Depuis 1000 ans, La Rochelle « la Rebelle » aime la diffé rence :
dé mocrate bien avant l’heure, elle é lit son premier ma...
X e s i è c le
Village de pê cheurs, fondé au Xe siè cle sur une plate-forme
rocheuse au milieu des marais, La Rochelle de...
To u r d e      T o u r S a in t -
la C h a i n e      N ic o la s
X V Ie s iè c le , la R é f o r m e

L’Indé pendance de La Rochelle va naturellement accueillir les
idé es nouvelles de la...
Tour Saint-Nicolas.



                                Vé ritable « donjon
                       seigneurial » tourné ver...
Tour de la Chaine.
Tour construite de 1382 à
1390, la chaine à qui elle doit
son nom est toujours
conservé e à son pied. L...
Tour de la lanterne.

                           Haute de 70 mè tres, cette
                       tour, appelé e aussi to...
Construits en 1852, les phares blanc et vert ainsi que le rouge et blanc situé s prè s
  de la tour Saint-Nicolas sont des...
Rue Sur-les-Murs.


                    Le chemin de ronde sur lequel a
                         é té construite la rue Su...
X V IIe s iè c le , X V IIIe s iè c le , le N o u v e a u
Mo nd e
Trè s vite pourtant, La Rochelle se relè ve du drame que...
La Grosse Horloge.


Ancienne porte de l’enceinte
qui sé parait le port de la
cité .
La base massive du XVe
siè cle compor...
Ci-contre, lieu où é taient
                                   perç ues les taxes sur les
                                ...
L’Hô tel de Ville.

                                 Une tourelle armorié e et une
                               porte d’...
Dans la cour de l’Hô tel de Ville, le bâ timent central date de 1606 et est marqué
aux initiales d’Henri IV et de Catherin...
Le plafond de la galerie est
                                        sculpté avec des
                                    ...
X IX e s iè c l e


La Ré volution et les guerres de l’Empire vont ensuite endormir
la ville qui ne s’é veillera qu’ à la ...
L’amiral Duperré (1775-1846)       Cette statue est situé e dans le quartier
                                        de la...
A partir de 1847, l’ancien couvent des Carmes se transforma en marché aux
poissons. Pendant un siè cle, ce quartier de la ...
Le Cours des Dames dans le
 quartier de la Chaine où les
badauds se pressent nombreux
    aux terrasses de café .
La cathé drale Saint-Louis fut construite à partir de 1742, en partie à
  l’emplacement du grand temple, sur les plans de ...
La Chambre de commerce fut
construite de 1760 à 1785. En
  1784, les deux ailes furent
   relié es par un pé ristyle.
Le temple protestant.




                           A partir de 1563, les Ré formé s
                        furent autor...
Le couvent des Dames
                                       Blanches.




   Ce cloître appartenait à
  l’é glise des Ré c...
Le port des Minimes.




 Situé à l’entré e de la baie, rive sud, ce port de plaisance accueille 3500 bateaux.
Trois bassi...
L’hô tel Fleuriau.


                                                           Ce bel hô tel particulier du
             ...
L’é glise Saint-Sauveur.




Cette é glise en restauration date des XVIIe et XVIIIe siè cles, le clocher
                 ...
La Fontaine du Pilori.




A l’origine, on y accé dait par deux escaliers de 31 marches; comme les autres
 fontaines, elle...
Maisons
 mé dié vales.


  Les pans de
    bois sont
   recouverts
 d’ardoise afin
de les proté ger
      des
 intempé rie...
Maison à pans de
bois et trompe-l’œil.
XXe siè cle à nos jours
Des anné es 50 à nos jours, la ville va connaître une forte
poussé e dé mographique. Quatre nouvea...
Renseignements pris sur place à l’office du
tourisme.
Photos personnelles.
Musique : Pluie d’été à la flûte de pan.




Co...
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
LA ROCHELLE, France
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LA ROCHELLE, France

1 328 vues

Publié le

Interresting pictures and History of La Rochelle

Publié dans : Voyages
2 commentaires
2 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 328
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
33
Commentaires
2
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LA ROCHELLE, France

  1. 1. Depuis 1000 ans, La Rochelle « la Rebelle » aime la diffé rence : dé mocrate bien avant l’heure, elle é lit son premier maire en 1199. Elle est protestante quand la France entiè re est catholique et se trouve proté gé e des rois quand le pays plie sous le poids des impô ts…. Tout au long de l’Histoire, elle affiche sa diffé rence.
  2. 2. X e s i è c le Village de pê cheurs, fondé au Xe siè cle sur une plate-forme rocheuse au milieu des marais, La Rochelle devient dè s le XIIe siè cle un port important. Doté e, avant 1137, de larges « liberté s » par le Duc d’Aquitaine, Guillaume X, La Rochelle s’affranchit des tutelles fé odales. 50 ans plus tard, et pour la première fois en France, apparaît un maire à La Rochelle, Guillaume de Montmirail. X IIIe s iè c l e Au cours des deux siè cles suivants, le maire, les é chevins, les armateurs profitent habilement de la querelle entre les royaumes de France et d’Angleterre pour augmenter leurs privilè ges et leurs richesses. Le XIIIe siècle marque l’apogé e du commerce rochelais au Moyen Age, un commerce fondé sur le vin et le sel. La Rochelle sera le plus important des ports français sur l’Atlantique jusqu’au XVe siè cle.
  3. 3. To u r d e T o u r S a in t - la C h a i n e N ic o la s
  4. 4. X V Ie s iè c le , la R é f o r m e L’Indé pendance de La Rochelle va naturellement accueillir les idé es nouvelles de la Ré forme. En 1558, une communauté protestante est constitué e. C’est seulement dix ans plus tard que les Rochelais optent vé ritablement pour la cause ré formé e, lors du coup d’é tat protestant du 9 Janvier 1568. La Rochelle, citadelle et capitale du parti protestant, conquiert un statut de ville libre et, de 1590 à 1620, s’é panouit tant dans le domaine é conomique que culturel. Mais La Rochelle menace la politique d’unification entreprise par Richelieu. Lorsque le 10 Septembre 1627, le maire fait tirer le canon sur les troupes royales, la ré pression ne se fait pas attendre. La cité est assié gé e sur les ordres de Richelieu et de Louis XIII. Le drame suit alors son cours logique. Jean Guiton, é lu maire le 30 Avril 1628, cè de devant la famine et aprè s plus de treize mois de siè ge, La Rochelle implore la grâ ce royale qui lui est accordé e le 28 Octobre. La mairie est aussitô t supprimé e et La Rochelle se retrouve comme nue, privé e de ses privilè ges dans ses remparts dé mantelé s.
  5. 5. Tour Saint-Nicolas. Vé ritable « donjon seigneurial » tourné vers la mer, cet é difice militaire symbolise la puissance et la richesse de La Rochelle. Haut de 42 mè tres, son architecture s’articule autour d’un labyrinthe d’escaliers et couloirs amé nagé s dans l’é paisseur des murs. Cette tour a é té construite au XIVe siè cle sur plan pentagonal. Percé e de meurtriè res munies de bretè ches, elle servit longtemps de prison.
  6. 6. Tour de la Chaine. Tour construite de 1382 à 1390, la chaine à qui elle doit son nom est toujours conservé e à son pied. La tour Saint-Nicolas et la tour de la Chaine constituent la majestueuse porte d’entré e du Vieux Port qui a tenu pendant dix siè cles la fonction de verrou dé fensif du front de mer de la ville. Vé ritables demeures palatiales et donjons urbains, elles sont le symbole d’une ville forte de ses privilè ges et de son commerce maritime. L’anné e 2008 voit une exposition permanente : La Rochelle-Qué bec ».
  7. 7. Tour de la lanterne. Haute de 70 mè tres, cette tour, appelé e aussi tour des « 4 sergents », date du XVe siè cle. Surmonté e d’une flè che gothique octogonale, elle a servi, tout au long de son histoire, de phare et de prison. Cette fonction carcé rale est à l’origine des quelques 600 graffiti ré alisé s par des corsaires britanniques, hollandais, espagnols et par des prisonniers militaires. En 1822, deux des quatre sergents Carbonari y furent emprisonné s avant leur exé cution à Paris.
  8. 8. Construits en 1852, les phares blanc et vert ainsi que le rouge et blanc situé s prè s de la tour Saint-Nicolas sont des phares d’alignement. Ils permettent aux navires venant de la mer de se diriger sans risques, jour et nuit, dans le chenal d’accè s pour atteindre le vieux port et les bassins attenants. Ces repè res visuels sont toujours d’une grande utilité pour les navigateurs.
  9. 9. Rue Sur-les-Murs. Le chemin de ronde sur lequel a é té construite la rue Sur-les- Murs a é té é levé de 1352 à 1387. Reliant la Tour de la Chaine à la Tour de la Lanterne et à la Porte des Deux-Moulins, il était battu par la mer. C’est la seule section non dé truite par Richelieu qui souhaitait l’utiliser comme dé fense contre les Anglais. Sur le terre-plein gagné sur la mer furent implanté s des chantiers de construction navale avant l’actuel parc de stationnement de l’Esplanade Saint-Jean d’Acre.
  10. 10. X V IIe s iè c le , X V IIIe s iè c le , le N o u v e a u Mo nd e Trè s vite pourtant, La Rochelle se relè ve du drame que ce siè ge a engendré . Grâ ce au commerce maritime, la ville reprend son activité et l’accroît. Les anné es 1630-1635 marquent le dé but de relations ré guliè res avec la Nouvelle- France (Canada) et les Antilles. En 1694, le commerce (sucre des Antilles, commerce triangulaire, fourrures du Canada) s’é panouit; la renaissance intellectuelle et le rayonnement artistique s’intensifient.
  11. 11. La Grosse Horloge. Ancienne porte de l’enceinte qui sé parait le port de la cité . La base massive du XVe siè cle comportait deux ouvertures, l’une pour les pié tons et l’autre pour les attelages jusqu’en 1672, date à laquelle on ne fit qu’une seule arcade. De mê me en 1746, les toits à poivriè res furent remplacé s par un dô me orné de pilastres, colonnettes et amours supportant des mappemondes et des drapeaux.
  12. 12. Ci-contre, lieu où é taient perç ues les taxes sur les marchandises exporté es et importé es. La premiè re barrique de sucre des colonies rochelaises a é té pré senté e dans ce bureau des douanes appelé « Le poids du Roi ». A droite, le bureau du port.
  13. 13. L’Hô tel de Ville. Une tourelle armorié e et une porte d’entré e de style gothique flamboyant frappé e des armoiries de la ville donnent beaucoup d’allure à cet é difice. Sur la faç ade s’é lè vent des statues dans des niches. Les armoiries de la ville.
  14. 14. Dans la cour de l’Hô tel de Ville, le bâ timent central date de 1606 et est marqué aux initiales d’Henri IV et de Catherine de Mé dicis; sur la faç ade s’é lè vent les statues des quatre vertus cardinales : Prudence, Justice, Force, Tempérance.
  15. 15. Le plafond de la galerie est sculpté avec des monogrammes royaux. Sous le campanile, a é té é rigé e une statue de Henri IV.
  16. 16. X IX e s iè c l e La Ré volution et les guerres de l’Empire vont ensuite endormir la ville qui ne s’é veillera qu’ à la cré ation du premier é tablissement de bains construit en 1826 sur les allé es du Mail. On lui donnera le nom de « Bains Marie-Thé rè se » en l’honneur de la Duchesse d’Angoulê me, fille de Louis XVI qui a visité la Rochelle. La construction du port de la Pallice, inauguré en 1890, confirmera ce renouveau. Ces nouvelles installations portuaires, trè s performantes, vont dynamiser le grand commerce maritime. Les qualité s du port de La Rochelle-Pallice feront qu’au cours de la deuxiè me guerre mondiale, une base sous-marine allemande y sera é tablie. Malgré cette importance straté gique et le fait que La Rochelle soit devenue, pendant les huit derniers mois de la guerre, une poche de la ré sistance ennemie, la vieille ville n’aura pas subi de destructions importantes. La Rochelle sera la derniè re pré fecture de France a ê tre libé ré e, le 8 Mai 1945.
  17. 17. L’amiral Duperré (1775-1846) Cette statue est situé e dans le quartier de la Chaine qui doit son nom à la chaine qu’on tendait le soir entre les deux tours. Voué à la mer, le quartier é tabli dè s le XIIIe siè cle est clos de mur et rattaché à la vieille ville en 1352. C’est le quartier des marins, bruyant, animé . Les cabarets et auberges y sont nombreux. Avec le dé veloppement de la pê che au XIXe siè cle, les Bretons s’y installent en nombre, donnant à l’endroit le nom de « quartier grec » à cause des marins originaires de l’ île de Groix. L’amiral Duperré é tait le 22e enfant d’une vieille famille rochelaise. Il fut vainqueur des Anglais à plusieurs reprises. Appelé en 1831 au Conseil d’amirauté , plusieurs fois ministre de la marine et des colonies, il se signala par d’importantes mesures d’administration et accroissant sensiblement le nombre de nos vaisseaux.
  18. 18. A partir de 1847, l’ancien couvent des Carmes se transforma en marché aux poissons. Pendant un siè cle, ce quartier de la Chaine vivra au rythme des maré es jusqu’à la fermeture de l’encan des Carmes. Le bâ timent, entiè rement ré habilité dans les anné es quatre-vingt, abrite aujourdh’ui la scè ne nationale de la Coursive.
  19. 19. Le Cours des Dames dans le quartier de la Chaine où les badauds se pressent nombreux aux terrasses de café .
  20. 20. La cathé drale Saint-Louis fut construite à partir de 1742, en partie à l’emplacement du grand temple, sur les plans de Jacques Gabriel, premier architecte du roi. Elle fut consacré e en 1784 mais ne fut achevé e qu’en 1862,
  21. 21. La Chambre de commerce fut construite de 1760 à 1785. En 1784, les deux ailes furent relié es par un pé ristyle.
  22. 22. Le temple protestant. A partir de 1563, les Ré formé s furent autorisé s à se ré unir dans la salle Saint-Michel qui se trouvait sur ce lieu. Aprè s la Ré volution, ils achetè rent l’ancienne é glise des Ré collets construite en 1691 sur l’emplacement de l’ex-salle Saint-Michel. L’é difice fut dé truit et reconstruit en 1706. Ainsi, dans une longue salle revê tue de boiseries, les protestants Rochelais cé lè brent leur foi, là où , quatre siè cles plus tô t, leurs ancê tres avaient é tabli leur premier lieu de culte.
  23. 23. Le couvent des Dames Blanches. Ce cloître appartenait à l’é glise des Ré collets. Il devint le couvent des Dames Blanches. Depuis 1993, il abrite la Communauté d’Agglomé ration de La Rochelle.
  24. 24. Le port des Minimes. Situé à l’entré e de la baie, rive sud, ce port de plaisance accueille 3500 bateaux. Trois bassins à flot en eau profonde, ont é té amé nagé s à cet effet. A proximité , de nombreux estivants profitent de la trè s belle plage des Minimes.
  25. 25. L’hô tel Fleuriau. Ce bel hô tel particulier du XVIIIe siè cle abrite aujourd’hui le musé e du Nouveau Monde. Une grande partie des collections é voque les heures sombres du grand commerce maritime rochelais et la vie tragique des esclaves au sein des plantations. Par sa stature majestueuse et é quilibré e, par son ornementation exté rieure et sa dé coration inté rieure, il inscrit dans la pierre le statut social de son proprié taire. La fortune de ce dernier reposait en grande partie, sur la, production de sucre à Saint-Domingue (Haïti), la sueur et la souffrance des esclaves africains contribuant alors à la prospé rité des ports mé tropolitains. Comme bien d’autres é difices de la ville, il nous rappelle que La Rochelle a é té un l’un des plus grands ports né griers franç ais tout au long du XVIIIe siè cle.
  26. 26. L’é glise Saint-Sauveur. Cette é glise en restauration date des XVIIe et XVIIIe siè cles, le clocher (rapporté ) du XVe siè cle.
  27. 27. La Fontaine du Pilori. A l’origine, on y accé dait par deux escaliers de 31 marches; comme les autres fontaines, elle fonctionnait par gravité depuis les sources à 3 km de la ville. Depuis 1723, cette fontaine est au niveau de la chaussé e.
  28. 28. Maisons mé dié vales. Les pans de bois sont recouverts d’ardoise afin de les proté ger des intempé ries.
  29. 29. Maison à pans de bois et trompe-l’œil.
  30. 30. XXe siè cle à nos jours Des anné es 50 à nos jours, la ville va connaître une forte poussé e dé mographique. Quatre nouveaux quartiers pé riphé riques seront cré é s et un ensemble de grands amé nagements ré alisé : le port (le plus grand port de plaisance sur la faç ade Atlantique) et la plage des Minimes, un port de pê che et des installations de mareyages ultramodernes, des é quipements ferroviaires (TGV) et routiers, une université pluridisciplinaire. D’autre part, La Rochelle est une ville trè s dynamique qui organise de nombreuses manifestations importantes comme le Grand Pavois, les Francofolies et plusieurs festivals. C’est une ville portuaire qui n’a cessé depuis ses origines d’aller de l’avant.
  31. 31. Renseignements pris sur place à l’office du tourisme. Photos personnelles. Musique : Pluie d’été à la flûte de pan. Conception et réalisation : L. Cavallari. lilymage1@gmail.com

×