Thérèse Libourel, Ontologies en SHS, 2015-11-09, Tours

5 625 vues

Publié le

Ontologies en SHS : Principes, définitions, origines et formalismes

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 625
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 202
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Thérèse Libourel, Ontologies en SHS, 2015-11-09, Tours

  1. 1. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Journées « Ontologie en Sciences Humaines et Sociales » 9 -10 novembre 2015, Tours Thérèse Libourel therese.libourel@umontpellier.fr
  2. 2. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours ONTOLOGIES  :  PRINCIPES   Thérèse  LIBOUREL-­‐  Université  de  Montpellier    
  3. 3. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Plan   •  Introduc<on   •  Défini<ons   •  Pas  à  pas  vers  l’objet  ontologie   •  Les  formalismes   •  Les  ontologies  existantes   •  Autour  de  la  démarche  et  des  usages  
  4. 4. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   La notion d’ontologie a 2300 ans …` Question très vaste abordée par les philosophes héllènes Partémide, Héraclite, Georgia et Aristote .. L'ontologie est une branche de la philosophie concernant l'étude de l'être, de ses modalités et de ses propriétés. En philosophie, l'ontologie (de onto-, tiré du grec ὤν, ὄντος « étant », participe présent du verbe εἰµί « être ») est l'étude de l'être en tant qu'être (définition proposée par Aristote), c'est-à-dire l'étude des propriétés générales de tout ce qui est. Science suprême et ontologie chez Aristote Dhondt Urbain. Science suprême et ontologie chez Aristote. In: Revue Philosophique de Louvain. Troisième série, Tome 59, N°61, 1961. pp. 5-30.
  5. 5. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   « Ce qui frappe dans la nouvelle définition de la science suprême c'est, tout d'abord, qu' Aristote la conçoit dans le cadre de sa théorie des sciences telle qu'il l'a élaborée dans les Seconds Analytiques. Dans cette théorie, chaque science est déterminée par son objet, puisque, pour le Stagirite, la méthode d'investigation ne donne lieu à aucune différenciation. Or tout savoir scientifique est une connaissance de la cause, et notamment de la cause proportionnée à l'objet particulier de la recherche ; c'est dans ce sens qu' Aristote affirme qu'il faut chercher « la cause première » ou « la cause suprême » : « partir de ce qui est premier, c'est partir de principes propres ». Une science doit démontrer quelque chose à partir de principes qui sont propres à son objet, c'est-à-dire qu'elle traite des attributs de son objet considéré « en tant que tel ».
  6. 6. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   Les catégories d’Aristote (représentées par le philosophe Franz Brentano (1862)) !
  7. 7. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   L’idée a ensuite largement fleuri en informatique On parle d’Ingénierie ontologique qui est reconnue dans divers champs de recherche : Ingénierie des Connaissances, Intelligence Artificielle, Gestion des connaissances, Linguistique informatique, Systèmes d’information, Recherche et extraction d’informations, Intégration d’informations, Bases de données.
  8. 8. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   Les usages sont variés recherche d’information gestion de la connaissance et raisonnements interopérabilité syntaxique et sémantique web sémantique
  9. 9. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   Toute activité humaine spécialisée développe son propre jargon (langue de spécialité) sous la forme d’une terminologie et d’une conceptualisation associée spécifiques. L’existence de tels jargons entraîne des problèmes de compréhension et des difficultés à partager des connaissances entre les acteurs Fondamentalement, le rôle des ontologies est d’améliorer la communication entre humains, mais aussi entre humains et ordinateurs et finalement entre ordinateurs. Pluridisciplinarité Un besoin générique : faire tomber les barrières créées par des vocabulaires disparates
  10. 10. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Introduc7on   Pluridisciplinaire Linguistique Epistémologie Logique Langue Modélisation Représentation (approche computationnelle)
  11. 11. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Défini7ons                                                      Une  défini7on,  au  sens  large     •  Dans   un   sens   large,   on   peut   adopter   pour   la   no<on   d’ontologie   la   caractérisa<on  suivante  [Uschold,  98]  :   “Une   ontologie   peut   prendre   différentes   formes,   mais   elle   inclura   nécessairement   un   vocabulaire   de   termes   et   une   spécifica3on   de   leur   significa3on.   CeSe   dernière   inclut   des   défini<ons   et   une   indica<on   de   la   façon   dont   les   concepts   sont   reliés   entre   eux,   les   liens   imposant   collec<-­‐   vement   une   structure   sur   le   domaine   et   contraignant   les   interpréta<ons   possibles  des  termes.” •  Une   telle   caractérisa<on   rend   compte   d’objets   divers   tels   des   glossaires,   des   terminologies,   des   thesaurus   et   des   ontologies   (au   sens   strict),   mis   en   œuvre   par   différents   professionnels   et   se   dis<nguant   suivant   que   l’accent   est   mis   sur   les   termes   ou   leur   significa<on.  
  12. 12. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Défini7ons   [Gruber, 93] « An ontology is an explicit specification of a conceptualisation» « Une ontologie est une spécification explicite d’une conceptualisation» In the context of knowledge sharing, I use the term ontology to mean a specification of a conceptualization. That is, an ontology is a description (like a formal specification of a program) of the concepts and relationships that can exist for an agent or a community of agents. What is important is what an ontology is for. [Uschold, Gruninger, 96] « An ontology is a shared understanding of some domain of interest» «Une ontologie est une compréhension partagée d’un domaine d’intérêt» [Guarino] « en IA, une ontologie représente un artefact d’ingénierie, constitué par un vocabulaire Spécifique utilisé pour décrire une certaine réalité, accompagné d’un ensemble d’hypothèses implicites concernant la signification des mots de ce vocabulaire »
  13. 13. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Différentes  visions  et  langages   Défini7ons  
  14. 14. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Défini7ons   Les ontologies ont pour but d’être conceptuelles normatives cohérentes partageables réutilisables
  15. 15. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Pas  à  pas  vers  l’objet  Ontologie   MOT (signifiant) CHOSE (dénoté, référence) CONCEPT (signifié, connotation) собака Le triangle sémiotique d'Odgens & Richard
  16. 16. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Pas  à  pas  vers  l’objet  Ontologie   What Is an Ontology? Nicola Guarino, Daniel Oberle, and Steffen Staab
  17. 17. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Linguis7que   Un vocabulaire contrôlé est une liste de termes convenus par une communauté ou une organisation. Une taxonomie est un vocabulaire contrôlé organisé comme une hiérarchie. Par exemple, on peut avoir les termes « véhicule », « voiture » et « moto ». Les concepts moto et voiture sont des sous-classes de véhicule car une voiture et une moto sont des types de véhicules. Un thésaurus est une taxonomie avec plus d'informations à propos de chaque concept incluant les termes alternatifs et préférés (« animals » en anglais ou « animaux » en français). De plus, un thésaurus peut contenir des liens vers des concepts connexes. Par exemple, les concepts « animaux » et « forêt » ont plusieurs types de liens. La plupart des sites de commerce utilisent des taxonomies et des thésaurus pour aider les utilisateurs de leurs recherches.
  18. 18. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Thesaurus   Un lexique (ensemble de mots d’une langue) descripteurs et non descripteurs Un sous-ensemble de définitions et de notes d’application Une structure classificatoire exprimée par des relations sémantiques entre les termes du lexique, et parfois traduits par une notation symboliques relation hiérarchique relation d’association relation d’équivalence intra linguistique relation déquivalence inter linguistique .
  19. 19. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Thesaurus   Relations hiérarchiques Représentées par les sigles TG (terme générique - en anglais, BT: broader term) et TS (terme spécifique - en anglais, NT: narrower term). Complétées par les relations partitives (relations partie-tout) et les relations d'instanciation (qui donnent des exemples) Relations associatives Représentées par le sigle TA (terme associé - en anglais, RT: related term). Relations d’équivalence Cette relation est représentée par le sigle EP (abréviation d'"Employé Pour"). La relation inverse des termes non-préférentiels vers le terme préférentiel est représentée par le sigle EM (abréviation d'"Employer")
  20. 20. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Thesaurus   Relations standards d’un thesaurus (source thèse J; Barde 2005)
  21. 21. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Modèle  SKOS    Spécification en langage RDF développé par le W3C, pour la publication et l'utilisation des thésaurus dans le cadre du Web sémantique.
  22. 22. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Quelques  thesaurus   Agrovoc 7 versions linguistiques dont le français. Édité par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). 16 607 descripteurs et 10 758 non descripteurs. Téléchargeable en fichier texte. Consultation en ligne. http://aims.fao.org/fr/standards/agrovoc/functionalities/search GEMET : Version 1 .0 de 2004 (19 langues). Édité par le Réseau européen d'information et d'observation sur l'environnement (EIONET). Environ 6 562 termes répartis selon un schéma de 3 méta-groupes/30 sous-groupes plus 5 groupes instrumentaux, et 40 thématiques. Consultable en ligne ou en fichiers PDF (gratuit). http://www.eionet.europa.eu/gemet/en/themes/ MeSH : Version 2005 bilingue français/anglais. Édité par la NLM (National Library of Medecine) avec la participation de l’Inserm (France). Domaine biomédical, thésaurus de la base bibliographique Medline. 22 995 descripteurs, 129 types de publications, 89 qualificatifs et 146 248 termes chimiques supplémentaires. Consultable en ligne. http://mesh.inserm.fr/mesh/ Source WIKIPEDIA
  23. 23. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours SYMBOLE OBJET CONCEPT собака CONCEPT de représentation SYMBOLE DU CONCEPT Représentation Désignation d1:собака d1:собака Pas  à  pas  vers  l’objet  Ontologie   Abstraction supplémentaire
  24. 24. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Défini7ons  formelles     La définition de Gruber : « Une ontologie est la spécification d'une conceptualisation. [...] Une conceptualisation est une vue abstraite et simplifiée du monde que l'on veut représenter » s'appuie sur deux dimensions : une ontologie est la conceptualisation d'un domaine, c'est-à-dire un choix quant à la manière de décrire un domaine ; c'est par ailleurs la spécification de cette conceptualisation, c'est-à- dire sa description formelle. C'est une base de formalisation des connaissances à un certain niveau d'abstraction et dans un contexte particulier. C'est aussi une représentation d'une conceptualisation partagée et consensuelle, dans un domaine particulier et vers un objectif commun.
  25. 25. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Défini7ons  formelles     Ontologie abstraite Une ontologie abstraite est une structure O=(C, ≤ c, R, F, ≤ r, IR) C et R sont deux ensembles disjoints appelés Concepts et Relations ≤ c un ordre partiel sur C (hiérarchie de concepts) ≤ r un ordre partiel sur R (hiérarchie de relations) (nécessité de signature fonction de C sur C) IR un ensemble de régles d’inférences exprimées dans un langage logique
  26. 26. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Réseaux sémantiques (Quillian 1968) graphes étiquetés Frames Language (Minsky, 1975) Graphes conceptuels (Sowa, 1991) Logiques de description (Brachman, Levesque 1984) Modélisation objet Web sémantique : XML, RDF, RDFS, OWL
  27. 27. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Syntaxe Sémantique Inférence Graphe bipartite orienté bipartite : deux types de nœuds (concept et relation) un arc orienté relie un nœud concept et un nœud relation une relation a une signature Notation graphique associée à la Logique des prédicats du 1er ordre Graphes conceptuels (Sowa 1984)
  28. 28. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Support S = (TC, TR = (TR 1, ..., TR k), M, conf) Graphes conceptuels (Sowa 1984)
  29. 29. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Logiques de description Deux buts représenter des connaissances raisonner à partir des connaissances Deux niveaux Le niveau terminologique ou TBox décrit les connaissances générales d’un domaine sous forme intentionnelle définit les concepts (classes) et les rôles (associations) et leur taxonomie Une sémantique est associée à chaque description de concept et de rôle par l’intermédiaire d’une interprétation Le niveau factuel ou ABox décrit les individus en le nommant et en spécifiant leur classes et attributs (concepts et rôles) spécifie des assertions portant sur des individus nommés
  30. 30. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Logiques de description La base de connaissance = TBox ∪ Abox La TBox contient concepts et rôles atomiques (4 primitives Top, Bottom ) concepts et rôles composés par l’intermédiaire de constructeurs (rque : l’expressivité de la LD dépend des constructeurs) deux axiomes subsomption C2 ≤C 1 hiérarchie de concepts équivalence C2 ≡ C1 Personne ≤ Top Homme ≤ Personne Femme ≤ (Personne and (not Homme))
  31. 31. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Logiques de description La base de connaissance = TBox ∪ Abox La ABox contient assertations sur les individus et sur les rôles vision plutôt extensionnelle Personne (a) Conjoint(a,b) Les raisonnements interviennent aux deux niveaux et s’appuient sur deux opérations de base : La classification (place des concepts ds la hiérarchie) L’instanciation (concept dont l’individu est susceptible d’être instance) Attention : hypothèse du monde ouvert Inférence -à connaissance implicite impliquée par la BC
  32. 32. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Représentation par objet (FRL, LOOPS, SHIRKA, TROEPS, AROM ….) Notions de base Classes structurées en une hiérarchie lien de spécialisation : sorte de, a-kind-of Instances lien d’instanciation is-a Vision intention/extension Mécanismes d’héritage Mutation Classification
  33. 33. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Représentation par objet (FRL, LOOPS, SHIRKA, TROEPS, AROM ….) Extraits de Langage et Modèle à objets
  34. 34. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Représentation par objet concept et points de vue TROEPS Extraits de Langage et Modèle à objets
  35. 35. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Modélisation objet UML Langage normé Diagramme de classes Diagramme d’instances Du spécifique au générique, ontologie des systèmes territoriaux (Simon H & al 2014)
  36. 36. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Web sémantique Standards du W3C URI Uniform Ressource Identifier
  37. 37. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Web sémantique RDF Resource Description Framework Langage standard destiné à l’annotation sémantique pour la description de ressources disponibles sur le Web Notion de triplet (Prédicat, Sujet, Objet) Exemple
  38. 38. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Web sémantique Standards du W3C URI Uniform Ressource Identifier RDF Resource Description Framework Langage standard destiné à l’annotation sémantique pour la description de ressources disponibles sur le Web Notion de triplet (Prédicat, Sujet, Objet) Exemple
  39. 39. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  formalismes   Web sémantique RDFS : RDF Schema Enrichi RDF avec notion de classes et de hiérarchies
  40. 40. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours OWL  
  41. 41. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Catégorisation
  42. 42. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Top ontologies (concepts de très haut niveau d’abstraction) SUMO (standard Upper Ontology) interopérabilité des SI http://www.ontologyportal.org/
  43. 43. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Top ontologies (concepts de très haut niveau d’abstraction) Basic Formal Ontology (BFO) http://ifomis.uni-saarland.de/bfo/ SNAP and SPAN (Grenon et Smidt) !
  44. 44. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   D’après SMI94, GRE04
  45. 45. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Top ontologies DOLCE (descriptive ontology for linguistic and Cognitive engineering) http://www.loa.istc.cnr.it/old/DOLCE.html
  46. 46. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Top ontologies DOLCE (descriptive ontology for linguistic and Cognitive engineering) http://www.loa.istc.cnr.it/old/DOLCE.html
  47. 47. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   D’après Edward Heath Robinson 2012
  48. 48. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Top ontologies Upper CyC http://www.cyc.com/
  49. 49. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Les  ontologies  existantes   Ontologies de domaines GeneOntology http://geneontology.org/ Geonames GeoOWL http://www.geonames.org/ontology/documentation.html http://www.w3.org/2005/Incubator/geo/XGR-geo-ont-20071023/ Time ontology http://www.w3.org/TR/owl-time/ CIDOC_Conceptual_Reference_Model https://fr.wikipedia.org/wiki/ Tove ontology http://www.eil.utoronto.ca/enterprise-modelling/tove/
  50. 50. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages   Approches  et  méthodologies  diverses     Méthodes analogues à celles -  Génie Logiciel -  METHONTOLOGY F Lopez, Gomez Perez Madrid http://ir.ii.uam.es/s5t/ -  TOVE (Gruninger et Fox, Toronto) -  DILIGENT (H. S. Pinto, S. Staab, and C. Tempich) .
  51. 51. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages   Approches  et  méthodologies  diverses     Méthodes analogues à celles -  Représentation et gestion des connaissances -  Common Kads -  Approche FIPA (Foundation for Intelligent Physical Agent) -  TERMINAE (Biébow & Szulman, 99) -  Ontoclean (Nicola Guarino and Christopher A. Welty) -  ..
  52. 52. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages   •  Phase préalable : appréhender l’étendue et le but •  Phase de conceptualisation •  Phase d’ontologisation •  Phase opérationalisation Approches  et  méthodologies  diverses    
  53. 53. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages    Clin  d’œil  :  AFC     Extrait Cours M Huchard
  54. 54. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages    Clin  d’œil  :  AFC    
  55. 55. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages    Des  apports  pour  l’ingénierie  des  systèmes  d’informa7on   •  Spécifica3on   ;   Acquisi3on   des   connaissances   :   une   ontologie   peut   aider  à  l’analyse  des  besoins  et  à  définir  les  spécifica<ons  d’un  SI.   •  Ré-­‐u3lisa3on   ;   Partage   :   une   ontologie   peut   être,   ou   peut   devenir   suite  à  une  traduc<on,  un  composant  ré-­‐u<lisable  et/ou  partagé  par   plusieurs  logiciels.   •  Fiabilité   ;   Maintenance   :   une   ontologie   peut   servir   à   améliorer   la   documenta<on  d’un  logiciel  et/ou  à  automa<ser  des  vérifica<ons  de   cohérence  (SBCs),  réduisant  les  coûts  de  maintenance.   •  Inter-­‐opérabilité   :   en   jouant   le   rôle   d’un   format   d’échange,   l’ontologie   permet   à   des   systèmes   d’informa<on,   basés   sur   des   paradigmes  de  modélisa<on  et  des  langages  d’implanta<on  différents,   de  coopérer.   Extrait cours Gilles Kassel
  56. 56. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages    Vers  une  meilleure  exploita7on  de  sources  d’informa7on   •  Recherche   :   une   ontologie   peut   jouer   le   rôle   de   méta-­‐data   servant   d’index  dans  un  répertoire  d’informa<on.   •  Intégra3on   :   dans   une   applica<on   “entrepôt   de   données”,   une   ontologie  peut  jouer  le  rôle  d’un  schéma  conceptuel  commun  reliant   entre  elles  plusieurs  sources  d’informa<on  hétérogènes.   •  Interface   Homme-­‐Machine   :   la   visualisa<on   de   l’ontologie   permet   à   l’u<lisateur  de  comprendre  le  vocabulaire  u<lisé  par  le  SI  et  de  mieux   formuler  ses  requêtes.   •  Requêtes  :  une  ontologie  linguis<que  peut  permeSre  de  comprendre   les  requêtes  (représenta<on  du  contenu)  de  l’u<lisateur  formulées  en   langue  naturelle.     Extrait cours Gilles Kassel
  57. 57. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Autour  de  la  démarche  et  des  usages   Quelques  réflexions     •  Respecter  les  standards     •  Modularité     •  Ne  pas  réinventer  la  roue     –  Vérifier  l’existant   –  Fusion     –  Extrac<on    
  58. 58. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Quelques  ou7ls  
  59. 59. Journées Ontologie en Sciences Humaines et Sociales 9 - 10 novembre 2015 – Tours Références   Supports divers - F Gandon, B Espinasse, J Gensel, R Laurini, M Huchard, G Kassel Ouvrages et articles - Langages et modèles à Objets Etat des recherches et perspectives Ducourneau, Euzenat, Masini, Napoli INRIA, Collection Didactique - La représentation des connaissances, Daniel Kayser, - Conceptual Structures: Information Processing in Mind and Machine, J.F. Sowa , Addison-Wesley, 1984. - Conceptual Graphs Standard, J.F. Sowa - Luczak, « A Guide to the Semantic Web », Leading Edge Forum Technology Grant, 2004. - A Roadmap to Ontology Specification Languages. Corcho O. and Gómez-Pérez A. In R. Dieng et O. Corby (éd.), Knowlege Engineering an Knowledge Management Methods, Models, and Tools. Poceedings of EKAW 2000, 2000, pp.80-96. - Towards a methodology for ontology-based model engineering. Guarino, N. and Welty, C. 2000. In Proceedings of ECOOP-2000 - Handbook on Ontologies S.Staab, R.Studer Springer DOI 10.1007/9783540926733 -Springer Dordrecht Heidelberg London - Objets géographiques et processus de changements H. Mathian, L. Sanders – ISTE Editions 2014

×