Nemery uxpa montréal

2 211 vues

Publié le

2 commentaires
5 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 150
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
2
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nemery uxpa montréal

  1. 1. Alexandra NEMERYInteraction Designer / Ph.D.Interfaces persuasivesStarting kit
  2. 2. 1. Introduction2. Contexte3. Approche par grille de critères4. Application5. Conclusion
  3. 3. Introduction
  4. 4. 1 2 3
  5. 5. UNIVERSITÉ DE LORRAINERESOURCES52 039 étudiants(1 704 doctorants)(6 994 étudiants étrangers)588 000 000 € budget (2011)3 722 conférenciers etchercheurs3 070 équipe administrative ettechnique830 000 m² de construction53 sites en Lorraine82 LaboratoiresDOMAINES• Arts et Langages• Droit, Economie etManagement• Ingénieur• Formation de longue durée• Santé, science et technologie• Technologie• Humanité et Sciences sociales
  6. 6. SciencesHumaines& ArtsDépartementdephilosophieDépartementdes ArtsvisuelsDépartementd’histoireDépartementdegéographieDépartementde sociologieDépartementde musiqueDépartementdes Arts etCultureDépartementd’Information etCommunication Départementd’EthnologieDépartementdePsychologie
  7. 7. Groupe de recherchePERSEUS :Javier Barcenilla, Ph. D.Psychologie cognitive et ergonomiePr. Dr. J.M. Christian Bastien.Ergonomie cognitive et facteurs humainsAnna Maria Berardi, Ph. D.Neuropsychologie cognitiveDavid Bourguignon, Ph. D.Psychologie I&OPr. Dr. Éric BrangierErgonomie et psychologie du travailJérôme Dinet, Ph. D.Psychologie cognitive et ergonomiePr. Dr. Valérie FointiatPsychologie socialeDanièle MevissenAssistante d’équipeGabriel Michel, Ph. D.Informatique et IHMPascal Tisserant, Ph. D.Psychologie I&ORobin Vivian, Ph. D.Informatique et technologies de l’éducationTravaux sur : L’étude des processus de cognition etd’interaction• À travers les interactions sociales ettechnologiques, avec une relation à lafois à la cognition qui les construit et à lacognition qui émerge d’elles; L’étude des personnes à besoinspécifique• Enfants, jeunes enfants, maladies,aveugles, tetrapléqigue, apprentis,immigrants, personnes agées,utilisateurs finaux, consommateurs, …– Domaine du travail,– Education– Santé;• Grâce à la collaboration entre lesSciences humaines et sociales et lesSciences de l’ingénieur (Psychologie,Ergonomie et Informatique).
  8. 8. Lobjectif de la plate-forme PergoLab est létude et la promotion dundéveloppement ultérieur des concepts d’utilisabilité (la facilité dutilisation, lasymbiose homme-machine, lintégration, la satisfaction, l’efficacité, la pertinence...) appliquée aux produits, aux techniques systèmes, aux logiciels et services.
  9. 9.  Les travaux de recherche effectuéspar PERSEUS accent sur ​​le fait que lafacilitation de la vie repose sur lanécessité de développer en mêmetemps:– Les technologies qui sont compatiblesavec les humains et leurs tâches;– Processus dadaptation qui doivent êtreréglées de façon satisfaisante pour lespersonnes dévouées;– Optimisé types dintégration. Il est actuellement développé àtravers des projets de recherchefinancés, de thèses et les chercheursde léquipe des doctorants desprojets dauto-initiésClic et gagne !AMILOR
  10. 10.  Fournisseur mondial de progiciels de gestionintégrés 12 600 employés 6,3 millions d’entreprises clientes 40 000 clients experts comptables 28 000 partenaires revendeurs et intégrateurs 23 filiales réparties sur les 5 continents
  11. 11. Contexte
  12. 12. Interfaces influentes (ou cherchant à l’être)
  13. 13. En 2010, des résultats multiplés par 6 pour Wikipedia (Gévaudant,2010)Les jeux Zinga sur Facebook et la dimension émotionnelle
  14. 14. ConstatManque d’outilpour évaluerou concevoirdes interfacespersuasivesRevue165 articles surla persuasiontechnologique ElicitationCatégorisationPremière listede 12 critèresRaffinement à8 critères et 23sous-critèresTest30 experts enIHMTâched’identificationRésultatsIdentificationcorrecte de78,8% desélémentsprsuasifsCoeff. Kappa =0,76• Nemery, A., Brangier, E., & Kopp, S. (2010). Proposition d’une grille de critères d’analyses ergonomiques des formes de persuasion interactiveIn B. David, M. Noirhomme et A. Tricot (Eds) Proceedings of IHM 2010, International Conference Proceedings Series, New-York: ACM, 153-156.• Nemery, A., Brangier, E., & Kopp, S. (2011). First validation of persuasive criteria for designing and evaluating the social influence of userinterfaces: justification of a guideline. In A. Marcus (Ed.): Design, User Experience, and Usability, LNCS 6770, pp.616-624.• Nemery, A., & Brangier, E., (en révision). Criteria grid for persuasive interfaces: definition and validation.1 2 3 4
  15. 15. Aspects statiques del’interface(critères relatifs aux modalités du contenude l’influence technologique)Aspects dynamiquesde l’interface(critères relatifs aux processus de mise enœuvre de l’influence technologique)1. Crédibilité2. Privacité3. Personnalisation4. Attractivité5. Sollicitation6. Initiation7. Engagement8. Emprise
  16. 16. « Donner assez d’éléments à l’utilisateur afin qu’il puisseidentifier la source d’information comme fiable, experte etdigne de confiance. » Capacité de linterface àinspirer confiance Inspire la véracité desinformations. Preuves de réputation etde notoriété Doit être reconnuhonnête, compétent, justeet objectif.
  17. 17. Navigateur européenLogiciel SAPLinkedIn
  18. 18. CooperMailchimp
  19. 19. « Ne pas persuader l’utilisateur de faire quelque chose quiexposerait publiquement sa vie privée et qu’il ne consentiraitpas à faire. » Protection des donnéespersonnelles, Préservation de lintégritépersonnelle Sécurité de linteraction Expression de laperception de la sécurité
  20. 20. MintFacebookMauvais exemple
  21. 21. Crédit Agricole
  22. 22. Gleeden
  23. 23. « Adapter la forme de la persuasion à l’utilisateur afin de lerendre plus réceptif aux influences souhaitées. » Adapter linterface auxbesoins d’individualité delutilisateur. Caractériser pour parvenirà être plus proche delutilisateur. Des services adaptés àleurs besoins.
  24. 24. FirefoxEbayAmazonFoursquare
  25. 25. « Renforcer le design et la présentation des éléments persuasifsinteractifs en tenant compte des caractéristiques perceptives etcognitives de l’utilisateur. » Utilisation de lesthétiquepour capter lattention delutilisateur Soutenir linteraction etcréer une émotionpositive Capturer et maintenirlintérêt
  26. 26. Axure
  27. 27. SFR
  28. 28. « Identifier dans le profil de l’utilisateur des informations afin desuggérer une première approche personnalisée et plussusceptible de correspondre à ses besoins. » Attirer brièvement Initier la relation Suggérer uncomportement Induire une action avecune influence minimale.
  29. 29. MeeticGmailAccorHotels
  30. 30. « Déclencher la première action engageante de l’utilisateur encréant un point d’entré suscitant l’intérêt. » Eléments qui déclenchelinfluence Pilotage des premiers pas Encouragements à réaliserla première actionengageante. Sans contrainte niperception d’influence
  31. 31. The Future Perfect Shop
  32. 32. MonsterLeague of Legends
  33. 33. « Continuer à impliquer l’individu par un processus d’adhésionaux objectifs de l’IHM. » Continuer à associerlutilisateur à travers unprocessus. Mises en place desséquences daction Impliquer régulièrementet progressivement
  34. 34. Google+Path
  35. 35. « Continuer à impliquer l’individu par un processus d’adhésionaux objectifs de l’IHM. » Expression delachèvement du scénarioengageant Forme la plus profonde depersuasion technologique. Risque dimplicationémotionnelle et dedépendance
  36. 36. Starcraft 2
  37. 37. Tabac info serviceKadoKadoDragonAge
  38. 38. Comment utiliserles critères ?
  39. 39. Quel besoin en entreprise ?Dans quels domaines ?Est-ce applicable dans un projet ?
  40. 40. Comment augmenter le pourcentage de répondant à un sondage d’entreprise
  41. 41.  Domaine : Questionnaire en ligne dans unecompagnie informatique Le taux de réponse en France est de 13,6% (Harzing,1997) Le sondage du comité d’entreprise est annuel Permet la mesure avant/après des critères depersuasion interactive
  42. 42. Approche 20091 2 3 16 Mars9 Mars5 Mars
  43. 43. Approche 20101 2 3 6 Juin26 Mai18 Mai
  44. 44. PrivacitéAttractivitéTeasingPrivacitéCall-to-actionCrédibilitéSollicitationEngagementSuggestion
  45. 45. Sondage CE 2009243 employés sur 960 ont répondu 25,31%Sondage CE 2010371 employés sur 897 ont répondu 41,36% Nemery, A., & Brangier, E. (2011). Enhancing business web survey response rate with persuasive interfaces. EKC’2011. Paris. Nemery, A., Brangier, E., & Kopp, S. (2011). Applying Persuasive Criteria to Improve Response Rate to a Business Web Survey. Persuasive2011. Technology and Design: Enhancing Sustainability and Health. Colombus, Ohio. 4-6 June. Nemery, A., Brangier, E., & Kopp, S. (2011). How the use of persuasive criteria can enhance the response rate of a business web survey: oneempirical validation of the eight persuasive interaction criteria. Proceedings of Business and Information 2011, Bangkok, Volume 8, ISSN1729-9322, 2011. http://bai-conference.org/BAI2011/Tech%20&%20Inn.htm
  46. 46.  Question liée à lapersuasion/technologie Question de légalité, privacité,déontologie informatiqueRègle d’or« Les créateurs dune technologie persuasive ne doiventjamais chercher à convaincre une ou plusieurs personnes de fairequelque chose quils ne consentiraient pas eux-mêmes à êtrepersuadés de faire.»Berdichevsky and Neuenschwander, 1999
  47. 47. Conclusion
  48. 48.  Après l’accessibilité, l’utilisabilité,l’émotionnalité La Persuasion Technologique commenouvel axe de l’expérience utilisateur Nécessité pour L’ergonomie Les pratiques professionnelles Validation de la grille Méthodologie, tests… Usages de la grille Inspection, évaluation, conception…
  49. 49. Merci de votre attentionContact : alexandra.nemery@gmail.com

×