white paperSTOCKAGE DEDONNÉES HORSSITE ET LACONTINUITÉ DEL’ACTIVITÉ : LESRÈGLES D’OR
2white paperUne banque a réduit letemps de sa réplicationEqualLogic à travers leWAN de 10 jours à 5,5heures permettant unR...
3white paperLinklaters a la garantieque 6.000 utilisateursCitrix ont un accèspermanent à desdonnées identiquesavec la même...
4© Silver Peak Systems, Inc. All rights reserved. All other brands, products, or service names are or may be trademarksor ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Stockage de données hors site et la continuité de l'activité : les règles d'or

549 vues

Publié le

Un manuel d'introduction sur l'optimisation WAN à l'intention des professionnels du stockage.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
549
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
84
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stockage de données hors site et la continuité de l'activité : les règles d'or

  1. 1. white paperSTOCKAGE DEDONNÉES HORSSITE ET LACONTINUITÉ DEL’ACTIVITÉ : LESRÈGLES D’OR
  2. 2. 2white paperUne banque a réduit letemps de sa réplicationEqualLogic à travers leWAN de 10 jours à 5,5heures permettant unRPO de 6 heures.Les spécialistes du stockage viennent de Mars et ceux du réseau deVénus !En dépit des interactions entre ces deux fonctions, chacun parle son proprelangage, dispose de ses propres fournisseurs et utilise ses propres indicateurs,ce qui rend la communication quelque peu complexe entre ces deux univers…Mais l’optimisation WAN est l’élément fonctionnel qui connecte ces deuxmondes, puisque la réussite des stratégies de continuité d’activité dépend del’infrastructure réseau. Le WAN est notamment l’autoroute empruntée parles données pour être dupliquées et stockées à distance, et il s’agit duprincipal vecteur par lequel des fichiers centralisés sont envoyés ourécupérés par les utilisateurs.L’optimisation WAN s’assure que cette autoroute reste toujours perfor-mante en optimisant les capacités disponibles, palliant ainsi les contraintes dedistances et garantissant un acheminement fiable et rapide des paquets. Enclair, en améliorant la bande passante grâce à une maîtrise de la latence et dela perte de paquets, l’optimisation WAN devient la clé de voûte de nombre deprojets de stockage.C’est la raison pour laquelle de nombreux acteurs du stockage (Dell, EMC,HDS, HP, Netapp, …) ont noué un partenariat avec SilverPeak pour intégrer labrique optimisation WAN au cœur de leurs offres de continuité d’activité etde stockage centralisé. Pour ces mêmes raisons, de nombreuses entreprises,parmi les plus importantes au monde, ont déployé l’optimisation WAN deSilver Peak dans le cadre de leur projet de data centers.Il existe trois contraintes WAN qui pèsent sur l’efficacité des processus de réplication et de stockage distant, et qui impac-tent ainsi le RPO (Recovery Point Objective, à savoir la durée maximum d’enregistrement des données qu’il est acceptablede perdre lors d’une défaillance) : la bande passante, les distances (latence) et la qualité du WAN (paquets perdus ou resti-tués dans le mauvais ordre). La relation qui lie ces trois contraintes est complexe, vu que leur niveau de criticité varie selonl’environnement réseau.À titre d’exemple,Augmenter la bande passante devient inopérant en cas de forte latence due à desdistances trop importantes entre les équipements sources et cibles. De même, la bande passante importe peu si les paquetssont perdus ou fournis de manière non-séquencée compte tenu des phénomènes de congestion, comme c’est souvent le casau sein des environnements Cloud et MPLS plus économiques, mais de moindre qualité.STOCKAGE DE DONNÉES HORS SITE ET LA CONTINUITÉ DEL’ACTIVITÉ : LES RÈGLES D’ORUN MANUEL D’INTRODUCTION SUR L’OPTIMISATION WAN À L’INTENTION DES PROFESSIONNELSDU STOCKAGEFigure1: l’optimisation WAN améliore le débit de la réplication à travers le WAN,ce qui aide les clients à atteindre leurs RPO.Source TargetWANL’optimisation WAN com-plète les initiatives stockagestratégiques en apportant lesbénéfices suivants:• Optimisation des RPO en augmen-tant le débit de la réplication• Haute disponibilité permanenteentre les datacenters• Backup de n’importe quel site àtravers le WAN• Accès aux fichiers consolidés(NAS centralisé) de n’importe où• Réduction des coûts en évitant lesupgrades de bande passante
  3. 3. 3white paperLinklaters a la garantieque 6.000 utilisateursCitrix ont un accèspermanent à desdonnées identiquesavec la mêmeperformance, à partirde leurs 4 datacenters.L’ensemble de ces trois contraintes doit donc être pris en compte pour optimiser l’efficacité de la réplication de don-nées via un WAN, et donc le RPO. « Network Acceleration » permet de garder la main sur la latence grâce à de multiplestechniques d’accélération de protocoles. « Network Integrity » répond également aux problématiques de perte de paquetset permet aux entreprises de prioriser les flux de trafic selon leur criticité. Enfin, « Network Memory » optimise l’utilisationde la bande passante grâce à la compression et la déduplication WAN. Résultat : les données sont plus nombreuses à êtreenvoyées entre les lieux sources et cibles, en moins de temps et sur des distances toujours plus importantes.• Des opérations transparentes entre data centers. Il est devenu courant de voir des data centers configurés enmode redondant actif/actif. En cas de défaillance d’un data center, l’objectif est de basculer les utilisateurs sur le seconddata center aussi rapidement que possible. Pour autant, lorsque les data centers sont disséminés géographiquement (cequi est souvent le cas pour minimiser l’impact d’un sinistre majeur), des performances atones remettent en cause l’utilitéd’une telle infrastructure. Il existe de nombreux outils pour migrer en toute transparence les serveurs, espaces de stockage et données entre dif-férents lieux (VMwareVmotion et EMCVPLEX par exemple). Pour autant, si le réseau n’est pas à la hauteur, ces outilsn’opéreront pas de manière efficace sur le WAN. De plus, en cas de défaillance de l’un des data centers, certains utilisateurs accéderont au data center secondaire via leWAN, mais l’utilisation de leurs applications et espaces de stockage devient aléatoire si les performances réseau ne sontau rendez-vous.• Une sauvegarde vers tous les lieux, quel que soit le lien WAN. Autrefois, les entreprises se contentaient de sau-vegarder leurs données vers des lieux définis, compte tenu des contraintes réseau. Certains acteurs du stockage recom-mandaient d’ailleurs que les processus de réplication utilisent des réseaux déployés sur de courtes distances, car présent-ant une latence moindre (inférieure à 80 ms). De plus, la réplication n’était conseillée que via des lignes dédiées, capabled’assurer une fourniture pertinente des paquets. Mais cette contrainte creusait davantage les budgets et exigeait souventde déployer et de gérer des data centers onéreux et des réseaux dédiés au stockage.• Un accès pervasif aux fichiers distants (NAS centralisé). De nombreuses entreprises connaissent des freins dansleur projet de stockage NAS centralisé, puisque l’accès distant à des fichiers centralisés peut se révéler lent et coûteux viale WAN. Les technologies traditionnelles comme le WAFS (Wide Area File Services) sont apparues pour répondre à cetteproblématique grâce avec la mise en cache des fichiers et à leur gestion à distance. Cependant, ces solutions étaient sou-vent difficiles à déployer, sujettes à des problématiques de cohérence de données, et considérées comme plus coûteusesque les solutions d’optimisation WAN car ne ciblant que certaines applications seulement (partage de fichiers). Avec la déduplication de fichiers, l’optimisation WAN a rapidement supplanté le WAFS au cours des années récentes entant que principal moyen d’activer un accès rapide et fiable vers des fichiers centralisés. La compression des données aégalement été associée à la QoS, au lissage du trafic, ainsi qu’à des techniques de correction de la latence et de la perte deFigure 2: En surmontant les challenges en matière de bande passante, latence et perte de paquets, Silver Peakpermet la haute disponibilité permanente entre les datacenters.Branch OfficeVXBranch OfficeNX APPLIANCEData CenterVXRemote OfficeNX APPLIANCEData CenterNX APPLIANCE
  4. 4. 4© Silver Peak Systems, Inc. All rights reserved. All other brands, products, or service names are or may be trademarksor service marks of, and are used to identify, products or services of their respective owners.888.598.7325 | www.silver-peak.com4white paperToshiba a divisé par 5 letemps de sa réplicationSnapVault (de plus de 2heures à 26 minutes) enréglant les problèmes delatence et de perte depaquets sur leurs liensWANMPLS entre le Massachu-setts et la Californie.Un grand hôpital a con-staté une amélioration dela performance NAS par unfacteur 18 avec des tempsde téléchargement réduitsde 370 à 20 secondes.paquets, pour ainsi répondre à l’ensemble des défis réseau qui ralentissent l’accès à une infrastructure NAS centralisée.Il devient alors possible de déployer des équipements NAS sur des lieux différents, quelle que soit l’envergure du WAN,les distances, ou la qualité du réseau. L’optimisation WAN prend en charge toute perte de trafic et offre un retour surinvestissement bien plus important que dans le cas du WAFS, et sans risque de divulgation ou de compromission dedonnées.Ainsi, de nombreux fournisseurs qui mettaient auparavant en avant leurs solutions WAFS, se sont par la suiterétractés et ont retiré leurs produits (Blue Coat, Expand, Riverbed, ou encore Cisco).• Maitrise des coûts de télécommunications. Dans de nombreux cas, la bande passante est coûteuse, et augmenter cettebande passante est un mauvais choix. De nombreux fournisseurs d’équipements de stockage ont intégré la compressionet la déduplication au sein de leurs solutions de réplication pour répondre à cette problématique. Lorsqu’un réseau n’estdédié qu’aux opérations de stockage, tout fonctionne parfaitement. Mais lorsque le trafic lié au stockage partage le WANavec d’autres types de trafic (fichier, email,Web, vidéo, etc. ), la déduplication qu’offre l’équipement de stockage estinsuffisante et cette fonctionnalité doit également être réalisée au sein du réseau. En intégrant la déduplication au sein du WAN, le trafic non lié au stockage est optimisé, ce qui génère des économies enmatière de bande passante, tandis que le processus de sauvegarde des données utilise un réseau convergent, ce qui estmoins coûteux. D’où l’intérêt de dédupliquer le trafic au niveau de la couche IP, ce qui consiste à dédupliquer tout ce quitransite par le réseau sur IP, pour ainsi optimiser la bande passante et générer des économies substantielles.Figure 3: l’optimisation WAN permet à la réplication de fonctionner sur des distances pluslongues, sur n’importe quel type de connexion WAN.Figure 4: avec l’optimisation WAN, les utilisateurs distants peuvent avoir facilement accèsaux fichiers sur les NAS centralisés.Branch OfficeVXBranch OfficeNX APPLIANCEData CenterVXRemote OfficeNX APPLIANCENAS

×