Fiche de révision :
L’iPhone, un produit mondialisé
Introduction : -phrase d’accroche
-phrase d’analyse du sujet
-définir ...
La filière de l’iPhone mobilise une diversité d’acteurs. Ils peuvent être des figures
individuelles comme le dirigeant d’A...
Le marché mondial de l’iPhone génère de nombreux flux circulant sur des réseaux. Ce
fonctionnement a pour conséquences de ...
FICHE DE REVISION :
L’IPHONE, UN PRODUIT MONDIALISE
Plan du cours :
I-L’iPhone est une production inscrite dans la mondial...
Les pièces sont produites en Europe de l’Ouest, en Asie de l’Est et depuis 2014 aux Etats-Unis.
Le tout est ensuite assemb...
-Le plan culturel, Apple est dénoncé par les altermondialistes pour l’uniformisation culturelle
du monde que la diffusion ...
L’iPhone, un produit mondialisé
Introduction :
Chaine de fabrication et de diffusion complexe/diversité d’acteurs et de
te...
C- Une diffusion mondiale
Tous les continents concernés/ ventes essentiellement dans la
Triade/Apple essaye de conquérir l...
l’entrepreneur capitaliste/statue de Jobs au Science Parc de Budapest
2011.
B- Les travailleurs de la téléphonie mobile, a...
B- Des territoires hiérarchisés par l’iPhone
Tripartisation entre lieux de commercialisation (Triade) et territoires de
pr...
Géographie 2
Géographie 2
Géographie 2
Géographie 2
Géographie 2
Géographie 2
Géographie 2
Géographie 2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Géographie 2

1 047 vues

Publié le

Géographie 2

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 047
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
428
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Géographie 2

  1. 1. Fiche de révision : L’iPhone, un produit mondialisé Introduction : -phrase d’accroche -phrase d’analyse du sujet -définir les termes importants : « le smartphone d’Apple », « un produit mondialisé » et « échelle mondiale » Problématique : En quoi l’iPhone est-il un produit reflétant le fonctionnement de la mondialisation et sa territorialisation ? Plan : -Les étapes de production de l’iPhone l’inscrivent pleinement dans la mondialisation -Analyse des différents acteurs à différents niveaux et avec des stratégies diverses -L’iPhone participe à la réticulation et à la hiérarchisation des territoires du Monde I° L’iPhone est une production inscrite dans la mondialisation L’iPhone résulte d’un système productif mondialisé : conception Américaine, production multicontinentale, diffusion mondiale. Les unités du processus d’innovation, de production et de diffusion du téléphone sont réparties sur les territoires du monde entier. A l’origine, l’iPhone a été conçu au sein de la Sillicon Valley, aux Etats Unis. Cet endroit est un territoire de l’innovation où le siège social de l’entreprise y est basé. Ce centre est complété par un deuxième en Caroline du Sud où sont mises aux points les nouveaux appareils. L’iPhone est produit et monté par de nombreuses opérations ayant lieu sur les 4 continents, dans des pays du « Nord » comme du « Sud ». Les matières premières proviennent d’Afrique équatoriale, de Chine et de Mongolie. Les pièces sont produites en Europe de l’Ouest, en Asie de l’Est et en Amérique du Nord depuis 2014. Tout est ensuite assemblé par deux firmes taïwannaises : Foxconn et Pegatron se trouvant en Chine et au Brésil. Cette délocalisation est faite principalement pour la réactivité des sous-traitants chinois et brésiliens. L’iPhone est ensuite diffusé dans le monde entier. Même si l’essentiel de ses ventes se fait dans les pays de la Triade. Apple tente aujourd’hui de conquérir le marché des pays émergents. Les ventes de lancements sont spectaculaires et largement relayés par les médias. Transition : Le fonctionnement d’un tel système productif mondialisé necessite la mobilisation d’une grande diversité d’acteurs économiques mais aussi non- économiques. II° La filière de l’iPhone mobilise une diversité d’acteurs
  2. 2. La filière de l’iPhone mobilise une diversité d’acteurs. Ils peuvent être des figures individuelles comme le dirigeant d’Apple. Ce sont aussi l’ensemble des travailleurs de la filière des ingénieurs de la maison mère aux ouvriers des sous-traitants. Les ONG et les médias jouent également un grand rôle. Steve Jobs a permis à Apple de prendre son essor économique. Mort en 2011, il a confié les rênes de l’entreprise à Time Cook. Steve Jobs et Time Cook, tout deux dirigeants d’Apple, sont des figures individuelles de la mondialisation économique car ils sont les inventeurs de produits assemblés et vendus par les réseaux de la mondialisation et ce sont des hommes d’affaires très puissants, Jobs a même été nommé homme d’affaire le plus puissant en 2010. Jobs est lui une icône forte de la mondialisation pour plusieurs raisons. La première est qu’il est connu à l’échelle mondiale. Il est ensuite le créateur d’une image de marque exigeante dont les consommateurs ont une impression d’appartenir à une communauté de privilégiés adhérents à un ensemble de valeurs. Enfin, il était et est encore l’incarnation de l’entrepreneur génial capitaliste : certains analystes ont douté de la capacité d’Apple à continuer ses performances après sa mort. La fabrication de l’iPhone nécessite la mobilisation de trois grands types de travailleurs : les employés d’Apple, les sous-traitants d’Apple et enfin, les concurrents d’Apple. L’entreprise emploie directement des hommes et des femmes surtout en tant qu’ingénieurs et cadres chargés de la direction, la conception, l’organisation et la commercialisation. Il s’agit ainsi de contrôler toutes les étapes du processus de fabrication, de conception et de commercialisation à partir d’un seul territoire, ici les Etats-Unis. La fabrication quand à elle est prise en charge par des entreprises sous traitantes selon la théorie du « branding » (main d’œuvre moins chère et moins protégée par des normes, travail indirect des mains d’œuvres pour l’entreprise qui n’est alors pas juridiquement responsable de leur condition de travail) qu’affectionnait particulièrement Jobs. Enfin, les concurrents d’Apple participent indirectement à la conception de l’iPhone car ils stimulent l’innovation tant au niveau développement de l’appareil qu’au niveau du tarif. Les ONG et les médias sont des éclaireurs et des déclencheurs mondiaux sur la production de l’iPhone. En effet, les ONG ont critiqué la responsabilité d’Apple sur 4 plans : sociale, environnementale, géopolitique et culturelle. Sur le plan social, elles ont mis à jour les conditions de travail extrêmes imposées aux travailleurs des usines sous traitantes de la marque en dévoilant que des enfants étaient embauchés dans ces usines, en y dévoilant le taux de suicide, que les logements sont insalubres et les salaires misérables. Sur le plan environnemental, l’ONG Greenpeace a dévoilé que l’iPhone contient beaucoup plus de substances toxiques que ses concurrents et certaines associations dénoncent l’entreprise de programmer la durée de vie de leurs produits. Sur le plan géopolitique, en tant qu’acheteur de matières premières en RDC, Apple finance indirectement les bandes armées de la région. Les médias ont un double rôle : le premier est de relayer des alertes des ONG, mais au contraire, les médias facilitent les lancements des produits d’Apple à travers le monde entier. Transition : La mobilisation d’acteurs aussi dispersés de par le monde nécessite un fonctionnement en réseau. III° Le marché mondial de l’iPhone façonne les territoires du Monde
  3. 3. Le marché mondial de l’iPhone génère de nombreux flux circulant sur des réseaux. Ce fonctionnement a pour conséquences de hiérarchiser les territoires à plusieurs échelles. Mais l’iPhone participe aussi à la création de territoires mondialisés. Le marché mondial de l’iPhone fonctionne en réseau car il génère de nombreux flux, aussi bien matériels qu’immatériels, qui connectent des nœuds. Les flux matériels sont : les flux de matières premières et de pièces détachées, l’approvisionnement des points de ventes par différentes voies, ainsi que la distribution des produits dans les foyers du Monde. Les flux immatériels sont : les flux de décisions entre le siège social d’Apple aux unités de production et la connexion au web à partir des différents produits Apple. Le marché mondial de l’iPhone participe à la hiérarchisation des territoires dans la mondialisation. Chaque stade de la production ou de la commercialisation est lié à un ou des territoires qui n’en retire pas un égal profit. Globalement, on constate une répartition entre les lieux de commercialisation concernés dans la Triade, les territoires de production à bas coût dans les pays émergents et les territoires des matières premières dans les PMA. Cependant, ce découpage est à nuancer : les pays émergents augmente leur consommation d’iPhone dont Apple a créer des versions moins chères pour eux. Les PMA ont un pouvoir d’achat pas assez important pour s’offrir ces produits, mais c’est la bas que la croissance de la téléphonie est la plus forte. L’iPhone participe aussi à construire des territoires mondialisés. Les Apple Stores se trouvent uniquement dans les grandes métropoles mondiales. Ce sont des lieux qui forgent la mondialité, c'est-à-dire, une manière d’habiter un Monde unifié. La diffusion de l’iPhone participe à l’homogénéisation des modes de consommation. Il transite également par les plus grands aéroports internationaux. Conclusion : L’iPhone reflète bien la mondialisation car toutes les étapes de son élaboration et de sa diffusion intègrent les acteurs économiques mondiaux les plus divers et la complexité des liens économiques qui unissent différentes parties du monde. L’iPhone est conçu aux Etats-Unis, assemblé en Afrique, en Europe, en Asie et en Amérique et fais l’objet d’une diffusion massive sur les marchés du monde. Cela necesiite la mobilisation d’une filière complexe et de nombreux acteurs comme les dirigeants d’Apple, figures individuelles de la mondialisation mais dont les ressorts éthiques sont parfois dénoncés. Il en résulte un fonctionnement en réseau qui révèle les inégalités entre espaces à différentes échelles. Néanmoins, l’iPhone modifie aussi notre rapport individuel à l’espace temps en plus de son impact à l’échelle mondiale. Il implique ainsi des modifications visibles des lieux qu’il induit.
  4. 4. FICHE DE REVISION : L’IPHONE, UN PRODUIT MONDIALISE Plan du cours : I-L’iPhone est une production inscrite dans la mondialisation A-Une innovation californienne B-Une production multicontinentale C-Une diffusion mondiale II-La filière de l’iPhone mobilise une diversité d’acteurs A-Steve Jobs et Tim Cook, figures individuelles de la mondialisation économique B-Les travailleurs de la téléphonie mobile, acteurs d’un marché mondialisé C-Les ONG et les médias, éclaireurs et déclencheurs mondiaux III-Le marché mondial de l’iPhone façonne les territoires du Monde A-Un cycle de vie articulé à une multitude de réseaux B-Des territoires hiérarchisés par l’iPhone C-Des territoires mondialisés par l’iPhone Introduction : L’iPhone est un smartphone, c’est-à-dire un appareil basé sur le couplage téléphonie mobile et internet, commercialisé par Apple, multinationale américaine. Commercialisé depuis 2007, il s’inscrit dans une gamme de produit de haute technologie de la firme (iPad, iPod, Macbook,etc…). L’iPhone permet de connecter les gens du monde entier entre eux. Les différentes étapes de son cycle de vie montrent une complexité des liens économiques qui unissent les différentes parties du monde. L’iPhone a donc un rôle dans la construction du monde et sa hiérarchisation qu’implique la mondialisation. I-L’iPhone est une production inscrite dans la mondialisation A-Une innovation californieene La Silicon Valley est un territoire de l’innovation, c’est-à-dire un territoire aménagé par des secteurs variés qui veulent créer un réseau économique tourné vers la performance. Le centre de recherche et développement initial est complété par un second en Caroline du Nord. B-Une production multicontinentale
  5. 5. Les pièces sont produites en Europe de l’Ouest, en Asie de l’Est et depuis 2014 aux Etats-Unis. Le tout est ensuite assemblé dans les usines en Chine et au Brésil par 2 firmes taiwanaises à Shenzhen, Chengdu, Wuhan, Shanghai et Sao Paulo. C-Une diffusion mondiale Tous les continents sont concernés, même si l’essentiel des ventes se fait dans les pays de la Triade. II-La filière de l’iPhone mobilise une diversité d’acteurs A-Steve Jobs et Tim Cook, figures individuelles de la mondialisation économique Ce sont des acteurs de la mondialisation parce qu’ils sont : -Les inventeurs de produits assemblés et vendus par les réseaux de la mondialisation tels que l’iMac, l’iPod, l’iPhone etc… -Des hommes d’affaires puissants. -Jobs a été le fondateur de la firme avec Steve Worzniak et Ronald Wayne en 1976. A la différence de Cook, Jobs est une icône forte de la mondialisation car : -Il est connu à l’échelle mondiale. -Il est le créateur d’une image de marque exigeante caractérisée par une culture du secret. -Il était et reste l’incarnation de l’entrepreneur génial capitaliste. B-Les travailleurs de la téléphonie mobile, acteurs d’un marché mondialisé Apple emploie d’abord directement des hommes et des femmes. Ce sont surtout des ingénieurs et des cadres en charge de la direction, la conception, et la commercialisation. La fabrication est ensuite dévolue à des entreprises sous-traitantes selon la logique de la « nouvelle division internationale du travail » qui exploite les différentiels du marché de l’emploi. C-Les ONG et les medias, éclaireurs et déclencheurs mondiaux Les ONG sont des lanceurs d’alerte à l’échelle mondiale. Elles ont critiqué la responsabilité d’Apple sur : -Le plan social, elles ont mis au jour les conditions de travail extrême dans les entreprises sous- traitantes. -Le plan environnemental, l’ONG écologiste Greenpeace a analysé les composants de l’iPhone en 2007 en montrant qu’il contenait bien plus de substances toxiques que ceux des concurrents. -Le plan géopolitique, l’implication indirecte d’Apple dans le conflit du Kivu en République Démocratique du Congo est critiquée.
  6. 6. -Le plan culturel, Apple est dénoncé par les altermondialistes pour l’uniformisation culturelle du monde que la diffusion de l’iPhone et ses fonctionnalités induisent. Les médias ont un double rôle : Ils se font le relais des alertes des ONG. Mais c’est aussi grâce aux médias que la publicité pour les lancements de produits Apple est facilitée. III-Le marché mondial de l’iPhone façonne les territoires du Monde A-Un cycle de vie articulé à une multitude de réseaux Le marché de l’iPhone fonctionne en réseaux car il génère de nombreux flux, aussi bien matériels qu’immatériels, qui connectent des nœuds. L’iPhone est distribué dans les foyers individuels (flux matériel) avant d’emprunter les circuits de recyclage (flux matériel). La connexion au web ou aux réseaux de téléphonie mobile participent également à la réticulation mondiale (flux immatériel). B-Des territoires hiérarchisés par l’iPhone On constate une tripartition entre les lieux de commercialisation concentrés dans la Triade, les territoires de production à bas coût dans les pays émergents et les territoires des matières premières dans les pays les moins avancés Les pays émergents, en cours d’intégration à la mondialisation, voient leur consommation d’iPhone grandir rapidement. L’iPhone est avant tout un produit urbain. C-Des territoires mondialisés par l’iPhone Les Apple Stores se trouvent ainsi uniquement dans les grandes métropoles mondiales. Ils font partie de ce qu’on appelle les « dispositifs-Monde », des lieux qui forgent une mondialité, c’est-à-dire une manière d’habiter un Monde unifié. La diffusion de l’iPhone participe à l’homogénéisation des modes de consommation. Conclusion : L’iPhone reflète donc bien la mondialisation car toutes les étapes de son élaboration et de sa diffusion révèlent l’intégration des acteurs économiques mondiaux les plus divers et la complexité des liens économiques qui unissent différentes parties du monde. Mais il n’a pas seulement un impact à l’échelle mondial. Il modifie aussi notre rapport individuel à l’espace et au temps.
  7. 7. L’iPhone, un produit mondialisé Introduction : Chaine de fabrication et de diffusion complexe/diversité d’acteurs et de territoires/Apple/2007/produit de haute technologie/connecté à internet/multifonctionnel/diffusion mondiale massive/liens économiques complexes entres certaines parties du monde/interdépendance des lieux, économies, sociétés. Pbq : En quoi l’iPhone est-il un produit reflétant le fonctionnement de la mondialisation et sa territorialisation ? 1|L’iPhone est une production inscrite dans la mondialisation A- Une innovation californienne Silicon Valley territoire de l’innovation/réseau d’activités économiques (Apple)/Second :Caroline du Nord/publicité/implantation new- yorkaise. B-Une production multicontinentale Matières premières proviennent d’Afrique équatoriale, Chine, Mongolie/pièces produites en Europe de l’Ouest, Asie de L’Est, Amérique du Nord/assemblage en Chine, Brésil par Fowconn, Pegatron/réactivité des sous-traitants chinois et brésiliens.
  8. 8. C- Une diffusion mondiale Tous les continents concernés/ ventes essentiellement dans la Triade/Apple essaye de conquérir les marché des pays émergents/marchandises transportées dans conteneurs par grandes routes maritimes/125 millions vendus en 2014/files d’attentes aux lancements/Apple store/médias. 2|La filière de l’iPhone mobilise une diversité d’acteurs A- Steve Jobs et Tim Cook, figures individuelles de la mondialisation Steve Jobs 1955-2011/Tim Cook 2011/inventeurs de produits mondialisés(exemples)/hommes d’affaire puissants/Cook à la tête d’une des plus grandes capitalisations boursières/Apple fondée en 1976/icone de la mondialisation/connu dans le monde/shows de lancement/image de marque/culture du secret/ »avant-gardisme social », « utilité révolutionnaire », « design élégant »/magasins à parts/ sentiment de communauté privilégiés/incarnation de
  9. 9. l’entrepreneur capitaliste/statue de Jobs au Science Parc de Budapest 2011. B- Les travailleurs de la téléphonie mobile, acteurs d’un marché mondialisé Apple emploie ingénieurs et cadres/toutes les étapes commerciales contrôlées depuis les USA/entreprises sous-traitantes/pas juridiquement responsable/concurrents stimulent l’innovation. C- Les ONG et le médias, éclaireurs et déclencheurs mondiaux Maj des conditions de travail par les ONG/enfants employés/sucides/salaires misérables/exemple de China Labor Watch 2011/Greepeace analyse les composants de l’iPhone 2007/substances toxiques/dénoncent l’obsolescence programmée/Apple finance indirectement les bandes armée à Kivu/dénoncée pour uniformatisation culturelle/médias rendent publiques les alertes des ONG(exemple : suicides à Foxconn 2010)/ médiatisation des lancements de produits. 3|Le marché mondial de l’iPhone façonne les territoires du monde A- Un cycle de vie articulé à une multitude de réseaux Connections entre les différents sièges/flux de matières premières, de pièces etc…/transports aériens puis maritimes/camions prennent le relais/distribution par foyers individuels.
  10. 10. B- Des territoires hiérarchisés par l’iPhone Tripartisation entre lieux de commercialisation (Triade) et territoires de production (PMA et pays émergents)/version moins chère de l’iPhone pour les pays moins riches/PMA ont une pouvoir d’achat très faible/iPhone produit urbain. C- Des territoires mondialisés par l’iPhone Apple Stores uniquement dans les grandes métropoles/lieux typiques de la mondialisation comme aéroports/ »Dispositifs-Monde »/Monde unifié/diffusion participe à l’homogénéisation des modes de consommation. Conclusion : Reflet de la mondialisation/étapes de l’élaboration, diffusion reflet de l’intègration des acteurs/diffusion massive sur le marché du monde/ressorts éthiques sont parfois dénoncées/inégalités entre espaces. Ouverture : Pas seulement un impact à l’échelle mondial/mutations des pratiques des lieux qu’il induit.

×