Youssef Chadili Promotion 2011/2014
IFSI Lyonnois Nancy
Infirmiers d’ici ou d’ailleurs
Mémoire de fin d’études – UE 5.6 S6...
  1	
  
Remerciements	
  	
  
Je tiens à remercier pour son accompagnement tout au long de mon travail de fin d’étude,
Mme...
  2	
  
Table	
  des	
  matières	
  	
  
Remerciements.......................................................................
  3	
  
Introduction
Au cours de mes stages, j’ai pu rencontrer divers professionnels de santé qui ont choisi
de continuer...
  4	
  
I)	
  Question	
  de	
  départ	
  
Quel est le rôle de mes futurs collègues infirmiers dans le monde ?
En effet si...
  5	
  
II) Cadre de référence théorique
Afin d’être au plus clair lors de la présentation de mes recherches, il faut pose...
  6	
  
- Formation infirmier française :
On trouve les détails de la formation infirmier dans l’Annexe III de l’arrêté du...
  7	
  
Et enfin l’étudiant se doit de valider lors de ces stages 10 compétences et 20 actes de soins
afin de compléter so...
  8	
  
Actes et techniques de soins
Soins d’hygiène et de confort
Entretien d’accueil et d’orientation
Entretien d’aide, ...
  9	
  
J’ai pu lire un rapport de synthèse3
rédigé par le SIDIIEF (Secrétariat International
Des Infirmiers et Infirmière...
  10	
  
ü Cadre de santé, selon l’Arrêté du 18 août 1995 relatif au diplôme de cadre de
santé et le Décret n°95-926 du 1...
  11	
  
Et enfin, il existe des Unités d’enseignements optionnelles à choisir parmi un panel au
cours de la fin de 2ème
a...
  12	
  
Une curiosité qui ouvre la porte à des questions, ces questions à des envies et ces envies à des
opportunités.
Op...
  13	
  
sur ce qu’il a observé dans son lieu d’accueil. Il exprime clairement sa motivation à faire cet
échange « Néanmoi...
  14	
  
Pour conclure sur ce témoignage je noterai une de ses phrases qui résume parfaitement ce que
peut apporter ce gen...
  15	
  
C’est en cela que les dispositifs comme ERASMUS et les UE optionnelles sont intéressantes,
et doivent être dévelo...
  16	
  
Combien de temps ?
On peut voir ici que les personnes sont parties majoritairement en Europe, dans le cadre du
pr...
  17	
  
vie ». Il a aussi été notifié qu’une personne a aimé « la coupure avec la France », et le
fait de devoir acquérir...
  18	
  
Une personne a observée « des différences dans les responsabilités et rôles des infirmiers »,
« les conditions de...
  19	
  
Conclusion	
  
Afin de conclure ma démarche de recherche, on observe que la formation française
d’un étudiant inf...
  20	
  
Tous ces échanges apportent réellement des atouts aussi bien personnels que
professionnels selon les témoignages ...
  21	
  
Bibliographie
1 Ministère de la santé et des sports. Formations des professions de santé, Profession
infirmier. R...
  22	
  
Grille  questionnaire  Erasmus/UE
Optionnelle/Humanitaire
Sexe?
  Homme
  Femme
Âge?
Dans  quel  cadre  êtes  vou...
  23	
  
Fourni  par
Ce  que  vous  avez  appris?
Ce  qui  vous  a  interpellé?
Bilan  général  de  votre  voyage?
Recomme...
  24	
  
- Annexe 2 : Réponses au questionnaire
Sexe ?
Homme 25 % Femme 75 %
Âge? 23,8 ans de moyenne
Dans quel cadre êtes...
  25	
  
Combien de temps?
Moins d'un mois 53% 1à3mois 37% 3 à 6 mois 5% Plus de 6 mois 5%
Pourquoi ce choix de pays?
Cult...
  26	
  
simplicité des gens L'indépendance, découvrir dans tous les domaines (culturel, professionnel,
personnel) Gentill...
  27	
  
complètement a l’opposer d'un européen. À vrai dire pas grande chose... Si, que leurs Campus
sont mortel !
Ce qui...
  28	
  
l'expérience d'un nouveau rythme de travaille et de vie est également très appréciable et
permet en quelque sorte...
  29	
  
  30	
  
Promotion 2011/2014
IFSI Lyonnois Nancy
Infirmiers d’ici ou d’ailleurs
	
  
De	
   nos	
   jours,	
   les	
   éch...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Travail de fin d'études Etudiant infirmier Chadili Youssef 2014

1 056 vues

Publié le

Travail de fin d'études d'infirmier visant à une étude comparative sur le contenu des études à travers la francophonie du monde infirmier. Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone.

Publié dans : Santé
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 056
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Travail de fin d'études Etudiant infirmier Chadili Youssef 2014

  1. 1. Youssef Chadili Promotion 2011/2014 IFSI Lyonnois Nancy Infirmiers d’ici ou d’ailleurs Mémoire de fin d’études – UE 5.6 S6 – Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles.
  2. 2.   1   Remerciements     Je tiens à remercier pour son accompagnement tout au long de mon travail de fin d’étude, Mme Allane Linda, de m’avoir donné du temps, de m’avoir conseillé, ainsi que d’avoir accepté un sujet sortant de l’ordinaire. Je tiens aussi à remercier Mme Didry Pascale, qui m’as aidé lors des prémices de ma recherche pour formuler mon sujet.
  3. 3.   2   Table  des  matières     Remerciements..........................................................................................................................1 Introduction ..............................................................................................................................3 I) Question de départ................................................................................................................4 II) Cadre de référence théorique.............................................................................................5 - Formation infirmier française :..............................................................................................6 - Spécialisation du diplôme d’infirmier français : ...................................................................9 - Dispositifs d’échanges existants :........................................................................................10 III) Cadre de référence conceptuel .......................................................................................11 - Le commencement d’une aventure : ...................................................................................11 - Un enrichissement personnel : ............................................................................................12 IV) Questionnements, problématiques .................................................................................15 - Méthodologie exploratoire ..................................................................................................15 - Population ciblée .................................................................................................................15 - Hypothèse / Problématique : ...............................................................................................18 Conclusion ...............................................................................................................................19 Bibliographie...........................................................................................................................21 Annexes....................................................................................................................................22 - Annexe 1 : Questionnaire....................................................................................................22 - Annexe 2 : Réponses au questionnaire................................................................................24
  4. 4.   3   Introduction Au cours de mes stages, j’ai pu rencontrer divers professionnels de santé qui ont choisi de continuer leur carrière dans un autre pays. En effet, plusieurs Français ont décidé de partir au Canada mais aussi j’ai pu parler avec un Roumain qui est venu exercer en France. A travers ces rencontres, j’ai donc pu me renseigner sur les motivations de ces personnes, les avantages, les inconvénients et même parfois leurs retours sur leurs expériences une fois installés dans leur nouveau lieu de travail. En grandissant, j’ai toujours été au contact de personnes originaires de pays différents, ayant ensuite fais des études et ayant intégré l’école d’infirmiers, j’ai pu connaître des étudiants du monde entier, c’est en discutant avec eux que la question du statut de l’infirmier dans les hôpitaux du monde entier est apparu, en effet, une Camerounaise m’expliquait que les infirmiers pouvaient être directeur de clinique par exemple. Je me suis donc demandé si tous les infirmiers avaient le même rôle, le même statut dans tous les pays, si le diplôme requis est composé du même programme selon l’endroit où l’on se trouve. Ce qui m’a conduit à faire cette note de recherche, je voulais me documenter et apporter une réponse concrète à mes questions. De plus, je voulais avoir un réel retour sur les bénéfices de ces échanges, ce qu’un infirmier ayant eu une formation française pouvait apporter en allant pratiquer à l’étranger et vice- versa, la formation que chaque étudiant va avoir une influence importante sur le futur professionnel qu’il deviendra. Mais aussi, il ne faut pas oublier que chaque pays possède ses mœurs, ses habitudes, sa culture, unis, on ne pratique pas en tant qu’infirmier de la même façon que l’on se trouve en Afrique, en Asie ou aux Etats Unis, il faut aussi prendre ses repères avec le matériel, les différentes équipes, et la hiérarchie existante au sein du pays qui accueille. Ce dossier est une comparaison des différents étudiants infirmiers du monde, afin de mettre en évidence les différences qui existent, grâce à divers témoignages et recherches j’ai tenté de construite une démarche claire afin de trouver les différentes réponses à mes questions.
  5. 5.   4   I)  Question  de  départ   Quel est le rôle de mes futurs collègues infirmiers dans le monde ? En effet si on connaît bien le rôle d’un infirmier en France, quand est il, de nos collègues en Europe, ou sur un autre continent, ont ils d’autres droits que nous, les liens médecins infirmiers sont ils différents qu’en France ? Quelles formations les étudiants infirmiers du monde suivent ils ? On sait qu’en France le diplôme amenant à l’exercice du métier d’infirmier dure 3 ans, ce diplôme est générale et une spécialisation est possible après avoir exercer durant 2 ans. Qu’en est ils de nos collègues ? En Belgique par exemple, la spécialisation peut se faire au bout de la 3ème année d’études, ma curiosité me mène donc à connaître les différentes formations dans d’autres pays et continents, le type d’écoles (privées ou publiques), de plus un concours pour l’entrée à l’école d’infirmiers n’est pas existant dans tous les pays. De plus, la spécialisation des infirmiers au cours de leur carrière peut être différente selon les pays, j’ai pu observer d’après mes recherches, qu’en France les spécialisations des infirmiers diplômés sont moins variées que dans d’autres pays européens, comme Chypre par exemple. Toutes ces questions m’ont conduit à une question de départ globale : Qu’est ce qui me différencie moi, étudiant infirmier Français de mes collègues du monde ? Ma formation, ma spécialisation ? Les réponses à ses questions s’organiseront de la manière suivante : Je vous développerais ma démarche d’analyse grâce à différentes parties : - Le cadre de référence - Le cadre conceptuel - Les questionnements et problématique qui en découlent - Une conclusion qui peut aboutir sur une recherche ultérieure
  6. 6.   5   II) Cadre de référence théorique Afin d’être au plus clair lors de la présentation de mes recherches, il faut poser une structure clair et conductrice afin de la comprendre au mieux, pour cela, je vais définir plusieurs termes importants pour ma recherche : En premier lieu, la définition du mot « différence », car ce mot est la base de mon mémoire/ - Différence : Une définition de la « différence » selon le Larousse est : « Absence d’identité, de similitude entre des choses, des personnes ; caractère qui les distingue l’une de l’autre ; dissimilitude » Mon but étant de mettre en avant les rôles différents des infirmiers au sein de différents pays, au cours de mes recherches, j’aurai peut être à mettre à valeur les aspects qui peuvent être aussi similaires entre moi et mes collègues à travers le monde. - Exercice du métier infirmier : D’après le code de la santé publique, selon l’article Article R. 4311-11 « L'exercice de la profession d'infirmier ou d'infirmière comporte l'analyse, l'organisation, la réalisation de soins infirmiers et leur évaluation, la contribution au recueil de données cliniques et épidémiologiques et la participation à des actions de prévention, de dépistage, de formation et d'éducation à la santé. Dans l'ensemble de ces activités, les infirmiers et infirmières sont soumis au respect des règles professionnelles et notamment du secret professionnel. Ils exercent leur activité en relation avec les autres professionnels du secteur de la santé, du secteur social et médico-social et du secteur éducatif. »                                                                                                                 1  Ministère  de  la  santé  et  des  sports.  Formations  des  professions  de  santé,  Profession  infirmier.  Recueil  des   principaux  textes  relatifs  à  la  formation  préparant  au  diplôme  d’état  et  à  l’exercice  de  la  profession.  A  jour  le   22/06/2011,  page  163.     2  Ministère  de  la  santé  et  des  sports.  Formations  des  professions  de  santé,  Profession  infirmier.  Recueil  des    
  7. 7.   6   - Formation infirmier française : On trouve les détails de la formation infirmier dans l’Annexe III de l’arrêté du 31 Juillet 20092 relatif au diplôme d’Etat d’infirmier, reprenant en détails les finalités de la formation, les principes pédagogiques, la durée de la formation mais aussi le détail des unités d’enseignements que composent la formation théorique mais aussi les compétences pratiques à acquérir durant les stages. Répartition de la charge de travail de l’étudiant : Cours magistraux Travaux dirigés Temps personnel guidé, supervision, suivi pédagogique, travaux entre étudiants Charge de travail personnelle Stages Total 750 H 1050 H 300 H 900 H 2100 H 5100 H Au-delà du nombre d’heures de travail, l’étudiant se doit de valider lors de ses 3 ans 180 ECTS répartis en 6 champs, 36 matières de formation et 59 Unités de formation selon le schéma suivant : Répartition des ECTS Nombre d’ECTS Sciences humaines 15 Sciences biologiques 27 Sciences infirmières, fondements 15 Sciences infirmières interventions 25 Posture professionnelle, intégration 26 Stages 60 Unités transversales 12 Total 180                                                                                                                 2  Ministère  de  la  santé  et  des  sports.  Formations  des  professions  de  santé,  Profession  infirmier.  Recueil  des   principaux  textes  relatifs  à  la  formation  préparant  au  diplôme  d’état  et  à  l’exercice  de  la  profession.  A  jour  le   22/06/2011,  page  44.  
  8. 8.   7   Et enfin l’étudiant se doit de valider lors de ces stages 10 compétences et 20 actes de soins afin de compléter son portfolio : Compétence Contenu de la compétence Compétence 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier Compétence 2 Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers Compétence 3 Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens Compétence 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique Compétence 5 Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs Compétence 6 Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Compétence 7 Analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle Compétence 8 Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques Compétence 9 Organiser et coordonner des interventions soignantes Compétence 10 Informer et former des professionnels et des personnes en formation
  9. 9.   8   Actes et techniques de soins Soins d’hygiène et de confort Entretien d’accueil et d’orientation Entretien d’aide, entretien thérapeutique Techniques d’apaisement, prise en charge de la violence Examen clinique d’un patient dont mesure des paramètres vitaux Préparation de la sortie d’un patient Prélèvements veineux Techniques de médiations thérapeutiques Prélèvements capillaires Utilisation de seringues auto-pulsées Préparation pour des examens radiologiques, fonctionnels biologiques Pose et surveillance de sonde gastrique Injections parentérales avec calcul de dosage Pose et surveillance de sonde urinaire Perfusions périphériques avec calcul de dosage Soins de trachéotomie, aspiration bronchique Pansements simples, ablation fils, agrafes Pose et surveillance de transfusion Pansements complexes/drainages Injections dans des chambres implantables Pose d’oxygénothérapie, d’aérosols Administration de thérapeutiques médicamenteuses Surveillances pré et post opératoire
  10. 10.   9   J’ai pu lire un rapport de synthèse3 rédigé par le SIDIIEF (Secrétariat International Des Infirmiers et Infirmières de l’Espace Francophone) où une étude complète publié en 2008 sur les formations des étudiants infirmiers de plusieurs pays francophones ( 20 pays au total) avec des fiches individuelles a donné un aspect très intéressant à mes recherches, notamment car ce rapport regroupe des fiches sur de nombreux pays d’Afrique, ce que je n’avais pas trouvé auparavant. De plus cette étude a été mise à jour en 20104 , ce qui me permet de faire une comparaison de l’évolution ou non des formations dans ces pays, les auteures de ce rapport, Jacinthe Pépin et Laurence Ha, voulant mettre en avant l’hétérogénéité des formations dans ces 20 pays francophones. Sur le même site internet, j’ai pu avoir accès à un mémoire qui traite des problèmes qui subsistent du fait de l’hétérogénéité entre les différentes formations amenant au métier d’infirmier dans les différents pays francophones cités dans les rapport de synthèse ci dessus, ce mémoire présente des propositions d’amélioration afin d’homogénéiser l’ensemble des formations au sein des pays francophones. - Spécialisation du diplôme d’infirmier français5 : Les différentes spécialisations sont : ü Infirmier anesthésiste, selon l’Arrêté du 23 juillet 2012 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier anesthésiste ü Infirmier de bloc opératoire, selon l’Arrêté du 22 octobre 2001 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier de bloc opératoire ü Infirmier puériculteur, selon l’Arrêté du 12 décembre 1990 relatif à la scolarité, au diplôme d'Etat de puéricultrice et au fonctionnement des écoles                                                                                                                 3  Awa Seck, Monique Flibotte, Line Lacroix, Hélène Salette, Diane Morin et Manon Corbeil. Profil de formations en soins infirmiers dans différents pays francophones.2008, 43p.   4  Centre d’information en formation infirmière, Faculté des sciences infirmières Université de Montréal. Analyse et mise en contexte des profils de formation infirmière dans différents pays francophones. 2011, 61p.   5  Ministère  de  la  santé  et  des  sports.  Formations  des  professions  de  santé,  Profession  infirmier.  Recueil  des   principaux  textes  relatifs  à  la  formation  préparant  au  diplôme  d’état  et  à  l’exercice  de  la  profession.  A  jour  le   22/06/2011,  page  167.  
  11. 11.   10   ü Cadre de santé, selon l’Arrêté du 18 août 1995 relatif au diplôme de cadre de santé et le Décret n°95-926 du 18 août 1995 portant création d'un diplôme de cadre de santé A propos des spécialisations, j’ai pu lire un document6 sur le site Organisation for Economic Co-operation and Development www.oecd.org rédigé par Marie-Laure Delamaire et Gaetan Fortune, qui compare les rôles infirmiers dans divers pays et notamment la spécialisation des infirmiers, en effet, avec un nombre de médecins qui chute dans certains hôpitaux, le rôle des infirmiers dans certaines catégories de services est mené à être développé. Ce document intitulé « Nurse in advanced roles : a description and evaluation of experiences in 12 developed countries » nous explique le développement du rôle infirmier dans divers pays. - Dispositifs d’échanges existants : Aussi il existe plusieurs dispositifs en France qui permettent aux étudiants de partir à l’étranger au sein de leur cursus des 3 ans de formation infirmier, l’étudiant peut par exemple choisir une formation « Erasmus », il aura donc la possibilité d’effectuer un de ses stages à l’étranger. La durée du stage se situe entre 3 et 6 mois, il est validé comme un autre stage, tous les étudiants peuvent en bénéficier. Il existe des bourses d’études spécifiques à ce programme. Il est possible aussi de partir en mission humanitaire dans le monde entier souvent grâce à des associations, l’étudiant peut mener à bien plusieurs missions en tant qu’étudiant infirmier, bien souvent les étudiants font de la sensibilisation au sein des populations, des soins, ou de l’éducation à la santé. Malheureusement, il n’existe pas d’aide financière, et l’étudiant ou le groupe d’étudiant se doit de récolter l’argent nécessaire à un tel voyage durant de long mois.                                                                                                                 6  Marie-Laure Delamaire, Gaetan Lafortune. Nurse in advanced role : a description and evaluation of experiences in 12 developed countries.2010, 106p.  
  12. 12.   11   Et enfin, il existe des Unités d’enseignements optionnelles à choisir parmi un panel au cours de la fin de 2ème année, certaines de ces UE permettent des échanges au sein de différents IFSI du monde entier auquel j’ai participé. Etudiants étrangers vont être accueillis et découvrir le quotidien de leur collègues étudiants infirmiers afin de comparer la formation mais aussi la pratique du métier d’infirmier. Cette UE est sanctionnée par une validation, obligatoire pour l’obtention du diplôme d’état, des comptes rendus, dossiers doivent être rédigés, cela permet d’avoir aussi un retour des étudiants sur leur vécu durant celle-ci. Pour ces projets, les étudiant, tout comme ceux de l’humanitaire, doivent réunir l’argent nécessaire à leur voyage et accueil.   III) Cadre de référence conceptuel Dans cette partie, j’exposerais les différents enrichissements dont les étudiants peuvent bénéficier lors de ces échanges qui peuvent être un stage Erasmus, une mission humanitaire, une Unité d’enseignement optionnelle lors de son cursus scolaire. Après plusieurs recherches, j’ai pu trouver de nombreux témoignages d’étudiants ayant été à l’étranger au cours de leur formation étudiante. Je vais vous en exposer quelqu’un sur les nombreux que j’ai pu lire représentatifs des principaux atouts de ces expériences de vie. - Le commencement d’une aventure : Tout d’abord, avant de partir, pour beaucoup, il y a un choix à faire, ce choix, s’effectue lors de leurs études. C’est un choix personnel, et les motivations sont diverses et variées : Les uns souhaitent une véritable expérience de vie, être dépaysés, partir dans un pays lointain sans repères connus, ni de langue, ni culturel. D’autres sont d’avantages portés sur l’aide humanitaire qu’ils vont pouvoir apporter : Aide matérielle, éducation à la santé mais aussi échanges avec les collègues sur places sur les pratiques et habitudes de soins. Il y a donc toujours au départ, et ceci ressort dans n’importe quelle interview, un certain degré d’ouverture de la personne au monde : Que ce passe t’il ailleurs ?
  13. 13.   12   Une curiosité qui ouvre la porte à des questions, ces questions à des envies et ces envies à des opportunités. Opportunités apportées en France par les différents moyens donnés aux étudiants : ERASMUS, UE Optionnelle ou Humanitaire. - Un enrichissement personnel : En effet, le premier de ces nombreux enrichissements est personnel pour moi, en effets partir demande un certain niveau d’ouverture et de curiosité, mais aussi d’organisation et de travail pour réunir les fonds nécessaires. L’élève peut être rapidement submergé sous les démarches administratives et le coût d’un tel projet. En premier lieu, le programme Erasmus, ce programme n’existe par contre pas dans tous les IFSI de France, seulement « 14 sur 330 » selon le témoignage7 Anaïs Schwaederlé étudiante à l’IFSI de Nancy-Laxou et chargée de mission Internationale à la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) lu sur le site actusoins.com. Après avoir validé sa première année, l’étudiant infirmier peut alors demander à faire un stage à l’étranger durant sa 2nde ou 3ème année. Le témoignage de cette étudiante est intéressant car il permet de mettre en valeur les atouts de ce genre de formation, « Il est toujours intéressant de voir comment les études se déroulent ailleurs » selon ses paroles, de plus cela permet d’avoir une vision autre du futur métier infirmier dans d’autres pays. Enfin selon son retour sur sa formation, elle explique que ce genre d’échange permet de développer l’adaptabilité de l’étudiant à toutes genres de situation ce qui est un réel atout, voire même une compétence importante à acquérir pour leur future pratique professionnelle. Un autre témoignage lu8 sur le site actusoins.com d’un étudiant infirmier de Nancy, Kévin Silva, parti 3 mois en Belgique dans le cadre de l’échange Erasmus, permet d’avoir un retour                                                                                                                 7    Actusoins,  Laure Martin. Etudiants infirmiers : un stage à l’étranger, c’est possible !. (Page consultée le 07/05/14). Actusoins, toute l’actualité infirmière. http://www.actusoins.com/9197/etudiants-infirmiers-un-stage- a-letranger-cest-possible.html  8Actusoins, Laure Martin. Erasmus : Découvrir un autre système de soins. (Page consultée le 07/05/14). Actusoins, toute l’actualité infirmière. http://www.actusoins.com/9188/erasmus-decouvrir-un-autre-systeme-de- soins.html
  14. 14.   13   sur ce qu’il a observé dans son lieu d’accueil. Il exprime clairement sa motivation à faire cet échange « Néanmoins, si j’ai souhaité partir, c’est avant tout pour voir comment les infirmiers travaillent ailleurs et comprendre pourquoi leurs pratiques sont différentes ». Il exprime clairement les différences qu’il a pu observer sur les pratiques des soins, la hiérarchie ou même la collecte des informations. Enfin il conclue en disant « Toute cette expérience a vraiment été enrichissante et si c’était à refaire, je le referai ». Ces deux expériences de formation Erasmus ont été bénéfiques pour ces deux étudiants et ont joué un rôle important dans leur future pratique de leur métier. Au cours de leur formation les étudiants infirmiers ont aussi la possibilité de pouvoir partir en séjour humanitaire, comme le témoigne9 Hélène étudiant infirmière de 3ème année, au sein de L’IFSI de Clermont (Oise). Ce séjour humanitaire a été possible grâce à l'association Carrefour d'Échanges Culturels (CEC-TOGO). Sa mission s’est déroulé dans la capitale du Togo, Lomé et avait pour but la sensibilisation contre la prolifération des ordures ménagères afin de lutter contre l’épidémie de choléra. J’ai pu lire ce témoignage très enrichissant sur le site de infirmiers.com. Comme pour les étudiants issus des formations Erasmus, Hélène parle « de capacité d’adaptation » car les situations sont bien loin d’être identiques à celle rencontrées en France. Elle souhaite vraiment « [nous] faire partager cette expérience, enrichissante à la fois humainement, culturellement, mais également professionnellement » Elle exprime son contentement sur l’expérience qu’elle a acquise, d’un point de vue de son futur métier ou même de sa vision de la vie, ce séjour humanitaire a eu un réel impact sur elle, son regard sur les personnes démunies a réellement changé, de plus à la fin de son témoignage elle annonce clairement qu’elle repart en mission humanitaire avec deux étudiants de sa promotion durant l’été afin de faire du soutien scolaire et de la sensibilisation sur le virus du sida.                                                                                                                 9  Infirmiers.com. Après un séjour humanitaire au Togo, témoignage d'une étudiante infirmière (page consultée le 8/05/14). Infirmiers.com Formation en IFSI. http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/la-formation-en- ifsi/apres-un-sejour-humanitaire-au-togo-temoignage-dune-etudiante-infirmiere.html.
  15. 15.   14   Pour conclure sur ce témoignage je noterai une de ses phrases qui résume parfaitement ce que peut apporter ce genre d’échange « Cette première expérience ayant été un réel bouleversement pour moi, j’envisage ma carrière d’infirmière d’une toute autre façon… » Et enfin, il existe des Unités d’enseignements optionnelles durant la 3ème année de la formation, au sein de l’IFSI Lyonnois de Nancy elle s’intitule « UE optionnelle Europe » , qui consiste à accueillir des étudiants infirmiers de Belgique durant quelques jours, ainsi que leur montrer le déroulement d’une journée d’un étudiant infirmier français, y compris sur leur lieu de stage. Ensuite ce sont les étudiants infirmiers français qui ont été à leur tour accueillis en Belgique. Cette année les français ont eu l’opportunité de rencontre en Belgique des étudiants infirmiers Canadiens, ces derniers ont ensuite été en France et ont été accueillis par les étudiants français, durant leurs cours mais aussi sur différents lieux de stage. Ici, nous prendrons mon exemple personnel, ayant moi-même collaboré avec 11 autres étudiants dans une UE Optionnelle « Europe » dont nous avons déjà parlé plus haut. Il fût question de trouver les finances pour financer un voyage à 14 (12 élèves et 2 professeurs), cette expérience à demander un effort de groupe, entente et entraide ainsi que des concessions de la part de chacun. Les professeurs par expérience des années précédentes avaient ouvert une association loi 1901 à but non lucratif, qui nous a permis d’être plus crédibles lors de la présentation de nos projets auprès de professionnels devenus partenaires. Nous avons eu bien entendu des refus, des incompréhensions dans le groupe ou autour de notre groupe et des ratés d’organisation, mais il y a eu aussi des échanges avec nos correspondants très riches sur la culture, le langage différent (pourtant tous francophones), et ces personnes sont très souvent devenus des amis avec qui nous gardons le contact. Dans une autre mesure, les personnes partant en humanitaire sont beaucoup plus autonomes dans leur démarche, et pour eux, il est encore plus difficile de partir, souvent les difficultés d’organisation, de mise en place d’un projet humanitaire, de partenariat avec les autorités locales ou une association sur place et beaucoup d’autres choses font que cette expérience de mise en place laisse pour compte des dizaines d’élèves pourtant motivés, sans même parler du rassemblement des fonds souvent nettement plus élevés (coûts des transports, coûts du matériel amené pour donation sur place…Médicaments, livres, vêtements…).
  16. 16.   15   C’est en cela que les dispositifs comme ERASMUS et les UE optionnelles sont intéressantes, et doivent être développées, ces dispositifs sont en quelque sorte la chance pour un étudiant d’une expérience presque « clef en main » et qui facilitent grandement ces démarches. IV) Questionnements, problématiques - Méthodologie exploratoire J’ai élaboré et distribué des grilles d’entretien sous forme de questionnaires (Annexe 1), ils ont été distribués par réseaux sociaux et mailing afin de toucher un maximum de personnes. Cette méthode a été choisie en raison du plus grand nombre d’étudiants touchés par cette méthode, en effet, il aurait été difficile par exemple d’obtenir des rendez-vous avec les étudiants étrangers (belges et canadiens), ou des étudiants d’autres promotions. Grâce à cette méthode, j’ai pu obtenir un bon panel de 20 personnes ayant participé à différents programmes d’échange dans différents pays de différente nationalité. - Population ciblée Je me suis plus particulièrement ciblées sur les étudiants infirmiers qui ont participés au cours de leur scolarité à un programme d’échange, mes questions sont donc ciblées sur leur expérience et permettent de part leurs réponses précises de pouvoir les traiter sous forme de statistiques représentative. Je vais ici vous exposer les réponses qui sont statistiquement les plus prédominantes, vous avez en Annexe 2 les réponses détaillées des 20 questionnaires reçus. En premier lieu, la question du cadre dans lequel les étudiants infirmiers sont partis m’a intéressé : Dans quel cadre êtes-vous parti ? Dans quelle zone êtes vous parti ?
  17. 17.   16   Combien de temps ? On peut voir ici que les personnes sont parties majoritairement en Europe, dans le cadre du programme Erasmus ou UE optionnelle, pour des durées n’excédant pas 1 mois. Pourquoi ce choix de pays ? Le choix de partir dans un pays repose sur un choix personnel, ici on note bien que l’attirance pour la culture est prédominante dans le choix du pays, d’autres choisissent leur pays pour des raisons de facilité puisqu’un partenariat d’échange existe déjà, le climat est aussi un caractéristique importante, Enfin j’ai posé un trio de question « Ce que vous avez aimé ? Ce que vous avez appris ? Ce qui vous a interpellé ? », Souvent utilisées dans les grilles d’analyses réflexives, ce trio permet de bien résumer en 3 points ce que la personne a envie de dire, en libre expression, il est impossible de faire des statistiques, mais c’est très intéressant car cela reflète concrètement la pensée de la personne, c’est pourquoi je vais vous exposer ici ce qui est ressorti en majorité dans les réponses à ces questions. • Ce que vous avez aimé ? Les points qui sont revenus à plusieurs reprises dans les réponses au niveau personnel sont par exemple de « voir d’autres milieux », mais aussi la découverte des « paysages et de climats », de « la culture et des habitudes de
  18. 18.   17   vie ». Il a aussi été notifié qu’une personne a aimé « la coupure avec la France », et le fait de devoir acquérir une « indépendance ». D’un point de vue professionnel, les étudiants ont aimé devoir développer une « communication non verbale » du fait d’être dans un pays non francophone ou anglophone, de développer un certain « contact ou relation » avec les équipes soignantes et patients, ils ont aussi aimé découvrir « un contexte de soin et une différence de pratique professionnelle » lors de leur échange. • Ce que vous avez appris ? D’un point de vue personnel, ces échanges ont su apporter beaucoup de choses, par exemple le fait d’ « apprendre une nouvelle langue », de « découvrir des populations, de culture et de religions différentes ». Mais aussi de faire une introspection sur notre vie, par exemple « se contenter de peu, relativiser, comprendre les autres, que nos conditions de vie sont parfois exagérées ». Aussi un étudiant a déclaré n’avoir « pas appris grand chose », cet étudiant faisant parti de l’UE Optionnelle, cette UE étant à choisir obligatoirement parmi un panel proposé en fin de 2ème année, les motivations de celui-ci peuvent être différentes d’un étudiant qui choisit le programme Erasmus ou de l’humanitaire et son vécu est en conséquence. D’un point de vue professionnel, les étudiants ont pu observer une « manière différente d’exercer le métier d’infirmier, différence de prise en charge et de protocole », qu’il « faut peu pour soigner », et que « la qualité d’adaptation » est importante. Un étudiant a pu noter « la différence de prise en charge de l’handicap » notamment en Allemagne. Ce qui a marqué aussi un étudiant c’est l’existence de « l’euthanasie », ce qui est prohibé en France. La « douleur est vue différemment selon la culture » a observé un étudiant, mais aussi il existe des « métiers spécifiques » que l’on ne trouve pas en France, et aussi « des différences de formations ». • Ce qui vous a interpellé ? D’un point de vue général, ce qui en ressort sont « les différences de pratiques dues aux différences de culture ». Mais aussi « une différence de vision des choses », pour autant un étudiant a notifié « une facilité d’intégration » au sein de l’équipe.
  19. 19.   18   Une personne a observée « des différences dans les responsabilités et rôles des infirmiers », « les conditions de vie, la générosité, la misère mais aussi le manque d’hygiène ». Quelques points très éloignés de ce que l’on observe en France ont été mis en avant comme « l’euthanasie » ou « l’intégration parfaite de l’handicap en Allemagne ». Il a été aussi notées comme réponses « Rien » et le « goût de la bière Belge », ce qui dénote que chaque étudiant a vécu ces échanges de manière différente. • Bilan de votre voyage ? Pour conclure de manière générale ce bilan est positif, les étudiants sont ressortis de cette expérience avec un enrichissement personnel, professionnel mais aussi humain et culturel. Pour la majorité, cette expérience sera renouvelée pour une période déterminée voire à vie pour 4 personnes, car elle a su leur apporter un nouveau rythme de vie et une nouvelle vision sur leur travail. - Hypothèse / Problématique : En raison donc de mon intérêt porté sur le voyage, sur les pratiques à l’étranger, en raison aussi de mon expérience dans mon UE Optionnelle « Europe » avec des belges et des canadiens. Ainsi qu’en raison des réponses apportées par ces étudiants à mon questionnaire, je pense donc porter mon attention plus particulièrement sur ce sujet qui me tient à cœur, et qui aura une incidence certaine sur la pratique du métier : Quels bénéfices les étudiants peuvent ils tirer de ces échanges ? Quels apports dans leur pratique professionnelle future ?
  20. 20.   19   Conclusion   Afin de conclure ma démarche de recherche, on observe que la formation française d’un étudiant infirmier est différente de celle à l’étranger, même en Europe (Allemagne, Belgique) selon les témoignages issus de mon questionnaire ainsi que les études du SIDIIEF3,4 . Les échanges lors des études ont une réelle influence sur la future carrière professionnelle, sur la pratique des soins, la relation avec les patients et leur famille. De plus, un cursus scolaire France/Etranger peut mettre en avant les compétences des étudiants infirmiers français ailleurs, il peut alors avoir un échange de compétence et pratique professionnelle. Dans des endroits démunis, les étudiants infirmiers peuvent apprendre à s’adapter mais aussi à aller à l’essentiel, dans les soins ou examens à prodiguer, ils deviennent alors des infirmiers du monde et savent réaliser des soins où qu’ils soient selon le contexte, les mœurs ou les moyens sur place. Aussi le choix d’une spécialisation comme puériculture, bloc opératoire ou anesthésiste, peut être un atout selon les pays où ils souhaiteront partir, cela apporte des compétences spécifiques utiles selon les situations rencontrées. Enfin, le fait de devoir s’adapter aux autres habitudes de vie permet d’accroître sa vision de l’autre, de la vie, les difficultés rencontrées permet aux futurs infirmiers de relativiser lors des problèmes courants de leur quotidien. Avoir vu le pire permet de mieux gérer la vie quotidienne du métier d’infirmier. Pour ce qui est de développer cette démarche de recherche, je pourrais dans un premier temps développer la méthode exploratoire par exemple, avec un plus grand nombre de personnes afin de récolter plus d’avis sur ces échanges. De plus une réelle comparaison des formations infirmières dans la francophonie a été faite par le SIDIIEF3,4 , cette étude peut être analysée afin de mettre en avant les différences théoriques et techniques entre les diplômés infirmiers, cependant celle ci reste incomplète pour certains pays au vue des réformes de la formation. Aussi des interviews d’étudiants étrangers étant en stage en France pourraient être réalisées afin d’avoir un retour sur leur expérience personnelle.
  21. 21.   20   Tous ces échanges apportent réellement des atouts aussi bien personnels que professionnels selon les témoignages et articles que j’ai pu lire, c’est aussi mon avis et je souhaiterai aussi tenter l’expérience de pratiquer mon futur métier à l’étranger.                                                                  
  22. 22.   21   Bibliographie 1 Ministère de la santé et des sports. Formations des professions de santé, Profession infirmier. Recueil des principaux textes relatifs à la formation préparant au diplôme d’état et à l’exercice de la profession. A jour le 22/06/2011, page 163 2 Ministère de la santé et des sports. Formations des professions de santé, Profession infirmier. Recueil des principaux textes relatifs à la formation préparant au diplôme d’état et à l’exercice de la profession. A jour le 22/06/2011, page 44. 3 Awa Seck, Monique Flibotte, Line Lacroix, Hélène Salette, Diane Morin et Manon Corbeil. Profil de formations en soins infirmiers dans différents pays francophones.2008, 43p. 4 Centre d’information en formation infirmière, Faculté des sciences infirmières Université de Montréal. Analyse et mise en contexte des profils de formation infirmière dans différents pays francophones. 2011, 61p. 5 Suzanne Kérouac, Hélène Salette. La formation universitaire des infirmiers et infirmières Une réponse aux défis des systèmes de santé.2011, 52p 5 Ministère de la santé et des sports. Formations des professions de santé, Profession infirmier. Recueil des principaux textes relatifs à la formation préparant au diplôme d’état et à l’exercice de la profession. A jour le 22/06/2011, page 167. 6 Marie-Laure Delamaire, Gaetan Lafortune. Nurse in advanced role : a description and evaluation of experiences in 12 developed countries.2010, 106p 7 Actusoins, Laure Martin. Etudiants infirmiers : un stage à l’étranger, c’est possible !. (Page consultée le 07/05/14). Actusoins, toute l’actualité infirmière. http://www.actusoins.com/9197/etudiants-infirmiers-un-stage-a-letranger-cest-possible.html 8 Actusoins, Laure Martin. Erasmus : Découvrir un autre système de soins. (Page consultée le 07/05/14). Actusoins, toute l’actualité infirmière. http://www.actusoins.com/9188/erasmus- decouvrir-un-autre-systeme-de-soins.html 9 Infirmiers.com. Après un séjour humanitaire au Togo, témoignage d'une étudiante infirmière (page consultée le 8/05/14). Infirmiers.com Formation en IFSI. http://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/la-formation-en-ifsi/apres-un-sejour-humanitaire- au-togo-temoignage-dune-etudiante-infirmiere.html.
  23. 23.   22   Grille  questionnaire  Erasmus/UE Optionnelle/Humanitaire Sexe?  Homme  Femme Âge? Dans  quel  cadre  êtes  vous  parti?  Humanitaire  UE  Optionelle  Erasmus  Emigration  volontaire  Autre  :   Dans  quelle  zone  êtes  vous  parti?  Europe  Afrique  Asie  Autre  :   Combien  de  temps?  Moins  d'un  mois  1  à  3  mois  3  à  6  mois  Plus  de  6  mois Pourquoi  ce  choix  de  pays?  Culture  Climat  Histoire  Origine  Autre  :   Ce  que  vous  avez  aimé? Modifier  ce  formulaire Annexes     - Annexe 1 : Questionnaire
  24. 24.   23   Fourni  par Ce  que  vous  avez  appris? Ce  qui  vous  a  interpellé? Bilan  général  de  votre  voyage? Recommenceriez  vous?  Oui  Non Seriez  vous  prêt(e)  à  pratiquer  votre  métier  à  l'étranger...  Pour  une  période  déterminée  A  vie Ce  contenu  n'est  ni  rédigé,  ni  cautionné  par  Google.   Envoyer N'envoyez  jamais  de  mots  de  passe  via  Google  Formulaires.
  25. 25.   24   - Annexe 2 : Réponses au questionnaire Sexe ? Homme 25 % Femme 75 % Âge? 23,8 ans de moyenne Dans quel cadre êtes vous parti? Humanitaire 21% UE Optionnelle 32 % Erasmus 37 % Emigration volontaire 5% Autre 5% Dans quelle zone êtes vous parti? Europe 68 % Afrique 16 % Asie 16% Autre 0%
  26. 26.   25   Combien de temps? Moins d'un mois 53% 1à3mois 37% 3 à 6 mois 5% Plus de 6 mois 5% Pourquoi ce choix de pays? Culture 50% Climat 14% Histoire 4% Origine 7% Autre 25% Ce que vous avez aimé? Voir d'autres milieux, contextes de soins à l'opposé des nôtres le contacte avec les autres tout mais surtout les relations avec les indiens et les enfants, leur bonté, leur gentillesse... et aussi les paysages magnifiques enfaîte vivre comme eux pendant 15 jours Le partage, la confiance qui nous a été accordée et l attente autour de nous Découvrir la différence de pratique professionnelle dans le cadre de mon stage et des habitudes de vie dans le quotidien. Apprendre de la différence était très enrichissant Le partage, la découverte d'un nouveau pays la coupure entre avec la vie en France, la découverte d'une nouvelle ville, d'un nouveau pays. La rencontre avec de nouvelles personnes d’origines différente et avec des représentations différentes des miennes. L’échange, la communication, l'accueil, la découverte La culture, communication non verbal, l'échange, le climat, aidez les autres,
  27. 27.   26   simplicité des gens L'indépendance, découvrir dans tous les domaines (culturel, professionnel, personnel) Gentillesse et accueil des allemands Je suis partie en Erasmus à Séville en S5, j'ai aimé la découverte d'autres pratiques infirmières dans trois services distincts: Service d'hospitalisation, néonatalogie, et unité de soins intensifs. En dehors du cadre professionnel, je me suis pleinement épanouie dans une ville chaleureuse avec une population plus que sympathique. Ce serait trop long de mettre tout ce qui m'a plu de mon ERASMUS a Séville, mais ça a tellement été le cas, que j'y suis actuellement ^^ la rencontre avec d'autres gens, la vision d'une autre culture professionnelle, Les échanges avec les gens, les rencontres que j'ai faites Rompre les habitudes de vies La découverte Découvrir la capital et la culture belge La bière Ce que vous avez appris? Le fonctionnement de la profession infirmière en Belgique a se contenter de peu de choses, à relativiser Qu'il faut essayer de comprendre les autres en s’intéressant à leur histoire personnelle, et d'après le contexte politique et économique, etc... et qu'il faut faire preuve de qualités d'adaptation. Qu'il faut un rien pour prétendre soigner, que même avec très peu de matériels on peut soigné. J'ai surtout appris que les gens sont reconnaissants et qu'ils ne font pas que se plaindre. La douleur n'a pas la même définition selon la culture la pec sur le handicap en Allemagne, le fonctionnement hospitalier ... Des expressions, une autre manière de prendre en charge le patient, l'euthanasie la langue une manière différente d'exercer le métier d'infirmier La différence de protocole selon le pays. Un système de soin différent. Beaucoup sur moi même, que malgré les soins que j'ai donnée il peut avoir des soins plus simple a faire et que nous avons pas forcément moyen. A travailler sans moyen. Travailler avec des enfants qui ne parle pas la même langue que moi. Le partage. Adaptation, nouvelle langue. les différences de prises en charge du handicap entre l'Allemagne et la France, l'existence de métiers spécifiques inexistants en France, les différences dans la formation infirmière.... Amélioration de la langue du pays Un autre système de soin Une autre culture La langue, la culture La prise en charge de la personne handicapée La communication non verbale et la patiente pour être soigné. Pratiques professionnelles différentes de la France Découverte d'une population, de ses cultures, sa religion. Perfectionnement en Espagnol. Beaucoup de chose, notamment nos conditions de vie parfois exagérer, la mentalité différentes, les cultures, la vie quotidienne
  28. 28.   27   complètement a l’opposer d'un européen. À vrai dire pas grande chose... Si, que leurs Campus sont mortel ! Ce qui vous a interpellé? Les enfants, les conditions de vie. La générosité Sans doute l'euthanasie autorisé dans ce pays Les différences de pratiques induisent par la différence culturelle Les pratiques différentes On est en retard en France la vision commune du métier (de manière positif) Rien La facilité d'intégration au sein des équipes infirmières Le goût de la bière belge: kwack la "misère" à chaque coin de rue, le manque d'hygiène, les maladies les conditions de vie parfois inhumaine pas du tout la même vision des choses qu'n France, handicap parfaitement intégré à la société et aménagements bien plus développés qu'en France... Accueil extrêmement chaleureux, investissement de chacun... la famille peut passer le temps qu'elle veut avec la personne hospitalisé, une personne peut même rester pour la nuit les différences de pratique d'un point de vue infirmier en milieu hospitalier, hygiène, responsabilité et rôle infirmier (moins d'initiatives, normes différentes d'un point de vue de l'hygiène en général) La douleur Je ne pensais pas qu'il y avait de telles différences entre les pratiques Espagnoles et Françaises! Surtout au niveau de l'hygiène... Bilan général de votre voyage? Très bon Très satisfaisant Je vais y retourner et voyager plus pour découvrir d'autre personnes et d'autre cultures. A refaire inoubliable je compte dans futur m'investir dans l'humanitaire et arrêter de me plaindre pour des choses futiles ... Sympa, de bon moment passé entre amis. 3 jours de partage voyage inoubliable de part les relations avec autrui, l'accueil, le partage de leur vie et le changement radical de culture. Dépaysement totale qui permet de voir un petit moment la vie autrement. Super voyage À refaire sans hésiter L'hygiène dans la clinique Très riche humainement. Les besoins étant différant, il nous a été important de nous adaptée. Intéressant culturellement parlant Super expérience, enrichissement culturel et humain Enrichissant personnellement et professionnellement Que du positif!!! Envie de voyager d'avantage!!! Expérience enrichissante de part la diversité des rencontres et dans l'expérience de pratiques différentes. D'un point de vue personnel, l'éloignement est une démarche dont j'avais envie de faire l’épreuve et qui m'apporte beaucoup. La coupure avec le quotidien et
  29. 29.   28   l'expérience d'un nouveau rythme de travaille et de vie est également très appréciable et permet en quelque sorte de se reposer de sa routine Recommenceriez vous? Oui 95 % Non 5% Seriez vous prêt(e) à pratiquer votre métier à l'étranger... Nombre de réponses quotidiennes Pour une période déterminée 76 % A vie 24%
  30. 30.   29  
  31. 31.   30   Promotion 2011/2014 IFSI Lyonnois Nancy Infirmiers d’ici ou d’ailleurs   De   nos   jours,   les   échanges   internationaux   sont   communs,   dès   leurs   études,   les   jeunes  n’hésitent  pas  à  émigrer  à  l’étranger  pour  bénéficier  de  formations  différentes  de   leur  pays  d’origine.   Lors   de   leur   formation,   les   étudiants   infirmiers   ont   la   possibilité   à   travers   différents  biais  de  pouvoir  partir  pour  une  durée  plus  ou  moins  longue  à  l’étranger.   Cette  expérience  est  source  de  bénéfices  aussi  bien  personnels  que  professionnels.   La   découverte   d’une   nouvelle   manière   de   pratiquer   leur   métier   peut   être   déroutant,   mais   bien   souvent   cela   est   plus   que   favorable   et   le   développement   des   compétences  et  l’introspection  sont  des  avantages.   La  comparaison  des  méthodes  permet  d’aller  plus  loin  dans  la  découverte  de  son   métier,  ils  deviennent  un  infirmier  du  monde  capable  de  s’adapter  à  tous  contextes.   Les   échanges   entre   IFSI   tendent   à   se   multiplier   grâce   notamment   aux   programmes  ERASMUS  que  l’on  trouve  dans  de  plus  en  plus  d’IFSI  mais  aussi  aux  UE   Optionnelles   dédiées   aux   échanges   entre   étudiants   infirmiers   du   monde,   ce   qui   peut   influencer  à  vouloir  pratiquer  à  l’étranger.     Mots  clés  :  Différence,  Formation,  Infirmier,  Apports,  Monde.     Nurses  here    or  abroad   Nowadays,  international  exchanges  are  common,  as  soon  as  their  studies,  young   people  do  not  hesitate  to  emigrate  abroad  to  take  advantage  of  a  different  training  from   their  country  of  origin.   During   their   training,   nursing   students   have   the   opportunity   through   various   biases  to  be  able  to  leave  for  a  more  or  less  long  period  abroad.   This  experience  is  a  source  of  personal  and  professional  benefits.   The   discovery   of   a   new   way   to   practice   their   profession   can   be   confusing,   but   often  favourable  and  the  development  of  skills  and  look  inward  are  advantages.   Comparison  of  methods  allows  to  go  further  in  the  discovery  of  their  profession,   they  become  a  nurse  in  the  world  capable  of  adapting  to  all  contexts.   Nurses   school   exchanges   tend   to   multiply   thanks   to   the   ERASMUS   programs   found  in  more  and  more  nurses  school  but  also  to  the  optional  education  unit  dedicated   to   exchanges   between   nursing   students   of   the   world,   which   can   influence   them   to   practice  abroad.       Key  words:  Difference,  training,  nurse,  inputs,  world.  

×