FORMATION RÉSEAUX SOCIAUX
COMMUNICATEURS UPA
CARL CHAREST
STRATÈGE COMMUNICATION
NUMÉRIQUE ET MÉDIAS SOCIAUX
SOPHIE MOREL
CONSULTANTE COMMUNICATION
NUMÉRIQUE ET MÉDIAS...
CONTENU DE LA FORMATION
3
• Définir le Web 2.0 et le web social;
• Distinguer les différents types de médias sociaux et an...
Le web 2.0
4
DÉFINITION WEB 2.0
5
Désigne l'ensemble des techniques, des fonctionnalités et des usages
du Web qui ont suivi la forme or...
LES MARQUES ET LE WEB 2.0
6
« Les marques ont été dépossédées de leur moyen de communication et ont
perdu le contrôle de l...
ÉVOLUTION DE L’ORDINATEUR PERSONNEL
7
ROI ET REINE
8
LE CONTENU EST ROI.
LA CONVERSATION EST REINE.
N’OUBLIEZ JAMAIS CECI
9
Le marketing traditionnel parle aux gens.
Le contenu marketing engage une conversation avec eux.
-...
AUGMENTATION DU BUDGET ALLOUÉ AU MARKETING SUR LES
MÉDIAS SOCIAUX ET SUR LES MOBILES
10
Les types de médias sociaux
et leurs rôles
12
LEURS RÔLES
13
Here’s a
website
about my
cat.
Here’s a
photo of
my cat’s
nipples.
MÉDIAS SOCIAUX ET ORGANISATIONS
14
• Soutenir le plan de communication traditionnel
• Déployer un plan de communication 2....
Fonctionnement
15
LEXIQUE ET FONCTIONNALITÉS
LEXIQUE DE BASE
17
• Profil:
LEXIQUE DE BASE
18
• Page
LEXIQUE DE BASE
19
• Groupe
LEXIQUE DE BASE
20
• Événement
LEXIQUE DE BASE
21
• Journal (ex-mur)
LEXIQUE DE BASE
22
• Fil de nouvelles
LEXIQUE DE BASE
23
• Publications et
confidentialité:
LEXIQUE DE BASE
24
• Fil d’actualité
LEXIQUE DE BASE
25
• Profil
LEXIQUE DE BASE
26
• Nom d’utilisateur (Handle)
• Abonnés (Followers)
• Abonnements (Following)
• Notifications
• Messages...
LEXIQUE DE BASE
27
• Tweet:
LEXIQUE DE BASE
28
• Mention ou tag:
LEXIQUE DE BASE
29
• Retweet ou Regram:
LEXIQUE DE BASE
30
• Mot-clic ou hashtag:
LEXIQUE DE BASE
31
• Mot-clic
• ou hashtag:
ALGORITHMES
32
EXPLICATION DE BASE
33
INTERACTIONS SOCIALES et IDENTITÉ 2.0
INTERACTIONS SOCIALES
35
Relation interhumaine par laquelle une intervention verbale ou
une attitude, une expression signi...
INTERACTIONS SOCIALES 2.0
36
Les médias sociaux sont des canaux de communications
numériques qui permettent une interactio...
INTERACTIONS SOCIALES 2.0
37
Le secret:
Humaniser la marque
IDENTITÉ DE L’UPA
38
• Vision: Être une organisation en mouvement qui rassemble et procure de la fierté.
• Mission: Défend...
INTERACTIONS SOCIALES 2.0
39
PERSONA:
personne fictive qui représente un groupe
cible
ÉTAPES IMPORTANTES
ÉTAPES
• Définir ses objectifs (professionnels)
• Créer un compte ou une page
• Écouter, regarder et se familiariser avec ...
RÉFÉRENCEMENT
42
COMMUNAUTÉ SUR LE WEB
1 – Membres qui font quelque chose ensemble ou qui ont un
intérêt commun, avec au moins un lieu prin...
GESTION DE COMMUNAUTÉ
• Fédérer ses communautés en ligne autour d’une marque ou
d’une organisation
– Étapes :
• Création d...
SAVOIR ÉCOUTER
CONSEIL NUMÉRO UN SUR LES MÉDIAS SOCIAUX… et
dans la vie en général!
45
OUTILS DE VEILLE
DÉFINIR LA ZONE DE SURVEILLANCE
47
• Définir des mots clés:
– L’entreprise en soi:
• Ex. « L’Union des producteurs agricol...
LES OUTILS D’ALERTES E-MAIL
48
Pssst: C’est gratuit!!!
LES OUTILS DE VEILLE
49
EXEMPLE TOPSY
50
Modération
MODÉRATION
• L’équivalent d’être surveillant dans la cours de récréation au
primaire
• Surveiller afin que les échanges su...
POUR ÉVITER D’AVOIR À MODÉRER
53
• Encourager une discussion intelligente et positive
• Encourager le partaged’une expérie...
MODÉRATION – QUALITÉS REQUISES
54
• Rester impartial
• Garder son sang froid
• Ne pas émettre d’opinions personnelles
• Êt...
Conseils d’utilisation – contenus
SOYEZ VISUEL
56
• Besoin d’un visuel « marketing » qui va résonner sur la
plateforme sociale (Ex: présenter l’humain derri...
CONTENUS
57
• Couverture médias
• Raconter des histoires (contenu narratif)
• Parler de sujets communs qui vont intéresser...
Contenus – idées engageantes
AGPROUD
59
SOURCE OF PRIDE
60
FRUITS ET LÉGUMES MOCHES
61
SE COLLER À LA NOUVELLE
62
ERREURS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX
WALMART
• La controverse du faux blogue Walmart
– Jim et Laura dans un stationnement de Walmart, 27 septembre 2006
64
MC DONALD’S - HISTOIRES DE MCDO
65
MERCEDES-BENZ CANADA
66
RDI
(retour de l’investissement)
MESURE DU RENDEMENT
DE L’INVESTISSEMENT (RDI)
68
MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT
69
MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT
70
MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT
71
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Formation - Médias Sociaux - 18 mars 2015

444 vues

Publié le

Présentation de la formation du 18 mars 2015

Publié dans : Marketing
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
444
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Brève présentation
  • Forme originelle du web = statique, unidirectionnelle (un peu comme la télévision)

    Web 2.0 = L'internaute devient une personne active sur la toile: il ne va plus seulement lire ou regarder du contenu mais aussi y participer.
    Ça devient donc une forme de communication bidirectionnelle
  • 3 comportements qu’on va rechercher à générer sur les médias sociaux:
    Fidélisation = Abonnements
    Endossement = Like
    Recommandation = partages
  • Ajouter la vidéo
  • Conversation (ou le partage)

    C’est une analogie pour expliquer l’importance du contenu dans un écosystème numérique de plus en plus complexe.
    Un bon contenu ne suffit plus, il faut le faire vivre à travers des canaux sociaux.
  • Contenu marketing = partage

    Le marketing social: Une approche centrée sur les publics cibles segmenté par intérêts souvent.
  • https://www.youtube.com/watch?v=m4cxg1z0c4c
  • Définir rapidement les outils

    Facebook:
    Réseau social permettant d'y publier des informations en contrôlant la visibilité des publications (privé ou public) / environ 1,4 milliards d’utilisateurs actifs (19 millions au Canada)
    Twitter:
    Outil de microblogage permettant à un utilisateur d’envoyer de brefs messages de 140 caractères de façon publique / 284 milion d’utilisateurs actifs / principalement utilisées par les influenceurs, les décideurs et les journalistes / Beaucoup utilisé pour l’événemenciel
    Youtube:
    Site web d’hébergement et de partage de vidéos / 1 milliard d’utilisateurs / nouvel habitude télévisuelle des consommateurs / Appartient à Google donc très bien indexé dans son moteur de recherche
    Vimeo:
    Site web communautaire destiné au partage et au visionnage de vidéos / 100 millions d’utilisateurs / Design plus intéressant que Youtube (Intégration sites web)
    Vine:
    Application mobile de Twitter qui permet de facilement réaliser, monter et héberger de courtes vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle et peuvent être partagées / 40 millions d’utilisateurs
    et de branding personnel / 332 million d’utilisateurs (10 millions d’utilisateurs au Canada)
    Linkedin:
    Service en ligne qui permet de construire et d’agréger son réseau professionnel. C’est aussi un outil de gestion de réputation en ligne et de branding personnel / 332 million d’utilisateurs (10 millions d’utilisateurs au Canada)
    Instagram:
    Application mobile et service de partage de photos et de courts vidéos (15 secondes) / 300 millions d’utilisateurs actifs
    Pinterest:
    Site web et une application mobile mélangeant les concepts de réseautage social, de partage de photographies et de scrapbooking. « Épingler ses intérêts » / 40 millions d’utilisateurs actifs (principalement une clientèle femme adulte)
    Blogger et Wordpress:
    Plateforme logicielle en ligne gratuite qui facilite la publication d'un blog en offrant un gestionnaire de contenu facile d’utilisation.
    Tumblr:
    Plate-forme de microblogage permettant à l'utilisateur de poster (ou de partager) du texte, des images, des vidéos, des liens et des sons / 230 millions d’utilisateurs
    Google+:
    Réseau social lancé par Google pour concurrencer Facebook / Seulement 35% de ses 1,15 millions d’utilisateurs sont actifs (env. 300 million) / Appartient à Google donc très bien indexé dans son moteur de recherche
    Snapchat:
    Application mobile de partage de photos et de courtes vidéos qui s’auto-détruise après visionnement / 100 millions d’utilisateurs actifs / Clientèle majoritairement en bas de 25 ans
    Foursquare:
    Application mobile de style guide urbain interactif et collaboratif (par les utilisateurs) utilisant un système de géolocalisation qui vous recommande des lieux à visiter.
  • La présence web des entreprises ou des organisations sert à répondre à des besoins marketing ou de communications. Comment définir ses besoins et objectifs?

    1- En définissant des objectifs propres au médias sociaux et en élaborant des tactiques engageantes

    3- Contenu niché = liens, images, articles qui vont intéresser votre cible (vos abonnés)

    4- Humaniser = entrer en conversation (utiliser la bidirectionnalité des médias sociaux) + avoir une personnalité (persona)

    5- L’engagement envers une cause, un mouvement ou encore une marque peut être optimisé par une stratégie sociale et les médias sociaux deviennent des moyens de créer de l’engagement pour atteindre les objectifs de l’organisation.

    Les retombées d'une bonne utilisation des réseaux sociaux peuvent être multiples : ventes, visibilité, notoriété, abonnements, endossement, influence, etc.

    Ex. L’aquarium de Québec: L'objectif de l'Aquarium, en ayant une page Facebook, est d'augmenter le nombre de visiteurs. Le contenu publié doit aussi répondre à la mission d'éducation, de sensibilisation à l'environnement et de divertissement.

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/techno/201404/12/01-4756885-reseaux-sociaux-et-entreprises-lentrepreneur-branche.php


  • Parce que les mots c’est important pour bien se comprendre, surtout dans un milieu de travail.
    Utiliser les bons mots, c’est la base!
  • Le profil d’un utilisateur, c’est votre compte personnel. C’est aussi celui de votre ami. Deux profils sont donc amis alors que si vous aimez une page, vous en êtes plutôt un adepte (fan). 
  • Il s’agit des pages officielles d’organisations (marques, entreprises, associations, festivals, magasins, émissions de télé, etc.) ou de personnalités (groupes de musique, chanteur, animatrice, politicien, etc.). Vous n’êtes donc pas amis avec une page. Si vous aimez une page, vous en êtes adepte (ou fan en anglais). Vous avez peut-être déjà entendu l’expression anglaise Fan Page également. 
  • Ou fil d’actualités
  • C’est un réseau social qui possède un langage qui lui est propre. Je dis souvent que Twitter, c’est comme visiter un autre pays. On peut se débrouiller avec quelques mots dans la langue locale, mais ça ne fait pas de nous une personne étant fluide dans cette langue.

  • C’est un réseau social qui possède un langage qui lui est propre. Je dis souvent que Twitter, c’est comme visiter un autre pays. On peut se débrouiller avec quelques mots dans la langue locale, mais ça ne fait pas de nous une personne étant fluide dans cette langue.

  • Notifications = Mentions, RT, réponses, tweets favorisés, nouveaux abonnements

    Favoris = l’équivalent de « J’aime » ou encore d’un bookmark (à lire plus tard)

    À la une = intérêts populaires
  • C’est un réseau social qui possède un langage qui lui est propre. Je dis souvent que Twitter, c’est comme visiter un autre pays. On peut se débrouiller avec quelques mots dans la langue locale, mais ça ne fait pas de nous une personne étant fluide dans cette langue.

  • Instagram = pareil rendu là
  • Ou Regram (à l’aide d’une application quand c’est dans IG)
  • URL hashtag: http://multiplicites.com/2013/09/06/le-hashtag-pratique-vs-le-hashtag-semantique/
  • URL hashtag: http://multiplicites.com/2013/09/06/le-hashtag-pratique-vs-le-hashtag-semantique/
  • De 0:00 à 2:23

  • Aspect sociologique est important à comprendre pour réussir sa stratégie sur les médias sociaux.

    Les médias sociaux sont des canaux de communications numériques qui permettent une interaction sociale via des interventions numériques rendu possibles grâce à des éléments de contenu.
  • Ex: Je vous parle. Vous m’écoutez. Et je sais que vous m’écoutez parce que je vous vois.
  • Je publie une photo sur ma page d’entreprise. Je sais que je suis écouté via les likes, commentaires, partage et les statistiques de portée de ma publications.
  • Plusieurs marques profitent des médias sociaux pour se rapprocher de leurs cibles afin d’espérer entretenir une relation avec eux. Pour réussir ce rapprochement, il importe d’humaniser et de personnaliser le discours de la marque afin d’exercer l’attrait souhaité envers ses interlocuteurs. La marque doit donc se servir de son image de marque pour devenir un humain qui parle à d’autres humains.
  • Avoir une identité permet aux gens de vous reconnaitre. C’est ce qu’on veut aussi pour la marque.
  • Chaque compte social d’une entreprise doit avoir sa personnalité distincte présentant ainsi une ligne éditoriale et donc un contenu différent ou adapté. Lorsque vous parlez à votre famille, avez-vous le même discours (ton, expressions, niveau de langage, ligne éditoriale) que lorsque vous parlez à un collègue de bureau? La même procédure s’applique sur les médias sociaux.
    Chaque plateforme possède sa façon de communiquer et d’entrer en relation efficacement avec ses utilisateurs. Une présence sociale, pour être pertinente et se démarquer, se doit d’être stratégiquement personnalisée. L’identité de la marque sera adaptée selon la plateforme utilisée.
  • Carl?
  • Tous ceci se retrouve autant sur les forums que sur les plateformes comme Facebook.

    La nétiquette dans Facebook est souvent placée dans le « À propos » de la page.
  • Rassembler, regrouper autour d'un projet commun 
  • L’écouter sur le web c’est faire de la surveillance à l’aide mots clés à travers tout le web grâce à des alertes courriel ou encore parcourir les médias sociaux à la recherche de conversations à notre sujet.
  • Des documents de messages clés ou un argumentaire ou une liste d’enjeux prioritaires à surveiller peuvent être très utiles pour effectuer cette liste (dans Excel ça fait la job).

    Les mots doivent être décliner de toutes les façons possibles et les guillemets servent à ce que le moteur de recherche garde touts les mots ensemble.

    Les intérêts, partenaires et influenceurs = possible partage de contenu
  • Il est possible de recevoir des notifications par courriel lorsque un des mots clés défini donc le contenu susceptible de vous intéresser est publié sur le Web.

    Vous allez donc aller sur ces site web et entrer la liste de mots clés que vous avez définit
  • Ce sont pour la plupart des outils payants qui vous permettent de vous logguer sur leurs plateformes afin d’accéder à un tableau de bord qui vous montrera toutes vos alertes prédéfinies (votre liste de mots clés).

    En plus, ils offrent l’option de vous fournir des rapports (fichiers excels ou pdf) d’analyse.
    Ces outils transforment le data en insights (statistiques) pour optimiser votre présence en ligne et calculer votre ROI.
  • 2- ou non respect de la nétiquette

    4- entrer en conversation avec le fautif

    5- Troll (quelqu’un qui ne fait que venir commenter ou publier négativement sur la page même après avertissements)
  • Les mêmes qualités sont requises pour faire du service à la clientèle!
  • https://docs.google.com/document/d/1zKPACF-tnbXBj-RMbymdp5nfb1aJIQ07bXH4EL41onE/edit
  • Visuel esthétique et ludique (illustration) qui happe l’imaginaire et nous fait comprendre rapidement de quoi il s’agit.

    Attention spam = poisson rouge
  • 2 - Aller interviewer les principaux acteurs des enjeux ou les gens qui définissent l’organisation afin de créer du contenu (histoire, photos, courte vidéo ou longue vidéo coupé en segments de max 1 minute 30)

    5- Pour générer de l’engagement
    6 – Ex: utiliser le mot demande d’appui au lieu de pétition (les mots et la linguistique y est pour beaucoup dans la réputation en ligne!)


  • http://cmhalloffame.fr/
  • Faire rayonner l’image de marque

    Petit bandeau à ajouter sur sa photo de profil (tout le monde ont le même)
  • Agriculteur canadien qui partage des photos de sa ferme et de ses vaches en y ajoutant l’image de marque des Producteurs laitiers du Canada
  • Campagne marketing virale parce qu’elle allait chercher les valeurs des consommateurs
  • Ne pas créer de fausse campagne
  • Start initiale: hashtag (pas marché parce que hashtag bombing)

    Canada ont appris de cette erreur et ont appliquer le concept differemment

  • Google tranlate
  • Google analytics – mieux de le connaitre
  • La portée et l’engagement peuvent être de bons unités de mesure
  • Twitter analytics
  • Link shortener – dépendemment des campagnes
  • Formation - Médias Sociaux - 18 mars 2015

    1. 1. FORMATION RÉSEAUX SOCIAUX COMMUNICATEURS UPA
    2. 2. CARL CHAREST STRATÈGE COMMUNICATION NUMÉRIQUE ET MÉDIAS SOCIAUX SOPHIE MOREL CONSULTANTE COMMUNICATION NUMÉRIQUE ET MÉDIAS SOCIAUX
    3. 3. CONTENU DE LA FORMATION 3 • Définir le Web 2.0 et le web social; • Distinguer les différents types de médias sociaux et analyser leurs rôles; • Fonctionnalités des médias sociaux (terminologies, langages, persona, algorithmes – la base); • Comprendre les étapes de création et d’animation d’une communauté en ligne; • Monitoring (écoute / surveillance) • Modération et nétiquette • Conseils d’utilisation des médias sociaux • Idées engageantes • Retour de l’investissement (ROI)
    4. 4. Le web 2.0 4
    5. 5. DÉFINITION WEB 2.0 5 Désigne l'ensemble des techniques, des fonctionnalités et des usages du Web qui ont suivi la forme originelle du web. Concerne en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s'approprier de nouvelles fonctionnalités du web. Les internautes peuvent d'une part contribuer à l'échange d'informations et interagir (partager, échanger, etc.) de façon simple, à la fois au niveau du contenu et de la structure des pages, et d'autre part entre eux, créant ainsi le Web social. Le Web 2.0 est donc l'évolution du Web vers plus d’interactivité grâce à des plateformes simples d’utilisation.
    6. 6. LES MARQUES ET LE WEB 2.0 6 « Les marques ont été dépossédées de leur moyen de communication et ont perdu le contrôle de leur message. Elles sont passées d’une communication unilatérale (un message adressé et maîtrisé à destination de milliers consommateurs) à une communication conversationnelle dans laquelle elles invitent les individus à s’engager dans une discussion aux règles bien établies. La maitrise du message a laissé la place à une qualité de contact. Par les contenus proposés, les interactions avec leur cible ont d’avantage de valeur et permette la fidélisation, l’endossement et la recommandation. » - Infopresse, Guide des Médias 2015, Médias: l’ère de la transformation
    7. 7. ÉVOLUTION DE L’ORDINATEUR PERSONNEL 7
    8. 8. ROI ET REINE 8 LE CONTENU EST ROI. LA CONVERSATION EST REINE.
    9. 9. N’OUBLIEZ JAMAIS CECI 9 Le marketing traditionnel parle aux gens. Le contenu marketing engage une conversation avec eux. - Doug Kessler
    10. 10. AUGMENTATION DU BUDGET ALLOUÉ AU MARKETING SUR LES MÉDIAS SOCIAUX ET SUR LES MOBILES 10
    11. 11. Les types de médias sociaux et leurs rôles
    12. 12. 12
    13. 13. LEURS RÔLES 13 Here’s a website about my cat. Here’s a photo of my cat’s nipples.
    14. 14. MÉDIAS SOCIAUX ET ORGANISATIONS 14 • Soutenir le plan de communication traditionnel • Déployer un plan de communication 2.0 • Faire rayonner l’expertise en partageant du contenu niché • Humaniser la « marque » • Mobiliser et informer ses abonnés rapidement • Écouter ses abonnés et optimiser sa présence en temps réel • Faire la promotion d’événements, de partenariats
    15. 15. Fonctionnement 15
    16. 16. LEXIQUE ET FONCTIONNALITÉS
    17. 17. LEXIQUE DE BASE 17 • Profil:
    18. 18. LEXIQUE DE BASE 18 • Page
    19. 19. LEXIQUE DE BASE 19 • Groupe
    20. 20. LEXIQUE DE BASE 20 • Événement
    21. 21. LEXIQUE DE BASE 21 • Journal (ex-mur)
    22. 22. LEXIQUE DE BASE 22 • Fil de nouvelles
    23. 23. LEXIQUE DE BASE 23 • Publications et confidentialité:
    24. 24. LEXIQUE DE BASE 24 • Fil d’actualité
    25. 25. LEXIQUE DE BASE 25 • Profil
    26. 26. LEXIQUE DE BASE 26 • Nom d’utilisateur (Handle) • Abonnés (Followers) • Abonnements (Following) • Notifications • Messages privé (MP ou DM) • Favoris • À la une (Trending topics)
    27. 27. LEXIQUE DE BASE 27 • Tweet:
    28. 28. LEXIQUE DE BASE 28 • Mention ou tag:
    29. 29. LEXIQUE DE BASE 29 • Retweet ou Regram:
    30. 30. LEXIQUE DE BASE 30 • Mot-clic ou hashtag:
    31. 31. LEXIQUE DE BASE 31 • Mot-clic • ou hashtag:
    32. 32. ALGORITHMES 32
    33. 33. EXPLICATION DE BASE 33
    34. 34. INTERACTIONS SOCIALES et IDENTITÉ 2.0
    35. 35. INTERACTIONS SOCIALES 35 Relation interhumaine par laquelle une intervention verbale ou une attitude, une expression significative ou une action provoquent une action en réponse, qui retentit sur l'initiateur (échanges).
    36. 36. INTERACTIONS SOCIALES 2.0 36 Les médias sociaux sont des canaux de communications numériques qui permettent une interaction sociale via des interventions numériques rendu possibles grâce à des éléments de contenu.
    37. 37. INTERACTIONS SOCIALES 2.0 37 Le secret: Humaniser la marque
    38. 38. IDENTITÉ DE L’UPA 38 • Vision: Être une organisation en mouvement qui rassemble et procure de la fierté. • Mission: Défendre les intérêts des membres et contribuer au développement du Québec et à la pérennité de son agriculture. • Valeurs: Équité, justice, solidarité, partage • Positionnement: Inspire confiance, visionnaire, engagée • Personnalité: Passionnée, attentive, responsable • Axe de communication générale: Inspirée par la passion de nos membres et toujours en mouvement. • Expression graphique: Logo, couleurs, font, signatures visuelles • Éléments de langage numérique: le contenu (es éléments qui contribuent à communiquer l’essence de votre marque (les valeurs, les missions, les standards, les mérites, etc.) • Ton: À définir selon les plateformes
    39. 39. INTERACTIONS SOCIALES 2.0 39 PERSONA: personne fictive qui représente un groupe cible
    40. 40. ÉTAPES IMPORTANTES
    41. 41. ÉTAPES • Définir ses objectifs (professionnels) • Créer un compte ou une page • Écouter, regarder et se familiariser avec la plateforme • Partager 41
    42. 42. RÉFÉRENCEMENT 42
    43. 43. COMMUNAUTÉ SUR LE WEB 1 – Membres qui font quelque chose ensemble ou qui ont un intérêt commun, avec au moins un lieu principal d’activités communes 2 – Un « membre » est une personne inscrite ou abonnée dont l’identité est stable et dont toutes les contributions au site sont mémorisées et facilement accessibles à tous 3 – Il y a un « guide de participation » (nétiquette) clair et un système de « signal aux modérateurs » 43
    44. 44. GESTION DE COMMUNAUTÉ • Fédérer ses communautés en ligne autour d’une marque ou d’une organisation – Étapes : • Création d’un lieu commun (page ou groupe privé) • Partage de contenu pertinent pour sa communauté • Interagir et échanger avec les internautes (animation et modération) • Exécuter une veille fréquente (écouter) 44
    45. 45. SAVOIR ÉCOUTER CONSEIL NUMÉRO UN SUR LES MÉDIAS SOCIAUX… et dans la vie en général! 45
    46. 46. OUTILS DE VEILLE
    47. 47. DÉFINIR LA ZONE DE SURVEILLANCE 47 • Définir des mots clés: – L’entreprise en soi: • Ex. « L’Union des producteurs agricoles », « UPA », etc – Les enjeux de l’entreprise: • « Gestion de l’offre », « Accaparement des terres », etc – Les partenaires et influenceurs: • « Équiterre », « Marcel Groleau », etc. – Les intérêts de la communauté: • « Achat local », « politique agricole », etc.
    48. 48. LES OUTILS D’ALERTES E-MAIL 48 Pssst: C’est gratuit!!!
    49. 49. LES OUTILS DE VEILLE 49
    50. 50. EXEMPLE TOPSY 50
    51. 51. Modération
    52. 52. MODÉRATION • L’équivalent d’être surveillant dans la cours de récréation au primaire • Surveiller afin que les échanges suivent les règles juridiques (racisme, diffamatoire, incitation à la haine, etc.) • Modération n’égale pas censure • Prendre les actions nécessaire pour corriger la situation • Bloquer (cas extrême seulement)
    53. 53. POUR ÉVITER D’AVOIR À MODÉRER 53 • Encourager une discussion intelligente et positive • Encourager le partaged’une expérience personnelle • Encourager vos ambassadeurs naturels
    54. 54. MODÉRATION – QUALITÉS REQUISES 54 • Rester impartial • Garder son sang froid • Ne pas émettre d’opinions personnelles • Être à l’écoute et apporter une solution
    55. 55. Conseils d’utilisation – contenus
    56. 56. SOYEZ VISUEL 56 • Besoin d’un visuel « marketing » qui va résonner sur la plateforme sociale (Ex: présenter l’humain derrière le mouvement)
    57. 57. CONTENUS 57 • Couverture médias • Raconter des histoires (contenu narratif) • Parler de sujets communs qui vont intéresser la cible • Partager de belles photos • Questions Quiz • Miser sur le POSITIF dans les messages • Attention à l’autopromotion: trouver un équilibre entre les messages que l’organisation veut émettre et ce que la cible est intéressée à entendre. Ou adapter le message pour la cible.
    58. 58. Contenus – idées engageantes
    59. 59. AGPROUD 59
    60. 60. SOURCE OF PRIDE 60
    61. 61. FRUITS ET LÉGUMES MOCHES 61
    62. 62. SE COLLER À LA NOUVELLE 62
    63. 63. ERREURS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX
    64. 64. WALMART • La controverse du faux blogue Walmart – Jim et Laura dans un stationnement de Walmart, 27 septembre 2006 64
    65. 65. MC DONALD’S - HISTOIRES DE MCDO 65
    66. 66. MERCEDES-BENZ CANADA 66
    67. 67. RDI (retour de l’investissement)
    68. 68. MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT (RDI) 68
    69. 69. MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT 69
    70. 70. MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT 70
    71. 71. MESURE DU RENDEMENT DE L’INVESTISSEMENT 71

    ×