Le paquebot France

1 757 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 757
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le paquebot du savoir-faire national et de l’art de vivre à la française
  • - Décrire la naissance du transatlantique : les entreprises, les savoir-faire, les innovations techniques.
  • www.ina.fr/economie-et-societe/vie-economique/video/CAF89026676/lancement-du-paquebot-france.fr.html (bof)
  • Le choix de ces nouveaux matériaux est aussi lié à la volonté de garantir davantage de sécurité. . Par contre, le danger que représente la présence d’amiante à bord du France est ignoré à l’époque. Le paquebot de l’aluminium - En s’appuyant sur les oeuvres exposées, décrire les matériaux employés. Expliquer les raisons du bannissement du bois.* - L’aluminium est-il seulement utilisé pour le décor ? Lister ses qualités. Pourquoi est-il préféré à l’acier ? Sur place Fauteuil de Maxime Old pour le salon Fontainebleau / Laque Paysage imaginaire de Bernard Dunand A l’appui Fiche Repères : Les matériaux du France Fiche Documents : Un matériau nouveau Fiche Activités : 4.
  • La sélection des décorateurs - Expliquer la création du comité de sélection et les querelles stylistiques. - Rappeler que le France est avant tout un hôtel flottant qui doit être confortable et sûr. Sur place Aquarelles de Maurice Paulin A l’appui Fiche Repères : Un emblème de la modernité ? / Quelques artistes Fiche Documents : La polémique à propos du design
  • Le renouveau de la tapisserie - Comparer les différentes oeuvres exposées et en dégager les caractéristiques stylistiques. - Expliquer la technique du carton numéroté et le rôle de Jean Lurçat dans le renouveau de cet art. Sur place Tapisserie Oursins et papillons de Jean Picart Le Doux / Tapisserie Le Fanal de Robert Wogensky A l’appui Fiche Repères : Quelques artistes Fiche Activités : 1. 2. 3.
  • C’est le premier paquebot à adopter deux classes et non plus trois, offrant des conditions d’habitat presque identiques. Il dispose exactement de 407 places en première classe et 1 271 places en classe touriste, sans compter les 145 cabines interchangeables.
  • - Lister les différents métiers nécessaires au service des passagers et à la bonne marche du navire. - Rappeler la place de la gastronomie française à bord. A votre avis, est-ce la raison pour laquelle les Américains apprécient le paquebot ? Sur place Portrait du commandant Croisile / Veste et calot de groom / Vaisselle de la Compagnie Générale Transatlantique A l’appui Fiche Repères : Une carrière d’ambassadeur
  • D. Quant à la dimension de fête populaire , dernière fonction des expositions universelles, comment ne pas y penser au vu de la liesse des milliers de spectateurs lors du lancement du France, et de l’enthousiasme manifesté par les visiteurs qui se déplacent en masse chaque fois qu’il accoste. Dans l’imaginaire collectif, le France occupe une place immense, analogue au retentissement d’une exposition universelle. La large diffusion des images du paquebot par la presse et la télévision contribue à sa renommée. Sa fin tragique le fait rentrer dans le panthéon des héros sacrifiés au nom d’un destin national qui le dépasse.
  • - Raconter les péripéties de la fin du transatlantique et l’émotion que cela a suscité dans l’opinion publique française. - Décrire sa reconversion temporaire en bateau de croisière. Sur place Affiche Last Time in New York A l’appui Fiche Repères : Victime de la crise / Une brève renaissance Fiche Documents : L’abandon de l’exploitation / Ne m’appelez plus jamais France
  • Le paquebot France

    1. 1. Le paquebot France, un ambassadeur sur les mersF. Bernard (d’après le site et l’exposition du Musée de la Marine, Paris)
    2. 2. Dernier transatlantique français, le paquebot France est mis enservice en 1962 par la Compagnie Générale Transatlantique. Ilcesse son activité sous ce nom en septembre 1974. Avec sondésarmement, s’achève l’ère des traversées transatlantiques. Un film: la fin du paquebot France, d’Olivier Guitton http://video.google.com/videoplay?docid=1039421504260422391#
    3. 3. I. Pourquoi construire un nouveau transatlantique ?A. Des raisons financières et économiques…En 1954, l’Etat autorise un projet de construction d’un nouveaupaquebot, devant transporter 2 000 passagers entre Le Havre etNew York, en 5 jours et à une vitesse d’environ 60 km/h (31noeuds).Construire un immense paquebot permettrait de réaliserd’importantes économies d’échelle. En 1954, malgré ledéveloppement du transport aérien de masse grâce à l’avion àréaction, plus d’un million de voyageurs traversent encorel’Atlantique Nord par la mer, soit 200 000 de plus que par les airs.De plus, les touristes américains sont réputés dépenser autant dedollars à bord, lors du voyage aller, qu’une fois arrivés sur le solfrançais. Il faut inciter les Américains à multiplier leurs achats parla qualité du futur paquebot.
    4. 4. B. …mais surtout des raisons politiquesC’est la volonté d’affirmation de puissance qui joue. La Francedes années 1950 (l’après-guerre, les trente glorieuses) se rêveencore comme une grande puissance et cherche à rivaliser aussibien avec le Royaume-Uni qu’avec les Etats-Unis.+ Le France est une commande de l’Etat. Il doit être unambassadeur de l’industrie française
    5. 5. + Sa constructionLa construction s’étale sur 5 ans (1957-1961) et mobilise près demille ouvriers. Elle est réalisée entièrement en France (chantiersde Saint-Nazaire, Loire-Atlantique) et uniquement par desentreprises françaises.Longueur : 315,6mLargeur : 33,6m Jauge brut : 66,348 Tx.2.044 Passagers répartis dans deux classes : 1ère etTouristeÉquipage : 1 040Vitesse : 30 nœuds env. - Puissance : 160 000 ch. -Combustible : 9 000 tonnes.Nombre de pont : 12 - Hélices : 4Déplacement en charge : 57 607 tonnes.458,8 millions de Francs. (passer 1’50) www.ina.fr/economie-et-societe/vie-economique/video/CAF90015001/la-construction-du-
    6. 6. + Le lancement d’un géantUn événement national:« Vive la France, vive le France ! » Actualités américaines Universal 16 mai 1960 http://www.youtube.com/watch?v=F4m zRkua_h8&feature=player_embeddedhttp://www.youtube.com/watch?v=_QSVrn9tWeU 16 h 30, discours du Général de Gaulle. Écoutez un extrait audio-En s’appuyant sur le discours du général deGaulle et le film d’actualité, décrire l’événement.-Pourquoi autant le médiatiser ?-Quelle est la vision du général de Gaulle?
    7. 7. Le lancement d’un géantLe lancement du paquebot France a lieu à Saint-Nazaire le 11 mai1960, en présence de 100 000 spectateurs. Un train spécial estaffrété depuis Paris. Les places y étaient réservées depuislongtemps : chacun voulait assister à cet événement médiatique.La marraine du navire est l’épouse du président de la République,madame de Gaulle. C’est elle qui lance la bouteille de champagnesur l’étrave après que le discours du général. le paquebot reçoitensuite les derniers équipements (cheminées et hélices) et sesaménagements intérieurs.La première traversée de l’Atlantique nord débute le 3 février 1962par gros temps. Le navire est fortement chahuté par la tempêteainsi que les passagers mais le commandant conserve la vitesseinitiale de 31 noeuds et la traversée ne dure que cinq jours.L’arrivée à New York se fait dans une ambiance extraordinaireavec des dizaines de bateaux qui l’entourent et des gerbes d’eaulancées par les bateaux pompes.
    8. 8. C. Le nouveau paquebot est conçu pour être une vitrine de lapuissance française aux yeux de l’étranger.La construction du France est à rapprocher des autres réalisationssymboles de la politique gaullienne : la Maison de la Radio, leCNIT à la Défense, le Palais de l’UNESCO et surtout l’aéroportd’Orly. Dans toutes ces réalisations, il s’agit de mettre en valeur letalent français.
    9. 9. II. Un paquebot conçu comme une exposition ambulanteD’une certaine manière, le paquebot France est conçu commeune exposition flottante, une vitrine de l’art et de l’industrie deson temps.Il est aussi conçu comme un symbole de modernité (=quis’oppose à la tradition) à la fois technique, artistique etsociale.
    10. 10. A. Le France est une exhibition technologiqueIl se veut à la pointe des savoir-faire, notamment par l’utilisation des matériaux les plus récents.. Le formica, les tissus synthétiques et surtout l’aluminium sont+ choisis parce qu’ils sont ininflammables. Ils sont fournis par l’électrométallurgie, industrie dont la France est à la pointe de la technologie, ou réalisé à partir des nouvelles molécules élaborées par la pétrochimie.«  Le France est le paquebot de l’aluminium »
    11. 11. + Le France adopte des ailerons stabilisateurs rétractables,innovation audacieuse qui permet d’éviter le roulis. Les deuxcheminées à la forme emblématique permettent d’évacuer lesfumées de manière latérale et préservent les passagers de leursdésagréments.
    12. 12. B. Le France est une exposition d’artfaisant la promotion d’artistes contemporains grâce auxcommandes de l’Etat: meubles« design », peintures, tapisseries... Picart le Doux
    13. 13. 48 décorateurs et 136 artistessont sélectionnés,représentatifs de toutes lestendances artistiquescontemporaines.
    14. 14. Tapisseries du fumoir de Première Classe
    15. 15. Salon première classe
    16. 16. La polémique à propos du designExtraits d’articles parus dans la revue Aujourd’hui, n°35, février1962 / n°38, septembre 1962:« Consternation : on se croirait replongé dans un salon desartistes décorateurs d’avant-guerre, mais un salon d’où auraientété exclus les meilleurs. La médiocrité dispute à la prétention, la pauvreté d’idées auclinquant le plus périmé. …On s’est passé de toute la participationd’artistes contemporains dignes de ce nom. On ne trouve pas unseul siège, pas un seul meuble … qui ne sente le bazar, àl’exception de la salle de cinéma assez agréable et d’un fumoirdes premières aux couleurs sobres et empruntant l’aluminiumavec discernement».
    17. 17. C. Le premier paquebot démocratiqueSur le plan social, il s’agit de consacrer le triomphe de ladémocratie, dans le contexte de la nouvelle civilisation des loisirset de l’accès au bien-être pour des classes moyennes (TrenteGlorieuses). C’est ainsi que disparaît la troisième classe (=pauvres).Cette caractéristique fait l’admiration des commentateurs del’époque : « Jamais jusqu’à ce jour un tel effort n’avait été fait enfaveur du passager de deuxième classe ».
    18. 18. Cabine classe touristeLe confort est le même pour tous : salle de bain, air conditionné et moquette dans chaque cabine.
    19. 19. Cabine 1ère classe
    20. 20. III. Une carrière d’ambassadeur+ Un service à la française A bord, le voyageur est choyé. On compte environ 1 membred’équipage pour 2 passagers. Il y a environ 60 officiers, 890 membres d’équipage (mécaniciens,musiciens, photographes, nurses pour enfants, coiffeurs...) et 180personnes en cuisines (la gastronomie est de tradition sur lespaquebots français).A votre avis, pourquoi les Américains apprécient le paquebot ?
    21. 21. + Célébrités et films de cinémaOn peut citer, parmi les 600 000 passagers transportés, descélébrités comme Salvador Dali, Alberto Giacometti, JeanAnouilh, Alfred Hitchcock, Audrey Hepburn, Michèle Morgan,Louis de Funès, Johnny Halliday… En 1962, une passagèreembarque à son bord, sous une importante surveillance policière.De tout le voyage, elle ne sort pas de sa cabine… Elle s’appelleLa Joconde. Plusieurs films sont tournés sur le France. Le cerveau, Gérard Oury, 1969
    22. 22. IV. La fin d’un rêve de puissance À Hong-Kong en 1974 pour son dernier tour du monde http://www.musee-marine.fr/public/virtuel/expofrance/swf/index.html
    23. 23. Victime de la criseConçu pour durer au moins un quart de siècle, le France estrapidement concurrencé par l’avion. Dès 1969, Boeing met enservice un gros porteur, le 747, qui permet une diminution du prixdu billet et une réduction du temps de traversée. Le premierchoc pétrolier de 1973 est un nouveau coup dur qui affectedirectement la rentabilité du paquebot français. Le coût du mazoutest multiplié par 4, mais il en faut 600 tonnes par jour.On tente alors d’économiser le carburant en modifiant la durée detraversée à six jours au lieu de cinq et on réoriente l’exploitationdu paquebot vers des croisières autour du monde, mais aucunede ces mesures n’est vraiment probante.Le déficit d’exploitation atteint 100 millions de francs.Le 1er juillet 1974, le premier ministre annonce la fin del’exploitation du paquebot. Les deux dernières traverséesprévues en 1974 n’auront jamais lieu.
    24. 24. Au Havre, le personnel du paquebot déclenche un coup de forcele 11 septembre 1974. Au risque de poursuites judiciaires, desdizaines d’hommes se mutinent, menacent le commandant,s’emparent du paquebot et l’empêchent de repartir. Ils cherchentà bloquer l’entrée du port pour faire pression sur le gouvernement.Après 29 jours,les mutins sont obligés de négocier. Le France estalors désarmé.La fin de l’année 1974 coïncide avec la fin du France. Il demeureamarré cinq ans au quai de lOubli selon l’expression desjournalistes
    25. 25. 2008: découpage du Norway rebaptisé Blue Lady à Alang enInde (aucune protection anti-amiante pour les ouvriers…) http://www.youtube.com/watch?v=rt86Kn6ARTs
    26. 26. Epilogue: Le Grand retour du France en 2015?Une vitrine du savoir faire et de lart de vivre à la Française. http://www.youtube.com/watch?v=tGa--8k1LYU http://www.youtube.com/watch?v=tbaCzG8m3Do&feature=related

    ×