnalités que les campagnes Web : enchères au CPC, gestion d’un Quality Score, ciblage par mots-clés, structure de campagne. Elle permettent toutefois la mise en place d’extensions qui leurs sont propres : • Appel : permet de mettre en avant un numéro de téléphone et de générer un bouton d’appel direct, depuis le téléphone, dans l’annonce. • Téléchargement : permet de mettre en avant directement une application mobile (iOS ou Android) et de proposer un lien de téléchargement vers l’AppStore associé au terminal. Mais attention, le nombre de téléchargements effectif n’est pas suivi dans l’interface ! Les contraintes des campagnes mobiles restent toutefois importantes : • CPC élevé ; • Espace d’annonce plus réduit ; • Obligation d’avoir un site compatible ou responsive ; • Comportement de l’internaute imprévisible ?
  33. 33. #6 Le remarketing ?
  34. 34. #6 – Remarketing Le rôle du remarketing : aider l’Internaute à passer à l’étape suivante ! 1. Le remarketing ne génère pas de vente ! 2. Un remarketing qui ne fait pas évoluer l’internaute ne sert pas à grand chose Idées Sélection Réassurance Comparaison Réservation
  35. 35. #6 – Remarketing Techniquement, le remarketing c’est ça : Abandonistes booking Visiteurs fiches produits Visiteurs page de résultats … Clusterisation du visiteur Visite avec abandon booking +x Jours / x heures Visite site y
  36. 36. #6 – Remarketing Display et RLSA Google propose deux types de Remarketing : • Le Remarketing Display, basé sur son réseau de contenu Google Display Network et qui permet d’afficher une publicité sous forme de texte ou de bannière sur des sites tiers à des visiteurs ayant déjà fréquenté le site de l’annonceur. • Le Remarketing de Recherche, ou RLSA, basé sur son réseau de recherche et qui permet de présenter une annonce AdWords personnalisée aux internautes ayant déjà parcouru le site de l’annonceur. Dans les deux cas, ces achats publicitaires sont payés au CPC comme les campagnes AdWords traditionnelles.
  37. 37. #6 – Remarketing Optimiser son remarketing Les campagnes de remarketing de Google ne laissent que peu de possibilités d’Optimisation, mais elles permettent d’agir sur 4 critères cruciaux : définition des population, délais de prise de parole, pression publicitaire et affinité du message… DELAIS PRESSION PUBLICITAIRE AFFINITE MESSAGE Visiteurs page «Recherche» Abandonnistes Booking Visiteurs fiche hôtel Visiteurs mail 1 2 3 4
  38. 38. #6 – Remarketing Avantages et Inconvénients Les + Un paiement au CPC Une technologie déjà en place Une interface unifiée Les – Un affichage limité au GDN Des bannières pauvres en possibilités créatives Une faible maîtrise de la pression En fait, si Google permet de lancer une campagne de remarketing à moindre frais, il ne suffit pas à avoir une pleine maîtrise du levier. Il doit être complété par d’autres dispositifs de reciblage des visiteurs : AdExchange, affiliation, retargeting mail…
  39. 39. #6 Comment piloter tout cela ?
  40. 40. #7 – Pilotage de campagne Une campagne Google AdWords se pilote avec deux outils principaux : L’interface de Google AdWords pour gérer au mieux son investissement et son Quality Score Google Analytics, ou tout autre plateforme statistique, pour gérer l’audience générée sur le site.
  41. 41. #7 – Pilotage de campagne Google AdWords : se pencher sur le CPC, le taux de clic, le budget et la position moyenne
  42. 42. #7 – Pilotage de campagne Google Analytics : étudier les données de rebond, de durée de visite, de conversion
  43. 43. #7 – Pilotage de campagne Google Analytics Garder en tête que le cheminement de l’Internaute est complexe, surtout en requête de Loisirs. Les entonnoirs multicanaux aident à comprendre le véritable comportement de l’Internaute.
  44. 44. #7 – Pilotage de campagne Un calendrier type d’optimisation • Modification du Capping : 1 à 2 fois par semaine • Ajout de mots-clés : 1 à 2 fois par mois • Ajout de mots-clés négatifs : 1 fois par semaine • Tests de nouvelles annonces : 1 fois par mois • Gestion des CPC : 1 à 2 fois par semaine • Modifications des extensions : 1 fois par mois Avec une règle : ne jamais cumuler plusieurs tests, pour toujours comprendre ce qu’il se passe.
  45. 45. #7 A vos questions !
  46. 46. #FIN Merci de votre attention

×