Livre blanc destiné aux professionnelsSept meilleurespratiques pour élaborerdes applicationsalignées sur lesexigences méti...
Table des matières	 3	 Synthèse	 3	 Introduction	 3	 Meilleures pratiques au niveau de l’entreprise	 5	 Meilleures pratiqu...
Synthèse                                                              Meilleures pratiques au niveauUne des clés pour élab...
Une autre meilleure pratique consiste à fournir un modèle ou                                                              ...
Meilleures pratiques au niveau du projet                                 Figure 1 : HP ALM Coverage Analysis fournit en te...
Au fur et à mesure que le projet passe par plusieurs itérations               •	Source des changements : l’identification ...
De meilleurs logiciels                                                     •	Générer automatiquement une structure de plan...
HP Requirements Management est intégré à HP ALM pour                                       Une entreprise mondiale spécial...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sept meilleures pratiques pour élaborer des applications alignées sur les exigences métiers

823 vues

Publié le

Une des clés pour élaborer une application qui réponde aux exigences métiers est de définir précisément ces exigences en amont. Ces exigences doivent être claires et succinctes, mais elles doivent également incorporer l’avis de plusieurs parties prenantes. Dans la définition et la gestion des exigences, les meilleures pratiques sont présentées au niveau de l’entreprise et au niveau du projet afin d’atteindre les objectifs de mesures attendus. En éliminant les écarts entre les processus du travail effectué dans les silos informatiques, les équipes peuvent délivrer plus rapidement des applications en réponse à l’évolution des besoins métiers.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
823
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sept meilleures pratiques pour élaborer des applications alignées sur les exigences métiers

  1. 1. Livre blanc destiné aux professionnelsSept meilleurespratiques pour élaborerdes applicationsalignées sur lesexigences métiers
  2. 2. Table des matières 3 Synthèse 3 Introduction 3 Meilleures pratiques au niveau de l’entreprise 5 Meilleures pratiques au niveau du projet 7 De meilleurs logiciels 8 Conclusion
  3. 3. Synthèse Meilleures pratiques au niveauUne des clés pour élaborer une application qui réponde aux de l’entrepriseexigences métiers est de définir précisément ces exigences en Les trois premières meilleures pratiques sont implémentéesamont. Ces exigences doivent être claires et succinctes, mais au niveau de l’entreprise. Via la standardisation, un langageelles doivent également incorporer l’avis de plusieurs parties commun et la traçabilité à l’échelle de l’entreprise, et la créationprenantes. Dans la définition et la gestion des exigences, les d’exigences parfaitement définies, vous obtenez une cohérencemeilleures pratiques sont présentées au niveau de l’entreprise à travers tout le cycle de vie de l’application qui devient partieet au niveau du projet afin d’atteindre les objectifs de intégrante de la culture d’entreprise.mesures attendus. En éliminant les écarts entre les processusdu travail effectué dans les silos informatiques, les équipes • Standardisation à l’échelle de l’entreprise : Standardisezpeuvent délivrer plus rapidement des applications en réponse la gestion des exigences au niveau de l’entreprise afin deà l’évolution des besoins métiers. promouvoir la collaboration et d’éliminer les silos entre les analystes métier, les développeurs et les personnes en charge de la qualité (QA). Le fait d’utiliser un même système pour laIntroduction gestion complète des exigences permet d’obtenir une version définitive très proche de la réalité ‑afin que les équipes enLe principal obstacle à l’élaboration d’applications répondant charge du projet puissent localiser les informations les plusaux besoins métiers réside dans la difficulté à collecter des récentes. Ceci s’avère particulièrement important au fur etexigences métiers qui soient bien définies. Lorsque les exigences à mesure de l’évolution des exigences dans le temps, soitsont définies par un individu ou un groupe de personnes pour parce que les conditions métiers ont changé, soit du fait desatisfaire les besoins d’un autre groupe d’utilisateurs, certaines la conception à l’aide d’un processus de développementinformations risquent de se perdre en chemin. Dans ce cas, itératif tel qu’Agile. Un seul système pour la gestion complètedes anomalies peuvent s’immiscer accidentellement dans des exigences permet également d’obtenir une meilleurel’application au début de son cycle de vie, et risquent de ne surveillance, donnant ainsi aux responsables des applicationspas être détectés avant longtemps. A ce stade, leur correction et aux autres décideurs une bonne visibilité sur la satisfactions’avérera beaucoup plus onéreuse. En réalité, pour de nombreux des exigences.projets, le travail de correction absorbe une grande partie du • Langage commun : Fournit des directives cohérentesbudget lorsque les exigences définies en amont changent en concernant le langage utilisé afin de faciliter l’écriture etmême temps que les besoins métiers changent. Comme les le suivi des exigences. Ceci permet d’éviter à la fois leéquipes sont de plus en plus éloignées géographiquement (du surmenage induit par l’ajout de plus de détails que nécessairefait de la sous-traitance, des fusions et acquisitions, et d’autres et le temps perdu à revenir en arrière pour collecterfacteurs), les communications deviennent de plus en plus davantage d’informations lorsque les descriptions sont tropdifficiles et ce problème s’en trouve exacerbé. vagues. Pour ces directives, nous recommandons :De plus, les applications cloud, mobiles et hybrides ajoutent −−L’utilisation de phrases simples et allant à l’essentiel (ex. :de la complexité au processus de définition des exigences inclure uniquement les vols du départ à l’arrivée dans la listeet aux applications elles-mêmes. Du fait de l’évolution rapide des avions en partance)des besoins métiers, de nombreuses organisations adoptent les −−L’utilisation du présent de l’indicatif. Envisagez l’usage de latechniques de développement Agile qui impliquent l’ajustement troisième personne du singulier pour les sujets des phrases.des exigences en fonction des commentaires des parties (Ex. : « Le système exige l’authentification unique ».)prenantes au fur et à mesure de l’avancée du projet. Ces −−Evitez les point-virgules et les conjonctions (et, ou).changements doivent faire l’objet d’un suivi et être communiqués Contentez-vous de décrire une seule exigence par phrase,en temps réel à tous les membres de l’équipe et risquent d’avoir car cela simplifiera la vérification et la délégation desun impact sur une exigence précédemment approuvée. tâches de développement et de test.Lorsqu’elles sont confrontées à ces difficultés, comment les −−Evitez les point-virgules et les conjonctions (et, ou).directions informatiques peuvent-elles fournir des applications Contentez-vous de décrire une seule exigence par phrase,mieux adaptées à leurs besoins, à leurs budgets et à leur car cela simplifiera la vérification et la délégation desplanning ? Ce document passe en revue les meilleures pratiques tâches de développement et de test.à appliquer, à la fois au niveau de l’entreprise et du projet,pour collecter et gérer les exigences parfaitement définies enamont de la conception d’une application. Ces pratiques aidentles équipes qui utilisent des processus Agile ou itératifs, ainsique celles utilisant les méthodes traditionnelles en cascade.L’amélioration de la définition des exigences et des processusde gestion permet d’accélérer la livraison des projets logiciels etd’augmenter leurs chances de succès. 3
  4. 4. Une autre meilleure pratique consiste à fournir un modèle ou un ensemble de modèles pour la définition des exigences afin d’encourager l’usage d’un langage commun. −−Traçabilité : Activez la traçabilité tout au long du cycle de vie de l’application afin de déterminer si le projet actuel satisfait les exigences. La possibilité d’un suivi bidirectionnel des liens entre les exigences et les tests, ainsi que entre les exigences et le code, permet aux analystes métiers et aux autres parties prenantes de s’assurer que l’IT produit bien ce qu’attendent les métiers. Cela permet de baser les tests applicatifs sur les exigences. L’équipe chargée de l’assurance qualité peut alors procéder aux tests par rapport aux critères définis par les métiers. Pour les développeurs, la traçabilité entre le code et les exigences offre des opportunités de réutilisation si des fonctionnalités similaires sont nécessaires dans différentes applications. Pour l’équipe chargée de l’assurance qualité, la traçabilité assure l’enregistrement de tous les cas de test associés aux exigences, ce qui est essentiel pour détecter et signaler les anomalies. Pour les responsables des applications et les autres décideurs, la traçabilité leur permet de consulter l’avancée des sujets les plus importants et à quel point l’application répond aux besoins métiers. Les mesures de la Le respect de ces directives rend non seulement les exigences traçabilité comprennent : plus fiables et plus faciles à surveiller, mais améliore également −−Exigences tracées : nombre d’exigences faisant l’objet d’un les mesures de leur qualité. Les mesures de la qualité suivi bidirectionnel pour chaque caractéristique comprennent : −−Exigences non tracées : nombre d’exigences ne faisant pas • Lignes de texte : nombre de lignes de texte dans le document l’objet d’un suivi décrivant les exigences. Lorsque les exigences sont décrites de −−Exigences tracées par intermittence : nombre d’exigences manière uniforme, cette mesure permet à l’utilisateur d’estimer faisant l’objet d’un suivi intermittent les fonctionnalités et le niveau de test requis pour le logiciel. −−Relations : nombre de relations ascendantes et • Verbes exigeant une action : nombre de verbes à caractère descendantes pour chaque exigence. Ce chiffre aide impératif, tels que « doit », « devra ». Ce nombre fournit une à identifier le niveau de réutilisation et l’impact des estimation grossière du volume de conception nécessaire changements sur l’application dans son ensemble. pour obtenir les fonctionnalités requises du logiciel. Il donne −−Couverture : pourcentage d’exigences dont les tests ont également une estimation du niveau de test requis pour réussi, échoué ou n’ont pas été exécutés satisfaire ces impératifs. • Expressions approximatives : nombre d’expressions approximatives telles que « grand », « rapide », « suffisant », etc. Ces expressions donnent des conceptions trop vagues pour être testées et mesurées. • Exhaustivité : pourcentage d’exigences ne contenant aucune expression de type « à déterminer », « à spécifier », etc. Les exigences contenant ce genre d’expressions sont considérées incomplètes. • Phrases à option : nombre d’expressions telles que « pourrait », « peut », « je pense que », etc. Ces exigences risquent d’être difficiles à satisfaire pour les développeurs.4
  5. 5. Meilleures pratiques au niveau du projet Figure 1 : HP ALM Coverage Analysis fournit en temps réel la traçabilité de la totalité du cycle de vie des actifs, y compris les tâches, les tests et les anomalies.Les quatre dernières meilleures pratiques sont implémentées auniveau du projet. L’adoption de ces pratiques apporte de la clartéau processus de définition des exigences et aide à éliminer lestâches de correction dans les activités de développement et detest des applications. De plus, ces étapes permettent d’éviter lessurcharges de travail et de ne pas perdre de temps à corriger leprocessus de définition des exigences lui-même.• Soyez succinct : Ne créez pas des exigences si elles n’apportent aucune aide à l’équipe en charge de l’application. Les exigences les plus précieuses sont celles qui peuvent être réutilisées. L’approche succincte comprend l’automatisation des processus et l’élimination du gaspillage. En classant systématiquement les exigences, il devient plus facile de repérer celles qui sont nécessaires et celles qui peuvent être abandonnées. La standardisation du contenu des exigences, à l’aide de modèles et d’un langage commun, facilite leur compréhension et permet d’éviter les tâches de correction.• Procédez par itérations : Créez des exigences de manière itérative afin d’obtenir des commentaires, de promouvoir la collaboration et de permettre aux équipes de repérer les anomalies précocement dans le cycle de vie du développement logiciel. Une meilleure pratique consiste à démarrer le processus avec un haut niveau d’exigence en décrivant qui a besoin de ces fonctionnalités et dans quel but. Ensuite, plutôt que de travailler tout seul dans son coin, l’analyste métier rédigeant les exigences doit consulter les principales parties prenantes pour obtenir leur avis et déterminer si ces exigences sont en adéquation avec les besoins métiers. Les développeurs doivent également donner leur avis et dire s’ils disposent de suffisamment d’informations pour commencer à écrire le code de l’application. Si ce n’est pas le cas, l’analyste doit retravailler et ajouter plus de détails. Cependant, si les informations sont suffisantes, les développeurs peuvent commencer à coder l’application.Selon les exigences, des niveaux de détails différents serontnécessaires. Gagnez du temps et réduisez la complexité enfournissant la quantité adéquate d’informations. Il est inutile d’êtretrop ‑prolixe pour les exigences qui sont faciles à comprendre. 5
  6. 6. Au fur et à mesure que le projet passe par plusieurs itérations • Source des changements : l’identification de l’auteur d’un pour la définition des exigences, il est important de surveiller et changement (qui l’a demandé) permet d’anticiper les futures mesurer à quel endroit et comment les exigences évoluent dans sources de changement. le temps. Les mesures des changements comprennent : • Visualisez : Parfois, une image est beaucoup plus efficace qu’un long discours. N’hésitez pas à présenter les exigences • Volatilité : nombre d’exigences ajoutées, supprimées et sous forme visuelle pour améliorer leur compréhension, ainsi modifiées, classées par motif de changement que celle de leurs interdépendances. La visualisation simplifie • Exigences de départ : nombre d’exigences techniques et non l’identification des problèmes potentiels, tels que des cas techniques fournies au départ par le client. Cette mesure, d’utilisation manquants. De plus, les images sont plus faciles ainsi que les exigences finales et les changements par à lire et à explorer que de longues phrases descriptives. Pour exigence, décrivent la quantité de changements apportées les équipes qui ne souhaitent pas respecter les pratiques aux exigences. Agile, qui exigent que l’écriture du code ait lieu au début du • Exigences finales : nombre d’exigences techniques et non processus, la visualisation et les simulations peuvent servir à techniques utilisées pour le produit logiciel final obtenir des retours d’informations précoces afin d’atteindre les • Changements par exigence : nombre de changements mêmes objectifs. apportées à chaque exigence • Collaborez : Pour obtenir les exigences qui conviennent à la • Changements dans le temps : nombre de changements fin du processus, collaborez et éliminez les silos qui existent par semaine, par exemple. Cette mesure décrit le degré entre les groupes dès le début du processus. Par exemple, de volatilité des exigences. Ce chiffre doit baisser au fur et alors qu’un analyste métier peut comprendre le point de vue à mesure que l’on s’approche de la fin du cycle de vie du de l’utilisateur final sur ce que devrait être une exigence, la logiciel, pour indiquer la convergence des exigences. collaboration entre l’équipe de développement permettra de mettre en perspective la faisabilité de cette exigence. • Motif de changement : le classement des causes des changements permet d’identifier les motivations les plus courantes et peut servir à améliorer le processus de développement. Figure 2 : Les actifs d’exigence qui peuvent être réutilisés, tels que les modèles BPM servant à générer les exigences, présentent le plus d’intérêt.6
  7. 7. De meilleurs logiciels • Générer automatiquement une structure de plans de test à partir des exigences avec une traçabilité complète pourHP Application Lifecycle Management (ALM) est une plate-forme permettre à l’équipe en charge de l’assurance qualité deunifiée et évolutive qui permet à l’IT de gérer le cycle de vie des tester les sujets les plus importants pour l’entreprise. HP ALMapplications et de relier la mise à disposition des applications génère automatiquement la documentation des exigencesde la proposition du projet jusqu’à son exploitation. Cette de l’entreprise dans des formats personnalisés. Cetteplate-forme réunit toutes les fonctionnalités nécessaires à la documentation peut être distribuée aux responsables et auxgestion des exigences dans un seul système afin de coordonner autres membres concernés dans l’entreprise.le travail des équipes de chaque projet. La plate-forme HP ALM • Réutiliser des actifs d’exigences via l’intégration de la plate-permet à vos équipes d’effectuer les opérations suivantes : forme HP ALM à d’autres outils tiers. Les analystes métiers• Exploiter des modèles d’exigences et importer les matériaux peuvent importer la mise en page et les maquettes de d’origine dans des formats familiers aux analystes métiers, y l’interface utilisateur (UI), ainsi que tous les modèles BPM. compris des documents Microsoft ® Word et Microsoft Excel. La plate-forme HP ALM permet de définir les chemins à HP ALM fournit un éditeur équipé de toutes ‑les fonctionnalités tester dans le modèle BPM, et génère automatiquement une d’un traitement de texte (similaire à Microsoft Word) pour la exigence pour chaque chemin et chaque étape du modèle. modification des cas d’usage et des exigences structurées. Ceci évite de créer les exigences de façon manuelle.• Effectuer le suivi des exigences dans les plans de projet et • Gérer les données des exigences en joignant des tableaux élaborer des indicateurs KPI pour le processus de définition de données issus de Microsoft Excel. La plate-forme HP ALM des exigences. L’analyse de la couverture fournit en temps réel permet d’organiser clairement les exigences avec possibilité la traçabilité de la totalité du cycle de vie des actifs, y compris de les classer dans des listes énumérant les exigences les tâches, les tests et les anomalies. fonctionnelles et non fonctionnelles et leurs données. • Adopter une approche itérative pour la définition des exigences grâce à la gestion des différentes versions au niveau des exigences et dans la totalité du processus. Créez des lignes de base et comparez-les afin d’identifier les modifications intervenues entre les versions, les cycles et les activités de développement. La plate-forme HP ALM permetFigure 3 : de hiérarchiser les exigences à partir des concepts de départLes images et les maquettes de l’interface sont plus faciles à lire et à jusqu’aux exigences finales, avec validation appropriée.comprendre que des descriptions textuelles. • Utiliser plusieurs formes de visualisation des exigences, notamment des modèles BPM, des maquettes d’écran, des diagrammes de flux des données et des cartes de fonctionnalités. −−Collaborer avec les autres équipes via un seul système pour une gestion exhaustive des exigences grâce à un accès Web mondial. La plate-forme HP ALM fournit la gestion des différentes versions de tous les artefacts des exigences dans un référentiel redondant pour un accès conjoint et la collaboration entre les équipes. 7
  8. 8. HP Requirements Management est intégré à HP ALM pour Une entreprise mondiale spécialisée dans les soins de santéfournir une seule plate-forme, accessible via un navigateur pour a récemment amélioré sa gestion des exigences dans sonles analystes métiers, les chefs de projet, les concepteurs, les environnement ERP. Grâce à HP Requirements Management,développeurs, les testeurs et le responsable des applications. ils ont réussi à :Les exigences gérées dans HP ALM peuvent être consultéespar toutes les parties prenantes tout au long du cycle de vie de • Spécifier et relier leurs exigences, simplifiant ainsil’application et sont à la disposition des développeurs dans les l’identification des relations qui existent entre ellesenvironnements IDE les plus populaires, tels que Microsoft Visual • Relier étroitement les exigences avec les cas de test et leStudio et Eclipse. Des tableaux de bord sont à la disposition code, en établissant un lien de traçabilité avec la définitionde toutes les parties prenantes pour représenter les relations correspondante des exigencesentre les exigences (par exemple pour savoir quel développeur • Relier les anomalies aux exécutions des tests, afin de savoircode tel module ou quel cas de test répond à une exigence quelles exigences sont impactées en remontant jusqu’àspécifique). Ceci fournit le contexte de l’entreprise à tous les l’exécution du test, le cas de test et l’exigence correspondantesecteurs de distribution de l’application. Les modificationsapportées à une exigence pouvant avoir un impact important • Fournir un rapport visuel détaillant le statut de tous les testssur les autres exigences et par conséquent sur le code et les afin d’identifier les niveaux de qualité et les risques encourustests, ces changements peuvent être gérés en temps réel dans • Transiter vers un environnement de documentation desHP ALM. Toutes ces modifications peuvent être annulées car la exigences sur support numérique (sans papier)totalité du système contrôle les différentes versions présentesdans l’environnement, ce qui est indispensable pour une Tout cela a permis à l’équipe des applications de fournir unecollaboration au niveau mondial. traçabilité plus exhaustive, facilitant ainsi le développement par rapport aux exigences et la réussite des tests. La puissance des outils de communication et de collaborationConclusion proposée aux équipes d’analystes métiers, de développeurs,Lorsque ces meilleures pratiques sont respectées, les projets aux responsables de l’assurance qualité et aux chefs desont plus susceptibles d’atteindre les objectifs reposant sur projet, leur apporte une meilleure compréhension du travail àdes métriques, notamment les budgets, les plannings et accomplir. Il en résulte des logiciels qui s’alignent avec succèsla satisfaction des clients. En éliminant les écarts entre les sur les attentes des utilisateurs et des métiers.processus du travail effectué dans les silos informatiques, L’échec des projets dû à une médiocre définition des exigencesHP ALM aide les équipes à délivrer rapidement des applications peut porter atteinte à votre business. Surveillez la qualité,en réponse à l’évolution des besoins métiers. évitez tout travail de correction et produisez ce que les métiers attendent. Visitez le site : hp.com/go/rmGet connected Partager avec des collègueshp.com/go/getconnectedGet the insider view on tech trends, alerts, and HP solutionsfor better business outcomes© Copyright 2011 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Les informations contenues dans ce document sont sujettes àmodification sans notification préalable. Les seules garanties relatives aux produits et services HP sont stipulées dans les déclarationsde garantie expresses accompagnant ces produits et services. Aucune déclaration contenue dans ce document ne peut êtreinterprétée comme constituant une garantie supplémentaire. HP n’est en aucun cas responsable des erreurs ou des omissions denature technique ou rédactionnelle du présent document.Microsoft est une marque déposée de Microsoft Corporation aux Etats-Unis.4AA3-6360FRE, créé en septembre 2011 Ce document a été imprimé sur presse numérique HP Indigo.

×