esaks
PROTÉGER LES DONNÉES DE
PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMP...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE :
LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Protéger les données de propriété intellectuelle contre le vol ou la perte

906 vues

Publié le

En 2013, la DLP va au-delà de la simple conformité aux réglementations. Les vols de propriété intellectuelle perpétrés par des sociétés ou des pays (par des espions, criminels ou activistes) modifient le panorama de secteurs d’activité, des économies et des pays tout entiers. Par conséquent, la DLP devient de plus en plus essentielle pour se protéger contre le vol ou la perte de données qui appartiennent non seulement à une organisation, mais qui transitent également via une chaîne d’approvisionnement et de partenaires externes.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
906
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
189
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Protéger les données de propriété intellectuelle contre le vol ou la perte

  1. 1. esaks PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES
  2. 2. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 2 Synthèse La prévention contre la perte de données (DLP, Data Loss Prevention) a acquis une mauvaise réputation parmi les professionnels de la sécurité informatique. Les mises en œuvre DLP sont souvent complexes et coûteuses. Les phases de découverte, de classification et de surveillance des données s’éternisent, sans que les systèmes ne parviennent pour autant à fournir les avantages escomptés en matière de politiques actives de prévention contre la perte de données. Des frais élevés de consultation provoquent souvent un écroulement du retour sur investissement (RSI) des projets DLP ; des efforts trop soutenus visant à découvrir chaque donnée inactive potentiellement précieuse dans de nombreux processus d’entreprise contribuent à la naissance d’une situation d’impasse. De nombreux novices craignent la DLP, et cela n’a rien de surprenant. Malgré ces inconvénients perçus, les mises en oeuvre DLP devraient se multiplier au cours de l’année prochaine. Les vols de propriété intellectuelle soulignent ce besoin bien au-delà des exigences en matière de conformité, à mesure que les organisations comprennent que la DLP peut protéger leurs avantages compétitifs et prévenir l’espionnage en sécurisant leurs plans de développement, les feuilles de route des produits et d’autres informations confidentielles critiques. Par conséquent, la plupart des organisations savent qu’elles devront déployer des systèmes DLP, même si cette idée ne les réjouit pas. Les organisations qui ont assez d’endurance pour mettre en œuvre un système de DLP et mener ce projet jusqu’au bout tireront pleinement profit de sa valeur significative. Les analyses montrent de manière cohérente que les projets DLP qui atteignent la phase de prévention produisent des résultats positifs, tels qu’une réduction des incidents de perte de données, une diminution des risques et un RSI déterminable. Des recherches montrent également que la transition de la surveillance vers la prévention réduit de beaucoup les incidents de perte de données, à mesure que les utilisateurs apprennent la différence entre les utilisations acceptables et inacceptables des données confidentielles. Par exemple, une organisation a pu réduire ses incidents de deux tiers dans les 60 jours suivant la mise en place de ses politiques de prévention.1 Ce document décrit le moyen le plus rapide d’atteindre l’étape de la prévention des pertes de données et incidents de vol, sans paralyser les flux de données habituels. Nous commencerons par un panorama global de la propriété intellectuelle et les raisons pour lesquelles ces données transitent en dehors de l’organisation pour inclure la propriété intellectuelle des partenaires et fournisseurs. Ensuite, nous verrons que les processus et non les technologies orientent les mises en œuvre réussies de DLP et nous expliquerons les six étapes qu’une organisation peut mettre en place pour déployer des contrôles de sécurité des données. Enfin, nous introduirons le concept Websense de « DLP en tant que défense » et montrerons comment notre technologie propose des fonctionnalités robustes et uniques tout en restant facile à déployer et à gérer. Ce que vous devez protéger, et pourquoi Les sociétés proactives protègent leur propriété intellectuelle et d’autres informations confidentielles grâce à une association de services de chiffrement, de gestion des droits numériques et de contrôles DLP. Elles risquent cependant de ne pas préserver suffisamment leurs données en décidant de manière restrictive que seuls les brevets, les marques déposées et les informations d’intérêt juridique fassent partie de la propriété intellectuelle à protéger. La propriété intellectuelle peut également comprendre les informations opérationnelles, plans, prévisions et appels d’offres pour des activités futures. En réalité, toute information qui confère un avantage compétitif pourrait être considérée comme propriété intellectuelle. Les scénarios réels suivants peuvent illustrer ce fait : • Une société de gaz égyptienne qui souhaite protéger ses cartes d’exploration du fond marin • Un fabricant d’aspirateurs britannique qui sou- haite protéger ses concepts de produits 1 https://community.websense.com/blogs/websense-insights/archive/2013/04/05/ six-steps-for-deploying-data-security-controls-part-ii.aspx.
  3. 3. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 3 C’est pour cela que les dépendances clés et relations de confiance qui gravitent autour de ces identifiants de connexion ne doivent pas être automatiquement considérées comme sûres. 2. Apprendre des secrets commerciaux pour gagner un avantage compétitif. Près de deux tiers des vols de propriété intellectuelle visent les secteurs de la fabrication et du transport.3 Les motivations ne peuvent être plus claires. Un vol de données peut anéantir l’avantage compétitif de la société victime et réduire les délais de commercialisation de l’organisation qui bénéficie des informations volées. 3. Les règlements de compte avec un employeur. La menace interne existe. Alors que 86 % des attaques se produisent sans l’intervention d’un employé ou complice interne, les 14 % restant sont des attaques internes qui sont souvent imputées aux contrôles de sécurité laxistes, et plus de 70 % d’entre elles se sont déroulées dans les 30 jours suivant l’annonce de la démission d’un employé.4 Dans l’ensemble, l’attrait du gain financier est à l’origine de la plupart des vols de propriété intellectuelle et plus de 90 % des incidents sont commis par des acteurs externes qui piratent ou utilisent des logiciels malveillants pour arriver à leurs fins.5 Le résultat : un crime sans visage perpétré via les communications Web qui transitent par nos réseaux et traversent les défenses traditionnelles centrées sur la protection des infrastructures et non des données. Les six étapes du déploiement des contrôles de sécurité des données Pour mettre en œuvre un projet de DLP, il vaut mieux commencer à une échelle réduite, avant d’élargir l’approche méthodiquement sur toutes les étapes, et comprendre pleinement le projet et ses résultats. Rien de mieux que la propriété intellectuelle pour se lancer, avant de s’attaquer à des ensembles de données plus étendus, qui se caractérisent par des propriétaires et processus multiples. • Une agence de services de santé aux États-Unis qui souhaite protéger des données médicales et de recherche • Un détaillant en Israël qui souhaite protéger des promotions et réductions avant leur lancement • Un développeur de logiciels en Hongrie qui voudrait protéger son code source • Une banque en Arabie Saoudite qui a besoin de répondre à des exigences de conformité PCI • Une compagnie aérienne italienne qui doit lutter contre des problèmes de fraude à l’approvisionnement La propriété intellectuelle peut également s’étendre aux informations détenues par les partenaires et parties tierces qui ont participé à la création des produits et services de votre société. Comment votre organisation permet-elle à la propriété intellectuelle d’être utilisée en dehors de ses murs, et comment protège-t-elle les données de ses partenaires ? La protection est une affaire partagée. Si votre propriété intellectuelle est mal protégée, elle peut vous coûter cher. Une fois qu’une infraction se produit, les dégâts sont souvent déjà là : 69 % des infractions sont initialement détectées en interne, alors que seulement 9 % d’entre elles sont découvertes par les organisations ciblées.2 Cette exposition externe peut entraîner la ruine financière de l’organisation, dévaster des réputations et engendrer d’autres dégâts. Motivations derrière les vols de propriété intellectuelle Les vols de propriété intellectuelle sont motivés par trois facteurs : 1. Obtenir des identifiants de connexion pour les utiliser plus tard. Malheureusement, les identifiants de connexion utilisés pour protéger les organisations, tels que les secrets partagés à mot de passe unique ou les certificats de signature sur des applications approuvées, représentent également un vecteur d’attaque, dont le vol permettrait des attaques futures visant à voler la propriété intellectuelle de l’organisation. 2 Verizon “2013 Data Breach Investigations Report.” 3 Ibid. 4 Ibid. 5 Ibid.
  4. 4. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 4 Demander l’avis d’un collègue ou d’un expert qui a connu le processus du début à la fin peut vous permettre de comprendre à quoi vous devez vous attendre. Les six étapes de déploiement des contrôles de sécurité des données, présentées ci- dessous, nous viennent de Neil Thacker, directeur de la stratégie et de la sécurité de l’information pour le bureau du responsable de la sécurité Websense et ancien directeur de la sécurité chez Camelot (loterie nationale du Royaume-Uni) et de Deutsche Bank.6 1. Calculez la valeur de vos données. Sans un plan précis, cette étape peut être la plus difficile du processus. La valeur de certaines données peut fluctuer plus vite que les marchés financiers. La solution : travailler aux côtés de votre équipe dirigeante et des propriétaires de l’information. Créez une formule simple qui vous permettra d’évaluer la valeur de vos données. Le groupe de recherche Securosis est peut-être l’un des exemples les plus parlants que nous ayons rencontrés. La valeur des données, la fréquence et le public sont quantifiés dans une table et un score leur est associé. Quelques exemples de types de données : données de cartes de crédit, informations personnelles identifiables, propriété intellectuelle, données des ventes et toutes autres données spécifiques que vous devez protéger. Un score global est ensuite calculé en fonction des types de données. Voici ci-dessous un exemple de la manière dont cette méthode peut fonctionner : En attribuant un score aux catégories de données, vous créez un ordre de priorité. La prise en considération de la fréquence et du public permet également de déterminer la probabilité d’une perte de données et d’approfondir l’ordre des priorités lorsqu’il s’agit de prendre des mesures. 2. Défendez votre RSI. Si vous souhaitez dépenser plus en sécurité et déployer de nouveaux contrôles de sécurité des données, vous devrez prouver le RSI, c’est-à-dire clairement quantifier l’immense valeur de l’organisation des données : où elles se trouvent, qui y accède et comment elles sont utilisées. Il est essentiel d’analyser, de communiquer et de partager l’impact financier et organisationnel d’un vol ou d’une perte de données 3. Suivez et consignez vos données. Ensuite, commencez à surveiller les accès aux données et la manière dont celles-ci se déplacent sur votre réseau. De nombreuses organisations font appel à une solution DLP à cet effet. Les meilleures solutions DLP peuvent surveiller les points d’entrée / de sortie de votre périmètre pour les données en déplacement, tout en observant les postes de travail qui les utilisent. La phase de surveillance initiale prend fin quelques semaines après le déploiement, une fois que vos politiques ont été ajustées pour éliminer les faux positifs. Une solution solide est censée clarifier rapidement les tendances communes des déplacements de données. N’oubliez pas de surveiller tous les emplacements par lesquels transitent vos données, y compris les imprimantes, scanners, appareils mobiles et services en nuage, trop souvent ignorés. 4. Appliquez des contrôles de sécurité des données. Nous sommes souvent contactés par des organisations qui sont coincées à l’étape trois : surveillance et consignation des données. Elles identifient les incidents au fur et à mesure, mais elles hésitent à appliquer les contrôles nécessaires pour éviter aux données de s’échapper. Une grave erreur. Gartner Inc. a démontré, il y a quelque temps déjà, que les contrôles passifs de la sécurité sont devenus obsolètes. Ceci est valable aussi pour les solutions DLP utilisées exclusivement à des fins de surveillance. Ces pratiques n’offrent pas aux entreprises le RSI espéré, surtout si une perte ou infraction conséquente se produit pendant la surveillance. Il est impératif de mettre en place des contrôles. 6 Adapté de https://community.websense.com/blogs/websense-insights/archive/2013/04/05/ six-steps-for-deploying-data-security-controls-part-ii.aspx.
  5. 5. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 5 Pour commencer, repassez en revue vos données les plus essentielles. Modifiez les règles et politiques et protégez activement ces pierres précieuses. Rien ne sert d’activer toutes les règles de blocage immédiatement. Nos expériences passées indiquent qu’une approche en phases vous permettra d’appliquer des contrôles de sécurité des données de manière plus efficace. 5. Trouvez vos données. Une fois que chaque type de données a reçu un score, et que vous avez les fonds pour continuer, la prochaine étape est de localiser les données sensibles qui se cachent sur votre réseau. Sur la base de l’exercice des scores décrit ci-dessus, nous vous conseillons de commencer par les données les plus critiques. Concentrez-vous sur les pierres précieuses et minimisez l’impact sur votre réseau. Malheureusement, les services autonomes de découverte et d’exploration sont généralement chers et longs à exécuter. Les solutions DLP proposent d’autres options. La plupart des solutions DLP leaders comprennent un mécanisme de découverte, d’identification et d’empreintes des données qui opère des balayages périodiques. Ces balayages peuvent se dérouler tous les jours, toutes les semaines ou tous les mois. Ce processus confère une augmentation marquée de la visibilité et de l’efficacité en identifiant et en signalant les données dupliquées. (De nombreuses organisations dépensent beaucoup d’argent en sauvegarde et stockage de données dupliquées. Pour un responsable de sécurité informatique, réduire les coûts liés à ces processus représente une formidable justification supplémentaire pour encourager l’achat d’une solution DLP.) 6. Mettez en place des mécanismes de protection proactive et sensibilisez les employés. À mesure que la sensibilisation des utilisateurs se développe, le nombre d’incidents bloqués se stabilisera et celui des incidents constatés diminuera. Pourquoi ? L’utilisateur typique sera beaucoup plus conscient de ses actes avant de cliquer sur un lien ou d’envoyer un courriel s’il comprend que ces gestes entraîneront un blocage et une notification. Par conséquent, les propriétaires des informations et les équipes de sécurité profitent d’une valeur immense au travers de cette protection proactive, tout en réduisant la charge de travail de l’équipe informatique. Ci-dessous figure un graphique qui illustre cette protection proactive. Le nombre d’incidents baisse régulièrement dès qu’une entreprise à 2 500 utilisateurs active les actions bloquées (octobre 2012). Les étapes précédentes semblent peut-être faciles à mettre en œuvre, et c’est le cas. Une stratégie de contrôles de sécurité des données peut fournir bien plus de valeur qu’une solution technique déployée au sein d’une organisation. DLP en tant que défense Le concept de « DLP en tant que défense » a deux facettes. La première est de bloquer l’accès des personnes externes qui piratent ou utilisent des logiciels malveillants afin de voler de la propriété intellectuelle et des données confidentielles, et la seconde est l’utilisation de la DLP pour réduite les taux de fréquence des incidents de perte de données grâce à des politiques de prévention. La première facette de la DLP en tant que défense exige un recours à une technologie aussi avancée que les menaces qui attaquent les organisations d’aujourd’hui. Une passerelle Web avec des défenses traditionnelles (c.-à-d. dépassées), comme les antivirus et les filtres URL, restera impuissante face aux attaques ciblées et programmes malveillants modernes. De tels systèmes nuiraient fortement à toute tentative de mettre en place un projet DLP. Et 7 Verizon “2013 Data Breach Investigations Report.”
  6. 6. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 6 si l’on pense que 95 % de l’espionnage international s’appuie en partie sur des techniques de phishing par courrier électronique, il est clair que les passerelles Web et de courrier électronique sont de vrais couloirs de vol, et très peu d’entre elles disposent de défenses isolantes ou de contrôles de sécurité des données..7 L’architecture unifiée TRITON® de Websense® change la donne en matière de protection des données, et ce de nombreuses façons. En intégrant la DLP directe- ment aux passerelles Web et de courrier électron- ique, aucune étape d’intégration ou de protocoles de connexion personnalisés ne sont nécessaires. Et puisque l’architecture Triton assure les contrôles de sécurité des données pour les passerelles Web et de courrier électronique, la même console peut servir à gérer la solution de sécurité dans son ensemble. De plus, elle fournit une protection continue contre les menaces en s’appuyant sur des technologies Web- sense clés : Websense ThreatSeeker® Intelligence Cloud, qui consulte des classements de sécurité avant d’autoriser une demande ; Websense ACE (moteur de classification avancée) qui maintient une protection inline en temps réel et les contrôles DLP mis en œuvre au cours d’un processus de demande ; et Websense ThreatScope™ qui offre une analyse des logiciels malveillants en environnement bac à sable et qui peut être utilisé après une demande servant à démasquer des menaces et communications cachées ou inconnues. Il existe d’autres façons d’utiliser l’architecture TRI- TON unifiée comme système de DLP en tant que défense et qui ne sont pas proposées par d’autres solutions. L’architecture peut détecter le vol d’un fichier de mots de passe ou l’utilisation d’un chiffrage personnalisé, ou encore fournir une sensibilisation aux destinations de géolocalisation. Plus spécifique- ment, les contrôles DLP permettent de détecter les fuites lentes de données (par exemple, un fichier par heure), de faire appel à la reconnaissance optique de caractères (OCR) pour les images comportant du texte afin de détecter les fuites ou vols de données, sans oublier, dans la mesure du possible, la capture et l’expertise des données suite aux incidents de sécu- rité. Les tableaux de bord des menaces et les détails des rapports experts sont également exportables vers des solutions de gestion des incidents et des informations de sécurité. L’architecture TRITON est le fondement de la suite Websense Data Security, qui peut vous aider à gérer les risques de vol de données perpétrés à l’interne ou les menaces avancées, ou l’utilisation abusive accidentelle des données, tout en assurant le niveau de conformité réglementaire requis et en protégeant votre organisation contre une large gamme de scénarios de pertes ou de vol. La suite Data Security contient trois modules DLP : Data Security Gateway, Data Discover et Data Endpoint, qui peuvent faire l’objet d’une licence séparée si vous souhaitez commencer par une fonctionnalité avant d’utiliser les autres. Tout aussi important, quand il s’agit de réduire les coûts et la complexité généralement associés aux déploiements de solutions DLP, la suite Data Security est inégalée. (Et après avoir évalué la suite Data Security, Gartner Inc. a positionné Websense comme leader dans son carré magique pour la protection contre les pertes de données ou « Magic Quadrant for Data Loss Prevention » pour la 6e année consécutive.8 ) Avantages de la suite Data Security de Websense : • Intégration facile avec l’infrastructure réseau existante • Une console pour une gestion centralisée des politiques de sécurité DLP pour le Web, les courriers électroniques et les postes de travail • Un agent ActiveSynch qui applique les politiques DLP pour les courriers électroniques à tous les appareils compatibles • Une protection hors réseau des appareils à distance, y compris les systèmes MAC OS X et Windows • Plus de 1 700 politiques et modèles prédéfinis faciles à sélectionner, par région et par secteur d’activité 8 Les rapports 2007 et 2008 étaient intitulés Magic Quadrant for Content Monitoring and Filtering et Data Loss Prevention. Gartner ne recommande aucun fournisseur, produit ou service décrits dans ses publications de recherche et ne conseille pas aux utilisateurs de technologie de choisir uniquement les fournisseurs les mieux classés. Les publications de recherche de Gartner reflètent les opinions de l’organisation de recherche Gartner et ne doivent pas être interprétées comme des exposés de faits. Gartner exclut toute garantie, expresse ou implicite, concernant cette recherche, y compris toute garantie de qualité marchande ou d’adéquation à un usage particulier.
  7. 7. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 7 • Classificateurs de données avancés et traitement des langages naturels pour protéger la propriété intellectuelle • Reconnaissance optique de caractères (OCR) pour les images comportant du texte, pour les données en déplacement et les données au repos (une première et une exclusivité du secteur) • Permet la résolution par l’utilisateur sous le contrôle de l’administrateur, afin de ne pas interrompre les flux de données • Notifications par courrier électronique pour accélérer les flux des processus de gestion des incidents • Déchiffrage portable inclus pour les appareils USB et supports média Éliminez les problèmes de déploiement DLP. Avec la suite Data Security, passez de la surveillance à la prévention avec aussi peu d’impact que possible sur les flux de données. Les utilisateurs sont eux- mêmes responsables de la résolution des problèmes et audités par les administrateurs. Ainsi, les flux de données restent ininterrompus et les utilisateurs apprennent à reconnaitre les actions autorisées ou à éviter en fournissant une justification valable aux auditeurs. De plus, les notifications par courrier électronique permettent des flux de résolution plus rapides, assurant ainsi la continuité des flux de données et des processus métier, à mesure que l’organisation s’adapte aux nouveaux contrôles de sécurité des données. Un nouveau produit dans le secteur des contrôles réglementaires, la solution Data Security est livrée avec plus de 1 700 politiques et modèles faciles à appliquer par région et par type d’industrie grâce à un assistant de démarrage. Les chercheurs Websense Data Security s’assurent que la base de données contient les politiques et modèles les plus récents, publiés et utilisés aux quatre coins du monde. Le même moteur de politiques DLP est utilisé dans tous les emplacements de l’architecture TRITON, associant de riches classificateurs à une connaissance contextuelle en temps réel de l’utilisateur, des données et des destinations, afin de procurer une prévention contre la perte des données hautement précise et cohérente. Des alertes qui prennent en compte le contexte sont ainsi générées. Elles contiennent l’identification de l’utilisateur, le manager structurel AD et la catégorie Web de la destination, ce qui facilite les étapes de résolution et le temps de travail des administrateurs du centre d’assistance. Une seule infrastructure vous permet d’appliquer une politique DLP à un ou à plusieurs canaux tout en proposant des options de réponse granulaires en fonction du degré de gravité de chaque incident. Pour vous lancer, il suffit de sélectionner une méthode d’identification et des canaux à surveiller, de programmer une mission de découverte, puis de paramétrer les degrés de gravité et les réponses, ainsi que les investigations de suivi pour chaque incident. Pour les postes de travail, le module Data Endpoint de la suite Data Security est unique dans le sens où il offre une protection hors ligne pour les données enregistrées (ou à empreinte) qui comprennent potentiellement de la propriété intellectuelle, alors que les solutions concurrentes exigent souvent une connexion réseau avec une base de données centrale. Data Endpoint comprend aussi des fonctions de chiffrement portables pour les supports mobiles et appareils USB, sans frais supplémentaires. Pour des contrôles plus stricts, Data Endpoint prend en charge le chiffrage d’agent à agent ; un autre système lui aussi équipé de la technologie Data Endpoint sera nécessaire pour ouvrir le fichier chiffré.
  8. 8. PROTÉGER LES DONNÉES DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE CONTRE LE VOL OU LA PERTE : LE MOYEN LE PLUS RAPIDE ET LE PLUS SIMPLE DE PRÉVENIR ET RÉDUIRE LES RISQUES Page 8 © 2013 Websense, Inc. Tous droits réservés. Websense et le logo Websense sont des marques déposées de Websense, Inc. aux Etats-Unis et dans plusieurs pays. Toutes les autre marques sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. . DLP-IP 020913 FR TRITON MET FIN À DAVANTAGE DE MENACES. NOUS POUVONS LE PROUVER. Résumé En 2013, la DLP va au-delà de la simple conformité aux règlementations. Les vols de propriété intellectu- elle perpétrés par des sociétés ou des pays (par des espions, criminels ou activistes) modifient le panora- ma de secteurs d’activité, des économies et des pays tout entiers. Par conséquent, la DLP devient de plus en plus essentielle pour se protéger contre le vol ou la perte de données qui appartiennent non seulement à une organisation, mais qui transitent également via une chaîne d’approvisionnement et de partenaires externes. La DLP en tant que technologie a atteint des niveaux avancés dans l’architecture TRITON. Une telle ar- chitecture unifiée permet d’assurer une sécurité contextuelle et une connaissance en temps réel de l’utilisateur, de la destination et des données, jusqu’à maintenant impossibles avec des solutions autonomes et intégrations de base. Les politiques de contrôle sont ainsi renforcées, ce qui améliore l’exactitude et la cohérence des opérations tout en diminuant les coûts généraux. La DLP n’a pas besoin d’être une tâche difficile, coûteuse ou interminable. Commencez par de petites missions sur un ensemble de données ciblé et ef- fectuez les six étapes décrites ci-dessus. Ce sont les politiques de prévention qui vous offriront les meil- leurs retours tout en réduisant les risques. Il suffit de se lancer et de garder à l’esprit que toute organisa- tion a déjà été attaquée, est en train de l’être ou le sera dans un proche avenir. Ce n’est qu’une question de temps. Rendez-vous sur le site fr.websense.com pour en savoir plus.

×