Made by @hupertan
CAS CLINIQUE DCEM – NR 1
PROGRAMME MODULE 16
ANNÉE 2014-2015
Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE /
AND...
Made by @hupertan
PROGRAMME MODULE 16
ANNÉE 2014-2015
SEMESTRE 2
lundi 30 mars 2015 de 14h30 à 17h30
Séminaire Urologie 3 ...
Made by @hupertan
Cas clinique
Monsieur ,T.D., 54 ans consulte pour des troubles de sexuels.
Il est marié, 3 enfants.
Il e...
Made by @hupertan
Question 1.1.(Monsieur ,T.D., 54 ans consulte)
Concernant la physiologie de l’érection, le principal méd...
Made by @hupertan
Question 1.2. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Quel est le(s) questionnaire(s) utile(s) à l’évaluatio...
Made by @hupertan
Question 1.3. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Quel(s) élément(s) de l’examen clinique est/ sont impo...
Made by @hupertan
Question 1.4. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Ses troubles ont commencé il y à 6 mois, avec des « pa...
Made by @hupertan
Question 1.5. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
A l’examen clinique, il pèse 117 kg pour 1,77 m. Le pé...
Made by @hupertan
Question 1.6. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
A l’issue de cette première consultation, dans le cadr...
Made by @hupertan
Question 1.7. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
A l’issue de cette première consultation, toujours dan...
Made by @hupertan
Question 1.8. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s):
• Le d...
Made by @hupertan
Question 1.9. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s):
• Le t...
Made by @hupertan
Question 1.10. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Concernant les inhibiteurs des phosphodiestérases de ...
Made by @hupertan
Question 1.11. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Concernant l’initiation du traitement:
• Vous adresse...
Made by @hupertan
Question 1.12. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Lors de cette consultation vous associez les mesures ...
Made by @hupertan
Question 1.13. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Monsieur T.D. consulte avec les résultats des bilans....
Made by @hupertan
Question 1.14. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
Dans l’hypothèse que le bilan avait montré une testos...
Made by @hupertan
Question 1.15. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….)
La testostérone contrôlée est à 2,8 ng/ml, le LH et l...
Made by @hupertan
If you like this slide, please «Tweet» / «Like it» / «Pin it» /
«Share.it» with your friends, students, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cas clinique dysfonction erectile et troubles hormonaux vincent hupertan séminaire urologie 3 – urogynecologie andrologie mars2015

827 vues

Publié le

Cas clinique du PROGRAMME MODULE 16, année universitaire 2014-2015, Faculté de Médecine, https://www.medecine.univ-paris-diderot.fr/
lundi 30 mars 2015 de 14h30 à 17h30
Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE / ANDROLOGIE
# 37 : Stérilité du couple (aspects urologiques)
# 38 : AMP (aspects urologiques)
# 120 : Ménopause et Andropause (HUPERTAN / SAINT LOUIS)
# 122 : Troubles de l’érection (HUPERTAN)
# 42 : Tuméfactions pelviennes chez la femme (prolapsus)
# 121 : Troubles de la miction et incontinence urinaire de l’adulte et du sujet âgé (chez la femme)

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
827
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cas clinique dysfonction erectile et troubles hormonaux vincent hupertan séminaire urologie 3 – urogynecologie andrologie mars2015

  1. 1. Made by @hupertan CAS CLINIQUE DCEM – NR 1 PROGRAMME MODULE 16 ANNÉE 2014-2015 Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE / ANDROLOGIE Dr Vincent HUPERTAN
  2. 2. Made by @hupertan PROGRAMME MODULE 16 ANNÉE 2014-2015 SEMESTRE 2 lundi 30 mars 2015 de 14h30 à 17h30 Séminaire Urologie 3 – UROGYNECOLOGIE / ANDROLOGIE # 37 : Stérilité du couple (aspects urologiques) # 38 : AMP (aspects urologiques) # 120 : Ménopause et Andropause (HUPERTAN / SAINT LOUIS) # 122 : Troubles de l’érection (HUPERTAN) # 42 : Tuméfactions pelviennes chez la femme (prolapsus) # 121 : Troubles de la miction et incontinence urinaire de l’adulte et du sujet âgé (chez la femme)
  3. 3. Made by @hupertan Cas clinique Monsieur ,T.D., 54 ans consulte pour des troubles de sexuels. Il est marié, 3 enfants. Il est retraité de l’industrie automobile et il est parti à la retraite à l’occasion d’un plan social. Il s’agit d’un premier mariage sans difficultés particulières notamment d’ordre d’affectif. Avait pratiqué le sport dans un club de sports, mais actuellement il n’a plus aucune activité physique. Il présente également des troubles urinaires avec des mictions fréquence mais à volume important, jour et nuit. Il a beaucoup fumé, mais à ce jour il ne fume plus depuis plus de dix ans.
  4. 4. Made by @hupertan Question 1.1.(Monsieur ,T.D., 54 ans consulte) Concernant la physiologie de l’érection, le principal médiateur est : A – l’adrénaline B – l’acétyle choline C – la sérotonine D – l’ocytocine E – le monoxyde d’azote.
  5. 5. Made by @hupertan Question 1.2. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Quel est le(s) questionnaire(s) utile(s) à l’évaluation du troubles sexuel: 1) Le score IPSS; 2) Le score IIEF; 3) Le score EHS (HES) 4) Le score de l’éjaculation précoce 5) Le score d’entente maritale 6) Le score BISF-W
  6. 6. Made by @hupertan Question 1.3. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Quel(s) élément(s) de l’examen clinique est/ sont importants dans le bilan initial pour le trouble sexuel: 1) aucun car c’est un troubles sexuel d’origine psychologique; 2) TA et la pouls périphériques; 3) Mesure du périmètre abdominal; 4) Mesure du périmètre thoracique; 5) Examen des aires ganglionnaires; 6) Examen des phanères (ongles, calvitie) car c’est un troubles lié au stress; 7) Elasticité de la verge.
  7. 7. Made by @hupertan Question 1.4. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Ses troubles ont commencé il y à 6 mois, avec des « pannes » à répétition. Progressivement le trouble est devenu constant. Il vous fait part d’une peur d’avoir un rapport sexuel et s’il arrive à avoir un rapport sexuel, l’éjaculation est devenue très rapide et son orgasme est devenu moins intense. D’ailleurs le patient a l’impression que son épouse d’éloigne affectivement. Compte-tenu des caractéristiques cliniques de troubles sexuels quel mécanisme vous parait être le plus probable A – Dysfonction érectile secondaire aux troubles de l’éjaculation B – Dysfonction psychogène secondaire aux problèmes de couple C – Dysfonction érectile mixte à prédominance organique D – Anorgasmie E – Ejaculation précoce primitive
  8. 8. Made by @hupertan Question 1.5. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) A l’examen clinique, il pèse 117 kg pour 1,77 m. Le périmètre abdominal est à 140 cm. L’examen des seins est normal. L’examen des organes génitaux retrouve des corps caverneux souples, les deux testicules sont en place et de taille normale. Le(les)quel(s) constitue(nt) des facteurs de risque supplémentaire qu’il faut rechercher et ou caractériser dans le cadre de sa pathologie sexuelle? • Hypertension artérielle • Syndrome d’apnée du sommeil • Troubles du métabolisme lipidique • Cancer de la prostate familial • Troubles du métabolisme glucidique • Maladie de La Peyronie • Troubles du métabolisme urique
  9. 9. Made by @hupertan Question 1.6. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) A l’issue de cette première consultation, dans le cadre du bilan initial vous proposez les examens de biologie suivants d’imagerie suivants: • Prolactine • Cortisolémie à 8 heures • Dosage du DHEA • LH et FSH • Dosage des stéroïdes urinaires • L’’acide urique • Glycémie à jeun et un profil lipidique, • Testostérone totale • PSA totale
  10. 10. Made by @hupertan Question 1.7. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) A l’issue de cette première consultation, toujours dans le bilan initial vous pour proposez les examens d’imagerie et fonctionnelle suivantes - IRM penien - Echodoppler des membres inférieur et des artères caverneuses - Pharmacodoppler pénien - IRM de la selle turcique - Erectometrie nocturnes - Coronarographie - Scintigraphie myocardique - Aucun examen ni explorations ne sont indispensable
  11. 11. Made by @hupertan Question 1.8. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s): • Le diabète sucré est la première cause organique de dysfonctionnement érectile; • Les androgènes ne sont pas indispensables dans le processus de l’érection; • Le traitement androgénique corrigera systématiquement les troubles érectiles; • L’hypertension artérielle entraine des troubles de l’érection essentiellement par les biais des antihypertenseurs; • L’hyperprolactinémie chez l’homme peut induire un troubles de l’érection par le biais de l’hypogonadisme hypergonadrope • Tout trouble de l’érection après 40 ans justifie le dépistage d’un diabète par mesure de la glycémie à jeun.
  12. 12. Made by @hupertan Question 1.9. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) La/les affirmation suivantes est/sont vraie(s): • Le traitement étiologique est efficace chez tous les patients présentant un trouble érectile; • Le niveau de preuve de l’efficacité d’un traitement androgénique pour un trouble d’érection en dehors d’un hypogonadisme biologique confirmé reste faible; • Un bon contrôle glycémique chez un patient diabétique se vérifie par une HbA1c < 8 %; • Le traitement pharmacologique de première intention est constitué par les prostaglandines • Un traitement par les inhibiteurs des phosphodiestérases de type 5 nécessite un avis cardiologique systématique
  13. 13. Made by @hupertan Question 1.10. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Concernant les inhibiteurs des phosphodiestérases de type 5 la/les affirmation suivantes est/sont vraie(s): • Son initiation est réservée au médecins spécialistes; • La phosphodiestérase de type 5 entraine la dégradation enzymatique du GMPc dans les corps caverneux • Leur effet dans les troubles érectile s’exerce en dehors de toute excitation sexuelle • Leur effet se traduit par une relaxation du tissus caverneux et donc une érection • Aggravent une coronaropathie pré-existante
  14. 14. Made by @hupertan Question 1.11. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Concernant l’initiation du traitement: • Vous adressez systématiquement le patient à un sexologue • Vous lui prescrivez des injections intra-caverneuses d’alprostadil (Edex® Caverject® • Vous initiez un traitement oral par un inhibiteur de phosphodiestérase de type 5 • Vous associez un inhibiteur de la capture de la serotonine qui agit sur son éjaculation précoce • Vous commencez par un antagoniste a2-adrénergique (Yohimbine®)
  15. 15. Made by @hupertan Question 1.12. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Lors de cette consultation vous associez les mesures suivantes: • Vous adressez systématiquement le patient à un sexologue • Prise en charge diététique • Envisager un épreuve d’effort • Démarrer la reprise progressive d’une activité physique • Diminuer l’apport en charcuterie et abats responsable d’un hyupericemie
  16. 16. Made by @hupertan Question 1.13. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Monsieur T.D. consulte avec les résultats des bilans. Sa testostérone est à 4,5 ng/ml. La glycémie à jeun est à 1,80. Le reste du bilan est sans particularité. Pour le traitement il l’avait prise deux fois et sans résultats satisfaisants, il l’a arrêté. La (les) affirmation suivantes est(sont) vraie(s): - Le traitement n’a pas été efficace car les testostérone est basse - En cas d’hypogonadisme on propose un traitement d’emblée - Sa dysfonction érectile est en rapport avec le diabète - Une épreuve d’effort est conseillée - Il faut prescrire un traitement par des injection intracaverneuses - On ne peut pas juger de l’ineficacité avant
  17. 17. Made by @hupertan Question 1.14. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) Dans l’hypothèse que le bilan avait montré une testostérone est à 2,5 ng/ml. La (les) affirmation suivantes est(sont) vraie(s): - Il faut proposer un traitement par des injections intra caverneuse - Il faut proposer un traitement avec des inhibiteurs de phosphodiestérase de type 5 en continu - Il faut vérifier la valeur par un dosage complémentaire dans 3 semaines - Il faut faire un IRM de la selle turcique - Il faut prescrire un dosage de la LH - Il faut prescrire un dosage de Prolactine
  18. 18. Made by @hupertan Question 1.15. (Monsieur ,T.D., 54 ans consulte….) La testostérone contrôlée est à 2,8 ng/ml, le LH et la prolactine sont normaux. - IL s’agit d’un hypogonadisme hypergonadotrop - Il s’agit d’un hypogonadisme idiopathique - Il s’agit d’un déficit androgénique lié à l’age - Sa valeur justifie à elle seul un traitement hormonal substitutif - Le traitement seul va corriger la dysfonction érectile
  19. 19. Made by @hupertan If you like this slide, please «Tweet» / «Like it» / «Pin it» / «Share.it» with your friends, students, colleagues....

×