APPSOLUTE FREEDOM
yottaz
PRESSE
yottaz
Yottaz, l’appstore alternatif est né
Basée à Paris, la start-up Yottaz (http://www.yottaz.com) vient d’annoncer sa ...
2
Néanmoins, ce succès des applications hybrides (qui représentent maintenant un bon tiers des
nouvelles applications mise...
L’équipe yottaz
Nicolas, co-fondateur et
conseiller financier
Eric, co-fondateur et
devops
Douglas, co-fondateur,
marketin...
Notre plateforme
Contacts
Site web:
http://www.yottaz.com/
Page Facebook:
https://www.facebook.com/yottaz
Campagne de crow...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

YOTTAZ_PRESSE_FR

123 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
123
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

YOTTAZ_PRESSE_FR

  1. 1. APPSOLUTE FREEDOM yottaz PRESSE
  2. 2. yottaz Yottaz, l’appstore alternatif est né Basée à Paris, la start-up Yottaz (http://www.yottaz.com) vient d’annoncer sa toute prochaine campagne de crowdfunding, avec l’espoir de lever 50.000 Euros, pour soutenir le développement de ce que ses fondateurs eux-mêmes appellent « l’appstore alternatif ». Yottaz est une plateforme alternative de webapps. Il s’agit en quelque sorte d’un pari à la fois technologique et philosophique. L'esprit de la société est d'offrir une alternative crédible et ouverte aux appstores des géants de l'internet, basés sur des systèmes fermés, mutuellement exclusifs. Yottaz permet aux utilisateurs connectés de bénéficier de toutes leurs apps Yottaz, sur tous leurs devices, indépendamment donc de leur OS. Le respect de la vie privée de l'utilisateur est également au coeur du projet, ainsi que l'interdiction de la publicité au sein des applis. Un système de monétisation innovant permet aux développeurs de rémunérer leur valeur ajoutée, avec des commissions sensiblement inférieures aux standards actuels. Yottaz est une solution tournée vers les utilisateurs et développeurs qui se veut une troisième voie. Une campagne de crowdfunding va être lancée ce 22 juin. Un marché moins ouvert qu’il n’y parait En juin 2015, 50% de la navigation internet est effectuée à partir d'un appareil mobile (1) et cette tendance ne montre pas de signe d'essoufflement (2). Sous l'impulsion d'Apple, les applications sur mobiles ont connu un vif succès (3). Google, et son système d’exploitation Android leur emboitèrent rapidement le pas (4). La situation actuelle voit un duopole de systèmes ultra-dominants, compatibles ni entre eux, ni avec les autres systèmes d'exploitation mobiles (Blackberry, Windows Phone, ...). Reproduire n’est pas développer Cela contraint les fournisseurs d'applications à développer et maintenir au moins deux codes source différents (les applications ainsi développées sont appelées natives). Pieds et poings liés à ces deux multinationales, les développeurs n’ont guère de choix, et vivent souvent cette relation comme déséquilibrée, mais inévitable, s’ils veulent espérer se vendre dans les deux écosystèmes mutuellement incompatibles. Hybrides, les performances Certes, des frameworks ont vu le jour, permettant de développer des applications dans un langage unique de programmation, le plus souvent basé sur l’HTML5, langage universel du web. Un système de « repackaging » permet ensuite de rendre ces applications disponibles sur les deux principaux appstores. Les applications issues de ce process sont appelées hybrides. L'équipe de Yottaz estime que ce « repackaging », qui apporte son lot de bugs spécifiques, est, en quelque sorte, une étape artificielle et inutile. Par ailleurs la disponibilité d’une nouvelle application sur les plateformes d'Apple et de Google (qui dépassent chacune le million d'applications disponibles, rappelons-le), n'offre aucune visibilité supplémentaire. Cela n’empêche pas ces plateformes de prélever des commissions qui sont généralement de l'ordre de 30%. (5) 1 : http://www.clickz.com/clickz/column/2388915/why-mobile-web-still-matters-in-2015 2: http://www.statista.com/statistics/297137/mobile-share-of-us-organic-search-engine-visits/ 3: http://www.statista.com/statistics/263795/number-of-available-apps-in-the-apple-app-store/ 4: http://www.statista.com/statistics/266210/number-of-available-applications-in-the-google-play-store/ 5: http://stackoverflow.com/questions/14169364/where-exactly-does-the-30-commission-on-appstore-sales-go Embargo : aucun, disponibilité immédiate Paris, le 17 juin 2015 1
  3. 3. 2 Néanmoins, ce succès des applications hybrides (qui représentent maintenant un bon tiers des nouvelles applications mises sur le marché (6)), démontre que les technologies web (l’HTML5) offrent une alternative crédible aux technologies natives. Un état d’esprit Mais Yottaz n'est pas qu'une plateforme technique. C’est aussi un état d’esprit. Presqu’une révolution. A cette soif de liberté et d’universalité, est associé un refus de la dépendance à la publicité. Pour Douglas, le troisième fondateur, “La publicité ‘in-app’ ruine l’expérience des utilisateurs. Le credo actuel — qu'il faut des millions d'utilisateurs pour hypothétiquement devenir rentable — n’est vraiment pas acceptable. Si une appli apporte de la valeur, l'utilisateur sera prêt à payer une somme modique. Elle sera rentable avec une fraction d'utilisateurs. Et Yottaz offre cette possibilité. C’est ça, l’esprit Yottaz : App’solute freedom !” Totalement tourné vers ses utilisateurs et développeurs, Yottaz espère créer un lien communautaire fort, d’une part entre développeurs (via des forums d’échanges de pratiques, d’ ’endorsements’ croisés, de recommandations, de tests), et d’autre part, entre utilisateurs, et ainsi devenir une référence de l'écosystème des applis. le navigateur devient le nouvel OS “Sous l'impulsion du W3C, (le consortium qui gère l'aspect technologique du web, ndlr), les navigateurs accèdent beaucoup plus aux fonctionnalités des smartphones que précédemment : géolocalisation, caméra, mode ‘offline’, possibilités de stockage. Certes, il subsiste encore un léger décalage avec l’offre native, mais 80% des besoins des applications courantes sont couverts par les navigateurs actuels. Avec WebGL et l'accélération graphique, l’HTML va devenir une alternative sérieuse pour toute l’industrie du jeu. Cette tendance sera difficile à arrêter.” indique Eric, cofondateur de Yottaz. Son associé, Nicolas, résume : “Nous pensons que les browsers vont devenir une sorte de mini- OS, sorte de machine virtuelle universelle. C'est d'ailleurs l'unique solution à la fragmentation actuelle. L’ensemble des entreprises qui, quoiqu’ayant pourtant développé d’excellentes applications, sont exclues du duopole actuel, ont intérêt à ce que cela arrive pour rééquilibrer les cartes. Yottaz s'inscrit dans cette logique d'universalité. Quant aux utilisateurs, ils commencent à se rendre compte qu'ils sont enfermés dans l’un ou l’autre des systèmes. Changer de Smartphone, d’OS ou d’écosystème ou même tout simplement accéder à ses apps à partir d'un ordinateur n'est vraiment pas évident.” 6: http://www.telerik.com/whitepapers/kendo-ui/the-html5-vs.-native-debate-is-over-the-winner-is Développement La plateforme, déjà développée et actuellement en phase de test a reçu le support des développeurs, certains de renommée mondiale. Quant aux utilisateurs ‘beta-testeurs’, qu’ils soient français, américains ou chinois, ils apprécient sur l’aspect multi-plateforme de Yottaz. Et Eric de conclure : « La plateforme est là, elle tourne. Notre campagne de crowdfunding devrait rapidement nous permettre de financer le développement de nouvelles fonctionnalités, mais, surtout, de faire connaître l’appstore alternatif au monde entier». Sans doute légèrement idéalistes, ces trois fondateurs voient dans Yottaz un retour aux sources, en respectant les valeurs initiales du web (universalité, ouverture et respect de la vie privée) et une formidable projection vers demain, dans un monde à la fois plus interconnecté et plus libre. yottaz
  4. 4. L’équipe yottaz Nicolas, co-fondateur et conseiller financier Eric, co-fondateur et devops Douglas, co-fondateur, marketing & communication Flavien & Victor Community management & business development 3 yottaz
  5. 5. Notre plateforme Contacts Site web: http://www.yottaz.com/ Page Facebook: https://www.facebook.com/yottaz Campagne de crowdspeaking: https://headtalker.com/campaigns/new-platform-for-webapps/# Twitter: @yottaz_apps Basé à Paris, 75002 Developpeurs : Eric Delcamp — rico@yottaz.com Finance: Nicolas de Kerangal — nico@yottaz.com Marketing & Communication: Douglas Geddes — douglas@yottaz.com 4 yottaz

×