Editorial

François CALVET - Président de la Fédération de l’UMP
- Sénateur- Maire du Soler
Chères Amies, chers Amis,

La ...
Retraites

RETRAITES

LA RÉFORME QUE LA GAUCHE N’A PAS LE COURAGE DE FAIRE
Une faute Economique, une Insulte Aux jeunes, u...
Retraites
La deuxième solution entraînerait la baisse du pouvoir d’achat des retraités.

La troisième solution augmenterai...
Les locales

COMMUNIQUE DE PRESSE DE DANIEL MACH
MAIRE DE POLLESTRES
Le jeudi 13 février 2014

« Hier soir, les parents d’...
Les Jeunes Populaires

Le Président de la République vient de sortir un nouvel appât de son chapeau pour détourner
l’atten...
Paroles

FAITS DIVERS MILITANTS

Le gouvernement ferait il pression sur certains réseaux sociaux comme Face book ? Il semb...
Agenda

CELA S’EST PASSE
Vœux UMP à Canet – Le grand rassemblement !

ARGELES/MER
Brigitte DE CAPELLE
26, Rue Nationale

C...
L'APPEL DU COQ N°3
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'APPEL DU COQ N°3

282 vues

Publié le

NOTRE LIBERTE EST EN SOUFFRANCE

Les gouvernants de la France capitulent, ils cèdent à la panique, oublient l’honneur et livrent le pays à la servitude.

Mais rien n’est perdu !

Rien n’est perdu parce que dans notre France forte, l’UMP n’a pas encore donné.

Il faut que notre famille politique soit une force soudée et artisane de la victoire !

Nous convions tous les Français où qu’ils se trouvent à s’unir à nous dans l’action et dans l’espérance, pour que la France retrouve sa grandeur et sa dignité.

Diffusez, communiquez, échangez et persévérez dans ce combat politique pour que les 23 et 30 mars

Notre mouvement soit en tête sur tous les fronts des municipales.

Avec L’APPEL DU COQ bonne lecture .

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
282
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'APPEL DU COQ N°3

  1. 1. Editorial François CALVET - Président de la Fédération de l’UMP - Sénateur- Maire du Soler Chères Amies, chers Amis, La campagne municipale est lancée : - 1800 personnes au lancement de la campagne départementale des Municipales en présence de Jean François COPE, notre Président : satellite comble - 600 personnes aux vœux de l'UMP à Canet : salle comble - 800 personnes à l'inauguration de la permanence de Jean Marc PUJOL … Merci à chacun d'entre vous pour votre mobilisation et votre soutien qui nous réconfortent dans nos actions quotidiennes - La dynamique gagnante est en route ! Oui il faut lutter tous unis contre le matraquage fiscal, la manipulation sur la fameuse courbe du chômage, l’incompétence dans le domaine économique, l'insécurité et les attaques sournoises contre nos valeurs. « Le Moi Président » donneur de leçons a montré son vrai visage ! Aujourd'hui, c'est le premier pas vers la reconquête avec les élections municipales. Nous avons investi ou soutenu de nombreux candidats dans les villes et villages de notre département. Nous avons besoin de chacune et chacun d'entre vous. Vous pouvez, en fonction de votre disponibilité, participer à cette reconquête : tractage, mise sous pli, organisation de réunion à votre domicile, visites de terrain, bureaux de vote, tenue d'une permanence électorale, procurations, convaincre votre entourage … Rendez-vous dans les permanences de vos candidats. J’insiste bien sûr auprès de vous sur l’importance de la campagne sur Perpignan. J’ai l’habitude de dire que Perpignan est notre « vaisseau amiral ». Nous devons gagner Perpignan. C’est Perpignan qui conditionne tout notre département et toutes les élections futures. Mais je sais que l’on peut compter sur vous, sur votre mobilisation, sur votre implication dans cette reconquête. Encore une fois Merci de tout ce que vous faites pour nos valeurs et je sais que la victoire est au bout ! Avec toute mon amitié, François CALVET 1
  2. 2. Retraites RETRAITES LA RÉFORME QUE LA GAUCHE N’A PAS LE COURAGE DE FAIRE Une faute Economique, une Insulte Aux jeunes, une Injustice pour Tous La Non-Réforme Du gouvernement En refusant toute réforme courageuse, François Hollande commet une faute économique et morale. Économique, parce que cette soi-disant réforme ne règle rien dans la durée et repose quasi-exclusivement sur une hausse des prélèvements obligatoires, qui atteignent déjà un niveau record. Morale, car elle obscurcit davantage l’avenir des jeunes. LE SYSTEME EST ILLISIBLE ET INJUSTE Loin de constituer une «réforme des retraites», les mesures annoncées ne sont qu’une nouvelle augmentation d’impôts qui ne règle rien dans la durée. Enfin, cette non-réforme est profondément injuste puisqu’elle ne réduit pas l’écart entre le régime général, celui des fonctionnaires et les régimes spéciaux. L’ U M P propose A Privilégier le travail plutôt que les hausses d’impôts Poursuivre l’allongement progressif de la durée de cotisation et repousser l’âge légal à 65 ans en 2023 comme dans la plupart des pays européens. Mettre en place une caisse unique pour gérer les retraites de la fonction publique d’État, comme pour les autres agents de la fonction publique. Il s’agit d’en objectiver le coût. B JUSTICE : un même régime pour tous : à cotisations égales, retraites égales Accélérer l’harmonisation des règles de constitution de tous les régimes de retraite et assujettir les nouveaux fonctionnaires et les pensionnés des Régimes spéciaux recrutés à compter de 2015 aux règles de constitution en vigueur pour le régime général. C DURABILITE ET LIBERTE : pour en finir avec les réformes provisoires Mettre en place en 2023 un régime unique par points pour tous. Dans ce système, chacun est libre, informé et responsable des droits qu’il s’ouvre. Ce mode d’organisation est déjà utilisé pour les régimes complémentaires. Garantir le pouvoir d’achat des retraités. Mettre en ouvre un mécanisme de garantie, financé par l’ajustement des cotisations salariales. Aucun retraité ne pourrait voir sa pension baisser au-dessous du niveau atteint à la liquidation de ses droits. Maintenir un âge minimal de liquidation des droits en fonction de l’évolution de l’espérance de vie pour inciter les seniors à se maintenir dans l’emploi et éviter l’augmentation du nombre des petites retraites et le recours au minimum vieillesse. Développer l’emploi des seniors et l’épargne retraite L’allongement de la vie professionnelle n’a de sens que si les seniors peuvent continuer à exercer une activité. A. Privilégier le travail plutôt que les hausses d’impôts Il n’existe que trois leviers pour rétablir durablement les comptes de l’assurance vieillesse : augmenter les recettes, baisser le niveau des pensions ou relever l’âge de la retraite. La première solution ferait tourner sans fin la vis des hausses d’impôts et hypothéquerait encore un peu plus une croissance déjà anémique. 2
  3. 3. Retraites La deuxième solution entraînerait la baisse du pouvoir d’achat des retraités. La troisième solution augmenterait le nombre de bras au travail dans l’économie. Chaque hausse de l’âge effectif moyen de la retraite ? • Poursuivre l’allongement progressif de la durée de cotisation et repousser l’âge légal à 65 ans en 2023 comme dans la plupart des pays européens. Tous les Français pourront continuer à partir automatiquement en retraite à taux plein (même sans avoir tous leurs trimestres) à 67 ans. Cette mesure a pour vocation de rattraper le retard de la France en matière de durée de vie au travail et d’équilibrer les caisses de retraite en attendant le passage à la retraite par points en 2023 (réforme en 10 ans détaillée ci-dessous). • Faire valider par le Haut Conseil des Finances Publiques les hypothèses économiques sur lesquelles se fondent les décisions prises pour les retraites. Il s’agit de dissuader le gouvernement de masquer des déficits à venir en prenant des hypothèses trop optimistes. B. justice : un même régime pour tous; à cotisations égales, retraites égales Les taux de cotisation, taux de liquidation, salaire de référence et au final montant des pensions ne sont pas calculés de la même manière, cela ne se justifie pas. Une réforme acceptable, c’est d’abord une réforme juste. Nos réformes successives ont permis de réduire progressivement ces écarts : l’alignement des taux de cotisations entre les différents régimes devait intervenir en 2020 pour le public et en 2026 pour les régimes spéciaux. Nous voulons accélérer la fin de ces disparités entre les différents régimes du privé, du public et les régimes spéciaux. • Accélérer l’harmonisation des règles de constitution de tous les régimes de retraite et assujettir les nouveaux fonctionnaires et les pensionnés des régimes spéciaux recrutés à compter de 2015 aux règles de constitution en vigueur pour le régime général. • Mettre en place une caisse unique pour gérer les retraites de la fonction publique d’État, comme pour les autres agents de la fonction publique. C’est une étape nécessaire vers la fusion de tous les régimes et le regroupement des caisses dans les 10 années à venir. C. Durabilité et liberté : pour en finir avec les réformes permanentes Nous voulons en finir avec les réformes provisoires qui doivent être remises sur le métier tous les 5 ans. Une fois que les règles de constitution (taux et durée de cotisation) auront été harmonisées pour tous les salariés, une fois que les caisses de retraites auront été unifiées ,nous proposons de basculer dans un régime universel par points. Ce basculement est possible : il a déjà été opéré en Allemagne. • Mettre en place en 2023 un régime unique par points pour tous. Dans ce système, chacun est libre, informé des droits qu’il s’ouvre.Les pensions des retraités continueront à être payées par les actifs. Chaque année, les actifs acquièrent un nombre de points qui correspond au rapport entre les cotisations versées et la valeur du point. Lors de la liquidation, le montant de la pension sera défini par le nombre de points accumulés et la valeur du point. Les droits familiaux seront pris en compte grâce à un coefficient de bonification appliqué au nombre de points cumulés. Comme en Allemagne en 1994, les droits acquis avant la mise en place de cette réforme seront convertis en points. • Maintenir un âge minimal de liquidation des droits en fonction de l’évolution de l’espérance de vie. • Garantir le pouvoir d’achat des retraités. Dans un régime par points, la revalorisation des pensions de retraite dépend de l’évolution de la valeur du point. Si l’on ne fait rien, les pensions pourraient baisser en fonction de la conjoncture économique (masse salariale globale du pays). Pour éviter cet aléa, nous proposons de mettre en place un mécanisme de garantie, financé par l’ajustement des cotisations salariales. • Développer l’emploi des seniors. L’allongement de la vie professionnelle n’a de sens que si les seniors peuvent continuer à exercer une activité. Nous proposons de développer la gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences des seniors ainsi que les aménagements de temps de travail et d’activité, dans le cadre de négociations d’entreprises. • Développer l’épargne retraite. Généraliser le PERCO à toutes les entreprises et permettre aux PME qui ne disposent pas de mécanismes collectifs d’abonder les PERP de leurs salariés. Nous proposons en outre d’instituer un placement par défaut de l’ordre de 50% de l’épargne salariale pour préserver la liberté de placement des épargnants. 3
  4. 4. Les locales COMMUNIQUE DE PRESSE DE DANIEL MACH MAIRE DE POLLESTRES Le jeudi 13 février 2014 « Hier soir, les parents d’élèves et les enseignants ont organisé une mobilisation, devant les écoles, contre la réforme des rythmes scolaires. En tant que maire de la commune et opposant de la première heure à cette réforme, je me suis bien entendu joint à eux pour soutenir leur démarche. Dans la continuité de mes initiatives, j’ai décidé de proposer, à la prochaine séance du Conseil Municipal du 25 février, une délibération dans laquelle seraient explicitement mentionnés les horaires d’ouverture des écoles de Pollestres, pour la rentrée 2014, sans qu’aucune allusion ne soit faite ni au mercredi matin, ni au samedi matin. Je rappelle simplement que le Ministre a pris un décret pour cette réforme, mais que la loi prime toujours sur le décret. Et lorsque j’évoque la loi, je fais référence à deux textes en particulier. L’article 72 de la Constitution qui stipule que « seules les collectivités territoriales ont vocation à prendre des décisions pour l’ensemble des compétences qui peuvent être mises en œuvre à leur échelon » et l’article L.212-4 du Code de l’Education qui précise que la « commune, propriétaire des établissements scolaires maternels et élémentaires, en assure le fonctionnement, et que l’Etat a de son côté en charge la rémunération du personnel enseignant ». Eu égard à cela, j’estime que ce décret est contraire au principe de libre administration des communes. » 4
  5. 5. Les Jeunes Populaires Le Président de la République vient de sortir un nouvel appât de son chapeau pour détourner l’attention. Face à l’échec de sa politique, face à la dégringolade de sa côte de popularité, le Président de la République tente un nouveau stratagème avec l’idée d’une fusion des régions. Si l’idée de synergie va dans le bon sens, il faut rappeler que, dès son arrivée au pouvoir, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a mis un terme à la réforme des élections territoriales. Cette réforme voulue par Nicolas Sarkozy prévoyait de créer des conseillers territoriaux siégeant à la région et au conseil général. Cela aurait permis de réduire le nombre d’élus, créer des synergies et réduire les dépenses publiques de fonctionnement. Au lieu de cela, le Parti Socialiste, a créé des conseillers départementaux avec deux élus par canton, entraînant plus d’élus et l’abandon des territoires ruraux au profit des villes. De plus, le découpage cantonal est une véritable boucherie électorale afin de permettre aux majorités socialistes de se maintenir au pouvoir. Cela au mépris des territoires, au mépris des communautés de communes et sans continuité territoriale pour certains cantons. Seul compte désormais le maintien au pouvoir pour une majorité qui s’attend à des votes sanctions sans précédent. Forts de ce constat, les Jeunes Populaires des Pyrénées-Orientales estiment que cet engagement du Président de la République est encore un écran de fumée! Qu’il aurait pu dès 2012 poursuivre la réforme des élections territoriales et créer une véritable synergie ! Cela aurait été la meilleure option. Les cantons aujourd’hui… Qu’en sera-t-il demain ? 5
  6. 6. Paroles FAITS DIVERS MILITANTS Le gouvernement ferait il pression sur certains réseaux sociaux comme Face book ? Il semblerait que oui ! Un de nos sympathisants nous le dit à travers cette lettre ouverte adressée aux administrateurs de Facebook . Ma lettre ouverte à Monsieur Facebook Cher môsieur Facebook, je tiens à vous remercier de m'avoir puni de seulement 7 jours , car en effet devant l'acte abominable et impardonnable que j'ai perpétré , vous auriez pu me punir beaucoup... plus longtemps, voir même me licencier pour faute grave , que dis-je , faute lourde !!! Oui j'ai osé, j'ai eu l'outrecuidance de déposer une photo de Mademoiselle Julie Gayet , ce petit ange et petite amie de Môsieur François Hollande , sur mon mur , photos que tout le monde pouvait admirer sur différents sites ou magazines français ou étrangers. Je n'aurais jamais du prendre la liberté de les mettre sur mon mur , mea culpa, mea culpa, haaaa je m'en veux... ! , je regrette amèrement cet acte inconsidéré et je vous demande pardon cher Môsieur Facebook , j'ai été très naïf de penser en avoir le droit sous prétexte d'une certaine liberté d'expression , encore pardon Môsieur. Aussi je m'engage ici, devant témoins à ne plus mettre de photos de petites amies ou maitresses de môsieur Hollande , je me contenterai de textes , j'écrirai à ma façon.....! Certaines mauvaises langues ont l’insolence d'affirmer que vous êtes à la botte de l'état socialiste au pouvoir et que vous suivez docilement les consignes, mais sachez que je n'en crois pas un mot !! J'imagine aussi qu'en 2017 avec l'arrivée de la droite au pouvoir, vous resterez tout aussi libre de refuser toutes pressions. Veuillez agréer Môsieur facebook l'expression de mes sentiments distingués et respectueux. Jean Marie Elché 6
  7. 7. Agenda CELA S’EST PASSE Vœux UMP à Canet – Le grand rassemblement ! ARGELES/MER Brigitte DE CAPELLE 26, Rue Nationale CABESTANY Colette APPERT 2, Rue Célestin Freinet CANET EN ROUSSILLON Bernard DUPONT 1, Av Edouard Hérriot LE BOULOU Monsieur CAZALS 4, Place de la République Inauguration permanence Jean Marc PUJOL Tous unis pour Perpignan LE SOLER François CALVET 9, Place de la liberté SAINT CYPRIEN Thierry DEL POSO 27, Av du Roussillon PERPIGNAN Centre ville Av du 4 Septembre Moulin à Vent Rue Pountetde Bages Haut Vernet 82, AvJoffre Vous qui partagez l'idée d'une France Forte, Vous qui avez besoin de vous exprimer, vous qui voulez être entendus....Notre permanence vous ouvre sa porte : 53 avenue du Général De Gaulle à PERPIGNAN – 04 68 34 97 79 7

×