EMC relève les défis liés à la protection des données

707 vues

Publié le

Un livre blanc réalisé par ESG sur les solutions EMC en matière de sauvegarde et de protection des données, priorité majeure pour les entreprises confrontées chaque année à une croissance forte de leur données. Selon cette étude, 58% des personnes interrogées lors d'une récente enquête signalent une augmentaiton comprise entre 11% et 30% chaque année, et 28% d'entre elles indiquent un taux de croissance de leurs donnés supérieur à 30% par an.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
707
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
29
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

EMC relève les défis liés à la protection des données

  1. 1. Livre BlancEMC relève les défisliés à la protection des donnéesPar David A. ChapaJanvier 2011Ce livre blanc d’ESG est parrainé par EMCet distribué sous licence ESG.© 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  2. 2. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 2Contenu Extension et croissance .......................................................................................................................... 3 Une croissance des données incessante et indésirable ..................................................................................... 3 Les solutions EMC pour résoudre les problèmes des clients ................................................................. 6 Actualisation de la plate-forme Data Domain .................................................................................................... 6 Data Domain Archiver ........................................................................................................................................ 7 The Bigger Truth (Enfin, toute la vérité) ................................................................................................. 8Toutes les marques commerciales citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Les informations publiées ont été obtenues à partirde sources considérées comme fiables par ESG. Toutefois, ESG ne peut émettre aucune garantie. Cette publication peut comporter desinformations relatant les opinions propres à ESG, pouvant changer occasionnellement. Enterprise Strategy Group Inc. détient les droits decette publication. Toute reproduction ou diffusion intégrale ou partielle sur copie papier ou au format électronique ou autre, destinée à unepersonne non autorisée à la recevoir, sans accord exprès d’Enterprise Strategy Group, Inc. est une violation de la loi américaine relative aucopyright, qui est passible de poursuites pouvant entraîner des dommages-intérêts et une condamnation pénale le cas échéant. Si vous avezdes questions, veuillez contacter le service de relations clients ESG au +1 508 482 0188. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  3. 3. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 3Extension et croissanceUne croissance des données incessante et indésirableIl n’est pas nécessaire de chercher bien loin dans le secteur du stockage pour trouver un titre, une publicationde blog ou un livre blanc mentionnant la croissance continue des données et son impact sur la capacité desclients à protéger et à conserver efficacement leurs données. ESG Research confirme ces impressions : 58 % despersonnes interrogées lors d’une récente enquête signalent une croissance des données comprise entre 11 % et30 % chaque année, et 28 % d’entre elles indiquent un taux de croissance des données supérieur à 30 % par an. 1 Figure 1. Taux de croissance annuelle des données D’après vous, quel est le taux approximatif de croissance du volume total de données chaque année ? (Pourcentage de réponses, sur un total de 510 personnes interrogées) 40 % 35 % 35 % 30 % 25 % 23 % 20 % 14 % 15 % 9% 10 % 7% 5% 5% 3% 2% 1% 1% 0% 1% 0% De 1 à De 11 à De 21 à De 31 à De 41 à De 51 à De 61 à De 71 à De 81 à De 91 à Plus de Ne sait 10 % 20 % 30 % 40 % 50 % 60 % 70 % 80 % 90 % 100 % 100 % pas Source : Enterprise Strategy Group, 2010.Concrètement, 36 % des personnes interrogées gèrent entre 11 et 100 To de données dans leurs datacenters :un taux de croissance annuelle moyen de 20 % pour un client qui gère 20 To de données entraîne donc un ajoutde 4 To de données en une seule année. Dans quatre ans, ce client aura plus que doublé la quantité de donnéesà gérer, et dans cinq ans, il devra gérer presque 50 To de données : ces prévisions ne prennent pas tout à fait laforme d’une crosse de hockey, mais elles s’en approchent. La figure 2 représente un graphique simple illustrantle stockage de 20 To de données avec des taux de croissance annuelle de 20, 30 et 40 %. Figure 2. Exemple d’estimation de la croissance des données 120 100 Croissance 80 de 20 % Croissance To 60 de 30 % Croissance 40 de 40 % 20 0 0 1 2 3 4 5 6 Années Source : Enterprise Strategy Group, 2011.1 Source : Rapport ESG Research, 2010 Data Protection Trends, avril 2010. Sauf mention contraire, toutes les statistiques proviennent dece rapport. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  4. 4. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 4D’aucuns pourraient considérer que 2 To de données ne représentent pas une grande quantité de données,mais pour un client qui doit gérer, protéger et conserver ces données, cela devient un problème très sérieux.31 % des personnes interrogées pour cette même enquête gèrent plus de 100 To de données.Figure 3. Volume total de données stockées sur des serveurs d’entreprise et des systèmes de stockage Actuellement, quel est le volume de données approximatif total qu’hébergent les serveurs et systèmes de stockage de votre entreprise ? (Pourcentage des personnes interrogées) PME/PMI (entre 100 et 999 employés ; nombre de personnes interrogées : 199) Grandes entreprises (1 000 employés ou plus ; nombre de personnes interrogées : 258) Total (nombre de personnes interrogées : 457) 60 % 54 % 49 % 50 % 40 % 38 % 36 % 36 % 32 % 31 % 30 % 20 % 16 % 9% 10 % 0% 10 To ou moins Entre 11 et 100 To Plus de 100 To Source : Enterprise Strategy Group, 2010.Les configurations de sauvegarde permettant d’effectuer les opérations demandées dans les temps necorrespondent plus forcément aux attentes. Même la technologie 10 GbE ne peut atteindre qu’un gigaoctet parseconde, ce qui signifie six heures de sauvegarde pour quelque 20 To de données, sans interruptionintempestive. Mais dans cinq ans, cette sauvegarde prendra plus de 12 heures avec un taux de croissance de20 %, près de 23 heures avec un taux de croissance de 30 %, et plus de 32 heures avec un taux de croissance de40 %. L’informatique ne peut plus être uniquement axée sur les « débits et sources de données » d’hier. Il s’agitclairement d’un débat sur la vitesse ET l’efficacité de l’écosystème de sauvegarde.La croissance des données résulte du besoin et/ou du souhait de conserver plus longtemps les données afin derépondre à différentes exigences, comme l’archivage/la conservation à long terme, le gel du contenu en casd’audit, la gouvernance interne et le respect de la réglementation, ou simplement diversifier les options derestauration par une conservation prolongée des sauvegardes sur disque. Les technologies de sauvegarde surdisque incluant la déduplication aident les clients à relever de tels défis. En fait, grâce à des solutions desauvegarde sur disque à capacité optimisée, de plus nombreux clients prolongent la conservation dessauvegardes sur disque avant l’expiration des sauvegardes ou la migration des données vers un supportamovible. 27 % des clients conservent des sauvegardes sur disque pendant un à six mois et 20 % d’entre euxconservent des sauvegardes pendant plus de 12 mois. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  5. 5. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 5Figure 4. Durée de conservation des données sur disque par les entreprises avant expiration ou migration des données sur bande pour une conservation à long terme Source : Enterprise Strategy Group, 2010.Il n’est pas étonnant que la sauvegarde, la restauration et l’archivage restent la priorité des clients d’une annéesur l’autre. Les tendances de la croissance peuvent être difficiles à suivre, compte tenu des exigences requiseset des capacités des solutions. Et les enjeux des clients sont encore plus confus sur le marché de l’archivagenumérique. Pour ce marché, ESG estime que la capacité d’archivage mondial totale dans les secteurs ducommerce et des services publics passera de 33 217 pétaooctets (Po) en 2010 à 302 995 Po en 2015, soit untaux de croissance annuel composé de 56 %.L’« archivage » peut être défini de différentes façons, mais nous dirons simplement qu’il désigne l’acte ou leprocessus de conservation de données ou d’une série de données, telles qu’elles existaient à un certainmoment. Parfois, ce processus comprend la suppression des données ou de la série de données de l’espace destockage principal après archivage. Bien que des applications logicielles soient conçues pour archiver des typesde données très spécifiques, de nombreux utilisateurs peuvent préférer leurs applications de sauvegarde pourarchiver certaines données à un moment précis. Si cette procédure semble s’éloigner d’un véritable archivage,elle aide les clients à conserver des données à long terme de manière immédiate, même avec un budgetrestreint. Cette approche ne prend pas forcément en charge l’immuabilité des données de l’« archive », maiselle permet aux clients de les gérer, chose qu’ils n’auraient peut-être pas été en mesure de faire auparavant.À l’exception des prévisions liées au marché numérique, ces informations ne sont pas nouvelles : des recherchesmenées depuis au moins 10 ans montrent que ces données continuent à croître. Peu importe le superlatif utilisépour décrire cette croissance, les enjeux des clients sont exacerbés de manière constante par ce phénomène aufil des années. Les clients se demandent certainement ce que les fournisseurs font pour atténuer, mais aussirésoudre certains problèmes associés à cette tendance omniprésente. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  6. 6. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 6Les solutions EMC pour résoudre les problèmes des clientsPeu après l’acquisition de Data Domain, EMC a créé la division EMC Backup Recovery Systems. Avec cettenouvelle division, beaucoup ont réalisé qu’EMC considérait la protection des données et la relation avec laclientèle par le biais de son portefeuille comme une priorité. Le portefeuille EMC de solutions de sauvegarde etde restauration comprend les éléments suivants : • Data Domain • Avamar • NetWorker • Disk Library • Data Protection AdvisorEMC a su renforcer le message délivré aux clients concernés par la refonte de leurs stratégies de sauvegarde etde restauration. Dans un laps de temps relativement court, EMC a fait l’acquisition de Data Domain et a tenuses promesses d’intégration renforcée entre les produits avec la première intégration Data Domain avecNetWorker, rapidement suivie des toutes dernières annonces d’EMC. • Actualisation de la plate-forme Data Domain • Data Domain Archiver pour une rétention à long termeLes annonces d’EMC restent cohérentes avec la vision présentée lors de la conférence 2009 EMC World :continuer à unifier et améliorer les produits du portefeuille grâce à lintégration des solutions, ce qui augmentela création de valeur ajoutée pour les clients et les aide à atteindre leurs objectifs de protection des données.Actualisation de la plate-forme Data DomainSelon EMC, les systèmes Data Domain représentent les systèmes de stockage avec déduplication les plusrapides du secteur. Même si aujourd’hui tout n’est pas question de « débits et sources de données », il estimportant de savoir que la solution conçue pour stocker vos procédures de sauvegarde ne sera pas un goulotd’étranglement pour vos performances. Plus vite les données peuvent être intégrées, plus vite elles peuventêtre protégées et plus vite la fenêtre de sauvegarde peut être fermée.Depuis son apparition en 2004, l’architecture Data Domain SISL (Stream-Informed Segment Layout) est aucentre de l’évolution des performances linéaires. Et avec l’ajout du processeur Nehalem dans le nouveausystème Data Domain DD860 et du processeur Westmere dans le nouveau système Data Domain DD890, EMCannonce des performances atteignant respectivement 9,8 To/h et 14,7 To/h.Grâce au nouveau système Data Domain Global Deduplication Array, EMC publie des chiffres de performancespour les contrôleurs doubles DD890 allant jusqu’à 26,3 To/h avec une évolution vers une capacité logique de28,5 Po. EMC a également annoncé la prise en charge de VTL sur le système Global Deduplication Array (GDA),pour une intégration facile avec les principales applications de sauvegarde. La plupart des grandes entreprisesn’ont pas choisi ces solutions pour des raisons de performances et d’évolutivité. À présent, les grandesentreprises, parfois peu enclines à troquer leurs systèmes sur bande contre des solutions sur disque, peuventprofiter du nouveau système GDA avec VTL pour supprimer ou considérablement réduire leur dépendance vis-à-vis des bandes.En outre, de nombreuses entreprises de taille moyenne s’appuient sur des environnements d’exploitation IBM iet recherchent un meilleur moyen de protéger ces systèmes. EMC propose désormais une prise en charge dulogiciel Data Domain VTL pour les plates-formes IBM i. La prise en charge des périphériques Data Domain estvalable pour les modèles DD610 à DD890, offrant ainsi une large gamme d’options pour répondre aux exigencesde performances, aux besoins de conservation et aux objectifs de protection des données. Les systèmes DataDomain peuvent toujours être copartagés avec d’autres applications pour une protection consolidée dessystèmes ouverts et des environnements IBM i, ce qui évite dutiliser plusieurs solutions ponctuelles et réduitles investissements du client. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  7. 7. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 7Les clients refusent que les solutions conçues pour protéger leurs données deviennent un goulotd’étranglement. L’évolutivité des performances présentée dans cette récente actualisation permet aux clientsde supprimer toute notion de goulot d’étranglement des performances dans leur environnement de sauvegardeen introduisant un périphérique Data Domain. À présent, ils peuvent se concentrer sur l’amélioration de leursperformances, qu’il s’agisse d’ajouter des serveurs de sauvegarde pour augmenter le débit total ou de mettre àjour et de modifier légèrement leurs environnements réseau existants afin d’optimiser les performances desserveurs existants et des périphériques Data Domain. Tableau 1. Performances et capacités d’EMC Data Domain DD140 DD610 DD630 DD670 DD860 DD890 GDA Rapidité 490 Go/h 1,3 To/h 2,1 To/h 5,4 To/h 9,8 To/h 14,7 To/h 26,3 To/h (DD Boost) Rapidité 450 Go/h 675 Go/h 1,1 To/h 3,6 To/h 5,1 To/h 8,1 To/h 10,7 To/h (native) Capacité 0,86 To Jusqu’à Jusqu’à Jusqu’à Jusqu’à Jusqu’à Jusqu’à utile 3,98 To 8,4 To 55,9 To 142 To 285 To 570 To Capacité 9-43 To 40-195 To 80-420 To 0,6-2,7 Po 1,4-71 Po 2,9-14,2 Po 5,7-28,5 Po logique Source : Enterprise Strategy Group, 2011.Avec cette actualisation, EMC affirme que les systèmes Data Domain sont actuellement les solutions dedéduplication à la volée les plus rapides du marché, et qu’ils offrent aux clients une flexibilité d’extension dustockage et la possibilité de répondre aux exigences de performances réseau.Data Domain ArchiverEMC a présenté Data Domain Archiver, solution de passerelle destinée aux clients qui doivent garantir despériodes plus longues de rétention des données, mais veulent éviter de transférer ces données vers des bandes.Comme mentionné précédemment, les clients conservent plus longtemps les données sur les systèmes destockage secondaires pour diverses raisons et DD Archiver représente la réponse d’EMC à cette tendance.Les clients connaissent déjà l’architecture DD Archiver, car elle utilise un contrôleur standard DataDomain DD860. Solution économique pour la rétention à long terme, elle peut évoluer vers une capacitélogique de 28,5 Po avec les mêmes performances que le modèle DD860 (vitesse dacquisition de 9,8 To/hmaximum). Cette solution offre la possibilité de créer des règles afin de déplacer des données anciennes d’un« niveau actif » de stockage vers un « niveau d’archivage » géré via le contrôleur DD Archiver. Par exemple, lesdonnées du niveau actif peuvent être conservées pendant 90 jours : le 91e jour, ces données sont déplacéesvers une unité située au niveau d’archivage. Une fois cette unité pleine, elle est « scellée » pour permettre lalocalisation des pannes, mais elle reste en ligne pour permettre les extractions, et une nouvelle unitéd’archivage reçoit les données suivantes. Les niveaux sont des unités de stockage logique indépendantes géréespar un espace de nom et un contrôleur Data Domain uniques, ce qui réduit le coût par Go de 0,10 à 0,50 $ parGo avec DD Archiver.Cette solution résout définitivement les problèmes liés à la rétention à long terme, qui sont actuellementrésolus par des solutions sur bande ou des solutions de sauvegarde sur disque plus onéreuses. Il s’agit d’unmodèle économique et très intéressant qui utilise la technologie déjà présente dans les systèmes Data Domain.Le client peut déployer une réplication pour les logiciels de reprise après et siniste ou Data Domain RetentionLock afin de verrouiller les fichiers et ainsi respecter les règles de conformité et de gouvernance informatique.EMC continue à développer ce produit, notamment avec l’introduction du spin down des disques et detechniques plus agressives de réduction des données. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  8. 8. Livre blanc : EMC relève les défis liés à la protection des données 8The Bigger Truth (Enfin, toute la vérité)Il s’agit d’une annonce très importante pour EMC : elle montre que l’entreprise a considérablement amélioréson portefeuille de produits de sauvegarde et de restauration. Les clients doivent relever des défis de plus enplus complexes, auxquels s’ajoutent les problèmes de gestion de la croissance des données, et ils recherchentclairement un meilleur moyen de protéger leurs données, mais aussi de les gérer sans se ruiner ni se perdredans les méandres de processus complexes. De nombreuses solutions ont parfaitement répondu aux besoinsdes clients jusqu’à présent, mais le monde change et les solutions qui convenaient par le passé sont maintenantinsuffisantes. De nombreux clients souhaiteraient repenser leurs architectures de protection des données s’ils lepouvaient, c’est-à-dire étudier toutes les solutions (y compris les disques et les bandes) et leur rôle dans laréussite d’une nouvelle stratégie de protection des données.Le temps de restauration n’est plus un simple élément de présentation : il fait désormais partie des contrats deniveau de service que les clients doivent respecter pour répondre aux besoins de l’entreprise. Bonne nouvellepour ceux qui continuent à évaluer l’utilisation des disques et des bandes dans leur environnement desauvegarde/restauration/archivage : EMC se tient prêt pour faciliter la transition. Il en va de même pour savision et sa mission annoncées : EMC complète et améliore son portefeuille par le biais d’excellentesacquisitions et d’intégrations encore plus propices afin de satisfaire les besoins des clients. Les bases de lasauvegarde et de la restauration EMC sont jetées, et d’après ce qu’EMC a montré jusqu’à présent, ellessemblent plus que solides. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  9. 9. 20 Asylum Street | Milford, MA 01757 | Tél. : +1 508 482 0188 Fax : +1 508 482 0128 | www.enterprisestrategygroup.com

×