CES 2015
Décryptage et revue de tendances
Avant-propos
Le Consumer Electronics Show 2015 s’est tenu du 6 au 9 janvier à Las Vegas.
Comme d’habitude, ce fut la Foir’...
Subtitle
Sommaire
1. La bataille des écosystèmes
2. Les objets connectés entre maturité et excès
3. L’automatisation de no...
La bataille des écosystèmes
La bataille des écosystèmes digitaux
Comme tout salon international consacré à l’électronique et au digital, le CES a conn...
La start-up continue d’accroitre son
écosystème en signant des partenariats
avec des constructeurs d’objets connectés.
Qui...
Spotify et Deezer à l’assaut de toujours plus de devices
La bataille fait rage pour le streaming musical. Philips va intég...
Google continue de s’étendre vers la musique
Après le Google Chromecast, cette clé USB qui permet
de diffuser photos, vidé...
Quel OS pour les ‘smart TV’ ?
Google aurait-il un nouveau concurrent ? Il
semblerait que le partenariat, autrefois floriss...
Shazam vers le retail
Pour en savoir plus : http://thenextweb.com/insider/2015/01/08/shazam-going-music-retailers-augmente...
Les objets connectés entre
maturité et excès
Les objets connectés entre maturité et excès
Tout, ou presque, a déjà été dit sur cette tendance technologique disruptive,...
Des wearables à la mode
Misfit collabore avec Swarovski pour créer deux bracelets
connectés et neuf accessoires associés à...
Un vélo connecté grâce à une pédale intelligente
Connected Cycle, start-up française, a conçu une pédale
intelligente avec...
Un capteur contre les douleurs dorsales
« Valedo » d’Hocoma est une paire de capteurs permettant de
renforcer les muscles ...
Surveiller ses fonctions cardiaques
Qardio a lancé trois objets, simple d’utilisation, dont le but et
d’aider les utilisat...
Une Activité Pop moins chère et plus autonome
Withings, startup française, revient avec un modèle plus
abordable de sa mon...
Les skis connectés
« Snowcookie » est un kit wearable composé de deux
capteurs à poser sur les skis afin de rendre l’expér...
Le snowboard connecté
La startup japonaise Cerevo a crée « XON SNOW-1 »,
un snowboard connecté.
Il est équipé de quatre ca...
Mais aussi…
SmartMat
Tapis de Yoga intelligent qui fait office
de coach. Plus d’infos :
http://bit.ly/1wlM8PF
Oku Skin Car...
Mais aussi…
OhMIBod
Sextoy connecté pouvant être
commandé à distance. Plus d’infos :
http://bit.ly/1treqoe
One Touch Watch...
Une bague pour tout contrôler
« Ring » de Logbar est un wearable en forme de bague
permettant de contrôler les appareils é...
Le jardinage connecté
Parrot, société française, a lancé « Pot » et « H2O », deux
objets de jardinage connecté.
Via l’appl...
Un distributeur de croquettes intelligent
« SmartFeeder » est un objet connecté permettant de
contrôler l’alimentation d’u...
IMAGE
Le verrou intelligent
« Smart Lock » d’August est un système de verrouillage de
porte intelligent. Il permet à l’uti...
Surveillance et reconnaissance faciale dans la maison
« Simplicam » est une caméra connectée au Wifi qui permet
de garder ...
Des caméras à 720°
Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/04/allie/
IC Real Tech lance trois caméras dont la ...
Un puce pour connecter les ampoules
Qualcomm et LIFX, entreprise qui crée des
ampoules connectées, se sont associés pour
f...
Mais aussi…
Symphonic Light – Sony
Ampoule connectée de Sony qui fait
aussi office de haut-parleur. Plus
d’infos : http://...
L’automatisation de notre
environnement
L’automatisation de notre environnement
Notre environnement s’automatise. Les objets qui nous entourent sont plus
intellig...
Mercedes a présenté la F015, son nouveau
concept-car. Une première pour le CES, où
l’automobile n’a jamais été aussi prése...
Ford a présenté son plan « Smart
Mobility », une série de 25 expériences à
travers le monde pour penser la voiture et
les ...
BMW a embarqué dans sa voiture une tablette
signée Samsung depuis laquelle l’utilisateur
peut contrôler différentes foncti...
Une smartwatch pour l’automobile
La montre connectée, née du partenariat entre LG et Audi, a
été aperçue au CES mais si el...
Un skateboard intelligent
Penser le futur de la voiture, en particulier dans un
environnement urbain, c’est aussi réfléchi...
Mais aussi…
BMW – Remote-control parking
system
BMW travaille sur un prototype de
voiture qui se gare toute seule, à l’aid...
Le dernier robot de Toshiba
Toshiba, en partenariat avec l’Université d’Osaka a
conçu un robot humanoïde femme nommé « Chi...
Un drone pour professionnels
« eXom » est le drone destiné au professionnel et créé
par SenseFly, société appartenant au g...
Des drones intelligents
Intel décline sa technologie « RealSense ». Grâce à
celle-ci, les drones, désormais intelligents, ...
La disruption visuelle
La disruption visuelle
Notre communication est de plus en plus visuelle, notamment sur le Web : l’iconographie y tient
une...
Les écrans se plient
Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/05/lg-g-flex-2-ces-2015/ ;
http://www.cnetfrance....
La 4K supplante la 3D
Historiquement, le CES a toujours été l’occasion pour les
constructeurs de présenter les dernières i...
Des appareils photos wearable
La populaire GoPro a fait des petits et le marché commence à
se diversifier, notamment avec ...
La selfie 3D
Scanify est un scanner qui peut numériser en 3D
des objets, un végétal, ou une partie du corps
comme le visag...
Un hologramme qui réagit au toucher
Intel a présenté un prototype de projection
holographique avec lequel l’utilisateur pe...
Samsung vers la réalité virtuelle
Samsung a annoncé le lancement de Milk VR – en plus de
Milk Music et Milk Vidéo –, une p...
Mais aussi…
Oculus Rift Crescent Bay
La dernière version du casque a fait
des progrès considérables pour éviter
le sentime...
Dans le stand de Géo Trouvetou
LE CES,
C’EST AUSSI DES
INVENTEURS FOUS…
Phonotonic
Pour en savoir plus : http://www.phonotonic.net/
Composer sa propre
musique en dansant
Rollkers
Pour en savoir plus : http://www.rollkers.com/
Des rollers qui
accélèrent la vitesse
de marche
Melomind – myBrain
Pour en savoir plus : http://www.lesnumeriques.com/objet-connecte/ces-2015-melomind-casque-anti-stress-...
SleepPhones
Pour en savoir plus : http://www.sleepphones.com/
Un bandeau qui aide
à trouver le sommeil
Mint – Breathometer
Pour en savoir plus : https://www.breathometer.com/
L’appareil qui vérifie
la qualité de l’haleine
Pour en savoir plus
Directeur Conseil
Pascal Malotti / pascal.malotti@valtech.fr
Planning Stratégique
Arthur Sotto / arthu...
Thank youThank you
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CES 2015 : Décryptage et tendances / Objets connectés

5 946 vues

Publié le

Valtech - Consumer Electronics Show 2015

Comme l’an dernier, les objets connectés ont été la star du CES. Mais cet engouement est-il justifié ? Peuvent-ils apporter une réelle utilité aux utilisateurs ou bien sont-ils condamnés à leur statut de gadget ?

Par ailleurs, la voiture du futur, la bataille pour les écosystèmes digitaux, les drones intelligents ou encore la disruption visuelle sont autant de tendances qui ont émergé du salon.

Découvrez le décryptage de Valtech pour y voir plus clair dans ce capharnaüm d’objets !

---
Pour en savoir plus

Directeur Conseil
Pascal Malotti / pascal.malotti@valtech.fr

Planning Stratégique
Arthur Sotto / arthur.sotto@valtech.fr
Sarah Fouque / sarah.fouque@valtech.com

Retrouvez-nous sur @Valtech_FR sur Twitter !
Et nos revues de tendances sur watf.fr

Publié dans : Marketing
0 commentaire
13 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 946
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 231
Actions
Partages
0
Téléchargements
251
Commentaires
0
J’aime
13
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CES 2015 : Décryptage et tendances / Objets connectés

  1. 1. CES 2015 Décryptage et revue de tendances
  2. 2. Avant-propos Le Consumer Electronics Show 2015 s’est tenu du 6 au 9 janvier à Las Vegas. Comme d’habitude, ce fut la Foir’Fouille de l’électronique avec la présentation d’une multitude d’objets et initiatives. Dans ces conditions, dur d’y voir clair. C’est l’objet de ce document : dégager quelques tendances – durables – marketing et digitales dans ce méli-mélo d’inventions. Nous avons mis l’accent sur l’innovation et l’expérience-client. C’est pourquoi nous avons choisi d’écarter les imprimantes 3D et les smartphones, qui au-delà d’une accumulation de nouveautés techniques, nous ont paru peu disruptifs comparé à la dernière édition. D’ailleurs, beaucoup d’observateurs présents sur place ont été déçus par le peu d’innovations, mais nos attentes ne sont-elles pas devenues trop élevées ? Le CES 2015 confirme l’engouement pour les objets connectés, l’ère de l’automatisation (voiture, drones, robot), les progrès techniques autour de l’image et de la visualisation d’information et surtout la terrible bataille pour le contrôle des écosystèmes digitaux… Bonne lecture !
  3. 3. Subtitle Sommaire 1. La bataille des écosystèmes 2. Les objets connectés entre maturité et excès 3. L’automatisation de notre environnement 4. La disruption visuelle 5. Dans le stand de Géo Trouvetou
  4. 4. La bataille des écosystèmes
  5. 5. La bataille des écosystèmes digitaux Comme tout salon international consacré à l’électronique et au digital, le CES a connu son lot d’annonces de partenariats stratégiques entre fabricants d’hardware, softwares et autres grands groupes. On ne saurait trop souligner l’importance de l’écosystème digital autour d’un objet/service. Ainsi, la faible part de marché du Windows Phone s’explique en partie par le peu d’applications disponibles sur le Windows Store. Et c’est un terrible cercle vicieux : peu de contenus, peu d’utilisateurs ; peu d’utilisateurs, peu de marques intéressées à développer leurs apps sur le Windows Store ; peu de contenus… Autre exemple : les Google Glass. Si elles ne sont pas officiellement enterrées, il semblerait que le fait que peu de développeurs soient enclins à produire des applications pour ces lunettes connectées, faute d’utilisateurs, explique en partie l’abandon progressif du projet… Comme nos objets sont et seront de plus en plus connectés, le choix du système d’exploitation joue et jouera un rôle majeur dans l’adoption par les utilisateurs. Alliances ou trahisons, chacun essaie de se rendre incontournable ou, au contraire, d’accrocher le bon wagon. La voiture, la télévision, les wearables… le paysage concurrentiel est encore grandement instable et incertain, mais en totale ébullition. Le monde de la musique en ligne, marché très lucratif, attire aussi toutes les convoitises et beaucoup s’y sont déjà plus ou moins cassés les dents récemment, comme Twitter. Cette édition 2015 du CES a confirmé la multiplication des partenariats entre fabricants d’hardware et services de streaming musical.
  6. 6. La start-up continue d’accroitre son écosystème en signant des partenariats avec des constructeurs d’objets connectés. Quinze nouvelles entreprises ont ainsi rejoint le programme « Works with Nest », lancé il y a quelques mois. Ces dernières vont intégrer les produits Nest dans leurs propres écosystèmes. C’est le cas par exemple de Philips (avec Hue, son ampoule connectée) ou encore de Lutron Electronics, entreprise spécialisée – entre autres – dans la domotique : désormais, les utilisateurs peuvent contrôler leurs thermostats Nest depuis l’application mobile Lutron. Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/05/nest-adds-15-more-companies-to-its-works-with-nest-program/ Nest au cœur de la domotique
  7. 7. Spotify et Deezer à l’assaut de toujours plus de devices La bataille fait rage pour le streaming musical. Philips va intégrer Spotify à ses haut-parleurs multi-pièces. Ce système permet à un utilisateur de transférer instantanément la lecture d’une playlist qu’il écoute sur n’importe quel autre haut-parleur chez lui. La piste reprend à l’endroit exact où l’utilisateur était, à la seconde près. Pratique lorsque l’on veut changer de pièce ou bien encore lorsqu’on arrive chez soi et qu’on écoutait la musique sur son smartphone (sur Spotify). Ce transfert se fait simplement en pressant un bouton, intégré aux haut-parleurs. Quant à Deezer, si l’entreprise n’a pas fait d’annonce fracassante au CES- même, elle a communiqué au même moment sur sa dernière acquisition, Muve Music, qui va renforcer sa présence sur le marché américain. Deezer sera aussi intégré au système BeoSound BeoSound Moment, un terminal audio sans fil, de B&O, présenté au dernier CES. Cet appareil est le « Nest » de la musique, il apprend des habitudes et goûts musicaux de l’utilisateur pour ensuite fonctionner de manière autonome. Rdio, un concurrent de Spotify, a lui signé nombre d’accords : le service de streaming musical équipera Jaguar, Land Rover et mySpin (dashboard pour automobile produit par Bosch) mais sera aussi intégré à certains produits domotiques de DTS, Google et LG Electronics. Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/05/philips-announces-multi-room-speakers-that-connect-to-spotify/ ; http://techcrunch.com/2015/01/06/rdio-inks-google-lg-dts-hisense-deals-to-extend-its-music-into-more-home- devices/ ;http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/09/deezer-continue-son-offensive-americaine_4552794_3234.html ; http://thenextweb.com/insider/2015/01/07/hands-bang-olufsens-two-faced-beosound-moment-like-nest- music/
  8. 8. Google continue de s’étendre vers la musique Après le Google Chromecast, cette clé USB qui permet de diffuser photos, vidéos et musique sur une télévision depuis un smartphone ou une tablette, Google se lance dans la diffusion audio vers des enceintes sans fil. Google Cast for audio, similaire à AirPlay, permet de diffuser de la musique sur un haut-parleur compatible, depuis iOS, Android ou encore une application Web. Du côté constructeurs, Sony, LG et Denon auront des produits compatibles. Et Google Cast for audio fonctionne aussi aussi Google Play Music, Deezer, Pandora, Rdio, TuneIn, iHeartRadio et d’autres. En revanche, Spotify a annoncé que sa plateforme ne fonctionnera pas avec le service de Google. Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/05/google-cast-for-audio/
  9. 9. Quel OS pour les ‘smart TV’ ? Google aurait-il un nouveau concurrent ? Il semblerait que le partenariat, autrefois florissant, entre Samsung et Google ne soit plus qu’une histoire lointaine : après avoir développé Tizen l’an dernier pour équiper ses objets connectés (au lieu d’Android Wear), l’entreprise coréenne veut étendre son OS maison à sa flotte de télévisions, au détriment de son équivalent Google, Android TV. Avant de lancer Tizen sur ses propres smartphones ? À l’inverse, d’autres fabricants ont choisi de faire confiance à Google, comme Sharp, Philips et Sony, dont les télévisions 4K Bravia seront équipées d’Android TV. Pour en savoir plus : http://thenextweb.com/gadgets/2015/01/05/samsungs-2015-smart-tvs-will-powered-tizen/ ; http://techcrunch.com/2015/01/06/android-tv-ces/
  10. 10. Shazam vers le retail Pour en savoir plus : http://thenextweb.com/insider/2015/01/08/shazam-going-music-retailers-augmented-reality-wearable-integration/ Shazam cherche à s’étendre hors du monde de la musique. Lors du CES, son PDG a donné quelques détails sur la stratégie de l’app mobile. Il veut s’attaquer au monde du retail, notamment à travers la publicité. Ainsi, l’utilisateur aurait la possibilité de « shazamer visuellement » certains éléments dans des magasins physiques partenaires, afin d’obtenir des promotions sur un produit. La future version de l’app permettrait aussi de scanner des publicités print et de vivre une expérience sur son mobile. Ainsi, durant le CES, son PDG a fait la démonstration avec une pub papier Jaguar qu’il a scannée. L’app proposait alors une expérience 3D sur mobile : l’utilisateur n’avait qu’à déplacer son smartphone pour voir l’intérieur de l’habitacle de la voiture, comme s’il y était. Grâce à son nombre astronomique d’utilisateurs, Shazam a l’avantage de pouvoir développer des produits attractifs pour des marques en recherche d’audience. Enfin, la start-up voudrait intégrer son app aux wearables, afin que les utilisateurs puissent l’utiliser sans sortir leurs smartphones de leurs poches.
  11. 11. Les objets connectés entre maturité et excès
  12. 12. Les objets connectés entre maturité et excès Tout, ou presque, a déjà été dit sur cette tendance technologique disruptive, dont les bénéfices sont multiples : • Faciliter les échanges entre un consommateur et une marque, entre un utilisateur et son environnement, notamment les autres objets intelligents qui l’entourent • Libérer de certaines tâches rébarbatives • Favoriser l’apprentissage de l’utilisateur, notamment grâce au Quantified-Self Et comme l’an dernier, les objets connectés ont été la star du CES. L’effet de surprise est néanmoins passé et le regard est plus critique sur les nouveautés. En effet, le doute demeure quant à leur réelle utilité. Un enjeu stratégique sera de dépasser ce statut de gadget pour être adopté par les utilisateurs. Deux domaines, que nous avons choisi d’étudier, se dégagent particulièrement cette année : la domotique d’une part, la santé/bien-être et sport de l’autre. Grâce à quelques fonctionnalités en plus ou bien un écosystème digital renforcé, nombre d’objets – pour certains déjà présents en 2014 – ont véritablement gagné en maturité. Tout cela nous porte à croire que ces deux domaines trouveront leurs audiences respectives dans les années à venir ! Bien sûr, le CES comptait son lot d’objets WTF, qui font aussi le charme du salon ! Enfin, chaque grand constructeur ou presque a désormais sa montre connectée, voire plusieurs : prix, durée de la batterie ou encore aspect fashion, chacun essaie de trouver le bon positionnement pour se démarquer de la – féroce – concurrence. Avant qu’elle soit balayée par l’Apple Watch ?
  13. 13. Des wearables à la mode Misfit collabore avec Swarovski pour créer deux bracelets connectés et neuf accessoires associés à l’esthétique très fashion, la Swarovski Shine Collection. Le premier produit, en cristal limpide, propose toutes les fonctions classiques d’un bracelet connecté : suivi d’activité, du sommeil, contrôle du poids, etc. L’originalité du second bracelet, en cristal violet, réside dans sa batterie qui fonctionne à l’énergie solaire et affiche une autonomie de 6 mois. Les deux bracelets sont waterproof et, grâce à des accessoires, sont convertibles en collier et autres bracelets originaux. Les produits seront en vente sur les sites de chaque marque à partir de février ainsi que dans certains points de vente aux Etats-Unis, à Hong Kong et en Chine. Trois packs seront disponibles avec deux accessoires inclus allant de 169,99$ à 249,99$. Les accessoires seront également vendus individuellement de 69$ à 149$. Pour en savoir plus : http://mashable.com/2015/01/05/misfit-swarovski-shine-fitness-trackers/ http://misfit.com
  14. 14. Un vélo connecté grâce à une pédale intelligente Connected Cycle, start-up française, a conçu une pédale intelligente avec deux principales fonctions : recueillir des données sur les performances et prévenir les vols. Pour la première, la pédale équipée d’un GPS et connectée au Cloud enregistre les trajets, le nombre de kilomètres parcourus et le nombre de calories éliminées. Pour la seconde, c’est grâce à l’application mobile que le propriétaire est alerté du déplacement de son vélo et peut suivre son trajet en temps réel. « The smart pedal » est totalement autonome, pas de batterie à recharger, elle possède sa propre connexion Internet. Elle ne peut être retirée du vélo que par son propriétaire. On peut d’ores et déjà imaginer l’utilité d’un tel objet pour la gestion de flottes par une entreprise de location de vélos ou pour un acteur comme Velib. Pour en savoir plus : http://connectedcycle.com http://techcrunch.com/2015/01/04/connected-cycles-smart-pedal-prevents-theft-provides-analytics-about-your-ride/
  15. 15. Un capteur contre les douleurs dorsales « Valedo » d’Hocoma est une paire de capteurs permettant de renforcer les muscles impliqués dans les douleurs dorsales. Il est développé par Hocoma, entreprise suisse spécialisée dans les technologies médicales. Le premier capteur est placé sur le torse, le second en bas du dos à l’aide d’une simple bande adhésive. « Valedo » se différencie ici de ses concurrents, nombreux à proposer des ceintures plus contraignantes à porter. L’application « Valedo », disponible sur iPhone et iPad, propose ensuite 45 exercices praticables assis, debout ou couché. L’utilisateur évolue dans un jeu-vidéo à travers plusieurs niveaux et collecte des étoiles, reflets de ses performances et de son assiduité. Les premiers résultats apparaissent au bout de deux semaines après trois séries de 10-15 min d’exercice hebdomadaire. Disponible uniquement en Suisse, Allemagne, Autriche et aux Etats-Unis au prix de 299€. Pour en savoir plus : http://www.valedotherapy.com http://techcrunch.com/2015/01/04/the-valedo-helps-you-train-back-pain-away/
  16. 16. Surveiller ses fonctions cardiaques Qardio a lancé trois objets, simple d’utilisation, dont le but et d’aider les utilisateurs à surveiller leur santé. Ils sont tous reliés par Wifi à une app mobile spécifique. Qardioarm est un brassard qui mesure la pression artérielle et la fréquence cardiaque. En cas d’anomalie, l’application avertit l’utilisateur. Qardioarm est déjà disponible pour 100$. Qardiobase est une balance qui calcule l’IMC, mesure les quantités de graisses, muscles, eau ainsi que la masse osseuse. Pour rester positif, un smiley indique si l’utilisateur est sur la bonne voie sans donner les chiffres. Qardiobase sera commercialisé au printemps pour 149$. Enfin Qardiocore est un électrocardiogramme. Pas de patchs et de grosse machine mais un simple objet à s’attacher autour du torse. L’application peut entrer en contact avec des médecins en cas de danger. Qardiocore mesure également la température, le niveau de stress et réalise un suivi d’activité. Qardiocore sera commercialisé au printemps pour 449$. Pour en savoir plus : http://9to5mac.com/2015/01/05/9to5macs-ces-2015-sponsor-qardio-offers-first-look-at-its-new-iphone-connected-health-sensors/ https://www.getqardio.com
  17. 17. Une Activité Pop moins chère et plus autonome Withings, startup française, revient avec un modèle plus abordable de sa montre « Activité » commercialisée à 390€. « Activité Pop » est désormais fabriquée en Chine avec des matières moins nobles mais l’esthétique reste la même. La montre, avec ses deux cadrans, permet de suivre l’activité de son utilisateur afin qu’il puisse adapter son mode de vie en conséquence : analyse du sommeil, suivi de pas, de course, de natation.. Toutes les données sont visibles sur l’application, disponible seulement sur iOS, sur laquelle l’utilisateur peut également défier ses amis. « Activité Pop » intègre une alarme silencieuse, une connexion Bluetooth, elle est étanche jusqu’à -30 mètres et affiche une autonomie de 8 mois. La montre est disponible en 3 coloris : noir, bleu, beige pour 149,95€. Pour en savoir plus : http://www.withings.com/fr/withings-activite-pop.html
  18. 18. Les skis connectés « Snowcookie » est un kit wearable composé de deux capteurs à poser sur les skis afin de rendre l’expérience intelligente. L’utilisateur doit positionner son iPhone sur sa poitrine, dans une poche frontale par exemple. Il est développé par l’entreprise du même nom. L’application va analyser la position du corps et jouer le rôle de coach en donnant des directives au skieur dans ses écouteurs. Pour les skieurs au niveau plus avancé, un rapport détaillé de l’activité est disponible sur l’app après la session de ski. L’application gère également la fatigue et recommande à l’utilisateur de faire des breaks. Elle détecte également les chutes et peut prévenir les secours. L’autonomie des capteurs est d’une journée. La version 1 de « Snowcookie » sera disponible à l’hiver 2015/2016 Pour en savoir plus : http://iq.intel.fr/make-it-wearable-snowcookie/ http://snowcookie.eu
  19. 19. Le snowboard connecté La startup japonaise Cerevo a crée « XON SNOW-1 », un snowboard connecté. Il est équipé de quatre capteurs sur chaque fixation qui mesurent les appuis et deux capteurs de torsion collés sur la planche pour mesurer la pression exercée sur celle-ci. Deux LED disposés sur les fixations permettent de signaler un mauvais appui en temps réel. Via Bluetooth, les données enregistrées sont transmises à une app et disponibles après la descente. Si une personne filme l’utilisateur les données apparaissent en surimpression de la vidéo. L’application mobile délivre également des conseils. La planche connectée sera disponible à l’automne 2015 pour un prix compris entre 400$ et 600$. Pour en savoir plus : https://xon.cerevo.com/en/
  20. 20. Mais aussi… SmartMat Tapis de Yoga intelligent qui fait office de coach. Plus d’infos : http://bit.ly/1wlM8PF Oku Skin Care Sensor - Oku Capteur connecté analysant la peau et délivrant des conseils pour son soin. Peut prévenir l’apparition d’imperfections. Plus d’infos : http://bit.ly/1x4njqy Quitbit Briquet intelligent qui aide l’utilisateur à arrêter de fumer. Plus d’infos : http://bit.ly/1nYjXCC FITGuard – Force Impact Tecnologies Dentier connecté qui détecte chez les sportifs les commotions cérébrales. Plus d’infos : http://bit.ly/1E2rYhl Zik Sport - Parrot Casque Bluetooth combiné à un tracker d’activité. Zik Sport possède les mêmes caractéristiques que l’on retrouve habituellement chez une montre connectée. Plus d’infos : http://bit.ly/1w1jbGc Zensorium - Being Bracelet connecté Zensorium se base sur des indicateurs comme le rythme cardiaque, la pression artérielle pour tracker les humeurs. Plus d’infos http://bit.ly/1ytZMVe
  21. 21. Mais aussi… OhMIBod Sextoy connecté pouvant être commandé à distance. Plus d’infos : http://bit.ly/1treqoe One Touch Watch - Alcatel Montre connectée d’Alcatel compatible Android et iOS. Plus d’infos : http://bit.ly/1ATe4x6 SmartWatch 3 - Samsung La montre connectée de Samsung dotée d’un bracelet en acier et métal design. Plus d’infos : http://bit.ly/1ATbxmo Vibe Band VB10 - Lenovo Bracelet connecté de Lenovo avec un écran e-ink et une autonomie de 7 jours. Plus d’infos : http://bit.ly/1sBC2MV OfficeIQ – Humanscale X Tome Bureau intelligent optimisant les positions de l’utilisateur sur le poste de travail. Plus d’infos : http://bit.ly/1nWrPmb Goldkey – Secure Communicator Goldkey sort une montre intelligente, hyper sécurisée et fonctionnant sans smartphone. Plus d’infos : http://cnet.co/1yd4jKc
  22. 22. Une bague pour tout contrôler « Ring » de Logbar est un wearable en forme de bague permettant de contrôler les appareils électroniques d’un simple mouvement de doigt. La technologie est développée par Logbar, startup japonaise. L’utilisateur doit d’abord associer sur l’application des gestes à des actions : éteindre la lumière en dessinant une ampoule, augmenter le volume en dessinant un haut parleur, etc. Les actions réalisables sont multiples : envoyer un SMS, allumer la télé, effectuer des achats… En comparaison avec d’autres wearable, « Ring » est d’une esthétique assez plaisante. Il faut également noter que s’approprier la technologie demande un peu d’entrainement. « Ring » est commercialisé pour 269$ et un « Ring Hub » permettant de contrôler plusieurs objets à la fois (éteindre toutes les lumières par exemple) sera disponible à partir de mars pour 70$. Pour en savoir plus : http://logbar.jp/ring/en/ http://techcrunch.com/2015/01/04/the-ring-is-real/
  23. 23. Le jardinage connecté Parrot, société française, a lancé « Pot » et « H2O », deux objets de jardinage connecté. Via l’application, l’utilisateur sélectionne sa plante au sein d’une base de données de plus de 7 000 espèces. Les capteurs des objets mesurent toutes les 15 minutes quatre indicateurs : la luminosité, la température, l’humidité et les engrais. Sur cette base, « Pot » ou « H2O » vont arroser la plante en fonction de ses besoins. Connectés au Cloud, l’utilisateur peut suivre les données enregistrées et ainsi surveiller sa plante. La différence entre les deux objets réside dans le format. « Pot » est un véritable pot robotisé contenant 2,5L d’eau et 2L de terre ; « H2O » est un petit objet en forme d’entonnoir à glisser dans son propre pot après y avoir fixé une bouteille plastique remplie d’eau. Pour « Pot », Parrot annonce une autonomie d’arrosage d’environ un mois. Passé ce délai, le pot passe en mode conservation et rationnalise l’eau afin de garder la plante en vie. Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/04/the-parrot-pot-and-h2o-give-you-a-robotic-green-thumb/
  24. 24. Un distributeur de croquettes intelligent « SmartFeeder » est un objet connecté permettant de contrôler l’alimentation d’un animal de compagnie. Le distributeur de croquettes permet de nourrir le chien ou le chat même si le maître n’est pas à la maison. « SmartFeeder » joue aussi un rôle de nutritionniste. Il décide de quand donner à manger, de la taille des portions et conseille l’utilisateur sur le choix de la nourriture. Enfin, l’application mobile alerte le propriétaire quand l’animal a été nourri et lui indique combien de calories il a emmagasiné. Elle réalise un inventaire de la nourriture restante et peut même en commander au supermarché. A noter que « SmartFeeder » ne peut gérer qu’un seul animal par foyer. Il est disponible pour 199$. Pour en savoir plus : http://www.petnet.io
  25. 25. IMAGE Le verrou intelligent « Smart Lock » d’August est un système de verrouillage de porte intelligent. Il permet à l’utilisateur d’ouvrir et de fermer sa porte sans avoir besoin de clé. Il est également possible de décider de qui à accès au domicile et quand. Par exemple, l’utilisateur peut donner accès 2h à sa femme de ménage, ou donner accès à tout ses amis lors d’une fête. Il est possible de suivre sur l’app les entrées et les sorties, permettant ainsi d’être prévenu en cas de cambriolage. Le système « Autolock » détecte l’arrivée de l’utilisateur et lui ouvre la porte à son approche et le système « Everlock » ferme la porte après son départ. Fonctionnant par Bluetooth, August a enrichi le « Smart Lock » du « August Smart Connect » lui donnant un accès Wifi et permettant donc au « Smart Lock » d’être contrôlé à distance. « August Smart Lock » fonctionne avec des piles classiques et avertit l’utilisateur lorsque celles ci commencent à faiblir. « August Smart Lock » sera vendu au prix de 250$ et « August Connect » au prix de 50$ à partir de mi février. Pour en savoir plus : http://august.com http://techcrunch.com/2015/01/07/august-connect/
  26. 26. Surveillance et reconnaissance faciale dans la maison « Simplicam » est une caméra connectée au Wifi qui permet de garder un œil sur ce qu’il se passe à son domicile. Intégrant la reconnaissance faciale, la caméra alerte l’utilisateur sur l’app lorsqu’un inconnu est dans la maison. Il est possible d’indiquer à la caméra de se désactiver automatiquement lorsqu’elle détecte le visage de l’utilisateur. Depuis l’app, l’utilisateur peut également communiquer avec les personnes présentes au domicile. A noter également que la caméra se branche sur secteur et qu’elle possède une vision nocturne. Un système d’enregistrement permet de visualiser les dernières 24h et de sauvegarder jusqu’à 1h de vidéo dans le Cloud. Cette période est extensible jusqu’à 21 jours d’enregistrement pour un départ en vacances par exemple. « Simplicam » est disponible avec plusieurs formules intégrant plus ou moins d’options. La formule la plus basique est à 150€. Pour en savoir plus : http://www.simplicam.com
  27. 27. Des caméras à 720° Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/04/allie/ IC Real Tech lance trois caméras dont la particularité est d’intégrer deux caméras 360° de 13 megapixels permettant à l’utilisateur de regarder partout. Les trois caméras possèdent un zoom 8X, une connexion par Wifi ou câble qui donne la possibilité de suivre sur mobile l’enregistrement et d’orienter l’angle de vue de la caméra via ce dernier. Deux heures de séquence peuvent être enregistrées sur une carte SD interne et bien plus sur le Cloud. Comme utilisation, on peut imaginer faire des films familiaux, des films de soirées, des photographies originales ou encore des usages similaires à la GoPro. IC Real Tech annonce pour 2016 travailler sur une caméra dédiée au sport. « Allie Pro » disponible à partir de mars pour 3 000$ intègre une lentille haut de gamme ; « Allie Home » présente un design élégant ; « Allie Play », destiné à la chambre d’enfant est plus colorée. Ces deux dernières seront disponibles plus tard pour moins de 500$.
  28. 28. Un puce pour connecter les ampoules Qualcomm et LIFX, entreprise qui crée des ampoules connectées, se sont associés pour fabriquer une puce et un software permettant de connecter et rendre intelligente une ampoule. Ce système « plug and play » lève donc certaines barrières technologiques pour des entreprises qui voudraient se lancer dans l’aventure de l’Internet des objets et notamment des ampoules connectées. De plus, la puce et le software sont compatibles avec le système AllJoyn, qui permet de connecter des objets entre eux. Ainsi, l’ampoule peut communiquer avec d’autres appareils domotiques. Pour en savoir plus : http://thenextweb.com/gadgets/2015/01/05/qualcomm-announces-partnership-lifx-turnkey-wi-fi-lightbulbs-third-parties/
  29. 29. Mais aussi… Symphonic Light – Sony Ampoule connectée de Sony qui fait aussi office de haut-parleur. Plus d’infos : http://bit.ly/1sC8bUv WeMo - Belkin Une série d’objets connectés crées par Belkin pour la sécurité de la maison : un capteur de presse, un capteur d’ouverture de porte, un badge et une alarme. Plus d’infos : http://bit.ly/1BvIIhv Wifikettle - Smarter Bouilloire intelligente pour faire bouillir de l’eau à distance. Plus d’infos : http://bit.ly/1E3ayBk
  30. 30. L’automatisation de notre environnement
  31. 31. L’automatisation de notre environnement Notre environnement s’automatise. Les objets qui nous entourent sont plus intelligents et deviennent autonomes. Tout comme la révolution industrielle et l’invention de l’électricité, cette « révolution technologique » nous libère de certaines tâches qui nous étaient autrefois dévolues. La voiture autonome n’est plus une chimère, les robots sont encore plus performants (et encore plus humains par leur apparence) et les drones deviennent intelligents. Les voitures connectées intègrent aussi les écosystèmes digitaux et n’échappent pas à la concurrence sur le choix des systèmes d’exploitation. Elles doivent aussi s’intégrer dans une réflexion plus globale sur les enjeux de la mobilité, entre urbanisation croissante et développement durable. Cette évolution posera de nombreuses questions, en particulier éthiques, dans quelques années : par exemple, en cas d’accident de la route avec une voiture autonome, qui est responsable ? Le propriétaire de l’automobile ou le développeur du code ? Une série de questions qui préoccupe peu pour le moment la Silicon Valley…
  32. 32. Mercedes a présenté la F015, son nouveau concept-car. Une première pour le CES, où l’automobile n’a jamais été aussi présente. Cette voiture concentre nombre d’innovations techniques technologiques actuelles : matériaux légers mais solide, moteur hybride, connectivité… Elle serait aussi autonome et ne nécessite pas de conducteur pour avancer. Cela a un impact sur le design de l’habitacle, rempli d’écrans : les sièges avant peuvent ainsi se retourner afin de faire face à ceux des passagers arrière. Le concept-car de Mercedes Pour en savoir plus : http://www.lesnumeriques.com/divers/ces-2015-f015-vehicule-futur-selon-mercedes-n38469.html
  33. 33. Ford a présenté son plan « Smart Mobility », une série de 25 expériences à travers le monde pour penser la voiture et les déplacements de demain. Sont testés des projets autour des self-driving cars (une réalité dans moins de 5 ans selon le CTO), de la data, de l’auto-partage, de l’assurance à la carte… Ford motive son plan par l’existence de 4 tendances profondes, qui ont un impact sur la mobilité : l’urbanisation, la croissance de la classe moyenne, la qualité de l’air et les changements de comportements des consommateurs. Penser l’avenir de la mobilité Pour en savoir plus : http://www.atelier.net/trends/articles/big-data-mobilite-intelligente-objectif-2015-constructeurs-automobiles_433015
  34. 34. BMW a embarqué dans sa voiture une tablette signée Samsung depuis laquelle l’utilisateur peut contrôler différentes fonctions comme ajuster son siège, changer la température, la station de radio ou la musique. En plus de ce dispositif, iDrive intègre sur le tableau de bord un écran tactile et fixe une caméra sur le toit de la voiture. Cette dernière détecte certains mouvements du conducteur lui permettent de réaliser grâce à des gestures quelques tâches comme changer le volume, mettre de la musique ou l’éteindre et prendre un appel ou le rejeter. Le nombre d’actions est volontairement limité pour limiter les risques d’accident. Des gestures pour commander sa voiture Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/06/bmw-gesture-controls/
  35. 35. Une smartwatch pour l’automobile La montre connectée, née du partenariat entre LG et Audi, a été aperçue au CES mais si elle n’était pas présentée officiellement. Celle-ci possède des qualités esthétiques indéniables : des finitions métal, un bracelet en cuir et un écran en cristal de saphir. La montre est waterproof. Elle dispose de trois boutons physiques, le bouton central servant à faire apparaître les applications comme la numérotation, la messagerie, la musique, le calendrier, et l’accès au service « LG Health W ». L’application « Audi » permet de contrôler certaines fonctionnalités de la voiture comme l’ouverture ou encore le démarrage grâce à la technologie NFC. Enfin, il faut noter que c’est la première montre connectée à tourner sous Open WebOS. Pas de date précise annoncée mais une sortie prévue en 2016. Pour en savoir plus : http://mashable.com/2015/01/06/audi-smartwatch/
  36. 36. Un skateboard intelligent Penser le futur de la voiture, en particulier dans un environnement urbain, c’est aussi réfléchir à des moyens alternatifs à l’automobile, de moins en moins la bienvenue en ville. « Onewheel » est un skateboard intelligent auto-équilibré équipé d’un système gyroscopique de stabilisation et de capteurs. Il est développé par l’entreprise du même nom. « Onewheel » aide l’utilisateur à conserver l’équilibre tout en lui permettant de contrôler la planche grâce aux mouvements de son corps. Le skateboard est équipé d’une batterie lithium rechargeable en 1h et d’un petit moteur électrique permettant de rouler à une vitesse de 20km/h. Il suffit alors de se pencher en avant pour accélérer et de s’appuyer sur ses talons pour ralentir. L’app mobile associée permet de choisir différents modes de conduite ou encore de limiter la vitesse. « Onewheel » est déjà disponible pour 1 500$. Pour en savoir plus : http://rideonewheel.com
  37. 37. Mais aussi… BMW – Remote-control parking system BMW travaille sur un prototype de voiture qui se gare toute seule, à l’aide d’une smartwatch. Plus d’infos : http://on.mash.to/1AfMXwU Google – Android Auto Après les smartphones et la télévision, Google décline Android pour la voiture. Plus d’infos : http://on.mash.to/1sFu5FN Ford – Sync 3 Ford présente la nouvelle version de Sync, son système à commande vocale. Plus d’infos : http://on.mash.to/15oeFvF
  38. 38. Le dernier robot de Toshiba Toshiba, en partenariat avec l’Université d’Osaka a conçu un robot humanoïde femme nommé « Chihira Aico ». Dotée de 43 actionneurs sur son corps, 15 d’entre eux sont dédiés à son visage, la rendant particulièrement expressive. Conçue pour converser et traduire vers la langue des signes, elle parle pour l’instant anglais et japonais et peut poser et répondre à des questions basiques. Selon Toshiba, elle pourrait, à terme, travailler comme hôtesse d’accueil, avec les personnes âgées ou dans le tourisme en tant que traductrice. Le défi annoncé du géant japonais est de faire de « Chihira Aico » l’hôtesse officielle des JO de 2020. D’ici là, les objectifs sont donc de lui apprendre à parler un maximum de langues, de lui donner un minimum d’intelligence artificielle pour pouvoir interagir et lui donner la capacité de se déplacer. Pour en savoir plus : http://www.japantimes.co.jp/news/2015/01/11/business/tech/human-side-robots-shown-las-vegas-electronics-show/#.VLfa0b4U22w
  39. 39. Un drone pour professionnels « eXom » est le drone destiné au professionnel et créé par SenseFly, société appartenant au groupe Parrot. Il vise plus spécifiquement le secteur agricole. « eXom » est équipé d’une caméra « Tripleview » très haute définition qui permet de visualiser et d’enregistrer des images Haute Résolution ou des vidéos HD. Cinq capteurs à ultrasons disposés sur les cotés du drone lui éviter les accidents. Mais, si cela devait arriver, la cage en fibre de carbone absorbe les chocs. Deux modes de vols sont disponibles : « l’Interactive Screen Fly » permet un pilotage en temps réel alors que le mode « autonome » nécessite moins d’actions de la part de l’utilisateur. A terme, «SenseFly » souhaite faire évoluer son drone vers une parfaite autonomie. Pour en savoir plus : https://www.sensefly.com/drones/exom.html/
  40. 40. Des drones intelligents Intel décline sa technologie « RealSense ». Grâce à celle-ci, les drones, désormais intelligents, peuvent éviter, de façon autonome, d’entrer en collision avec les hommes et les objets. Pour cela, ils créent dans leur système une carte 3D qui prend en compte les éléments de l’environnement. Deux démonstrations ont illustré la technologie. D’abord durant un « Drone Ping Pong », les utilisateurs se renvoyaient un drone qui cherchait à les éviter. Ensuite, en enfermant un drone dans une pièce remplie d’obstacles, celui-ci a réussi à comprendre que la seule issue était la porte et a donc attendu que quelqu’un lui ouvre. Enfin, le drone crée par « Nixie », gagnant du concours « Make It Wearable » d’Intel , s’est élancé du poignet de son utilisateur pour le prendre en photo et revenir se poser tout seul sur son poignet. Pour en savoir plus : http://tech.firstpost.com/news-analysis/ces-2015-intel-builds-smarter-drones-with-realsense-248602.html
  41. 41. La disruption visuelle
  42. 42. La disruption visuelle Notre communication est de plus en plus visuelle, notamment sur le Web : l’iconographie y tient une place prépondérante. L’explosion du selfie et de l’usage d’emoticones/emoji ou encore le succès de réseaux sociaux comme Instagram et Snapchat témoignent de cet engouement pour l’image et le symbole. Au-delà du progrès technique des écrans et moniteurs qui nous entourent (incurvés, oled, 4K), l’innovation se concentre aussi sur de nouveaux devices, de nouvelles plateformes, de nouveaux « canaux de consommation de l’image » : appareils photos plus performants, images holographiques, numérisation en 3D… Les prochains mois vont probablement être marqués par le progrès de la réalité virtuelle : Oculus présente des modèles de plus en plus matures, et d’autres constructeurs proposent leurs propres produits. En revanche, un doute demeure quand aux lunettes connectées, projet porté jusqu’ici par Google mais qui traverse aujourd’hui une zone de turbulences… Le salut des Glass passera par une commercialisation BtoB. Une utilisation par le consommateur final paraît très hypothétique. De plus, la fabrication de ces objets disruptifs, en particulier connectés, imposent la création de nouvelles interfaces : il faut à la fois tirer profit des avantages offerts et surmonter les freins techniques imposés par le device, créer de nouveaux codes de communication pour l’utilisateur. Comme ce qui a été fait ces dernières années pour le mobile.
  43. 43. Les écrans se plient Pour en savoir plus : http://techcrunch.com/2015/01/05/lg-g-flex-2-ces-2015/ ; http://www.cnetfrance.fr/news/ces-2015-samsung-ativ-one-7-curved-un-pc-a-ecran-incurve-39812105.htm LG va sortir la seconde mouture de son smartphone incurvé, le LG G Flex 2. Alors que la première version avait quelque peu déçue car la définition de l’écran était faible par rapport à la concurrence, la firme coréenne annonce avoir fait des efforts tant en design qu’en performance. À la lecture de ses caractéristiques techniques, assez semblables au reste du marché, le LG G Flex 2 ne se singularise qu’avec ce fameux écran incurvé, censé limiter les risques de casse de l’appareil en cas de chute. Samsung s’intéresse aussi aux écrans incurvés. D’après quelques rumeurs, certains smartphones du géant coréen, comme le futur Note 5, seront eux aussi flexibles. Ce qui est sûr, c’est que plusieurs TV et ordinateurs estampillés Samsung auront un écran incurvé, comme l’Ativ One 7 Curved, présenté au CES. Selon le fabricant, le moniteur de cet ordinateur permettra d’obtenir des angles de vision plus importants qu’avec un écran plat. Gadget ou vraie tendance design et ergonomique ? L’écran incurvé a pour l’instant du mal à convaincre les observateurs, en particulier sur un smartphone…
  44. 44. La 4K supplante la 3D Historiquement, le CES a toujours été l’occasion pour les constructeurs de présenter les dernières innovations en matière de télévision. La présente édition n’a pas échappé à la règle. Une tendance globale se dégage : la progression de la TV à la fois « smart » et 4K. Tous les fabricants ont annoncé des modèles aux écrans – parfois incurvés – dont l’image sera plus lumineuse, avec une gamme de couleurs plus large et des contrastes encore plus saisissants. L’éphémère TV 3D a été abandonnée. Néanmoins, les « sources » de 4K sont encore limitées aux services de streaming sur Internet, comme Netflix, Amazon ou encore Youtube. Pour l’aspect « smart », plusieurs systèmes d’exploitations sont en compétition : Android TV (Philips, Sony…) de Google, FireFox OS (Panasonic) mais aussi des OS « maisons » comme Tizen de Samsung ou encore WebOS 2.0 de LG. Pour en savoir plus : http://www.01net.com/editorial/640720/televiseurs-7-choses-a-retenir-du-ces-2015/
  45. 45. Des appareils photos wearable La populaire GoPro a fait des petits et le marché commence à se diversifier, notamment avec des appareils un peu plus « pop », pour une cible plus jeune, loin du traditionnel positionnement sport et « techno » du marché. Narrative et iON ont présenté respectivement Clip 2 et SnapCam, deux appareils photo. Ils mesurent environ 4 centimètres de long et sont wearables, à clipper sur un vêtement ou autre. Clip 2 prend une photo (8 mégapixels, lentille de 90 degrés) automatiquement toutes les 30 secondes, afin de garder une trace visuelle de sa journée entière. L’appareil est connecté par Wifi et Bluetooth. Clip 2 sera vendu 200$. SnapCamp se commande au touch, en pressant légèrement l’appareil : une pression, il prend une photo (8 mégapixels) ; deux, il tourne une vidéo ; trois pressions, et il « live-streame » une vidéo grâce à sa connectivité Wifi et Bluetooth. Le prix varie entre 79 et 149$ en fonction de la version choisie. en haut, Narrative Clip 2 ; en bas, iON Snapcam Pour en savoir plus : http://getnarrative.com/ ; http://thenextweb.com/gadgets/2015/01/07/ion-launches-easy-use-snapcam-wearable-camera/
  46. 46. La selfie 3D Scanify est un scanner qui peut numériser en 3D des objets, un végétal, ou une partie du corps comme le visage, en moins d’une seconde, y compris lorsque le sujet est en mouvement. Les fichiers obtenus – d’une précision de 350 microns – peuvent ensuite être utilisés pour des animations 3D ou encore une impression 3D. Fuel 3D veut commercialiser son objet en 2015 pour le grand public et vient de lever 6 millions de dollars. L’appareil coûtera 1490$. Pour en savoir plus : http://www.01net.com/editorial/640045/ces-2015-scanify-de-fuel3d-un-scanner-3d-presque-accessible-au-grand-public/ http://www.graphiline.com/article/19488/Scanify-le-scanner-3D-pour-grand-public
  47. 47. Un hologramme qui réagit au toucher Intel a présenté un prototype de projection holographique avec lequel l’utilisateur peut interagir. Grâce à la technologie Real Sense d’Intel, la caméra installée sur l’écran reconnaît les mouvements de l’utilisateur. Lors de la démonstration au CES, les passants pouvaient jouer avec un clavier holographique, qui flottait juste devant eux. Pour en savoir plus : http://thenextweb.com/gadgets/2015/01/07/intel-working-touch-sensitive-hologram-display/
  48. 48. Samsung vers la réalité virtuelle Samsung a annoncé le lancement de Milk VR – en plus de Milk Music et Milk Vidéo –, une plateforme de contenus dédiés à son casque de réalité augmentée, le Gear VR. Ce dernier, développé en partenariat avec Oculus, est sorti en septembre dernier en quantité limitée pour le moment. Samsung a signé plusieurs partenariats (championnat NBA, Red Bull, la série The Walking Dead…) afin d’alimenter l’utilisateur avec des contenus immersifs et innovants, des vidéos à 360°. La plateforme devrait être alimentée chaque jour avec des nouveaux contenus, gratuits pour la plupart, pour inciter les consommateurs à acheter le casque. Le service ne sera disponible qu’aux USA en 2015 pour démarrer. Pour en savoir plus : http://www.clubic.com/salon-informatique-tic/ces/actu-ces_2015_avec_milk_vr_samsung_mise_sur_le_contenu_en_realite_virtuelle-748257.html ; http://thenextweb.com/apps/2015/01/05/samsung-brings-milk-streaming-service-smart-tvs-web-virtual-reality/
  49. 49. Mais aussi… Oculus Rift Crescent Bay La dernière version du casque a fait des progrès considérables pour éviter le sentiment de nausée qu’ont certaines personnes pendant ou après l’utilisation. Plus d’infos : http://tcrn.ch/1IvjDDp Sharp – Free Form Display Sharp est capable de construire des écrans de n’importe quelle forme, pas que rectangulaire, et d’une grande qualité. Sa cible est le marché automobile. Plus d’infos : http://tnw.co/1CbOT8s Uzik & Nokia – M100 smart glasses Uzik et Nokia travaillent sur des lunettes connectées, principalement destinées aux entreprises dédiées à l’environnement. Plus d’infos : http://tnw.co/1ICRyfy Sony – SmartEye Glasses Attach Sony a présenté un « monocle » connecté, accessoire capable d’être installé sur n’importe quelle paire de lunettes, qui deviennent ainsi « intelligentes. Plus d’infos : http://bit.ly/1u6Z0g3
  50. 50. Dans le stand de Géo Trouvetou
  51. 51. LE CES, C’EST AUSSI DES INVENTEURS FOUS…
  52. 52. Phonotonic Pour en savoir plus : http://www.phonotonic.net/ Composer sa propre musique en dansant
  53. 53. Rollkers Pour en savoir plus : http://www.rollkers.com/ Des rollers qui accélèrent la vitesse de marche
  54. 54. Melomind – myBrain Pour en savoir plus : http://www.lesnumeriques.com/objet-connecte/ces-2015-melomind-casque-anti-stress-connecte-n38411.html Le casque de relaxation connecté pour en finir avec le stress
  55. 55. SleepPhones Pour en savoir plus : http://www.sleepphones.com/ Un bandeau qui aide à trouver le sommeil
  56. 56. Mint – Breathometer Pour en savoir plus : https://www.breathometer.com/ L’appareil qui vérifie la qualité de l’haleine
  57. 57. Pour en savoir plus Directeur Conseil Pascal Malotti / pascal.malotti@valtech.fr Planning Stratégique Arthur Sotto / arthur.sotto@valtech.fr Sarah Fouque / sarah.fouque@valtech.com Retrouvez-nous sur @Valtech_FR sur Twitter ! Et nos revues de tendances sur watf.fr
  58. 58. Thank youThank you

×