Docteur.Hupertan@gmail.com
LE PATIENT ET LA MALADIE DE
LA PEYRONIE
« SOUFFRANCE DE
L’HOMME »
Vincent Hupertan, MD
Universi...
Docteur.Hupertan@gmail.com
Visite page La
Peyronie sur le
portail urobichat.fr
Consultation en parcours de
soins coordonné...
Docteur.Hupertan@gmail.com
L’ancienneté de la maladie était en moyenne de 10 mois (médiane à 10,
SD à 6.8 mois, Q1=4 mois,...
Docteur.Hupertan@gmail.com
Résultats
L’évaluation de la fonction érectile réalisé à l’aide des
scores IIEF5 avait trouvé u...
Docteur.Hupertan@gmail.com
RETENTISSEMENT SUR LA SEXUALITÉ ET
RETENTISSEMENT ÉMOTIONNEL
La maladie de La Peyronie a un ret...
Docteur.Hupertan@gmail.com
Prise en charge
Docteur.Hupertan@gmail.com
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
score APMG information communication éducation
Médiane du Score AP...
Docteur.Hupertan@gmail.com
« Image érectile »
«Fonctionérectile»
Analyse en composante multiples des retentissement psycho...
Docteur.Hupertan@gmail.com
FACTEURS DE RISQUE DE LA SOUFFRANCE :
ANALYSE MULTIVARIÉE
Le retentissement étant évalué à l’ai...
Docteur.Hupertan@gmail.com
Analyse graphique des facteurs de risque du
retentissement psychologique
Docteur.Hupertan@gmail.com
Analyse uni et multivariée des facteurs de
risque du retentissement psychologique
Docteur.Hupertan@gmail.com
Conclusion
• l’aspect physique lié à la déformation d’ordre mécanique et difficultés de
pénétra...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le patient et la maladie de la #peyroniedisease

1 041 vues

Publié le

La maladie de La Peyronie est un trouble psychologiquement et physiquement dévastateur qui se manifeste par une cicatrice fibreuse avec perte de l’élasticité de la tunique albuginée, entraînant une induration du pénis palpable à l’état flaccide et provoquant une déformation du pénis (y compris incurvation du pénis), rétrécissements, le raccourcissement ou des érections douloureuses. La maladie de La Peyronie reste un dilemme thérapeutique considérable.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 041
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
246
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le patient et la maladie de la #peyroniedisease

  1. 1. Docteur.Hupertan@gmail.com LE PATIENT ET LA MALADIE DE LA PEYRONIE « SOUFFRANCE DE L’HOMME » Vincent Hupertan, MD Université Paris 5 – René Descartes Année universitaire 2012-2013 Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Sexologie
  2. 2. Docteur.Hupertan@gmail.com Visite page La Peyronie sur le portail urobichat.fr Consultation en parcours de soins coordonnée ou accès direct Consultation initiale Recueil sémiologique et et Examen clinique Questionnaire spécifique Consultation avec les données IRM + test pharmacologique IRM Questionnaire APMG Trait. Traitement chirurgical Traitement intra lésionnel
  3. 3. Docteur.Hupertan@gmail.com L’ancienneté de la maladie était en moyenne de 10 mois (médiane à 10, SD à 6.8 mois, Q1=4 mois, Q3= 16,7 mois Résultats
  4. 4. Docteur.Hupertan@gmail.com Résultats L’évaluation de la fonction érectile réalisé à l’aide des scores IIEF5 avait trouvé une médiane (Q2) à 17, avec Q1= 14 et Q3 à 20, minimum à 10 et maximum à 25. En score HES, 69,5 % l’érection était compatible avec la pénétration alors que en 30,5% la pénétration n’était pas possible
  5. 5. Docteur.Hupertan@gmail.com RETENTISSEMENT SUR LA SEXUALITÉ ET RETENTISSEMENT ÉMOTIONNEL La maladie de La Peyronie a un retentissement psychologique plus important sur le patient (près de 45% scores 4 et 5/5) que sur sa partenaire (75% de score 1 et 2). La comparaison des indices par le test non paramétrique de Wilcoxon montre une différence significative (p<0,00001).
  6. 6. Docteur.Hupertan@gmail.com Prise en charge
  7. 7. Docteur.Hupertan@gmail.com 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 score APMG information communication éducation Médiane du Score APMG et des sous scores
  8. 8. Docteur.Hupertan@gmail.com « Image érectile » «Fonctionérectile» Analyse en composante multiples des retentissement psychosexuel dans la maladie de Lapyeronie #peyroniesdisease Etude prospective mono centrique réalisée à l’hôpital Bichat (www.urobichat.fr), @DrVHUPERTAN & all, 2012-2013
  9. 9. Docteur.Hupertan@gmail.com FACTEURS DE RISQUE DE LA SOUFFRANCE : ANALYSE MULTIVARIÉE Le retentissement étant évalué à l’aide d’une échelle de mesure de Likert à 5 choix, les facteurs de risques suivants ont été analysés par une méthode graphique et une méthode analytiques uni et multivariée: • situation maritale (marié vs. célibataire) • angulation (Kelâmi) • âge (<40 ;40-60 ;>60) • Score HES • Score IIEF5 • Les attentes du patient (regroupement à deux classes : rectitude et longueur), • s’il a déjà consulté un médecin ou non.
  10. 10. Docteur.Hupertan@gmail.com Analyse graphique des facteurs de risque du retentissement psychologique
  11. 11. Docteur.Hupertan@gmail.com Analyse uni et multivariée des facteurs de risque du retentissement psychologique
  12. 12. Docteur.Hupertan@gmail.com Conclusion • l’aspect physique lié à la déformation d’ordre mécanique et difficultés de pénétration c’est toute l’image de soi qui est globalement l’élément central de la souffrance • Une majorité d’hommes présentant la maladie de La Peyronie présente des effets psychologiques importants avec comme effet majeur une diminution de la qualité de vie. • C’est la dégradation de l’estime de soi, et la détresse émotionnelle, qui vont altérer la qualité et la fréquence des relations sexuelles. La dégradation de l’estime de soi crée les prémisses de l’isolation avec des conséquences psychosociales importantes et notamment de la dépression. • Si le chirurgien urologue-l’andrologue ayant des compétences en matière de maladie de La Peyronie doit rester le praticien de référence, il doit y avoir une place aussi pour le sexologue qui saura, lui, prendre en charge les troubles psychologiques

×