Resilience

6 066 vues

Publié le

De la résilience personnelle à la résilience organisationnelle.

2 commentaires
5 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 066
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
189
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
2
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Resilience

  1. 1. 1 R silience Personnelleé Adversité Résilience Organisationnelle Résistance Ing nierieé Business Resilience Trajectoire VUKA Grit Communication Equation Coping Intelligence Emotionnelle Sens Concept Facteurs de Résilience Goleman Chercheurs Iceberg Casita Mandala Étoile Favoriser Toxic Handlers Retour d'Expérience Kuber Ross Stratégies Changement Échelle de Conner Idéogramme Crise Change Management Grief Process AVUKA Origine Cr ativité é Traumatisme Rebondir D terminismeé Audacity To Believe Guérison Time To Recover Honte Outils ADN Universalité Processus de Deuil Approche Globale Peur Syndrome Postraumatique Concept de Parole Impeccable Allié de Résilience REX Expression Artistique RESILIENCE : THÈME EN TAGS
  2. 2. 2 DE LA RESILIENCE PERSONNELLE A LA RESILIENCE ORGANISATIONNELLE ● L'art de rebondir ● Définition ● Origines du Concept ● Universalité de la résilience ● De l'utilité de la Résilience ● Résilience Personnelle ● Résilience Organisationnelle ● Références : les incontournables
  3. 3. La Résilience ou l'art de rebondir 3 Communément appelée ''l'art de rebondir'', la résilience est omniprésente dans les domaines de l'aide aux victimes, de la reconstruction personnelle et psychologique après la survenue d'événements traumatisants. Mais la résilience touche également le monde de l'entreprise, l'organisation, tant notre environnement économique et social est devenu le lieu de perturbations, de changements, et de turbulences en tous genres. Une évidence s'impose alors : celle du lien indéfectible entre résilience personnelle et résilience organisationnelle. La personne au travail a besoin de faire face au stress, l'obsolescence, le changement incessant, la flexibilité, voire l'épuisement professionnel. L'entreprise a besoin de faire face aux turbulences de son environnement, de gérer le changement, les risques , les crises. Résilience Personnelle Résilience Organisationnelle
  4. 4. 4 Définir la Résilience ● De son origine latine, le terme ''résilience'' a gardé son sens de ''rebondir'' : du verbe latin resilio, ire, littéralement « sauter en arrière », d'où « rebondir, résister » (au choc, à la déformation) (Wikipedia). ● D'abord terme de physique relatif à la résistance des matériaux, la ''résilience'' c'est ''la caractéristique qui définit la résistance aux chocs des matériaux.Est résilient ce qui présente une résistance aux chocs'' (Petit Larousse). ● Les psychologues Américains emploient le terme résilient pour ''décrire un ensemble de qualités qui favorisent un processus d'adaptation créative, et de transformation, en dépit des risques et de l'adversité'' (Poletti & Dobbs, in Résilience). ● Pour Boris Cyrulnik,éminent spécialiste de la résilience, c'est ''la capacité à réussir, à vivre, à se développer positivement, de manière socialement acceptable, en dépit du stress ou d'une adversité qui comportent normalement le risque grave d'une issue négative''. ● Une définition transversale permet de passer de l'individu isolé à la notion de groupe et de collectivité.Ce pont-lien est éminemment intéressant puisqu'il met en évidence l'interaction entre l'individu et l'environnement qui l'entoure : ''La résilience est la capacité d'une personne ou d'un groupe à se projeter dans l'avenir en dépit d'événements déstabilisants, de conditions de vie difficiles, de traumatismes parfois sévères''. In Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed.
  5. 5. 5 Source : www.geographie.ens.fr/IMG/file/resilience/ENSRigaud.pdf Aux Origines de la Résilience Docteur des M ines Paristech, Éric Rigaud est chargé de recherche au sein de la Chaire Ingénierie de la Résilience, au CRC Centre de Recherche sur les Risques et les Crises.
  6. 6. Universalité de la Résilience La résilience est partout à l'état naturel (espèces résilientes, végétation se développant en environnements extrêmes), et le concept de résilience s'illustre dans de nombreuses disciplines et sciences. PHYSIQUE La résilience caractérise la résistance aux chocs METALLURGIE Mouton Pendule de Charpy : élasticité- fragilité des métaux qui retrouvent leur état initial après contrainte INFORMATIQUE Qualité d'un système qui lui permet de fonctionner en dépit d'anomalies ECONOMIE Business Resilience Sorte de renforcement des défenses immunitaires de l'organisme face aux risques (plan de résilience – plan de continuité) FACTEURS HUMAINS Syndrome général d'adaptation GESTION RISQUES Propriété assurant la stabilité de la structure interne d’un système au regard des perturbations endogènes ou exogènes du système. ECOLOGIE Capacité de récupération ou régénération. Aptitude d'un écosystème à se remettre d'une perturbation PSYCHOLOGIE Capacité à vivre, à réussir, à se développer, en dépit de l'adversité. 6
  7. 7. 7 DE L'UTILITE DE LA RESILIENCE Ôtons-nous d'un doute : la vie sans traumatismes n'existe pas. ● La résilience est d'abord associée à l'enfance : enfants négligés, délaissés, mal-aimés, maltraités, humiliés, rabaissés, violentés ( physiquement et psychologiquement) , battus, abusés, abandonnés. ● Dans le cadre familial les événements traumatiques ont parfois trait à la maladie (cancer, maladies génétiques..), la séparation, le divorce, le deuil. ● L'adversité , la perversité et la folie des hommes frappent aussi à l'âge adulte: traumatismes dus aux tremblements de terre, aux accidents et catastrophes, au viol, à la torture (physique ou morale), au mobbing, aux guerres , aux attentats terroristes... ● Un nouveau diagnostic est apparu : le SPT Stress ou Syndrome Post-Traumatique ( reviviscence – évitement – perturbation du système régulateur, avec perte du sommeil, de la mémoire, défaut de concentration, irritabilité, accès de colère, addictions - alcool- calmants - cigarettes etc) ● Dans le cadre professionnel (ou scolaire) les cas de harcèlement sont nombreux (mobbing) ; la pression forte, l'accumulation de stress, l'obsolescence, l'épuisement professionnel (burning out, karoshi) ont des conséquences dramatiques. ● Au niveau organisationnel, le changement brutal (ou pas) génère des tensions, des ruptures, des traumatismes ; les crises sont fréquentes, dans un environnement turbulent et globalisé (changement organisationnel, restructurations, licenciements, chômage, fusions acquisitions...)
  8. 8. 8 ● Résilience versus déterminisme ● Qui est résilient ? ● Comment devient-on résilient ? ● L'équation de résilience ● Résilience et Processus de Deuil ● Synthèse des recherches ● 3 Conditions de résilience (B.Cyrulnik) ● La honte, facteur de contre-résilience ● Facteurs de Résilience ● La Casita, modèle de construction ● Le Mandala des 7 Résiliences (Wolin) ● La Résilience chez l'enfant ● L'apprentissage de la Résilience ● La Résilience chez l'adulte DE LA RESILIENCE PERSONNELLE ...
  9. 9. 9 Résilience vs. déterminisme La résilience fait un sort au déterminisme qui prétend nier notre nature profonde et la liberté humaine toute entière en affirmant que tout est joué dès la naissance (génétique), ou dès les premières années de socialisation, ou que les traumatismes jettent les dés de l'existence et scellent les destins. La résilience fait partie intégrante de notre ADN : la peau, le foie , notre organisme tout entier se régénère.Et l'on observe au quotidien la force du principe de croissance qui est en chacun de nous. Marcel Rufo, pédopsychiatre de renom reconnaît que ''tout se rejoue toujours'', ce qui rend réalisables les 2° chances et ouvre le champ des possibles. ''Chaque être humain est né avec une capacité innée de résilience, car il existe en lui une capacité innée à la croissance et au développement''. ''La résilience est une capacité humaine fondamentale.Tous les individus ont le pouvoir de se transformer et de transformer leur réalité à condition de trouver en eux et autour d'eux les éléments qui leur permettent de créer cette capacité de résilience''. Source : Poletti & Dobbs in Résilience.
  10. 10. 10 QUI EST RESILIENT ? Le ''coping'' seul ne suffit pas à la résilience, et la résilience n'est pas invulnérabilité. ● Le simple fait de faire face (coping), de surmonter ponctuellement, de survivre ne suffit pas à la résilience.'Survivor' n'est pas résilient, d'où parfois le syndrome du survivant. ● La résilience est un processus complet allant au-delà du simple fait de surmonter l'épreuve et de survivre à l'adversité quelle qu'elle soit. Il s'agit aussi de rebondir, de retrouver une trajectoire positive, et une vie intérieure de qualité. ● Nombre de personnes survivant aux difficultés le font de manière négative pour elles en se jetant de manière éperdue dans le divertissement , les addictions.., ou négative pour les autres en entrant dans la délinquance et en se comportant comme des loups envers les autres humains (mobbing, agressions, transgressions..) ● ''Ces personnes survivent, mais elles ne manifestent pas les caractéristiques fondamentales de la résilience, qui incluent le respect de soi-même et des autres, ainsi que la compassion''. Poletti & Dobbs in Résilience.
  11. 11. 11 COMMENT DEVIENT-ON RESILIENT ? Comprendre, c'est apprendre. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, c'est une chose entendue, et même les micro-traumatismes de la vie nécessitent de développer des capacités de résilience. Comprendre, c'est déjà apprendre, et la conscientisation du processus de résilience permet d'apprendre à faire face, en toute conscience justement, des tenants et aboutissants. Apprendre à faire face, à s'en sortir, à rebondir, à retrouver un équilibre, et une trajectoire de vie positive. Comment devient-on résilient ? ● Boris Cyrulnik pose 3 conditions de résilience, et met en garde contre la honte, qui est un contre-facteur de résilience. ● Le processus de deuil issu des recherches d'Elisabeth Kubler Ross est essentiel et universel. ● Les 3 facteurs de résilience de Mangham et coll. synthétisent les apports ● La Casita de Vanistendael propose un schéma de la construction de la résilience servant de base de travail, et suggérant les domaines d'intervention possibles ● Le Mandala des 7 résiliences des Wolin aident à visualiser les forces et les ressources de résilience, dans un processus de croissance allant de : l'enfant , à l'adolescent, puis à l'adulte.
  12. 12. RESILIENCE COPING GRIT SENSE Emotional Intelligence 12 L' EQUATION DE RESILIENCE La résilience peut se voir comme une équation comprenant les composantes suivantes : RESILIENCE = COPING + GRIT + EI + SENSE ● Le ''coping'', c'est ''le faire face'', le processus par lequel la personne cherche à s'adapter à une situation problématique, grâce à des ressources internes ou externes.La résilience n'est en rien invulnérabilité mais permet de faire face à l'adversité,de s'ajuster, et de reprendre une trajectoire de vie positive. ● Le ''grit'', c'est la détermination nourrie de fortitude, des convictions chevillées au corps, comme autant de forces intérieures vectorisées vers l'avenir. ● L'intelligence émotionnelle (EI - Goleman) est indispensable au processus de résilience tant pour recouvrer une trajectoire positive (après), que pour appréhender l'adversité lorsqu'elle se présente (avant). ● Le sens : c'est d'abord comprendre, car trouver un sens permet d'intégrer intellectuellement ce qui arrive pour mieux l'accepter . Ensuite,c'est donner un sens à sa vie, et faire en sorte que les choses fassent sens, pour valoir d'être vécues.C'est aussi avancer consciemment dans la direction choisie. C'est enfin exprimer son intériorité et la transcender en l'extériorisant (purge métaphorique et thérapeutique) à travers l'expression verbale, créatrice, artistique,reconnues pour favoriser la résilience.
  13. 13. 13 Résilience et Processus de deuil * Citation Boris Cyrulnik – Illustration http://www.capra-communication.fr/2010/04/le-processus-du-deuil/ - http://www.businessballs.com/elisabeth_kubler_ross_five_stages_of_grief.htm La résilience ne se fait pas sans faire le deuil de ce qu'on était (identité), ce qu'on avait (personnes, situations), et ce qui aurait pu être, si l'adversité n'avait pas frappé.''Un coup du sort est une blessure qui s'inscrit dans notre histoire, ce n'est pas un destin''*. Ce n'est pas une ligne de vie. le RésilienceInspiré du modèle d'Elisabeth Kubler Ross
  14. 14. Éléments de résilience en recherche POLETTI & DOBBS Qualités  Qualité de la communication  Sens des valeurs  Savoir exprimer de la gratitude et savoir pardonner  Vivre dans l'instant GUARMEZY Axes fondamentaux  Facteurs individuels (tempérament, réflexion, aptitudes cognitives)  Facteurs familiaux (chaleur humaine, cohésion et intérêt de la part des parents, ou des dispensateurs de soins)  Facteurs de soutien hors de la famille (professeur bienveillants...) VANISTENDAEL Facteurs  Réseaux d'aide sociale  Aptitude à trouver un sens à sa vie, et sentiment de l'avoir trouvé  Amour propre  Humour ROTTER Caractéristiques  Conscience de l'estime de soi  Conscience de son efficacité  Répertoire d'approches de résolution de problèmes WOLLIN Manifestations  Prise de conscience  Indépendance & frontière  Initiative  Développement de relations satisfaisantes avec les autres  Créativité pour penser autrement  Oublier la souffrance refuge  humour pour diminuer la tension  Éthique qui guide l'action CYRULNIK Caractéristiques  QI élevé  Capacité à être autonome et efficace dans ses rapports aux autres et à l'environnement  Sentiment de sa propre valeur  Capacités d'adaptation relationnelle, d'empathie  Capacité à anticiper et planifier  Sens de l'humour WEICK Facteurs  Fiabilité  Construction de sens  Réduction d'équivocité  Interactions  Création de liens 14 Source : Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed.
  15. 15. 15 3 Conditions de Résilience La résilience n'est pas un état, ni un acquis définitif.On n'est pas résilient à tout, et pour toujours. Il existe d'ailleurs des ''fluctuations de résilience'' (Poletti & Dobbs). La résilience doit être maintenue, entretenue, cultivée (resilience maintenance). La résilience est un parcours. Pour Boris Cyrulnik, la résilience se crée sous 3 conditions, fonctions du tempérament de la personne, de la signification culturelle de sa blessure, et du type de soutien social dont elle dispose : 1) L'acquisition de ressources internes qui se développent dès les premiers mois de la vie 2) Le type d'agression, de blessure, de manque, et surtout la signification de cette blessure dans le contexte de l'enfant 3) Les rencontres, les possibilités de parole et d'action.le 2 vidéos incontournables http://www.youtube.com/ watch?v=3kugoEI0-JU http://www.youtube.com /watch?v=rd13inJYbQk
  16. 16. 16 LA HONTE : FACTEUR DE CONTRE-RESILIENCE Boris Cyrulnik explique en quoi la honte est un facteur de contre résilience et comment la gérer, la traiter.(La Honte Mourir de Dire + vidéo La honte poison de l'âme) "La honte, le poison de l'âme" Facteur d'anti-résilience http://www.youtube.com/watch? v=6oVDBRQ3v74 Une condition sine qua non de la résilience est d'avoir une conscience dépourvue de culpabilité, effectuer le ''lâcher-prise'' de la honte liée à une ''fausse culpabilité''. Source : d'après Poletti & Dobbs, Résilience Chacun a en tête bien sûr la phrase de l'avocat retors qui défend son client violeur en accusant ainsi la victime :''vous l'avez bien cherché, à porter des jupes aussi courtes''.Les parents d'enfants kidnappés ou décédés reçoivent parfois des appels téléphoniques leur disant qu'ils n'ont que ce qu'ils méritent (?!!).Sans oublier les rescapés de la Shoah qu'on a parfois accusés de s'être fait mener à l'abattoir comme des moutons, au retour des camps de la mort. Poletti & Dobbs voient 2 raisons principales à cette tentation hystérique de blâmer les victimes : ● Un Darwinisme social pervers et dénaturé prétendant qu'il y a toujours une bonne raison pour que les gens souffrent, et que seuls les plus forts subsistent ou l'emportent ● Un mécanisme de défense rejetant ceux qui traversent les crises de la vie, en les culpabilisant, pensant ainsi inconsciemment se protéger du malheur qui les frappe. ''C'est pourquoi la capacité de refuser la culpabilité, même lorsque l'oppresseur tente de l'imposer de manière ouverte ou cachée, constitue un pilier essentiel de la résilience'' Boris Cyrulnik
  17. 17. 17 Mangham (et coll., 1995) définit la résilience comme étant la capacité de la personne à faire face à une difficulté ou à un stress important non seulement de manière effective (présent), mais aussi de manière à engendrer une meilleure capacité de réagir plus tard à une difficulté . Ainsi, selon Mangham et coll. (1995), la résilience se compose d'un équilibre entre, d’une part, le stress et les difficultés et, d’autre part, la capacité de faire face à la situation et à la capacité de recourir à un soutien disponible. http://www.bdaa.ca/biblio/recherche/perseverance/36.htm Et http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/08/04/bienheureuse-resilience.html 3 Facteurs principaux de résilience Capacité à faire face et à Mieux réagir à l'avenir Facteurs de Protection individuels Facteurs de Protection & Soutien externes Réservoir de Ressources Stress Résilience selon Mangham et coll. (1995)  Sentiment de compétence personnelle  Capacité à planifier  Compétences cognitives  Sentiment de de signification  Capacité à résoudre des problèmes  Optimisme  Locus de contrôle interne  Capacité à faire face au stress  Habileté à rechercher un soutien FacteursFacteurs IndividuelsIndividuels FacteursFacteurs IndividuelsIndividuels  Rapports Parents-Enfants propices  Chaleur et affection  Cohésion familiale  Soutien familial solide  Présence de personnes aidantes (enseignants...)  Membres de la famille étendue, ou se situant à l'extérieur de la famille immédiate  Milieux de soutien favorisant autonomie, la prise de Responsabilité et le contrôle. FacteursFacteurs FamiliauxFamiliaux FacteursFacteurs FamiliauxFamiliaux FacteursFacteurs Ambiants &Ambiants & EnvironnementauxEnvironnementaux FacteursFacteurs Ambiants &Ambiants & EnvironnementauxEnvironnementaux selon Mangham et coll. (1995) p5
  18. 18. La Casita de résilience Le modèle de la Casita élaboré par Vanistendael et Lecomte est une synthèse visuelle des éléments favorables à la construction de la résilience. ● Le foyer offre la sécurité et rappelle les liens avec ceux qu'on aime. ● Chaque pièce de la maisonnette correspond à un domaine d'intervention possible. ● Les pièces de la casita communiquent entre elles, marquant ainsi l'interrelation entre les différents domaines 18 Source : Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. Le modèle est transposable à toute organisation : ● Fondement : la structure organisationnelle, les signaux faibles, l'environnement externe ● Rez-de-chaussée : la construction de sens, l'identité organisationnelle ● 1er étage : les aptitudes, le pouvoir hiérarchique ● Grenier : la gestion de la continuité
  19. 19. MANDALA DES 7 RESILIENCES D'après Steven & Sybil WOLIN, The Resilient Self - http://projectresilience.com/devdefs.htm La prise de conscience. La capacité à identifier les problèmes, leurs sources et à chercher des solutions tout en étant à l’écoute des autres. L’indépendance. La capacité d’établir des limites entre soi même et l’entourage, de se distancer des manipulateurs et de rompre les relations de mauvaises qualités. Le développement de relations satisfaisantes avec les autres L’initiative qui permet de se maîtriser et de maîtriser son environnement La créativité qui permet de penser autrement que les autres et de trouver refuge dans un monde imaginaire L’humour dont le but est de diminuer la tension intérieure et de déceler le comique au cœur de la tragédie L’éthique qui guide l’action parce que l’on sait ce qui est bien et ce qui est mal et qu’on accepte de prendre le risque de vivre sur la base de ses valeurs. Steven & Sybil Wolin (The Resilient Self + Project Resilience ont montré à travers leur fameux Mandala les phases de développement des 7 sources de résilience correspondant aux différents âges suivants : enfance, adolescence, adulte. 19
  20. 20. La résilience chez l'enfant C'est dans l'enfance, et même la petite enfance, que se forment les ressources qui permettront la résilience.La construction de la résilience chez un enfant s'élabore comme une forme de tissage qui prend en compte tous les éléments dont sa personnalité fera la synthèse : ● ceux liés à son développement : messages reçus (verbaux et non verbaux), injonctions, attributions positives ou négatives, concourant à la naissance de scénarios de vie, ou contre scénario, si l'enfant a les ressources de les inverser. ● Et ceux qui proviennent du contexte dans lequel il vit : la culture, la religion dominante, l'état de guerre ou de paix, la présence ou l'absence d'adultes compétents, le niveau économique de la famille, la santé mentale ou son absence chez le père ou la mère. 12 Thèmes de Goulding Interdictions ou permissions émanant de l'entourage et formant la base des décisions de vie prises par l'enfant : * Tu as le droit d'exister / N'existe pas * Tu as le droit d'être toi-même / Ne sois pas toi-même * Tu as le droit d'être un enfant /Ne sois pas un enfant * Tu as le droit de réussir / Ne réussis pas * Tu as le droit de faire & découvrir / Ne fais pas * Tu es important / Ne sois pas important * Tu as le droit d'appartenir (famille-origines) / N'appartiens pas * Tu as le droit d'être proche des autres /Ne sois pas proche * Tu as le droit d'être sain de corps et d'esprit/Ne sois pas... * Tu as le droit de penser / Ne pense pas * Tu as le droit de ressentir / Ne ressens pas 20 Scénarios de vie E.Berne Analyse Transactionnelle ● Messages contraignants, formatants, verbaux et non verbaux ● Enfant bombardé d'injonctions : ne m'ennuie pas; tu obéis ; plus vite que ça ; tout de suite ! ● Attributions positives ou négatives : tu es nul; tu es mon fils chéri; tu es toujours tellement maladroit... ● Importance des traumatismes et des événements qui se répètent dans la construction du scénario de vie ● Contre scénarios construits positivement par l'enfant.
  21. 21. 21 L'apprentissage de la Résilience Chaque être humain est né avec une capacité de résilience, car il existe en lui une tendance innée à la croissance et au développement. La résilience se forme sur la base de facteurs intérieurs et extérieurs, pour constituer un comportement fait de compétences particulières et de capacités identifiables. Or tout comportement peut être enseigné, démontré, et appris. L'école est à ce titre un lieu essentiel, d'où le fameux ''Project Resilience'' des Wolin (www.projectresilience.com). Il s'agit donc de favoriser, d'enseigner, de promouvoir, et de soutenir l'acquisition de compétences particulières : Compétences sociales : capacité de s'entendre avec les autres, d'être flexible, de passer d'une culture à l'autre ; capacité d'empathie Capacités de communication : manière constructive de voir les éléments et d'utiliser l'humour Capacité à résoudre les problèmes : par soi-même, ou en demandant de l'aide, ainsi que mise en place de buts réalistes Capacités de prise de conscience de la réalité : comprendre d'où vient l'oppression et comment en sortir (parents alcooliques, société raciste) Capacités d'autonomie : développer sa propre identité, accepter la responsabilité de ce qui dépend de soi (contraire de victime bouc-émissaire), réaliser des actions indépendantes, augmentant ainsi sa confiance en soi et son estime de soi. Capacités d'initiative et de participation : être acteur, participer, créer, et avoir des attentes positives importantes en termes de réalisation (contraire de consommation et assistanat) Capacité de persévérance et d'optimisme : audace, capacité à croire en un futur positif, capacité à développer une dimension spirituelle.
  22. 22. 22 La Résilience chez l'adulte La résilience humaine concerne bien sûr les départs difficiles ou tragiques de la vie de l'enfant, mais aussi les grandes crises de la vie d'adulte. Julius Segal, Dr en Psychologie (Winning Life's Toughest Battles - Roots of Human Resilience) a identifié 5 caractéristiques de la résilience chez l'adulte Communication Verbale, non verbale (debriefing, groupe de partage, de soutien,) écrite, transposée en œuvre d'art, en chant, en musique, l'expression libère, guérit, restaure. Responsabilité La capacité de prendre la responsabilité de sa vie, de remettre de l'ordre et de la régularité après le chaos, la discipline personnelle, la structuration du temps, le fait de prendre l'initiative, tout cela contribue à une certaine maîtrise des circonstances de la vie. Déculpabilisation Avoir une conscience claire et lucide, dépourvue de culpabilité; accepter les responsabilités qui sont les siennes, réparer ses propres erreurs s'il y a lieu, sans endosser la culpabilité des véritables coupables, et sans se punir de la honte indue. Pardonner si c'est son choix, car le pardon n'est pas dû, surtout si les coupables ne réparent pas et ne font rien pour se faire pardonner.Le ''pardon-obligation'' ne sert qu'à culpabiliser encore plus. Convictions La recherche de sens est la 1° force de la vie (Viktor Frankl) : comprendre, trouver une signification aide à supporter beaucoup de choses ; les convictions, et notamment religieuses servent de phare, de moteur qui permet de supporter et d'avancer Compassion Faire preuve d'empathie, comprendre ce qui nous relie,partager, aider les autres,faire preuve d'altruisme, être humain.
  23. 23. 23 ● AVUKA : la Résilience à la rescousse ● Diagnostic de Résilience ● Une Référence en matière de Résilience Organisationnelle ● Résilience : Une approche Globale ● L'étoile de résilience ● L'iceberg de résilience ● Modèle CRC : Crise – Résilience – Changement ● La Boîte à Outils ● Modèle CIRERO ● Stratégies de Résilience ... A LA RESILIENCE ORGANISATIONNELLE
  24. 24. 24 LA RESILIENCE A LA RESCOUSSE VUCA est un acronyme d'origine militaire pour désigner des situations confuses et perturbées, insaisissables, où règnent instabilité,ambiguïté, incertitude, et complexité. Le terme s'applique désormais à notre époque toute entière faite de changements incessants, de turbulences, d'instabilité, avec en plus une notion d'accélération : AVUCA, Accelerated Volatility Uncertainty Complexity Ambiguity. ''Une opportunité réside au sein de toute difficulté'', selon Albert EINSTEIN Et de fait, la résilience constatée chez les personnes les plus accablées et les plus meurtries, le ressort de communautés frappées de plein fouet, ou même d'organisations en crise et parfois moribondes permet de rendre justice au paradoxe de l'idéogramme Chinois qui représente à la fois Danger et Opportunité, un Risque et une Chance. Développer des capacités de résilience est dès lors fondamental et salvateur
  25. 25. 25 DIAGNOSTIC DE RESILIENCE Pour Daryl Conner la résilience c'est l'aptitude à ''absorber'' (comme des ondes de choc) de grandes quantités de changement, en s'adaptant toujours à son rythme sans se laisser distancer, tout en s'arrangeant pour minorer le niveau de perturbation sur son propre comportement et son fonctionnement. Dans Managing at the Speed of Change, Conner distingue 5 caractéristiques de résilience : Le fait d'être positif – déterminé et concentré sur son but – flexible et ouvert sur les diverses opportunités – organisé en adoptant une approche structurée – proactif en anticipant le changement et les crises. Le ''continuum de résilience'' allant de Low à High (niveaux mini-maxi), permet de distinguer 2 types de personnalité : ● Le Type D (Danger-oriented People),qui voit les choses sous le prisme du risque, du danger, qui redoute le changement et bloque sur les crises en les rendant insurmontables. ● Le Type O (Opportunity-oriented People), empreint d'assertivité, et d'une vision claire des choses de la vie,considérant les crises comme des périodes d'ajustement, et comptant sur ses ressources intérieures pour s'en sortir, tout en n'excluant pas la possibilité de demander de l'aide la cas échéant. Source : www.connerpartners.com/daryl-conner
  26. 26. ''Résilience organisationnelle – Rebondir face aux Turbulences'', de Guy Koninckx et Gilles Teneau (coll. Manager RH, De Boeck Ed.) est un ouvrage de référence faisant autorité, tant son approche est complète et opérationnelle : ''Toutes les organisations traversent des turbulences et des crises. Ces situations conduisent à des pertes de repères et de sens. Les identités ne sont pas épargnées. Dans de telles circonstances, comment rebondir ? Quels moyens mettre en œuvre pour favoriser la résilience, cette capacité à faire face à l’adversité ? Les auteurs présentent ici le cadre conceptuel de la résilience, différents modèles, une démarche opérationnelle et un ensemble d’outils appropriés. Le modèle CIRERO permet de positionner les organisations sur les trajectoires de résilience. Des stratégies particulières sont recommandées en fonction des situations de crise. Toute personne amenée à mettre en place des conditions favorables à l’émergence de la résilience trouvera, dans ce livre, un guide, une « boîte à outils » et une abondante source d’informations constituées par des retours d’expériences et des études de cas d’organisations amenées à affronter de sérieux bouleversements.'' * Source : http://superieur.deboeck.com/titres?id=29007_2_0 http://www.resilience-organisationnelle.com/17422/index.html Une Référence en Résilience Organisationnelle 26
  27. 27. 27 Résilience : une approche globale D'après Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, http://www.resilience-organisationnelle.com/17611.html Type de Crise Approche Globale Rebond Résilience Psychologique Gestion des conflits Bien être des personnes Résilience écologique Environnement de demain Résilience Economique Business Resilience Gestion Financière Résilience Ingénierie Fiabilité des Architectures Gestion de continuité Résilience Des systèmes Sécurité systèmes Gestion des erreurs Gestion des risques Résilience Des structures Entreprises,Assos Institutions, ONG Infrastructures Collectivités Mise en œuvre des Conditions de résilience Crise Collective Crise Individuelle Accidents Catastrophes naturelles Perturbations climatiques
  28. 28. 28 L’ Étoile de Résilience Les organisations, comme les individus qui la composent , rencontrent des turbulences (environnement), avec pour conséquences des changements, des bouleversements, des crises. Des sollicitations,des remises en questions sont adressées à l'identité de chacun, du collectif, et de l'organisation.Et quand l'identité est bousculée, elle entre en crise (crise d'identité personnelle, collective, organisationnelle), et une perte d'appartenance s'installe (on ne se reconnaît pas dans...). Au cours de cette période de turbulences un choix se présente : 1) se replier sur soi et laisser l’événement prendre toute la place 2) exploiter sa capacité de résilience pour l’affronter et saisir l’opportunité de rebondir. La démarche systémique présentée à travers ''le Pentagramme de l'Entreprise Résiliente'' (CIRERO) identifie 5 phases en interrelation ,elles-mêmes déclinées en 5 phases : ● Champ conceptuel (identités, crise, engagement, cycle de vie,résilience...) ● Champ opérationnel (choc, résistance, résilience 1 et 2...) ● Boîte à outils ( SRS, CRC, CIRERO, Toxic Handlers...) ● Stratégies (défensive, offensive, préventive, panoptique, thérapeutique) ● REX (retour d'expérience – ateliers études de cas) D'après Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. et http://www.resilience-organisationnelle.com/17611.html On voit bien ici la relation entre résilience individuelle et organisationnelle
  29. 29. 29 L’ Étoile de Résilience D'après Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. et http://www.resilience-organisationnelle.com/17611.html 55 Étude de cas Retour d'expérience 44 Défensive Offensive PréventivePanoptique Thérapeutique 33 SRS échelle stratégique de résilience Modèle CIRERO Modèle CRC Groupe codéveloppement Toxic Handler 22 Choc Résilience 1 Résilience 2 Processus RésistanceTemporalité Cycle de vie 11 Identité individuelle Identité organisationnelle CriseEngagement Résilience Management Stratégie Structure BoîteBoîte À outilsÀ outils ChampChamp ConceptuelConceptuel ChampChamp OpérationnelOpérationnel StratégieStratégie AtelierAtelier
  30. 30. 30 D'après Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. Iceberg de résilience Il existe diverses options (modes d'action) face à un événement déstabilisant : REACTION – ADAPTATION – CHANGEMENT - CREATION ● S'engloutir dans la réaction pure, c'est s'engluer dans le présent ● Interroger ses modèles mentaux et ses croyances ouvre un espace à la création, ce qui permet de se projeter dans le futur ● L'examen des variables et tendances présentes dans l'environnement permet d'évaluer les conséquences de certains comportements, et d'envisager les adaptations qui permettront de revenir à un équilibre ● L'étude des relations à l’œuvre dans le système (environnement, organisation) permet d'aborder structures et processus, et d'initier le changement externe interne Moyens mentaux (croyances) Structures ( relations dans le système) Tendances (variables) Événements Modes d'action face à un événement déstabilisant Présent Futur Réagir Adapter Créer Changer
  31. 31. 31 Modèle CRC : Crise Résilience Changement D'après Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. La résilience organisationnelle est la capacité d’un groupe à vivre et à se projeter malgré la survenance de chocs organisationnels déstabilisants. La résilience est une partie du changement d'où le Modèle Crise – Résilience – Changement présenté par la méthode, et qui représente en réalité la courbe de vie du flux ''changement'' : Sommet de la crise Au niveau individuel Sommet de la crise Au niveau organisationnel Rupture N°1 Rupture N°2 CRISE Changement Temps Résilience 1 Résilience 2 Choc Rebond Effondrement Rebond La résilience de type 1 exprime les aptitudes d’une personne à mobiliser les énergies nécessaires à retrouver un état d’équilibre antérieur au choc dans des limites acceptables. La perspective temps c’est le présent et le passé. La résilience de type 2 exprime les aptitudes d’une personne à mobiliser les énergies nécessaires à traverser la crise et à trouver un nouvel équilibre en rupture avec la situation antérieure. La perspective temps c’est le présent et le futur.
  32. 32. 32 La Boîte à Outils Source : Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. 33 SRS échelle stratégique de résilience Modèle CIRERO Modèle CRC Groupe codéveloppement Toxic Handler Le modèle SRS – Strategic Resiliency Scoring- est une mesure pour définir le niveau de résilience individuelle et organisationnelle, qui prend en considération : ● cinq critères : les émotions, le stress, l’empathie, l’efficacité, l’identité organisationnelle ● reliés à sept catégories : les pressions, les Les Toxic Handlers (autrement désigné ''porteurs de souffrance'') : ce sont les individus sur lesquels on peut compter en cas de crise dans l'organisation.Leurs spécificités leur permettent de repérer et de venir en aide à leurs collègues ''en souffrance''. Ils mettront leurs capacités de communication au service de ceux qui auront été les plus déstabilisés pendant la crise. Le Groupe de codéveloppement de la résilience Le groupe se compose de membres de l’organisation en vue de développer leurs capacités de résilience. Ce lieu de parole évolue sous la conduite d’un animateur et permet d’aborder les différentes situations déstabilisantes et traumatisantes de la pratique professionnelle. Il permet de multiplier les regards, de repérer différentes trajectoires pour affronter les chocs. Ce groupe de soutien constitue une communauté d’apprentissage. satisfactions, les changements, les croyances et valeurs, les capacités individuelles et sociales, les couches management stratégie et structure.
  33. 33. 33 Modèle CIRERO D'après Résilience Organisationnelle, G.Koninckx G.Teneau, Coll. Manager RH ,De Boeck Ed. Le Modèle CIRERO a été mis au point pour cartographier la forme de résilience présente dans l'organisation (différentes équipes) : effondrement, résilience 1 ou 2. Il tient compte de la ''triade'' : Structure – Stratégie – Management, et permet d'identifier les évolutions de l'organisation dans le temps (suivi et pilotage). 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Organisation Résiliente 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Organisation Fortement Résiliente Organisation Faiblement Résiliente Organisation Non Résiliente Avant Après Stratégie Structure Effondrement Résilience 1 Résilience 2 Protection, confiance, joie, participation, action collective Individualisme Rigidité Peur Perte de repères Perte de sens Ouverture, fluidité, transparenceFermeture,inadaptation, complexité, surprise
  34. 34. 34 STRATEGIES DE RESILIENCE http://www.resilience-organisationnelle.com/10506/10527.html?*session*id*key*=*session*id*val* La méthode définit 5 types de stratégie déclinées en 8 modèles de stratégie d'intervention : ● Préventive (avant/après crise) : stratégie proactive axée sur la gestion de la continuité et mise en place par des experts du changement. ● Offensive (idem) : stratégie réactive axée sur la gestion de crise. ● Défensive (pendant crise) : Stratégie protectrice privilégiant le maintien de l'entreprise et la gestion de crise ● Thérapeutique (pendant) : stratégie de construction évolutive des conditions de résilience axée sur la gouvernance. ● Panoptique (pendant) : stratégie de surveillance de la situation , axée sur le niveau individuel et la gestion des risques.
  35. 35. 35 ● Vidéographie ● Bibliographie REFERENCES : LES INCONTOURNABLES
  36. 36. Conférence de Boris Cyrulnik - "La mémoire traumatique" http://www.youtube.com/watch? v=rd13inJYbQk RESILIENCE Quelques VIDEOS Du management de la sécurité au management de la résilience - Eric Rigaud Mines Paristech http://www.foncsi.org/fr/publications/videothequ e/management-resilience-Rigaud/view Résilience Organisationnelle, Teneau & Deconinckx série complète - Modèle CRC @ http://www.youtube.com/watch? v=85QOcTkXABc Boris Cyrulnik: la résilience « la reprise d'un développement après un traumatisme » http://www.youtube.com/watch? v=3kugoEI0-JU "La honte, le poison de l'âme"- Facteur d'anti-résilience - Boris Cyrulnik http://www.youtube.com/watch? v=6oVDBRQ3v74
  37. 37. LES MUST BIBLIOGRAPHIQUES Nicolas Martin, Antoine Spire & François Vincent- Entretien avec Boris Cyrulnik Guy Koninckx GillesTeneau À Francine Un Merveilleux Malheur Les Vilains Petits Canards Mourir de Dire La Honte Rosette Poletti & Barbara Dobbs Daryl CONNER

×