PROJET BIOMASSEBIOCARBURANT IHOROMBE
• Filiale de la branche énergétique  (TOZZI RENEWABLE ENERGY) du  groupe italien TOZZI HOLDING• Début d’activités : Mai 20...
POURQUOI CE PROJET?• Madagascar dépend exclusivement d’importations pétrolières pour  satisfaire sa demande et dispose d’u...
IHOROMBEPLATEAU           IMPLANTATION DU                 PROJET BBI
POURQUOI CE SITE? 1/ GRANDE SURFACE DE TERRAIN ARABLE ET                   DISPONIBLESurface totale à exploiter d’ici 2019...
2/ SOL ET CLIMAT FAVORABLES A LA  PLANTATION DE JTROPHA CURCAS
3/ FACILITE D’ACCES EN TOUTE SAISON
4/ MAIN D’ŒUVRE SUFFISANTELa commune de Satrokala (par exemple) compte environ      18.000 habitants, pour la plupart sans...
QUE PRODUISONS NOUS?                         QUELLES SONT NOS ACTIVITES?• BIOMASSE: ensemble des matières organiques dorig...
ENERGIE VERTE A PARTIR DU JATROPHA CURCAS
ENERGIE VERTE A PARTIR DU VETIVEIRA ZIZANIOIDES (VETIVER)
COUVERTURE ET REHABILITATION DU SOL         PAR LE VETIVER
PRODUCTION D’HUILES ESSENTIELLES (GÉRANIUM,                 VÉTIVER)
DISTILLERIE EN CONSTRUCTION
PREMIERS ESSAIS DE LA DISTILLERIE
PLANTES FOURRAGERES A FINS ENERGETIQUES ET D’ELEVAGE
TESTS IN SITU DE LEGUMINEUSES                  ALIMENTAIRES
MORINGA: COMPLEMENT ALIMENTAIRE DE CHOIX
PRODUCTION DE PLANTS DE REBOISEMENT ETFERTILISATION DU SOL
ERADICATION DES FEUX DE BROUSSE PAR LETRAVAIL DU SOL ET LA MISE EN VALEUR DES TERRES
LUTTE CONTRE L’EROSION
AUTRES SOURCES DE REVENUS                                ENVISAGEES• Pépinière commerciale• Site touristique bio
A QUOI NOUS SOMMES NOUS               ENGAGES?•   ACCES AUX SOINS DE SANTE HUMAINE•   ACCES AUX SOINS DE SANTE ANIMALE•   ...
A QUOI NOUS SOMMES NOUS              ENGAGES?•   ACCES AU MICRO-CREDIT•   ACCES AU CARBURANT•   RENFORCEMENT DU ROLE ECONO...
LE SITE PHARE DU PROJET :        SATROKALA VUE LOINTAINE D’UNE PARTIE DU SITE
COMMENT TRAVAILLONS NOUS?PROCEDURE
CONSULTATION DE LA POPULATION LOCALE
DIGESTEUR A BIOGAZNOS DEFIS ENVIRONNEMENTAUX
NOS DEFIS ENVIRONNEMENTAUXSystème de lagunage des eaux usées         (en construction)
QUELLES SONT NOS VALEURS?SITE SACRÉ BARA INTACT, MITOYEN D’UNE        PLANTATION DE JATROPHA
SACRIFICE TRADITIONNEL DE ZEBU    PREALABLEMENT A TOUT      EVENEMENT OFFICIEL
QUELLES SONT NOS VALEURS?ZÉBUS D’UN CHEPTEL BARA EN REPOS SUR    UNE PLANTATION DE JATROPHA
ZÉBUS D’UN CHEPTEL BARA PAISSANT SUR    UNE PLANTATION DE JATROPHA
SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA           REGION IHOROMBE Economiquement: création massive d’emplois d’où  garanti...
CREATION MASSIVE D’EMPLOISMISE EN PLACE DE LA PEPINIERE
CREATION MASSIVE D’EMPLOISPREPARATION A LA MISE EN TERRE DE PLANTS DE               JATROPHA C.
CREATION MASSIVE D’EMPLOIS
CREATION MASSIVE D’EMPLOISTRAVAUX D’HABILLAGE DES BOUTURES DE             GÉRANIUM
CREATION MASSIVE D’EMPLOISCONSTRUCTION D’UNE OMBRIÈRE POUR LES       BOUTURES DE GÉRANIUM
CREATION MASSIVE D’EMPLOIS   PLANTATION DE JATROPHA C.
COMMENT SOUTENONS NOUS NOTRE REGION            D’ACCUEIL? CEG DE SATROKALA EN PHASE DE FINITION
TRAVAUX D’ADDUCTION D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ       DANS LE VILLAGE DE SATROKALA
INAUGURATION DU SYSTÈME D’ADDUCTION D’EAU DE         LA COMMUNE DE SATROKALA
FEMMES DE LA COMMUNE DE SATROKALA DEVANT    L’UNE DES NOUVELLES POMPES A EAU
RADIER À L’ENTRÉE DE LA BASE VIE
RADIER APRES UNE INONDATION
CRECHE TOZZI GREENPour les enfants en bas âge des femmes travaillant dans nos pépinières et lesmembres du groupement d’agr...
CENTRE DE SANTÉ
TRANSFERT DE COMPÉTENCESM.Prosper a été gardien pendant 9 mois, puis tractoriste pour engin de petite taillependant 3 mois...
25% DE TERRAINS EN                                       PAYSANNAT• Groupement de femmes• Association d’éleveursTous      ...
KALONY SOUTENUS ET FINANCES PAR LE PROJET POUR           LA SECURITE DE LA REGION
« VOTRE PROJET, NOTREESPOIR »
Projet BBI
Projet BBI
Projet BBI
Projet BBI
Projet BBI
Projet BBI
Projet BBI
Projet BBI
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet BBI

2 294 vues

Publié le

Le Projet TOZZI GREEN de plantations à biocarburant et à biomasse sur le Plateau de l’Ihorombe est une initiative ambitieuse, d’une envergure inédite pour le domaine agricole, dans l’histoire de Madagascar. Il n’en reste pas moins un projet à dimension humaine, soucieux d’une cohérence totale en faveur d’un développement durable et équilibré.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 294
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 117
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet BBI

  1. 1. PROJET BIOMASSEBIOCARBURANT IHOROMBE
  2. 2. • Filiale de la branche énergétique (TOZZI RENEWABLE ENERGY) du groupe italien TOZZI HOLDING• Début d’activités : Mai 2010 QUI SOMMES NOUS?
  3. 3. POURQUOI CE PROJET?• Madagascar dépend exclusivement d’importations pétrolières pour satisfaire sa demande et dispose d’une production électrique totale qui ne dépasse pas 400MW pour un territoire de 587 000 km² et une population d’environ 20 000 000 d’habitants.• Ce contexte est aggravé par une croissance démographique de 3,005% par an qui permet d’anticiper une explosion de la demande et des besoins énergétiques nationaux dans la prochaine décennie.• Le secteur énergétique tient un rôle de levier fondamental de développement, d’où la nécessité du renforcement des capacités régionales de production d’énergie et du renforcement de l’indépendance énergétique nationale.• Or, plus de 75% de la population Malagasy est rurale et l’île dispose d’une réserve de terres arables vierges ou insuffisamment exploitées estimée à 18 millions d’hectares. La solution de la biomasse et des agrocarburants s’impose alors comme une évidence.
  4. 4. IHOROMBEPLATEAU IMPLANTATION DU PROJET BBI
  5. 5. POURQUOI CE SITE? 1/ GRANDE SURFACE DE TERRAIN ARABLE ET DISPONIBLESurface totale à exploiter d’ici 2019: 100 000 ha *Savane herbeuse: aucun déboisement requis
  6. 6. 2/ SOL ET CLIMAT FAVORABLES A LA PLANTATION DE JTROPHA CURCAS
  7. 7. 3/ FACILITE D’ACCES EN TOUTE SAISON
  8. 8. 4/ MAIN D’ŒUVRE SUFFISANTELa commune de Satrokala (par exemple) compte environ 18.000 habitants, pour la plupart sans emploi
  9. 9. QUE PRODUISONS NOUS? QUELLES SONT NOS ACTIVITES?• BIOMASSE: ensemble des matières organiques dorigine végétale, animale ou fongique pouvant devenir source dénergie par combustion (bois énergie), après méthanisation (biogaz) ou après de nouvelles transformations chimiques (agrocarburant).• BIOCARBURANT: ensemble des combustibles liquides d’origine végétale.
  10. 10. ENERGIE VERTE A PARTIR DU JATROPHA CURCAS
  11. 11. ENERGIE VERTE A PARTIR DU VETIVEIRA ZIZANIOIDES (VETIVER)
  12. 12. COUVERTURE ET REHABILITATION DU SOL PAR LE VETIVER
  13. 13. PRODUCTION D’HUILES ESSENTIELLES (GÉRANIUM, VÉTIVER)
  14. 14. DISTILLERIE EN CONSTRUCTION
  15. 15. PREMIERS ESSAIS DE LA DISTILLERIE
  16. 16. PLANTES FOURRAGERES A FINS ENERGETIQUES ET D’ELEVAGE
  17. 17. TESTS IN SITU DE LEGUMINEUSES ALIMENTAIRES
  18. 18. MORINGA: COMPLEMENT ALIMENTAIRE DE CHOIX
  19. 19. PRODUCTION DE PLANTS DE REBOISEMENT ETFERTILISATION DU SOL
  20. 20. ERADICATION DES FEUX DE BROUSSE PAR LETRAVAIL DU SOL ET LA MISE EN VALEUR DES TERRES
  21. 21. LUTTE CONTRE L’EROSION
  22. 22. AUTRES SOURCES DE REVENUS ENVISAGEES• Pépinière commerciale• Site touristique bio
  23. 23. A QUOI NOUS SOMMES NOUS ENGAGES?• ACCES AUX SOINS DE SANTE HUMAINE• ACCES AUX SOINS DE SANTE ANIMALE• CREATION D’EMPLOI• PREFERENCE REGIONALE ET NATIONALE, TRANSFERT ET RENFORCEMENT DE COMPETENCES• RETROCESSIONS FONCIERES• SECURISATION ALIMENTAIRE DES POPULATIONS LOCALES• SECURISATION ALIMENTAIRE DU CHEPTEL BOVIN• ELECTRIFICATION RURALE• ADDUCTION D’EAU• CONSTRUCTION/REHABILITATION DES INFRASTRUCTURES RURALES ET PISTES
  24. 24. A QUOI NOUS SOMMES NOUS ENGAGES?• ACCES AU MICRO-CREDIT• ACCES AU CARBURANT• RENFORCEMENT DU ROLE ECONOMIQUE DES FEMMES• REHABILITATION DES ECOLES• ASSISTANCE A LA SECURISATION FONCIERE VILLAGEOISE• PRESERVATION DES SITES A VALEUR PARTICULIERE• ERADICATION DES FEUX DE BROUSSE• LUTTE ANTIEROSIVE• ENERGIES RENOUVELABLES• INVERSION DU BILAN HYDRIQUE
  25. 25. LE SITE PHARE DU PROJET : SATROKALA VUE LOINTAINE D’UNE PARTIE DU SITE
  26. 26. COMMENT TRAVAILLONS NOUS?PROCEDURE
  27. 27. CONSULTATION DE LA POPULATION LOCALE
  28. 28. DIGESTEUR A BIOGAZNOS DEFIS ENVIRONNEMENTAUX
  29. 29. NOS DEFIS ENVIRONNEMENTAUXSystème de lagunage des eaux usées (en construction)
  30. 30. QUELLES SONT NOS VALEURS?SITE SACRÉ BARA INTACT, MITOYEN D’UNE PLANTATION DE JATROPHA
  31. 31. SACRIFICE TRADITIONNEL DE ZEBU PREALABLEMENT A TOUT EVENEMENT OFFICIEL
  32. 32. QUELLES SONT NOS VALEURS?ZÉBUS D’UN CHEPTEL BARA EN REPOS SUR UNE PLANTATION DE JATROPHA
  33. 33. ZÉBUS D’UN CHEPTEL BARA PAISSANT SUR UNE PLANTATION DE JATROPHA
  34. 34. SOUTIEN AU DEVELOPPEMENT DURABLE DE LA REGION IHOROMBE Economiquement: création massive d’emplois d’où garantie de la sécurité locale. A ce jour (chiffres approximatifs): Permanents : 117 Main d’œuvre saisonnière sur site : 2000 Injection de revenus paysans: 500 000 000 Ar
  35. 35. CREATION MASSIVE D’EMPLOISMISE EN PLACE DE LA PEPINIERE
  36. 36. CREATION MASSIVE D’EMPLOISPREPARATION A LA MISE EN TERRE DE PLANTS DE JATROPHA C.
  37. 37. CREATION MASSIVE D’EMPLOIS
  38. 38. CREATION MASSIVE D’EMPLOISTRAVAUX D’HABILLAGE DES BOUTURES DE GÉRANIUM
  39. 39. CREATION MASSIVE D’EMPLOISCONSTRUCTION D’UNE OMBRIÈRE POUR LES BOUTURES DE GÉRANIUM
  40. 40. CREATION MASSIVE D’EMPLOIS PLANTATION DE JATROPHA C.
  41. 41. COMMENT SOUTENONS NOUS NOTRE REGION D’ACCUEIL? CEG DE SATROKALA EN PHASE DE FINITION
  42. 42. TRAVAUX D’ADDUCTION D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ DANS LE VILLAGE DE SATROKALA
  43. 43. INAUGURATION DU SYSTÈME D’ADDUCTION D’EAU DE LA COMMUNE DE SATROKALA
  44. 44. FEMMES DE LA COMMUNE DE SATROKALA DEVANT L’UNE DES NOUVELLES POMPES A EAU
  45. 45. RADIER À L’ENTRÉE DE LA BASE VIE
  46. 46. RADIER APRES UNE INONDATION
  47. 47. CRECHE TOZZI GREENPour les enfants en bas âge des femmes travaillant dans nos pépinières et lesmembres du groupement d’agricultrices.
  48. 48. CENTRE DE SANTÉ
  49. 49. TRANSFERT DE COMPÉTENCESM.Prosper a été gardien pendant 9 mois, puis tractoriste pour engin de petite taillependant 3 mois et enfin, tractoriste pour un John Deere de grande capacité aprèsformation de 3 mois par tozzi green.
  50. 50. 25% DE TERRAINS EN PAYSANNAT• Groupement de femmes• Association d’éleveursTous les moyens sont donnés aux groupements/associations(terrains, semences, technique et formation, engrais, fourrage) et nous constituons enmême temps leur premier débouché en rachetant leur production (récoltes, engrais).
  51. 51. KALONY SOUTENUS ET FINANCES PAR LE PROJET POUR LA SECURITE DE LA REGION
  52. 52. « VOTRE PROJET, NOTREESPOIR »

×