ATTLAS,et l’approche territoriale des conditions detravailVincent MANDINAUD (ANACT)Laurence LANGER (Actions et Politiques ...
2 2pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularL’ANACT L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditi...
3 3pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularTerritoire et attractivité des entreprises: une problé mati...
4 4pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn pré alable: interroger l’é vidence territoriale Des lie...
5 5pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn enjeu: soutenir l’intelligence territoriale Division so...
6 6pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularComplexité et proximité s: un jeu d’hypothè sesHypothèse d...
7 7pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLe territoirecomme é chelle d’observation et comme é chelle...
8 8pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLe territoire pour faire lien entreAges, Emploi, Santé et T...
9 9pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLes territoires aux prises avec des mutations é conomiquese...
10 10pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularEn ré sumé Ce qu’il est né cessaire d’explorerIl est néc...
11 11pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularQu’est-ce qu’ATTLAS ?(Ages, Territoires, Travail, Lecture...
12 12pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLes proprié té s de l’outilet les caracté ristiques de la...
13 13pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularPré sentation synthé tique de l’architectured’ATTLAS (1)S...
14 14pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularPré sentation synthé tique de l’architectured’ATTLAS (2)C...
15 15pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularPré sentation synthé tique de l’architectured’ATTLAS (3)I...
16 16pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn principe de co-pré sence La co-présence de phénomènes...
17 17pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn enjeu de traduction La multiplicité et l’hé té rogé n...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ATTLAS et l' approche territoriale des conditions de travail

248 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
248
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ATTLAS et l' approche territoriale des conditions de travail

  1. 1. ATTLAS,et l’approche territoriale des conditions detravailVincent MANDINAUD (ANACT)Laurence LANGER (Actions et Politiques Publiques / GIE I-Terre)Hervé PARIS (Cité Publique / GIE I-Terre)21 janvier 2010 - INTEFP
  2. 2. 2 2pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularL’ANACT L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail est un EPA,sous tutelle du ministère du travail. Un conseil d’administration tripartite: Etat, organisations patronales (MEDEF,CGPME, UPA, FNSEA), organisations syndicales (CGT, CFDT, CGC, CFTC,FO). Un réseau d’Associations Régionales pour l’Amélioration des Conditions deTravail (ARACT) dont les conseils d’administration sont paritaires. Les priorités nationales du dernier Contrat de Progrès: RPS, TMS, GDA. Le périmètre des conditions de travail se distribue en 12 problématiques,dont « Territoire et attractivité des entreprises ». 3 cibles principales: TPE-PME, partenaires sociaux, acteurs-relais
  3. 3. 3 3pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularTerritoire et attractivité des entreprises: une problé matique é mergente Questions et hypothè ses initiales« Comment utiliser le territoire comme lieu d’action à valeur ajoutée sur lesconditions de travail et développer l’attractivité des entreprises? »« Susciter et outiller les initiatives des acteurs d’un territoire sur les conditions de travail permet derenforcer l’attractivité des territoires et des entreprises » Le territoire comme facteur d’amélioration des conditions de travail et d’attractivité des entreprises Stratégies collectives interentreprises pour l’amélioration des conditions de travail et l’attractivité des emplois Modes d’actions et outillages territoriaux pour l’amélioration des conditions de travail, notamment les PME-TPE Exercice de traductionEn quoi le territoire est un élément ressource/contrainte pour l’action en faveur de l’amélioration desconditions de travail et de la performance des organisations ?L’attractivité des entreprises a partie liée à l’outillage (cognitif et organisationnel) des acteursentrepreneuriaux, syndicaux et territoriaux pour l’amélioration des conditions de travail et laperformance des organisations Un appel à la clarification de ce que c’est qu’un territoire, de ce qui fait un territoire, de ce que fait et/ou peutfaire un territoire La performance de l’organisation et l’amélioration des conditions de travail comme ressorts de l’attractivité desentreprises et des territoires: vers des territoires apprenants ? De l’équipement (socio-technique) des acteurs dépend l’attractivité des entreprises et des territoires
  4. 4. 4 4pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn pré alable: interroger l’é vidence territoriale Des lieux, des liens, des liaisons, des attachements, mais surtout des(ré )agencements Reconnaissable par les infrastructures et/ou leurs traces Identifiable comme un espace de vie construit par le travail des femmes et des hommes,et un peu par le capital aussi … Descriptible en tant que support/théatre de l’action Narrable comme un processus identitaire Agissable tel un réseau d’acteurs en développement« Le territoire est un agencement de ressourcesmaté rielles et symboliques capable de structurer lesconditions pratiques de l’existence d’un individu oud’un collectif social et d’informer en retour cetindividu et ce collectif sur sa propre identité »(Bernard Debarbieux,Université de Genève)
  5. 5. 5 5pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn enjeu: soutenir l’intelligence territoriale Division sociale du travail et organisation spatiale:Quelle est la production territoriale de le la division sociale du travail?Quelle est sa productivité sociale, en matière de conditions de travail et de performancedes organisations?En quoi les « territoires du travail »procèdent-ils de la performance des organisations etparticipent-ils à l’amélioration des conditions de travail ? Jeux d’acteurs et é quipements collectifs:Quelle écologie de l’action pour quelle intelligence territoriale?Quel dialogue social et quelle gouvernance territoriale?Comment le «travail »des territoires »contribue-t-il à l’amélioration des conditions detravail et à la performance des organisations ?
  6. 6. 6 6pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularComplexité et proximité s: un jeu d’hypothè sesHypothèse de la captivitéLe travail ne se fait pas hors sol et les entreprises ne sont pas hors du monde. L’amélioration desconditions de travail se joue dans et hors de l’entreprise.Hypothèse de la Contiguï téLes frontières ne sont pas étanches. Ni en synchronie, ni en diachronie. Il y a les « entours », les« parties prenantes »; ce qui touche, et ceux qui sont touchés. Il y a ce qui passe et qui ne passe pasaussi.Hypothèse de la ConnexitéIl y a ce qui est relié, mais qui n’est pas voisin. Semblable ou dissemblable, il y a ce qui interfère deloin, indirectement. Il y a les flux. Ce/ceux qui arrivent, ce/ceux qui partent. Ce/ ceux qui restent aussi.Hypothèse des ProximitésIl y a les proximités spatiales, et cela compte. Mais il y a aussi les proximités relationnelles,organisationnelles, technologiques. Et leurs pendants: des différences et des distances. Et celacompte aussi.
  7. 7. 7 7pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLe territoirecomme é chelle d’observation et comme é chelled’action Le territoire comme un meso-level entre commande publique etdemande sociale La bonne échelle d’observation n’est pas forcément la bonneéchelle d’action Une bonne échelle d’observation peut en revanche permettred’identifier des potentiels d’action à différentes échelles
  8. 8. 8 8pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLe territoire pour faire lien entreAges, Emploi, Santé et Travail La territorialisation apparaî t au premier abord comme une nécessité opérationnelle.Le territoire est l’espace d’action des partenaires, et les injonctions dans ce sens sontpuissantes. Mais le territoire est aussi la sédimentation de multiples actions au fil du temps. Au-delàd’une action publique imaginairement désincarnée, la territorialisation est le fruit d’unemultitude d’actions individuelles et collectives, une cristallisation de l’histoire. Les territoires sont les lieux où s’observent, pour les catégories sociales les moinsélevées en particulier, les constructions des relations entre vie et vie au travail, entreles emplois. Le territoire est une clef d’entrée à la fois sur les parcours professionnels, sur lestrajectoires d’usure, sur les processus d’intégration et d’exclusion du travail. Laréflexivité des acteurs au travail fait et constitue ces deux axes en un seul : la relationà l’emploi dans un contexte de mutation des entreprises et des territoires. Il est inopérant et parfois contre-productif d’agir sur les carrières dans les territoiressans prendre en compte la carrière des territoires, ou pour le moins sans sepréoccuper des configurations, des interdépendances et des dynamiques territoriales.
  9. 9. 9 9pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLes territoires aux prises avec des mutations é conomiqueset des changements technologiques et organisationnelsFace au nouveau monde du travail qui se dessine,comment être capable d’outiller les acteurs pourleur production de diagnostics territoriaux etde les accompagner dans l’internalisationd’une compé tence à la (re)territorialisation del’action, tant sur le plan des process internes que desprocess externes ?
  10. 10. 10 10pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularEn ré sumé Ce qu’il est né cessaire d’explorerIl est nécessaire d’explorer les processus de territorialisation du travail, l’émergence/larésurgence de territorialités, les interdépendances et dynamiques territoriales Dessiner les contours du travail dans ses limites floues et ses frontières vives Ce qu’il s’agit de comprendreIl s’agit de comprendre comment se (re)configure l’entente pour régénérer/revitaliser les champsde l’action collective sur les conditions, les formes, les conséquences du travail Examiner les topologies de l’entente sur les représentations du travail et le travailde représentation Ce qu’il convient de dé montrerIl convient de démontrer que l’accomplissement pratique de la VA du réseau tient à l’activation dela démocratie sociale autour des enjeux des conditions de travail et de la performance desorganisations considérés comme des points de passage obligés de l’attractivité des entrepriseset du développement durable des territoires Soutenir l’intelligence territoriale pour agir sur les conditions de/du travail et leurdevenir
  11. 11. 11 11pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularQu’est-ce qu’ATTLAS ?(Ages, Territoires, Travail, Lecture des Agencements Significatifs)ATTLAS est un projet de Recherche et Dé veloppement en co-traitanceavec Cité Publique d’abord, et le GIE I-Terre ensuite Rapprocher de données institutionnelles à l’échelle de la Zone d’Emploi pour toute laFrance Cartographier et mettre en scène de manière interactive les données pour faciliter leurappropriation et l’émergence de savoirs locaux Rassembler des acteurs et construire des espaces de problématisation au niveauterritorial pour faciliter la construction commune d’objets Constituer et animer un réseau de partenaires (Administrations, Partenaires sociaux,Institutions, Collectivités, Elus, Universités, Entreprises, Professionnels del’intervention) Il oeuvre à l’articulation des problématiques Ages, Emploi, Santé, Travail par lacontextualisation territoriale de l’action Il s’appuie sur une technologie web assurant la portabilité et le travail collaboratif
  12. 12. 12 12pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularLes proprié té s de l’outilet les caracté ristiques de la dé marcheATTLAS contribue à la production d’un équipement d’analyse collective des liens entre Ages, Santé, Emploi,Travail et Territoired’assistance à la problé matisation territoriale par desmises en scène cartographiques de données institutionnellesd’animation donnant prises pour la valorisation et la mise enmouvement des savoirs locaux
  13. 13. 13 13pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularPré sentation synthé tique de l’architectured’ATTLAS (1)Sur le plan fonctionnel, l’outil Attlas est un dispositif qui comporteplusieurs interfaces :Une interface globale qui concentre l’ensemble desfonctionnalités du dispositif (Cf ci-après)Une interface de publication reliée au site de l’anact(plate-forme GDA)Un ré seau de sites filleuls dédiés aux groupes detravail, groupes territoriaux ou de branche, ou encore auxpartenaires qui s’associent dans des phases d’expérimentationet de déploiement.
  14. 14. 14 14pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularPré sentation synthé tique de l’architectured’ATTLAS (2)Ces 3 types d’interfaces sont reliées entre elles, formant un réseau en étoile danslequel circulent trois flux d’information : Le flux des cartes et les données. C’est le flux principal. L’ensembledu dispositif est structuré autour de lui pour assurer sa fluidité et sondéveloppement. Sur le plan technologique, ce flux est généré par lenoyau logiciel Gaï amundi autour duquel est construit le réseau en étoile. Les hypertextes de commentaires de carte. C’est par ce flux ques’opère à la fois la capitalisation des travaux des groupes territoriaux, desateliers, des travaux d’expert… Les infos et actualités du réseau. Ce flux alimente les sites filleuls àtravers des pages d’infos et des liens vers l’ensemble du réseau ou versd’autres sites ou lieux ressources. Circulent aussi dans ce flux lescontributions méthodologiques, analyses …
  15. 15. 15 15pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularPré sentation synthé tique de l’architectured’ATTLAS (3)Interface globaleInterface globaleCartes+données (GaïaMundi)Cartes+données (GaïaMundi)Site anactPlate-forme GDASite anactPlate-forme GDASite filleulPartenaire 1Site filleulPartenaire 1Site filleulFORMAPAP(avant transfert)Site filleulFORMAPAP(avant transfert)Site filleulARAVISMaurienneSite filleulARAVISMaurienneSite filleulARAVISForezSite filleulARAVISForezSite filleulNord pas de Calais 2Site filleulNord pas de Calais 2Site filleulNord pas de Calais 1Site filleulNord pas de Calais 1Silo de CartesSilo de Cartes
  16. 16. 16 16pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn principe de co-pré sence La co-présence de phénomènes sur un même territoire n’implique pas né cessairementleur corré lation; en revanche elle participe à la constitution d’un contexte territorial La relation de co-pré sence n’est interprétable qu’au regard d’une approchecomparative entre les territoires La confrontation de donné es institutionnelles aux savoirs empiriques contribueà la constitution d’un contexte de sens par la construction d’un savoir partagévisant à orienter l’action collective La carte comme mé dium d’une situation ré flexive repose plus sur une entente desparticipants sur les relations entre les facteurs et leurs évolutions que sur une entente surles seuils
  17. 17. 17 17pied de page (objet, date, référence) - helvetica 10 regularUn enjeu de traduction La multiplicité et l’hé té rogé né ité des acteurs, des rationalité s, desfinalité s, des codes implique des interpré tations diffé rentes et dessoubresauts dans la dynamique de dé cision Les processus de traduction apparaissent comme incontournables etopé ratoires dès lors quel’on doit agir et décider dans un monde incertain, multi-acteurs, multi-niveaux,oùse déploient des réseaux hybridesles actants décisionnels ne se comprennent pas biensans travail de médiations (cartographiques en l’occurrence) entre codeshétérogènes, l’incompréhension demeure et la reproduction l’emporte sur latransformation

×