Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
UFR 11 - Master 1 Science Politique
!
!
!
!
Une campagne politique en 140 caractères ...
!
!
!
!
REMERCIEMENTS
!
Je souhaiterais simplement remercier toutes les personnes ayant contribué de près ou de loin à ce
...
TABLE DES MATIÈRES
!
Remerciements 2.........................................................................................
Analyse 32
PARTIE III : l’Impact de la communication politique sur twitter sur la communauté connectée et sur
le vote 34.....
!
INTRODUCTION
“L’usage de Twitter a vite été perçu par les politiciens comme un moyen de redy-
namiser le processus démoc...
tion d’une recherche poussée sur les caractéristiques propres de la communication politique sur
Twitter. Défini comme un m...
Présentation de la plateforme Twitter et de son vocabulaire
Twitter représente aujourd’hui le dixième site internet le plu...
- Mentions : « Un Tweet contenant le nom d'utilisateur Twitter d'un autre utilisateur, précédé
du symbole “@“ » 
. Dans l’...
comportait alors, au 6 mai, date du second tour de l’élection présidentielle, 304 978 abonnés contre
218 635 pour @Nicolas...
Propos méthodologique
Ayant passé l’année scolaire 2012-2013 à San Francisco où les réseaux sociaux ont une très
grand imp...
ce choix a été validé par la lecture des quelques études qui portent sur le sujet et qui se concentrent
elles aussi sur ce...
en 2012 afin d’apporter un éclairage supplémentaire sur les données récoltées. En effet, François
Hollande a engagé la pre...
!
PARTIE I: 

L’EXPÉRIMENTATION FORMELLE REPRÉSENTÉE PAR 

TWITTER LORS DE LA CAMPAGNE DE 2012
“La campagne se joue de plu...
!
Section 1 : L’intérêt autour de la communication sur Twitter
Créant la plus grande nouveauté depuis l’apparition de la t...
réseaux sociaux est intéressante dans le fait qu’elle révèle une volonté de “vulgariser“, de rendre
accessible à tous, un ...
sait lors de la campagne présidentielle, on pouvait ainsi voir relayer des tweets, comme cela est le
cas dans l’article du...
jeunesse mais aussi de l’éducation : “Sur l’objectif de la réforme de l’éducation, avec davantage de
moyens, je pense que ...
les classifications des hashtags et leur recensement, peuvent s’appliquer en de nombreux points à
l’étude du compte Twitte...
!
Annexe 2 : Hashtags utilisés par @fhollande dans le corpus de tweets
19
On remarque que le hashtag #FH2012, a été le plus fréquemment utilisé (dans près d’un tweet
sur trois), ainsi pour reprend...
mêmes conclusions puisque, selon eux : « Le seul décompte des hashtags ne permet pas de tirer de
conclusion quant au conte...
figureraient sur le compte Twitter @fhollande comme c’est le cas par exemple avec Pete Souza,
photographe officiel de Bara...
!
Annexe 3 : Visuel du compte @fhollande en 2012
!
Au-delà du fait que la plupart des contenus représentés sur le compte T...
texte, 2) la livraison instantanée des messages, 3) des abonnements pour recevoir des mises à
jour. »  . Aussi l’aspect de...
De ce fait, on constate que l’utilisation de la plateforme qu’est Twitter comme un réseau so-
cial et ainsi d’impliquer le...
!
PARTIE II : 

LA CATÉGORISATION DES TWEETS DE @FHOLLANDE
!
« Du point de vue de la modalité, Twitter relève du média « p...
!
Section 1 : Information
Selon le modèle Eyries-Poirier les tweets relevant de la catégorie d’information comprennent
les...
l’étude de Eyries et Poirier) sont de simples de citations de discours retrouvés sur d’autres canaux
d’accès à l’informati...
direct. A titre d’exemple, le tweet N°3950 du corpus reprend à la fois une partie du discours de
François Hollande et un l...
Comme c’est le cas dans les deux exemples de tweets énoncés ci-dessus, les tweets propre à
la mobilisation sont caractéris...
- Tweet N°3567 (hors corpus) : « Je sens un mouvement qui est en marche ! retrouvez le ré-
cit vidéo de notre rassemblemen...
tée et institutionnelle du réseau social dans un seul but d’auto-promotion et oubliant, ainsi, la lo-
gique même de l’inte...
compte Twitter. En effet, là où dans le cas de @NicolasSarkozy 
, quelques tweets lui sont person58 -
nellement attribuée ...
!
PARTIE III : L’IMPACT DE LA COMMUNICATION POLITIQUE SUR
TWITTER SUR LA COMMUNAUTÉ CONNECTÉE ET SUR LE VOTE
« Il faut gar...
!
Section 1 : Comment analyser l’impact d’une communication sur Twit-
ter ?
La première question qui vient à l’esprit lors...
Dans un second temps, on peut aussi observer comme indice le nombre d’utilisateurs qui
choisissent de s’abonner au compte ...
!
Annexe 5 : Evolution du nombre de Tweets, Favoris et RTs pendant l’entre-deux tours
!
37
!
Annexe 6 : Evolution du nombre de Tweets/Favoris pendant l’entre-deux tours
!
Lorsqu’on se concentre sur les graphiques ...
tweets lors du second scrutin de l’élection présidentielle le 6 mai 2012 tandis que la représentation
Nombre de favoris/No...
sujets abordés sur Internet. A titre d’exemple, pour le 12 mars 2011, 19 sujets ont été traités par la
télévision contre 3...
l’exactitude de la concordance entre les résultats du second tour de l’élection présidentielle de 2012
et les données coll...
Non, Twitter ne peut pas être un indicateur du vote
L’article de Daniel Gayo-Avello 
est du point de vue opposé à Jean Vér...
!
CONCLUSION
Au fil de ce développement, nous avons pu établir dans un premier temps la nouveauté que
représente Twitter e...
!
SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES
Articles scientifiques :
- BECKER Hila, NAAMAN Mor, GRAVANO Luis, « Beyond Trending Topics: Worl...
Philippe J, Présidentielle 2012 : une communication politique bien singulière, Communication et
civilisation, L’Harmattan,...
- GUILLOT Claire, « Stéphane, Valérie et François », Le Monde Culture et Idées, 25 juin
2012 <http://www.lemonde.fr/cultur...
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
UFR 11 - Master 1 Science Politique
!
!
!
!
!
!
!
!
!
ANNEXES
!
!
!
!
!
!
!
Dossier d...
TABLE DES MATIÈRES
!
Annexe 1 : Tweets de François Hollande (@fhollande pendant l’entre-deux tours) 3..................
An...
ANNEXE 1 : TWEETS DE FRANÇOIS HOLLANDE (@FHOLLANDE) PENDANT L’ENTRE-DEUX TOURS
Date Tweet Hashtags inclus Liens inclus Pho...
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Dossier de rechercheAnnexes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de rechercheAnnexes

94 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
94
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de rechercheAnnexes

  1. 1. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne UFR 11 - Master 1 Science Politique ! ! ! ! Une campagne politique en 140 caractères : 
 la communication de François Hollande sur Twitter pendant l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de 2012 ! Dossier de Recherche Avril 2014 Directeur de Recherche : Bertrand Simon ! ! Victoire Beriard
 ! 1
  2. 2. ! ! ! ! REMERCIEMENTS ! Je souhaiterais simplement remercier toutes les personnes ayant contribué de près ou de loin à ce dossier de recherche pour leur aide, support et soutien. Les précieux relecteurs qui ont corrigé mes quelques (nombreuses) étourderies. Les personnes ayant répondu à mes questions très ou peu pertinente en entretien, sondage ou sim- plement au cours de discussion sur le sujet de ce dossier. Et enfin ceux (surtout celui) qui beaucoup plus experts sur le sujet m’ont donné envie de m'intéres- ser d’un peu plus près à toutes ces nouvelles technologies. ! ! ! ! (  )1 ! ! 2 Image de couverture : François Hollande, entouré de l’équipe de sa web-campagne, en février 2012 
 (© Maxppp)
  3. 3. TABLE DES MATIÈRES ! Remerciements 2......................................................................................................................... Table des matières 3..................................................................................................................... Introduction 5............................................................................................................................... Présentation de la plateforme Twitter et de son vocabulaire 7 Terrain de recherche 8 Propos méthodologique 10 PARTIE I: 
 L’Expérimentation formelle représentée par 
 Twitter lors de la campagne de 2012 13...................................................................................... Section 1 : L’intérêt autour de la communication sur Twitter 14................................................ Les outils développés autour de la campagne par les journalistes 14 L’intérêt de Twitter pour les politiques 16 Section 2 : Les thématiques propres à Twitter 17........................................................................ Les Hashtags sur Twitter 17 L’exclusivité des axes abordées par @fhollande sur Twitter 21 Section 3 : L’usage fait par les politiques de Twitter en 2012: Web 1.0 ou Web 2.0 22.............. Entre microblogging… 23 … et réseautage social 24 PARTIE II : 
 La catégorisation des tweets de @fhollande 26........................................................................... Section 1 : Information 27........................................................................................................... Tweets types 27 Analyse 27 Section 2 : Mobilisation 29.......................................................................................................... Tweets Types 29 Analyse 29 Section 3 : Interaction 30............................................................................................................. Tweets Types 30 Analyse 31 Section 4 : Personnalisation 32.................................................................................................... Tweets Types 32 3
  4. 4. Analyse 32 PARTIE III : l’Impact de la communication politique sur twitter sur la communauté connectée et sur le vote 34...................................................................................................................................... Section 1 : Comment analyser l’impact d’une communication sur Twitter ? 35......................... Les sujets dans les « Tendances » et le nombre d’Abonnés 35 Retweets et favoris 36 Section 2 : Twitter a t-il un impact différent des médias traditionnels ? 39................................ La diversité des sujets traités 39 Section 3 : Twitter peut-il prédire le vote ? 40............................................................................ Oui, Twitter nous donne des indications sur un vote 40 Non, Twitter ne peut pas être un indicateur du vote 42 CONCLUSION 43....................................................................................................................... Sources bibliographiques 44........................................................................................................ 4
  5. 5. ! INTRODUCTION “L’usage de Twitter a vite été perçu par les politiciens comme un moyen de redy- namiser le processus démocratique et d’inciter les citoyens à s’impliquer davan- tage, alors même que les théoriciens du Web 2.0, dont Twitter est l’une des éma- nations, se sont toujours montrés méfiants et vigilants vis-à-vis des pratiques émanant du plus haut sommet de l’Etat“. 1 Alexandre Eyries nous montre ici toute la complexité et l’ambiguïté aujourd’hui représentée par la communication politique sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Twitter. Autant Inter- net et ses réseaux sociaux représentent théoriquement une opportunité formidable pour les politi- ciens d’impliquer les citoyens et potentiels électeurs, autant son usage par les institutions de com- munication politique en place fait encore l’objet de tâtonnements. Pour constater ces tâtonnements, il suffit de voir l’évolution très rapide du type de communication politique sur Twitter et sa diversi- fication entre la campagne présidentielle de 2012, première campagne « connectée » aux réseaux sociaux réalisée en France, et les campagnes municipales de cette année. On constate déjà visuel- lement en effet, que Nathalie Kosciusko-Morizet  par exemple - pour mettre en comparaison deux2 communications réalisées par l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) - avait lors de la cam- pagne de 2014 pour la Mairie de Paris, déjà beaucoup plus diversifié son offre de communication sur Twitter que Nicolas Sarkozy  en 2012.3 Dans cette perspective de tâtonnements, ambiguïté et méfiance, la communication politique sur Twitter est un sujet encore peu étudiée en Sciences Sociales par les chercheurs français tandis que la communication politique - « espace où s'échangent les discours contradictoires des trois ac- teurs [hommes politiques, médias et opinion publique] qui ont la légitimité de s'exprimer publique- ment sur la politique » selon Dominique Wolton  - fait l’objet de nombreuses études touchant la4 pluralité de ses espaces d’expression médiatiques et son évolution. C’est ainsi que se pose la ques- 5 ! EYRIES Alexandre « Twitter et le microstorytelling : un nouveau lieu de légitimation pour les leaders poli1 - tiques ? » IN GALLEZOT G., PELISSER N., Twitter: Un monde en tout petit?, Editions L’Harmattan, 2013, p.196 ! Compte Twitter de NKM : https://twitter.com/nk_m2 ! Compte Twitter de Nicolas Sarkozy : https://twitter.com/NicolasSarkozy3 ! WOLTON Dominique, MERCIER Arnaud, « Communication politique et médias », laboratoire Communi4 - cation et Politique, rapport 2004 et projet de recherche
  6. 6. tion d’une recherche poussée sur les caractéristiques propres de la communication politique sur Twitter. Défini comme un média, il s’agit en effet d’un support de diffusion de l’information « constituant à la fois un moyen d’expression et un intermédiaire transmettant un message à l’inte- ntion d’un groupe »  . Le support de diffusion étant la plateforme Twitter, la notion d’intermédiaire5 entre un message et un groupe étant ici faussée puisque le groupe, l’individu lambda sur Twitter peut autant être l’émetteur que le destinataire du message. Ces difficultés de définition du média dans un univers politique où tout est codifié et où géné- ralement les think tanks et autres professionnels de la communication ne laissent rien au hasard, mènent à un questionnement sur la spécificité de Twitter. Quels sont les acteurs en jeu, quelles sont les règles et les normes ou encore quelles sont les possibilités qu’offrent ce nouveau « média » ? Twitter permet t-il, comme Clay Shirky  le pense d’Internet, de favoriser la démocratie en incitant à6 une collaboration, connexion, délibération ? Ou au contraire, Twitter ne serait-il qu’un terrain de mondanité où partager des images de chats  ? Les réseaux sociaux - où le partage d’informations et7 le simple « clic », comme l’explique Malcolm Gladwell  , ne permettrait pas effectivement de faire8 avancer le débat politique - seraient t-ils hermétiques à l’activisme politique ? En conséquence, on réalise que la plupart des aspects relevant d’une campagne politique me- née sur Twitter ont été étudiés ou trouvent réflexion à travers d’autres objets d’études de la commu- nication politique mais sans pour autant s’attarder sur l’ensemble de son organisation. Afin d’abo- rder ces questionnements de recherche, je choisi d’aborder un axe précis - celui de la campagne po- litique sur Twitter de François Hollande durant l’entre-deux tours de la campagne présidentielle de 2012 - et d’étudier à travers un corpus de tweets les rouages de cette communication. La réflexion sera organisée autour de trois grandes parties tentant de répondre aux interrogations sur l’avènement de Twitter comme moyen de communication indispensable pour les politiques candidats à l’élection de 2012, le contenu qualitatif des tweets de François Hollande et l’impact effectif ou non de ce nouveau média en matière de politique. 6 ! Définition « Média », Le Petit Larousse5 ! SHIRKY Clay, « How Internet will (one day) transform government », conference TEDGlobal 20126 <http://www.ted.com/talks/clay_shirky_how_the_internet_will_one_day_transform_government> ! « Ethan Zuckerman of Harvard’s Berkman Center for Internet and Society calls this “the cute cat theory of7 digital activism“ » IN SHIRKY Clay, « The Political Power of Social Media: Technology, the Public Sphere, and Political Change », Foreign Affairs, Janvier/Février 2011 ! GLADWELL Malcolm, « Small Change: The revolution will not be tweeted », The New Yorker, October 48 2010
  7. 7. Présentation de la plateforme Twitter et de son vocabulaire Twitter représente aujourd’hui le dixième site internet le plus visité au monde  avec 241 mil9 - lions d’utilisateurs actifs chaque mois dans le monde et 500 million de tweets envoyés chaque jour  . En France, selon l’Ipsos, 2,3 millions de français de plus de 15 ans possèdent un compte ac10 - tif, soit 5% de la population  . Sur ces 5%, l’utilisateur type est un homme de moins de 35 ans cita11 - din. Créé en 2006 par Jack Dorsey, Evan Williams, Biz Stone et Noah Glass, il s’agit d’une plate- forme de microblogging (où on poste fréquemment de petits message) et de réseautage  social. L’u12 - tilisateur y ayant créé un compte peut rédiger un « tweet » : une publication limitée à 140 carac- tères. Un utilisateur de Twitter est caractérisé par son nombre d’ « Abonnements » (personnes dont l’utilisateur suit les tweets) et son nombre d’ « Abonnés » (personnes qui reçoivent les tweets de l’utilisateur). L’intérêt de Twitter est la possibilité de pouvoir partager et diffuser ces tweets sur de multiples plateformes : par message instantané, smartphone, application tierce, mail ou par Internet. Cet intérêt est d’autant plus intéressant qu’il n’est pas nécessaire, comme sur Facebook, d’être abonné aux flux Twitter d’une personne pour accéder à sa page: je pourrais par exemple consulter la page du Pape François  pour chercher une information sans pour autant faire partie de ses près de 413 Millions d’Abonnés. Un tweet est limité à 140 caractères mais il peut renvoyer vers une multitude d’information à travers des liens URL : images, articles, vidéos. Twitter est aussi caractérisé par son vocabulaire particulier et afin d’éclairer le raisonnement de mon dossier de recherche, il me semblait important de commencer par le définir. Nous prendrons l’exemple du tweet N°3567 de l’Annexe 1 : @fhollande : « Je sens un mouvement qui est en marche! retrouvez le récit vidéo de notre rassemblement à #Cenon : dailymotion.com/video/xq8ojg_j-3-ensemble-vers- la-victoire_news cc @VincentFeltesse » 7 ! Site Overview de Twitter.com par Alexa.com <http://www.alexa.com/siteinfo/twitter.com>9 ! « About Twitter, Inc. » <https://about.twitter.com/company>10 ! « Usages et pratiques de Twitter en France », Enquête Ipsos réalisée en mars 2013 auprès d’un échantillon11 de 2029 personnes ! Terme utilisé par les études canadiens, traduction de « networking », je n’ai pas d’équivalent français12 ! Compte Twitter du Pape François : https://twitter.com/Pontifex13
  8. 8. - Mentions : « Un Tweet contenant le nom d'utilisateur Twitter d'un autre utilisateur, précédé du symbole “@“ »  . Dans l’exemple, @fhollande mentionne @VincentFeltesse.14 - Hashtag (mot-dièse) : « Le symbole #, appelé hashtag, est utilisé pour signaler des mots- clés ou des sujets dans un Tweet. ». Dans ce même tweet N°3567, le hashtag #Cenon est utilisé. - Favori : « Les favoris, marqués par une petite étoile en regard du Tweet, servent générale- ment à indiquer qu’un utilisateur aime un Tweet. […] Le Tweet est alors enregistré et peut être consulté ultérieurement. » Ce tweet a été favorisé 2 fois. - Retweet (RT) : « Un retweet consiste à reposter le Tweet d'une autre personne. La fonction retweet de Twitter vous permet de rapidement partager ce Tweet avec tous vos abonnés. » Le tweet a été Retweeté 43 fois. Le nombre de RT obtenus par un tweet peut être un indice pour évaluer la portée et l’influence d’un message. Ainsi, avant le fameux selfie des derniers Oscars  , le dernier tweet le plus retweeté15 au monde (plus de 776 000 fois) était celui annonçant la réélection de Barack Obama  . On voit16 donc bien ici la portée que peut avoir Twitter au niveau de l’engagement des citoyens dans la poli- tique. Terrain de recherche Afin d’étudier les ressorts d’une campagne politique sur Twitter, j’ai choisi - comme énoncé précédemment - de me focaliser sur le compte Twitter de campagne de François Hollande : @fhol- lande. Celui-ci a été créé le 9 janvier 2009, le premier tweet étant « sera sur Canal Plus dimanche à 12h40 dans l’émission Dimanche+ »  . Le choix du compte de François Hollande pour ma re17 - cherche s’est fait sur le fait qu’il a constitué l’un des premiers politiques français à s’impliquer sur le site de microblogging et a donc, lors de la campagne de 2012, bénéficié d’une plus grande réso- nance sur ce réseau que son principal adversaire Nicolas Sarkozy (simplement inscrit le 12 février 2012, Nicolas Sarkozy était quant à lui beaucoup plus actif sur Facebook). Le compte @fhollande 8 ! Centre d’assistance Twitter <https://support.twitter.com/>14 ! ADLEY Esther, « Ellen's Oscars selfie most retweeted ever – and more of us are taking them », The Guar15 - dian, 7 Mars 2014 ! « Four more years » <https://twitter.com/BarackObama/status/266031293945503744>16 ! Compte Twitter de François Hollande : <https://twitter.com/fhollande/>17
  9. 9. comportait alors, au 6 mai, date du second tour de l’élection présidentielle, 304 978 abonnés contre 218 635 pour @NicolasSarkozy  .18 Au niveau temporel, la restriction du temps du 22 avril (premier tour de la présidentielle de 2012) au 6 mai (deuxième tour) s’explique autant par les contraintes que je développe dans mes re- tours méthodologiques que par le choix d’un axe précis ainsi que par la pluralité de la littérature trouvé sur cette petite période. Ainsi, j’ai constitué un corpus de 665 tweets sur cette période que vous retrouverez dans l’Annexe 1 (tweet N°3535 à N°4265). Je les ai récoltés à partir du compte Twitter de campagne. J’ai choisi de les référencer manuellement afin de pouvoir offrir une archive intégrale de ce contenu qui ne figure sur aucune autre étude traitant pourtant de cette période. Cela s’explique notamment par des difficultés techniques - que j’expliquerai dans mes retours méthodo- logiques - mais aussi par l’utilisation dans la plupart de ses études d’outils externes comme Twito- nomy  (utilisé par Alexandre Eyries et Cassandra Poirier  ) ou d’algorithmes qui rendent alors19 20 compte d’analyse quantitative des comptes Twitter étudiés. Or, je souhaitais dans ce dossier établir, d’une part, des données quantitatives (que l’on retrouve dans la plupart des Annexes) mais aussi des données qualitatives de traitement des propos du candidat Hollande sur Twitter qui sera notamment développé dans la partie II pour mieux pouvoir en juger l’impact réél. De ce fait, la plupart de ce dossier se base sur l’analyse de la source première que constitue la collecte de tweets - à l’image d’une recherche réalisée par un étudiant se basant sur la collecte de tracts dont nous avait parlé Isabelle Sommier. Les tweets postés par @fhollande entre le 22 avril et le 6 mai 2012 ont permis d’extraire plu- sieurs données caractéristiques à Twitter que nous venons d’expliciter: les hashtags contenus dans un tweet, les liens URL vers lesquels les tweets en question redirigent, les photos contenues dans ces tweets, les personnes mentionnées par ces tweets, et enfin les retweets et favoris dont on fait l’objet le tweet. Toutes ces données ont été compilé dans le tableau de l’Annexe 1. Il semblait inté- ressant de pouvoir dans chaque cas associer un tweet à ses retombées plutôt que d’avoir simplement accès à un ensemble de moyennes comme cela est le cas dans la plupart des études. 9 ! PIGNARD-CHEYNEL Nathalie, SEBBAH Brigitte, « Le local, un enjeu de la campagne électorale de18 2012? La réponse de la PQR et les candidats au prisme de Twitter » IN MAAREK Philippe J, Présidentielle 2012 : une communication politique bien singulière, Communication et civilisation, L’Harmattan, 2013, p112 ! Twitonomy de @fhollande : <http://twiplomacy.com/wp-content/uploads/2013/06/fhollande_twitono19 - my_analytics.pdf> ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra « Une communication politique 2.0 : Approche comparative des20 usages électoraux de Twitter en France et au Québec », Communication, vol. 32/2
  10. 10. Propos méthodologique Ayant passé l’année scolaire 2012-2013 à San Francisco où les réseaux sociaux ont une très grand importance et sont au centre de l’économie et ayant vécu successivement durant cette année les campagnes présidentielles française et celle qui a mené à la réélection d’Obama, j’ai développé un intérêt personnel envers mon sujet afin de comprendre comment et pourquoi le retentissement politique sur les réseaux sociaux avait une importance bien moindre en France qu’au Etats-Unis. Méthode de constitution du corpus: Comme évoqué précédemment, la constitution de mon corpus a rencontré de nombreux obs- tacles, d’une part technique et d’autre part “humaine“ que j’expliciteraient dans l’obtention des contacts. D’un point de vue technique, il a été assez intéressant de constater que, alors que les réseaux sociaux sont réputés pour mettre à disposition de tous nos informations secrètes ou encore consti- tuer une archive indélébile des propos que nous y tenons, il a été assez difficile de constituer le cor- pus de tweets qui est la base de mon dossier. En effet, le site Twitter ne conserve qu’un nombre li- mité de tweets, dans le cas de François Hollande, les 800 derniers (sur les 4 334 publiés à l’heure actuelle). Cette limitation des archives contenues en public sur le site ne permet alors que de remon- ter jusqu’au 19 avril 2012. Les seuls moyens d’accéder à un archive complète est de posséder le compte et d’en faire la demande auprès des administrateurs de Twitter  . J’ai alors exprimé une re21 - quête auprès des différents responsables de la campagne web de François Hollande qui m’ont fait part de la nécessité d’une demande formelle à l’adresse de la Présidence de la République, cepen- dant ces demandes sont restées sans retour. Devant cette difficulté matérielle rencontrée, j’ai choisi de me baser sur les données que j’avais pu récolter moi-même avec l’axe de baser mon étude sur la période de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de 2012, comme expliqué précédemment. En effet, allant du 19 avril au 15 mai, le flux Twitter encore visible en ligne permet de couvrir la totalité de cette période. De plus, cette période de campagne politiquement était très riche et cer- tainement l’une des plus actives des 7 semaines de campagne officielle. Cette période offre donc une diversité de propos et une quantité de matière qui me semblait suffisamment représentative de l’ensemble du compte Twitter de François Hollande durant la campagne pour l’élection de 2012. De plus, la restriction à ces 2 semaines qui représentent 15% de l’ensemble du compte Twitter mais aussi 665 tweets m’a permis une concentration des données propice à une étude qualitative. Enfin, 10 ! « Comment Télécharger votre archive Twitter » : <https://support.twitter.com/articles/20170329-comment-21 telecharger-votre-archive-twitter>
  11. 11. ce choix a été validé par la lecture des quelques études qui portent sur le sujet et qui se concentrent elles aussi sur cette même période (peut-être à cause de la même contrainte). En conséquence, les tweets récoltés ont été numérotés en fonction et le seront dans ce dossier: leur numéro attribué figurant sur l’Annexe 1 est relatif à l’ordre de publication chronologique des tweets sur le flux Twitter complet de @fhollande. Ce mode de classification me semblait être le plus approprié pour rendre compte de la partialité de la recherche contrairement à une classification de 1 à 665. Obtenir des contacts Comme mentionné précédemment, une des grandes difficultés de ce sujet de recherche a été de nature humaine et a résidé dans l’échec de l’obtention de contacts solides et fiables. De la nature du sujet et du fait de l’accession de François Hollande à la présidence de la République, la prise de contact et l’obtention d’informations qui pourraient être jugées comme sensibles (stratégies de campagne ou autres) se sont révélées complexes. Comme mentionné précédemment, le premier objectif de la prise de contact a été d’obtenir une archive complète du compte Twitter de campagne de François Hollande. Je suis alors entrée en contact avec Romain Pigenel, actuellement responsable de la cellule internet à l’Elysée et respon- sable du pôle « influence » dans l’équipe de la web-campagne de François Hollande durant la cam- pagne de 2012. Malgré le fait qu’il n’a pas eu la possibilité de me fournir les archives demandés, un premier entretien avec lui en Décembre 2013 m’a permis de rassembler des informations qui ont servi de premières pistes à mes recherches. Cependant, j’ai aussi dû faire face aux difficultés liées à l’agenda politique et aux imprévus de l’actualité qui n’ont pas permis le second entretien, cette fois- ci enregistré, que je prévoyais à l’issue de mes recherches. De ce fait, ce dossier ne comporte malheureusement pas d’entretien relatant les dessous stra- tégiques de l’élaboration de la campagne présidentielle sur Twitter de François Hollande et se concentrera donc sur l’aspect visible des contenus diffusés. Méthode : Pistes réflexives A l’issue de cette recherche, il semblerait justement intéressant d’explorer de manière métho- dique les orientations stratégiques voulues par l’équipe de la web-campagne  de François Hollande22 11 ! TRONCHE Sébastien, « La campagne numérique de François Hollande, “un levier du militantisme“ »,22 France TV info, 12 mars 2012 <http://www.francetvinfo.fr/politique/la-campagne-numerique-de-francois- hollande-un-levier-du-militantisme_264321.html>
  12. 12. en 2012 afin d’apporter un éclairage supplémentaire sur les données récoltées. En effet, François Hollande a engagé la première campagne sur internet de cette ampleur en France. Aussi, la possibilité d’un accès aux archives complètes pourrait constituer une complémenta- rité intéressante à cette recherche et permettrait peut être de mettre en évidence d’autres aspects propres à cette communication de François Hollande sur Twitter en 2012. D’un point de vue plus large, et même si les réseaux sociaux ont tendance à être encore sous-estimés quant à leur “sérieux“ en matière de politique, il pourrait être intéressant que ces archives soient accessibles aux cher- cheurs afin d’étudier plus précisément les rouages de cette première web-campagne présidentielle française. ! 12
  13. 13. ! PARTIE I: 
 L’EXPÉRIMENTATION FORMELLE REPRÉSENTÉE PAR 
 TWITTER LORS DE LA CAMPAGNE DE 2012 “La campagne se joue de plus en plus sur Internet.“
 Vincent Feltesse,  
23 responsable de la campagne de François Hollande sur Internet Alors que François Hollande annonçait sa candidature tout d’abord à la Primaire socialiste puis à la présidence de la République le 31 mars 2011, il marquait le début de la première cam- pagne-web présidentielle de grande ampleur en France. En effet, même si la campagne s’était re- trouvée sur Facebook en 2007, les prémices du réseau social et de sa connaissance par les spécia- listes de la communication politique ont limité ce média. En 2012, François Hollande a fait appel à Vincent Feltesse, secrétaire national adjoint du Parti socialiste chargé des nouvelles technologies de 2005 à 2008, afin de coordonner sa cellule de campagne dédiée à internet. S’inspirant notamment des méthodes établies par Barack Obama en 2008 et qui ont prouvé leur efficacité, ils ont établi une campagne-web répartie sur les sites internet toushollande.fr et francoishollande.fr, et sur les divers réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Tumblr). Concernant la campagne web sur Twitter spécifiquement, il s’agit tout simplement de la pre- mière campagne présidentielle en France suite à la création du réseau social. Cette campagne poli- tique sur Twitter a alors constitué une grande première par rapport à la forme que l’équipe de Fran- çois Hollande a voulu lui donner. En étudiant le corpus de tweets ainsi que les nombreux outils dé- veloppés par les journalistes au fil même de la campagne, nous allons constater en quoi cette cam- pagne a constitué une expérience inédite et quelles sont ces caractéristiques formelles.
 13 ! FELTESSE Vincent « Utiliser le numérique pour faire du terrain », 20Minutes, 3 Mai 201223
  14. 14. ! Section 1 : L’intérêt autour de la communication sur Twitter Créant la plus grande nouveauté depuis l’apparition de la télévision dans le paysage politique français, l’arrivée d’Internet a bouleversé les standards de la communication politique, terrain com- plexe puisque échappant aux régulations précédemment établies pour la télévision, la radio ou la Presse. Pour exemple de ce manque de régulation, le hashtag #RadioLondres qui a servi, au mo- ment des résultats à l’issue de la campagne présidentielle de 2012, à annoncer, de manière humoris- tique et “codée“ les résultats en contournant la loi électorale  le jour du scrutin.24 Du fait de cette nouveauté, la communication sur Twitter a généré un intérêt double : celui des journalistes étudiant ce nouveau média sur de nombreux blogs au fil de la campagne et celui des politiques qui souhaitaient saisir l’opportunité de communiquer via un nouveau canal. Les outils développés autour de la campagne par les journalistes Tout au fil de la campagne, Internet a vu se développer de nombreux blogs ayant pour thème l’analyse des moments clés, des tendances et des prédictions (qui seront plus largement développées dans la troisième partie) à partir des données et propos recueillis sur les réseaux sociaux. Données traitées plus en profondeurs par des chercheurs depuis, il a été intéressant de constater tout au fil de la campagne le développement d’outils à partir d’algorithmes divers pour tenter de comprendre le phénomène nouveau que constituait alors le traitement de la campagne sur Internet. L’utilisation des infographies et graphiques Les infographies, ici représentations graphiques d’une idée, d’une recherche, d’une étude ou de statistiques, sont partie intégrante d’Internet : elles permettent, sur de nombreux sujets, une sim- plification du contenu et une visualisation qui ne seraient pas possible à partir de données brutes. On retrouve ces infographies dans les médias « classiques » (Presse ou encore Télévision) et elles ont été beaucoup utilisées lors de la campagne présidentielle de 2012 pour illustrer les performances des candidats sur les réseaux sociaux. Cette utilisation d’infographies pour qualifier Twitter et les 14 ! « #RadioLondres : l’humour pour contourner la loi électorale sur Twitter », LeParisien.fr, 22 avril 201224 <http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/radiolondres-l-humour-pour-contourner-la-loi-electo- rale-sur-twitter-22-04-2012-1966542.php>
  15. 15. réseaux sociaux est intéressante dans le fait qu’elle révèle une volonté de “vulgariser“, de rendre accessible à tous, un média qui, malgré la possibilité d’accès qui semble démocratisé reste encore pour la plupart de la population - dans le cas de Twitter – marginale, au moment de la campagne électorale de 2012. On peut constater ceci avec l’étude de l’Ipsos mentionnée en Introduction qui révèle que seul 5% des français sont des utilisateurs réguliers de ce moyen de communication et d’information (contre une grande majorité pour la télévision, la Presse, les sites d’information ou même Facebook). On peut aussi noter que même l’Ipsos, dans le cadre de cette étude, choisi de recourir à l’infographie pour récapituler ses résultats  .25 On retrouve donc ces infographies sur des sites comme Docteur Tweety Le blog qui établit au fil de la campagne 5 « Baromètres Twitter de la campagne à la Présidentielle 2012 »  ou encore sur26 le site PressMyWeb  consacré à décortiquer les contenus web et la communication sur Internet.27 Dans une démarche plus scientifique et universitaire, Jean Véronis, universitaire de Aix-en- Provence qui basait son travail majoritairement sur le langage a, par exemple, établi lors de la cam- pagne présidentielle, une plateforme analysant en temps réel les volumes de citation sur le Web des candidats à l’élection présidentielle. Grâce à cette plateforme et aux algorithmes qu’il a mis en place, il nous permet de visualiser ses résultats en temps réel sous forme de graphiques  . L’Annexe28 7 est un exemple d’un de ses graphiques. Analyse de Twitter par le journalisme « classique » De plus, il est amusant de constater l’interconnexion entre Twitter et les médias classiques. Là où le compte Twitter de campagne de François Hollande sert largement de relais à ses apparitions télévisées, radiophoniques ou encore le mentionnant dans La Presse (nous développerons cet aspect dans la Partie II), la télévision et la Presse se sont aussi attelées à analyser Twitter et ce qui s’y pas- 15 ! Enquête Ipsos, op. cit.25 ! « Baromètre Twitter N°5 de la campagne Présidentielle 2012 », Docteur Tweety Le blog, 23 mars 201226 <http://www.docteur-tweety.com/blog/2012/03/23/barometre-twitter-n°5-des-candidats-a-la- presidentielle-2012/> ! « Twitter a cartonné lors de la campagne présidentielle, et les autres réseaux sociaux? », PressMyWeb.com,27 12 mai 2012 <http://www.pressmyweb.com/webmarketing-e-marketing-communication/reseaux-sociaux- smo/tweeter-cartonne-lors-campagne-presidentielle/> ! VERONIS Jean, « Présidentielle : la présence des candidats sur le Web entre les deux tours », Technolo28 - gies du langage, 5 mai 2012 <http://blog.veronis.fr/2012/05/presidentielle-la-presence-des.html>
  16. 16. sait lors de la campagne présidentielle, on pouvait ainsi voir relayer des tweets, comme cela est le cas dans l’article du Parisien sur le hashtag #RadioLondres évoqué précédemment. L’intérêt de Twitter pour les politiques Là où les journalistes ont trouvé un intérêt à Twitter afin d’observer des comportements en temps réel, les politiques y ont vu l’intérêt d’influencer et de mobiliser les électeurs en temps réel. La campagne sur Internet de François Hollande, selon Vincent Feltesse, n’avait comme intérêt en soi, que de mobiliser, via le web et les réseaux, pour avoir un écho dans la mobilisation réelle des électeurs et militants  . Le responsable de la coordination de la campagne web de François Hollande29 sur Twitter nous livre quatre grands objectifs que la campagne sur internet et sur Twitter a permis de réaliser. Tout d’abord, il y a l’objectif, via la campagne numérique, d’enrichir la base de données d’adresses mails et de numéros de téléphones afin de contacter les électeurs. Peu retransmis via Twitter, l’intérêt est alors de cibler plus précisément les citoyens. Même si le flux Twitter ne permet pas de données à proprement parler, la possibilité de visualiser en temps réel le type d’utilisateurs Twitter qui choisissent de s’abonner au flux du candidat, les informations qu’ils favorisent ou ret- weetent est un ensemble d’informations qui forme un atout considérable pour l’équipe du candidat. C’est ainsi qu’on voit, par exemple, les extraits de discours de François Hollande où il mentionne la jeunesse automatiquement publiés sur son compte Twitter (il y 13 occurrences du thème de la “jeu- nesse“ dans le corpus). En effet, l’âge de la population présente sur Twitter étant majoritairement en dessous de 35 ans, l’équipe de la campagne peut cibler son message. Dans l’Annexe 1, le tweet N °4234, retweeté 130 fois, en est un exemple : “Que voulons-nous? Protéger les plus privilégiés ou protéger nos enfants? Nous avons choisi ! #PrioritéJeunesse #Périgueux“. Ensuite, et cet objectif est absent du corpus étudié, Vincent Feltesse souhaite utiliser la cam- pagne web de François Hollande pour faire appel à des dons qui serviront eux à financer la cam- pagne bien réelle (même si le coup de la campagne web est tout de même estimé à 2 millions d’euros). La troisième direction de la campagne web dont parle Vincent Feltesse est celle, découlant directement de la collecte d’une base de donnée importante, de segmentariser finement les contenus afin de les adapter à leurs destinataires. On peut aussi illustrer cette idée par le thème récurent de la 16 ! TRONCHE Sébastien, op. cit.29
  17. 17. jeunesse mais aussi de l’éducation : “Sur l’objectif de la réforme de l’éducation, avec davantage de moyens, je pense que nous sommes en accord avec F. Bayrou. #FranceInfo“  . On peut aussi illus30 - trer cette idée de la segmentarisation des publics avec la publication régulière (près d’une quaran- taine dans l’ensemble du corpus) de vidéos, alors adaptées à un public qui sur Twitter est de plus en plus habitué à consomm de la vidéo via des plateformes de streaming sur Internet, plutôt qu’à la télévision. Enfin, Vincent Feltesse évoque comme dernier objectif de la campagne sur Internet de Fran- çois Hollande, le fait de faciliter le porte à porte  qui est basé sur un ciblage fin effectué en amont31 sur les réseaux sociaux. Cette technique est évoquée par le tweet N°4090 « Découvre le “e-Porte-à- porte“! francoishollande.fr/porte-a-porte #FH2012 » et s’inspire directement de procédés mis en place par Barack Obama en 2008 pour mobiliser les électeurs. En effet, on remarque que la plupart de ces intérêts que Vincent Feltesse entend explorer grâce à la campagne numérique de François Hollande sortent tout droit des techniques élaborées par les équipes de campagne de Barack Obama aux Etats-Unis. Le rôle des médias sociaux a, en effet, été crucial alors pour impliquer les électeurs et les cibler plus précisément  .32 Section 2 : Les thématiques propres à Twitter Après avoir évoqué les analyses, intérêts et objectifs qui constituent de manière formelle la campagne sur Twitter de @fhollande, nous allons aborder les thématiques principales qui sont men- tionnées par le flux Twitter du candidat Hollande. Ces thématiques peuvent être facilement rassem- blées grâce à l’utilisation formelle des hashtags. Les Hashtags sur Twitter L’utilisation des hashtags, mots-clés servant au référencement sur Twitter, a fait l’objet d’une étude de Maxime Cervuille et Fred Pailler. Ils ont focalisé leur étude sur les hashtags utilisés lors de la controverse sur le #mariagepourtous mais les apprentissages qu’ils nous donnent, notamment sur 17 ! Annexe 1, Tweet N°377430 ! ROTMAN Charlotte, « Frappez et dites: “On est volontaire pour François Hollande“ », Libération, 2631 Mars 2012 ! METZGAR Dr Emily, Ph.D., MARUGGI Albert, « Social Media an the 2008 U.S. Presidential Election »,32 Journal of New Communications Research, Vol. 4 Issue 1, Spring-Summer 2009, pp. 141-165
  18. 18. les classifications des hashtags et leur recensement, peuvent s’appliquer en de nombreux points à l’étude du compte Twitter de François Hollande. En effet, comme l’avaient déjà constaté Alexandre Eyries et Cassandra Poirier, l’équipe web de François Hollande utilise de manière intensive les ha- shtags  , j’en ai en effet recensé 824 au fil du corpus. Cependant, les auteurs mettent en évidence33 que Nicolas Sarkozy s’est beaucoup plus servi de ce moyen de référencement avec 901 hashtags contre 617 pour François Hollande sur la période allant du 26 avril au 5 mai 2012. Cervuille et Pailler définissent le hashtag comme un « outil d’indexation, le hashtag autorise « l’investigabilité » du discours, ce qui signifie qu’il permet de constituer des ensembles thématiques de messages et d’effectuer des recherches d’occurrences à l’aide d’un moteur fourni par le site. »  .34 Selon eux, l’emploi du hashtag marque une « volonté de mise en relation » et « peut être considéré comme une pratique conversationnelle en soi ». Ils classent alors les hashtags selon trois catégories: les hashtags à fort, moyen ou faible rendement conversationnel, les premiers ayant une valeur d’index et étant utiliser de façon quasi systématique et les derniers n’étant utilisés que ponctuelle- ment. Dans l’Annexe 2, vous retrouverez un graphique établi à partir du corpus, montrant la fré- quence d’utilisation des hashtags. 18 ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra, op. cit., p.833 ! CERVUILLE Maxime, PAILLER Fred, « #mariagepourtous : Twitter et la politique affective des hash34 - tags », Revue française des sciences de l’information et la communication, 4/2014, p.3
  19. 19. ! Annexe 2 : Hashtags utilisés par @fhollande dans le corpus de tweets 19
  20. 20. On remarque que le hashtag #FH2012, a été le plus fréquemment utilisé (dans près d’un tweet sur trois), ainsi pour reprendre le vocabulaire établi Cervuille et Pailler, on peut établir que ce hashtag avait un fort rendement conversationnel. En effet, en affirmant un soutien à François Hol- lande comme candidat à l’élection de 2012, ce #hashtag a alors une valeur d’index. On trouve un exemple de ce procédé dans le tweet suivant : « Nous avons tant à faire dimanche ! #22avril #Ce- non #FH2012 »  .35 Au-delà de ce hashtag, la plupart sont ce que les auteurs qualifient de hashtags ayant un faible rendement conversationnel, c’est à dire que leur utilisation est ponctuelle et ne dure pas dans le temps. C’est le cas des hashtags liés à des évènements tels qu’une apparition dans un média - comme #FranceInfo ou #HollandeDPDA : « Je dois m’adresser à celles et ceux qui vont faire un choix et qui ne doivent pas se sentir abandonnés, oubliés. #HollandeDPDA »  - ou encore un mee36 - ting - comme #Limoges ou #Bercy : « Je suis heureux de revenir dans ma région, le Limousin! #Limoges »  . Ces hashtags vont en effet avoir tendance à disparaître seulement quelques heures37 après la fin de l’évènement en question. Aussi, il est intéressant de noter que, dans le cadre du compte de campagne Twitter de Fran- çois Hollande, les hashtags faisant appel à des grands thèmes de la campagne sont très rares et n’apparaissent généralement qu’une fois, c’est le cas avec des hashtags comme #hôpital ou encore #Immigration. La seule exception à la rareté de ces hashtags sur des thèmes de la campagne est le hashtag #Europe. En effet, on le voit apparaître près de 9 fois au fil du corpus de tweets rassemblés. Cela peut être un signe d’un attachement profond du candidat Hollande à cette thématique transver- sale. En effet, l’Europe est mentionné dans au moins six des soixante engagements pris par Fran- çois Hollande au moment de la campagne présidentielle (engagements 6,7, 11, 12, 13, 56)  .38 A la suite de l’étude de ces hashtags, on constate qu’il ne s’agit que d’un indice formel sur la contextualisation d’un tweet et on remarque que cela n’a aucune incidence, en tout cas dans l’étude du flux Twitter de @fhollande, sur le contenu et les thématiques abordées dans les tweets. Avec leur étude sur les hashtags liés au #mariagepourtous, Maxime Cervuille et Fred Pailler en arrivent aux 20 ! Annexe 1, Tweet N°356335 ! Ibid., Tweet N°379936 ! Ibid., Tweet N°384637 ! Le projet de François Hollande, <http://www.parti-socialiste.fr/dossier/le-projet-de-francois-hollande>38
  21. 21. mêmes conclusions puisque, selon eux : « Le seul décompte des hashtags ne permet pas de tirer de conclusion quant au contenu des tweets. »  .39 Avant de nous intéresser plus profondément à ces contenus et thématiques dans la partie II, il est tout de même notable de constater comment, de manière formelle toujours, les axes abordés sur Twitter sont uniques dans leur contenu ou si ils sont le simple reflet de discours tenus sur d’autres plateformes médiatiques. L’exclusivité des axes abordées par @fhollande sur Twitter En parcourant le corpus de tweets représentant le compte Twitter de @fhollande durant l’entre-deux tours de la campagne de 2012, on ne peut que constater la pluralité des sujets abordés, comme ce fut le cas lors de ses apparitions et publications réelles de l’entre-deux tours. Cependant, devant la pluralité de thèmes abordés, on peut se demander si Twitter représente une plateforme unique ou bien un simple relais d’informations déjà établies. Les contenus « exclusifs » à la plateforme Twitter Les contenus publiés uniquement sur Twitter (et les réseaux sociaux) sont souvent caractérisés dans le corpus par un contenu interactif. Tout d’abord, même si elles sont rares, l’équipe du président a publié directement via et sur le réseau social quelques photos. Le tweet N°3839 représentant le Président assistant au Printemps de Bourges ou encore le tweet N°4002 où le Président assiste à une cérémonie pour le 1er Mai sont des exemples de ces 10 photos à travers le corpus. La teneur même de ces photos, indépendamment du texte qu’elles accompagnent ou même du moment qu’elles saisissent est intéressante du fait qu’elles semblent avoir échappé à toute équipe de communication politique. En effet, le candidat Hollande n’y est souvent pas à son avantage, la luminosité et la mise au point sont mal réglé s et le cadre ma- joritairement pas établi précisément. Il s’agit très probablement de photos prises avec un téléphone portable et cela pose alors une question. Tandis que François Hollande a été suivi pendant la plupart de sa campagne par Stéphane Ruet  , photographe reconnu ayant fait de très beaux clichés pour40 illustrer la campagne du candidat, pourquoi n’a t-on pas fait appel à lui pour prendre les photos qui 21 ! CERVUILLE Maxime, PAILLER Fred, op. cit., p.639 ! GUILLOT Claire, « Stéphane, Valérie et François », Le Monde Culture et Idées, 25 juin 2012 <http://40 www.lemonde.fr/culture/article/2012/06/25/stephane-valerie-et-francois_1722717_3246.html>
  22. 22. figureraient sur le compte Twitter @fhollande comme c’est le cas par exemple avec Pete Souza, photographe officiel de Barack Obama ? On peut alors établir l’hypothèse que l’équipe de la web- campagne de François Hollande a voulu montrer une certaine spontanéité et le naturel à travers la publication de ces photos, photos de qualité similaire à celles publiées par les utilisateurs lambda de Twitter. Un autre type de contenu propre aux réseaux sociaux est le partage de vidéos de la plateforme Dailymotion. Comme dit précédemment, il y a une quarantaine de vidéos citées dans le corpus. La plupart sont des résumés établis pour les réseaux sociaux d’évènements auxquels François Hollande a participé. On a par exemple « Mon équipe a capté l’ambiance et les temps forts de mon interven- tion ce soir à Tulle : dailymotion.com/video/xqawey_ambiance-a-tulle-a-l-annonce-des-resultats- de-f-hollande-au-1er-tour_news #FH2012 »  qui inclus une vidéo résumant le discours de François41 Hollande a l’issue du premier tour de l’élection présidentielle. Les contenus génériques simplement relayés via Twitter Au-delà de ces contenus multimédias, on constate que la plupart des propos tenus sur Twitter par le compte @fhollande sont simplement des citations de propos tenus par François Hollande lors de différents discours. A l’image d’une dépêche d’agence relayant simplement les phrases clés d’un discours, le compte Twitter @fhollande n’apporte que peu de contenu additionnel. L’aspect de re- transcription des discours sera abordé plus longuement dans la seconde partie du dossier de re- cherche. Section 3 : L’usage fait par les politiques de Twitter en 2012: Web 1.0 ou Web 2.0 Alors que l’équipe de la web-campagne semble avoir soigné l’apparence et le design du compte Twitter de François Hollande en respectant la charte graphique de la campagne dans son ensemble, qu’en est-il du soin et respect de la charte implicite d’utilisation de Twitter en tant que réseau social? 22 ! Annexe 1 : Tweet N°361541
  23. 23. ! Annexe 3 : Visuel du compte @fhollande en 2012 ! Au-delà du fait que la plupart des contenus représentés sur le compte Twitter de campagne de François Hollande ne sont pas exclusif à ce média, la plupart des auteurs de la littérature étudiée font la distinction entre la fonction de diffusion (ou de microblogging) du réseau social Twitter et sa fonction d’interaction (ou de réseau social). Il semble donc intéressant d’étudier, afin de conclure cette première partie sur l’organisation formelle du flux Twitter @fhollande. Entre microblogging… Tamara A. Small, professeur au Département de science politique de l’Université Mount Alli- sion ayant beaucoup étudié l’impact politique de Twitter, établit Twitter comme un hybride entre réseautage social et le microblogage. Elle utilise la définition du microblogage suivante : « Les ap- plications de microblogage ont en commun un ensemble de caractéristiques : 1) de courts messages 23
  24. 24. texte, 2) la livraison instantanée des messages, 3) des abonnements pour recevoir des mises à jour. »  . Aussi l’aspect de microblogage est très facile à observer sur le compte Twitter @fhol42 - lande. En effet, comme expliqué dans la section 2, la plupart des tweets contenus dans le corpus rassemblé sont de type déclaratif, ils relaient le contenu d’un discours, partagent un article mention- nant le candidat à l’élection présidentielle ou encore donnent rendez-vous aux Abonnés pour un évènement (meeting, apparition télévisées, etc). Ainsi, les tweets qui relèvent du microblogging (ou de la diffusion) sont assez comparables à un communiqué : ils tentent de livrer l’information en question à une audience la plus large possible. … et réseautage social A l’opposé du tweet de microblogging, le tweet qui relève du réseautage social est, selon, la définition établie par Tamara A. Small, plus propre au “Web 2.0“ dans lequel le site Twitter est en- globé, c’est à dire conceptualisé par « les mots clés […] interaction, collaboration, coproduction et contribution active. »  . Ainsi, en reprenant de nouveau les codes du vocabulaire sur Twitter, on dé43 - finira ici qu’un tweet relevant de l’interaction ou encore de la collaboration est caractérisé par la présence d’une mention (sous forme d’un @ s’adressant à un autre utilisateur), par la présence d’un retweet dans le flux Twitter de l’utilisateur (prouvant son implication dans le partage de contenus publiés par d’autres) ou encore en étant la réponse à un autre tweet (toujours avec la présence d’une mention mais celle-ci sera placée en début de tweet). Alors qu’on s’attarde sur le corpus de tweets de @fhollande, on ne remarque que 12 tweets mentionnant d’autres utilisateurs de Twitter, la plupart étant des personnalités politiques (@Delphi- neBatho  , @bayrou  ou encore @RoyalSegolene  ). Concernant les retweets, sur la période al44 45 46 - louée au corpus, aucun n’est recensé et l’équipe de François Hollande n’a retweeté que 6 fois de- puis l’ouverture de son compte Twitter et ses 4332 tweets. 24 ! SMALL Tamara A., « La politique canadienne en 140 caractères : la vie des partis dans l’univers42 Twitter », Revue Parlementaire Canadienne, Automne 2010, p. 41 ! Ibid. , p. 4643 ! Annexe 1 : Tweet N°365944 ! Ibid. : Tweet N°3828, Tweet N°389545 ! Ibid. : Tweet N°415546
  25. 25. De ce fait, on constate que l’utilisation de la plateforme qu’est Twitter comme un réseau so- cial et ainsi d’impliquer les électeurs est délaissée au profit d’une simple diffusion de microblogs. Alors qu’elle a étudié les élections législatives au Canada et non pas la campagne présidentielle en France, Tamara A. Small a pourtant abouti à des conclusions similaires : « Bien que Twitter soit censé être un réseau social, les partis et chefs de partis canadiens s’en servent comme mécanisme de diffusion. » 47 ! ! ! Ainsi, alors que nous venons d’étudier en quoi l’utilisation de Twitter par @fhollande pour la campagne présidentielle de 2012 a constitué un grand nombre d’inédits de formes et d’usages en politique. Nous constatons cependant que cette apparente nouveauté de la forme de média proposée aux citoyens n’est pas si nouvelle puisque qu’elle ne correspond qu’à un média de diffusion dans le cas de @fhollande, aspect que remplissait déjà les médias traditionnels que sont la télévision, la ra- dio ou encore la Presse. Alors que, du point de vue formel, l’avènement de Twitter ne représente pas un changement révolutionnaire, nous allons à présent étudier en quoi son contenu peut être catégorisé pour ainsi analyser quels types d’informations, un candidat à une élection présidentielle, peut faire passer via Twitter.
 25 ! SMALL Tamara A., op. cit., p.4747
  26. 26. ! PARTIE II : 
 LA CATÉGORISATION DES TWEETS DE @FHOLLANDE ! « Du point de vue de la modalité, Twitter relève du média « pauvre », essentielle- ment limité aux caractères du clavier pour reprendre la typologie, par ailleurs discutable, de la théorie de la richesse des médias (Daft et Lengel) » 48 Le contenu délivré sur Twitter a souvent été critiqué pour son manque de possibilité d’élabo- ration et de développement en 140 caractères. Dans cette partie, nous développerons sur le contenu qualitatif représenté dans les éléments du corpus de tweets. Dans l’article « Presidential Election 2012: How French politicians tweet? », les auteurs établissent différents algorithmes menant à l’analyse des comptes Twitter impliqués dans les communautés politiques en France. L’un de ces algorithmes rassemble les 10 mots les plus utilisés par les différents partis politiques. Dans le cas du Parti Socialiste (PS), les dix mots sont « hollande, campagne, soir, dire, pari, pouvoir, français, changement, candidat, parler »  tandis que pour l’UMP, les dix mots sont « hollande, français, soir,49 dire, merci, concorde, réunion, fort, campagne, bon ». On remarque donc que le choix des mots uti- lisés sur Twitter est caractéristique du candidat politique et de son parti. Dans cette lignée d’analyse, Alexandre Eyries et Cassandra Poirier  ont établi une grille50 d’analyse afin d’étudier les contenus des différents tweets publiés par un(des) compte(s) Twitter sé- lectionné(s) selon quatre grandes catégories : - La catégorie d’information - La catégorie de la mobilisation - La catégorie de l’interaction - La catégorie de la personnalisation Afin de classifier et ainsi d’étudier les tweets du compte Twitter @fhollande, nous les classi- fierons donc selon ces 4 catégories en suivant ce modèle..
 26 ! ZACKLAD Manuel « Préface : Twitter et ses multiples usages : la rançon du succès » IN PELISSIER Ni48 - colas, GALLEZOT Gabriel, Twitter : Un monde en tout petit ?, L’Harmattan, 2013 ! BOUILLOT Flavin, IENCO Dino, MATWIN Stan, PONCELET Pascal, ROCHE Mathieu, « Presidential49 Election 2012: How French politicians tweet? », May 2012, p.11 ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra, op. cit., p.450
  27. 27. ! Section 1 : Information Selon le modèle Eyries-Poirier les tweets relevant de la catégorie d’information comprennent les tweets relevant d’une diffusion d’information descendante, du candidat vers le grand public. Dans cette catégorie, la plupart des contenus peuvent être diffusés à travers d’autres médias (Presse, télévision, tracts,…). Les auteurs relèvent plusieurs types de tweets d’information : ceux sur des événements de la campagne, des éléments du programme politique du candidat, ceux diffusant des communiqués de presse et documents officiels et des Annonces. Tweets types - Tweet N°4168 : « Je suis aujourd’hui à #Toulouse, ville de la castagne et de la victoire! #FH2012 » - 3 Mai 2012 - 56 RT - 1 favori - Tweet N°4139 : « Je souhaite que les personnes qui paient des impôts locaux puissent par- ticiper au scrutins municipaux » - 2 Mai 2012 - 218 RT - 15 favoris - Tweet N°3699 : « Nous mettrons en place le contrat de génération : francoishollande.fr/ dossiers/le-contrat-de-generation/ #JTHollande » - 24 Avril 2012 - 38 RT - 4 favoris - Tweet N°3897 : « Avant de vous retrouver à #Bercy, je serai l’invité de Dimanche +, à par- tir de 13h15! #FH2012 » - 29 Avril 2012 - 38 RT - 3 favoris Analyse Selon les auteurs, et comme nous l’avons expliqué précédemment dans la Partie I, la grande majorité des tweets postés par @fhollande sont des tweets de diffusion et donc d’information. Ey- ries-Poirier établissent que 96,51% des tweets de François Hollande sont de cette nature  « sur51 Twitter les processus de production et d’interprétation de l’actualité sont diffus et corrélés car ils se réalisent quasiment en même temps et parfois par les mêmes personnes. »  De plus, on constate à52 la lecture attentive de ces tweets du corpus qu’une grande majorité (420 sur 470 dans le cas de 27 ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra, op. cit., p.951 ! RIEDER Bernhard, SMYRNAIOS Nikos, « Pluralisme et infomédiation sociale de l'actualité : le cas de52 Twitter », Réseaux, 2012/6 n° 176, p. 105-139. DOI : 10.3917/res.176.0105, p.135
  28. 28. l’étude de Eyries et Poirier) sont de simples de citations de discours retrouvés sur d’autres canaux d’accès à l’information. Un des moyens les plus simples de réaliser ce processus de citation est l’analyse d’un des dis- cours de campagne de François Hollande. Pour le volume d’informations proposées ainsi que par leur rayonnement observé sur la plateforme (rayonnement observé grâce aux retweets et favoris, que nous expliciterons plus longuement dans la partie III), le choix du discours à étudier fut porter sur le discours du grand meeting de campagne de Bercy. Dans l’Annexe 4, en rouge, on remarque les propos qui ont put être relayés sous forme de tweets. Il est assez intéressant de constater les légères modifications apportées aux propos tenues par le candidat afin de les faire coïncider avec les contraintes qu’apportent Twitter. En effet, les tweets proposés doivent se contraindre à la règle des 140 caractères caractéristiques d’un microblog sur Twitter tout en ayant la formulation propice à un retentissement parmi un ensemble de tweets qui parviennent aux Abonnés de @fhollande en flux continu depuis leurs différents Abonnements. Ainsi, par exemple, « Je vous attendais depuis si longtemps, des années, des années que l’on voulait le changement, des années qu’on luttait, qu’on combattait, qu’on espérait ! Et voilà : le changement, il est là, il arrive ! » dans le discours oral de François Hollande à Bercy devient un simple « Cela fait des années que nous attendions le changement! Il est là, il arrive! #Bercy »  qui53 alors est plus percutant, rapide à lire et résumé. Autre exemple, là où François Hollande s’exclame « Oui, je veux reconquérir les hommes et les femmes en colère, et qui parfois s’abandonnent. Oui, cent fois oui ! Mais promettre pour se compromettre, mille fois non ! », les cent fois oui deviennent mille fois oui dans le Tweet N°3936 : « Je veux reconquérir les hommes et et les femmes en colère, mille fois oui! Mais promettre pour se compromettre, mille fois non! #Bercy ». Cette reformulation répond encore une fois à la nécessité d’efficience des seuls 140 caractères permis par le tweet mais aussi par une autre contrainte propre à la retranscription sur Twitter : les équipes de campagne qui “LiveTweetent“ un évènement sur Twit- ter (c’est-à-dire qui le commentent en direct sur le réseau social) sont soumises à une contrainte de rapidité pour avoir la possibilité de retranscrire la plus grande partie de l’évènement. Ceci entraîne donc aussi quelques approximation de formulation quant au discours prononcé originalement. Enfin, là où, dans le cas ici d’un discours, la possibilité de Twitter apporte une vraie-valeur ajoutée est lorsque le flux proposé par l’équipe web du candidat renvoie les internautes vers des contenus internet en lien avec le discours. Ceci permet en effet d’appuyer le discours prononcé en 28 ! Annexe 1 : Tweet N°391353
  29. 29. direct. A titre d’exemple, le tweet N°3950 du corpus reprend à la fois une partie du discours de François Hollande et un lien vers son programme sur internet : « L’emploi doit être la première priorité! C’est le sens de ma proposition sur le contrat de génération! francoishollande.fr/dossiers/ le-contrat-de-generation/ #Bercy » alors que François Hollande prononçait simultanément les mots suivants : « L’emploi doit être la première priorité. C’est le sens du contrat de génération que j’ai proposé dans cette campagne ». Ainsi, 16% du contenu total du discours de François Hollande à Bercy a été retransmis via son compte Twitter. Ainsi, nous avons pût voir qu’en matière d’information, l’offre de tweets dans le corpus que nous offre @fhollande est très variée et a des contenus reflétant le déroulement de la campagne sur le terrain. Section 2 : Mobilisation En reprenant le modèle de Eyries et Poirier, la catégorie de la mobilisation regroupe les tweets engageant les militants à agir, que ce soit sur internet ou sur le terrain, avec des tweets s’adressant directement aux Abonnés. Tweets Types - Tweet N°3897 : « Rendez-vous demain à #Bercy pour un grand rassemblement avec San- severino, Pep’s, les Neg’Marrons et Yael Naim a partir de 14 heures! #FH2012 » - 28 avril 2012 - 180 RT - 7 favoris - Tweet N°3999 : « Le changement, c’est maintenant! dailymotion.com/video/k6sC1qp- Jhk9Hpy30cO3 ! #Mobilisation #6mai #FH2012 » - 30 Avril 2012 - 92 RT - 8 favoris Analyse Alors que Eyries et Poirier attribue une proportion de 2,05 % des tweets de @fhollande comme des tweets de mobilisation  , il semble pertinent d’ajouter que le but de la campagne sur54 Twitter dans sa globalité était de mobiliser les électeurs, indépendamment du contenu qualitatif des tweets publiés, à se déplacer les 22 avril et 6 mai pour voter. En effet, s’inspirant des techniques dé- veloppées par Barack Obama, les jeunes - majorité du public présent sur Twitter - sont de forts abs- tentionnistes et la présence des politiques sur Twitter tente résoudre ce problème. 29 ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra, op. cit. , p.954
  30. 30. Comme c’est le cas dans les deux exemples de tweets énoncés ci-dessus, les tweets propre à la mobilisation sont caractérisés par la présence de hashtags propres (#FH2012 #6mai) récurrents et évocateurs qui tendent à gagner en retentissement grâce à un référencement plus fréquent dans les Tendances de Twitter. Les Tendances sur Twitter (ou “trends“) servent à référencer sur le site les thèmes et hashtags qui ont le plus d’occurrence à un moment donné, offrant une plus grande visibi- lité à ces thèmes. Ces tendances ont aussi été exploitées lors de moments importants organisés pour la cam- pagne. En effet, l’équipe de campagne web de François Hollande a organisé, et cela était une pre- mière en fois, ce qu’on a appelé des « ripostes parties »  . En rassemblant dans un même lieu des55 internautes et des militants pendant les grands temps de la campagne (meetings ou encore débat té- lévisé) afin de les faire tweeter et participer au début en cours. Créées afin de mobiliser le plus de sympathisants possible autour du candidat, elles permettaient aussi de faire apparaître comme en faveur d’un candidat (dans note cas François Hollande) un évènement médiatique. Durant ces « ri- postes parties », les militants ayant fait ressortir plus de hashtags que le candidat adverse pouvait s’estimer vainqueur. Encore une fois, un remarque que dans la teneur de ses propos sur Twitter, @fhollande et son équipe de campagne ne tendent que peu à mobiliser, échappant ainsi à la possibilité d’interaction qu’offre le réseau social. La mobilisation se déroule ici encore à travers des procédés formels et événementiels plus que via la plateforme même du microblogging. Section 3 : Interaction La troisième catégorie de tweets est celle de l’interaction, clé du Web 2.0 comme nous l’avons établi dans la partie II mais aussi limite de la communication de François Hollande sur Twitter. Cette catégorie rassemble alors les tweets ayant comme objet une mention, une question directe as- sociée aux Abonnés ou encore un retweet. Tweets Types - Tweet N°3895 : « Ma lettre en réponse au courrier que m’a adressé @bayrou est à lire par ici : francoishollande.fr/actualites/la-reponse-de-f-hollande-a-f-bayrou/ #FH2012» - 28 avril 2012 - 132 RT - 16 favoris 30 ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra, op. cit., p.1155
  31. 31. - Tweet N°3567 (hors corpus) : « Je sens un mouvement qui est en marche ! retrouvez le ré- cit vidéo de notre rassemblement à #Cenon : dailymotion.com/video/xq8ojg_j-3-ensemble- vers-la-victoire_news cc @VincentFeltesse » - 19 Avril 2012 - 43 RT - 2 favoris Analyse Comme, encore une fois, établi précédemment le manque d’interaction marque le plus impor- tant point faible de cette campagne web de @fhollande. Seuls 0,82% des tweets relevés par Eyries- Poirier vont dans le sens de l’interactivité. Pour revenir aux exemples que j’ai choisi comme Tweets typiques de cette catégorie dans le cas présent, seul un d’entre eux a été repéré à l’intérieur des limites établies pour le corpus. En effet, même si le nombre de mentions dans la globalité du corpus de tweets atteint la dizaine, la plupart de ces mentions servent simplement à citer une personne, sans pour autant inviter au dialogue, ré- pondre à une discussion engagée ou attendre une personne. C’est par exemple le cas avec le tweet N °3893 mentionnant @EvaJoly et @CecileDufflot : « Hier, @EvaJoly, @Cecile Dufflot et Lionel Jospin étaient présents lors de notre grand rassemblement à #Limoges : dailymotion.com/video/xq- frc5_eva-joly-cecile-duflot-et-lionel-jospin-invites-du-meeting-de-francois-hollande-a-limoges_- news #FH2012 ». En effet, l’équipe gérant le Twitter de François Hollande ne s’attend en aucun cas à une réponse de Eva Joly ou Cécile Dufflot. Dans cette perspective de mentions ne servant pas réellement à s’adresser à la personne mais plutôt à la citer, il est intéressant d’observer la perspective adoptée quant au “candidat-sortant“ Ni- colas Sarkozy. En effet, dans le domaine du choix du vocabulaire utilisé pour communiqué, on re- marque dans un premier temps que François Hollande n’aborde sur son flux Twitter que très rare- ment le Président et lorsqu’il le fait, la qualification que son équipe emploie le désigne sous l’expr- ession « candidat-sortant » et non pas son nom. Alors que « Sarkozy » n’apparaît que 16 fois au cours du corpus (et « candidat-sortant » 37 fois), on ne peut que faire le lien avec les « riposte par- ties » abordées dans la section précédente et on peut analyser l’absence de mention de @Nicolas- Sarkozy ou même l’absence relative de son nom comme une volonté de l’équipe de Hollande de ne pas faire entrer leur adverse dans les tendances Twitter, même si il s’agit de le critiquer. Même si l’interactivité est un manque dans la stratégie de campagne web de François Hol- lande pour l’élection de 2012, il est tout de même intéressant de noter que son équipe semble avoir perçu les enjeux qui résident dans cet outil. « Nous pouvons en conclure, comme le souligne Ar- naud Miquel (2011), que « l’ensemble de ces pratiques observées confirme une utilisation très limi- 31
  32. 32. tée et institutionnelle du réseau social dans un seul but d’auto-promotion et oubliant, ainsi, la lo- gique même de l’interaction et de la collection d’information de l’outil. » 56 Section 4 : Personnalisation Enfin, il y a les tweets relevant de la personnalisation de la politique par le candidat en l’asso- ciant à ses traits de personnalité et ses actions. Il s’agit là d’une mise en scène appartenant à une stratégie marketing où le candidat se met en scène pour attirer la sympathie des citoyens dans le but de récolter des voix. Tweets Types - Tweet N°4000 : « Ce soir, à partir de 19 heures, #RadioHollande reçoit ma compagne, Va- lérie Trierweiler ! livestream.com/radiohollande cc @Valtrier #FH2012 » - 30 avril 2012 - 38 RT - 8 favoris - Tweet N°3604 : « Je suis ce soir en tête du premier tour, une position qui m’honore et que m’oblige #Tulle » - 19 Avril 2012 - 200 RT - 17 favori Analyse Alors que les auteurs de l’article exploitant la grille d’analyse en catégories des comptes Twit- ter établit que 0,62%  du compte @fhollande était consacré à la personnalisation, on ne peut que57 constater un lien avec la tradition politique dans le cadre français qui veut que la séparation entre vie publique, politique et vie privée, personnelle d’un candidat ou d’un politicien. Cependant, il semble assez rapidement évident à la lecture du compte Twitter de campagne de François Hollande. En effet, la présence de pronoms se référant à la première personne du singulier (et parfois du pluriel), est impressionnante : avec 288 « je », 12 « moi », 47 « mon » ou encore 28 « ma » par exemple repérés dans le corpus, la personne de François Hollande est présente à la pre- mière personne du singulier dans la plupart des tweets. Cette constatation est d’autant plus impor- tante et intéressante à notifier que François Hollande n’est pas celui rédigeant les tweets sur son 32 ! PIGNARD-CHEYNEL Nathalie, SEBBAH Brigitte, « Le local, un enjeu de la campagne électorale de56 2012? La réponse de la PQR et les candidats au prisme de Twitter » IN MAAREK Philippe J, Présidentielle 2012 : une communication politique bien singulière, Communication et civilisation, L’Harmattan, 2013,p.117 ! EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra, op. cit., p.1157
  33. 33. compte Twitter. En effet, là où dans le cas de @NicolasSarkozy  , quelques tweets lui sont person58 - nellement attribuée à l’aide d’une signature de ses initiales -NS à la fin des tweets en question (c’est aussi la méthode choisi par Barack Obama lorsqu’il signe personnellement une déclaration faite sur son compte Twitter), ce n’est jamais le cas avec @fhollande. Pour s’intéresser aux exemples sélectionnés, le tweet n°3604 est un bon exemple de la pré- sence prédominante de ce « je » au fil des tweets regroupés dans le corpus. Aussi, les fois où la va- leur personnelle de l’homme François Hollande et non du candidat représentant du Parti Socialiste ressort est lorsqu’il aborde sa compagne (à deux reprises dans le corpus). Même si cette caractéris- tique ne transparaît pas de manière formelle, l’étude qualitative du corpus montre son intérêt du fait qu’elle permet de mettre en évidence de telles observations. ! ! ! Ainsi, on peut constater que la personnalisation des tweets caractéristiques du compte Twitter de campagne de François Hollande est assez faible. En effet, tandis que la catégorie de tweets à va- leur informative représente une grande majorité de la globalité du corpus présenté, les tweets ser- vant à la mobilisation se font très rares et ceux concernant l’interactivité et la personnalisation de la campagne sont pratiquement inexistants et négligeables. En conséquence, suite à une analyse d’une part formelle, en première partie, puis du contenu au cours de cette seconde partie, il semble pertinent de se poser la question de l’efficacité de telles méthodes de communication : peut-on analyser l’impact d’une communication sur Twitter ? Comment ? Quel est l’impact de Twitter face aux médias traditionnels ? ou encore Twitter nous permet t-il de prédire un comportement électoral comme certains communicants semblent le penser. Dans notre troisième et dernière partie, nous tenterons d’approfondir ces questionnements à l’aide du corpus mais aussi grâce à une littérature scientifique qui s’est faite plus riche sur ce sujet que sur d’autres problématiques relatives à Twitter et à la Politique. ! 33 ! Compte Twitter de Nicolas Sarkozy : https://www.twitter.com/NicolasSarkozy58
  34. 34. ! PARTIE III : L’IMPACT DE LA COMMUNICATION POLITIQUE SUR TWITTER SUR LA COMMUNAUTÉ CONNECTÉE ET SUR LE VOTE « Il faut garder à l’esprit que si la cyberdémocratie « améliore notre démocratie, […] elle ne la transforme par radicalement pas plus qu’elle n’en permet l’épano- uissement total » » 59 Ainsi, alors que nous venons d’analyser le contenu du compte Twitter de campagne de Fran- çois Hollande durant l’entre-deux tours de l’élection présidentielle de 2012 tant sur sa forme (partie I) que sur son fond (partie II), il semble important de se poser la question des possibilités d’impact, qu’il soit positif ou négatif, sur une élection présidentielle. Dans cette troisième partie, nous tâcherons dons d’évaluer comment Twitter a eu un impact que ce soit sur le processus démocratique en général ou sur le résultat obtenu par un candidat lors de l’élection de 2012. En effet, tandis que ce nouveau média offre de « véritables visions alterna- tives de l’actualité et des enjeux politiques qui lui sont liées, par rapport à celles qui sont véhiculées par les médias dominants et les structures de pouvoir traditionnelles. »  . De ce fait une autre ques60 - tion posée dans ce développement sera donc la part qu’occupe l’influence de Twitter sur l’élection en comparaison des moyens classiques mis à la disposition de la communication politique. ! ! ! 34 ! EYRIES Alexandre « Twitter et le microstorytelling », op. cit., p.20659 ! RIEDER Bernhard, SMYRNAIOS Nikos, op. cit., p.13660
  35. 35. ! Section 1 : Comment analyser l’impact d’une communication sur Twit- ter ? La première question qui vient à l’esprit lorsqu’on s’interroge sur les conséquences possibles qu’a eu la web communication sur Twitter de François Hollande en 2012 est les outils à notre dis- position afin d’évaluer cette problématique. A travers la littérature se préoccupant de ce sujet, on constate que cette question est aussi celle qui domine l’analyse des rapports entre Twitter et Poli- tique, la plupart des chercheurs tentant de mettre en place divers algorithmes permettant plus ou moins d’estimer les résultats d’une élection grâce à Twitter. Les sujets dans les « Tendances » et le nombre d’ Abonnés « Ainsi, bien que Twitter soit souvent décrit comme une plate-forme chaotique et fragmentée, nous avons pu observer des tendances de convergence entre un grand nombre d’utilisateurs plus ou moins coordonnés qui rendent certains contenus et messages très populaires. »  Le contenu d’un61 média social est particulièrement utile pour identifier en temps réel et événements sur le terrain as- sociés aux messages des différents utilisateurs du service qu’est Twitter. Tout d’abord, comme l’avait compris l’équipe de web-campagne de François Hollande en ins- taurant les « ripostes parties » en 2012, les Tendances sur Twitter sont un vrai indicateur d’influence sur le réseau social. S’appuyant sur ces tendances et ces hashtags alors mis en vedette, le référen- cement sur site Twitter des tweets du compte @fhollande sont alors plus avantageux et permettent aux messages du candidat une plus grande diffusion. Ainsi les idées choisies par l’équipe du cam- pagne de François Hollande sont mis en avant et des messages courts postés sur Twitter peuvent refléter des événements alors qu’ils sont en cours.  On assiste ici à un phénomène caractéristique62 de l’éternelle histoire de la poule et de l’oeuf : tandis qu’un sujet gagne de l’influence sur le réseau social, il est plus susceptible d’être retransmis sur Twitter et ainsi de prendre encore plus d’ampleur et de bénéficier de plus de retombées médiatiques. 35 ! RIEDER Bernhard, SMYRNAIOS Nikos, op. cit., p.13661 ! « Short messages posted on social media sites such as Twitter can typically reflect these events as they62 happen. For this reason, the content of such social me- dia sites is particularly useful for real-time identifica- tion of real-world events and their associated user-contributed messages » BECKER Hila, NAAMAN Mor, GRAVANO Luis, « Beyond Trending Topics: World Event Identification on Twitter », Conference AAAI sur les weblogs et les médias sociaux, 2012, p.438
  36. 36. Dans un second temps, on peut aussi observer comme indice le nombre d’utilisateurs qui choisissent de s’abonner au compte de campagne d’un candidat. Tandis que qu’une étude de 2011 a analysé les liens d’Abonnements et d’Abonnés de 54 millions d’utilisateurs actifs et réguliers du réseau social, les chercheurs ont réussis à recensé 2 milliards de liens d’Abonnements/Abonnés tou- chant ces utilisateurs, ces utilisateurs produisant un total de 1,7 milliards de tweets.  A l’éclairage63 de l’importance de ces liens de manière numérique, il semble important de considérer le nombre d’Abonnés comme un outils signifiant pour comprendre l’impact que peut avoir Twitter sur une campagne présidentielle. Pour se concentrer sur la campagne de 2012 de François Hollande, on re- marque que celui-ci avait un net avantage face à ses concurrences du fait, d’une part, de son intro- duction précoce dans le réseau social mais aussi, d’autre part, du nombre de personnes suivant ses microblogs que cela lui a permis de mobiliser. Ainsi à la veille de l’élection, le compte Twitter @fhollande comptait 548 285 abonnés contre seulement 374 193 pour le principal adversaire du candidat Hollande, Nicolas Sarkozy. Retweets et favoris Le nombre de Retweets et de Favoris qu’un message sur Twitter va générer est clairement établi par la plupart des études sur le sujet comme un facteur de clé de mesure de l’impact d’un candidat politique : « Le nombre total de fois où une histoire est retweetée reflète sa popularité parmi les utilisateurs de Twitter. »  .64 Dans le cas de François Hollande, j’ai établi un tableau, ainsi que différents graphiques afin de mesurer les quantités et l’évolution des Retweets et Favoris tout au long de la période étudiée du 22 avril au 6 mai 2012. De manière globale, les tweets rassemblés dans le corpus ont été retweetés un ensemble de 66159 fois pour une moyenne de 104 retweets par message publié. Quant au favo- ris, les nombres sont beaucoup moins importants mais les tweets de campagne de François Hollande entre les deux-tours de l’élection présidentielle ont été favorisés 377 fois pour une moyenne de 8 favoris par tweets.
 36 ! « The Twitter dataset used in this paper consists of 2 billion follow links among 54 million users who pro63 - duced a total of 1.7 billion tweets. » CHA Meeyoung, HADDADI Hamed, BENEVENUTO Fabricio, GUMMADI Krishna P., « Measuring User Influence in Twitter : The Million Follower Fallacy », Conference Internationale AAAI sur les weblogs et les médias sociaux, 2011, p.11 ! « The total number of times the story was voted for and retweeted reflects their popularity among Digg64 and Twitter users respectively. » LERMAN Kristina, GHOSH Rumi « Information Contagion: An Empirical Study of the News on Digg and Twitter Social Networks », Conference AAAI sur les weblogs et les médias sociaux, 2011, p.90
  37. 37. ! Annexe 5 : Evolution du nombre de Tweets, Favoris et RTs pendant l’entre-deux tours ! 37
  38. 38. ! Annexe 6 : Evolution du nombre de Tweets/Favoris pendant l’entre-deux tours ! Lorsqu’on se concentre sur les graphiques rassemblés dans l’Annexe 5, on constate que le nombre de tweets, le nombre de retweets et le nombre de favoris selon le jour de la campagne sont caractérisés par des évolutions similaires. Ceci tend donc à signifier de manière assez logique que plus les équipes de campagne de François Hollande ont publié sur son compte Twitter, plus le compte @fhollande a eu tendance à être partagé au cours de la journée. Ce qui est intéressant à constant cependant concerne les deux derniers graphiques qui montrent l’évolution des retweets et favoris en fonction du nombre de tweets publiés. Il est alors pertinent de remarquer que ces gra- phiques représentent des courbes très variables et ne permettent pas d’établir précisément de corré- lation entre la qualité de données publiées et le nombre de fois où ces données seront partagées de manière individualisées. On peut tout de même noter des pics importants lors de grands évènements : le graphique Nombre de RT/Nombre de Tweets met en évidence la popularité et l’impact des 38
  39. 39. tweets lors du second scrutin de l’élection présidentielle le 6 mai 2012 tandis que la représentation Nombre de favoris/Nombre de Tweets met plus en évidence - alors que les favoris marquent souvent une approbation du propos de l’utilisateur comme établi dans l’introduction - des pics au moment des grands meetings de la campagne d’entre deux tours. On remarque en effet une augmen- tation des nombre de favoris lors du discours suivant le premier tour, puis lors du meeting de Bercy le 28 avril, lors du débat entre les candidats du second tour le 2 mai et enfin pendant le dernier grand meeting de campagne à Toulouse le 4 mai. Suite à ces éclaircissements devant les informations que nous donnent les données relatives au nombre de retweets et favoris, nous allons à présent voir en quoi ces graphiques ou encore quantités d’Abonnés sont similaires ou non à des résultats d’audiences télévisées par exemple dans leur im- pact sur l’élection présidentielle. Section 2 : Twitter a t-il un impact différent des médias traditionnels ? Alors que nous avons montré à plusieurs reprises dans les deux premières parties du dossier les similitudes et simples reproductions des contenus produits via des médias classiques, on pourra s’intéresser à la puissance possible que représente Twitter en ayant un effet sur la vie politique par rapport à la puissance déjà établie de la Presse ou encore de la Télévision. Peu d’études permettent aujourd’hui à cours terme d’évaluer ces informations, avec l’étude Ipsos reportant seulement 5% de la population française comme utilisateurs réguliers de Twitter (contrairement à près de 100% de la population ayant accès à la télévision), on peut tout de même supposer que Twitter spécifiquement (et séparément des autres réseaux sociaux et sites internet) n’a eu qu’un impact mimimm sur les ré- sultats de l’élection. Cependant, il me semblait tout de même important, en perspective de l’impo- rtance grandissante que prend Twitter, d’aborder brièvement l’étude de Franck Rebillard sur la plu- ralité de l’information qu’offre Internet par rapport à la télévision.  65 La diversité des sujets traités En effet, tandis que l’auteur remarque de grandes similitudes quant aux métasujets traités 66 par d’un côté Internet et, de l’autre la télévision, l’étude révèle une bien plus grande diversité de 39 ! REBILLARD Franck et al., « L'offre d'informations est-elle plus diversifiée sur le web qu'à la télévision ?65 » Une comparaison exploratoire entre sites d'actualité et journaux télévisés, Réseaux, 2012/6 n° 176, p. 141-172. DOI : 10.3917/res.176.0141 ! Ibid. , p.15666
  40. 40. sujets abordés sur Internet. A titre d’exemple, pour le 12 mars 2011, 19 sujets ont été traités par la télévision contre 342 sur le Web  . Cette perspective est assez intéressante quant à notre sujet d’étu67 - de puisqu’elle met en évidence les très grandes possibilités de diversification de l’offre d’informati- on politique fournie par les politiques sur Twitter. En effet, ceci pourrait être un des apprentissages de la campagne sur Twitter de @fhollande et entrainer dans le futur une véritable pluralité des sujets abordés sur Twitter et propre à Twitter, sujets qui pourraient alors, n’étant pas limités par la variable de temps comme l’est la télévision, se différencier véritablement du traitement médiatique classique de la communication politique. Section 3 : Twitter peut-il prédire le vote ? Il s’agit ici de la grande question posée par les scientifiques étudiant le comportement électo- ral et citoyen durant une campagne politique sur Twitter. Plusieurs données rassemblées lors de dif- férentes élections nationales semblent aller dans le sens d’une prédiction du vote possible grâce à Twitter, cependant ce mode d’analyse se heurte aussi à quelques limites et critiques. Nous tâcherons donc dans la dernière section de ce dossier de recherche de mesurer les possibilités de Twitter à remplacer nos instituts de sondage. Oui, Twitter nous donne des indications sur un vote Les chercheurs tendant vers l’affirmation que Twitter nous délivre des indications importantes sur l’issue d’un scrutin se basent généralement sur l’étude rétrospective de données en mettant en comparaison les informations qu’ils récoltent sur Twitter et les résultats d’une élection. Déjà abordé précédemment, le blog de Jean Véronis a excellé dans le domaine de la prédic- tion de l’issue électoral lors du premier tour de l’élection présidentielle. En effet, le chercheur a no- tifié dans un de ses billets que les tendances récoltées par ses algorithmes de collectes de données sur la présence des candidats sur le Web se sont révélés très similaires aux résultats constatés lors des résultats du premier scrutin. En analysant les courbes qu’il a établi à la veille du second tour, il est assez intéressant de remarquer que, tandis que le volume de citations de Nicolas Sarkozy sur le Web pendant l’entre deux tours est dans l’ensemble bien supérieur au volume de citations de Fran- çois Hollande sur le Web, suite au débat, le candidat @fhollande prend un léger avantage. Tandis que Jean Véronis analyse ceci comme la perspective d’un scrutin serré, on ne peut que constater 40 ! REBILLARD Franck et al., op. cit., p.14867
  41. 41. l’exactitude de la concordance entre les résultats du second tour de l’élection présidentielle de 2012 et les données collectées dans ce graphique. ! Annexe 7 : Volume de citation sur le Web des candidats au Second Tour! De plus, une étude menée en 2011 sur l’objet cette fois de l’élection fédérale Allemande de 2009, va aussi dans le sens d’une similitude entre Twitter et le résultat d’une élection : lorsqu’on compare la part de tweets consacrée à un parti et le résultat d’une élection, on se rend compte que les chiffres sont assez similaires, par exemple 1,65% d’exactitude sur Twitter pour prédire les résul- tats des élections, cependant cette marge d’erreur est plus grande que celles relevées sur les son- dages classiques  . Sur ce point les constatations de Jean Véronis diffèrent puisqu’il note que les68 marges d’erreurs entre les résultats prédits par son algorithmes et les résultats réels de l’élection présidentielle sont plus faibles que les marges d’erreurs des sondages. 41 ! TUMASJAN Andranik, SPRENGER Timm O, SANDNER Philipp G, Welpe Isabell M, « Predicting Elec68 - tions with Twitter: What 140 Characters Reveal about Political Sentiment », Conference AAAI sur les we- blogs et les médiaux sociaux, 2011, p.183
  42. 42. Non, Twitter ne peut pas être un indicateur du vote L’article de Daniel Gayo-Avello  est du point de vue opposé à Jean Véronis et est révélateur69 du fait qu’il s’offusque des déclarations de ses collègues chercheurs qui prétendent pouvoir prédire une élection sur Twitter. D’ailleurs une de ses remarques concerne le fait que les chercheurs pensent pourvoir prédire via Twitter mais cela n’a jamais été vérifié, en effet la grande majorité des études sur le sujet sont rétrospectives et ne “prédisent“ que des évènements qui ont déjà eu lieu, contraire- ment aux sondages électoraux classiques qui prennent alors beaucoup plus de risque en pronosti- quant un événement à venir. Gayo-Avello part d’une de ses propres recherches où il même avait réussi à faire corréler des tendances sur Twitter et les résultats de l’élection d’Obama face à McCain de 2008. Cependant, le facteur qui a remis en cause son étude est le résultat qu’il a tiré concernant l’issue du scrutin au Texas. En effet, selon son modèle Twitter donnait Obama gagnant au Texas ce qui est impossible compte tenu de la forte identité Républicaine de l’Etat historiquement. De ce fait, l’auteur a mis en évidence une série de biais méthodologiques ne permettant pas d’établir de manière fiable des comportements électoraux à partir de comportements sur Twitter. Par exemple, Twitter est caractérisé (comme le montre l’étude de l’Ipsos) par un manque de représenta- tivité de la population qu’il faudrait corriger. D’autre part, à l’issue de mes recherches, j’ai mené une petite enquête (Annexe 8) que j’ai diffusé principalement sur les réseaux sociaux (en raison du choix de mon terrain de recherche) afin de confirmer où d’infirmer différentes idées que je m’étais préconçues suite à mes lecture. L’échan- tillon interrogé me semble trop réduit et pas assez représentatif pour baser mon dossier de recherche dessus. Cependant, j’ai pu relevé des résultats assez intéressants et qu’il pourrait être notable d’approfondir. Lorsque je demande à des utilisateurs de Twitter possédant un compte au moment des élections de 2012 si les comptes Twitter de campagne qu’ils ont suivi pendant la campagne de 2012 les a aidés à faire leur choix,changer d’avis ou encore se conforter dans leurs opinions poli- tiques, sur une quarantaine de personnes, aucune n’estime avoir changé d’avis et seul une personne a été aidée des informations trouvées sur Twitter pour faire son choix. Du fait de ces résultats je pense alors important de poser la question notamment des capacités de Twitter à prédire le vote mais aussi et surtout de ses capacités à l’influencer. ! 42 ! GAYO-AVELLO Daniel, « No, You Cannot Predict Elections with Twitter », IEEE Computer Society,69 2012
  43. 43. ! CONCLUSION Au fil de ce développement, nous avons pu établir dans un premier temps la nouveauté que représente Twitter et en quoi cette nouveauté est représentée par les caractéristiques formelles de ce média. En effet, ce réseau de microblogging crée un intérêt grandissant depuis sa création en 2006 chez les journalistes qui se sentent menacés et intrigués par ce nouvel arrivant mais aussi chez les spécialistes de la communication politique qui y voient un nouveau terrain de jeux dont la forme est encore assez libre. Ces intérêts sont symbolisés par des thèmes spécifiques à Twitter, qu’ils s’agi- ssent de son outil de référencement - le hashtag - ou bien de sa possibilité de relais à une plus grande audience de propos déjà médiatisés. Cependant, à l’issue de cette observation formelle, force est de constater que les politiques restes bloqués dans un usage du Web 2.0 qui n’utilise que la fonc- tion de diffusion du microblogging et pas les nouvelles possibilités d’interaction que représentent un réseau social. Dans un second temps, nous avons analysé et catégorisé le contenu des tweets du compte de campagne de François Hollande (@fhollande) en quatre principaux groupes : les tweets d’informa- tion, les tweets de mobilisation, les tweets d’interaction et les tweets de personnalisation. Le pre- mier groupe, celui rassemblant les tweets d’information apparaît comme le plus représentatif de la communication politique sur Twitter. Enfin, nous avons cherché à comprendre, grâce à des outils comme les nombres d’Abonnés, le nombre de retweets ou encore de favoris, l’impact qu’avait un compte Twitter sur l’issue d’une élection. Devant le peu de recul face aux premières (et seules) campagnes électorales menées sur Twitter, il est difficile d’évaluer l’efficacité réelle de ce réseau social sur la politique française Enfin, il me semble approprié de conclure ne posant la question de l’avenir de la communica- tion politique française sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Twitter alors que « comme l’écrit Dominique Wolton, « les nouvelles techniques vieillissent vite, pas les questions […] rela- tives à la […] démocratie ». »  .
70 43 ! EYRIES Alexandre « Twitter et le microstorytelling », op. cit., p.20670
  44. 44. ! SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES Articles scientifiques : - BECKER Hila, NAAMAN Mor, GRAVANO Luis, « Beyond Trending Topics: World Event Identification on Twitter », Conference AAAI sur les weblogs et les médias sociaux, 2012 - BOUILLOT Flavin, IENCO Dino, MATWIN Stan, PONCELET Pascal, ROCHE Mathieu, « Presidential Election 2012: How French politicians tweet? », May 2012 - CERVUILLE Maxime, PAILLER Fred, « #mariagepourtous : Twitter et la politique affec- tive des hashtags », Revue française des sciences de l’information et la communication, 4/2014 - CHA Meeyoung, HADDADI Hamed, BENEVENUTO Fabricio, GUMMADI Krishna P., « Measuring User Influence in Twitter : The Million Follower Fallacy », Conference Internatio- nale AAAI sur les weblogs et les médias sociaux, 2011 - EYRIES Alexandre « Twitter et le microstorytelling : un nouveau lieu de légitimation pour les leaders politiques ? » IN GALLEZOT G., PELISSER N., Twitter: Un monde en tout petit?, Editions L’Harmattan, 2013 - EYRIES Alexandre, POIRIER Cassandra « Une communication politique 2.0 : Approche comparative des usages électoraux de Twitter en France et au Québec », Communication, vol. 32/2 - GAYO-AVELLO Daniel, « No, You Cannot Predict Elections with Twitter », IEEE Compu- ter Society, 2012 - LERMAN Kristina, GHOSH Rumi « Information Contagion: An Empirical Study of the News on Digg and Twitter Social Networks », 2011 - METZGAR Dr Emily, Ph.D., MARUGGI Albert, « Social Media an the 2008 U.S. Presi- dential Election », Journal of New Communications Research, Vol. 4 Issue 1, Spring-Summer 2009 - PIGNARD-CHEYNEL Nathalie, SEBBAH Brigitte, « Le local, un enjeu de la campagne électorale de 2012? La réponse de la PQR et les candidats au prisme de Twitter » IN MAAREK 44
  45. 45. Philippe J, Présidentielle 2012 : une communication politique bien singulière, Communication et civilisation, L’Harmattan, 2013 - RAINIE Lee, « Social Media and Voting », Pew Reasearch Center’s Internet & American Life Project, 2012 - REBILLARD Franck et al., « L'offre d'informations est-elle plus diversifiée sur le web qu'à la télévision ? » Une comparaison exploratoire entre sites d'actualité et journaux télévisés, Ré- seaux, 2012/6 n° 176, p. 141-172. DOI : 10.3917/res.176.0141 - RIEDER Bernhard, SMYRNAIOS Nikos, « Pluralisme et infomédiation sociale de l'actu- alité : le cas de Twitter », Réseaux, 2012/6 n° 176, p. 105-139. DOI : 10.3917/res.176.0105 - SMALL Tamara A., « La politique canadienne en 140 caractères : la vie des partis dans l’univers Twitter », Revue Parlementaire Canadienne, Automne 2010 - SHIRKY Clay, « The Political Power of Social Media: Technology, the Public Sphere, and Political Change », Foreign Affairs, Janvier/Février 2011 - WOLTON Dominique, MERCIER Arnaud, « Communication politique et médias », labo- ratoire Communication et Politique, rapport 2004 et projet de recherche - ZACKLAD Manuel « Préface : Twitter et ses multiples usages : la rançon du succès » IN PELISSIER Nicolas, GALLEZOT Gabriel, Twitter : Un monde en tout petit ?, L’Harmattan, 2013 - « Usages et pratiques de Twitter en France », Enquête Ipsos réalisée en mars 2013 auprès d’un échantillon de 2029 personnes Ouvrages : - GALLEZOT G., PELISSER N., Twitter: Un monde en tout petit?, Editions L’Harmattan, 2013 Articles de Presse : - GLADWELL Malcolm, « Small Change: The revolution will not be tweeted », The New Yorker, October 4 2010 45
  46. 46. - GUILLOT Claire, « Stéphane, Valérie et François », Le Monde Culture et Idées, 25 juin 2012 <http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/06/25/stephane-valerie-et-fran- cois_1722717_3246.html> - ROTMAN Charlotte, « Frappez et dites: “On est volontaire pour François Hollande“ », Li- bération, 26 Mars 2012 - TRONCHE Sébastien, « La campagne numérique de François Hollande, “un levier du mili- tantisme“ », France TV info, 12 mars 2012 <http://www.francetvinfo.fr/politique/la-campagne- numerique-de-francois-hollande-un-levier-du-militantisme_264321.html> Sites Internet : - « About Twitter, Inc. » <https://about.twitter.com/company> - Centre d’assistance Twitter <https://support.twitter.com/> - Compte Twitter de François Hollande : <https://twitter.com/fhollande/> - Docteur Tweety Le blog <http://www.docteur-tweety.com/> - Twitonomy de @fhollande : <http://twiplomacy.com/wp-content/uploads/2013/06/fhollan- de_twitonomy_analytics.pdf> - Technologies du Language <http://blog.veronis.fr/> 46
  47. 47. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne UFR 11 - Master 1 Science Politique ! ! ! ! ! ! ! ! ! ANNEXES ! ! ! ! ! ! ! Dossier de Recherche Avril 2014 ! ! ! Victoire Beriard
 1
  48. 48. TABLE DES MATIÈRES ! Annexe 1 : Tweets de François Hollande (@fhollande pendant l’entre-deux tours) 3.................. Annexe 4 : Discours à Bercy de François Hollande, 29 avril 2012 39............................................. Annexe 8 : Résultats de l’enquête effectuée: 49............................................................................... 2
  49. 49. ANNEXE 1 : TWEETS DE FRANÇOIS HOLLANDE (@FHOLLANDE) PENDANT L’ENTRE-DEUX TOURS Date Tweet Hashtags inclus Liens inclus Photo incluse Mentions incluses Nombre de RT Nombre de Favoris … … N° 3535 19/4/12 Elle est haute, puissante et le candidat-sortant va la prendre de face cette vague! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 54 5 N° 3536 L’enjeu de dimanche n’est pas un classement, l’enjeu de dimanche est de placer au plus haut le candidat du changement! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 32 1 N° 3537 Le risque de la surenchère du candidat-sortant, c’est le vote pour le Front national! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 15 N° 3538 Il n’y a pas deux gauches : d’un côté la gauche de la résistance et de l’autre la gauche de la conquête! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 17 2 N° 3539 Non, il n’y a qu’une seule gauche : celle qui veut poursuivre le grand combat pour la justice et pour l’égalité! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 33 2 N° 3540 Dans notre pays, c’est la démocratie, c’est le peuple français qui choisit son destin! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 35 3 N° 3541 Trois jours encore et puis ensuite, si nous le méritons, deux semaines de campagne! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 16 N° 3542 Ca sera un combat dur, âpre, parfois brutal où toutes les peurs seront agitées. #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 16 N° 3543 Tout dépendra de vous! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 18 N° 3544 Ce quinquennat a été celui de tous les excès. #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 36 9 N° 3545 Une présidence normale, c’est refuser de promettre ce que je ne serai pas capable de tenir! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 253 37 N° 3546 Je veux être un Président qui puisse assumer ses choix et container à rencontrer les Français. #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 40 3 N° 3547 Nous devons permettre à la génération qui vient de vivre mieux que la nôtre! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 47 4 N° 3548 Vous savez tout, je n’ai rien caché! francoishollande.fr/premiere-annee- changement-programme-hollande/ #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 http://t.co/zuUShNgL 29 3 N° 3549 Si j’ai pu mener cette campagne, je le dois à cet esprit d’unité et de rassemblement qui a été le nôtre ces derniers mois! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 19 N° 3550 Depuis 1981, il n’y a jamais eu de rassemblement aussi fort qu’aujourd’hui! #PS #Cenon #FH2012 #PS #Cenon #FH2012 41 3 N° 3551 Nous devons agir pour l’égalité femme-homme! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 33 2 N° 3552 Nous ferons de l’Ecole dès la rentrée la première exigence, le premier devoir du Président! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 29 2 N° 3553 J’ai beaucoup appris dans cette campagne, et je ne veux pas d’un pays qui doute de son avenir. #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 31 1 N° 3554 Faites en sorte, le 22 avril, puis le 6 mai, de vous battre pour convaincre de venir voter pour le changement! #Cenon #FH2012 #Cenon #FH2012 31 3

×