Rapport Lippis 171 :Cisco étend l’architecture Medianet à       l’échelle de l’entreprise         Par Nicholas John Lippis...
Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseDans ce document, vous allez découvrir : comment les communica...
Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseLes principaux avantages de l’architecture Medianet sont de fo...
Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseVO transmet le trafic synthétique, sans sondes, sur le réseau,...
Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseRésuméCisco a élaboré une approche, un plan et une architectur...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cisco étend l'architecture medianet à l'échelle de l'entreprise

633 vues

Publié le

Pour répondre aux besoins des entreprises en matière de communications vidéo globales, Cisco a développé l'architecture Medianet. Dans ce livre blanc, vous découvrirez comment les communications vidéo accélèrent les processus commerciaux en supprimant les retards dans les prises de décision et en réduisant le coût opérationnel de l'entreprise d'une manière inégalée. Vous découvrirez aussi comment adapter et déployer la vidéo avec l'architecture Medianet afin de réduire la complexité et les coûts.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
633
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cisco étend l'architecture medianet à l'échelle de l'entreprise

  1. 1. Rapport Lippis 171 :Cisco étend l’architecture Medianet à l’échelle de l’entreprise Par Nicholas John Lippis III Président, Lippis Consulting Avril 2011
  2. 2. Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseDans ce document, vous allez découvrir : comment les communications vidéo accélèrent lesprocessus commerciaux en supprimant les retards dans les prises de décision et en réduisant le coûtopérationnel de l’entreprise d’une manière inégalée. Vous découvrirez aussi comment adapter etdéployer la vidéo avec une architecture Medianet afin de réduire la complexité et les coûts.Communications vidéo modernesD’après la société Frost and Sullivan, même au cours de la récession économique la plus sévère depuisdes décennies, les ventes d’unités de points de terminaison de vidéoconférences ont augmenté. Eneffet, il est prévu que les taux de croissance des unités et des revenus montent en flèche, avec un tauxde croissance annuel composé de 18,3 % et 16,5 %, respectivement, entre 2009 et 2015. Pourquoi unetelle hausse ? Prenons le cas de Camp Dresser McKee (CDM), une société internationale d’ingénierie etde construction pour le traitement des eaux, qui a investi dans du matériel de vidéoconférences de hautequalité non seulement pour diminuer ses frais de déplacement et la fatigue de ses directeurs, mais aussipour transformer ses processus commerciaux. CDM a réussi à regrouper ses bureaux dans des centresrégionaux destinés aux ingénieurs de conception tout en reliant les antennes de projets clients à ces centresde conception centralisés à l’aide de vidéoconférences haute définition. Il en résulte des avantages bienplus importants que des économies en frais de déplacement. En effet, l’argent investi dans le matériel devidéoconférence a permis de réduire le coût opérationnel de l’entreprise et d’augmenter son efficacité tout enla rendant plus compétitive.Vous pouvez prendre le cas de la société CDM et le multiplier par des dizaines de milliers car lescommunications vidéo sont appelées à se développer. Les responsables des secteurs IT sont réticentsnon pas parce qu’ils hésitent à déployer ou non du matériel de communications vidéo, mais parce qu’ilsne savent pas comment le déployer globalement pour que toutemployé sur tout point de terminaison vidéo puisse participer à une Medianet 2.2 : Coûts réduitsvidéoconférence/communiquer avec tout autre employé et décisions avisées grâceet/ou client, partenaire, fournisseur, etc. Les questions sont donc les à une meilleure visibilitésuivantes. Est-il possible de déployer un système vidéo de manière du réseauglobale tout en conservant une expérience de haute qualité ? Lesréseaux d’entreprise sont-ils équipés pour gérer cette charge ? Accéder au livre blancComment normalise-t-on des points de terminaison dotés de codexdifférents pour que tout le monde puisse communiquer, quel quesoit le périphérique de point de terminaison (conférence Web, salle Telepresence, vidéo sur poste detravail, smartphone, tablette, etc.) ? Même si les départements IT réussissaient à déployer un tel système,comment devraient-ils le gérer, configurer, surveiller et dépanner en cas de problème ?Tandis que de nombreux distributeurs de systèmes de vidéoconférences mettent au point des stratégiespour résoudre ce problème, Cisco y travaille depuis septembre 2008 lorsqu’il a introduit la solution Medianetpour la première fois sur le marché. Grâce à l’achat de services Tandberg et des investissements enmatière de communications unifiées, collaboration, vidéo d’entreprise et réseaux sans frontières, Cisco peutétendre la solution Medianet pour permettre à ses clients de fournir dans l’ensemble de leur entreprise desservices de communications vidéo sans contraintes, conçus à long terme pour un univers sans frontières.Qu’est-ce que Medianet ?Pour répondre aux besoins des entreprises en matière de communications vidéo globales, Cisco adéveloppé l’architecture Medianet afin d’optimiser l’expérience des utilisateurs avec le contenu multimédiaen temps réel diffusé sur un réseau d’entreprise. L’architecture Medianet est un service de réseauxsans frontières faisant partie de l’architecture réseau sans frontières de Cisco. Pour un fonctionnementoptimal, la technologie Medianet est intégrée à l’infrastructure réseau de Cisco comprenant des produits decommutation et de routage, auxquels s’ajoutent désormais des points de terminaison vidéo.lippisreoort.com 1
  3. 3. Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseLes principaux avantages de l’architecture Medianet sont de fournir des services vidéo IP de bout enbout à des points de terminaison vidéo tels que les salles Telepresence, les solutions de communicationsunifiées et de collaboration, le flux vidéo pour postes de travail, la signalisation numérique, la télévisionpour entreprises, la vidéosurveillance, etc. En outre, le réseau fournit un ensemble de services Medianetafin de garantir une expérience de haute qualité en fonction des ressources d’affichage vidéo des points determinaison. Ces services réseau Medianet incluent la différentiation du trafic et la qualité de service afinde garantir une expérience utilisateur agréable et cohérente. De plus, lorsqu’il est doté de la technologieMedianet, le réseau offre des services d’interopérabilité pour pouvoir prendre en charge plusieurs formatset points de terminaison vidéo. Les services réseau Medianet comprennent également des fonctionnalitésde configuration automatique pour détecter les points de terminaison vidéo, d’installation et de configurationselon les meilleures pratiques et d’enregistrement automatique pour effectuer un suivi des entités. Enfin, unservice de gestion vidéo incluant des fonctions de visibilité sur les sessions, d’impact des charges réseau etde définition des politiques vient compléter l’ensemble des services réseau de la solution Medianet.Architecture Medianet de CiscoLorsque la technologie Medianet est intégrée au réseau, celui-ci devient plus intelligent en termes de traficvidéo, applications et services. En outre, lorsqu’elle est intégrée aux points de terminaison, les points determinaison vidéo deviennent plus intelligents pour se connecter au réseau et communiquer avec lui. Lavisibilité et les politiques peuvent ainsi s’étendre du point de terminaison à l’ensemble du réseau. Nousavons jusqu’ici présenté la solution Medianet au sein d’une entreprise. Or, l’architecture Medianet de Ciscos’étend au-delà des frontières de l’entreprise grâce aux services en ligne qui permettent des connexionsdu fournisseur de services à l’entreprise, d’entreprise à entreprise et d’entreprise à client, dans l’espoir decréer un service vidéo réellement sans frontières.Nous vous rappelons aussi que Cisco fournit un logiciel client vidéo aux points de terminaison tels que lescaméras de vidéosurveillance IP, les lecteurs multimédia numériques, ainsi que les programmes WebEx etla solution Tandberg Telepresence. Enfin, les points de terminaison populaires tels que l’iPad, iPhone, lespériphériques Android, etc. seront pris en charge par l’intermédiaire d’entreprises tierces.Points de terminaison plus intelligents via une interface de services multimédiaQuel avantage constitue donc le logiciel client Cisco pour ces points de terminaison ? Le logiciel s’appelleMedia Services Interface ou MSI. L’idée est d’intégrer aux points de terminaison une analyse réseau debase pour qu’ils se configurent automatiquement et améliorent l’expérience utilisateur. Par exemple, MSIpermet d’identifier les périphériques de points de terminaison et leur emplacement sur le réseau à des finsde sécurité. Il fournit également un assistant de configuration automatique.Réseaux plus intelligentsPour fournir un débit vidéo de haute qualité dans l’ensemble de l’entreprise et au-delà de ses frontières, leréseau Medianet plus intelligent de Cisco est doté de trois fonctionnalités :Surveillance multimédia : premièrement, pour garantir une expérience cohérente des utilisateurs finaux,Cisco a mis au point la surveillance multimédia. La surveillance multimédia repose sur trois fonctions : IPSLAVO (IPSLA Video Operation), Performance Monitor et Mediatrace. Performance Monitor évalue le traficréseau, ce qui fournit aux opérateurs de réseau une visibilité nécessaire sur les flux vidéo exécutés afin desurveiller l’impact/la charge réseau. La fonction Mediatrace est une autre composante de la surveillancemultimédia. Elle permet aux opérateurs réseau de parcourir le réseau bond par bond en suivant le fluxen temps réel du trafic vidéo sur l’ensemble du réseau pour aider au dépannage et à la résolution desproblèmes. Pour garantir que le réseau puisse prendre en charge les requêtes de session vidéo, IPSLAlippisreoort.com 2
  4. 4. Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseVO transmet le trafic synthétique, sans sondes, sur le réseau, pour s’assurer que celui-ci est capablede transmettre des vidéos de haute qualité. Il s’agit en fait de la capacité du réseau à lancer un outil depréplanification en temps réel.Cisco Prime Collaboration Manager : deuxièmement, l’outil intégré de surveillance, d’analyse et dedépannage Cisco Prime Collaboration Manager ou CM 1.0 permet de déployer et de gérer les flux vidéoen toute simplicité. CM 1.0 offre une visibilité de bout en bout et isole les problèmes vidéo relatifs auxsessions TelePresence, aux points de terminaison et au réseau. En outre, CM 1.0 fournit un inventairecomplet de toutes les ressources vidéo, y compris les points de terminaison, les périphériques réseau etl’infrastructure de services, ce qui permet de contrôler les coûts et d’aider à la planification du réseau.CM 1.0 prend actuellement en charge TelePresence, mais Cisco prévoie d’étendre sa compatibilité àTandberg et à WebEx dans les prochaines versions.Media eXperience Engine : l’appareil MXE (Media eXperience Engine) offre une adaptation multimédiasans contraintes et fournit une fonction d’analyse pour garantir l’interopérabilité vidéo des points determinaison. Les réseaux dotés de TelePresence connaissent bien la fonctionnalité MXE. Elle permet delire les contenus vidéo sur de nombreux périphériques et fait partie de la stratégie destinée à la prise encharge de la vidéo et de la collaboration sur les périphériques mobiles.Vidéoconférence sur ISR G2 : Cisco lance une nouvelle fonctionnalité distincte de Medianet :la vidéoconférence. Il l’ajoute aux routeurs ISR G2 grâce au processeur de signal numérique DSP (DigitalSignal Processor) des modules voix/données (PVDM3) afin de permettre des vidéoconférences ad hoc auniveau des filiales. Cela permet d’optimiser les ressources au sein des filiales pour les vidéoconférences etd’éviter le trafic de vidéoconférence sur le réseau.Par exemple, lorsque les filiales peuvent accéder aux vidéoconférences, il est nécessaire que denombreux flux vidéo traversent le réseau étendu (WAN) pour atteindre un point de conférence centraliséafin que UC Manager contrôle le mixage. Le trafic vidéo peut donc facilement surcharger le réseau étendu,particulièrement dans les filiales où la bande passante du réseau étendu est à son minimum, ce qui nuità l’expérience des utilisateurs. Grâce à Medianet, les routeurs ISR G2s sont équipés de modules PVDM3qui offrent un mixage local. Ils permettent donc de conserver le trafic vidéo localement dans les filiales, enpartant du principe que les participants se trouvent sur place. De plus, la vidéo est contrôlée par CUCM etCUCME. Les modules PVDM3 prennent également en charge les conférences ad hoc et MeetMe, ce quipermet d’organiser des sessions de vidéoconférence de manière spontanée.Exemple d’utilisation de MedianetPour comprendre comment la solution Medianet est mise en pratique, étudions un cas d’utilisationCisco. L’équipe informatique Cisco Borderless Networks utilise la surveillance multimédia pour accroîtrel’utilisation des vidéoconférences sur l’ensemble du réseau. Elle profite particulièrement de la possibilitéde surveiller l’état du réseau sans utiliser de sondes, ce qui lui permet de prendre de meilleures décisionscommerciales et d’utiliser les ressources plus efficacement. Cisco déploie la surveillance multimédiapour actuellement étendre son service Cisco Virtual Office (télétravailleurs) à des centaines de points determinaison et à des milliers de points de terminaison vidéo d’ici la fin 2011.lippisreoort.com 3
  5. 5. Cisco étend larchitecture Medianet à léchelle de lentrepriseRésuméCisco a élaboré une approche, un plan et une architecture pour organiser et exploiter tout le potentiel descommunications vidéo d’entreprise. Il existe diverses formes de collaboration vidéo et de nombreuses autresvont naître. Mais l’objectif principal d’une architecture vidéo d’entreprise est de permettre aux innovationsde voir le jour et de ne pas restreindre les choix. Une telle architecture doit donc permettre de profiter despériphériques de points de terminaison et de leurs applications vidéo. Il est possible d’apporter une valeurajoutée aux réseaux en aidant ces points de terminaison à se connecter aux autres et à communiquerde manière cohérente et efficace, qu’ils soient similaires ou différents. C’est ce que cherche à réaliserl’architecture Medianet de Cisco. Elle possède les atouts nécessaires pour atteindre les objectifs quipermettent à une entreprise d’exploiter tout le potentiel commercial des communications vidéo.À propos de Nick Lippis Nicholas J. Lippis III est une personnalité reconnue dans le monde entier en ce qui concerne les réseaux IP, les communications et les avantages qu’ils représentent pour atteindre les objectifs d’une entreprise. Il a publié le rapport Lippis, une ressource pour les décideurs des secteurs de l’informatique et des réseaux à laquelle plus de 35 000 responsables des secteurs IT sont abonnés. Ses podcasts sur le rapport Lippis ont été téléchargés plus de 160 000 fois. Avec i-Tunes, les auditeurs ont également téléchargé les podcasts « Money Matters » du Wall Street Journal, « Climbing the Ladder » de Business Week, « The Economist »et « IdeaCast » de The Harvard Business Review. M. Lippis travaille actuellement à la conception desarchitectures réseau de cloud computing pour le data center virtualisé privé et public de ses clients afin d’entirer le maximum d’avantages commerciaux et de résultats.Il a conseillé de nombreuses entreprises Global 2000 en termes d’architecture réseau, de conception,d’implémentation, de choix de distributeurs et de budgétisation, avec comme clients Barclays Bank, EastmanKodak Company, Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), Hughes Aerospace, Liberty Mutual,Schering-Plough, Camp Dresser McKee, l’État d’Alaska, Microsoft, Kaiser Permanente, Sprint, Worldcom,Cigitel, Cisco Systems, Hewlett Packet, IBM, Avaya et beaucoup d’autres. Il travaille exclusivement avec lesdirecteurs des systèmes d’information et leurs collaborateurs directs. Grâce à son expérience avec des clientsplacés aussi bien du côté de l’offre que de la demande, M. Lippis possède une vision unique des tendancesdu marché et du secteur des réseaux informatiques.M. Lippis a reçu le prestigieux prix Boston University College of Engineering Alumni pour ses innovationsdans le secteur. Il a été nommé l’une 40 personnes les plus influentes du secteur des réseaux par la sociétéNetwork World. TechTarget, une revue en ligne spécialisée dans le secteur, lui a attribué le nom de « gouroude la conception réseau » tandis que Network Computing Magazine l’a appelé « star de l’informatique ».M. Lippis a créé l’entreprise Strategic Networks Consulting, Inc., une société de conseils respectée et influente,spécialisée dans le secteur des réseaux informatiques, qui a été achetée par SoftbanklZiff-Davis en 1996. Il estsouvent le principal intervenant lors des conférences et ses déclarations sont largement reprises dans la pressespécialisée. Il est doyen du comité consultatif de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Boston et des comitésconsultatifs de nombreuses jeunes pousses. Il a ouvert, par un discours, la cérémonie de remise des diplômesde la Faculté d’ingénierie de l’Université de Boston en 2007. M. Lippis a obtenu sa Licence en Ingénierieélectrique et son Master en Ingénierie de systèmes informatiques à l’Université de Boston. Pour sa thèse deMaster, il a eu recours à des cours techniques spécifiques et à des conseillers de l’Institut de technologie duMassachusetts en matière de communications et de systèmes informatiques optiques.lippisreoort.com 4

×