SST
SST MODE D'EMPLOI
SST SST
QU'EST-CE QUE
LA SST ?
QU'EST-CE QUE
LA SST ?
QUI EST
CONCERNÉ ?
QUI EST
CONCERNÉ ?
8 MODÈLES
PO...
SST
Sécurité : Absence de risque, de dommage
inacceptable.
Santé et Sécurité au Travail : Conditions et facteurs
ayant une...
Obligation générale santé sécurité
Code du Travail L4121-1 : « l'employeur prend les
mesures nécessaires pour assurer la s...
●
Respecter les instructions de
l'employeur en matière de santé
sécurité
●
Prendre soin de sa sécurité et de sa
santé
●
Ai...
ENJEU LÉGAL
Respect réglementation
Non exposition des salariés
ENJEU ÉCONOMIQUE
Coût de la non-conformité
Coûts directs et...
Plus le nombre d'incidents est
élevé, plus la probabilité d'avoir un
ACCIDENT est élevée.
Il existe une corrélation, une
p...
Danger : source ou situation
pouvant nuire par blessure ou
atteinte à la santé, dommage à la
propriété, à l’environnement ...
PRÉVENIR :
Éviter l'apparition de
situations à risques ou
l'exposition aux risques
RÉDUIRE / CORRIGER
Les atteintes sur la...
Des causes patentes ou latentes peuvent mener à l'accident, en
passant les barrières de prévention, comme du gruyère.
Le m...
La voûte de la performance en Santé
Sécurité au Travail c'est :
Pilier 1 :
Une ORGANISATION
EFFICIENTE qui
intègre totalem...
C'est l'ensemble des valeurs partagées et des pratiques
développées et appliquées par le personnel (management
compris) po...
ÉLÉMENTS DE
[ CULTURE SÉCURITÉ ]
ENGAGEMENT
DE TOUS
SST vue comme
INVESTISSEMENT
et non un coût
FORMATION &
INFORMATION
DE...
Source :
MOOC
ESTIM
(lien)
L'évaluation des risques professionnels de l'entreprise ne se fait pas
seul dans son bureau : elle nécessite collégialité ...
Les 5M du diagramme Ishikawa (cause-effet)
associé à la méthode des 5 Pourquoi :
Source : http://www.qualiblog.fr/outils-e...
Approche systémique, METROF sert à sonder le champ des
possibles en termes d'actions à mener pour maîtriser les risques
id...
Principe d'amélioration continue, la roue de
Deming : Plan – Do – Check – Act.
●
PLAN : dire ce que l'on
va faire (engagem...
Lien Video :
D.Vacher
INRS ED 936 – 2004 : ''La simple réalisation du Document Unique ne suffit
pas à l'entreprise pour progresser durablement e...
Au-delà du choix d'un référentiel, les AVANTAGES POUR L'ENTREPRISE de
disposer d'un système de management intégré sont mul...
3/3
Source:http://www.rffst.org/spip.php?page=outils&id_article=64
Référentiels
associés à
chaque partie
prenante
●
ANTICIPATION SUFFISANTE : en fonction de la difficulté d'obtention des RDV
●
GESTION INDIVIDUALISÉE : en fonction des ca...
●
Actualités juridiques
INRS (lien)
●
Légifrance (lien)
●
Newsletter : Officiel
Prévention
●
Périodicité et Mises à
jour o...
●
Formation / information sécurité au poste de travail ? (lien INRS)
●
Le Transfert des Savoirs d'Expérience (TSE) , et no...
●
RESPECT DES 3 CONDITIONS
CUMULATIVES :
●
Compétences nécessaires
●
Autorité suffisante
●
Moyens adéquats.
●
FORMALISATIO...
INRS : ''L'un des supports écrits permettant au salarié d'être
informé sur les risques à son poste de travail peut être la...
●
Salariés objectivés sur critères
SST et culture sécurité, fiabilité.
●
Quelle tolérance managériale
face à l'appétence a...
●
Moyens matériels, information, communication.
●
Gestion des heures de délégation.
●
Enquêtes et inspections (L. 4612-4, ...
Extrait : Items RH Manuel Certification HAS (lien)
●
La RH est-elle prête à prendre en charge les items
Ressources Humaine...
J'identifie
les
dangers
1
2
J'identifie
Qui est
susceptible
d'être exposé
et Comment
3
J'évalue les
risques et
prends les
...
Le benchmarking international a permis d’identifier 6
"Pratiques de Fiabilisation" reconnues et éprouvées qui
permettent a...
Source : Référentiel exigences prestataires (lien)
Le REX ou Retour d'EXpérience est
un élément de progrès indispensable
à tout collectif de travail et toute
organisation :
...
En matière de SST la PRÉVENTION s'accompagne toujours
de la PROTECTION car le risque zéro n'existe pas :
« La différence e...
*praxéologie (de praxis) pratique réflexive ayant pour objet l'analyse de l'action : juste les faits et rien que les faits...
La transmission des
savoirs de métier et
de prudence par
les travailleurs
expérimentés
DOWNLOAD
Le rôle des savoir-faire
d...
Penser son activité quotidienne et ses
interventions en termes de SANTÉ SÉCURITÉ au
travail, PRÉSERVATION DE SOI ET DES AU...
Comprendre les enjeux pour être
acteur des politiques de santé
sécurité au travail.
Devenir acteur de sa santé sécurité
vi...
BTP : Rendement global de 2,19 - pour 100€
engagés dans une action de prévention, les gains
économiques ont été de 219 €
É...
Profitabilité accrue en raison
notamment de l'amélioration de
la maîtrise des coûts :
●
Réduction du coût des accidents et...
La mise en œuvre d’un système de
gestion de la Santé Sécurité au
travail permet de réduire les coûts
de l’entreprise et le...
L'engagement accru des salariés
est un ROI Qualitatif (ROE ou
Retour sur Attentes) de la politique
Santé Sécurité de l'ent...
La politique de Santé Sécurité au travail contribue à
montrer qu’une entreprise est socialement responsable :
elle protège...
La Santé Sécurité au Travail rassemble : c'est
un élément fédérateur dans l'entreprise.
●
Intérêt bilatéral relatif à
l'am...
Le management de la Santé Sécurité au Travail
repose sur le principe de l'amélioration continue,
au bénéfice des hommes et...
La gestion de la Santé
Sécurité au Travail requiert :
●
Collaboration efficace et
interdisciplinarité.
●
Un Système de Man...
RESSOURCES  www.inrs.fr
 OSHA : outils (lien)
 www.anact.fr
 www.travailler-mieux.gouv.fr
 www.officiel-prevention.co...
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !

5 190 vues

Publié le

Simple comme SST : La Santé Sécurité au Travail, c'est simple
8 Modèles pour comprendre - Managers : 8 Outils performants - RH : 8 Questions à se poser - Salariés : 8 Bonnes Pratiques - 8 Bénéfices de la Santé Sécurité au Travail.

Publié dans : Direction et management
7 commentaires
11 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 190
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
330
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
7
J’aime
11
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Santé Sécurité au Travail : C'est Simple !

  1. 1. SST
  2. 2. SST MODE D'EMPLOI SST SST QU'EST-CE QUE LA SST ? QU'EST-CE QUE LA SST ? QUI EST CONCERNÉ ? QUI EST CONCERNÉ ? 8 MODÈLES POUR COMPRENDRE RH : 8 QUESTIONS À SE POSER RH : 8 QUESTIONS À SE POSER MANAGERS : 8 OUTILS PERFORMANTS MANAGERS : 8 OUTILS PERFORMANTS SALARIÉS : 8 BONNES PRATIQUES SALARIÉS : 8 BONNES PRATIQUES 8 BÉNÉFICES SANTÉ SÉCURITÉ 8 BÉNÉFICES SANTÉ SÉCURITÉ
  3. 3. SST Sécurité : Absence de risque, de dommage inacceptable. Santé et Sécurité au Travail : Conditions et facteurs ayant une influence sur le bien-être des employés, des travailleurs temporaires, du personnel détaché par un fournisseur, des visiteurs et de toute autre personne présente sur le lieu de travail. (OHSAS 18001)
  4. 4. Obligation générale santé sécurité Code du Travail L4121-1 : « l'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » Obligation générale de prévention 9 principes de prévention article L4121-2 Code du Travail. Obligation générale de formation à la sécurité (L4141-2 ;13 ;14) Obligation d'adhérer à un service de santé au travail (article R241-10) SST
  5. 5. ● Respecter les instructions de l'employeur en matière de santé sécurité ● Prendre soin de sa sécurité et de sa santé ● Ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail. Obligation de sécurité des employésL4122-1 SST
  6. 6. ENJEU LÉGAL Respect réglementation Non exposition des salariés ENJEU ÉCONOMIQUE Coût de la non-conformité Coûts directs et indirects des accidents ENJEU ÉTHIQUE RSE Responsabilité Sociale Entreprise ENJEU PRODUCTIF La prévention a un impact Positif sur la Qualité et la Productivité. ENJEU D'IMAGE Santé Sécurité non correctement managée = déficit de confiance auprès des parties prenantes internes et externes ENJEU SOCIAL SST = fédérateur en termes de dialogue social Améliorer les niveaux de SST et conditions de travail augmente la motivation et l'engagement
  7. 7. Plus le nombre d'incidents est élevé, plus la probabilité d'avoir un ACCIDENT est élevée. Il existe une corrélation, une proportionnalité entre taux de fréquence et taux de gravité  : plus le taux de fréquence est grand, plus le taux de gravité est élevé. À l'inverse, plus on arrive à limiter le taux de fréquence, plus on arrive à contenir le taux de gravité. Le principe est donc de limiter au maximum les presque-accidents afin d'influencer à la baisse la probabilité d'accidents. ATTENTION À LA BANALISATION DES RISQUES  :
  8. 8. Danger : source ou situation pouvant nuire par blessure ou atteinte à la santé, dommage à la propriété, à l’environnement du lieu de travail ou une combinaison de ces éléments.* Risque : combinaison de la probabilité et de la (des) conséquence(s) de la survenue d’un événement dangereux spécifié.* *OHSAS 18001illustration agri-gouv DANGER PERSONNE Risque (exposition)
  9. 9. PRÉVENIR : Éviter l'apparition de situations à risques ou l'exposition aux risques RÉDUIRE / CORRIGER Les atteintes sur la santé et la sécurité des individus RÉPARER : Minimiser les conséquences Perspective curative
  10. 10. Des causes patentes ou latentes peuvent mener à l'accident, en passant les barrières de prévention, comme du gruyère. Le modèle de J.Reason de défense en profondeur (dit du gruyère) montre comment des barrières de défense/sécurité inactives ou érodées conduisent à l'accident : 1 2 3 4 Barrière de Prévention Barrière de Récupération Barrière d'atténuation des effets Arrêt Arrêt 1. Erreur prévenue Ex demande de précision relative à une consigne non comprise 2. Erreur récupérée Ex intervention interrompue suite à pré-job briefing 3. Accident constitué atténué Ex les protections individuelles ont permis d'éviter le pire 4. Accident constitué
  11. 11. La voûte de la performance en Santé Sécurité au Travail c'est : Pilier 1 : Une ORGANISATION EFFICIENTE qui intègre totalement les aspects Santé Sécurité sans hiatus avec l'activité régulière (Manager son activité en toute sécurité) Pilier 2 : Une POSTURE MANAGÉRIALE qui rende les hommes confortables avec l'organisation (communiquent leur retour d'expérience,non punition des erreurs) Niveau d'exigence du management sur le RESPECT DES EXIGENCES Modèle D.Vacher (lien)
  12. 12. C'est l'ensemble des valeurs partagées et des pratiques développées et appliquées par le personnel (management compris) pour maîtriser les risques de leur activité. (ICSI). Les 3 clés de cette habitude générale de penser en termes de sécurité : une attitude de remise en question systématique un refus de se contenter des résultats déjà acquis un souci permanent de la perfection et un effort de responsabilité personnelle et d’autodiscipline de groupe en matière de sécurité
  13. 13. ÉLÉMENTS DE [ CULTURE SÉCURITÉ ] ENGAGEMENT DE TOUS SST vue comme INVESTISSEMENT et non un coût FORMATION & INFORMATION DE TOUS Intégration du Retour d'Expérience Non punition des erreurs (sanction des fautes) Système de Management intégré Démarche d'Amélioration Continue
  14. 14. Source : MOOC ESTIM (lien)
  15. 15. L'évaluation des risques professionnels de l'entreprise ne se fait pas seul dans son bureau : elle nécessite collégialité et vérifications sur le terrain. L'idéal est de choisir une méthode d'évaluation capable d'interclasser tous les risques sur une même échelle (risques avec ou sans effet dose, plus TMS, RPS, pénibilité) de façon à déceler les priorités d'action. Plusieurs méthodes existent : ● EVARISST (lien écrans) ● MOSAR (lien Polytech Lille) ● AMDEC (matrice Qualiblog) ● HAZOP (Fiche) ● Outils sectoriels (BTP, routier, etc) ● OIRA INRS pour TPE (lien) Lien écrans EVARISST CONSEILS : p 21 et suiv. Choisir sa méthode d'évaluation (lien)
  16. 16. Les 5M du diagramme Ishikawa (cause-effet) associé à la méthode des 5 Pourquoi : Source : http://www.qualiblog.fr/outils-et-methodes/la-methode-8d-ou-comment-resoudre-efficacement-vos-problemes/ EFFETSCAUSES Cause X Pour chaque cause recensée se poser 5 fois la question pourquoi : CAUSES Pourquoi Pourquoi Pourquoi Pourquoi Pourquoi Cause X …. …. …. …. …. Main d’œuvre Matière Milieu Méthode Machine
  17. 17. Approche systémique, METROF sert à sonder le champ des possibles en termes d'actions à mener pour maîtriser les risques identifiés lors de la démarche d'évaluation des risques. MATÉRIEL ENVIRONNEMENT TECHNIQUE RÉGLEMENTATIONORGANISATION FACTEUR HUMAIN Source : MOOC ESTIM
  18. 18. Principe d'amélioration continue, la roue de Deming : Plan – Do – Check – Act. ● PLAN : dire ce que l'on va faire (engagement) DO : faire ce que l'on a dit (mettre en œuvre) ● CHECK : vérifier qu'on l'a fait (mesure des écarts) ● ACT : faire mieux, améliorer.
  19. 19. Lien Video : D.Vacher
  20. 20. INRS ED 936 – 2004 : ''La simple réalisation du Document Unique ne suffit pas à l'entreprise pour progresser durablement en matière de SST. Intégrer la gestion de la SST dans toutes les fonctions de l'entreprise est une bonne pratique de prévention. La mise en place d'un Système de management de la SST s'intégrant dans le management global de l'entreprise peut lui permettre d'atteindre cet objectif.'' 2 PRINCIPAUX RÉFÉRENTIELS servent de base aux SYSTÈMES DE MANAGEMENT INTÉGRÉ de la Santé et de la Sécurité au Travail (SMSST) : ● OHSAS 18001 ● ILO OSH 2001. SMSST Système de Management intégré Référentiels compatibles ISO 9001 et 14001 Vision systémique et Mode projet Approche Amélioration Continue 1/3
  21. 21. Au-delà du choix d'un référentiel, les AVANTAGES POUR L'ENTREPRISE de disposer d'un système de management intégré sont multiples : 2/3 Source : CERIB ● Intégrer la gestion de la santé et de la sécurité au travail dans toutes les fonctions de l'entreprise ● Harmoniser la politique santé sécurité avec les autres politiques de l'entreprise, favoriser la participation et la consultation des salariés ● Développer l'autonomie de l'entreprise en matière de prévention ● Favoriser une approche pluridisciplinaire ● Faire de l'identification et de l'évaluation a priori des risques un élément majeur de la politique santé et sécurité au travail ● Intégrer la prévention dès la conception des lieux, des équipements, des postes et des méthodes de travail ● Analyser les accidents du travail et les maladies professionnelles en remontant aux causes le plus en amont possible, rechercher les incidents ● Améliorer la politique de maîtrise des risques et faire évoluer les valeurs de base de l'entreprise
  22. 22. 3/3 Source:http://www.rffst.org/spip.php?page=outils&id_article=64 Référentiels associés à chaque partie prenante
  23. 23. ● ANTICIPATION SUFFISANTE : en fonction de la difficulté d'obtention des RDV ● GESTION INDIVIDUALISÉE : en fonction des cas (embauche, SMR, reprise...) ● OUTIL SIMPLE ET EFFICACE : ex tableau Excel à adapter (code couleurs etc)
  24. 24. ● Actualités juridiques INRS (lien) ● Légifrance (lien) ● Newsletter : Officiel Prévention ● Périodicité et Mises à jour obligatoires ● 1 seul support intégré ● Traçabilité indices successifs de MAJ ● Fiches individuelles d’exposition aux facteurs pénibilité ● Accord ou plan d'action (lien INRS) ….
  25. 25. ● Formation / information sécurité au poste de travail ? (lien INRS) ● Le Transfert des Savoirs d'Expérience (TSE) , et notamment des Savoir-faire de Prudence est-il organisé dans l'entreprise ? ● Incendie ? Recyclages ? Exercice d'évacuation ? ● Habilitations professionnelles obligatoires ? Recyclages ? ● Ai-je suffisamment de personnels formés : Secouristes ? Gestes qui sauvent ? Défibrillateur ? Recyclages ?
  26. 26. ● RESPECT DES 3 CONDITIONS CUMULATIVES : ● Compétences nécessaires ● Autorité suffisante ● Moyens adéquats. ● FORMALISATION PAR ÉCRIT : avenant, acte exprès, lettre de mission.
  27. 27. INRS : ''L'un des supports écrits permettant au salarié d'être informé sur les risques à son poste de travail peut être la fiche de poste.'' (lien) ● Intégration des éléments spécifiques au poste issus de l'évaluation des risques du Document Unique. ● Fiche de poste intégrée, ou avec annexe SST séparée. (lien)
  28. 28. ● Salariés objectivés sur critères SST et culture sécurité, fiabilité. ● Quelle tolérance managériale face à l'appétence au risque en milieu de travail (versus culture sécurité et haute fiabilité) ? ● Bonus objectif , incentives ?
  29. 29. ● Moyens matériels, information, communication. ● Gestion des heures de délégation. ● Enquêtes et inspections (L. 4612-4, L. 4612-5) ● Formation des Représentants (R. 4614-14, R. 4614-21) ● Formation du Président du CHSCT.
  30. 30. Extrait : Items RH Manuel Certification HAS (lien) ● La RH est-elle prête à prendre en charge les items Ressources Humaines des certifications, ou des référentiels adoptés par le management de l'entreprise ? ● Les protagonistes (RH compris) sont-ils formés à la conduite de projet, et la conduite du changement ?
  31. 31. J'identifie les dangers 1 2 J'identifie Qui est susceptible d'être exposé et Comment 3 J'évalue les risques et prends les précautions nécessaires 4 Je prends toutes les mesures possibles pour éliminer le risque, je me protège et protège les autres 5 En cas de changements je recommence le processus En plus de l'évaluation générique des risques faite par l'employeur et liée au Document Unique, existe
  32. 32. Le benchmarking international a permis d’identifier 6 "Pratiques de Fiabilisation" reconnues et éprouvées qui permettent aux acteurs de mieux gérer leurs ressources cognitives au moment des interventions afin de limiter les erreurs inhérentes à toute intervention humaine : Pré-job briefing Minute d’arrêt Auto-contrôle Contrôle croisé Communication sécurisée Débriefing Source : Eduscol (lien)
  33. 33. Source : Référentiel exigences prestataires (lien)
  34. 34. Le REX ou Retour d'EXpérience est un élément de progrès indispensable à tout collectif de travail et toute organisation : ● Du simple FEEDBACK INDIVIDUEL ● À L'ANALYSE MÉTHODIQUE et rigoureuse d'un ÉVÉNEMENT ou DYSFONCTIONNEMENT
  35. 35. En matière de SST la PRÉVENTION s'accompagne toujours de la PROTECTION car le risque zéro n'existe pas : « La différence entre un presque-accident et un accident, aux équipements de protection près, c'est la chance. » ● PORT DES EPI : équipements de protection individuelle – Lien INRS ● RESPECT DES CONSIGNES DE SÉCURITÉ ● PRÉVENTION DES IDÉOLOGIES DÉFENSIVES DE MÉTIERS : ''pseudo contrôle des situations dangereuses de travail par le mépris apparent du risque'' – Lien Article Dejours INRS.
  36. 36. *praxéologie (de praxis) pratique réflexive ayant pour objet l'analyse de l'action : juste les faits et rien que les faits, sans jugement de valeur Le doute est créateur de connaissances et peut s'avérer vital en matière de santé sécurité. C'est le « scepticisme logique » cartésien (Descartes, Discours de la méthode) : ● l’habitude, la facilité, ● les connaissances reçues, ● le poids de la tradition et de l’autorité, ● les préjugés et la précipitation, nous empêchent souvent de parvenir à des connaissances mieux fondées pour prendre les bonnes décisions. Facilité Poids des habitudes Poids de l'autorité des traditions Connaissances reçues Prêt-à-penser Préjugés Précipitation Représentations Résultats ProbantsRésultats Probants (evidence-based practice)(evidence-based practice) Pratique Réflexive*Pratique Réflexive* RetourRetour d'Expérienced'Expérience PratiquesPratiques ExemplairesExemplaires Analyse des PratiquesAnalyse des Pratiques professionnellesprofessionnelles
  37. 37. La transmission des savoirs de métier et de prudence par les travailleurs expérimentés DOWNLOAD Le rôle des savoir-faire de prudence dans la prévention des risques Lien Dossier ANACT La TRANSMISSION DES SAVOIR-FAIRE DE PRUDENCE est primordiale au sein des collectifs de travail. Les savoir-faire de prudence sont des stratégies de prévention des risques et de préservation de la santé que les travailleurs plus expérimentés ont mis au point au cours de leur carrière. Ces savoirs implicites, issus de l'expérience, viennent compléter les prescriptions de sécurité de l'organisation (ANACT).
  38. 38. Penser son activité quotidienne et ses interventions en termes de SANTÉ SÉCURITÉ au travail, PRÉSERVATION DE SOI ET DES AUTRES. ● Ergonomie au poste de travail ● Gestes et postures ● Conséquences de ses actes ● Détection des dysfonctionnements ● Non appétence au risque ● Durée de vie des situations dangereuses réduite à zéro...
  39. 39. Comprendre les enjeux pour être acteur des politiques de santé sécurité au travail. Devenir acteur de sa santé sécurité via une professionnalisation accrue. ● Être demandeur des formations de l'entreprise : Secouriste du travail, gestes qui sauvent, défibrillateur... ● Participer aux programmes de transfert des savoirs d'expérience (TSE) : tutorat, savoir-faire de prudence. ● Se former individuellement : mobiliser son CPF Compte Personnel de Formation, suivre le Mooc ESTIM, passer le TOOSH.
  40. 40. BTP : Rendement global de 2,19 - pour 100€ engagés dans une action de prévention, les gains économiques ont été de 219 € Étude EU-OSHA 2009 sur les bénéfices récoltés par une entreprise ayant investi en SST : pour chaque dollar investi en SST, le retour sur investissement est de 120% ! ROI - Retour sur investissement : le taux de rendement du capital investi en santé sécurité au travail. C'est le ROP ou Return On Prevention des Anglo-saxons. http://www.preventionbtp.fr/Magazine/Reportages/Actualite/La-prevention-une-affaire-rentable https://www.spi-s.com/index.php/fr/blogue/item/depense-en-sst-investissement-payant
  41. 41. Profitabilité accrue en raison notamment de l'amélioration de la maîtrise des coûts : ● Réduction du coût des accidents et des maladies. ● Maîtrise des frais d'assurance. ● Réduction des coûts de non qualité : aléas, incidents, arrêts de production... ● Réduction des impacts financiers de la non-efficience : travail en mode dégradé, remplacements par des personnels moins expérimentés, ou à former... ● Réduction des coûts financiers de non contribution.
  42. 42. La mise en œuvre d’un système de gestion de la Santé Sécurité au travail permet de réduire les coûts de l’entreprise et les perturbations dans le travail. ● Prévention ou réduction des accidents et des maladies, et donc de l'absentéisme. ● Planification efficace de la continuité des activités. ● Gains de productivité dus à l'amélioration des conditions de travail et des méthodes de travail. ● Amélioration de la compétitivité, et de la rentabilité.
  43. 43. L'engagement accru des salariés est un ROI Qualitatif (ROE ou Retour sur Attentes) de la politique Santé Sécurité de l'entreprise. ● Amélioration des conditions de travail. ● Augmentation de l'implication des salariés dans les processus de l'entreprise. ● Amélioration de la motivation, de la coopération et du moral des travailleurs. ● Amélioration de la qualité du recrutement et fidélisation des salariés. ● Baisse de l'absentéisme et du turnover.
  44. 44. La politique de Santé Sécurité au travail contribue à montrer qu’une entreprise est socialement responsable : elle protège et améliore l’image et la valeur de la marque. ● Responsabilité sociale vis-à-vis des salariés. ● Confiance des investisseurs. ● Réduction de l’exposition potentielle aux procédures pénales ou civiles. ● Confiance des parties prenantes internes et externes.
  45. 45. La Santé Sécurité au Travail rassemble : c'est un élément fédérateur dans l'entreprise. ● Intérêt bilatéral relatif à l'amélioration des conditions de travail. ● Richesse du sujet pour le dialogue social. ● Communication ascendante : REX, feedback relatif aux dysfonctionnements. ● Marketing SST.
  46. 46. Le management de la Santé Sécurité au Travail repose sur le principe de l'amélioration continue, au bénéfice des hommes et de l'entreprise : ● Diagnostic de l'existant. ● Mesure des écarts / objectifs. ● Corrections / améliorations. ● Effet cliquet : sécurisation des résultats. ● Cycle itératif : on repart sur un autre cycle, rendant la progression continue.
  47. 47. La gestion de la Santé Sécurité au Travail requiert : ● Collaboration efficace et interdisciplinarité. ● Un Système de Management intégré (exit les silos). ● Intelligence collective pour la recherche de solutions communes. ● Participation aux niveaux individuel et collectif.
  48. 48. RESSOURCES  www.inrs.fr  OSHA : outils (lien)  www.anact.fr  www.travailler-mieux.gouv.fr  www.officiel-prevention.com  CARSAT : régions (lien)  Légifrance : partie SST (lien)  Risques Pro AMELI (lien)  Chaire d'Hygiène et Sécurité CNAM (lien)  EUROGIP : lien  La démarche Performance Humaine (lien)  Parlons Performance Humaine Lettre d'information 871 – Avril 2013  Référentiel d’exigences PH (lien)  Santé Sécurité au Travail (lien)  Fiche de Poste RH et SST (lien)

×