ROYAUME DU MAROC
                                   MINISTERE DE L’INTERIEUR
                                 DIRECTION DE...
I/ DEFINITION




2
I/ Définition

    « La Protection Civile est avant tout une affaire de prise de
    conscience car chaque citoyen doit sa...
II/ MISSION




4
1955

    Dahir du 30 Avril 1955 qui constitue le texte de
    base de la Protection Civile au Maroc.


                  ...
II/ Mission de la Direction de la Protection Civile

    (Article 36 du Décret n° 2.97.176) du 15
    décembre 1997 relati...
La protection et la défense     de la population et des
    biens en toutes circonstances;


     L’organisation, l’animat...
D’assurer la protection et la sauvegarde de la population
    et du patrimoine national lors de circonstances relavant
   ...
D’organiser et d’assurer la gestion administrative et
    tactique des services de secours et de lutte contre
    l’incend...
III/ Acteurs de gestion de la catastrophe




10
QUI ?


           ETAT                         COMMUN                             SOCIETE
 -   Rôle de maintien de l’ordr...
AVEC QUOI ?


        MOYENS                              MOYENS                     MOYENS
     INSTITUTIONELS           ...
COMMENT ?


            Prévention
     * Identification et localisation
     * Réglementation de
       l’utilisation des...
IV/ Gestion de la catastrophe




14
IV/ Gestion de la catastrophe




15
La Gestion de Catastrophe



         Quand et comment?


16
       Présenté par le Colonel Mohamed BENZIANE – Direction d...
Quand ?



     Avant la catastrophe
     Pendant la catastrophe
     Après la catastrophe



17
Comment?


     Avant la catastrophe
       Par anticipation des risques et des interventions

     Pendant la catastrophe...
III-1 / Avant la catastrophe                                 Anticipation des risques
                                    ...
-Etat des plans dans les régions
         -Prendre connaissance des plans existants
         -S’assurer de leur mise à jou...
Typologie des risques / ordre public
     Risques naturels: (Séisme, inondation, feu de foret, pluie
     torrentielle, et...
Avant la catastrophe (Anticipation des risques )
                                      (

Préparer les moyens
-Assurer la ...
Avant la catastrophe (Anticipation des risques )
                                            (

                          ...
Avant la catastrophe (Anticipation des risques )
                                (



     Prévenir l’événement
     -Les ...
Avant la catastrophe (Anticipation des risques )
                                  (


Appliquer les principes

          ...
III-2 / Au moment de la catastrophe
                                             -Organiser la décision (comité)
La gestio...
Comite Régional d’Assistance

                                                                   DIRECTEUR : M. Le Wali Ah...
Au moment de la catastrophe
               La gestion de la catastrophe et ses effets




     1) Organiser la décision
  ...
Au moment de la catastrophe
                La gestion de la catastrophe et ses effets




     2) Rassembler les volontés...
Au moment de la catastrophe
                  La gestion de la catastrophe et ses effets




     3)   Communiquer l’infor...
III-3 / A la fin de la catastrophe




Suivre les conséquences (fin de la crise)

         Retrait des moyens de secours
 ...
V/ Bassins de risques au Maroc




32
FEUX DE FORET




      RISQUE
     SISMIQUE


                              S    S
                          U IE LLE
   ...
RISQUES NATURELS
                                                SETTAT
INONDATIONS                                 25 AU ...
RISQUES NATURELS
                                    SEISMES
                           Secousse sismique
                ...
RISQUES NATURELS                  FEUX       DE      FORETS
                                                        Taza
 ...
RISQUES NATURELS
                 FLEAU           ACRIDIEN

                                                              ...
RISQUES NATURELS
                     GLISSEMENTS DE TERRAIN
            Chefchaouen
     Dégâts matériels: Grandes
     f...
R I S Q U E S   U R B A I N S
       Casablanca
     20 Juillet 1999
 Incendie au complexe
  industriel OUKACHA           ...
RISQUES URBAINS
                         EFFONDREMENTS


  Effondrement d ’un
     immeuble (R+4)
     Casablanca
       2...
RISQUES URBAINS
                    ETABLISSEMENTS PENITENTIAIRES
        Casablanca
         Oukacha
 26/09/1997: (28 Mor...
RISQUES TECHNOLOGIQUES
                                                                   K-Elkebir
     ACCIDENTS FERROVI...
RISQUES TECHNOLOGIQUES
                                                                     Chefchaouen
         Tanger   ...
POLLUTION

     COTES ALGESIRAS
         21/01/2003                                                          AL HOCEIMA

 ...
VI/ Ratio




45
VI/ Ratio


                Moyens humains

     - 1 AGENT DE LA PROTECTION CIVILE POUR 7000 HABITANTS




46
USA

 1 Agent de la PC            200   Habitants

                    FRANCE

 1 Agent de la PC
                         ...
Moyens matériels


     - 1 ENGIN POUR   34.000 HABITANTS

     - 1 ENGIN POUR   1100 KM²




48
SOIT UN RATIO DE :



                                    7 000 Habitants

 1 Agent de la PC




 1 Engin de secours      ...
I/ Définition
     II/ Mission
     III/ Gestion de la catastrophe


            III-1/ Avant la catastrophe
            I...
STATISTIQUES              ANNUELLES              -2004-


                             BILAN GENERAL

                    ...
Algérie




52
Iran
Iran




54
Iran




55
Iran




56
Turquie




57
Al Hoceima




58
La Samir




59
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mission de la pc gestion de crise

4 930 vues

Publié le

Publié dans : Business
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Document très intéressant à consulter et à étudier merci de l'avoir déposer ici pour sensibilisation
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 930
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
64
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mission de la pc gestion de crise

  1. 1. ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L’INTERIEUR DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE Mission de la Protection Civile Sujet développé par le Colonel Mohamed BENZIANE – Mars 2005
  2. 2. I/ DEFINITION 2
  3. 3. I/ Définition « La Protection Civile est avant tout une affaire de prise de conscience car chaque citoyen doit savoir lorsqu’il est contraint de se défendre que ce soit sur le plan militaire ou faire face à Dieu ne plaise à une catastrophe naturelle qu’il est mobilisé pour venir en aide à son frère afin de concrétiser la solidarité et l’entraide qui sont considérés comme les caractéristiques de l’Islam et de l’Éthique Musulmane » Citation de Feu SMJ le Roi Hassan II lors d’un discours Royal 3
  4. 4. II/ MISSION 4
  5. 5. 1955 Dahir du 30 Avril 1955 qui constitue le texte de base de la Protection Civile au Maroc. 2 missions 5 Présenté par le Colonel Mohamed BENZIANE – Direction de la Protection Civile
  6. 6. II/ Mission de la Direction de la Protection Civile (Article 36 du Décret n° 2.97.176) du 15 décembre 1997 relatif aux attributions et à l’organisation du Ministère de l’intérieur fixe la mission de la Direction de la Protection Civile est chargée de: 6
  7. 7. La protection et la défense de la population et des biens en toutes circonstances; L’organisation, l’animation et la coordination de la mise en œuvre des mesures de protection et de secours des personnes et des biens lors d’évènement calamiteux et de catastrophes. 7
  8. 8. D’assurer la protection et la sauvegarde de la population et du patrimoine national lors de circonstances relavant de la défense civile; De promouvoir la prévention des risques et combattre tous sinistres en particulier les incendies. 8
  9. 9. D’organiser et d’assurer la gestion administrative et tactique des services de secours et de lutte contre l’incendie; De préparer et entreprendre toute action de lutte anti- acridienne 9
  10. 10. III/ Acteurs de gestion de la catastrophe 10
  11. 11. QUI ? ETAT COMMUN SOCIETE - Rôle de maintien de l’ordre public ES - Octroi des autorisations - Contribution à la promotion CIVILE - Contribution à la gestion des risques - Définition de la politique de de la Protection Civile - Développement d ’une culture Protection Civile de Protection Civile - Coordination interministérielle 11
  12. 12. AVEC QUOI ? MOYENS MOYENS MOYENS INSTITUTIONELS HUMAINS MATERIELS - Commission Supérieure de la P.C - Protection Civile - Équipements spécifiques - Comité Interministériel permanent de la Protection Civile - Autres départements - Commissions préfectorales et - matériels des partenaires ministériels Provinciales de la Protection Civile - Organismes publics et - Départements ministériels, privés FAR et autres - Recours à la coopération internationale 12
  13. 13. COMMENT ? Prévention * Identification et localisation * Réglementation de l’utilisation des sols * Information préventive des Prévision populations * Formation des personnels * Réalisation des équipements et infrastructures Atténuation des * Planification effets * Lutte * Réhabilitation 13
  14. 14. IV/ Gestion de la catastrophe 14
  15. 15. IV/ Gestion de la catastrophe 15
  16. 16. La Gestion de Catastrophe Quand et comment? 16 Présenté par le Colonel Mohamed BENZIANE – Direction de la Protection Civile
  17. 17. Quand ? Avant la catastrophe Pendant la catastrophe Après la catastrophe 17
  18. 18. Comment? Avant la catastrophe Par anticipation des risques et des interventions Pendant la catastrophe La gestion de la crise et ses effets Après la catastrophe Suivi des conséquences 18
  19. 19. III-1 / Avant la catastrophe Anticipation des risques Evaluer les risques FEUX DE FORET RISQUE SISMIQUE -Répertoire des plans -Plan général de Protection Civile: (sécurité des points et réseaux sensibles, fonctionnement minimal F.F RI DI EN des services publics, plans ORSEC AC UE RI SQ -Plans d’urgences: -Plan particulier interne: concerne RISQUE NATUREL les installations ou ouvrages fixes (Barrage, ONE, Stock de gaz, etc) TANGE NADOR -Plan de secours spécialisé: aéroports, ports, activité R RABAT OUJDA spécifique (TMD, Eau potable..) CASABLANCA FES MARRAKECH AGADIR OUERZAZAT -Plan de lutte anti-terrorisme: E -Malveillance biologique TAN TAN LAAYOUNE -Malveillance radiologique ou nucléaire liées aux risques DAKHLA RISQUE TECHNOLOGIQUE technologiques ou NRBC 19
  20. 20. -Etat des plans dans les régions -Prendre connaissance des plans existants -S’assurer de leur mise à jour -Procéder à des inspections sur le terrain -Savoir où sont rangés -Informer systématiquement l’autorité -La vulnérabilité de la région -Les aléas propre à la région -Si il y a schéma d’analyse et de couverture des risques (les risques dominants), (risques naturels, risques technologiques) 20
  21. 21. Typologie des risques / ordre public Risques naturels: (Séisme, inondation, feu de foret, pluie torrentielle, etc) Risques technologiques: -Industrie: contrôle thermique, installations pétrolière, nucléaires, mines et carrières -Transport: transport collectif routier, ferroviaire, maritime -Bâtiments: IGH -Risques sociaux: rassemblement de foule, de sinistrés 21
  22. 22. Avant la catastrophe (Anticipation des risques ) ( Préparer les moyens -Assurer la couverture opérationnelle des moyens d’intervention (PC, Santé, DGSN, FA, GR, FAR et autres) Tanger -S’assurer de la disponibilité des moyens de Kénit Této Al uanHoceim transmissions Salé ra Raba a Casab t Oujd -Diffuser les consignes (assurer régulièrement le El lanca Mekn Fès a Jadid Se Khou débriefing et l’évaluation à posteriori des événements a Safi tta ribga ès t Khén survenus Marr ifra Agad Beni akech Mellal -Faire l’étude critique des comportements pendant les ir crises (retour d’expérience) -Vérifier les réseaux officiels d’alerte Guel mim Laây oune Es- Smar a Dakh la 22
  23. 23. Avant la catastrophe (Anticipation des risques ) ( -Garder un état d’esprit de veille et une culture de Catastrophe Former les hommes Organiser des sessions de formation à la gestion de Catastrophe Suivre un plan régional de formation appuyé par des exercices -Procéder à l’élaboration de fiches réflexes 250 200 150 100 50 0 NA EE N E ES EN N E OB IE AG CO S IO RE NS G M EM TIO ND RS T UR R G ST S UT ON IS RE E LO TIE VI TE IN TO L O UE S IE CO EU T IL DS NI UR UE N M CH LL FO PL UI AU E O BL VE IQ AT PI DE IQ CO PO IM AL DE DE PRE EL M ES DE RM OG PO GE SE CH AI TR SP UX FO UX A OL S UR ET AI S DE ID FE FE UE DI S M TE UV DE UE RA RS SQ ET SA IQ S EU F. RI S UE AN E IT AG SQ EC ON ET UC RI M M 23 UV ND SA CO
  24. 24. Avant la catastrophe (Anticipation des risques ) ( Prévenir l’événement -Les catastrophes échappent en général au contrôle le plus attentif, cependant, la responsabilité de les gérer impose une obligation de vigilance et prudence. (l’objectif est de prévoir sinon prévenir, de réduire la gravité de désordre et de préparer l’opinion. -Faire circuler l’information -Utiliser les méthodes de raisonnement, logique simple: qui, où, quand, comment, pourquoi, etc) 24
  25. 25. Avant la catastrophe (Anticipation des risques ) ( Appliquer les principes Les contrôles systématiques Consigne: contrôle de la salle opérationnelle Examiner périodiquement les différents plans Veiller à la tenue des tableaux des de défense, d’urgence et d’intervention et permanences et des services déconcentrés s’assurer de leur mise à jour concernés Un répertoire téléphonique Un ordre d’appel prioritaire L’annuaire téléphonique d’urgence L’établissement et la mise à jour de l’annuaire Classement des plans d’alerte 25 téléphonique
  26. 26. III-2 / Au moment de la catastrophe -Organiser la décision (comité) La gestion de la catastrophe et ses effets -Rassembler les volontés -Communiquer l’information -Suivre les conséquences 26
  27. 27. Comite Régional d’Assistance DIRECTEUR : M. Le Wali Ahmed HIMDI P.C VEILLE ET SYNTHESE - COL.MAJOR Driss MATAICH PCF - COL.MAJOR Ali MANOURY - GOUVERNEUR BENBAHIM - COL. Mohamed BENZIANE - LT.COLONEL Najib MASROUR COMMUNICATIONS ET EVALUATION ET REGULATION RELATIONS PUBLIQUES GOUVERNEUR Mohamed ARIF COL. Mohamed MAAMAR - Communication des activités - Suivi des opérations - Relation avec la presse - Évaluation des activités - Sensibilisation des populations - Réajustements - Coordination des secours étrangers - Retour d’expérience SECURITE ET POLICE COLLECTIVITES ET O.N.G M. Bouchaib R’MIL DIRECTEUR Ahmed CHOUIHAT S. C du Wali Mohamed AFOUD - Protection des biens et des personnes - Implications des collectivités - Protection des points sensibles - Suivi de l’action des ONG DIRECTEUR ADJOINT GOUVERNEUR : Charki DRAIS PCO LOGISTIQUE GESTION DES SANTE / SOCIAL INFRASTRUCTURES SECOURS LT.COLONEL Abdelhamid COLONEL Pr. Abdellah. BENSLIMANE M. Abdenbi RMILI SAOUD LT.COLONEL Allal KHOUBIZ - Gestion des capacités hospitalières - Ravitaillement en eau et - Ressources humaines, - Reconnaissance et détection - Gestion des évacuations sanitaires électricité matérielles et financière - Interventions et sauvetages - Hygiène du milieu - Dépollution - Hébergement et couchage - Triages et évacuations - Soutien socio psychologique - Télécommunications 27 - Ravitaillement en carburant - Réquisition de véhicules - Ravitaillement sanitaire - Sécurité sanitaire alimentaire - Assainissement - Autres infrastructures - Constitution de stocks
  28. 28. Au moment de la catastrophe La gestion de la catastrophe et ses effets 1) Organiser la décision - PC ou cellule de crise (placé sous l’autorité + acteurs + détermine lieu événement, 1er bilan, informe l’autorité hiérarchique, prévoit installation presse) - Rôle de l’autorité (cas d’Al Hoceima) - Organisation du commandement (PCF, PCO) (fonction: renseignement, logistique, etc) - Le centre opérationnel (jour le rôle du PCF) - Les moyens d’intervention de secours (PC, police, GR, FAR, FM, etc) - Les relations avec l’autorité judiciaire 28
  29. 29. Au moment de la catastrophe La gestion de la catastrophe et ses effets 2) Rassembler les volontés - Les acteurs impliqués dans la gestion de la catastrophe - Elus, collectivités, ONG, Experts - Personnes concernées par la catastrophe (les victimes, les familles) - Expérience d’Alhoceima (distribution se fait, 1 autorité, société civile, élus, communes concernées) 29
  30. 30. Au moment de la catastrophe La gestion de la catastrophe et ses effets 3) Communiquer l’information - Avoir à l’esprit les méthodes du travail propre à la presse – unicité de la source de communication et d’information - Trois principes d’action - Prudence règle de principe - Implique la connaissance exacte de ce dont on parle - suppose une sensibilité à la psychologie de ces interlocuteurs - Conseille d’avoir à l’esprit les nécessités opérationnels et celle de l’enquête judiciaire 30
  31. 31. III-3 / A la fin de la catastrophe Suivre les conséquences (fin de la crise) Retrait des moyens de secours Passage à l’état de réhabilitation et de remise en état des sites Reprise progressive des activités Fin de la crise - La fin de l’alerte en matière de Protection Civile est une décision essentielle. Elle doit être portée à la connaissance de la population immédiatement et sans craindre la redondance. - Le retour à la normale et fin de la crise peuvent faire l’objet d’un communiqué ou d’une conférence de presse. Cellule qui traite, indemnisation des victimes, réparation aux infrastructures, dossiers d’aide aux victimes industrielles, relogement éventuel, etc….
  32. 32. V/ Bassins de risques au Maroc 32
  33. 33. FEUX DE FORET RISQUE SISMIQUE S S U IE LLE E PL NTI RE F.F TOR UE SQ IEN RI ID R AC 33
  34. 34. RISQUES NATURELS SETTAT INONDATIONS 25 AU 26/11/2002 Tétouan MOHAMMEDIA 25 AU 26/11/2002 MOHAMMEDIA 45 morts, 06 portées Taza 2000 personnes sauvées, 5 disparues, 8 blessées et 103 Ourika: 18 Août 1995 Mohammedia personnes évacuées à l’hôpital personnes sauvées. -14 quartiers inondés Casablanca El-Hajeb la préfecture inondé -Siège de 150 Morts, 78 non identifiés, Settat 88 portées disparues. -Dégagement de 7 camions Ourika citernes renversés ayant bloqué la circulation GHARB : 1963-1996 - Cause : Débordement Oued Sebou El-Hajeb - Dégâts Matériels incommensurables 28/09/1997 TAZA: 1995 -16 Morts - Cause : Débordement Oued Amlil -Dégâts matériels importants 43 Morts Dégâts Matériels incommensurables - Infrastructure routière GHARB : 1996 - Établissements … - Cause : Débordement Oued Sebou, Baht, Rdem, Kihel, Tiflet, Brader et Fgmat. -Destruction de 80 véhicules 34 - Dégâts Matériels incommensurables Superficie inondée : 100.250 Ha
  35. 35. RISQUES NATURELS SEISMES Secousse sismique Magnitude : 5,2 Épicentre: Mnasra Date: 28-06-2001 Heure : 15h21mn45 s Tremblement de Tremblement de terre Agadir terre 29 Février 1960 Al-Hoceima 1994 12000 à 15000 victimes Dégâts matériels 24 février 2004 629 morts 926 blessés Magnitude 6 ER 35
  36. 36. RISQUES NATURELS FEUX DE FORETS Taza Tétouan -2000 (Dégâts 2400 Ha) - 1995 (Dégâts 1235 Ha) -2004 (80 ha de pins Tanger d’alep) - 1991 (Dégâts 80 Ha) - 1997 (Dégâts 100 Ha) Chefchaouen Ben Slimane - 1999 (Dégâts 143 Ha) - 1997 Dégâts 40 Ha -2000 (Dégâts 250 Ha) -4500 ha de forêt brulé Dar Essalam 1983 Ifrane Dégâts 500 Ha - 2001 (Dégâts 1200 Ha) 9 GRANDS FEUX DEPUIS 1983 AVEC DES DEGATS ESTIMES A 6000 HA MOYENNE ANNUELLE BRULEE 3 .000 HA / 9 MILLIONS HA 36 DE FORET
  37. 37. RISQUES NATURELS FLEAU ACRIDIEN OUJDA FIGUIG BOUARFA ERRACHIDIA OUERZAZATE TATA GUELMIM TAN TAN ASSA ZAG LAAYOUNE SUPERFICIE TRAITEE DAKHLA 5 032 929 HA SUPERFICIE GLOBALE (2 TYPES) 37 5 181 417 HA
  38. 38. RISQUES NATURELS GLISSEMENTS DE TERRAIN Chefchaouen Dégâts matériels: Grandes fissures sur l’internat du collège Lamchichi qui ont permis l’abandon de ce collège Al Hoceima Dégâts matériels: Site de quemando est menacé par un Glissement de grand et profond glissement terrain qui s’est déjà manifesté par des fissures dans des édifices. Kahf EL AZBA 1983 1 mort Tanger Dégâts matériels: 3 maisons Haffat Benzagour 1988 ont été dévastées et 5 fissurée 52 morts et une dizaine de maisons détruites 38
  39. 39. R I S Q U E S U R B A I N S Casablanca 20 Juillet 1999 Incendie au complexe industriel OUKACHA Tanger Dégâts matériel Rabat important Dégâts Mohammedia humains: 11 éléments Casablanca de la protection civile Fès asphyxiés et 2 autres blessés 23 Mars 2000 Mohammedia Incendie a l’usine 11 Octobre 2000 OMO Incendie au Dégâts matériels complexe la SAMIR importants Dégâts 25 Novembre 2002 humains: 21 blessés, 5asphyxiés, 1 brûlé, 2 Dégâts humains: 2 atteints de crise morts 1 asphyxié -18 SEPTEMBRE 2003 INCENDIE DANS UN BAC D’ESSENCE - 730 INCENDIES PAR AN 39 SOIT 2 INTERVENTIONS PAR JOUR
  40. 40. RISQUES URBAINS EFFONDREMENTS Effondrement d ’un immeuble (R+4) Casablanca 2000 6 Morts et 11 Blessés 2002 Effondrement d ’un 3 Morts et 14 Blessés immeuble (R+5) Fès 1998 17 Morts et 43 blessés 1999 47 Morts et 40 Blessés 40
  41. 41. RISQUES URBAINS ETABLISSEMENTS PENITENTIAIRES Casablanca Oukacha 26/09/1997: (28 Morts) 27/03/2000: 1 Brûlé, 4Asphyxiés évacués, 28Asphyxiés traités sur place) El Jadida Souk Larbaa Sidi Moussa 01/11/2002: 16/08/2002: 1 Mort, 40 Brûlés (dont 12 graves) 50 Morts dont 6 calcinés 40 Asphyxiés 41
  42. 42. RISQUES TECHNOLOGIQUES K-Elkebir ACCIDENTS FERROVIAIRES 2000 37 Morts Témara 1993 (14 Morts et 107 Blessés Dégâts matériels importants ) Mohammedia 28 Août 1990 1 Mort et 55 blessés Sidi Yehya du Gharb 1976 - 4 ACCIDENTS 34 Morts 86 MORTS ET 162 BLESSES 42
  43. 43. RISQUES TECHNOLOGIQUES Chefchaouen Tanger CRASH D’AVIONS - 31 Mars 1965 - 01 Janvier 2004 (53 Morts) (2 Morts) -18 Décembre 2001 (4 Disparus en Mer) Rabat - 12 Septembre 1961 Nador (53 morts) - 1998 (38 Morts) Casablanca Tétouan - 1961 (72 morts) - 23 Décembre 1973 (105 Morts) Agadir - 1975 (188 morts) - 1994 (42 morts) Taroudant 10 CRASH D’AVIONS - 6 Février 2002 561 MORTS (08 Morts) 4 DISPARUS 43
  44. 44. POLLUTION COTES ALGESIRAS 21/01/2003 AL HOCEIMA Menace des côtes marocaines à la suite MOULAY BOUSSELHAM de l’échouement d’une barge espagnole dénommée « SPABUNKER IV » transportant 900 tonnes de fuel lourd et 100 tonnes de gasoil. SAFI KHARK V 19/12/1989 06/08/1990 Collision entre 2 navires « Sea Spirit » et « - Explosion du pétrolier Khark V Hesperus » à une distance de 10 km des - 225000 Tonnes de pétrole brut à bord côtes marocaines - Déversement de 70.000 tonnes en mer Produits transportés: Fuel + Ammoniac - Etendu de la nappe de My Bousselham (Kénitra) à Safi ZONE TOUCHÉE : - Dégâts importants Côtes de la ville d’Al Hoceima TRAFIC DE PETROLIERS DU DETROIT DE GIBRALTAR: 44 PLUS DE 300 PAR JOUR
  45. 45. VI/ Ratio 45
  46. 46. VI/ Ratio Moyens humains - 1 AGENT DE LA PROTECTION CIVILE POUR 7000 HABITANTS 46
  47. 47. USA 1 Agent de la PC 200 Habitants FRANCE 1 Agent de la PC 600 Habitants MAROC 1 Agent de la PC 7 000 Habitants 47
  48. 48. Moyens matériels - 1 ENGIN POUR 34.000 HABITANTS - 1 ENGIN POUR 1100 KM² 48
  49. 49. SOIT UN RATIO DE : 7 000 Habitants 1 Agent de la PC 1 Engin de secours 34 000 Habitants 1 100 Km² 1 Engin de secours 49
  50. 50. I/ Définition II/ Mission III/ Gestion de la catastrophe III-1/ Avant la catastrophe III-2/ Au moment de la catastrophe III-3/ A la fin de la catastrophe IV/ Acteurs de gestion de la catastrophe V/ Bassin des risques au Maroc VI/ Ratio 50
  51. 51. STATISTIQUES ANNUELLES -2004- BILAN GENERAL opérati ons di verses DESIGNATION NOMBRE POURCENTAGE 13,8% i ncendi es 5,9% INCENDIES 17010 5,9 OPERATIONS DE SAUVETAGE 230782 80,3 OPERATIONS DIVERSES 39751 13,8 opérati ons de sauvetage 80,3% TOTAL 287543 100 Répartition des interventions des services de la protection civile au titre de l’année 2004 51
  52. 52. Algérie 52
  53. 53. Iran
  54. 54. Iran 54
  55. 55. Iran 55
  56. 56. Iran 56
  57. 57. Turquie 57
  58. 58. Al Hoceima 58
  59. 59. La Samir 59

×