CITO ResearchTell Us a Question.AOÛT 2010Guide de la BI pourl’utilisateur métierNe faites plus de choix au hasard,prenez d...
Table des matièresIntroduction	                               1Tableaux de bord classiques :la fin d’un long processus de ...
QlikView        1                                              Guide de la BI pour l’utilisateur métier                   ...
QlikView          2                                                        Guide de la BI pour l’utilisateur métier       ...
QlikView        3                                                 Guide de la BI pour l’utilisateur métier                ...
QlikView        4                                                 Guide de la BI pour l’utilisateur métier                ...
QlikView        5                                               Guide de la BI pour l’utilisateur métier                  ...
QlikView   6                                                                                   Guide de la BI pour l’utili...
QlikView        7                                                Guide de la BI pour l’utilisateur métier                 ...
QlikView          8                                                         Guide de la BI pour l’utilisateur métier      ...
QlikView        9                                               Guide de la BI pour l’utilisateur métier                  ...
QlikView        10                                              Guide de la BI pour l’utilisateur métier                  ...
QlikView        11                                               Guide de la BI pour l’utilisateur métier                 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide de la Business Intelligence pour utilisateur métier

1 304 vues

Publié le

Les systèmes de Business Intelligence (BI) ont souffert pendant de nombreuses années de l'idée qu'il est possible de prévoir à l'avance les besoins d'informations des utilisateurs métier. Or ces tableaux de bord classiques ne permettent que de reproduire, de période en période, les mêmes sélections et les mêmes traitements, sans évolution possible. L'avenir appartient donc aux tableaux de bord dynamiques. Ce Livre Blanc écrit par CITO Research et édité par Qliktech en dresse un panorama complet.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 304
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
101
Actions
Partages
0
Téléchargements
46
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide de la Business Intelligence pour utilisateur métier

  1. 1. CITO ResearchTell Us a Question.AOÛT 2010Guide de la BI pourl’utilisateur métierNe faites plus de choix au hasard,prenez des décisions éclairéesFinancé par QlikView
  2. 2. Table des matièresIntroduction 1Tableaux de bord classiques :la fin d’un long processus de BI 2Les tableaux de bord dynamiques :le début de la découverte 4Les caractéristiques des tableauxde bord dynamiques 8L’impact des tableaux de bord dynamiques 10QlikView : la réserve de tableauxde bord dynamiques 11
  3. 3. QlikView 1 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.IntroductionLes systèmes de BI ont souffert pendant de nombreuses années de l’idée qu’il est pos-sible de prévoir à l’avance les besoins d’informations des utilisateurs professionnels. Laplupart des réponses renvoyées par les systèmes de BI sont prédéterminées. Les donnéessont extraites de plusieurs sources, consolidées dans un entrepôt de données, puis pré-calculées pour obtenir des réponses. Au final, vous obtenez un tableau de bord ou desrapports contenant les éléments recherchés. Les ventes réalisées dans chaque régionsont un exemple. Cependant, une fois les données présentées, de nouvelles questionssurgissent invariablement. Si les ventes sont en baisse dans l’ouest, vous devez chercherpourquoi. Vous devez consulter les ventes par commercial et par produit. Cependant, letableau de bord ou le rapport ne peut que vous montrer ce que vous avez demandé àl’origine. Si vous voulez poser des questions supplémentaires, ou consulter de nouvellesinformations, vous devez vous adresser au service informatique et lui demander d’ajouterexactement ce dont vous avez besoin au tableau de bord ou au rapport.Vous avez en fait besoin d’un tableau de bord qui permet de poser n’importe quellequestion et d’y répondre directement. En d’autres termes, si vous pensez à quelquechose, vous devriez pouvoir le faire. Cela permettrait de responsabiliser les utilisa-teurs professionnels et engendrerait de profonds changements pour les entreprises.Contrairement aux tableaux de bord classiques, ces nouveaux tableaux de bord sontsans cesse ajustés pour répondre aux besoins immédiats. Au lieu de transmettre lesinformations à l’utilisateur métier d’une manière prédéterminée, un tableau de bordidéal permettrait aux utilisateurs d’extraire spontanément les informations sur le mo-dèle d’un processus d’analyse conversationnel.Ces tableaux de bord dynamiques sont à l’opposé des systèmes de BI prédéterminés.Ce sont des outils puissants, capables d’accéder aux informations et de les manipuler.Les tableaux de bord dynamiques s’adaptent facilement afin de vous permettre dedécouvrir et d’explorer de nouveaux territoires rapidement et à coût réduit. Utilisésau maximum de leurs capacités, ils permettent de retrouver des causes premières,d’identifier des indicateurs clés, puis de les partager avec le reste de l’entreprise. Celapeut augmenter la responsabilité en exposant les conséquences de la prise de déci-sion et en permettant aux employés d’adapter le processus de développement enfonction de leurs propres besoins. Lorsque cela se produit, les entreprises arrêtent defaire des choix au hasard et commencent à prendre des décisions éclairées.
  4. 4. QlikView 2 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.Ce rapport explique pourquoi les tableaux de bord classiques ne permettent pas derépondre aux besoins des utilisateurs métier. Il examine également les différencesentre les tableaux de bord dynamiques et leurs anciennes versions. Il analyse la mé-thode qui permet aux utilisateurs professionnels d’obtenir de meilleures informationsafin de garantir une meilleure réussite.Tableaux de bord classiques :la fin d’un long processus de BILes tableaux de bords classiques ressemblent à des photos sous verre : ils sont parfaits àcontempler occasionnellement, mais rien de plus. Un tableau de bord qui n’évolue pasest un tableau de bord qui n’est pas utilisé. Ce type de tableau de bord peut uniquementvous dire ce pour quoi il a été conçu. Par conséquent il est rapidement dépassé. Il de-vient obsolète avant même d’être disponible, car les conditions auront changé entre lademande et la livraison du produit fini. Le principal défaut de ces tableaux de bord (en de-hors du fait qu’ils sont figés), est l’intervention nécessaire du service informatique. Malgréleur bonne volonté, et en raison de leur manque de ressources, les membres du serviceinformatique ne peuvent parvenir à gérer les métriques réelles qui changent trop rapide- ment. Cela provoque alors un fossé entre les besoins des Les tableaux de bord font ce utilisateurs et les capacités pour quoi ils ont été prévus, rien de plus. de leurs tableaux de bord. Lutilisateur a une question Les efforts de correction se Les tableaux de bord repré- sentent la fin dun proces- heurtent inévitablement aux sus, et non le début. politiques internes, aux coûts ...mais, ce processus prend trop élevés et à une incapa- beaucoup de temps. Les informations ne sont désormais cité à justifier le retour sur plus pertinentes ou importantes pour lentreprise. investissement. Lorsque vous utilisez une feuille de calcul, vous ne demandez pas l’au- torisation à quelqu’un d’autre Le service informa- Lutilisateur tique inclut la réponse dans un demande des pour modifier quelque chose. modifications... tableau de bord... Cependant, c’est exactement Les étapes se répètent jusquà ce que tout le monde ce que vous devez faire avec réalise quil sagit dun processus inutile et qui napporte pas de réelles informations. la plupart des tableaux de bord classiques.Figure 1. Les tableaux de bord classiques peuvent représenter une voie sans issue
  5. 5. QlikView 3 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.Au final, les tableaux de bord sont victimes de la dynamique « transmettre plutôtqu’extraire » établie entre la business intelligence et les utilisateurs. Dans la plupartdes entreprises, les systèmes de BI transmettent un ensemble de rapports (certainssous forme de tableaux de bord) aux utilisateurs, concernant les ventes réalisées danschaque région par exemple. Ces informations sont, sans aucun doute, très utiles, maiselles suscitent toujours plus de questions, comme la raison pour laquelle l’Amériquedu Nord n’atteint pas ses prévisions. Malheureusement, les utilisateurs métier n’ontpas la possibilité de poser de nouvelles questions, ni d’examiner les données selonleurs besoins. Les informations ne leur permettent pas de progresser mais le doute lesenvahit. Sans les informations nécessaires, ils ne disposent pas de toutes les informa-tions et finissent souvent par faire des choix au hasard. Tableaux de bord classiques Tableaux de bord dynamiques Basés sur le service informatique. Basés sur les utilisateurs. La création du tableau de bord La création du tableau de bord représente le représente la fin du processus. début du processus car les utilisateurs pour- ront répondre eux-mêmes à des questions auxquelles ils n’ont même pas encore pensé. Les tableaux de bord utilisent un processus Les tableaux de bord utilisent un processus descendant et centralisé. ascendant décentralisé. Les tableaux de bord ont pour objectif Les tableaux de bord permettent aux utili- d’afficher une source prédéfinie unique sateurs de déterminer les éléments à la fois considérée comme la « vérité ». réels et importants pour leur travail. Les tableaux de bord affichent Les tableaux de bord affichent des mé- des indicateurs clés de performances triques opérationnelles et des indicateurs et des fiches d’évaluation récapitulatifs. clés. Les tableaux de bord évoluent Les tableaux de bord évoluent au fil du au fil du temps, en semaines ou mois. temps, en heures ou en jours. Les tableaux de bord peuvent être analysés Les tableaux de bord peuvent être analysés dans une direction préalablement définie selon les demandes.
  6. 6. QlikView 4 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.Les tableaux de bord dynamiques :le début de la découverteLes utilisateurs métier ne cesseront de faire des choix au hasard et ne commenceront àprendre des décisions éclairées que lorsqu’ils pourront tirer le flux d’informations vers eux,en posant eux-mêmes des questions au lieu d’attendre que les personnes du service infor-matique, déjà débordées, ne le fassent à leur place. À ce moment-là, ils pourront répondreinstantanément à leurs propres questions, et non après quelques semaines ou mois. Pourla première fois, ils disposent de tous les éléments et de l’autorisation pour les utiliser. Letriomphe de l’exploitation par les utilisateurs face à la transmission par les systèmes deBI permet de dépasser les limites d’une technologie et d’outils dépassés et d’entamer larévolution des systèmes de BI.La solution repose dans un tableau de bord dynamique.Contrairement à ses prédécesseurs, le tableau de bord dynamique permet aux utilisateursd’effectuer les actions suivantes :n Poser des questions et y répondre seul, sans recourir à des requêtes, ni un intermé-diaire du service informatique.nAjouter de nouvelles sources de données sans limite et à tout moment, dans n’im-porte quelle combinaison requise pour la tâche en cours.nObtenir rapidement des réponses, presque instantanément. N’attendez plus pourexécuter vos rapports.n M odifier seuls la configuration du tableau de bord à la volée, sans l’assistance du service informatique.n P artager leur tableau de bord avec d’autres utilisateurs. Pourquoi créer de nou- veaux indicateurs clés de performance et métriques s’il est impossible de les partager ?Comme son nom l’indique, un tableau de bord dynamique est vivant ; il change, évolueet s’améliore au fil du temps. C’est important. En effet, il est rare d’obtenir ce que l’on veutdu premier coup. Les tableaux de bord classiques se sont révélés si inutiles parce qu’ils nemesurent que ce qui peut être mesuré, et non ce qui devrait être mesuré selon les instruc-tions de l’utilisateur. Ce n’est pas le processus qui importe ici ; c’est ce qu’il se passe avantet après, ou les inexplicables corrélations entre le processus et un aspect apparemmentaléatoire de votre entreprise. Vous ne trouvez ces corrélations qu’après deux, trois, quatre,voire cinq essais, généralement à la suite d’un examen minutieux des données.
  7. 7. QlikView 5 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.Par exemple, la création d’un tableau de bord dynamique pour les achats d’une entreprisea montré une quantité inhabituelle d’achats chez un même fournisseur. Il s’agissait en réa-lité de vol. Ce qui à l’origine n’était qu’un tableau de bord des achats s’est révélé être unoutil de détection de fraudes.Les tableaux de bord dynamiques permettent de résoudre le principal problème des sys-tèmes de BI. Les systèmes de BI classiques ont la réponse uniquement à des inconnuesconnues (des métriques communes et fiables telles que les ventes et les clients par région)mais ils n’ont pas la réponse à des inconnues inconnues (les questions que vous n’avez paspensé à poser). Le premier élément représente les KPI (indicateurs clés de performance) ;le second représente l’endroit où se trouvent les informations. Un tableau de bord dyna-mique peut être modifié à la demande de l’utilisateur. Lorsque vous démarrez une analysedans une certaine direction, un tableau de bord dynamique vous permet de suivre despistes, tel un journaliste d’investigation.C’est également un catalogue de connaissances. Il conserve les découvertes sous formede nouvelles métriques pouvant être transmises à toute l’entreprise. Les tableaux de borddynamiques inversent le modèle de BI classique. Au lieu d’être transmises aux utilisateursdepuis le niveau supérieur, les meilleures pratiques proviennent du niveau inférieur, oude manière latérale, depuis d’autres départements. C’est un outil destiné à rassembler lesenseignements retenus par vos meilleurs employés et à les utiliser pour harmoniser lesperformances de tous vers le haut.Les tableaux de bord dynamiques changent le comportement de leurs utilisateurs. Lesutilisateurs responsables d’un processus ne sont plus limités à la simple lecture des rap-ports longtemps après les faits ; ils peuvent observer par eux-mêmes en temps réel, ce quileur permet d’intervenir et d’effectuer des modifications, d’éliminer les éléments inutiles,de réparer ce qui a été endommagé, etc. Cette visibilité accrue crée une boucle de retourqui permet d’aboutir à une amélioration continue. Les itérations continues du tableau debord reflètent les améliorations répétées du processus sous-jacent.Cela est dû au fait que les tableaux de bord dynamiques sont construits, élaborés et amé-liorés par les personnes qui les utilisent et non par le service informatique. Les utilisa-teurs possèdent tous les outils nécessaires pour accomplir une tâche donnée, contrôlerun processus ou prendre une décision. Contrairement aux tableaux de bord classiques,qui obligent généralement les utilisateurs à changer sans cesse d’application, examinerminutieusement des rapports et des feuilles de calcul pour obtenir une vue globale de lasituation, un tableau de bord dynamique a plus de chance d’intégrer toutes les informa-tions nécessaires au même endroit.
  8. 8. QlikView 6 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairées CITO Research Tell Us a Question. Les tableaux de bord dynamiques sont également personnalisés par les utilisateurs mo- tivés eux-mêmes. La valeur d’un tableau de bord dynamique est définie par les utilisa- teurs. Ces derniers apportent leurs propres données et compréhension pour la prise en charge des problèmes. Beaucoup d’entreprises qui utilisent des tableaux de bord dyna- miques ne disposent pas d’un service informatique. Les utilisateurs expérimentés aident les débutants qui apprennent rapidement à se débrouiller seuls. En ce sens, nous pouvons dire que les tableaux de bord dynamiques sont conversation- nels. Vous posez des questions, vous recevez des réponses, vous les analysez, vous posez d’autres questions, puis vous dialoguez avec vos données. Vous demandez tout d’abord à voir les dix principaux fournisseurs. Vous remarquez alors une entreprise inconnue. ea Lutilisateur aes a dash- une questionrting with anhanges (Go Lutilisateur crée un tableau dethe dash- bord à partir de zéro ou à he business partir dun tableau de bord déjà existant.re the begin-ected continuesn is found.] Il effectue des modifications Les tableaux de bord dynamiques représentent le début dun processus de découverte simple et dirigé Lutilisateur répète le cycle par lutilisateur qui ne de modification jusquà ce sachève que lorsque les que le tableau de bord fournisse les éléments dont informations appropriées lentreprise a besoin. ont été trouvées. Figure 2. Les tableaux de bord dynamiques sont toujours dirigés par l’utilisateur
  9. 9. QlikView 7 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.Vous regardez ce qui y est acheté. Cela n’a pas de sens. Boum ! Vous avez détecté unefraude ou une anomalie. Les tableaux de bord classiques rejouent les mêmes conversa-tions encore et encore et constituent au mieux un monologue. Une feuille de calcul équivaut-elle à un tableau de bord dyna- mique ? À première vue, une feuille de calcul équivaut à un tableau de bord dynamique. Les feuilles de calcul possèdent la plupart des propriétés des tableaux de bord dy- namiques en termes de capacité des utilisateurs à manipuler directement les don- nées et à contrôler la configuration. Elles ont longtemps constitué des solutions de dernier recours pour les responsables frustrés par des rapports de BI tous prêts et cherchant désespérément des informations cachées dans les données. Cepen- dant, les feuilles de calcul ne sont pas adaptées pour la réalisation et le suivi d’as- sociations entre différentes tables de données. Ce sont généralement des tables bidimensionnelles rigides composées de lignes et de colonnes. La création d’une connexion entre deux ensembles de données revient à les associer au sein d’une table plus importante. Les feuilles de calcul sont difficiles à mettre à jour et com- plexes à utiliser pour consolider un grand nombre d’informations. De plus, elles contiennent rarement la totalité des informations. Lorsque c’est le cas, c’est seule- ment pendant une période très brève. Elles limitent également la capacité de l’uti- lisateur à répondre à ses propres questions. L’interface de la feuille de calcul a peu évolué depuis sa mise en place, il y a près de 30 ans, et elle continue de brouiller l’esprit des profanes. Le tableau de bord dynamique est à la fois simple et intuitif, ce qui a largement contribué à son adoption. En ce sens, nous ne pouvons pas dire qu’une feuille de calcul équivaut à un tableau de bord dynamique. Les feuilles de calcul deviennent des îlots d’informations en elles-mêmes, proposant plusieurs versions de la vérité. L’ajout infini de dimensions, autrement dit, de nouvelles tables d’informations, dans une feuille de calcul est difficile, comparé à la facilité avec laquelle les nouvelles informations sont ajoutées dans un tableau de bord dynamique. Les feuilles de calcul ne sont pas des tableaux de bord dynamiques. Cependant, elles ont permis pendant longtemps de remplacer les systèmes de BI classiques.
  10. 10. QlikView 8 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairées CITO Research Tell Us a Question. Les caractéristiques des tableaux de bord dyna- miques Quels sont les éléments nécessaires à la construction d’un tableau de bord dyna- mique ? Quelles sont les compétences requises et quels savoir-faire techniques sont nécessaires pour réaliser ce rêve (aujourd’hui vieux de 30 ans) ? La bonne nouvelle, c’est que la technologie existe déjà. Les tableaux de bord classiques ont été conçus à une époque à laquelle l’univers informatique était limité : des processeurs lents, un espace de stockage restreint et une mémoire coûteuse. Le but était alors de four- nir un ensemble de réponses prédéterminé. Mais aujourd’hui tout a changé. Grâce aux cycles répétés de la loi de Moore1, le prix de la mémoire a baissé et la puissance du matériel a augmenté de manière exponentielle. Le nombre de cœurs 64 bits sur un processeur Intel double tous les huit mois tandis que le coût par gigaoctet des mémoires à semi-conducteurs s’effondre. Il est aujourd’hui possible de charger des bases de données entières dans des mémoires pour effectuer des analyses instanta- nées « en mémoire », un procédé qui était autrefois hors de prix. Les applications de BI classiques ne reflètent pas cela. Leur architecture a été conçue pour gérer les goulots d’étranglement des ressources ; aujourd’hui, c’est le système de BI lui-même qui repré- sente le goulot d’étranglement. À quoi ressemble un tableau de bord dynamique une fois les obstacles techniques les plus décourageants supprimés ? Il permet au moins deffectuer les actions suivantes : n P oser des questions et y répondre sans laide dautres personnes. Cela requiert une interface totalement intuitive, basée sur le « pointer et cliquer ». Ses conven- tions font plus penser à des applications Google ou Apple quà des feuilles de calcul ou des tableaux de bord classiques, étant donné que ces deux exemples ont créé des applications conviviales disposant dun grand nombre de fonctionnalités et ayant été largement adoptées. n P rofiter des avantages du processus de la BI : le stockage des données dans des entrepôts de données. Un nouveau système est nécessaire pour extraire les don- nées des entrepôts de données, les charger dans les serveurs des tableaux de bord dynamiques et les actualiser en temps-réel.1 ormulée par Gordon Moore, le co-fondateur d’Intel, la Loi de Moore définit que la puissance informatique, F mesurée par le nombre de transistors pouvant être efficacement placés sur un circuit intégré, double tous les deux ans.
  11. 11. QlikView 9 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.n A jouter des ensembles de données aux données examinées et effectuer des associations. Lun des défauts de la BI, cest quelle est programmée pour produire des rapports à partir des mêmes ensembles de données encore et encore. Pour- quoi ? Parce que lajout de nouveaux ensembles de données nécessite des jointures SQL minutieuses ainsi que des requêtes et sous-requêtes élaborées. Des manuels entiers sont consacrés à la rédaction de meilleures requêtes. Lajout dune table à un tableau de bord dynamique doit être simple. Le système doit proposer de laide.n F aire des associations automatiquement et permettre aux utilisateurs de définir ces associations pour eux-mêmes et de consolider toutes les données en mémoire. Cette approche associative en mémoire est plus rapide et plus simple que la join- ture manuelle densembles de données éparpillés sur plusieurs serveurs.n D éfinir des agrégats. Les agrégats tels que les comptes, les sommes, les moyennes, les médianes et toutes les autres fonctions statistiques, ainsi que les résultats des équations, peuvent être combinés à la volée dans le but de créer des métriques personnalisées pouvant être enregistrées, puis réappliquées.n C réer des visualisations. Un tableau de bord dynamique ne propose pas une simple vue statique mais contient des dizaines dhistogrammes, de tables, de graphiques et dautres visualisations dynamiques. Lorsque vous créez un histo- gramme, puis modifiez les données sélectionnées, lhistogramme doit changer en temps réel. Vous pouvez observer le comportement des agrégats lorsque vous manipulez les données.n P artager les tableaux de bord que vous avez créés. Ils peuvent être virtualisés, dupliqués et réassemblés pour partager un tableau de bord, une visualisation dhistogramme intelligente, voire une toute nouvelle métrique créée suite à de nombreux essais.
  12. 12. QlikView 10 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.L’impact des tableaux de bord dynamiquesUne entreprise soudainement équipée de tableaux de bord dynamiques dispose-rait des informations nécessaires pour aboutir immédiatement à des changementsbénéfiques. Les tableaux de bord dynamiques permettent de relancer un processusnaturel d’amélioration continue. Les essais permettent de mieux comprendre les pro-cessus commerciaux. Vous avez accès à de véritables indicateurs clés expérimentéspar les personnes importantes de votre entreprise. Les métriques erronées finissentpar ne plus être utilisées. Vous pouvez consulter les résultats sur des sites tels que KPI-Library.com, où plus de 4 100 indicateurs clés de performances et références ont étéajoutés par des contributeurs. La création des indicateurs clés de performances n’estplus seulement réservée aux analystes ou aux cadres supérieurs.Un cercle vertueux se créé au fil du temps. Ces tableaux de bord sont des prototypes,qui sont améliorés et partagés par les utilisateurs individuels, il n’est plus nécessaireque le service informatique les gère. Au fur et à mesure que la vitesse et la simplicitéde configuration augmentent, le coût de l’implémentation diminue et le retour surinvestissement (ROI) augmente en conséquence. La vitesse d’adaptation prend uneimportance capitale. Le retour sur investissement sera à la fois rapide et importantproportionnellement au nombre de personnes qui les utilisent et si elles le font ra-pidement. Plus le prix des tableaux de bord dynamiques devient abordable et leurutilisation est simplifiée, plus ils deviennent populaires. Les utilisateurs espèrent ainsidécouvrir davantage d’indicateurs clés et des informations auparavant inaccessibles.Le cercle vertueux s’accélère. Les ressources qui étaient auparavant transmises auxutilisateurs par un comité central sont maintenant récupérées par les utilisateurseux-mêmes. Ils comprennent mieux comment les déployer et apprécient mieux leursavantages. Au final, la notion de business intelligence est renversée : Elle concerneessentiellement la découverte, et non la transmission de données. Elle part de la basepour aller vers le haut et non le contraire. Les outils permettant d’aboutir à des inno-vations sont accessibles à tous et non seulement aux experts.Les meilleures métriques ne permettent pas de prédire l’avenir et les tableaux de bordne peuvent pas diriger votre entreprise à votre place. Cependant, la visibilité qu’ils of-frent vous permet de ne plus faire de choix au hasard et de prendre des décisions entoute connaissance de cause. Vous pouvez exploiter ce savoir comme bon vous semble.
  13. 13. QlikView 11 Guide de la BI pour l’utilisateur métier Ne faites plus de choix au hasard, prenez des décisions éclairéesCITO ResearchTell Us a Question.QlikView : la réserve de tableaux de bord dyna-miquesQlikView est un nouveau type de logiciel de business intelligence qui vous permet dene plus faire des choix au hasard et de prendre des décisions plus rapidement et intelli-gemment. L’objectif de QlikView est simple : fournir des outils pour accéder à un tableaude bord dynamique, aider les utilisateurs à explorer et visualiser les données leur per-mettant de trouver eux-mêmes les réponses et favoriser l’innovation. QlikView consi-dère qu’une vue alternative de la business intelligence peut se résumer en trois étapes :n C onsolidation : identifier les ensembles de données liés, mapper les associations qui existent entre ces ensembles et les charger dans la mémoire.n R echerche : explorer les données à laide de « listes de sélection » qui proposent les valeurs uniques de chaque champ et qui peuvent être mises en surbrillance et agrégées. Les informations incluses et celles exclues des critères de sélection sont affichées et mises à jour instantanément.n V isualisation : des cartes, des histogrammes et des graphiques associés peuvent être créés et mis à jour instantanément.QlikView a pour objectif daugmenter vos chances de faire de véritables découverteset diminue considérablement la charge de travail :n P as de requêtes SQL, pas dintermédiaire. Vous cliquez pour sélectionner les données et cliquez de nouveau pour les désélectionner.n A ffichage des données qui correspondent et de celles qui ne correspondent pas. Vous pouvez voir ce qui est mis en évidence et ce qui ne lest pas. Vous pouvez voir quelles données sont exclues et observer ce qui se passe lorsque vous les associez.n P as dattente. Les réponses sont juste devant vous.CITO ResearchCITO Research est une source d’informations, d’analyses, de recherches et de connais-sances pour les DSI, les directeurs techniques et les professionnels informatiques etautres. CITO Research consulte son public pour saisir les dernières tendances en ma-tière de technologie. Celles-ci sont récupérées, analysées et transmises de manièreélaborée pour aider les utilisateurs à résoudre les problèmes épineux des entreprises.

×