Présentation Mémoire Vanessa Vaz

351 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
351
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation Mémoire Vanessa Vaz

  1. 1. Mémoire Master 2 Timeline Facebook 2012/ SMBA Chronologie d’une mise en récit Vanessa Vaz de soi Vanessa Vaz Le putsch de l’image sur le mot
  2. 2. Internet ravit-il la culture ?
  3. 3. NAISSANCE DE LA TIMELINESeptembre 2011 Une particularité : une abondance de l’image
  4. 4. PROBLEMATIQUEDans quelle mesure la Timeline Facebookoffre de nouvelles possibilitésde mise en récit de soi à l’individu post-moderne en quête de sens ?
  5. 5. UN ESSOR DE L’IMAGE PORTEPAR LA DEMOCRATISATION DU GENIE Dématérialisation des contenus + Démocratisation des logiciels de contenus + Appropriation du contenu et remix
  6. 6. ... ET DONC PAR LE SACRE DES AMATEURSEn parallèle, le besoin d’exister sur la toile, et l’habitude de se raconter, à travers le culte de la chambre. L’ordinaire du témoignage prime sur le spectaculaire.
  7. 7. L’IMAGE COMME ELEMENT RASSEMBLEUR :LE BESOIN DE SE CREER DE COMMUNAUTE Une quète : Se créer une communauté qui nous ressemble, pour combler son besoin d’homophilie Un moteur : La culture du divertissement, du lol et du lulz. Une traduction : Les mèmes. Une image porteuse de culture commune, avec un texte qui se pose en arrêt de sens.
  8. 8. L’IMAGE REPOND AU BESOINDE STARIFICATION DE L’INDIVIDU Un besoin naturel : Construire son identité, s’exprimer et se raconter Un media : La Timeline Une nécessité : Entretenir sa communauté au sein d’un réseau social, et donc se starifier, à travers l’image.
  9. 9. L’IMAGE ET LE MOT : RIVAUX OUCOMPLEMENTAIRES ?
  10. 10. L’IMAGE EST PLUS FORTE QUE LE MOT Kim Phuc -1972 Photo preuve Impact visuel Renvoi à un imaginaire collectif et personnel
  11. 11. PINTEREST TUMBLR
  12. 12. SUR LA TIMELINE
  13. 13. INSTAGRAMTendance passéiste et notions d’archivage
  14. 14. LE MOT ET L’IMAGE SONT COMPLEMENTAIRES
  15. 15. LE MOT ET L’IMAGE SONT COMPLEMENTAIRES
  16. 16. LE MOT ET L’IMAGE SONT COMPLEMENTAIRES
  17. 17. S’exprimer en clin d’oeil : un individu 2.0. plus complexe
  18. 18. Différents types de profil, différentes façons de se raconter,différentes façons d’utiliser l’image
  19. 19. LA FORCE DE LA TIMELINE FACEBOOKSON STATUT DE METAMEDIASpreadable media, croisement média (OOH, magazine, cinéma... storyboard et bédé)
  20. 20. EN CONCLUSION L’image et le mot peuvent être complémentaires, mais peuvent exister séparément. Facebook a offert davantage de possibilités de narration à ses utilisateurs, et remet sa Timeline un peu plus entre ses mains. Il répond au besoin de créativité, et l’essor des amateurs. Il tend vers un assouplissement du format de sa plateforme, notamment grâce à l’intégration de réseaux sociaux à succès. Les internautes sont aujourd’hui devenus des experts en relais et remix de contenus : le prouve cette nouvelle fonction qu’à l’image : une fonction de langage.
  21. 21. UN REGARD CRITIQUE SUR MON MEMOIREEtude des Timelines rendues difficile par les différents accès que l’on en avaitLecture différente selon la connaissance, et les disparités : certains intègrent très bien laTimeline, d’autres moins. (Pinterest)L’échantillon porte sur des individus majoritairement de la Génération YUne seule Timeline ?Parrallèle entre la façon de se raconter IRL et irrélle ?Etudier l’évolution fonctionnelle et technique de la Timeline au fil du temps.
  22. 22. UN REGARD CRITIQUE SUR MON MEMOIREEtude des Timelines rendues difficile par les différents accès que l’on en avaitLecture différente selon la connaissance, et les disparités : certains intègrent très bien laTimeline, d’autres moins. (Pinterest)L’échantillon porte sur des individus majoritairement de la Génération YUne seule Timeline ? Parrallèle entre la façon de se raconter IRL et irrélle ? Etudierl’évolution fonctionnelle et technique de la Timeline au fil du temps.

×