Etude ZDNet Priorités DSI 2012

2 631 vues

Publié le

Avec un budget IT stable ou en baisse (sur un an) pour 66% des décideurs informatiques ayant participé à cette étude, il apparaît que la prudence sera privilégiée en 2012, avec des projets très resserrés sur quelques domaines, en priorité dans les secteurs du poste de travail et des serveurs.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 631
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
669
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude ZDNet Priorités DSI 2012

  1. 1. Etude ZDNet Priorités DSI 2012Priorités DSI 2012 : la rigueur l’emporte aussi dans les projets IT Décisions IT - Avec 38% des décideurs informatiques interrogés par ZDNet.fr prévoyant un budget IT stable et 28% en baisse sur un an, c’est la prudence qui semble être privilégiée en 2012 en matière de projets informatiques. Les projets sont ainsi très resserrés sur quelques domaines, en priorité dans les secteurs du poste de travail et des serveurs.
  2. 2. En 2012, une hausse de budget pour 33% des DSI Evolution des budgets IT en 2012C’est une des tendances constatées par les principaux cabinets : 2012 sera vraisemblablement une année de rigueur budgétaire dans lesecteur de l’IT. Cette perspective, et la prudence des DSI, se confirme puisque pour 38% des 247 référents informatiques interrogés parZDNet.fr, les budgets seront stables par rapport à 2011.Ils sont en outre 20% à annoncer des budgets en baisse de plus de 5%, soit bien plus que la part des répondants prévoyant au contrairede bénéficier en 2012 d’une hausse supérieure à 5%. Cette tendance à la stabilité des budgets ne débouchera toutefois pasnécessairement sur des gels de projets, mais certainement par des reports et de nouvelles priorités, notamment la recherched’économies ou un œil plus aiguisé sur les ROI.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité desslides
  3. 3. Les projets sur le poste de travail privilégiés Domaines du SI prioritairesParmi leurs priorités IT en 2012, les décideurs informatiques classent le poste de travail et la partie serveurs en tête, deux domaines déjàprioritaires en 2011 (1ère place pour les projets serveurs en 2011). 46,5% des répondants font ainsi du poste de travail (applications etmatériel) leur priorité numéro un.Quelques changements sont à noter par rapport à l’année dernière : les domaines des réseaux et du stockage occupent les 3e et 4eplaces, contre les 3e et 5e places un an plus tôt. La sécurité apparaît en revanche moins prioritaire en 2012 (8e), quandle Cloud Computing entre parmi les six priorités de l’année (8e position en 2011).[Dans le graphique ci-dessus, l’importance d’un domaine du SI est illustrée par la taille du cercle et par sa position dans une grille. Lesvaleurs s’échelonnent de 1 à 6 - 1 correspondant à un niveau de priorité élevé et 6 un niveau moindre.]Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité des slides
  4. 4. Poste de travail : priorité à la réduction des coûtsRéduire les coûts d’administration du parc de PC est un chantier pour 62% des décideurs. Ce pourrait être un effet de l’incertitudeéconomique qui prédomine en 2012. Pas sûr puisqu’en 2011 ils étaient 68,5% à faire de cette question une priorité, dans un contexteéconomique différent.Des changements notables sont néanmoins à constater sur un an. D’abord, hormis les réductions de coûts, seul le renouvellementmatériel réunit une majorité de répondants (57% contre 52% en 2011). En outre, ils étaient 60% à faire d’une migration d’OS un projetmajeur sur le poste de travail. En 2012, ils ne sont plus que 41%.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité desslides
  5. 5. Serveurs : de nouveaux équipements et de la virtualisationEn 2012, ils sont 55% des répondants à faire de la virtualisation de serveurs un projet à mener. C’est nettement moins qu’il y a un an(65%), signe que la consolidation de serveurs est un domaine désormais mature dans les entreprises.Si les principales actions qui seront menées en 2012 ne suivent pas la même hiérarchie qu’en 2011, celles-ci n’apparaissent cependantpas comme plus prioritaires cette année.Ainsi en 2011, le déploiement d’applications Open Source occupait la 2e place à 48%. En 2012, les décideurs IT place cette question en3e position à 39%. Signe qu’ils entendent peut-être se concentrer sur un nombre resserré d’initiatives, en cohérence avec des budgetsstables, voire en baisse.A noter cependant, comme pour le poste de travail, un recul du nombre de responsables IT prévoyant de se consacrer à desmigrations d’OS : 33% contre 45% un an plus tôt.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité desslides
  6. 6. Réseaux : de la sécurité d’abord au niveau réseauSi la sécurité ne se positionne pas parmi les grandes priorités IT de 2012, ce secteur n’en reste pas moins essentiel sur la partie réseaux.Comme d’ailleurs en 2011, bien que dans une moindre mesure encore une fois. Ils sont ainsi 66% de répondants à souhaiter accroître lasécurité de leur infrastructure réseaux (77% en 2011).Si comme l’année dernière, l’accroissement des débits et la convergence sont au cœur de projets pour plus de 50% des répondants del’enquête ZDNet.fr, ces domaines marquent le pas en 2012. Ils étaient en effet respectivement 68% et 65% à citer les débits et la convergenceen 2011.Malgré le retard pris dans les migrations vers IPv6, et la pénurie d’adresses IPv4, le passage à la dernière version du protocole IP ne progressepas d’une année sur l’autre - même si cest avant tout un chantier pour les hébergeurs et les opérateurs.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité des slides
  7. 7. Stockage : la quête de l’espace, toujoursComme dans les autres domaines du SI, pour le stockage, les projets se concentrent sur un nombre réduit d’initiatives, tranchant avecl’année dernière, et même 2010. Ils sont ainsi 66% des répondants à faire de l’accroissement des capacités de stockage une priorité en2012. Toutefois, sur ce point, les besoins augmentent naturellement d’une année sur l’autre.Par ailleurs, ils étaient plus nombreux aussi bien en 2010 qu’en 2011 à faire des capacités de stockage un projet essentiel, avecrespectivement 80% et 76%. Ce recul par rapport aux précédentes années peut s’expliquer par les investissements déjà réalisés, avec desentreprises qui ont alors suffisamment anticipé leurs besoins futurs.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité des slides
  8. 8. Application : du nomadisme et du collaboratifDans le domaine des applications métiers, la tendance observée ces dernières années se poursuit avec des projets portant en priorité surles solutions de travail collaboratif (et/ou sur l’intégration des réseaux sociaux, qui se fait principalement au travers de la messagerie et laprise en compte de ces canaux par le marketing des entreprises).Si la dernière enquête de l’Insee relevait un recours important à la bureautique Open Source dans les entreprises de moins de 250salariés, le déploiement d’outils issus du libre apparaît moins important en 2012 (49% contre 55% en 2011). Mais cette tendances’observe aussi pour les outils décisionnels et la Webconférence.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité desslides
  9. 9. Le Cloud, une priorité à relativiser Modèle du cloud privilégiéSi le Cloud Computing se classe cette année parmi les six principales priorités des décideurs IT – tout en restant loin dans l’ordre despriorités –, les projets de déploiement d’infrastructures Cloud ne font pas un bond en avant d’une année sur l’autre. Preuve sans doute quedans ce secteur, ce sont d’abord les logiciels en mode SaaS qui sont privilégiés, comme le soulignent d’ailleurs plusieurs études.La mise en place d’un Cloud privé est ainsi envisagée par 39% des répondants, une proportion globalement stable par rapport à 2011(40,2%). Cela confirme en outre la préférence des entreprises pour des infrastructures privées. Le Cloud public semble cependant gagnerun peu de terrain (+5 points).Ce développement mesuré des infrastructures Cloud s’explique en partie par des freins perçus toujours importants, en particulier enmatière de sécurité et de confidentialité. C’est d’ailleurs le premier frein cité par les décideurs IT (70%), devant l’incompatibilité avecl’existant (45,3%) et le coût.Quant aux prestataires privilégiés par les entreprises pour souscrire des offres Cloud, il s’agit, par ordre décroissant, des hébergeurs, deséditeurs de logiciels et des opérateurs. La DSI, comme maître d’œuvre de ces projets, n’apparait qu’à la 6e position, juste après les SSII –pas non plus considérées comme l’interlocuteur de référence.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité des slides
  10. 10. Mobilité : la sécurité surtout un projet pour les éditeurs de solutions ? Surfant sur le BYOD et le développement des terminaux mobiles en entreprises, les éditeurs de produits de sécurité font de la protection du SI et des appareils une question essentielle. Mais si les entreprises ne négligent pas ce point, ce n’est cependant pas pour eux la priorité dans le secteur de la mobilité (54%), contrairement à 2011 (72%). Cette tendance peut notamment s’expliquer sur le freinage amorcé dans l’ouverture du SI aux terminaux mobiles. En 2012, c’est un projet pour 49% des décideurs IT. C’est pratiquement 20 points de moins qu’il y a un an. Cette année, les répondants semblent d’ailleurs privilégier l’équipement, en PC (56%) et en smartphone (54%), mais attention, pas dans des proportions supérieures à 2011 (68% et 54%). Des acquisitions de tablettes sont envisagées par 49% des répondants. Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité des slides
  11. 11. Green IT : clairement pas une priorité en 2012Les DSI n’ont pas forcément la fibre écologique, pas par désintérêt mais parce ces projets pour être mis en œuvre doiventinévitablement s’accompagner de leviers financiers. Sans ROI point de salut pour le Green IT.Néanmoins, en 2012, les projets dans ce secteur sont plus rares encore (aucun au-delà des 50% contrairement à l’annéeprécédente). 49% des répondants font ainsi état de projets dans le domaine de la dématérialisation de documents (dont le Green estfinalement d’abord un bénéfice collatéral ?), contre 70% en 2011. Viennent ensuite les initiatives pour réduire la consommation despostes (46%) et des serveurs (45%).Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur la majorité desslides
  12. 12. L’externalisation : non perçue comme source d’économies ?L’externalisation pas perçue comme source d’économies ?Si 28% des entreprises annoncent qu’elles vont réduire leur budget IT en 2012, cela ne passera pas manifestement par unrecours accru à l’externalisation – un domaine qui se classe dernier en termes de priorités IT.Dans ce secteur du système d’information, qui tient plus de la gouvernance que du choix technologique, c’est sans surprise ledéveloppement logiciel et la TMA qui sont le plus externalisés. A noter, la croissance enregistrée dans la gestion de parc que29% des répondants envisagent donc d’externaliser, contre 24% un an plus tôt.Les questions soumises étaient à choix multiples, ce qui explique que la somme des résultats dépasse les 100% sur lamajorité des slides

×