Cinq choses à savoir avant de migrer depuis Windows Server 2003

2 561 vues

Publié le

Vous sentez-vous en confiance pour réaliser votre migration depuis Windows Server 2003 ?
Bien sûr, votre équipe a certainement réalisé d’innombrables opérations de maintenance par le passé, qu’il s’agisse de mises à niveau, de mises à jour ou de migrations. Mais si vous commettez l’erreur de penser que
la migration depuis Windows Server 2003 est de la même veine, vous allez rencontrer deux problèmes.
Tout d’abord, vous allez sous-estimer la complexité de l’opération, et augmenter ainsi les risques d’échec
en dépassant délais et budget. Plus important encore, vous allez perdre l’occasion d’augmenter la valeur apportée à votre entreprise. Cet article présente cinq considérations qui vont changer votre point de vue sur l’initiative de migration de Windows Server, et inciter vos collaborateurs techniques, financiers et du secteur à s’investir dans cette opération.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 561
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
233
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cinq choses à savoir avant de migrer depuis Windows Server 2003

  1. 1. Cinq choses à savoir avant de migrer depuis Windows Server 2003 Une note de synthèse proposée par HP et Microsoft
  2. 2. 2 frost.com Vous sentez-vous en confiance pour réaliser votre migration depuis Windows Server 2003 ? Bien sûr, votre équipe a certainement réalisé d’innombrables opérations de maintenance par le passé, qu’il s’agisse de mises à niveau, de mises à jour ou de migrations. Mais si vous commettez l’erreur de penser que la migration depuis Windows Server 2003 est de la même veine, vous allez rencontrer deux problèmes. Tout d’abord, vous allez sous-estimer la complexité de l’opération, et augmenter ainsi les risques d’échec en dépassant délais et budget. Plus important encore, vous allez perdre l’occasion d’augmenter la valeur apportée à votre entreprise. Cet article présente cinq considérations qui vont changer votre point de vue sur l’initiative de migration de Windows Server, et inciter vos collaborateurs techniques, financiers et du secteur à s’investir dans cette opération. 1. Le problème ne provient pas de Windows Server 2003. Vous rappelez-vous votre premier téléphone de voiture au début des années 90 ? Ou ce téléphone à clapet, tellement tendance, que vous utilisiez il y a dix ans ? Avec l’arrivée de nouveaux dispositifs évolués sur le marché, vous avez très certainement abandonné ces produits. Vous avez identifié les nouvelles technologies comme un moyen d’augmenter votre productivité, de vous faciliter la vie et de profiter de nouveaux modes d’interaction sur les plans personnel et professionnel. Dans la même idée, migrer depuis Windows Server 2003 offre l’opportunité à votre entreprise d’aller de l’avant. Il ne s’agit pas d’une simple mise à jour du système d’exploitation de vos serveurs, même s’il ne fait aucun doute que Windows Server 2012 R2 propose plus de fonctionnalité et d’efficacité que votre ancien système. Il vous faut voir la migration comme un catalyseur vous permettant de vous débarrasser de vos anciens processus, de maximiser la valeur des actifs déclassés,et d’assurer un renouvellement sécurisé et responsable. La migration permet également d’aligner vos départements informatique et financier sur vos objectifs commerciaux. Recommandation : Alignez la migration sur votre vision commerciale à long terme. Par exemple,en faisant appel à des experts pour élaborer un plan cohésif et découvrir des approches nouvelles. Vous avez certainement développé une vision stratégique pour votre département informatique. Peut-être visez-vous à gagner en agilité et réactivité face aux collègues de votre secteur d’activité. Peut-être songez-vous à innover, pour permettre à votre entreprise de se différencier sur le marché. Ou peut-être envisagez-vous une transformation complète des rôles et processus informatiques pour adopter un modèle d’informatique en tant que service. Il vous faut maintenant revoir votre liste d’objectifs sous un nouvel angle, pour aligner les initiatives sur votre vision stratégique. Par exemple, la migration de Windows Server 2003 vous amènera à « modifier » la plupart de vos matériels et applications. Voici une occasion idéale de reconfigurer l’infrastructure de votre centre de données, d’accroître la virtualisation et l’automatisation, de moderniser vos applications et/ou de mettre en place un environnement de cloud privé ou hybride. Disposer d’une vision claire du cycle de vie informatique et de vos actifs peut contribuer à simplifier et à rendre plus efficace votre migration, tout en l’alignant sur vos objectifs commerciaux à long terme.Vous prendrez conscience des synergies existant entre différents projets s’ils sont reliés par une gestion de projets rigoureuse, fondés en priorité sur l’analyse des objectifs et menés via une approche consultative facilitée. Et n’oubliez pas vos utilisateurs finaux. Les modifications apportées aux applications ont une influence sur la façon dont les utilisateurs travaillent au sein de votre entreprise. Mettre la technologie au service de l’informatique se traduit par une amélioration de l’expérience utilisateur. Pour assurer la réussite de votre projet, prévoyez du temps et un budget à la formation des utilisateurs.
  3. 3. 3 Cinq choses à savoir avant de migrer depuis Windows Server 2003 Si vous persistez à voir la migration depuis Windows Server 2003 comme une opération tactique et autonome, vous agissez comme ces villes qui rénovent le revêtement des routes une semaine avant d’y creuser des tranchées pour remplacer les canalisations : vous perdez du temps et de l’argent, et vous exposez à la colère des riverains. En alignant la migration de Windows Server 2003 sur des objectifs élargis bénéficiant directement à l’ensemble de votre entreprise, vous pouvez économiser de l’argent et du temps tout en recevant le soutien (budget et coopération) de votre équipe de dirigeants commerciaux. 2. Les raccourcis font bien souvent perdre du temps et engendrent des coûts supplémentaires. Mieux vaut adopter une méthode gagnante dès le départ. Toujours à court de personnel technique et dotés de budgets serrés, la plupart des départements informatiques, le plus souvent, parent au plus pressé en allouant toutes les ressources disponibles pour régler les problèmes les plus graves. Lorsque le temps et les ressources manquent, il est tentant de traiter les cas les plus faciles ou évidents (matériel à renouveler, applications nécessitant une petite actualisation) en premier lieu, au moyen d’un plan vague sans échéance réelle. Mais les charges de travail les plus faciles ou évidentes ne sont pas forcément celles qui apporteront le plus de valeur à votre entreprise. De plus, les applications héritées peuvent nécessiter bien plus qu’une simple migration : elles peuvent exiger la réécriture du code pour fonctionner sur les systèmes d’exploitation Windows Server actuels, plus évolués. Vous devez donc allouer suffisamment de temps à votre projet pour ne pas mettre en danger votre charge de travail, et pour accéder à la flexibilité d’investissement informatique permettant de consommer les technologies de la façon et au moment où vous le souhaitez. Enfin,pour garantir l’adoption des utilisateurs finaux et réduire les risques de perte de productivité, vous devez penser la formation comme un élément clé de votre plan/stratégie suite à la migration. Recommandation : Menez une exploration exhaustive de votre environnement, portant sur l’inventaire des matériels et logiciels, les installations et les compétences. Si votre département informatique ressemble à la plupart des autres, cette fonction vitale souffre généralement de négligence. Le moment est venu de mettre à jour votre inventaire. Assurez-vous d’y inclure l’ensemble des composants d’infrastructures,d’applications et de charges de travail : ne vous limitez pas à ceux gérés par le département informatique, mais incluez également les serveurs, ressources de stockage et charges de travail que les développeurs et équipes du secteur utilisent « incognito ». Et rappelez-vous que « l’inventaire » doit inclure votre personnel informatique : assurez-vous que le département informatique dispose des compétences et de la formation nécessaires pour mettre en place et soutenir le nouvel environnement. L’exploration peut prendre du temps si votre environnement est de grande taille et qu’il est mal documenté. Les outils d’exploration automatique, tels que le logiciel HP Discovery and Dependence, peuvent accélérer le processus. Les experts HP exploitent ce logiciel dans le cadre du processus d’évaluation de tout projet de migration standard. Un inventaire exhaustif constituera une excellente ossature pour élaborer le calendrier de votre projet. Vous pouvez aisément adapter votre migration à un calendrier convenant à votre activité. Mais vous devez d’abord disposer d’une vue d’ensemble du projet entier, dès le départ. Ainsi, vous êtes en mesure d’allouer suffisamment de temps pour réaliser les tâches s’étalant dans la durée (par ex., réécriture du code des logiciels critiques),et vous assurez ainsi que la migration des charges de travail dépendantes reste synchronisée. De plus, vous pouvez évaluer avec précision l’impact sur les utilisateurs et programmer les formations adaptées.Vous devez également élaborer un plan pour retirer, de manière sécurisée, les actifs déclassés de vos locaux. Ce plan doit tenir compte des réglementations sur les données et l’environnement relatives au recyclage des technologies, pour mener à bien l’exploration de votre inventaire.
  4. 4. 4 frost.com 3. Vous n’êtes pas tenu de migrer tous vos composants. L’une des erreurs fréquentes dans la gestion de projets consiste à traiter efficacement les choses qu’il est inutile de traiter. Si vous envoyez votre équipe en mission de migration avec comme seul critère d’inclusion dans le projet un serveur sous Windows 2003, alors vous allez perdre du temps et de l’argent. Le problème est que de nombreuses entreprises accumulent des serveurs, aussi bien dans leur centre de données que dans le reste de leurs locaux. Selon une étude de 2010 réalisée par Green Grid, 10 % de ces serveurs se trouvent « à l’état végétatif », à savoir qu’ils sont exécutés, mais pas utilisés.1 En outre, l’étude Green Grid révèle que 30 % des dirigeants informatiques n’ont jamais essayé d’identifier les serveurs inutilisés ou sous-exploités. Recommandation : Établissez un dialogue avec les utilisateurs du secteur pour comprendre comment vos serveurs sont utilisés. L’inventaire des matériels et logiciels ne constitue que le premier pas. En associant des outils de gestion informatique aux retours des utilisateurs, vous devez vous attacher à comprendre quels sont les processus exécutés sur vos serveurs, mais aussi en quelle quantité, comment et par qui. Les outils de gestion du centre de données vous aideront probablement à identifier ces serveurs à l’état végétatif, afin de les déclasser immédiatement pour réduire vos coûts énergétiques, ainsi que les coûts et efforts induits par la migration. Déterminez si certaines applications peuvent être virtualisées sans perte de performance, avec plusieurs machinesvirtuellesinstalléessurunmêmeserveurphysique.Pourlesapplicationsspécifiquesauxdépartements ou celles faiblement utilisées, invitez vos collègues du secteur à bien comprendre la fonction et la valeur de l’activité. À mesure que les fournisseurs logiciels améliorent leurs plateformes, vous pouvez remarquer qu’une application single core offre la même fonctionnalité que trois ou quatre produits autonomes installés il y a quelques années.Vous pouvez alors déclasser certains produits logiciels, sans perte de fonctionnalité. 4. Le matériel a plus d’importance que vous ne le pensez. Il est certain que vous attendez bien plus de votre matériel de serveur aujourd’hui que vous le faisiez à la sortie deWindows 2003. Les charges de travail,comme les outils de collaboration et d’analyse,consomment beaucoup de puissance de traitement. Les configurations de centre de données, comme la virtualisation et le cloud privé, exigent de régler avec précision plusieurs plateformes (virtualisation, automatisation du service de cloud, plateformes de développement et de gestion) pour assurer l’intégration des différents environnements d’infrastructure. Mais certains responsables de centre de données estiment, à tort, que l’intelligence améliorée des plateformes et systèmes d’exploitation actuels (dont Windows Server 2012 R2) compense,en quelque sorte,les faiblesses matérielles. Ainsi continuent-ils d’utiliser du matériel ancien ou à bas coût, même si les performances de leur charge de travail baissent et que les coûts du centre de données augmentent. Dans les faits, même dans un monde « défini par logiciel », le matériel constitue un composant essentiel dans les environnements informatiques et de stockage. Le matériel moderne à haute performance constitue souvent un système géré intelligemment et optimisé pour les charges de travail. Une infrastructure sophistiquée (serveurs, stockage et réseaux) est nécessaire pour maintenir des performances optimales de charge de travail, ainsi que des opérations efficaces dans les centres de données. 1 Analyse des résultats de l’étude sur les serveurs inutilisés, Green Grid, 2010.
  5. 5. 5 Cinq choses à savoir avant de migrer depuis Windows Server 2003 Recommandation : Investissez dans la bonne infrastructure. Pour migrer vers Windows Server 2012 R2, vous devez vous assurer que votre infrastructure de serveur, stockage et réseau est préparée à tirer parti de la nouvelle fonctionnalité.Tout aussi important : assurez-vous de commencer à construire une infrastructure pour accompagner l’informatique nouvelle génération, qui allie agilité, vitesse, efficacité et maîtrise des coûts. Windows Server 2012 R2 vous aide à prendre ce chemin, en favorisant l’efficacité des coûts et des opérations grâce à de nouvelles fonctions comme les Espaces de stockage, la déduplication des données et la migration live des machines virtuelles basées sur Hyper-V. Quand vient le moment de remplacer des serveurs et ressources de stockage obsolètes, veillez à choisir avec soin l’architecture, la conception et les composants pour accompagner votre vision, ainsi qu’une stratégie personnalisée d’investissements informatiques répondant aux besoins de votre entreprise.Vous pouvez opter pour un système préintégré et convergé, destiné à des charges de travail spécifiques. Ou configurer des serveurs standard pour un meilleur rapport prix-performances. Une infrastructure ad hoc et un plan adapté pour en faire l’acquisition vous permettent de réduire la complexité, de simplifier la gestion, de rabaisser les coûts et d’accélérer la livraison des services informatiques. Élaborez un scénario commercial englobant vos stratégies d’investissement et technologies, ainsi que la valeur totale du système. Et incluez-y les gains de productivité des employés, la hausse de revenus permise par une pénétration plus rapide sur le marché, les réductions des coûts d’exploitation informatique associés à la maintenance matérielle et aux déploiements d’applications, ainsi que la baisse des coûts énergétiques. Le scénario commercial indiquera certainement qu’investir dans une infrastructure adaptée est moins coûteux, à long terme, que de choisir une solution à faibles performances. 5. Vous n’êtes pas livré à vous-même. Votre équipe trouve-t-elle peut-être le temps de réaliser des activités de migration en parallèle de ses tâches quotidiennes visant à maintenir l’état de marche de votre entreprise et à adopter de nouvelles solutions technologiques pour lui faire conserver son avantage sur la concurrence. Mais pour la plupart des départements informatiques, il est plus avisé de se diriger vers un expert externe pour l’aider à planifier, investir et exécuter un projet de migration Windows Server, puis à assurer un support suite à la migration. Un partenaire doté d’une expérience réelle dans la migration de Windows Server, un partenaire capable de fournir rapidement l’expertise nécessaire en puisant dans un groupe d’experts en cloud, modernisation des applications, intelligence commerciale, mobilité, sécurité et solutions de centre de données. Plus important encore, un partenaire disposant d’une vision élargie et stratégique peut vous aider à comprendre en quoi la migration deWindows Server peut s’associer à une stratégie pour transformer le département informatique en une organisation de services agile, réactive et rentable pour accompagner les processus métier. Recommandation : Trouvez un partenaire pour vous aider à aller de l’avant. Le partenaire adéquat peut vous aider à atteindre vos objectifs, aussi bien sur les plans tactique (migration depuis Windows Server 2003) que stratégique. Voici ce que votre partenaire doit proposer : • Expertise technologique, dans Microsoft Windows Server, en matériel de serveur, en logiciels de gestion et dans les applications et charges de travail essentielles. Ce partenaire doit être parfaitement familiarisé avec la technologie des entreprises leaders pour vous aider à réaliser intégrations, consolidations, nouvelle conception informatique, optimisation et modernisation des applications, à la carte.
  6. 6. 6 frost.com • Expertise en gestion de projets, dans les migrations depuisWindows Server 2003, la transformation des centres de données et la mise en place de solutions de cloud. Ce partenaire doit pouvoir ajuster le ou les projets de sorte qu’ils répondent aux besoins, au budget et à la culture de votre entreprise. Il doit assurer que l’ensemble des projets sera mené à bien dans les délais et coûts impartis, de manière disciplinée,en tirant parti de la livraison automatisée,des outils d’exploration,des meilleures pratiques et des méthodologies éprouvées. • Expertise en conseil aux entreprises pour comprendre les leaders commerciaux et communiquer avec eux. Ce partenaire vous aidera à établir des relations avec les composantes que vous allez servir à l’avenir, au sein d’un modèle « informatique en tant que service ». • Expertise en investissements informatique pour vous aider à gagner en flexibilité, agilité, vitesse et contrôle pour investir dans une solution de migration de Windows Server 2003 ayant du sens pour votre entreprise. Ce partenaire vous aidera à élaborer une stratégie personnalisée d’investissement informatique, de la façon dont vous le souhaitez et au moment où vous en avez besoin. Il est temps de s’y mettre Dans moins d’un an,Windows Server 2003 ne sera plus pris en charge. Et vous savez qu’il est temps de déplacer vos pions, sous peine de mettre en danger les charges de travail clés de votre entreprise. Mais avec des délais, budgets et ressources limitées, il peut s’avérer difficile de susciter l’enthousiasme avec un projet de migration quelconque. Il vous faut considérer la migration comme une étape vers une nouvelle façon de gérer le département informatique, plus réactif aux besoins métier. Lorsque vous considérez la migration de Windows Server 2003 comme un élément de votre initiative stratégique pour transformer le département informatique, il devient plus facile d’obtenir le budget et le soutien nécessaires pour projeter une réussite. Plus important encore, vous jetterez les bases idéales pour aider votre activité à atteindre ses objectifs à venir. Lynda Stadtmueller Vice-présidente – Services de Cloud Computing Stratecast | Frost & Sullivan lstadtmueller@stratecast.com À propos de Stratecast Stratecast collabore avec nos clients pour faciliter les décisions commerciales intelligentes sur les marchés des technologies de l’information de la communication, ultra-compétitifs et en évolution constante.Tirant parti d’un ensemble mixte de recherches orientées actions sur abonnement et d’engagements personnalisés en conseil, Stratecast fournit des connaissances et perspectives issues de son expérience sur le terrain dans une industrie où les clients sont des collaborateurs, les partenaires d’aujourd’hui les concurrents de demain, et où l’agilité et l’innovation sont des éléments essentiels de la réussite. Contactez votre représentant Stratecast pour faire appel à notre expérience et vous aider à atteindre vos objectifs de croissance. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.stratecast.com, appelez-nous au +33 (0)1.42.81.54.50 ou +33 (0)4.93.00.61.85, ou envoyez-nous votre message à enquiries@frost.com
  7. 7. For information regarding permission, write: Frost & Sullivan 331 E. Evelyn Ave., Suite 100 MountainView, CA 94041 SiliconValley 331 E. Evelyn Ave., Suite100 MountainView, CA 94041 Tel 650.475.4500 Fax 650.475.1570 San Antonio 7550 West Interstate 10, Suite 400 San Antonio,TX 78229 Tel 210.348.1000 Fax 210.348.1003 London 4 Grosvenor Gardens London SW1W 0DH Tel +44 (0)20 7343 8383 Fax +44 (0)20 7730 3343 877.GoFrost myfrost@frost.com www.frost.com Auckland Bahrain Bangkok Beijing Bengaluru Buenos Aires Cape Town Chennai Colombo Delhi/NCR Detroit Dubai Frankfurt Houston Iskander Malaysia/Johor Bahru Istanbul Jakarta Kolkata Kuala Lumpur London Manhattan Miami Milan Mumbai Moscow Oxford Paris Pune Rockville Centre San Antonio São Paulo Seoul Shanghai Shenzhen SiliconValley Singapore Sophia Antipolis Sydney Taipei Tel Aviv Tokyo Toronto Warsaw Frost & Sullivan, société de partenariat de croissance, travaille en collaboration avec ses clients pour exploiter l'innovation visionnaire répondant aux défis mondiaux et aux opportunités de croissance associées qui font ou défont les intervenants actuels du marché. Nous développons depuis 50 ans des stratégies de croissance destinées aux sociétés du Global 1000, aux entreprises émergentes, au secteur public et à la communauté financière. Votre organisation est-elle préparée à la prochaine vague de convergence, aux technologies innovantes, à l'accroissement de l'intensité concurrentielle, aux mégas tendances, aux meilleurs pratiques révolutionnaires, aux dynamiques évolutives des clients et aux économies émergentes ? Pour plus d'information sur les services de partenariat de croissance de Frost & Sullivan, consultez http://www.frost.com.

×