Livre blanc                       La collaboration stratégique: Les décisions clés                       pour libérer le v...
La collaboration, quest-ce que cela signifie et comment y parvenir de façon optimale ? Au-delà des conférences            ...
Lorsque les services sefforcent datteindre leurs propres objectifs individuels, ils ont tendance à protéger leurs         ...
Lorsquils définissent les chemins décisionnels de lentreprise, tout en constituant un vocabulaire commun pour un          ...
Figure 2.      Cadre VSEM                       À léchelle de Cisco, les équipes collaboratives utilisent le cadre VSEM po...
Les points suivants vous permettent de savoir si la création dun vocabulaire commun est un succès :                       ...
Lorsquils sont intégrés dans une stratégie globale, les outils de collaboration améliorent la communication au sein       ...
Dans le cadre de la gestion dune période critique, un redressement ou une acquisition par exemple, la                     ...
Par exemple, lorsque GE a adopté la vidéo dans ses réunions, les responsables ont constaté une participation              ...
●   Le retour sur investissement stratégique peut être le plus difficile à mesurer, mais il peut être également le        ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La collaboration stratégique: Les décisions clés pour libérer le véritable potentiel de votre entreprise

1 647 vues

Publié le

Pour les chefs d'entreprise, l'amélioration de la collaboration représente la meilleure opportunité d'exploiter la gamme complète de compétences de leur personnel, de progresser avec plus de vitesse et de flexibilité et de se doter de la compétitivité requise pour placer la prochaine décennie sous le signe du succès. Cependant, outre un engagement sans faille à tous les niveaux, il est nécessaire d'intégrer une approche évolutive en termes de culture, de processus et de technologie pour une collaboration fructueuse au sein de l'entreprise.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 647
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
699
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La collaboration stratégique: Les décisions clés pour libérer le véritable potentiel de votre entreprise

  1. 1. Livre blanc La collaboration stratégique: Les décisions clés pour libérer le véritable potentiel de votre entreprise Présentation Pour les chefs dentreprise, lamélioration de la collaboration représente la meilleure opportunité dexploiter la gamme complète de compétences de leur personnel, de progresser avec plus de vitesse et de flexibilité et de se doter de la compétitivité requise pour placer la prochaine décennie sous le signe du succès. Cependant, outre un engagement sans faille à tous les niveaux, il est nécessaire dintégrer une approche évolutive en termes de culture, de processus et de technologie pour une collaboration fructueuse au sein de lentreprise. Les directeurs qui encouragent le changement dans ces trois domaines verront leurs efforts récompensés par la dynamisation de leur entreprise, qui sera alors capable de sadapter rapidement aux mutations des marchés afin dobtenir des résultats par les moyens suivants : ● Promotion dune culture encourageant les comportements collaboratifs. ● Mise en place de processus qui aident les personnes à mieux travailler ensemble. ● Assemblage dune gamme de technologies intégrées qui facilitent la collaboration. Le présent livre blanc présente les idées importantes et les meilleures pratiques exposées plus en détail dans « The Collaboration Imperative : Executive Strategies for Unlocking Your Organization’s True Potential », un nouvel ouvrage rédigé par des dirigeants de Cisco : Ron Ricci, vice-président du positionnement de la société et Carl Wiese, vice-président senior, Global Collaboration Sales. Introduction Un nouveau paysage commercial est modelé par trois tendances majeures qui font de la vitesse et de la flexibilité les principaux facteurs de différenciation dans la plupart des secteurs à léchelle mondiale : ● La concurrence peut surgir de nimporte où et à nimporte quel moment. Les restrictions daccès aux marchés sont plus faibles que jamais, cest pourquoi vous ne pouvez jamais prévoir qui seront vos prochains concurrents. ● Les entreprises doivent se concentrer sur leurs compétences clés et conclure des partenariats pour tout le reste. Par le passé, il pouvait être avantageux de sapproprier tous les aspects dune chaîne de valeur à des fins dintégration verticale. En revanche, il est aujourdhui plus judicieux de se recentrer sur les aspects essentiels à votre succès, en confiant les autres domaines à vos partenaires. ● Les systèmes ouverts changent la donne. Dans toute lhistoire des entreprises, la principale rupture est née de lapparition dInternet. Ce qui semblait autrefois impossible en matière de connexion est devenu une réalité qui a ouvert la porte à des modèles commerciaux innovants tels que le commerce électronique, les services financiers en ligne et lautomatisation de la chaîne dapprovisionnement et de la force de vente. Aujourdhui, les entreprises doivent sadapter à une nouvelle vague de technologies en réseau qui façonnent une expérience de travail moderne de plus en plus mobile, sociale et virtuelle, où la communication visuelle joue un rôle prépondérant. Combinées, ces tendances créent un besoin urgent dadaptabilité accrue. Nous sommes convaincus que la collaboration est le meilleur moyen pour les entreprises de sadapter aux pressions dun marché évoluant rapidement. La collaboration vous aide à atteindre lexcellence opérationnelle aujourdhui pour mieux innover demain.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 1 sur 10
  2. 2. La collaboration, quest-ce que cela signifie et comment y parvenir de façon optimale ? Au-delà des conférences Web, de la messagerie instantanée et des forums en ligne, la véritable collaboration permet à de petits groupes dacteurs spécialisés (pouvant comprendre des employés de différents services, des clients, des partenaires, des universités et même des concurrents) de mieux travailler ensemble. Des équipes flexibles dexperts spécialisés se forment rapidement pour mener à bien un projet avant de se dissoudre tout aussi vite, et se reformer pour sattaquer au prochain problème ou pour répondre à une opportunité ou à un objectif de lentreprise. La collaboration nest pas chose facile, mais elle en vaut vraiment la peine. Les équipes sont de plus en plus virtuelles, dispersées ou interfonctionnelles, composées de membres que rien ne prédisposait à se rencontrer. Pour développer des fonctionnalités organisationnelles plus collaboratives, les directeurs doivent cultiver et coordonner trois composants de la collaboration (Figure 1) : ● culture ; ● processus ; ● technologie. Pour récolter tous les fruits de la collaboration, vous devez trouver le juste équilibre entre ces trois domaines. Afin de mettre toutes les chances de votre côté pour trouver la combinaison la mieux adaptée, créez une équipe interfonctionnelle représentative de tous les niveaux de votre entreprise. « Nous sommes convaincus que la nouvelle génération de productivité et dinnovation sera stimulée par lengagement de nos employés, nos processus de communication et de collaboration bien définis et les technologies que nous pourrons exploiter. », déclare Esat Sezer, directeur informatique de Coca-Cola Entreprise. Et de poursuivre : « Chaque chef dentreprise devrait se poser les mêmes questions en ce qui concerne la culture e de son entreprise, et déterminer si elle est préparée en vue daffronter la concurrence du 21 siècle. » Figure 1. Les trois piliers de la collaboration Culture : le principal catalyseur de la collaboration La culture est profondément ancrée dans les activités dune entreprise. Cest un pilier essentiel qui soutient chaque stratégie de collaboration réussie. Les entreprises collaboratives prospèrent grâce à une culture douverture, de flexibilité et dobjectifs partagés. Une culture vraiment collaborative accroît la confiance mutuelle entre les employés. Ils partagent facilement des informations pour mieux répondre aux besoins de lentreprise dans son ensemble. Leurs communications sont fréquentes et ouvertes. Ils sont encouragés et habilités à exploiter les connaissances spécialisées des autres secteurs de lentreprise. De plus, ils sont toujours prêts à faire équipe les uns avec les autres, ou avec des personnes extérieures, pour atteindre les objectifs généraux partagés au sein de lentreprise.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 2 sur 10
  3. 3. Lorsque les services sefforcent datteindre leurs propres objectifs individuels, ils ont tendance à protéger leurs informations et ressources au lieu de les partager. Ils entrent souvent en concurrence avec les autres services pour se procurer des opportunités et des ressources. Des connaissances qui pourraient bénéficier à dautres membres de lentreprise se retrouvent alors confinées dans des silos. Des chevauchements se développent. Des fonds budgétaires sont gaspillés. Pendant ce temps, les marchés évoluent et de nouvelles opportunités apparaissent. Ces comportements néfastes peuvent être limités par une culture intégrant des objectifs partagés. Mais comment mettre en place une culture collaborative ? Cela nécessite un engagement durable des dirigeants et limplication de chaque employé. Dans le cadre de leurs fonctions, les dirigeants qui mettent laccent sur la collaboration partagent quatre caractéristiques : ● Concentration sur un leadership authentique, en évitant toute agressivité passive. Pour une collaboration réussie, les dirigeants se doivent dêtre authentiques. Cette attitude implique deux éléments : premièrement, les chefs déquipes, de services ou dunités commerciales qui gèrent les personnels, budgets et ressources respectent les engagements de lentreprise. Deuxièmement, en cas de désaccord sur une décision, plutôt que de débattre de leur choix avec leurs collègues, ils sattachent à communiquer les éléments qui doivent guider la prise de décision. ● Transparence constante en matière de prise de décision. Les dirigeants collaboratifs expliquent toujours leur approche et leur raisonnement face aux décisions, quelles soient courantes ou complexes. Daprès notre expérience (confirmée par des recherches1), la souplesse et la résilience dune équipe sont directement liées à la transparence de ses processus décisionnels. Quand les dirigeants peuvent répondre de façon ouverte et transparente à trois questions (Qui a pris la décision ? Qui assume la responsabilité des résultats de cette décision ? Cette responsabilité est-elle réelle ?), les membres dune entreprise passent beaucoup moins de temps à mettre en doute le bien-fondé dune décision. ● Vision des ressources comme des instruments daction et non pas des possessions. Pour tenir ses promesses de flexibilité et de souplesse, inspirées par létablissement dobjectifs partagés au-delà des frontières organisationnelles, une entreprise doit également partager ses ressources. De tout temps, la taille dune entreprise cherchant à réaliser des bénéfices a déterminé lampleur de son opportunité financière. Pourtant, aujourdhui, lapplication des ressources aux opportunités du marché doit être optimisée autant que possible, dans lintérêt de lentreprise dans son ensemble. Le leadership collaboratif exige un changement de mentalité, afin que les ressources soient considérées comme des instruments daction plutôt que comme des possessions. Les dirigeants doivent aligner les objectifs généraux partagés au sein de lentreprise avec un système de responsabilité intégrant des récompenses et incitations appropriées. ● Codification de la relation entre les droits, la responsabilité et les récompenses en matière de décisions. Lobjectif est de modéliser les comportements collaboratifs souhaités. Mais que se passe-t-il lorsque le dirigeant sabsente ? Plus ces comportements sont codifiés sous la forme dun système de bout en bout à léchelle de lentreprise, plus les chances de succès de la collaboration sont grandes lorsque le dirigeant nest pas sur place pour renforcer les normes culturelles de lentreprise. 1 « The Passive-Aggressive Organization », Gary L. Nielson, Bruce A. Pasternack et Karen E. Van Nuys, Harvard Business Review, octobre 2005.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 3 sur 10
  4. 4. Lorsquils définissent les chemins décisionnels de lentreprise, tout en constituant un vocabulaire commun pour un maximum de transparence, les dirigeants doivent prendre le temps détablir des paramètres clairs. Qui prend les décisions ? Est-ce que toutes les décisions sont liées au financement ? Chacun doit connaître les réponses à ce type de question. Les dirigeants qui prennent le temps de mettre en place une culture du travail en équipe et de la collaboration favorisent ainsi la rapidité, ladaptabilité, la productivité et linnovation au sein de leur entreprise. Ils découvrent la puissance que recèle la collaboration, capable de soutenir les objectifs dune entreprise ou au contraire de les entraver. Processus : création dun engagement envers les objectifs partagés Il nexiste pas dapproche standard pour le développement de processus collaboratifs utilisés pour travailler ensemble. Toutes les entreprises (même au sein du même secteur dactivité) doivent évaluer leurs processus métier particuliers afin de déterminer dans quels domaines une collaboration accrue peut favoriser des améliorations. Lutilisation dun vocabulaire commun, par exemple, représente un processus collaboratif permettant de mettre chacun au diapason pour travailler efficacement selon les priorités essentielles de lentreprise. Les dirigeants utilisent cet outil pour communiquer des décisions et identifier les personnes qui sont responsables des résultats de ces décisions. Ce paradigme permet déviter les doutes et la confusion, de sorte que les équipes peuvent progresser plus vite. Cette approche devient dautant plus cruciale que les équipes sont de plus en plus souvent composées de personnes ne se connaissant pas ou nayant jamais travaillé ensemble. Lorsque ces équipes narrivent plus à progresser, cest fréquemment à cause dun manque de clarté en ce qui concerne leur mission ou leurs objectifs finaux. Le vocabulaire commun doit être compris et accepté par tous et permettre de mesurer les progrès réalisés. Procter & Gamble (P&G) figure parmi les entreprises qui utilisent ce modèle avec succès, suite à ladoption dun vocabulaire commun OGSM (Objectives, Goals, Strategies and Measures, objectifs, buts, stratégies et mesures) dans le cadre de son processus de planification stratégique. Le vocabulaire commun de Cisco pour la prise de décision comprend quatre termes : vision, stratégie, exécution et mesures (VSEM) (voir la figure 2). ● Vision : communication du point de vue partagé par une équipe vis-à-vis du succès. ● Stratégie : représentation de décisions importantes qui définissent où et comment appliquer des ressources pour concrétiser la vision. ● Exécution : mise en évidence des initiatives, programmes ou actions critiques qui soutiennent chaque stratégie. ● Mesures : illustration de la façon dont léquipe mesure le succès et accepte dêtre tenue responsable du plan dexécution. 2 Comme le montrent de nombreuses sources concordantes sur Internet.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 4 sur 10
  5. 5. Figure 2. Cadre VSEM À léchelle de Cisco, les équipes collaboratives utilisent le cadre VSEM pour établir une compréhension cohérente des décisions prises par chaque équipe concernant sa vision partagée du succès, des stratégies employées par chacune pour concrétiser cette vision, des plans dexécution utilisés pour diriger ces stratégies et de la façon dont les équipes mesurent leur succès. Par conséquent, les équipes distinguent plus clairement les chemins décisionnels dans leurs projets collaboratifs et elles peuvent déterminer les droits de prise de décision au sein de ces chemins. De plus, elles comprennent précisément qui est responsable des résultats des décisions. Il est essentiel que votre vocabulaire commun fasse partie intégrante de votre système de responsabilisation pour garantir que les équipes progressent de la vision à une exécution basée sur les mesures. De plus en plus, Cisco intègre le vocabulaire commun dans ses systèmes de gestion des performances. Cela permet à chaque personne de connaître ses responsabilités, la façon dont elle est évaluée et le positionnement de son travail vis-à-vis de la vision de lentreprise. Nous avons appris que les avantages potentiels dune collaboration accrue vont de pair avec une augmentation des risques. Les efforts collaboratifs exigent des paramètres extrêmement clairs en matière de responsabilités et dobligations, faute de quoi il peut être facile de se dédouaner ou de se réfugier derrière une définition ambiguë. Les pratiques de travail collaboratif sont un succès quand vous parvenez à créer une culture intégrant non seulement des objectifs partagés mais aussi une responsabilité partagée. Tous doivent pouvoir comprendre le lien existant entre le travail collaboratif et la façon dont chacun est évalué, reconnu et récompensé. En labsence de cette structure, une mentalité basée sur l« option de retrait » risque de réduire à néant les efforts collaboratifs. Après vous être mis daccord sur un vocabulaire commun, létape suivante consiste à le consigner dans un modèle consultable par votre équipe comme par des personnes extérieures. Ce modèle constitue une déclaration des objectifs et engagements de votre équipe. Il peut être résumé dans une présentation ne contenant quune diapositive ou dans un document dune page.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 5 sur 10
  6. 6. Les points suivants vous permettent de savoir si la création dun vocabulaire commun est un succès : ● Vous pouvez identifier une mission claire, une orientation exempte de doute et une image du succès futur. ● Vous pouvez identifier la valeur unique dune équipe dans son ensemble, et pas en termes de contributions individuelles. ● Les membres de léquipe comprennent les capacités ou le rôle de chacun dans leffort commun et la valeur de ces interdépendances. Létablissement dun vocabulaire commun pour la prise de décision permet aux équipes dexprimer clairement leurs objectifs et de définir lapproche quelles adopteront pour y parvenir. Ce type de prise de décision transparente augmente la résilience et ladaptabilité de lentreprise. Technologie : opportunités de collaboration extrêmement efficace La technologie connecte les membres de votre entreprise afin de favoriser une culture collaborative et des processus humains plus efficaces. En matière de technologies de collaboration, le rythme dinnovation est particulièrement soutenu, de sorte que les employés disposent doutils sans cesse améliorés au fil du temps. Le paysage actuel est modelé par quatre tendances : vidéo, technologies virtuelles, médias sociaux et mobilité. Ces technologies aident les équipes à collaborer afin de sadapter plus rapidement aux mutations du marché. Par exemple, la vidéo offre un moyen daccélérer le développement de produits, de partager les compétences à léchelle de lentreprise et de mieux intégrer des équipes internationales. Les technologies mobiles permettent de travailler en tout lieu et à tout moment. Les équipes peuvent trouver plus rapidement des compétences et des informations par le biais des réseaux et médias sociaux. Par ailleurs, vous pouvez tirer parti des points de vue émis par la clientèle pour résoudre des problèmes métier ou pour saisir des opportunités émergentes (Figure 3). Figure 3. La gamme de technologies de collaboration Pour exploiter la puissance de la collaboration, vous avez besoin dune large gamme de technologies fonctionnant ensemble en toute transparence. Elles doivent prendre en charge les processus métier et les modes dinteraction spécifiques de votre entreprise. Lobjectif est doffrir une expérience de collaboration intégrée et naturelle aux utilisateurs finaux, quils soient employés dans le secteur bancaire, clients dun magasin, conducteurs de chariot élévateur dans un atelier ou consultants dans un bureau à domicile.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 6 sur 10
  7. 7. Lorsquils sont intégrés dans une stratégie globale, les outils de collaboration améliorent la communication au sein de votre entreprise et au-delà. La gamme de technologies de collaboration comprend les quatre principaux domaines suivants : ● communications unifiées ; ● applications de collaboration ; ● collaboration client ; ● téléprésence. Lorsque vous envisagez dadopter ces technologies, pensez avant tout à vos objectifs métier et concentrez-vous sur la combinaison doutils de collaboration qui aidera le mieux votre entreprise à les atteindre. Il est tout aussi crucial de résister à la tentation dacquérir la dernière technologie avant davoir défini une stratégie de collaboration. Vous trouverez ci-dessous trois exemples dopportunités de collaboration extrêmement efficace. Des opportunités peuvent se révéler dans plusieurs domaines et il existe beaucoup dautres possibilités. Notre livre, « The Collaboration Imperative », présente de nombreux exemples supplémentaires. Nhésitez pas à définir votre propre parcours pour intégrer la collaboration à votre entreprise. ● Augmentation de la productivité des employés mobiles. Le lieu de travail importe peu dorénavant. Les cadres, commerciaux, consultants et autres professionnels du savoir quittent leurs bureaux cloisonnés pour travailler à domicile ou lors de leurs déplacements. Au cours des 5 prochaines années, la plupart des secteurs dactivité délaisseront leur environnement de travail fixe basé sur un emplacement unique au profit dun modèle reposant sur la mobilité, dans lequel les employés travailleront là où lefficacité est optimale. Les employés utiliseront de nouveaux périphériques informatiques et leurs attentes changeront. À mesure que ce modèle de travail mobile prend forme, lintégration des périphériques et applications place les entreprises face à de nouveaux défis. Comment optimiser la productivité des travailleurs mobiles tout en maîtrisant les coûts et en garantissant la sécurité ? Cette tâche essentielle requiert que vous pensiez à différentes offres de services informatiques professionnels. Diverses solutions de vidéoconférence et de conférence Web, de service client, de logiciels sociaux, de communications unifiées, de messagerie et dapplications mobiles ont toutes un rôle à jouer. Pour exploiter la puissance de la collaboration, vous avez besoin dune large gamme de technologies parfaitement adaptées les unes aux autres. Celles-ci doivent prendre en charge les processus métier et les modes dinteraction spécifiques de votre entreprise. ● Amélioration des communications et de lalignement au sein de lentreprise. Vous souvenez-vous de lépoque où une simple note vous permettait de transmettre un message à vos employés ? Cette approche nest plus dactualité. Les directeurs et responsables doivent désormais utiliser le bon canal au bon moment pour communiquer avec des employés de plus en plus dispersés géographiquement. La diffusion dinformations est accélérée grâce aux communautés en ligne et aux réseaux sociaux. Ce système de messagerie instantanée peut être à double tranchant selon la situation et si vous avez intégré la collaboration dans votre stratégie. Vous devez transmettre les principaux objectifs de lentreprise et des informations en constante évolution et ce, en évitant les erreurs coûteuses dues à lomission de certains canaux de communication ou à lutilisation dune méthode inappropriée au mauvais moment.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 7 sur 10
  8. 8. Dans le cadre de la gestion dune période critique, un redressement ou une acquisition par exemple, la direction peut utiliser une technologie de collaboration pour délivrer un message instantané et permettre à lentreprise davancer dans le bon sens. Les vidéos jouent alors un rôle crucial. Les mauvaises nouvelles sont plus faciles à accepter lorsquelles sont annoncées de vive voix. Le contact visuel encourage et stimule léquipe mieux que tout autre message écrit ou sonore. La communication via des sessions de discussion, des réunions virtuelles et des publications communautaires permet aux responsables didentifier les besoins et dappréhender les réactions de divers publics, cultures et comportements. ● Améliorations des interactions avec les clients. Chaque interaction avec les clients peut renforcer ou, au contraire, nuire à votre marque. Une expérience frustrante auprès du centre de contact, des évaluations en ligne négatives, une mauvaise gestion dun rappel de sécurité ou une présence limitée sur les canaux sociaux auront des répercussions négatives sur vos clients ou prospects. Les attentes des clients connectés du monde entier ont changé. Votre rôle est de fournir des informations, des produits et des services nimporte où, à tout moment et selon les termes du client. En se fixant la fidélité comme principe de base, les entreprises doivent diffuser des communications actuelles tout en analysant ce qui se dit dans les communautés les plus influentes. La gestion des interactions avec les clients na jamais été aussi importante pour lavenir de votre entreprise. La mise en place de solutions de communications unifiées, de conférence Web et de logiciels sociaux permet aux représentants du service client de communiquer plus aisément où quils se trouvent, accélérant ainsi la résolution des problèmes. Une résolution des problèmes plus rapide optimise la productivité des agents du service client. Sur une durée identique, ils peuvent ainsi assister un plus grand nombre de clients. Des interactions personnalisées permettent de renforcer les relations. De plus, le contrôle des médias sociaux permet aux entreprises découter leurs clients et de répondre rapidement à leurs commentaires. Outre ces trois exemples, il existe de nombreuses autres opportunités de collaboration très efficaces. Reportez- vous à louvrage « The Collaboration Imperative » pour savoir comment : ● créer des équipes virtuelles ; ● simplanter dans de nouveaux marchés ; ● mettre en place des opérations écologiques ; ● améliorer la collaboration interentreprises : ● transformer votre secteur dactivité. Gardez à lesprit que la collaboration est un processus évolutif et non un projet isolé. Commencez par optimiser les ressources dont vous disposez, puis recherchez des méthodes qui vous permettront de créer une entreprise homogène et harmonieuse, à savoir une entreprise intégrant une vision partagée et travaillant à sa concrétisation au quotidien. Étude de cas : Imagination et courage, le succès de la collaboration chez General Electric Dès la mise en place dune initiative de collaboration chez General Electric (GE), dont lobjectif premier était de réduire les frais de déplacement et dautres dépenses, la direction a très vite constaté que les employés travaillaient mieux grâce aux nouvelles technologies. « La collaboration numérique accélère léchange de nouvelles idées et nous souhaitons que nos employés développent leurs réseaux déchange au sein de lentreprise pour des opérations plus efficaces. », a déclaré Greg Simpson, directeur technique, GE.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 8 sur 10
  9. 9. Par exemple, lorsque GE a adopté la vidéo dans ses réunions, les responsables ont constaté une participation plus forte. Pendant un appel téléphonique, les employés effectuaient généralement dautres tâches mais la vidéo a changé ce comportement. Les employés pouvant désormais se voir, tout le monde cesse de travailler pour se concentrer sur la réunion. Lesprit de collaboration au sein de lentreprise sest alors imposé. « Lintégration de ces outils vous rend plus efficace. Ladoption de nouvelles méthodes de travail permet de découvrir les opportunités offertes par la collaboration et de voir encore plus loin. », déclare M. Simpson. Suite à ce premier succès, GE a poursuivi ses efforts en matière de collaboration. La société a été lune des premières à adopter la technologie de téléprésence pour ses réunions dadministration mais les directeurs voulaient plus que des sessions dune heure. Ils souhaitaient accélérer les innovations de produits conçus par les ingénieurs aux États-Unis et en Europe et commercialisés en Chine et en Inde. GE a soulevé un problème fondamental : la téléprésence peut-elle remplacer une salle de réunion où différentes personnes se retrouvent pendant plusieurs heures pour résoudre un problème ? Le défi consistait à pouvoir visualiser des personnes se déplaçant dans la pièce, écrivant sur le tableau blanc, tout en étant capables de maintenir un contact visuel avec laudience virtuelle et dans la salle. La solution : le premier espace de collaboration virtuel en son genre qui transforme la vidéoconférence. Plutôt que de regrouper en un même lieu 50 employés pour des sessions de travail intensives, la société peut les inviter à participer à une série de sessions virtuelles. Le concept de réunion lui-même a ainsi changé radicalement car vous pouvez désormais personnaliser le style, la durée et la fréquence des réunions en fonction des besoins. « Les espaces de collaboration virtuels nous amènent à adopter de nouvelles méthodes de travail. », déclare M. Simpson. « Quatre équipes, de quatre sites différents, peuvent collaborer pour résoudre un problème. Les équipes échangent des commentaires lors des temps de pause et peuvent demander des conseils aux experts en la matière. Tout ceci était impossible avant. » La réduction des frais de déplacement permet ainsi à GE de répartir les réunions sur une plus longue période tout en optimisant le travail de ses équipes. Le retour sur investissement se traduit avant tout par de meilleures décisions, des équipes plus performantes et des cycles réduits. Le bénéfice réel de la collaboration La collaboration est-elle un investissement rentable ? Dans le cadre de lélaboration des étapes suivantes de votre processus de collaboration, il est intéressant de comprendre les retours possibles. Trois méthodes vous permettent de mesurer le retour sur investissement : ● Le retour sur investissement opérationnel vous permet destimer les coûts dexploitation de votre entreprise supprimés ou évités grâce à la collaboration. Vous pouvez réduire les frais de déplacement, les besoins en matière dinfrastructures, les coûts de bande passante ou énergétiques, libérer de lespace, etc. La collaboration permet de remplacer ou de réduire ces types de coûts. ● Le retour sur investissement de productivité correspond aux économies générées grâce à des processus plus efficaces, une prise de décision plus rapide et des cycles réduits. La collaboration permet dobtenir des gains de productivité considérables de diverses manières, notamment par le biais de loptimisation des services ou la corrélation anticipée entre lexpertise et les opportunités.© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 9 sur 10
  10. 10. ● Le retour sur investissement stratégique peut être le plus difficile à mesurer, mais il peut être également le plus évolutif. Ce type de retour sur investissement se retrouve lorsque la collaboration permet à votre entreprise de faire un grand pas en avant dans des domaines tels que lamélioration de la satisfaction et de la fidélisation des clients, laccélération des innovations, lintroduction de nouveaux modèles commerciaux ou limplantation dans de nouveaux marchés. Ces changements peuvent également entraîner une refonte complète dun secteur dactivité. Pour optimiser le potentiel de votre stratégie de collaboration, adoptez une approche globale, concentrez-vous sur des objectifs partagés et, par-dessus tout, démarrez sans attendre. Informations complémentaires Rendez-vous sur http://www.thecollaborationimperative.com pour en savoir plus ou pour commander une copie de « The Collaboration Imperative », un nouvel ouvrage sur le monde des entreprises incluant des conseils et des stratégies pratiques pour optimiser la collaboration actuelle et future de votre société. Obtenez plus dinformations sur les solutions de collaboration Cisco à ladresse : http://www.cisco.com/go/collaboration.Imprimé aux États-Unis C11-696614-00 01/12© 2012 Cisco et/ou ses filiales. Tous droits réservés. Ceci est un document public de Cisco. Page 10 sur 10

×