Validation de laboratoireRapportAnalyse des performances SAP de HPProLiant DL980, Intel Xeon et VMwarevSphere 5Efficacité ...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5             ...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   3Introduct...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5             ...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   5Résolutio...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5      6  Figu...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   7Figure 3 ...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   8Validatio...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   9Essais en...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   10  Figure...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   11Pourquoi...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5             ...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   13La Table...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5             ...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   15Faits ma...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   16La réali...
Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5   17Les test...
20 Asylum Street | Milford, MA 01757 | Tél : 508,482.0188 Fax: 508.482.0218 | www.enterprisestrategygroup.com
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Validation de laboratoire : analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware VSphere 5

747 vues

Publié le

Ce rapport présente les résultats des essais en laboratoire ESG relatifs aux performances et à l'évolutivité du serveur HP ProLiant DL980, équipé de processeurs Intel Xeon et utilisant SAP avec VMware vSphere 5; L'objectif de ces tests était de confirmer que l'infrastructure virtualisée créée avec ces composants permettait de réduire le coût de possession, d'accroître la disponibilité et d'offrir des performances de traitement élevées.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
747
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
44
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Validation de laboratoire : analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware VSphere 5

  1. 1. Validation de laboratoireRapportAnalyse des performances SAP de HPProLiant DL980, Intel Xeon et VMwarevSphere 5Efficacité de la virtualisation des charges de travail applicatives Tier-1Par Tony Palmer, Brian Garrett et Ajen JohanJuillet 2011© 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  2. 2. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 2Table des matières Introduction .................................................................................................................................................. 3 Étapes de la virtualisation des serveurs ................................................................................................................... 3 La virtualisation des serveurs constitue une priorité informatique de premier plan. ............................................. 4 Résolution des problèmes liés à la virtualisation Tier-1 ........................................................................................... 5 Serveur HP ProLiant DL 980, équipé de processeurs Intel Xeon avec VMware vSphere 5 ...................................... 6 Validation du laboratoire ESG ...................................................................................................................... 8 Mise en route ........................................................................................................................................................... 8 Performances et évolutivité ................................................................................................................................... 12 Faits marquants de la validation du laboratoire ESG ................................................................................. 15 Problèmes à prendre en compte ................................................................................................................ 15 La réalité des faits ....................................................................................................................................... 16 Annexe ........................................................................................................................................................ 17 Rapports du laboratoire ESG Lobjectif des rapports du laboratoire ESG est de renseigner les professionnels informatiques sur les technologies et produits émergeant dans les marchés du stockage, de la gestion des données et de la sécurité des informations. Les rapports du laboratoire ESG ne sont pas destinés à remplacer le processus dévaluation devant être conduit avant de prendre des décisions dachat, mais plutôt de fournir une autre perspective sur ces technologies émergentes. Notre objectif est dexaminer certaines fonctions particulièrement pratiques des produits, de montrer comment elles peuvent être utilisées pour résoudre des problèmes réels des clients et didentifier les aspects nécessitant une amélioration. L’avis tiers et expert du laboratoire ESG est basé sur nos propres tests pratiques ainsi que sur des interviews de clients qui utilisent ces produits dans des environnements de production. Ce rapport du laboratoire ESG a été parrainé par Hewlett Packard, Intel et VMware. Tous les noms de marque commerciale sont la propriété de leurs compagnies respectives. Les informations contenues dans cette publication ont été obtenues par des sources que Enterprise Strategy Group (ESG) considère comme fiables, mais qui ne sont pas garanties par ESG. Cette publication peut contenir des opinions dESG qui peuvent éventuellement évoluer dans le temps. Cette publication est sous copyright dEnterprise Strategy Group, Inc. Toute reproduction ou redistribution, partielle ou totale, de la présente publication, que ce soit sous format imprimé ou électronique ou tout autre format, à des personnes non autorisées à le recevoir, sans laccord express dEnterprise Strategy Group, Inc., constitue une infraction à la loi américaine sur la propriété intellectuelle et donnera lieu à des poursuite civiles, et le cas échéant, à des poursuites pénales. Si vous avez des questions, veuillez contacter le service de relations clients ESG au (508) 482-0188. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  3. 3. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 3IntroductionCe rapport présente les résultats des essais en laboratoire ESG relatifs aux performances et à lévolutivité duserveur HP ProLiant DL980, équipé de processeurs Intel Xeon et utilisant SAP avec VMware vSphere 5. Les essaisont été réalisés avec une charge de travail applicative SAP Tier-1 virtualisée, exécutée sur un serveur HP ProLiantDL980 ultra-évolutif, équipé de processeurs Intel de dernière génération, exécutant le logiciel de virtualisationVMware. Lobjectif de ces tests était de confirmer que linfrastructure virtualisée créée avec ces composantspermettait de réduire le coût de possession, daccroître la disponibilité et doffrir des performances de traitementélevées, tout en garantissant la fiabilité et la disponibilité requises par les applications Tier-1.Étapes de la virtualisation des serveursUn grand nombre dorganisations récoltent aujourdhui les bénéfices de la virtualisation des serveurs, notammenten termes de réduction des dépenses, tant au niveau de linfrastructure informatique que des frais defonctionnement, mais aussi en termes defficacité de traitement informatique. Les entreprises familiarisées avec lemonde de la virtualisation dépassent déjà ces avantages. Elles appliquent également ces bénéfices à laméliorationdu développement des applications, des processus de maintenance, de la disponibilité et des processus desauvegarde et de restauration. Les bénéfices de la virtualisation des serveurs sont en étroite relation avec le savoir-faire et lexpérience technologique des utilisateurs.À lheure actuelle, le déploiement de la technologie de virtualisation des serveurs passe par trois étapes distinctes,en commençant par la virtualisation des applications des infrastructures internes et des utilitaires tels que lesservices liés aux fichiers et aux impressions. Les objectifs clés de la première phase de virtualisation concernent laconsolidation, la facilité de gestion et la réduction des coûts. Au fur et à mesure que grandit la confiance desentreprises dans les technologies de la virtualisation, des applications plus intensives, telles que Exchange, SQL etSharePoint se consolident, constituant la seconde phase de ladoption de la virtualisation. À ce stade, lagilité et ladisponibilité des services informatiques sont souvent améliorés au fur et à mesure des bénéfices initiaux de lavirtualisation, puis de la migration des applications des serveurs physiques et de lamélioration de la tolérance depanne offerte par la couche de virtualisation. Lors de leur cheminement sur la voie de la virtualisation, un desobjectifs clés des entreprises concernées consiste à optimiser les performances et lévolutivité des applications Tier-1 telles que SAP. ESG a demandé à des spécialistes informatiques de citer les stratégies quils avaient mises en placepour résoudre les éventuels problèmes de performances des serveurs virtuels. Comme nous pouvons le constaterdans Figure 1, larchitecture de serveurs joue ici un rôle essentiel et laugmentation, tant de la densité mémoire quedes capacités supplémentaires du processeur, sont des considérations de la plus haute importance. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  4. 4. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 4 Figure 1. Stratégies de performance de la virtualisation Which of the following have you implemented in order to address your organization’s virtual server performance issues? (Percent of respondents, N=91, three responses accepted) Servers with greater memory density 47% Upgrades to existing servers (e.g. add CPU, 45% memory, etc.) Servers with new chipset architecture 36% Upgrades to existing storage infrastructure to meet 30% IOPS and throughput requirements In-line, hardware-based I/O acceleration solution 12% (e.g., appliance) Software solution that increases virtual machine 10% performance without changing infrastructure 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% Source : Enterprise Strategy Group, 2011.La virtualisation des serveurs constitue une priorité informatique de premier plan.La virtualisation des serveurs est en passe de devenir omniprésente et de constituer, partout dans le monde,linitiative stratégique numéro un des entreprises informatiques. Parmi les 1 602 participants à une étude basée surune enquête ESG, 74 %, cest-à-dire quasiment les trois quarts, ont affirmé que leur organisation utilisaitactuellement la virtualisation des serveurs.1 En outre, dans le cadre de lanalyse prévisionnelle annuelle desdépenses informatiques, les spécialistes informatiques interrogés par ESG au sujet des principales prioritésinformatiques ont dabord mentionné la virtualisation des serveurs. La virtualisation des serveurs apparaît doncclairement en tête des priorités de lannée prochaine et des suivantes, et occupe cette place de tête de liste depuisles trois dernières années.2 Les responsables informatiques sont conscients de la plus-value dont peut bénéficierleur entreprise grâce à la virtualisation des serveurs, et poursuivent leurs investissements technologiques pouroptimiser lefficacité de leurs environnements informatiques.Les données recueillies par ESG ont confirmé le début dune nouvelle ère, marquée par cette imposante expansionde la virtualisation des serveurs. Par exemple, 73 % des entreprises ont déjà virtualisé un maximum de 40 % de leurpopulation totale de serveurs, mais 58 % sapprêtent à virtualiser plus de 40 % de lensemble de leurs serveurs dansles 24 prochains mois. Les données indiquent également que de plus en plus de ces nouveaux serveurs virtuelsseront exécutés dans des environnements de production. En effet, les prévisions annoncent une augmentation desmachines virtuelles exécutées dans les environnements de production, passant des 39 % actuels à 58 % dans deux ans.3Étant donné que 59 % des entreprises étudiées par ESG nont pas encore virtualisé leurs applications Tier-1 et queles principaux bénéfices de la virtualisation est constatée sur la virtualisation des applications et des charges detravail traitant de grands volumes de données, ESG prévoit une augmentation exponentielle du nombredorganisations adoptant la virtualisation Tier-1.1 Source : Rapport de recherche ESG, The Evolution of Server Virtualization (Évolution de la virtualisation des serveurs), Novembre 2010.2 Source : Rapport de recherche ESG, 2011 IT Spending Intentions Survey (Analyse prévisionnelle des dépenses informatiques), janvier 2011.3 Source : Rapport de recherche ESG, The Evolution of Server Virtualization (Évolution de la virtualisation des serveurs), Novembre 2010. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  5. 5. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 5Résolution des problèmes liés à la virtualisation Tier-1Alors que lon constate ce phénomène massif dadoption de la virtualisation des serveurs, les organisationsinformatiques ont encore de nombreux obstacles à surmonter pour se rapprocher des centres de donnéesvirtualisés à 100 %. Les données présentées par ESG indiquent quun grand nombre dentreprises doiventeffectivement faire face à des problèmes de performances, de complexité technologique, dintégration, de sécurité,de confusion des modèles organisationnels, ainsi quau manque de compétences et de connaissances élémentairesindispensables à la virtualisation des environnements applicatifs Tier-1.Lors de la virtualisation des applications Tier-1 critiques multi-utilisateurs, les entreprises doivent non seulementfaire face aux obstacles que nous venons de citer, mais elles rencontrent également des défis supplémentaires :  La virtualisation de couche entraîne-t-elle de réelles surcharges susceptibles daffecter les performances de façon significative ?  Les infrastructures virtualisées peuvent-elles évoluer pour continuer à répondre à leurs besoins ?  En matière de performances, peut-on se fier aux accords de niveaux de service (SLA) associés aux applications Tier-1 ?En dépit des difficultés rencontrées, les entreprises expérimentées en matière de virtualisation, qui ont déployé desinfrastructures virtualisées avec davantage de maturité, dépassent rapidement les bénéfices initiaux deconsolidation. Elles découvrent que lutilisation approfondie de la virtualisation permet daméliorer des processustels que la sauvegarde ou la restauration dapplications, le maintien de la disponibilité des applications etlautomatisation des processus de traitement informatique. Elles prennent conscience que les éléments essentielsdun environnement virtualisé sont ceux liés à la disponibilité et aux performances. Elles mesurent le succès deleurs efforts de virtualisation non seulement par la faculté de réduire les coûts et daccroître lefficacité, maiségalement par la capacité de répondre aux besoins des applications en termes de performances.En ce qui concerne les indicateurs de réussite des déploiements de virtualisation, parmi les organisationsexpérimentées étudiées par ESG, 52 % ont cité la disponibilité des applications et 48 % ont mentionné lesperformances, comme le démontre la Figure 2. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  6. 6. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 6 Figure 2. Mesures dévaluation de la réussite de la virtualisation Which of the following metrics – if any – does your organization use to gauge its success with server virtualization? (Percent of respondents, N=115, multiple responses accepted) Improved resource utilization 60% Reduced operational expenses 58% Application uptime 52% Application performance 48% Improved IT administrator efficiency 45% Improved backup and recovery windows 44% Reduced/deferred hardware capital expenditures 43% Reduced RTOs (recovery time objectives) and 34% improved RPOs (recovery point objectives) Application provisioning time 34% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Source : Enterprise Strategy Group, 2011.Parmi les premières entreprises ayant adopté la virtualisation, un grand nombre dentre elles ont ensuite virtualisélensemble de leurs infrastructures, y compris les applications Tier-1 telles que SAP. En dautres termes, lesperformances des applications sont un critère essentiel du succès de la virtualisation, dont peuvent témoigner lespremiers adeptes de la virtualisation, quils lont déjà mise en œuvre de façon globale.Serveur HP ProLiant DL 980, équipé de processeurs Intel Xeon avec VMware vSphere 5Les nouvelles technologies et les offres HP, Intel et VMware cherchent à résoudre ces problèmes de performance etdévolutivité. Le serveur HP ProLiant DL980 G7 est conçu pour réduire les goulots détranglement, optimiser le débitet les performances et améliorer la fiabilité dans un environnement x86.Capable dassurer une prise en charge totale de 80 cœurs, équipé de processeurs Intel Xeon des séries E7 4800 et7500, atteignant 4 To de mémoire, muni de 16 logements E/S et doté du logiciel de gestion de serveurs à distanceHP iLO 3 (Integrated Lights-Out 3), le serveur DL980 G7 est une plate-forme destinée aux entreprises recherchantléquilibre dans lévolutivité, ainsi que la résilience auto-réparatrice indispensable aux environnementsinformatiques actuels.VMware vSphere 5 est conçu pour tirer parti de ces serveurs hautement évolutifs et de la nouvelle technologie deleurs processeurs, en assurant une prise en charge pouvant atteindre 2 048 processeurs virtuels et 2 To de mémoireRAM par hôte, et jusquà 32 processeurs virtuels et 1 To de mémoire RAM par machine virtuelle. De surcroît,VMware propose la prise en charge des processeurs virtuels multicœurs, permettant aux machines virtuellesdutiliser les fonctions avancées de gestion de mémoire dans les composants serveur matériels, tout comme silsrésidaient dans une machine physique. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  7. 7. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 7Figure 3 Présentation de lexploitation possible des offres HP, Intel et VMware pour fournir un environnementvirtualisé robuste et extrêmement évolutif pour les applications Tier-1 les plus critiques utilisées dans lesentreprises daujourdhui. Figure 3. Virtualisation dapplications Tier-1 avec HP, Intel et VMwareDe plus en plus dentreprises recherchent les bénéfices élémentaires tels que la consolidation renforcée et lagérabilité que peut offrir la virtualisation des charges de travail applicatives Tier-1. Toutefois, comme nous lavonsmentionné précédemment, 59 % des entreprises nont pas encore virtualisé leurs applications Tier-1. Les problèmesde performances sont principalement à lorigine des réticences persistantes à lomniprésence de la virtualisation.Ce rapport synthétise les résultats des essais en laboratoire ESG, conçus pour évaluer lévolutivité et lesperformances de la charge de travail dune application ERP SAP Tier-1, exécutée sur un serveur HP ProLiant DL980équipé dun processeur Intel Xeon, complètement virtualisé et doté de VMware vSphere 5. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  8. 8. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 8Validation du laboratoire ESGLe laboratoire ESG a procédé à une évaluation et à des tests pratiques portant sur les charges de travail duneapplication Tier-1 virtualisée. Ces tests ont été réalisés sur les sites VMware de Palo Alto en Californie, sur la basede lutilisation dun serveur HP ProLiant DL980 avec VMware vSphere 5, exécutant SAP ERP 6.0. La charge de travailutilisée a été conçue pour mettre en scène un grand nombre dactivités utilisateur, dans un environnement devente et de distribution exécutant plusieurs types de transaction.Mise en routeFigure 4 Présentation des éléments de base des essais utilisés par le laboratoire ESG. Le système SAP ERP 6.0 a étéinstallé sur une machine virtuelle VMware vSphere 5, exécutée sur un serveur HP ProLiant DL980 configuré avechuit processeurs Intel X7560 8 cœurs et une mémoire système RAM DDR3 de 512 Go. Alors que le DL980 peutactuellement prendre en charge jusquà 2 To de mémoire RAM et 4 To avec des modules DIMM de 32 Go dans unavenir proche, 512 Go se sont avérés nettement suffisants dans le cadre des tests présentés dans ce rapport. Lesservices de stockage étaient assurés par un réseau SAN HP P4500, via un SAN iSCSI de 1 Gbps. Figure 4. Éléments de base des essais en laboratoire ESGLes essais ont été réalisés en boucle, sur une installation SAP dans laquelle tous les composants (application etserveurs de base de données) étaient installés et exécutés sur une seule machine virtuelle. Plusieurs aspects delutilisation matérielle de la machine virtuelle, ainsi que les temps de réponse de lapplication, ont été mesurés lorsde lexécution de la charge de travail. Les essais simulaient un modèle dactivité de vente en bloc et comportaient lacréation dune commande client avec plusieurs lignes darticles, expédition, livraison et facturation de lacommande.Cette charge de travail est gourmande en matière de ressources et est destinée à évaluer les performancesattendues de la plate-forme serveur testée et de la configuration dans un environnement SAP virtualisé. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  9. 9. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 9Essais en laboratoire ESGFigure 5 Présentation du serveur HP ProLiant DL980 dans la console vSphere 5, équipé de huit processeurs IntelXeon à 8 voies et utilisant la technologie Hyper-Threading. Figure 5. Serveur DL980 G7 dans vSphere 5Les essais ont été réalisés sur une seule machine virtuelle, avec 4, 8, 16 et 32 processeurs virtuels. La mémoire RAMde chaque machine virtuelle a été allouée en proportion du nombre de processeurs virtuels affectés, de 16 Go pourla machine virtuelle à 4 processeurs virtuels à 128 Go pour la machine à 32 processeurs virtuels, tel que présentédans la Figure 6. Il est important de souligner que vSphere 5 permet aux administrateurs de configurer le nombrede sockets virtuels, pour loptimisation de mémoire de la machine virtuelle. Un autre élément important àconsidérer est que, contrairement aux machines physiques, les machines virtuelles peuvent facilement, et à toutmoment, ajouter ou supprimer des ressources, telles que processeurs et mémoire RAM, ce qui facilite lévolutiondynamique des machines virtuelles, dont le développement peut sadapter aux augmentations ou aux diminutionsdes demandes en matière de performances. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  10. 10. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 10 Figure 6. Machine virtuelle SAP ERP 6.0 avec 32 processeurs virtuels et 128 Go de mémoire RAMExécution, par le laboratoire ESG, dune partie de la charge de travail de test et de la capture décran présentée à laFigure 7. Figure 7. Machine virtuelle équipée de 32 serveurs virtuels vCPU en cours de chargementCette charge de travail est maintenue en boucle, pendant plusieurs minutes. La machine virtuelle a réparti la chargede manière assez équitable entre les 32 processeurs virtuels. Gardons à lesprit que, alors que la plupart descharges de travail ne requièrent pas la configuration maximale de machine virtuelle, à savoir 32 processeurs virtuelset 1 To de mémoire RAM, vSphere 5 était en mesure de gérer de façon satisfaisante limportante capacité mémoireet les allocations de processeurs virtuels dans une machine virtuelle, et que lon peut, par conséquent, attendre desrésultats similaires pour les configurations dotées de capacité mémoire RAM plus volumineuse. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  11. 11. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 11Pourquoi cela est-il important ?SAP ERP, application Tier-1 critique, traitant de grands volumes de données est reconnue et utilisée depuislongtemps par un grand nombre dentreprises, qui la considèrent comme leur principal outil de gestion des stocks,des ventes et des fournitures des marchandises et des services. Les responsables informatiques envisagent SAPcomme lune des applications les plus critiques, offrant léquilibre idéal entre performances optimales, disponibilitéet rentabilité.Au fur et à mesure que grandit leur confiance dans les technologies de la virtualisation, les entreprises sontdésormais prêtes à adopter les environnements virtualisés pour la migration de leurs prochaines applications etservices informatiques. Les serveurs HP ProLiant DL980, équipés de processeurs Intel Xeon, fournissentlinfrastructure nécessaire à la virtualisation de plus grandes charges de travail, avec une utilisation plus élevée quedans un environnement physique. VMware vSphere 5 permet aux administrateurs dexploiter lextraordinaireévolutivité du serveur HP DL980, pouvant atteindre 32 processeurs virtuels et 1 To de mémoire RAM sur une seulemachine virtuelle. Les entreprises informatiques peuvent également exploiter les capacités de vSphere pour créerun environnement de test, qui leur permettra de lancer des procédures de test et de planification dune migrationhautement efficace et réduire la durée de migration dun environnement pilote vers un réel environnement deproduction.Le laboratoire ESG a confirmé que VMware vSphere 5 était réellement en mesure de procéder à la virtualisationeffective dune charge de travail SAP très dépendante du processeur, exécutée sur un serveur HP ProLiant DL980,et de répartir équitablement la charge de travail parmi les 32 processeurs virtuels. Il est important de souligner quele DL980 a utilisé moins de 50 % de sa disponibilité générale (processeur et mémoire RAM), et quil était encorecapable, de surcroît, dexécuter des charges de travail de machines virtuelles supplémentaires. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  12. 12. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 12Performances et évolutivitéLe laboratoire ESG a ensuite procédé à la simulation de lexécution dune charge de travail complète sur le serveurSAP ERP 6.0, en commençant par quatre processeurs virtuels puis en évoluant vers 32 processeurs virtuels,analysant les mesures de performance clés telles que le nombre dutilisateurs, le nombre dopérations E/S parseconde (IOPS), lutilisation du processeur virtuel et le temps de réponse applicatif lors de lévolution de la chargede travail.Essais en laboratoire ESGLa simulation réalisée lors de lexécution de la charge de travail, avec le nombre dutilisateurs, la cadence IOPS, letemps de réponse et lutilisation moyenne du processeur, sont autant déléments qui ont été étudiés sur base dunnombre dutilisateurs variable, mis en scène sur un seul serveur physique équipé de VMware vSphere 5. Lesrésultats sont synthétisés dans la Figure 8 et dans la Tableau 1. Figure 8. Évolutivité de la charge de travail Ventes et distribution de SAP ERP 6.0 avec vSphere 5 3 500 100% 3 000 2 500 vCPU Utilization Users/IOPs 2 000 1 500 1 000 500 0 0% 4 8 vCPUs 16 32 IOPS Users vCPU Utilization © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  13. 13. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 13La Tableau 1 présente également les résultats constatés avec une machine physique 32 cœurs, testée en 2009 parle laboratoire ESG,4 et utilisant la même charge de travail. Tableau 1. Évolutivité de la charge de travail VMware vSphere 5.0 et HP DL980 Utilisation Temps de Processeurs moyenne des Utilisateurs IOPS réponse système virtuels processeurs (secondes) virtuels 4 600 98,7 % 140 0,2 8 1 200 99 % 268 0,3 16 2 000 99,7 % 420 1,1 32 3 000 99,2 % 630 1,0 Utilisation Temps de Cœurs physiques Utilisateurs moyenne des IOPS réponse système processeurs (secondes) 32 4 400 sans objet 943 1,9Signification des nombres  Une charge de travail OLTP ERP en temps réel a été simulée avec lapplication SAP et des serveurs de base de données exécutés sur une seule machine virtuelle.  Une seule machine virtuelle, développant entre 4 et 32 processeurs virtuels et la simulation dune augmentation progressive dutilisateurs SAP (de 600 à 3 000), ont prouvé que les systèmes SAP exécutés sur VMware peuvent désormais évoluer au fur et à mesure du développement de lenvironnement, pour répondre aux exigences des plus grands systèmes SAP.  Lutilisation moyenne du processeur était particulièrement constante pendant toute la durée des essais, illustrant les capacités déquilibrage équitable des charges de vSphere 5 entre plusieurs cœurs et sockets, au fur et à mesure de lévolution de la taille de la machine virtuelle et de la charge de travail.  Le temps de réponse système, représentant le temps de réponse moyen dune application aux utilisateurs, quel que soit le type de transaction, sétendait de 0,1 seconde à 1,1 seconde lors des essais réalisés sur les machines virtuelles.  Le laboratoire ESG a comparé ces résultats à ceux obtenus avec un serveur physique 32 cœurs testé avec la même configuration SAP et les mêmes types de transaction. Les résultats de cette comparaison démontrent que le serveur HP ProLiant DL980, virtualisé avec vSphere, sollicité par environ les deux tiers des utilisateurs et des opérations dE/S par seconde du serveur physique, avait un temps de réponse réduit de moitié, ce qui correspond au délai habituel de réalisation dune transaction complète.  En tenant compte du fait que la charge de travail SAP testée na utilisé que la moitié de la capacité du processeur et quun quart de la mémoire RAM disponible sur le serveur DL980 testé, on peut raisonnablement sattendre à ce quun seul serveur DL980 puisse assurer une seconde charge de travail SAP virtualisée, à un niveau dutilisation similaire et/ou plusieurs charges de travail moins intensives initiées par dautres applications.Lutilisation du processeur virtuel et le temps de réponse système ont été analysés afin de confirmer que vSphere 5permettait une répartition équitable de la charge parmi les 32 processeurs virtuels utilisés lors des processus detest, et que les transactions ont été réalisées en accord avec les exigences en matière de temps de réponse.Lutilisation du processeur virtuel a été répartie équitablement, mais le temps de réponse était relativement lent aucours des essais impliquant 4 processeurs virtuels, ainsi quau cours de ceux impliquant 8, 16 et 32 processeursvirtuels. Lefficacité de VMware vSphere 5, exécuté sur le puissant serveur HP ProLiant DL980 déployant une baiede disques iSCSI de 1 Go, avec des lecteurs rapides de 15 000 tr/min, ont fourni une puissance largement suffisanteà la prise en charge dun serveur SAP très volumineux et extrêmement sollicité.4 Les détails de cette configuration sont présentés dans lannexe du présent document. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  14. 14. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 14Pourquoi cela est-il important ?Les recherches menées par le laboratoire ESG indiquent que les performances constituent un élément fondamentalà prendre en compte lors de la mise en œuvre dune virtualisation de serveurs. En fait, la réponse à la questionconcernant le plus grand obstacle au déploiement général de la virtualisation des applications Tier-1 traitant degrands volumes de données est presquinvariablement liée aux performances.5Lévolutivité prévisible des performances est une question clé dans le cadre dapplications complexes et du nombrede charges de travail que se partagent les ressources dun système. Une vague dexécutions ou dactivités dE/Sdans un secteur spécifique, par exemple la vérification de la cohérence des données dans une base de données,peut prolonger le temps de réponse, réduire la productivité, voire même nuire à la rentabilité. Les applicationsTier-1 virtualisées représentent potentiellement le mélange le plus diversifié quun serveur unique doit pouvoirprendre en charge, tant en termes de types dapplications que de modèles daccès E/S.Le laboratoire ESG a démontré que le serveur HP ProLiant DL980, équipé de processeurs Intel Xeon et virtualiséavec VMware vSphere 5, était en mesure de fournir des performances similaires, tant en termes de débit que detemps de réponse, à celui dun serveur physique professionnel, également testé par le laboratoire ESG et utilisantles mêmes charges de travail.Les recherches ESG ont également analysé la valeur du déploiement de SAP dans un environnement virtualisé.Dans ce contexte, 39 % des participants avaient déjà déployé un logiciel de base de données tel que OracleDatabase Standard Edition, Microsoft SQL Server ou MySQL, et 49 % planifiaient ou envisageaient le déploiementde machines virtuelles sur les serveurs de production.5 Source : Rapport de recherche ESG, The Evolution of Server Virtualization (Évolution de la virtualisation des serveurs), Novembre 2010. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  15. 15. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 15Faits marquants de la validation du laboratoire ESG  Un serveur physique HP ProLiant DL980, exécutant une implémentation SAP Tier-1 ERP 6.0 déployée avec une machine virtuelle VMware vSphere 5, présentait une évolution presque linéaire en termes de performances des processeurs virtuels et la mémoire a été développée jusquà 32 processeurs virtuels sur une seule machine virtuelle.  Lutilisation du processeur et les temps de réponse se sont avérés relativement lents pendant tout le processus de test, indiquant les difficultés de prise en charge de charges de travail plus imposantes avec augmentation de la bande passante de stockage et réglage du système.  Une charge de travail soutenue, très dépendante du processeur, a été équitablement répartie entre les 32 processeurs virtuels de la machine virtuelle.Problèmes à prendre en compte  Malgré lévolutivité avancée de vSphere 5 et du serveur ProLiant DL980 (jusquà 1 To par machine virtuelle, 2 To par serveur hôte), la validation des tests ESG a été réalisée sans tirer le meilleur parti des capacités de cette solution combinée, nutilisant que 512 Go de mémoire sur le serveur. ESG estime que les performances des machines virtuelles, avec les allocations de mémoire maximales exécutées sur la plate- forme, seront cohérentes avec les résultats validés dans ce rapport.  Lanalyse de la planification des ressources et des performances des déploiements SAP est recommandée, non seulement pour déterminer si la charge de travail de votre entreprise peut supporter la virtualisation, mais également pour planifier les éléments à configurer : processeur, mémoire, système de stockage et ressources réseau, dans chaque machine virtuelle.  Lapplication SAP et les rôles serveur de base de données sont de bons candidats à la virtualisation. Pour les implémentations de bases de données haut de gamme (32 processeurs virtuels sur une seule machine virtuelle), il est conseillé denvisager le déploiement de serveurs dapplications sur des machines virtuelles distinctes de celles des instances de bases de données consommant beaucoup de ressources.  Les résultats des essais présentés dans ce rapport sont basés sur la simulation dune charge de travail déployée sur une installation SAP ERP 6.0 dans un environnement contrôlé. Étant donné le grand nombre de variables de chaque environnement de centre de données de production, la planification des ressources et des essais au sein de votre propre environnement est vivement recommandée. Le dimensionnement des déploiements SAP relève de la compétence du partenaire matériel ; il est conseillé de travailler avec votre équipe HP en ce qui concerne le dimensionnement, les performances et la planification des ressources.  Les paramètres par défaut liés au serveur BIOS, au système dexploitation, aux composants SAP et SQL Server ont été utilisés lors des essais en laboratoire ESG. Comme on peut sy attendre après des tests de performances de cette ampleur, lanalyse des résultats indique que certains ajustements pourraient donner lieu à de meilleurs résultats. Étant donné que lobjectif de ces essais nétait pas de produire des chiffres, le laboratoire ESG part du principe que les résultats affichés dans ce rapport démontrent les performances et lévolutivité des charges de travail des applications Tier-1 exécutées dans des environnements VMware vSphere 5 consolidés. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  16. 16. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 16La réalité des faitsLe virtualisation des serveurs est déployée par un nombre important et croissant dentreprises dans une optiqueambitieuse, avec des objectifs parallèles de réduction des coûts, damélioration de lutilisation des ressources, demises à niveau sans interruption et daugmentation de la disponibilité. Chacun de ces bénéfices estfondamentalement activé par le découplage des serveurs, des applications et des données provenant decomposants physiques spécifiques, ouvrant la voie vers la conception idéale dune infrastructure informatiqueentièrement virtualisée. Une récente étude menée par ESG a démontré que laugmentation de lutilisation de lavirtualisation des serveurs était mentionnée en tête des priorités informatiques des participants depuis les deuxdernières années et que cette priorité saccentuera encore dans les 12 à 18 prochains mois. Mais alors que lonconstate ce phénomène massif dadoption de la virtualisation des serveurs, certaines entreprises informatiquesdoivent encore affronter quelques obstacles avant de pouvoir bénéficier entièrement des avantages de lavirtualisation.En matière de virtualisation des serveurs, une stratégie courante des entreprises consiste à centraliser les effortssur la consolidation, avant de disposer de lexpérience et dacquérir la maîtrise indispensable pour considérer lesapplications de prochaine couche. ESG a découvert que 59 % des entreprises évaluées ont déjà appliqué lavirtualisation dans le domaine le plus bénéfique : leurs applications Tier-1 à forte consommation de données. Pourles entreprises informatiques employant un grand nombre dutilisateurs, cette hésitation repose sur la crainte desacrifices en termes de performances, dune évolutivité imprévisible et de défis en matière de disponibilité desapplications Tier-1 employées par la majorité de leurs utilisateurs.Un grand nombre de fournisseurs proposent actuellement des solutions de virtualisation des serveurs et cephénomène est en pleine expansion. Le choix dune solution en mesure de sadapter aux besoins dunenvironnement spécifique, aux exigences commerciales ou budgétaires peut constituer un véritable défi HP, Intel etVMware répondent à ce défi en proposant des plates-formes serveur ultra-évolutives, construites sur desprocesseurs puissants, optimisés pour la virtualisation, ainsi que sur des logiciels robustes, évolutifs et conviviauxqui sintègrent en toute transparence aux logiciels HP de gestion des serveurs tels que HP Insight Control forProLiant.La plate-forme HP ProLiant DL980 est constituée dun serveur dextension de grande densité, aux normes dusecteur, équipé de la dernière technologie de processeur Intel Xeon et conçue pour prendre en charge lesapplications et les charges de travail virtualisées les plus volumineuses et les plus exigeantes, en ajoutant desobjectifs de déploiements rapides et faciles, personnalisables par les utilisateurs, afin daccroître la puissancesystème dun centre de données à la demande.VMware vSphere 5 virtualise les serveurs dans une optique de transformation de linfrastructure x86 traditionnelleen un environnement automatisé et disponible en permanence. Les clients ont réduit les coûts des infrastructures,tout en rationnalisant les environnements informatiques et en accédant à des niveaux de services professionnels.vSphere 5 sintègre aux outils robustes et aux fonctionnalités de VMware, notamment la faculté de création demachines virtuelles pouvant atteindre 32 processeurs virtuels et une vraie fonctionnalité NUMA, alors que lesfonctions VMware High Availability (haute disponibilité) et Fault Tolerance (tolérance aux pannes) sont étroitementintégrées aux composants HP pour assurer la continuité des opérations. © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  17. 17. Validation de laboratoire : Analyse des performances SAP de HP ProLiant DL980, Intel Xeon et VMware vSphere 5 17Les tests pratiques du laboratoire ESG ont confirmé que les technologies HP, Intel et VMware permettaientdatteindre les performances et le niveau dévolutivité requis par les charges de travail Tier-1 virtualisées. Commelon pouvait sy attendre, les temps de réponse système se sont révélés relativement longs et une évolutivité deperformances quasi linéaire a été constatée lors des essais sur un serveur unique hébergeant un déploiementvirtualisé SAP ERP avec une machine virtuelle vSphere 5 pouvant prendre en charge jusquà 3 000 utilisateurs SAPsimulés. Des temps de réponse applicatifs extrêmement lents ont été observés dans un environnement non adapté,impliquant dimportantes difficultés de prise en charge dun grand nombre dutilisateurs lorsque lenvironnement etlapplication sont adaptés aux performances. Considérant la quantité de ressources inutilisées dans le serveurDL980 durant la procédure de test, le laboratoire ESG estime quun seul serveur DL980 pourrait facilement assurerune seconde charge de travail SAP virtualisée, à un niveau dutilisation similaire et/ou plusieurs charges de travailmoins intensives initiées par dautres applications.La virtualisation des charges de travail SAP et dautres applications Tier-1, avec le serveur HP ProLiant DL980,équipé de processeurs Intel Xeon avec vSphere 5, permet aux entreprises de surmonter les problèmes dévolutivitéet de performances, tout en réduisant les coûts et en augmentant lagilité et la disponibilité dune infrastructureinformatique consolidée. La capacité dhéberger plusieurs machines virtuelles générales avec une capacité mémoiretrès étendue dans un seul serveur physique permet aux administrateurs de prendre en charge un environnementapplicatif Tier-1 très volumineux dans une empreinte minime de centre de données.Pour le laboratoire ESG, il est évident que le degré de complémentarité des technologies offertes par les serveursHP ProLiant DL980, les processeurs Intel Xeon et le logiciel de virtualisation VMware vSphere 5 permet dassurer laprise en charge effective de charges de travail telles que SAP, offrant aux clients la fiabilité et les performancesquils attendent, tout en simplifiant les opérations, en réduisant les coûts et en offrant une disponibilité de classeTier-1 dans un environnement x86 virtualisé.Annexe Tableau 2. Éléments de base des essais en laboratoire ESG Logiciel Hyperviseur VMware vSphere 5 : Lancement de la version finale 441354 Application SAP ERP 6.0 SE invité Windows Server 2008 R2, Data Center Edition (64 bits), SP1, version 6.1.7601 Base de données Microsoft SQL Server 2008 R2, Data Center Edition (64 bits), version 10.50.1600.1 Matériel Serveur HP ProLiant DL980 équipé du processeur Intel Xeon 8x 2,26 GHz X7560 à 8 voies Serveur et 512 Go de RAM Stockage SAN HP P4500 G2 avec 36 lecteurs SAS 15 000 tr/min SAN iSCSI 1 Gbps Générateur de charge de travail Machine virtuelle Windows Server 2008 R2, 4 à 32 processeurs virtuels, 1 à 4 sockets NUMA virtuels, 16 à SAP ERP 6.0 128 Go de RAM Machine physique (2009) Windows Server 2003, 16 processeurs bicœurs Intel Xeon 7041 de 3 GHz, 128 Go de RAM SAP ERP 6.0 Sous-système de disques : 48 lecteurs Fibre Channel 10 000 tr/min, SAN FC de 4 Gbps © 2011, Enterprise Strategy Group, Inc. Tous droits réservés.
  18. 18. 20 Asylum Street | Milford, MA 01757 | Tél : 508,482.0188 Fax: 508.482.0218 | www.enterprisestrategygroup.com

×