“
“FR
1
“
“FR
2
INTRODUCTION ................................................................................................................
“
“FR
Pourquoi avoir choisi la Syrie ?
D’une part, dans l’avenir, je serais amenée à travailler dans des pays arabes, avec...
“
“ENG
Why having chosen Syria ?
In the one hand, I’ll be brought in the future to work in Arab countries, in Arabic, with...
“
“FR La syrie, un pays d’histoire
Des infos pour comprendre
La Syrie a joué un très grand rôle dans
l’histoire de l’human...
“
“FR
7
Président Bechar El Assad.
Lieu : Hall d’un centre de sport
“
“FR
8
A la sortie de l’allée du Souk El Hamadyya
“
“
Syria had played a very important role in the
human history. It has often been described
as the cradle of the civiliza...
“
“FR La syrie, un pays d’histoire
Capitale de la SYRIE, elle constitue une des
villes les plus vieilles du monde. Son arc...
“
“FR
11
Au coeur de Damas
“
“FR
12
Dans les rues de l’ancienne ville de Damas
“
“
BeingtheCapitalofSyria,itisoneoftheold-
est cities of the world. It is shown through
its architecture. It has been sel...
L’ambiance y est “touristique” malgré que
ce soit un lieu de culte
“
“FR
La grande mosquée est un lieu fabuleux.
Elle fut ...
“
“FR
15
L’intérieur de la mosquée des Omeyyades où est entérré
(dans la place aux vitres vertes) la tête du prophète Yahia
“
“FR
16
L’intérieur de la mosquée des Omeyyades
“
“
The big mosque is a mythical place. It was
built on a site or a church which had fol-
lowed Roman temple of Jupiter. I...
“
“FR
Une excitation incroyable s’empare de moi
lorsque je me rend au souk el hamadiya
Souk el Hamadiya est le plus grand ...
“
“FR
19
Au coeur du souk El Hamadyya
“
“FR
20
Vitrine dans le magasin Sherazad à Hamadyya
“
“
An incredible excitement took hold of me
when I go to the souk el Hamadiya. It is the
biggest and the most famous mark...
“
“FR
J’ai passé une journée à Alep qui avec
Damas constituent les plus vieilles villes du
monde. Elle offre un grand nomb...
Panoramique de la citadelle
d’Alep
23
“
“FR
24
Visite de la citadelle d’Alep
“
“
I have spent one day in Alep which formed
with Damas the oldest cities in the world. It
offered a great number of very...
“
“FR
J’y suis allée pour visiter la très jolie cité
de Hama.Traversée par l’Oronte, elle
est bordée de grandes et antique...
“
“
Very beautiful city of Hama, crossed by the
Oronte and lined by gardens and big and
ancient norias with typical creaki...
“
“FR
C’est au lever du soleil, depuis le château
arabe qui domine le site, que l’on peut le
mieux admirer la ville capita...
“
“FR
29
“
FR
30 1
Les ruines à Palmyre
“
“
It was on the sunset, from the arab castle
dominating the site, that we could best
admire the capital city of the king...
FR Visites
32
Tombe d’un fils d’Adam
(6 metres de longueur)
Arbre généalogique d’Adam
jusqu’au prophète Mahomet
Tombe de S...
FR Visites
33
Grotte à Damascus
Crack du Chevalier
Marchand à Beb El Hara Exposition à Beb El Hara
Montagnes où ont marché...
“
“FR Le Liban
Le Week-end de l’Aïd el Kebir (fête re-
ligieuse) je suis allée au Liban, plus exacte-
ment à Beyrouth.
Ave...
“
“Lebanon
During the Aïd el Kebir (religious celebra-
tion), I went to Lebanon for the week end,
in Beirut.
With my famil...
“
“FR
Quecesoitaucentrevilleoubienendehors,
on trouve toujours un paysage en chantier,
en construction ou en re-constructi...
“
“
In the town center or in suburbs, there are
always landscapes under construction, or
reconstruction. My personal feeli...
“
“FR
En famille, j’ai passé une soirée
au restaurant “Le pêcheur” situé
au bord de la mer méditérannée.
En entrée, comme ...
“
“
Withmyfamily,Iwenttotherestau-
rant “Le pêcheur” for dinner, situ-
ated at the Mediterranean seaside.
For the starter,...
“
“FR
Livres libanaises
1000 c’est le prix d’un café.
1000 £ Libanaises c’est 0.47 euros,
34£ syriennes.
Soit un euro = 72...
“
“
1000 is the price of a coffee.
1000£Lebanon is 0.47€, 34£Syrian.
So 1€ is 72£Syrian.
Money is“expensive”. Everything i...
“
“FR Mon quartier
La ville de Damas est divisée en quartiers
présentant chacun une caractéristique pro-
pre à eux. On dis...
“
“FR
43
Vue du balcon de mon appartement à Kafersosah (quartier)
“
“FR
44
Cham City Center, le centre commercial le plus connu, se trouve dans le quartier de Kafersosah.
Je m’y rendais po...
“
“My district
The city of Damascus is divided into districts
having each their own characteristic. We
can distinguish ric...
“
“FR Le dialecte syrien, la langue arabe
La langue officielle est l’arabe mais beau-
coup de syriens parlent également d’...
“
“The language, the Syrian dialect
The official language is Arabic but many
Syrian can also speak other languages like
En...
“
“FR Le dialecte syrien, la langue arabe
La chaleur humaine que dégage les syriens
est caractérisée par des expressions q...
“
“Le dialecte syrien, la langue arabe
Syrian people are very warm in the expres-
sions they use daily. When you ask for a...
“
“FR La société, le peuple, les syriens
La société
La société syrienne se caractérise par sa
courtoisie sa noblesse et l’...
“
“FR
51
Danse traditionnelle syrienne, le Dekbeh
“
“FR
52
Tenue traditionnelle, dans un magasin de patisseries syriennes
“
“Society, people, Syrians
Society
Syrian society is characterized by its cour-
tesy, its nobility and the hospitality st...
“
“FR La société, le peuple, les syriens
La ville
Le déplacement de la population est fa-
vorisée par l’existance de trans...
“
“FR
55
Souk Miden, dans le quartier de Miden, le jour de l’Aïd
“
“FR
56
Souk El Mihani, Artisanat
“
“
The city
The population can move easily thanks to
many means of transport, a lot of taxis, bus-
es and other services....
“
“FR La gastronomie et comportements
alimentaires
La gastronomie syrienne fait partie des
points que j’ai entièrement déc...
“
“FR
59
Plats cuisinés, prêt à emporter dans un magasin de patisseries
“
“FR
60
Epices dans le supermarché du centre commercial Cham City Center
“
“Gastronomy and eating habits
The Syrian gastronomy is one of the points
that I completely discovered. It differs a
grea...
“
“FR
Ce sont des plats que je mange générale-
ment soit au restaurant soit lorsque je suis
invitée chez des familles syri...
“
“
Then there are also meals like ma’loube, ke-
bbe labania, frika that I used to eat either
in restaurant or at Syrian p...
“
“FR Les restaurants
A Damas, il est très fréquent de manger à
l’éxterieur. Peu importe nos revenus, on
trouve de la nour...
“
“FR
65
Patisseries Syriennes, à la pistache, à la rose, au nougat ...
“
“FR
66
Vue de l’étage du restaurant traditionnel célèbre EL Khawali
“
“Restaurants
In Damas, people usually eat outside what-
ever the income be, food cost is adapted to
all purses. For mode...
“
“FR Les restaurants
Étant donné, que c’est une destination
principale des sorties syriennes, la con-
currence est bien i...
“
“Restaurants
The decor, the atmosphere, the view play a
great deal. Arrangements are always won-
derful, the service of ...
“
“FR Les restaurants
Quelques restaurants m’ont marqué par
le décors et leurs spécialités. Au coeur de
Damas, dans le sou...
“
“FR
71
“
“FR
72
A gauche, mes frères sous une touche orientale au restaurant
des Mille et Une Nuits.
“
“Restaurants
Among restaurants that left a deep impres-
sion in me, one of the most chic restau-
rants in the country lo...
“
“FR A chaque besoin, un service
Première fois de toute mon éxperience du
vécu, je n’ai senti une facilité de vivre com-
...
“
“A Service for every need
It was the first time in my life I felt it easy
to live like that. It is true it is a developi...
“
“FR A chaque besoin, un service
Anecdotes
- Le marchant de fruits et légumes passe de-
vant les bâtiments et annonce sa ...
“
“A Service for every need
Anecdotes :
- One day, a fruit and vegetable hawker
passed by buildings announcing prices by
w...
“
“FR L’éducation, la science
Je me permets de comparer en règle gé-
néral le pleuple algérien et le peuple syrien
et je c...
“
“Education, science
I took the liberty to compare the Algerian
and the Syrian people in general and I not-
ed that :
Syr...
“
“FR Le mois Sacré de Ramadan
D’après les syriens que j’ai rencontrés, la
meilleure chose qu’il y ait à Damas, c’est
Dama...
“
“Ramadan
In the Muslim calendar, Ramadan is the
name of a month. For some Syrians I have
met, the best thing in Damas oc...
“
“FR Le mois Sacré de Ramadan
La mosquée est à 5 minutes à pied de chez
moi, l’ambiance y est parfaite, la lecture du
Cor...
“
“Ramadan
The month’s assessment
The month of Ramadan, in the muslin cal-
endar, is a special month. Concerns are not
the...
“
“FR Beb el Hara
C’est une des series télévisées la plus po
pulaire du monde arabe. Série syrienne
produite par Bassam al...
“
FR
85 1
Une rue typique de l’ancienne ville de Damas, à Beb El Hara
“
“FR
86
“Beb El Hara”sur un mur au coeur de Damas
“
“Beb el Hara
It is one of the most popular television se-
ries of the Arab world. It is a Syrian series
produced by Bass...
“
“FR Beb el Hara
Le scenario n’est pas d’une originalité ex-
traordinaire, on peut se demander pour-
quoi alors un tel su...
“
“Beb el Hara
The story is not very original and then why
such a success? The secret is that it stick to
the typically Sy...
“
“FR GAZA
C’est bien à cause de cette situation que
j’entends “tu reviendras vivante n’est
ce pas” “qu’est ce qui se pass...
“
“FR Internet au quotidien
Une autre solution consistait à se rendre
dans un cyber. Et là, je me trouve face à une
client...
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)

625 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
625
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

SYRIANTRIP 6 mois en Syrie (mémoire)

  1. 1. “ “FR 1
  2. 2. “ “FR 2
  3. 3. INTRODUCTION .................................................................................................................................................5 HISTOIRE - HISTORY La syrie un pays d’histoire - Syria, a country of history Des infos pour comprendre - Some informations to understand....................................7 Damas - Damascus ....................................................................................................................11 Mosquée des Omeyyades - Omeyyades Mosque .............................................................15 Hamadyya - Hamadyya ...........................................................................................................19 Alep - Aleppo ..............................................................................................................................23 Hama - Hama .............................................................................................................................27 Palmyre - Palmyr ......................................................................................................................29 Les visites - Visits .......................................................................................................................33 Le liban - Lebanon Un weeked au Liban - Weekend in Lebanon .......................................................................35 Un pays en reconstruction, triste athmosphere - A country being rebuilt.................37 Gastronomie luxueuse - Luxurious gastronomy ................................................................39 La suisse orientale - Oriental Switzerlandn ..........................................................................41 CULTURE - CULTURE Mon quartier - My district .........................................................................................................................43 La langue, The language, the Syrian dialect ............................................................................................47 Le peuple, les gens, les syriens - Society, people, Syrians ................................................................51 La gastronomie et comportements alimentaires - Gastronomy and eating habits .................59 Les restaurants - Restaurants ..................................................................................................................65 A chaque besoin un service - A Service for every need ......................................................................75 L’éducation, la science - Education, science .........................................................................................79 EVENEMENTS - EVENTS Le mois sacré du Ramadan - Ramadan...............................................................................................81 Beb el Hara - Beb el Hara ..........................................................................................................................85 GAZA - GAZA ...............................................................................................................................................91 HYPERMEDIA DESIGN - HYPERMEDIA DESIGN Internet au quotidien ..............................................................................................................................92 Une vision du design à travers le stage ............................................................................................93 Le projet Sticking Tour ............................................................................................................................97 CONCLUSION .......................................................................................................................................................95
  4. 4. “ “FR Pourquoi avoir choisi la Syrie ? D’une part, dans l’avenir, je serais amenée à travailler dans des pays arabes, avec la langue arabe, avec des gens ayant grandis dans une culture en partie différente de la mienne. Ce stage à l’étranger était une belle opportunité d’aller découvrir cette culture, la vivre, y passer du temps afin de la comprendre et de compléter cette partielle de culture que j’avais en moi. D’une autre part, dans le monde arabe, la Syrie est connue comme un vieux pays d’une richesse débordante de par son histoire, de par la préservation de la langue arabe et de la culture musulmane. Une occasion non seulement de découvrir mais aussi de compléter une science que je ne maîtrise pas parfaitement. Alep et Damas constituent à elles deux, les villes les plus vieilles du monde. Qui n’a pas envie de marcher sur d’aussi vieilles terres et de se plonger dans leurs his- toires ? Pendant ma recherche de stage, j’y ai passé une semaine, j’ai été émerveillée par ce pays. Comment se fait-il que l’on ne le connaisse pas, que ce n’est pas l’image qui nous est par- venue. La réponse c’est que la plupart des gens (moi-même inclue) se fie aux medias mais malheureusement ce n’est pas la vraie image que dégage le pays. Bien au contraire, c’est un pays rayonnant, où la paix et la sécurité règne. Voici une fois de plus, une merveilleuse occasion de mettre un pied au moyen-orient, se rapprocher de cette zone, comprendre ce que je croyais avoir compris, comprendre de près la situation là-bas dans un contexte expliquée par son peuple. Une situation que j’ai comprise sur place à travers le vécu et les témoignages et non pas les média télévisés. Ce mémoire va me permettre de récapituler l’histoire que témoigne ce pays, la culture que j’ai découverte, toutes les riches expériences que j’ai pu avoir ainsi qu’expliquer les liens étroits avec le monde du design d’interactivité. Choix curieux, innatendu m.a t-on dit... alors j’explique.. 4
  5. 5. “ “ENG Why having chosen Syria ? In the one hand, I’ll be brought in the future to work in Arab countries, in Arabic, with people having grown in almost the same culture as mine. This foreign training was a good oppor- tunity for me to discover the culture, to feel it and to take some time to understand and complete my Arabic origin culture. In the other hand, Syria is known as an old country with overflowing wealth for history and for preservation of the Arabic language and Muslim religion. Both Alep and Damas are the oldest cities in the world. Who won’t be walking in as old as these and throw oneself in their history? I have been in Syria for one week, looking for a training course. I was amazed by this country. How it is that I didn’t know it? Most people –including me- get false information as they trust media which often present bad image of the country. At the contrary, it is a radiant land where peace and security reign. Here is one more time a great opportunity to set foot in the Middle-East, to move clos- er to that area and try to understand the situation explained by people living there. A situation I have observed on the spot through real-life experience and evidence. Through this thesis, I will be able to recap the Syrian history, its civilization, all the very in- structive experiences I had but explain the close link with interactivity design field as well. Curious and unexpected choice, they told me…. Let me explain 5
  6. 6. “ “FR La syrie, un pays d’histoire Des infos pour comprendre La Syrie a joué un très grand rôle dans l’histoire de l’humanité. On l’a souvent décrite comme le berceau des civilisations dans la mesure où elle a donné naissance à de très grandes réalisations humaines qui allaient se développer en Syrie. Sur cette terre, l’homme allait découvrir les secrets de l’agriculture et de la metallurgie et in- venter le premier alphabet. Les religions, les philosophies, le langage des échanges commerciaux, le développement du tissu urbain et les relations diplomatiques et cul- turelles, tout cela y prenait naissance au fil des ans. C’est pourquoi l’on dit communé- ment que tout homme cultivé a 2 patries, la sienne et la Syrie. Le régime politique est très particulié. On doit dire qu’il s’agit d’une république dont le Président est élu pour 7 ans dans le cadre d’un référendum. Concernant mon entrée dans le pays, étant donné que je détiens la double nationalité française et algérienne, j’ai pu entrer sans demande de Visa en présentant le passe- port algérien. J’ai voyagé via la compagnie nationale Syrian Arab Airlines. Les premières traces d’agriculture ont été trouvées en Syrie Bechar El Assad, a pris le pouvoir à la mort de son pere ... le berceau des civilisations 6
  7. 7. “ “FR 7 Président Bechar El Assad. Lieu : Hall d’un centre de sport
  8. 8. “ “FR 8 A la sortie de l’allée du Souk El Hamadyya
  9. 9. “ “ Syria had played a very important role in the human history. It has often been described as the cradle of the civilizations insofar as when it gave rise to great human realiza- tions that would develop in Syria. On this land, the Man discovered agriculture and metallurgy and invent the first alphabet. Religions, philosophies, language of trade, development of the urban fabric and the diplomatic and cultural relationship. All that started with the passing years.That is why it is commonly said that every cultivated man has got two homelands, his motherland was Syria. The government system is very special. It is a Republic where the President is elected for 7 years within a referendum. As for my entrey in the country and as I have got both French and Algerian nationalities, I entered Syria with my Algerian Passport with no need to visa. I travelled with the Syr- ian Arab National company Airlines. Syria, a country of History Some informations to understand ... the cradle of the civilizations Bechar El Assad took the power after his father’s dead 9 ENG
  10. 10. “ “FR La syrie, un pays d’histoire Capitale de la SYRIE, elle constitue une des villes les plus vieilles du monde. Son archi- tecture en témoigne. Elle fut élue capitale culturelle du monde arabe en 2008. J’ai ap- pris qu’à travers son histoire que de nom- breuses civilisations s’y sont succédées (Arméenne, Grecque, Romaine, Bizantine et Arabe). Le christianisme a marqué Damas. St Paul y a laissé une empreinte profonde que l’on ressent vivement dans le quartier chrétien et dans la maison d’Ananie. Damas a subi au XXe siècle de violentes trans- formations dues aux changements dé- mographiques et sociaux. La disparition du commerce caravanier a signé le déclin du cœur de la ville et de ses métiers tradition- nels. Gréopgraphiquement, 7 portes permettent d’entrer à la capitale, ce sont les “7 portes de damas” : Beb el Toma Beb el salam Beb el srije Beb el charki Beb el Kebir Beb el Saghir Beb el Jabia La visite de cette ville s’est faite dès la pre- mière semaine. Les endroits les plus connus comme le souk elhamadiya qui se trouve dans “l’ancien Damas”, en plein coeur de la ville. Dans ce lieu se trouve la célèbre mosquée des Om- eyyades. J’ai particulièrement craqué pour le souk et la mosquée. On y trouve une chaleur, un “chez soi” comme nulpart ail- leurs. Les murs, les voitures, les stands, tous les supports affichent la photo du président. Au début, cela me semblait étrange mais l’on apprend que ceci est inscrit dans la cul- ture du pays. Damas A l’époque, ses portes étaient une protection de la ville de Damas Une partie de la popu- lation est chrétienne. Environ 20 pour cent. une des villes les plus vieilles du monde. 10
  11. 11. “ “FR 11 Au coeur de Damas
  12. 12. “ “FR 12 Dans les rues de l’ancienne ville de Damas
  13. 13. “ “ BeingtheCapitalofSyria,itisoneoftheold- est cities of the world. It is shown through its architecture. It has been selected as the cultural capital of the Arab world in 2008. And I learned through its history that num- ber of civilizations has followed each other (Armenian, Greek, Roman, Byzantine and Arab). Christianity has marqued Damascus. Saint Paul has left there a deep impression one can keenly feel in the Christian quarter and in the Ananie house. Damas has suf- fered in the 20th century from many dras- tic changes due to demographic and social changes. Disappearance of caravan trade has marked the decline of the city centre with its traditional professions. Geographically, one can enter the city by 7 gates called the“7 gates of Damascus” : Beb el Toma Beb el salam Beb el srije Beb el charki Beb el Kebir Beb el Saghir Beb el Jabia I went and visited that city right on the first week. There were most well-known places like souk El Hamadiya located in the “old Damas”, right in the traditional centre of the city. In that place, is located the famous Omeyyad Mosque. I loved the souk and the mosque, in particular. One could find warmth as “at home” as no- where else. On walls, cars, stands, the President picture is on all billboards. At the beginning, I found it strange but I learned that it is part of the culture of the country. Syria, a country of History Damascus ENG one of the oldest cities of the world 13
  14. 14. L’ambiance y est “touristique” malgré que ce soit un lieu de culte “ “FR La grande mosquée est un lieu fabuleux. Elle fut construite sur un emplacement où une église avait déjà succédée au temple romain de Jupiter. C’est la première des grandes mosquées à cour intérieure. Chose que je n’ai su que récemment, le plan re- prend celui de la maison du prophète à Médine. L’ambiance y est “touristique” mal- gré que ce soit un lieu de culte, avec les en- fants en train de courir dans tous les sens et des gens assis sur les tapis.  Il faut dire que la mosquée est aussi un lieu de cohésion sociale. La syrie, un pays d’histoire La Mosquée des Ommeyyades 14
  15. 15. “ “FR 15 L’intérieur de la mosquée des Omeyyades où est entérré (dans la place aux vitres vertes) la tête du prophète Yahia
  16. 16. “ “FR 16 L’intérieur de la mosquée des Omeyyades
  17. 17. “ “ The big mosque is a mythical place. It was built on a site or a church which had fol- lowed Roman temple of Jupiter. It was the first mosque with an inside yard. I have just recently known that the plan is a copy of the prophet’s house in Medina.. The at- mosphere is a “tourist” one even though it is a cult place, with children running ev- erywhere and people sitting in the carpets. I have to say that the mosque is a place of social cohesion. Syria, a country of History Omeyad Mosque ENG The atmosphere is a “tourist” one even though it is a cult place, 17
  18. 18. “ “FR Une excitation incroyable s’empare de moi lorsque je me rend au souk el hamadiya Souk el Hamadiya est le plus grand et le plus célèbre des souks de Damas. C’est une allée couverte d’une charpente métallique, sur laquelle se trouvent des étalages de vêtements, souvenirs traditionnels, tis- sus, nappes, gadgets, marchands de glace, rythmée par une ambiance sonore et odor- ante facinante. Les magasins, qui sont insérés dans des travées rythmées par des colonnes doriques, sont en biais par rapport à l’axe de circulation, pour exposer aux passants un maximum de marchandises. Au bout de cette allée mais toujours au coeur du souk, se trouve la célèbre mosquée des Ommeyy- ades. Le souk hamadiya comprend ou est suivi du souk assagha (étroite allée de bijoux) et du souk al Bzouriya où se concentrent les marchands d’épices, d’herbes et de fruits séchés. C’est mon endroit favoris. Une allée jonchée de d’épices de couleurs d’odeurs que l’on ne retrouve nulpart ailleurs. Se trouve en face mon marchand d’épices ha- bituel, le marchand de savons chez lequel j’achète tous les gadgets odorants pour la voiture ou les coins de la maison, le shampoing naturel“oud & anbar”et le savon d’alep naturel également, connu pour ses vertus sur la santé. La syrie, un pays d’histoire Le Souk El Hamadiya boîtes aux différents matériaux de bois echarpes objets traditionnels en métal narguilé plateaux scultés échiquiers ...est le plus grand et le plus célèbre des souks de Damas 18
  19. 19. “ “FR 19 Au coeur du souk El Hamadyya
  20. 20. “ “FR 20 Vitrine dans le magasin Sherazad à Hamadyya
  21. 21. “ “ An incredible excitement took hold of me when I go to the souk el Hamadiya. It is the biggest and the most famous markets in Damas. It is a path covered with a metal framework on which there are displays of clothes, traditional souvenirs, fabric, tableclothes, gadgets, ice cream hawkers, with sound rhythm and captivating smell. In the Hamadiya souk, shops are placed in bays with doric columns and being slant- wise compared with the major road, maybe to show to the passer-by the maximum of goods. At the top of this path but still in the heart of the souk, there is the famous mosque of Omeyads. The hamadiya souk includes or comes near assagha souk (narrow path of jeweller’s) and of al Bzouriya souk where spice, herbs and dried fruits shopkeepers is concentrating . It is my favourite place. It is a path strewn with spice of colours and smell we can find nowhere else. Opposite to it is located my usual spice shopkeeper, the soap dealer where I used to buy all the sweet-smelling gadgets for the car and house corners, the natural shampoo “oud & anbar” and natural Alep soap known for its healthy properties. Syria, a country of History El Hamadiya Souk ENG Alep soap ...the biggest and the most famous markets 21
  22. 22. “ “FR J’ai passé une journée à Alep qui avec Damas constituent les plus vieilles villes du monde. Elle offre un grand nombre de sites et de monuments de grand intérêt dont l’impresionnante citadelle d’Alep. Cette énorme citadelle domine la ville et est en- tourée d’un profond fossé creusé au 12e siècle. Cette citadelle est en réalité un palais royal construit en 1230. A cause de la fatigue, je n’ai pas pu profiter comme il fallait d’une longue promenade dans les souks qui passent pour les plus beaux du Moyen-orient. En revanche le peu que j’ai pu observé l’abondance des épices et du savon caractéristique de cette ville,letoutdansuneambiancechaleureuse et colorée. La cuisine d’Alep est une cuisine urbaine, très élaborée. Alep est enfin célèbre pour ses kebbés aux différentes formes, qui sont constituées d’une couche externe mélangeant bourghoul et pâte de viande fraîche. Le pistache, qui est la base de la plupart des patisseries syriennes, provien- nent également de la ville d’Alep “Foustouk Halabi”. Élaboré depuis la haute Antiquité, le savon d’Alep représente plusieurs milliers d’années de culture et d’histoire. Le mode de fabrication originaire de la ville d’Alep en Syrie a été perpétué. Plus largement, le savon d’Alep est à l’origine de la totalité des savons durs dans le monde. Il est élaboré exclusivement avec des ma- tières premières naturelles. L’olive et le lau- rier sont utilisés pour sa fabrication. Le savon d’Alep ne s’est longtemps présen- té que sous la forme d’un pain cubique sur lequel est inscrit le nom du fabricant ainsi que la qualité du savon. À ce savon dé- coupé s’est ajouté un savon moulé de taille plus réduite. La syrie, un pays d’histoire Alep Large de 20m et profond de 30 m Traduction mot à mot “Pistache d’Alep” Blé concassé Ce sont ces petits savons moulés que j’achètais habituellement au Souk EL hamadiya. j’en ai ramené pas mal en cadeaux pour des amis ici en France. Je me suis rendué spé- cialement à ALEP pour visiter cette citadelle ...l’impresionnante citadelle d’Alep 22
  23. 23. Panoramique de la citadelle d’Alep 23
  24. 24. “ “FR 24 Visite de la citadelle d’Alep
  25. 25. “ “ I have spent one day in Alep which formed with Damas the oldest cities in the world. It offered a great number of very interesting sites and monuments, namely the impres- sive stronghold of Alep. That huge strong- hold dominates the city and is surrounded by a deep ditch dug in the 12th century. To say the truth, this stronghold is actually a king palace built in 1230. Because of tiredness, I couldn’t profit as it be from a long walk in the souks which are known as the most beautiful one in the Middle-East. However, the least I ob- served is that abundance of spice and soap, character of this city, all this in a warm and coloured atmosphere. Alep cooking is a urban one, very elabo- rated. Alep is also famous for its kibbé in its different form made of an external layer mixing bourghoul and fresh ham. Pistachio on the basis of many Syrian pastries came also from Alep city“Foustouk Halabi” Developped since time immemorial, the soap of Alep represents several thousands of years of culture and history. The produc- tion mode originate of the Alep city has been carried on.. Moreover, the Alep soap is at the origin of all the hard soap in the world. It is developed especially and exclusively with natural raw material. Olive and laurel are used for its production, add- ing fragrance and, for some people, it has healing properties and called“surgras”. The Alelp soap is presented into a cubic bar on which is engraved the name of the pro- ductor as well as the quality of soap. To this cutted soap is added a soap moulded and of a reduced size.I bought this famous soap, by small parts in Hamadiya souk in Damas. Syria, a country of History Aleppo ENG 20 m deepness and 30 m of width ...the impressive stronghold of Alep 25
  26. 26. “ “FR J’y suis allée pour visiter la très jolie cité de Hama.Traversée par l’Oronte, elle est bordée de grandes et antiques no- rias aux grincements caractéristiques. Hama signifie “forteresse”. Elle a consituée une étape lorsque je me suis rendue de Damas à Alep. J’ai pu prendre un déjeuner sur une térasse au bord du fleuve Oron- te qui donne vue sur les norias. Chance que j’ai eu, les norias ne tournaient pas depuis un an. Ce jour-là elles ont repris. Ces norias au mileu des aqueducs, servent à approvisionner les plantes en eau. La syrie, un pays d’histoire La ville Hama Malgré la répression de 1982 (suite à une tentative d’assassinat du président Hafez el Assad, la ville fut bombardée). Hama de- meure une ville très religieuse, tant par le nombre de mos- quées que par les moeurs locales. ... les norias aux grincements caractéristiques 26
  27. 27. “ “ Very beautiful city of Hama, crossed by the Oronte and lined by gardens and big and ancient norias with typical creaking. Hama means“fortress”. It was a stopover on my way from Damas to Alep. I could lunch on a terrace on the Oronte river bank which looked onto norias. I was lucky, norias had not run for a year but that day, they ran again. Those norias in the middle of aque- ducts are used for supplying plants with water. Despite of repression in 1982 (following the murder attempt of the president Hafez el Syria, a country of History Hama City Assad, the city had been shelled), Hama remained a very religious city either by the number of mosques or by local customs. ENG ... norias with typical creaking 27
  28. 28. “ “FR C’est au lever du soleil, depuis le château arabe qui domine le site, que l’on peut le mieux admirer la ville capitale du royaume de l’extraordinaire reine Zénobie, dont le nom reste attaché à celui de Palmyre en dépit d’un règne flambloyant, mais éphèmère. Les ruines se trouvant au mileu du désert rappellent la grandeur de la mé- tropole gouvernée au 3e siècle par la reine. Le site regroupe le temple de Bel, l’Arc de Triomphe, le Sénat, l’Agora. La syrie, un pays d’histoire Palmyre Place magnifique qui parle d’elle meme par la magie qu’elle degage... Avec ma famille, je m’y suis rendue le matin très tôt où la fraîcheur nous attendait. En revanche, ciel bleu et soleil rayonnant tout au long de la journée. Ainsi j’ai pu prendre des photos sans présences de touristes. A partir de 12h, les touristes commençaient à envahir le lieu magique qui a soudainement changé d’ambiance. J’ai lu que la Bible attribue la construction de Palmyre, sous le nom assyrien de Tad- mor- à Salomon. A l’origine cité caravanière, la ville fut hellénisée après la conquête de la Syrie par Alexandre le Grand. Puis elle devint colonie romaine et se couvrit de monuments dont on on peut encore admir- er aujourd’hui les émouvants vestiges. D’où le style des ruines greco-romains En syrie Palmyre est nommée Tadmor -3 degré celcius 28
  29. 29. “ “FR 29
  30. 30. “ FR 30 1 Les ruines à Palmyre
  31. 31. “ “ It was on the sunset, from the arab castle dominating the site, that we could best admire the capital city of the kingdom of the extraordinary Queen Zenobie whose name remained stuck to Palmyre depite of an extravagant but shot-lived reign. Ruins being in the middle of desert record of the metropolis size governed in the 3rd centu- ry by the Queen. The site was made up of the Bel temple, the Senate and the Agora. I went there with my family very early in the cool of the morning. However, it was shiny and blue sky all over the day. So I could take some pictures without tourists. From mid- day, tourists began to invade the magical site which suddenly had a new atmosphere. The Bible gave the construction of Palmyre the Assyrian name of Tadmor to Salomon. Being at first a caravan cité, the city had been hellenized after the conquest of Syria by Alexander the Great. Then, it became a Roman colony full of monuments that we could admire nowadays their touching traces. Syria, a country of History Palmyr A splendid place which was radiated by magic... ENG 31
  32. 32. FR Visites 32 Tombe d’un fils d’Adam (6 metres de longueur) Arbre généalogique d’Adam jusqu’au prophète Mahomet Tombe de Saladin El Ayyoubi Portrait de Saladin El Ayyoubi
  33. 33. FR Visites 33 Grotte à Damascus Crack du Chevalier Marchand à Beb El Hara Exposition à Beb El Hara Montagnes où ont marché les colonies à l’époque du prophète Patrimoine Naturel à Damas
  34. 34. “ “FR Le Liban Le Week-end de l’Aïd el Kebir (fête re- ligieuse) je suis allée au Liban, plus exacte- ment à Beyrouth. Avec ma famille, accompagnés d’un chauf- feur qui connaît l’environnement, nous avons loué un Van et visité la capitale Bey- routh, sa côte méditéranéenne, quelques coins touristiques tels que la grotte de jeita, le téléphérique, Notre Dame du Liban, La Harissa.. Comme vous pouvez le voir sur la carte, le trajet Damas-Beyrouth traversetoutlepays(2h30deroute seulement). Petit pays, paysage magnifique en grande majorité montagneuse, le trajet n’a pas été pénible malgré une chaleur très élevée. A la frontière nous avons fait une demande de visa pour pouvoir y entrer puisque l’accès avec le passeport algérien n’était pas valable sans visa Un weekend au Liban Le Liban est considéré comme la “Suisse du Moyen Orient”. Pays de luxe, où la gas- tronomie est réputée mondialement et où les stars sont célèbres dans le monde arabe. La moitié de la population est francophone, il faut dire que j’étais pas mal pertubée au niveaudelalangue,j’avaistropd’hésitations à parler français. Je commence en arabe, puis je glisse quelques mots anglais avant de me reprendre et finir en français. Bref un mélange à se demander si je maitrise au moins une langue correctement. Mais fina- lement il n’y a pas d’hésiations à avoir car j’ai compris avec le temps qu’ils maitrisent parfaitement la langue française. le trajet Damas-Beyrouth traverse tout le pays (2h30 de route seulement Le cèdre du Liban 34
  35. 35. “ “Lebanon During the Aïd el Kebir (religious celebra- tion), I went to Lebanon for the week end, in Beirut. With my family and a driver who knows the place, we have rented a van and visited the capital Beirut, its Mediterranean coast, some sights such as Jeita grotto, the cable- car, La Harissa… As you can see on the map, the Damascus‐ Beirut trip goes through the whole country (only 2h30 for the trip). Small country, won- derful landscapes with lot of mountains, the trip was not hard despite an extreme heat. On the border, we asked for a visa because you cannot go in without it if you have an Algerian passport. Lebanese is regarded as the “Middle-East Switzerland”. Luxurious country, renowned for its gastronomy through the world, with famous stars well-known by Arabic people. Half the people are French-speaking. I was quite perturbed at the language, I hesitat- ed to speak French. I start in Arabic, then I give some English words, and finally speak French. As if I cannot speak one language correctly with such a mixture. But finally, there is no hesitation because they can speak French very well. Weekend in Lebanon the Damascus‐Beirut trip goes through the whole country (only 2h30 for the trip) ENG Notre Dame du Lian 35
  36. 36. “ “FR Quecesoitaucentrevilleoubienendehors, on trouve toujours un paysage en chantier, en construction ou en re-construction. Mes sentiments personnels ; je trouve que le pays dégage vraiment de la tristesse. Les ruines nous laissent deviner ce qui a pu se passer, vu le contexte politique du pays. Malgré la verdure, la mer, les restaurants, les magasins chics...l’agitation, les lumières, il y a quelque part un chao au fond. Mais ça“re- prend”vie peu à peu. En discutant avec des gens, j’ai appris qu’il y a 10 ans ils n’y avait rien de ces magasins de luxes. Le Liban Un pays en reconstruction En ce qui concerne l’histoire de ce pont. Ce pont était une cible des attaques israéli- ennes. Israel pensait que la Syrie fournissait les armes au Liban par cette voie. Ce pont était une voie très importante qui liait Sy- rie et Liban. Je vous laisse imaginer les con- séquences. ...une atmosphère de tristesse 36
  37. 37. “ “ In the town center or in suburbs, there are always landscapes under construction, or reconstruction. My personal feelings: I find this country sad.The ruins let us guess what happened here, in view of the political as- pects. In spite of the greenery, the sea, the restaurants, the chic stores… the excite- ment, the lights, there is some chaos be- hind this. Life is coming back little by little. Some people told me that there was no one of these luxury shops 10 years before. Lebanon A country being rebuilt Regarding this bridge’s history, it was one of the Israeli attacks’target. Israel thought Syr- ia supplied Lebanon with weapons by this way. This bridge was a very important link between Syria and Lebanon. You can guess the consequences. sad atmosphere ENG 37
  38. 38. “ “FR En famille, j’ai passé une soirée au restaurant “Le pêcheur” situé au bord de la mer méditérannée. En entrée, comme dans la plupart des entrées, ici sous vos yeux, je vous présente le fameux mezzé. Le mezzé est un assortiment de petits plats généralement com- posé de salade taboulé, fatouch. hommos, mtabel… En attendant la venue de ces plats, cor- nichons et olives  étaient à notre disposi- tion pour le grignotage. C’est facturé direct même si on ne l’a pas demandé : le charme des restaurants ! Petit piège, ne jamais trop manger le mezzé car risque de ne pas bien apprécier le plat principal. Généralement le mézzé reste lé- ger sauf si l’on abuse un peu de hommos évidemment. Le plat principal était com- posé, ce jour là, de plusieurs sortes de pois- sons frits ou grillés, dont la sèche, sardines, calamar etc. Les sauces….délicieusement fondantes, raffinées à merveille… Notez le rafinement de la présentation, c’est tout simplement magnifique. La gastronomie libanaise est réputée mon- dialement non seulement pour son goût mais également pour sa présentation. Le plat des sardines grillées déborde abon- damment d’une sorte de “pokeball” (pain frit). Sur la photo ci-contre, une flamme est déposée sur le plat des poissons. Tout le long du repas, les serveurs habillés en tenue traditionnelle, nous débarras- sent au fur à mesure des plats, assiettes et bouteilles vides et prennent bien bien soin de nous. Quelque chose de typique là-bas, l’eau vous est servie sans que vous en ayez fait la demande, votre verre n’est jamais vide. Repas très agréable, ambiance char- mante, tout le monde a apprécié. Ce fut une des rares fois où j’ai mangé du poisson du- rant mon séjour de 6 mois. Le Liban Gastronomie luxueuse réputée mondialement pour son goût mais également pour sa présentation 38
  39. 39. “ “ Withmyfamily,Iwenttotherestau- rant “Le pêcheur” for dinner, situ- ated at the Mediterranean seaside. For the starter, like most of the starters, here is the famous Mez- zé. It is a selection of little dish- es. When we were waiting for the starters, they gave us some gherkins and olives for snack. We paid for it even if we did not ask it: the charm of the restaurants! Little trap: never eat too much Mezzé be- cause you will not appreciate the main course. Generally, the Mezzé is light. The main course was made up of fried or grilled fishes, like sardine, cuttlefish, calamari… Sausages:delightfullymeltinginthemouth, perfectly refined… The presentation is just wonderful. Leba- nese gastronomy is known for its taste but also for its presentation. The grilled sardines dish is bursting with a sort of poke- ball (fried bread). On the picture, a flame is set on the fishes’dish. During all the dinner, the waiters in tradi- tional dress, clear the table of the dishes, empty bottles and take care of us. Some- thing typical here, water is served without asking for it, your glass is never empty. Pleasant dinner, nice atmosphere, every- body enjoyed. It was one of the few times I ate fish during my 6 months trip. Lebanon Luxurious gastronomy ENG Lebanese gastronomy is known for its taste but also for its presentation. 39
  40. 40. “ “FR Livres libanaises 1000 c’est le prix d’un café. 1000 £ Libanaises c’est 0.47 euros, 34£ syriennes. Soit un euro = 72£ syriennes. La monnaie est “élevée”. Tout se compte par 1000 et 10 000. En ce qui concerne la valeur de la vie, habits, restaurants, hô- tels.. c’est aussi cher qu’en France voir supérieur ; la vie est chère. Le Liban La Suisse Orientale Star, maquillage, beauté, mode, acces- soires…. la mode libanaise fait un tabac dans le monde arabe. Une grande partie des grandes stars orientales sont liba- naises. Au centre ville de Beyrouth on y trouve : :: Des Magasins de luxe où l’on ne peut que y entrer, voir et ressortir . J’ai noté beau- coup de magasins italiens. - De nombreux magasins de soins et d’esthétique. :: Des grandes affiches et panneaux pub- licitaires, principalement sur accessoires, mode et stars. :: Des banques, des banques et beaucoup de banques. :: Des hôtels au bord de la mer à des prix bien spécifiques à eux. :: Des grands restaurants, des restaurants où la moitié du temps est consacrée à l’appréciation de la décoration des plats avant de les entamer et où chaque bou- chée coûte cher donc à déguster avec délicatesse Voilà un peu le cadre de vie… la classe à l’orientale tout simplement. la classe à l’orientale tout simplement... 40
  41. 41. “ “ 1000 is the price of a coffee. 1000£Lebanon is 0.47€, 34£Syrian. So 1€ is 72£Syrian. Money is“expensive”. Everything is like 1000 or 10000. Concerning the cost of living, clothes, res- taurants, hotels… are as expensive as in France, sometimes more. Life is expensive. Lebanon Oriental Switzerland In Beirut city centre, we find: Luxurious shops, where you can only go in, look and go out. I noticed a lot of Italian shops. - A lot of beauty salons. - Big advertising posters mostly for accesso- ries; fashion and stars. - Banks, banks, a lot of banks. Seaside’s hotels with specific prices. - Nice restaurants, where you spend most of the time looking at the presentation of the dishes, and where every little piece costs an arm and a leg. Here is the Lebanese life… Oriental classy style ENG Oriental classy style 41
  42. 42. “ “FR Mon quartier La ville de Damas est divisée en quartiers présentant chacun une caractéristique pro- pre à eux. On distingue les quartiers riches des quartiers traditionnels, ceux connus pour leur restaurants, pour leur souks (mar- chés)... On constate ainsi l’évolution d’une société à deux vitesses. La haute classe et la classe des travailleurs à bas salaire, qui concerne la majeure partie de la popula- tion. Mon quartier se situait dans le quartier de Kafersosah, une chance que j’ai pu trouvé un appartement à cet endroit car c’est un quartier des plus chics de Damas et dif- ficilement accessible pour un salaire moyen syrien. Question valeur, les maisons en loca- tion où en vente sont extrêmement chères que cela soit pour les syriens ou les gens de l’extérieur (Europe, USA ...) Mon appartement se situait dans le quartier de Kafersosah... 42
  43. 43. “ “FR 43 Vue du balcon de mon appartement à Kafersosah (quartier)
  44. 44. “ “FR 44 Cham City Center, le centre commercial le plus connu, se trouve dans le quartier de Kafersosah. Je m’y rendais pour les courses, le shopping mais aussi pour des cours de piscine. Endroit Chic
  45. 45. “ “My district The city of Damascus is divided into districts having each their own characteristic. We can distinguish rich districts from tradition- al ones, those known for their restaurants, for their souks (market) … So we notice the evolution of a two-tier society. Rich people, and the low salary workers’class, which con- cerns most of the population. My area was in Kafersosah’s district, a bit of luck to find an apartment there because it is one of the smartest places of Damascus, hardly accessible for a middle Syrian wage. Valuespeaking,therentedoronsalehouses are extremely expensive, whether for Syrian or for foreigners (from Europe, USA …) ENG My area was in Kafersosah’s dis- trict 45
  46. 46. “ “FR Le dialecte syrien, la langue arabe La langue officielle est l’arabe mais beau- coup de syriens parlent également d’autres langues comme l’anglais et un peu le fran- çais. Pourquoi il m’était difficile de comprendre le dialecte syrien ? Il faut du temps pour analyser la différence qu’il y a avec l’arabe littéraire. Une fois que l’on a ciblé les dif- férences, qu’on a découvert des particu- larités propres au dialecte, il est plus facile alors de reconnaitre de quel mot il s’agit. J’ai redécouvert la langue arabe. Contraire- ment au pays du maghreb, le vocabulaire du dialecte syrien se rapproche de très près de la langue littéraire. Au quotidien, au fur et à mesure que je familiarisais avec le dialecte syrien, j’assimilais du vocabulaire de LA langue arabe. Malheureusement, j’abandonnais la communication en anglais au profit de l’arabe. J’ai noté les principales différences entre le dialecte algérien et syriens dans le vocabu- laire (qui appartient souvent à la langue lit- téral pour le dial.syrien) et la prononciation des lettres(qui est plus fidèle à la langue lit- téral pour le dial.algerien). Voici quelques exemples de particularités du dialecte syrien. - Le “a” algérien est prononcé “é”“é” donc “amina”devient èminé. Le son “k” n’est pas prononcé. Cela m’a per- turbé au début de mon séjour car je ne reconnaissais pas un mot que je connais habituellement. Par exemple “koulili” signi- fiant“dis moi”se prononce“oulili”et devient alors difficilement identifiable lorsque l’on est pas habitué. - Également, tout verbe au présent quelque soit la personne à laquelle il est conjugué est précédé de“b”. Je ne peux pas dire qu’un dialecte est plus fidèle à l’arabe littéral que l’autre. Le dialec. Syrien, libannais et palestinien sont très proches, c’est ce qu’on appelle le “shami”. Les habitants de Damas, appel- lent leur pays “Sham”. “Sham” représentant à l’époque zone du moyen-orient (les pays de l’orient...). Lors de différentes discus- sions, lorsque les gens parlent de leur pays en employant le mot “sham”, j’ai senti qu’ils évoquent à travers cette apellation, leur at- tachement, l’amour de leur pays. Remarque, Le premier alphabet du monde a été inventé dans ce pays. 46
  47. 47. “ “The language, the Syrian dialect The official language is Arabic but many Syrian can also speak other languages like English or a little French. Why it was so difficult for me to understand Syrian dialect? It takes time to analyze the differences with Literary Arabic. Once you have targeted the differences, you have discovered particularities characteristic of the dialect, it is a lot easier to discover which word it is. I rediscovered Arabic language. Contrary to the Maghreb, the vocabulary of the Syrian dialect is very close to the literary tongue. In everyday life, as I got familiarized with the Syrian dialect, I learned vocabulary of THE Arabic language. Unfortunately, I aban- doned English communication in aid of Ar- abic. I noted the major differences between Algerian and Syrian dialect in: - The vocabulary (Which often belongs to the literary language for Syrian dialect) - The pronunciation (Which is more faithful to the literary language for Algerian dia- lect) Here are some examples of particularities of Syrian dialect: - The Algerian [a] is pronounced [e] so“Ami- na”becomes“Emineh”. - The sound [k] is not pronounced. It dis- rupted me at the beginning because I did not recognize a word I usually know. For example, “koulili” meaning “tell me” is pro- nounced “oulili” and it becomes hardly un- derstandable when you are not used to this particularity. - Any verb in the present form, whatever the person is preceded by [b]. I cannot say that a dialect is more faithful to the Literary Arabic than the other. The Syrian, Lebanese and Palestinian dia- lects are very close, that is what we call the “Shami”. People from Damascus call their country “Sham”. “Sham” represented in the past the Middle-East area. During some discussions, when people speak about their country using the word “Sham”, I felt their attachment, the love of their country through this word. Note, the first alphabet was created there ENG 47
  48. 48. “ “FR Le dialecte syrien, la langue arabe La chaleur humaine que dégage les syriens est caractérisée par des expressions qu’ils utilisent quotidiennement. Lorsque que l’on demande un service c’est “oui” au- tomatiquement. Si vous avez le moindre problème, ce sont les premiers à vous trou- ver une solution ou vous rendre le service. “Sur ma tête”, “sur mes yeux” répondent-il comme si votre demande est aussi impor- tante que leur yeux. Ils sont prêts à lâcher ce qu’ils font pour vous guider, vous amener où vous voulez vous rendre. S’ils ne peuvent pas le faire, il trouve une personne qui le fera à sa place. Cette chaleur humaine est également vis- ible dans la relation qu’ils entretiennent en- tre eux. Tout homme plus agé que vous, est automatiquement appelé “tonton”. Toute femme plus agée est appelée “tante”. Cela rapproche considérablement les gens en- tre eux. Lorsque j’entre dans le taxi, je me retrouve à dire “bonjour tonton, peux-tu m’emmener dans le quartier” et lui répon- dait “sur ma tête, tonton”. Je ne sais pas comment traduire cette expression mais c’est bien plus profond qu’“à votre service”. C’est également typiquement syrien ou bien“shami”de dire son statut à la fin d’une questionouréponse.Unemamandemande à son fils“tu veux quelque chose, maman”. Un accueil humainement merveilleux. Une personne de votre génération vous l’apellerez “mon frère” ou “ma soeur”. Si cette proximité dérange, vous pouvez vous éloignez légèrement et l’appeler “cousin”. Partout où j’allais, j’avais des cousins et des tontons partout, l’épicier, le marchand de fruits, le conducteur de taxi... dans la ville se trouvait ma famille. Tonton, tante, frère, soeur ou encore cousin n’est que le premier degré d’apellation. Cela concerne un public étranger, qui est exté- rieur à la famille et aux amis. Le second de- gré a constitué un point surprenant dans ma découvertedeleurdialecte.Amiesdevenues un peu plus proches ou voisines utilisent des termes bien plus profonds “ma chérie”( ya habibti), “mon âme”( ya rohi), “ma vie” (ya hayati, ya omri). La traduction en fran- çais est encore plus surprenante. Ce sont des termes normaux, que je trouvais mal- gré tout un peu poussés car je n’y étais pas habituée. Aujourd’hui, cela ne me surprend plus lorsque l’on m’appelle par ces termes, en revanche je ne suis pas encore prêtre à faire de ma collègue de travail “mon âme”. Concernant l’intonation, parler en syrien c’est chanter, c’est doux, mélodieux... ils n’haussent pas la voix, non ils chuchotent, c’est tout simplement apaisant ! 48
  49. 49. “ “Le dialecte syrien, la langue arabe Syrian people are very warm in the expres- sions they use daily. When you ask for a favor, they always answer “yes”. If you have any problem, they help you finding a solu- tion or giving you a favor. They answer “on my head”, “on my eyes”, as if your favor is as important as their eyes. They just give up what they are doing to guide you, to take you where you want to go. If they cannot do it, they will find somebody who can. A humanely wonderful welcome. This warmth is also visible in the relation- ship they have with other Syrians. All the men who are older than you are called “uncle”. All the women older than you are called “aunt”. This helps a lot bringing peo- ple together. When I come in the taxi, I say “hello uncle, can you take me to the dis- trict?” and he answer “on my head, uncle”. I do not know how to translate this expres- sion but it is a lot more intense than“you’re welcome”. It is typically Syrian or “Shami” to say your status at the end of a question or an answer. A mother asks her son “do you want something, mum”. A humanely wonderful welcome. You call somebody of your generation brother or sister. If this proximity disturbs, you can slightly distance by using “cousin”. Wherever I went, I had cousins and uncles everywhere, the grocer, the fruit seller, the taxi driver… My family was in the street. Uncle, aunt, brother, sister or cousin is only the first degree of calling somebody. It is used for foreigners, who are out of your family and friends. The second degree was a surprising point for me when I was discov- ering their dialect. Friends becoming a little closer or neighbors use more intense words such as“my darling” (ya habibti), “my soul” (ya rohi), “my life” (ya hayati, ya omri). The translation in English is more surprising. These are normal words, I find a little bit strong because I was not used with that. Today, I am not surprised any more when somebody call me using these words, but on the other hand, I am not ready to make my colleague becoming“my soul”yet. Finally, concerning intonation, speaking Syrian is like singing. It is calm, sweet, me- lodious… They do not raise the voice, they whisper, it is just soothing! ENG 49
  50. 50. “ “FR La société, le peuple, les syriens La société La société syrienne se caractérise par sa courtoisie sa noblesse et l’hospitalité issues de la civilisation arabo-musulmane dont elle est le berceau. Plusieurs congrès, séminaires relatifs à la culture arabo-islamique sont organi- sés fréquemment indépendemment des prêches quotidiennes dans les mosquées (prêches sur l’islam et sur le comportement du musulman vis à vis de sa religion). La société syrienne tient beaucoup à ces traditions ancestrales plus particulièrement aux habits traditionnels portés les jours de fête. Les femmes Les femmes syriennes or- ganisent souvent des ren- contres entre elles dans leurs demeures ou au res- taurant pour discuter, part- ager ou débattre sur tous les sujets, sciences, culture islamique, problèmes de la société, l’éducation des en- fants ... Elles me semblent bien plus dynamiques que les hommes. Toujours actives, c’est elles qui organisent les rencontres à l’extérieur, l’éducation des enfants... mais prennent également du temps pour elles et ont beau- coup d’activités. La femme syrienne a un statut de noblesse et de respect. J’ai trouvé que la femme syri- enne a un fort impact dans la société. Les familles Les familles sont très soudées, très proches car caractérisée par le régime patriarchal. Les enfants ont tout de même une liberté, le tout dans la limite de la tradition musul- mane. Le respect des parents et des personnes agées issu de la culture islamique est pré- dominante. Lorsqu’un jeune rencontre son grand-père, le baise-main et le front des- tiné aux grandes-personnes illustrent le re- spect attribué. la femme syrienne a un fort impact dans la société. 50
  51. 51. “ “FR 51 Danse traditionnelle syrienne, le Dekbeh
  52. 52. “ “FR 52 Tenue traditionnelle, dans un magasin de patisseries syriennes
  53. 53. “ “Society, people, Syrians Society Syrian society is characterized by its cour- tesy, its nobility and the hospitality stem- ming from the Arabian Moslem civilization (Syria is at the root of this civilization). Some congress, seminar about Arabian Moslem culture are frequently organized, indepen- dently of the daily speeches preach in the mosques (about Islam and the Muslim’s be- havior in relation to his religion). Syrian soci- ety is attached to these ancestral traditions, particularly to traditional clothes worn for celebrations. Women Syrian ladies often organize meetings in their houses or at the restaurant to share, discuss about every subjects such as sci- ences, Islamic culture, society problems, children’s education… The Syrian woman has a nobility and re- spect status. I think that ladies have a big impact in the society. They seem more ac- tive than men. They organize meetings, ed- ucate their children, but take time for them- selves and have a lot of activities. Compared to women in the Maghreb, they do not cook a lot, and spend as much time outside as in- side. I admire them, they are modest, culti- vated and have a certain power. Families Families are closely knit because of the pa- triarchal society. But children have a free- dom, in the limit of the tradition. Parents’ and elderly people’s respect stemming from Islamic culture is prevailing. When a child meets his grandfather, he kisses his hand and his forehead, showing his re- spect. ENG ladies have a big impact in the society 53
  54. 54. “ “FR La société, le peuple, les syriens La ville Le déplacement de la population est fa- vorisée par l’existance de transports mul- tiples, taxis à gogo, les bus et les services. La voiture n’est pas indispensable. En re- vanche, il y a une forte pollution sonore due au klaxon permanent ainsi qu’une pollu- tion atmosphérique à cause du transport et de la cigarette (population fumeuse). De nobles familles éduquées J’ai eu l’occasion de fréquenter quelques familles nobles et j’admire... J’admire leur facilité et leur simplicité de vivre... Le Système “din wa dounia” qui signifie “religion et vie” est caractéristique d’une nouvelle mentalité provenant de musul- mans ouverts d’esprit. C’est à dire que cer- taines personnes ont une vieille mentalité (fermée) : si l’on est un bon religieux, on ne peut pas faire du sport, sortir avec des amis, être bon en informatique... comme si prati- quer la religion au quotidien limitait les au- tres activités ce qui nous empêche de nous épanouir... Alors que bien au contraire, l’islam nous incite à toutes sortes d’activités, et être à la recherche de la science et l’experience. L’islam n’est pas seulement une pratique mais aussi un comportement de vie qui per- met l’épanouissement de la personne Modeste, ouverts d’esprit, ces familles organisent souvent des rencontres peri- odiques pour discuter de la religion, lit- térature, loisirs, débats... ils se cultivent en permanence et se nourrissent des éxperi- ences des autres. Eduqués, ils ont un temps pour la cul- ture, le travail, un temps pour l’étude des sciences is- lamiques, et un temps pour les sor- ties en famille qui s’inscrit dans leur quotidien. Souvent, ils embauchent une malaisienne qui les aide dans les tâches ménagères, ainsi ils peuvent profiter d’autres choses. se nourrissent des éxperiences des autres. La malaisienne s’assoit à côté des enfants pour s’occuper d’eux avec laquelle ils ont signé un contrat de 3 ans. elle doit être agée entre j’ai été très surprise du nombre de musulmanes qui fument (femmes voilées également), chose rare en algérie. Petit déjeuner syrien avec les voisins, le jour de l’aid el kebir. 54
  55. 55. “ “FR 55 Souk Miden, dans le quartier de Miden, le jour de l’Aïd
  56. 56. “ “FR 56 Souk El Mihani, Artisanat
  57. 57. “ “ The city The population can move easily thanks to many means of transport, a lot of taxis, bus- es and other services. A car is not essential. On the other hand, there is a big noise pol- lution due to permanent horns and an at- mospheric pollution due to transports and cigarette (smoking population). Noble well-educated families I had the occasion to meet some noble families and I admire them… I admire their easiness and their simplicity… Well-educated, they have time for culture, work, study of Islamic sciences, and for fam- ily outings, which is daily. They often hire a Malaysian to help them with housework, so they can enjoy something else. The “din wa dounia” system, meaning “reli- gion and life”, characterize a new mentality coming from open-minded Muslims. I mean that some people have an old mentality (a close mentality) : if you are a good Mus- lim, you cannot practice sport, go out with friends, be good in computer science… As if practicing religion daily limits other activi- ties, which prevent us from blooming. But in the opposite, Islam invites us to all sorts of activities, searching for science and experiment. Islam is not only a practice, but also a life behavior which allows people’s blossoming. Modest, open-minded, these families orga- nized periodic meetings to speak about re- ligion, literature, leisure… They are always learning, and are inspired by others’expe- riences. Society, people, SyriansENG always learning, and are inspired by others’ experiences. 57
  58. 58. “ “FR La gastronomie et comportements alimentaires La gastronomie syrienne fait partie des points que j’ai entièrement découverts. Elle diffère énormément de celle du maghreb et naturellement de la gastronomie française. D’un point de vue général, elle est très très saine et légère. Huile d’olive, légumes crus, des salades à gogo, très peu de viande, beaucoup de laitages, un pain sans mie, une cuisine qui ne comporte ni trop de vi- ande, ni de sauces graisseuses, des fruits présents dans tous les repas, jutés sucrés, ils constituaient mon dessert de tous les repas et enfin la boisson que l’on boit facilement 5 à 6 fois par jour : le thé. Au petit déjeuner, en parallèle des repas, en“encas”ou bien le soir, elle est présente au quotidien comme de l’eau. Le litre d’eau par jour essentiel à l’hydratation du corps est facilement ac- quéri grâce à cette habitude alimentaire. La nourriture est saine et bio, les repas lé- gers et équilibrés, un régime alimentaire qui s’opposent totalement à celui que j’avais en tant qu’étudiante à Nantes. J’évitais au maximum les boissons gazeuses pour lais- ser place à des délicieux cocktails naturels présséssousmesyeuxquel’ontrouvaitdans tous les marchés. De temps à autres pour me rafraîchir autant l’esprit que le corps je prenais dans les cafés le fameux “Jus de ci- tron à la menthe”sur lequel j’avais craqué la première semaine du séjour. Il s’agit d’un classique jus de citron auquel est mélangé de la menthe mixée... Comment dire ? Elle est merveilleuse, elle me procure une sensation de chatouilli au point que je la surnomme la “boisson chatouillante”. Elle me fait sourire, elle est magique. Elle con- stitue un de mes souvenirs les plus forts. un regime alimentaire qui s’opposent totalement a celui que j’avais en tant qu’etudiante a Nantes. 58
  59. 59. “ “FR 59 Plats cuisinés, prêt à emporter dans un magasin de patisseries
  60. 60. “ “FR 60 Epices dans le supermarché du centre commercial Cham City Center
  61. 61. “ “Gastronomy and eating habits The Syrian gastronomy is one of the points that I completely discovered. It differs a great deal from the Maghreb gastronomy and obviously from the French one. In general, it is healthy and light (Olive oil, dried fruit, lot of salad, few meat, many dairy products, bred without crumb, a cooking with neither too much meat nor fat sauce, fruits at every meal, juicy and sweet. It was always my desert. And finally, the beverage that we drink easily five or six time a day – Tea. It is as present as water in our every day life, at breakfast, between meal times, as a snack or in the evening. The litre of wa- ter required for the body hydration is ob- tained thanks to this eating habit. Foods are healthy and organic with light and balanced meals, a diet completely dif- ferent from the one I had when I studied in Nantes. No more sodas for me but just delicious and natural cocktails made with fruits squeezed under my eyes in the vari- ous places or markets. From time to time, in order to have a refreshing drink, I took in cafés the splendid“lemon juice with mint”I could not resist the first week of my trip. It is a lemon juice mixed with mint. How to describe it? It is a delicious drink that gave me so gentle tickling feeling that I named it the “tickling drink” It made me smile. It is just wonderful. It is one of my im- portant memories. ENG a diet completely different from the one I had when I studied in Nantes. 61
  62. 62. “ “FR Ce sont des plats que je mange générale- ment soit au restaurant soit lorsque je suis invitée chez des familles syriennes. Ils sont composés de leurs propres sauces (très sou- vent à base de laitage) et donc nécéssite de manger assis avec un couvert. Concernant les comportements lors des re- pas. Contrairement aux habitudes français- es, il est très rare de s’asseoir autour d’une table,depréparerlecouvert,d’attendreque tout le monde soit à table et de commencer tous en même temps. C’est comme s’il n’y avait pas d’organisation ni de civisme. “J’ai faim, j’achète, je mange”. J’ai été surprise au tout début et je le voyais comme un point négatif car l’hamonie de se poser et man- ger ensemble n’était pas très présente alors qu’elle peut beaucoup apporter au quotidi- en. C’est un moment de la journée qui con- stitue un break, où on fait le point, où l’on parle d’autres choses que le travail.. ASSIS ... Mais non, je sentais qu’ils mangeaient car il fallait manger. Donc le repas ne prenait pas plus de 7minutes puis nous retournions travailler. Si je recherchais le “manger en harmonie” c’était dans les restaurants que j’allais trouver ça, comme si cette ambiance était spécialement réservée pour les sorties au restaurants. Pour en revenir à la nourriture, voici quelques plats le hommos, mtebel, mha- mara le taboulé et fettouch, les kebbe, le babahanouj, les feuilles de vignes farcies, le jebneh, les arayes, le khiar be leben, les fatayer au fromage ou la viande hachée, le shish tawouk. L’avantage de ces petits plats (à part les salades), c’est que ce sont des pièces, pratique à manger car ils sont secs et sans sauces. Lorsque je travaillais au stu- dio, nous mangions rapidement et debout sans couverts ce genre de plats. Ensuite nous avons également des plats comme ma’loube, le kebbe labania, frika, La gastronomie et comportements alimentaires L’avantage de ces petits plats, c’est que ce sont des pièces, Excellents fatayers aux epinards Sfiha au mhamara. (tomates) Légremment épicée, je n’aime pas trop salade concombre au yahourt poulet Mon préfére de tous les plats, la purée de pois chiche puree d’aubergine Sfiha au za’ter (thyn) qui se mange frequem- ment au petit déjeuner avec de l’huile d’olive Sfiha au jebne (fromage) 62
  63. 63. “ “ Then there are also meals like ma’loube, ke- bbe labania, frika that I used to eat either in restaurant or at Syrian people. They are made of their own sauce (very often with dairy products) and therefore which require a place setting. As for behaviour during meal times, at the opposite of French habits, Syrians rarely sit around the table, lay the table then wait for everybody to be sit and begin to eat at the same time. It seems to be no organization nor good citizenship. « I’m hungry, I buy, I eat ». I was surprised at the beginning and I looked at it like a negative point as the harmony that generally reigns when sitting and eating together is missing somehow while it can bring a lot in everyday life. Meal time is a break, time to take stock, to discuss about things other than work, SITTING … But nothing, I felt they eat because they have to do it. So it could take 7 minutes at the most then we went back to work. Eating in harmony is something I could find in res- taurants, as if this atmosphere is destined to restaurants only. Gastronomy and eating habitsENG behaviour during meal times, at the opposite of French habits, 63
  64. 64. “ “FR Les restaurants A Damas, il est très fréquent de manger à l’éxterieur. Peu importe nos revenus, on trouve de la nourriture adaptée à tous les portes-monnaies. Pour les revenus mod- estes, la consommation de “fata’ir” est quotidienne. Elle souvent accompagnée de falafeel ou d’un chewerma. On trouve des restaurants à des prix abor- dables qui proposent des spécialités syri- ennes. La nourriture y est la plupart du temps bonne. Il faut tout de même se méfi- er car quelques fois l’emplacement n’est pas propre, le service est de mauvaise qualité ou alors avec un manque d’hygiène assez im- pressionnant. Généralement cette dernière situtation est présente dans les souk. Il ne faut pas s’étonner de voir le “chef” essuyer le plan de travail avec sa main, manipuler la pâte des fata’ir en fumant sa cigarette, apès avoir ranger la monnaie du client précédent dans sa poche, par exemple. ... manipuler la pate des fata’ir en fumant sa cigarette, J’avais l’habitude de les acheter S.P. La piece 25 S.P. La piece 50 S.P. La piece 64
  65. 65. “ “FR 65 Patisseries Syriennes, à la pistache, à la rose, au nougat ...
  66. 66. “ “FR 66 Vue de l’étage du restaurant traditionnel célèbre EL Khawali
  67. 67. “ “Restaurants In Damas, people usually eat outside what- ever the income be, food cost is adapted to all purses. For modest incomes, there are “fata’ir” (5 S.P. the piece) for everyday, with usually falafeel (25 S.P.) or a chewerma (50 S.P.) (sandwich). There are restaurants at reasonable price whichoffersyrianspecialities.Foodismostly good.Though one must be careful as some- times the place is not clean, the service is not good and there are even hygiene prob- lems which could be found in souks. One must not be surprised to see, for instance, the head chief wiping his working area with his hands, making fata’ir paste while smok- ing and after ranging the customer’s money inhispocket.But,therearegreatrestaurants destined to the rich. They offer syrian speci- alities of excellent quality to which a lot of foreigners come. And others offering Ital- ian, French or Japanese specialities valued by Syrians. So, restaurants are THE place for going out with family and friends. If you are told “Next Saturday, we have to go out” be sure to go to the restaurant. ENG wiping his working area with his hands, making fata’ir paste while smoking and... 67
  68. 68. “ “FR Les restaurants Étant donné, que c’est une destination principale des sorties syriennes, la con- currence est bien installée. On trouve des restaurants de tous les styles selon ce qu’ils proposent. Le décors, l’environnement, la vue y jouent énormément. La décoration et présentation sont toujours magnifiques, le service excellent, le style de plus en plus original. Automatiquement le serveur vous sert généreusement de l’eau et du grigno- tage et vous ouvre une boite de Klenex (qui bien entendu seront facturés par la suite). Alors qu’il vous apporte la commande effec- tuée, il s’assure qu’aucun verre ne soit vide auquel cas, il n’hésiterait pas à ouvrir une autre bouteille d’eau pour combler votre soif. Un point très positif que je ne ressens pas en France, il veille sur vous de façon très attentive, une bouteille, une cannette vide, une assiette gênante est débarassée avec souplesse et rapidité aussitôt vidée, tout cela sans gêner la conversation que vous menez. J’oublie toutes les magnifiques ex- pressions vous étant adréssées à la moindre demande “Tekram 3eine” ce qui équivaut en français“vos désirs sont des ordres”mais d’une manière bien plus poétique. Automatiquement le serveur vous sert genereusement de l’eau et du grignotage 68
  69. 69. “ “Restaurants The decor, the atmosphere, the view play a great deal. Arrangements are always won- derful, the service of excellent quality and the style more and more original. Automati- cally, the waiter brings water and some nib- bling and open a paper tissue box – which of course will be invoiced afterwards. While bringing the order, he makes sure that your glass of water is full otherwise with no hesi- tation he will open another bottle. A very positive point I cannot feel in France. He takes care of you. He will relieve you of every empty bottle or can or a cumbersome plate smoothly without disturbing the conversa- tion. And the wonderful expressions you can hear at the slightest need as “Tekram 3eine” that means “your wishes are orders” but in a more poetic way. ENG Automatically, the waiter brings water and some nibbling 69
  70. 70. “ “FR Les restaurants Quelques restaurants m’ont marqué par le décors et leurs spécialités. Au coeur de Damas, dans le souk Hamadiyya le res- taurant “EL KHAWALI”, un des plus chics restaurants du pays, y dinent les stars, am- bassadeurs, touristes... Les spécialités syri- ennes sont excellentes, particulièrement le pain qui est fait devant les clients et le thé à la menthe, boisson fraîche sur laquelle j’ai craquée. Le décors est celui des vie- illes maisons traditionnelles, les murs sont en pierres et à rayures. Les serveurs vêtus de tenue traditionnelle et le pain travaillé comme la tradition le veut. Comme dans tous les restaurants, le narguilé traditionnel reste en option. Sur l’ autoroute menant à l’aéroport, le res- taurant “MILLE ET UNE NUITS” . Le restau- rant est lui même le palais des mille et une nuit et contient une immense terrasse dans laquelle se trouve une scène de théâtre, un bateau-restaurant, la tour de pie, un petit lac sous de belles lumières colorées... et une multitude de décorations à faire rêver les clients. Selon les syriens, ce genre de restaurant, généralement se fréquente une fois dans la vie pour les familles aisées. Les serveurs sont en tenues de princes et de gardes. Des chapeaux sont à la disposi- tion des clients pour des photos-souvenirs. Tout pour alimenter merveilleusement une soirée. Toujours sur la route de l’aéroport se trouve le restaurant le plus grand du monde. De l’extérieur, il semble sublime bien que je n’ai pas eu l’occasion d’y entrer. 70 et le pain travaille comme la tradition le veut
  71. 71. “ “FR 71
  72. 72. “ “FR 72 A gauche, mes frères sous une touche orientale au restaurant des Mille et Une Nuits.
  73. 73. “ “Restaurants Among restaurants that left a deep impres- sion in me, one of the most chic restau- rants in the country located at the center of Damas, in souk Hamadiyya. It is called “EL KHAWALI”. Many stars come for din- ner, embassadors and tourists as well. Syr- ian specialities are excellent especially the bread which is made as the tradition be but in front of customers, not to forget the tea with mint and fresh drinks I loved. The restaurant has an old traditional house arrangement with stripy walls made of stones. Waiters are dressed with traditional clothes. But as in all restaurants, the narg- hile is optional. In the motorway to the airport, the “MILLE ET UNE NUITS” restaurant is like the Thou- sand and One Nights palace and has a big terrace where you can find a theatre, a restaurant ship, Pie tower, a small lake un- der beautiful coloured lights, and various decorations to make customers dreaming. For Syrians, the comfortably off families can generally go to this kind of restaurant only once in their life. Waiters are dressed as princes and guards and some hats are at the customers’disposal for souvenir pictures. Everything to make the evening be unfor- gettable. Still in the way to the airport, there is the biggest restaurant in the world. From out- side, it appears sublime even if I did not get the chance to enter it. ENG is like the Thousand and One Nights palace and has a big terrace 73
  74. 74. “ “FR A chaque besoin, un service Première fois de toute mon éxperience du vécu, je n’ai senti une facilité de vivre com- me celle là. Il est vrai que c’est un pays en développe- ment. Il est vrai que la technologie n’est pas aussi poussée que dans les pays occi- dentaux. Mais l’essentiel, c’est que malgré la différence et la pauvreté des moyens, le pays se développe de façon à créer des services en fonction de ses moyens et le résultat est époustoufflant, surprenant mais efficace. Avant de donner des exemples il- lustrant mon propos, il faut savoir que les syriens vivent le jour comme la nuit. En comparant avec le système de vie occiden- tale, c’est l’opposé. En France, les magasins ferment en moyenne à 19/20h. En syrie s’ils n’ouvrent pas le matin à 10h, ils ouvrent au- tomatiquement à 15h jusqu’à 22h/23h/00h, tout dépend de la nature du magasin. Ce détail fait basculer le mode de vie. Car la journée les syriens se concentrent sur le travail, les études puis laissent le divertisse- ment, les courses et les sorties pour le soir. Lorsqu’à 20h je me rends compte qu’il me manque du lait pour le lendemain... Pas de problème le soir je descendais au premier “mini-supermarket” ouvert jusqu’à 1h du matin ou bien si je ne pouvais pas sortir, je téléphone et on me le livre dans le quart d’heure qui suit pour le même prix. Que ce soit pour le pressing, le couturier, le taxi, les courses quotidiennes, besoin d’une carte internet, besoin d’unités pour télépho- ner, à distance, à n’importe quelle heure, le service est disponible sans ajout au prix du produit. a distance, a n’importe quelle heure, le service est disponible 74
  75. 75. “ “A Service for every need It was the first time in my life I felt it easy to live like that. It is true it is a developing country, with a technology less advanced than western countries. But mainly, de- spite of the difference and poor means, the country develops in order to create services according to its means and result is amaz- ing, surprising but efficient. Before giving examples, one must know that live the day and the night unlike the western way of life. In France, the shops close by 7:00 or 8:00 p.m. In Syria, they don’t open at 10:00 a.m. but automatically from 3:00 p.m. to 10:00, 11:00 p.m or at midnight depending on the shop nature.That detail may knock over the way of life as during the day, Syrians focus on the work, studies and leave entertain- ment, shopping and outing for the night except for the administration. If I need milk even at 8:00p.m., I go out to the first supermarket open till 1:00 a.m. or if I could not go out, I just phone and I am delivered within a quarter of time for the same price! The same is for dry cleaner’s, dressmaker, taxi cab, daily shopping, internet card or phone card, at a distance, any time, service is available with no additional charge. ENG at a distance, any time, ser- vice is available 75
  76. 76. “ “FR A chaque besoin, un service Anecdotes - Le marchant de fruits et légumes passe de- vant les bâtiments et annonce sa présence et les prix via un haut parleur... - La veille de mon départ pour la France je me suis rendue au souk elhamadiya pour les derniers achats. Arrivée au moment de payer, je constate que je n’avais pas as- sez d’argent sur moi. Automatiquement, le marchant m’a dit que ce n’était pas un problème. J’avais juste à laisser mes affaires ici finir mes achats, repasser par son stand et il enverrait avec moi quelqu’un qui se chargera de transporter mes affaires jusqu’à la maison, puis je devrais lui donner l’argent manquant par la même occasion.” -Les vêtements que je dépose au press- ing la veille peuvent être pris le soir (selon l’urgence). Le livreur a pour seul moyen de transport son vélo surmonté à l’arrière d’un support élevé pour accrocher les vête- ments... suprenants, mais le travail est fait et livré au client sans aucun soucis. Moins de stress, moins de dépenses d’energie cognitive, aisance de vivre, so- lutions à tout problème, les réponses aux besoins du consommateurs sont très sat- isfaisantes et instantannées malgré le peu de moyens. Je me suis posée les questions n’est ce pas une caractéristique de la population arabe ? Générosité et chaleur humaine présente dans le marché et dans le service même, toujours ce besoin d’aider quelque soit la nature du service, quelque soit le client... Moins de stress, moins de depenses d’energie cogni- tive, aisance de vivre, 76
  77. 77. “ “A Service for every need Anecdotes : - One day, a fruit and vegetable hawker passed by buildings announcing prices by way of loudspeaker … –The day before I left to France, I went to el- hamadiya souk for some last minute shop- ping. But when I was to pay I noticed that I hadn’t enough money. No problem. The saler told me to leave my buyings and come back with money when I finished and that he could send somebody to come with me and deliver at home. – When I get my clothes at dry cleaner’s I could take them off in the evening. The delivery boy has only a bike but he de- livers his customers in good conditions with no problem Less stress, using less cognitive energy, easiness to live and keys to any problem, satisfaction to customers’ need given in- stantaneously despite of poor means. I told to myself: a characteristic of the Arab people, isn’t it ? This generosity and human warmth existing in the market places and even in the service, always that need to help whatever the service or the customer can be, with no additional charge especially when you are foreigner: it is a way to wel- come you! ENG Less stress, using less cogni- tive energy, easiness to live 77
  78. 78. “ “FR L’éducation, la science Je me permets de comparer en règle gé- néral le pleuple algérien et le peuple syrien et je constate : Les syriens par nature sont toujours à la recherche du savoir, toujours en mode “étude”. Lorsque je travaillais au studio, la plupart des jeunes poursuivaient leurs études en parallèle dans un domaine complètement étranger à la spécialisation qu’ils avaient au studio. Technicien, licence d’anglais, études de droit, études de man- agement, ... les options étaient diverses. Chaque personne avec qui je travaillais du- rant mon stage, en discutant avec elle, je découvrais son univers, je découvrais toutes ses activités, ses pistes d’études.. C’était im- pressionnant, toujours à la recherche du savoir, pour assimiler au maximum des con- naissances dans les domaines qui les intér- essent. Aucune ombre de feignantise. En particulier, j’ai échangé avec l’assisant au manager qui est un Technicien en infor- matique. Il me parlait de ses projets qui me semblaient très ambitieux. Alors qu’il tra- vaillait au studio, il dirigait sa petite agence les soirs et les weekend, par dessus tout ça, il passait son temps libre sur des tutoriels d’after effect et première et toute la suite adobe.... par curiosité, car ce n’était pas du tout son domaine des études,... et il pour- suit ses études à distance.. Je ne comprends toujours pas comment il peut avoir la main sur tout. Ce n’est pas le seul comme ça. Les syriens sont très actifs et volontaires à tous les niveaux. Ne négligeons pas également les responsabilités familiales, les services pour les oncles et tantes etc. Le rythme est intense mais ils semblent gérer cette vie mouvementée. La perte de temps n’est pas au programme. Le rythme est intense mais ils semblent gerer cette vie mouvementee. 78
  79. 79. “ “Education, science I took the liberty to compare the Algerian and the Syrian people in general and I not- ed that : Syrians are naturally always looking for knowledge,in‘study’mode.WhenIworked in the studio, most young people studied and worked in parallel in a field completely different from their special studies in the studio, for instance, Technician, Bachelor’s degreeinEnglish,studiesinLaworManage- ment. There were many options. I discov- ered during my training course that every- body had an occupation, a scope of study. It was really upsetting. They are always look- ing for maximum knowledge in the fields they are interested in. No laziness. I discussed with assistant manager who was a computer Technician and he told me he worked in the studio and in parallel, he ran a small office on evenings and weekends. Moreover he spent his free time in After ef- fect and première tutorial and all the adobe suit, and he follows up his studies just out of curiosity even though it wasn’t his studying field! I still don’t understand how he could do all this things and he‘s not the only one. Syrians are very active people and self- willed at all levels. One must not neglect the family respon- sibilities, toward uncles and aunts. It is an intensive pace but they seem to manage their eventful life. Wasting time is not on the agenda. ENG Less stress, using less cogni- tive energy, easiness to live 79
  80. 80. “ “FR Le mois Sacré de Ramadan D’après les syriens que j’ai rencontrés, la meilleure chose qu’il y ait à Damas, c’est Damas en plein mois de ramadan !Après 6 mois, je confirme que c’est une des plus belles experiences que j’ai eu. Le temps, le rythme les occupations... paisiblement intenses spirituellement.Dernière journée de cha’ban, vers 16h, alors que nous déje- unions, des tirs de canon retentirent. Je re- gardais autour de moi, tout le monde sem- blait savoir ce qu’il se passait. Le serveur nous expliquait que c’est l’information qui confirme que demain sera le premier jour du ramadan. Sans jeu de mots, on vit la nuit et on dort le jour. Je récapitule rapidement le rythme des journées ramadanesques. - Réveil les matins vers 3h30 (si on opte pour le réveil public) pour prendre le petit déje- uner avant le lever du soleil (4h30 environ). - Prière du matin (fajr) puis lecture du coran chacun dans son coin pour aller enfin se re- coucher à 7-8h. Réveil généralement vers 13/13h30 (à ce moment, l’appel à la prière de dhor). mois avant celui du ramadan un homme, un tam- bour, dans la rue, le matin - Sieste à 15h (généralement tout le monde est fatigué) puis il était très déconseillé de sortir dehors car le climat ne le permet- tait pas (chaleur importante). Réveil à 18h quelquechosepourlapréparationdu grand repas du soir où seulement une soupe réus- sit à vous donner l’effet“j’ai mangé au mac- do je ne peux plus bouger”. Le coucher du soleil (prière de maghreb) était vers 19h10. - Après... tout le monde revit, le monde, la bousculade, les klaxons, les magasins ou- vrent, les pétard, les feu d’artifices ( ce sont les enfants qui s’occupent de ça).. Tous les soirs, la ville retrouve une ambiance festive. Les gens sortent faire du sport, marchent, mangent, se relaxent... Priere du matin (fajr) puis lecture du coran chacun dans son coin 80
  81. 81. “ “Ramadan In the Muslim calendar, Ramadan is the name of a month. For some Syrians I have met, the best thing in Damas occurs in the month of Ramadan. After six months, I con- firm that it was one of my best experienc- es : time, occupation rhythm, great spiritual peace. Last day of Cha’ban (the month before Ra- madan), around 4  :00 p.m., while having lunch, we heard gun shooting. Everyone seemed to understand what happened apart from me. The waiter explained that it was to confirm that the first day of Rama- dan was on the day after. Actually, we get active by night but sleep during the day. I will recap daily rhythm in Ramadan : - Awakening in the morning at 3:30 a.m. if we opt for the public wake-up to take breakfast before sunrise at about 4:30. - Prayer of the morning (fajr) then reading of Koran everyone for himself and going back to bed at 7:00 or 8:00 a.m. Awakening generally at about 1:00 or 1:30 p.m. (time to dhor prayer).fresh and doesn’t worth much) everything’s easier, you just don’t waste time in the kitchen and enjoy doing some- thing else. Preparing food and cooking in Maghreb countries takes most part of the day. - Siesta at 3 :00 p.m. (in general, everybody is tired) then it is unwise to go out as it is oppressively hot. Awakening at 6:00 p.m., some preparation for the great meal of the evening as only a good soup is effective. Sunset, time to maghreb prayer was about 7 :10 p.m. - After that, everyone seems to come alive again, people, jostling, horn, shops opened, crackers (children are in charge of it). In the night, it reigns again in the city a festive at- mosphere. People go out to do sport, they walk, eat or relax. ENG Prayer of the morning (fajr) then reading of Koran everyone for himself 81
  82. 82. “ “FR Le mois Sacré de Ramadan La mosquée est à 5 minutes à pied de chez moi, l’ambiance y est parfaite, la lecture du Coran y est magnifique, le temps est agré- able... et du monde, du monde, toujours du monde partout.. Ensuite arrive, la dernière prière Tarawih qui est un peu longue, mais tellement appréciée car avec tout le monde, spirituellement quelque chose de fort se passe.. c’est une occasion pour méditer le coran, apprécier la lecture et faire des in- vocations. C’est un comportement qui est présent dans le quotidien des musulmans mais pendant le mois de ramadan, ce com- portement s’intensifie. J’ai beau vivre ce mois en France, les sentiments, l’ambiance, le ressenti est bien loin de ce que j’ai vécu en Syrie, spirituellement parlant. Vers minuit, on commence à avoir de l’appétit, et donc c’est parti pour un deu- xième repas ou thé à la menthe pour moi. Puis chacun s’occupe comme il peut jusqu’au lever du soleil... Petite remarque : Les gens ne cuisinent pas beaucoup comme nous les algériens. Beaucoup de choses sont prêtes et fraî- ches à l’éxtérieur (les légumes se vendent quelques fois épluchés, la coriande coupée, le coktail frais et pas cher...) Tout est simplifié pour ne pas perdre de temps dans la cuisine et profiter d’autres choses. L’ambiance de préparation culinaire est moins importante que dans les pays du maghreb où la préparation prend une bonne partie de la journée.un peu longue mais facultative Bilan du mois Le mois de ramadan, dans le calendrier musulman, est un mois spécial. Les préoc- cupations ne sont pas les mêmes que les autres mois, c’est un mois de patience, de partage, de remise en question spirituelle- ment parlant, un mois où chacun prête une attention particulière à son comportement, s’applique, prend de bonnes résolutions pour le reste de l’année... c’est une occasion également pour renforcer son lien spirituel à travers prières, invocations et fréquen- tation des mosquées. Tout cela dans une ambiance fraternelle, où tout le monde s’entraide, partage le repas du soir et ap- précie la vie de la nuit. C’estlapremièrefoisquejepasseleramadan dans un pays arabe, c’est vraiment excep- tionnel, le rythme est apaisant, l’inversion jour/nuit est agréable, les gens sont plus calmes... j’ai apprécié la paisibilité que dé- gage ce mois. mois de patience, de partage, de remise en question spirituelle- ment parlant 82
  83. 83. “ “Ramadan The month’s assessment The month of Ramadan, in the muslin cal- endar, is a special month. Concerns are not the same as in the other months. There are patience, sharing out, questioning spiritual- ly speaking. It is a month when people pay particular attention to their behavior, ap- ply themselves and make good resolutions for the rest of the year. It is also a chance to strengthen the spiritual bond through pri- ors, invocations and mosque-going. All this in a brotherly atmosphere with mutual aid, sharing out the evening meal and enjoy life by night. It is the first time I passed Ramadan in an arab country. It is really exceptional, the rhythm is soothing and the inversion day/ night is pleasant, people are cooler. I ap- preciate the peacefulness that reigns in that month. The mosque was as near as 5 minutes on foot from home, there was a perfect at- mosphere as we could hear the Koran, the weather was nice and there were people everywhere. Then it was time for the last prayer Tarawih (optional) which is a bit longer but so ap- preciated as it is done all together laying a strong feeling. That was an opportunity timetomeditateKoran,appreciatetheread- ing and make some invocations. It’s a daily muslim behaviour but which gets stronger in Ramadan. It’s too different in France as for spirit, feelings and atmosphere. About midnight, we got hungry so we took a second meal or just tea for me. And every- one kept himself busy until the sunrise. Small point : people do not cook as much as we Algerians do. Many things are fresh and ready outside (vegetables are sometimes already peeled, coriander cut, cocktails are fresh and doesn’t worth much) everything’s easier, you just don’t waste time in the kitch- en and enjoy doing something else. Prepar- ing food and cooking in Maghreb countries takes most part of the day. ENG There are patience, sharing out, questioning spiritually speaking 83
  84. 84. “ “FR Beb el Hara C’est une des series télévisées la plus po pulaire du monde arabe. Série syrienne produite par Bassam al-Mulla, elle a été dif- fusée par MBC pour la troisième année con- sécutive. Enorme succès dans le monde arabe, cette série se dévore pendant les soirées du mois de ramadan et est suivie par des millions de personnes de toutes les générations. Elle raconte le quotidien d’une famille selon les coutumes syriennes et des évé- nements dramatiques dans un quartier de Damas, dans l’entre-deux guerres sous domination française, lorsque les popula- tions locales aspiraient à l’indépendance. Pendant le ramadan 2008, l’histoire portait sur le mariage et la vie des enfants d’Abou Issam, le médecin local et un barbier. cette serie se devore pendant les soirees du mois de ramadan 84
  85. 85. “ FR 85 1 Une rue typique de l’ancienne ville de Damas, à Beb El Hara
  86. 86. “ “FR 86 “Beb El Hara”sur un mur au coeur de Damas
  87. 87. “ “Beb el Hara It is one of the most popular television se- ries of the Arab world. It is a Syrian series produced by Bassam al-Mulla, and broad- casted by MBC channel for the third consec- utive year. Having an enormous success, it is consumed during Ramadan’s evenings and followed up by million of people of any generation. It tells about a family’s daily life and dramatic events that occurred in one of Damas district, in the inter-war years under French domination as the lo- cal populations longed to Independence. During Ramadan 2008, the story was about the marriage and the Abou Issam children life, the local doctor and a barber. ENG it is consumed during Ramadan’s evenings 87
  88. 88. “ “FR Beb el Hara Le scenario n’est pas d’une originalité ex- traordinaire, on peut se demander pour- quoi alors un tel succès. Le secret est lié à la fidélité des coutumes typiquement syri- ennes et des traditions arabes, la séduc- tion du dialecte syrien auprès des autres pays arabes et le jeu des acteurs fidèle au style syrien. L’ensemble de tous ces points donne un résultat d’une série attachante. C’est une série culturellement très intéres- sante pour les syriens de la dernière généra- tions car elle expose les traditions syriennes de l’époque ainsi, ils peuvent avoir une idée comment leurs parents ont vécu. Je n’ai pas suivi la série car à l’époque je ne compre- nais pas très bien le dialecte. En revanche cela ne m’a pas empêché de d’apprécier le décors et le jeu des acteurs mais égale- ment d’observer l’impact de cette série sur la population. J’ai une amie ayant des en- fants, elle me proposait de sortir pendant la diffusion de la série ainsi elle s’assurait que ses enfants se tiennent tranquilement devant la télévision. Alors que nous faisions du shopping, tous les magasins équipés de télé diffusait la série. Le plus impressionnant les serveurs, les clients, les marchands, tout le monde étaient scotchés au téléviseur. le jeu des acteurs fidele au style syrien. Quelques mois plus tard, j’ai découvert que le tournage du film a été réalisé dans une mini-ville crée spécialement pour cette série, qu’elle est ouverte au public et que j’ai visitée par la suite. Un décors spendide, j’ai reconnu les petites rues dans lesquels se promenaient les personnages. La re- production fidèle du style architectural du vieux Damas est séduisant. Principalement en pierre et sable, couleurs naturelles domi- nantes crème, beige, marron, on ressent l’atmosphère sèche sable et“pierreuse”que dégage Damas, la vieille ville. 88
  89. 89. “ “Beb el Hara The story is not very original and then why such a success? The secret is that it stick to the typically Syrian customs and Arab tra- ditions, the charming of the Syrian dialect compared with the other Arab countries and the play of actors loyally to the Syrian style. All these point together make it be a captivative series. It is actually very interest- ing for last generation Syrians as it shows Syrian tradition of the era so they will have anideaoftheirparents’lifestyle.Ididnotfol- low it as at the time I did not understand the dialect very well. In return, I could appreci- ate the set and actors’play but also observe the impact left on people. I know a friend who has children. Once, she suggested me to go out during the broadcasting so she was sure that her children would keep quiet in front of television. While we were doing shopping, I noticed that all shops with T.V were connected to the series channel. The most impressive was that the waiters, the customers, the shopkeepers and everybody was glued to the television. A few months later, I noted that the shoot- ing was done in a very small city build es- pecially for the series, open to public and that I went to visit later on. It was splendidly arranged. I recognized the small streets in which the characters were walking. The faithful reproduction to the architectural style of the old Damas was charming. Main- ly made of stone and sand, with natural pre- dominating colours as cream, beige, brown, the old city – Damascus- gave off a dry at- mosphere. ENG I could appreciate the set and actors’ play but also observe the impact left on people. 89
  90. 90. “ “FR GAZA C’est bien à cause de cette situation que j’entends “tu reviendras vivante n’est ce pas” “qu’est ce qui se passe là-bas” “êtes vous touchés par ce qui se passe”... Je pense que cette histoire reste floue dans la tête des gens (et la mienne égale- ment avant que je ne vienne ici). On ne sait pas quelle zones sont touchées par les bombardements, pourquoi quand, comment.. Enfin j’exagère il y a tout de même une part de réalité dans les mé- dia mais le point de vue est manipulé. En réalité, je ne souhaite pas débat- tre sur le sujet, ni exposer mon point de vue mais simplement rendre compte du comportement des gens face à cette situation, leur mobilisation, l’impact psy- chologique que j’ai pu percevoir ainsi que mes sentiments qui en découlaient. Lorsque la situation a commencé à s’agraver, c’était la période du nouvel an du calendrier musulman. Je me suis dit pour la première fois j’allais assisté à l’excitation de NOTRE nouvel an... alors que personne n’avait le moral, les gens étaient déprimés, en train de pleurer devant la télé (il y avait de quoi), tout le monde se sentait concerné. DesaffichesdeGAZAenSANGrecouvraient les murs de la ville, les manifestations en masse étaient organisées par toutes les gé- nérations, étudiants compris.. Je sentais vraiment que la situation était grave, pas triste mais grave. Mais regarder les images diffusées par les chaînes me fen- daient le coeur. Les gens, eux regardaient, moi je ne pouvais pas. Au lieu de passer mon temps à pleurer et me torturer j’aurais aimé faire quelque chose. Un matin, j’allais réserver une place pour le retour et récu- pérer mon billet, dans l’agence Syrian Arab Airlines, un grand écran diffusait également, les vidéos, les images, l’actualité... J’avais une impression que... je ne pouvais pas fuir la situation...j’avais un malaise... est ce que je ne voulais pas affronter la réalité.... ? Donc vous pouvez comprendre pourquoi le gouvernement syrien a suspendu les évène- ments festifs, les musiques et danses qui au- raient pu êtres organisés à cette occasion. Lors des manifestations dans les rues, lor- sque je m’y trouvais je me disais : “Je suis dans la foule que je vois à la televi- sion”. J’ai eu peur. L’impact est énorme... je ­me sentais proche voire DANS la situation. je ­me sentais proche voire DANS la situation. 90
  91. 91. “ “FR Internet au quotidien Une autre solution consistait à se rendre dans un cyber. Et là, je me trouve face à une clientèle à forte majorité masculine, une atmosphère de fumée irrespirable dans une pièce étroite où l’intimité de la connexion n’existait pas. Imaginez, moi qui débarque avecmonordinateurportable,quidemande au reponsable de dégager l’endroit pour pouvoir y déposer mon “laptop”, brancher la connexion réseau, trouver une prise libre pour charger la batterie, réussir à se con- necter (car d’un cyber à l’autre on utilise ou on utilise pas le proxy). Sans exagérer, 20 minutes d’installation (et encore là c’est lorsque je trouve une place libre) Puis je commence à travailler, la rapidité est correcte, je commence à uploader des vid- éos et des photos pour les partager via mon blog...C’est tout de même lent puisqu’il me fallait une demi heure pour la mise en ligne. Quand soudain, une coupure de connex- ion.... Je ne termine pas le scenario : c’est juste une journée type pour illustrer la pé- nibilité de la démarche. Etant donné que je travaille la journée, je m’y rendais en fin d’après midi puis souvent j’avais affaire à un public d’enfants (ou le soir, de jeunes adultes) qui jouaient en réseau. Je ne vous décris pas l’ambiance sonore. J’en viens maintenant au (peut-être) seul point négatif qui m’a, disons, contrainte à diminuer son utilisation : internet. Ce n’est pas qu’il n’y a pas d’internet ni qu’il n’y a pas de wifi mais son accès a été pénible pour moi. Pour faire une demande d’ADSL à l’appartement, il y en avait pour une for- tune et un temps de mise en place énorme. Si je faisais une demande, que je payais une sommeconsidérablepourenbénéficierque 3 mois après, avec une rapidité de conne- xion insatisfaisante, eh bien non merci. J’ai eu donc recours à la fameuse carte internet (56ko) que tout le monde utilise chez soi pour le chat et la consultation de mail. J’achetais habituellement une carte de du- rée de 2 semaines (24/24h) que je renou- velais donc tous les 15 jours. Cette carte fonctionne avec la ligne téléphonique et la mobilise lorsque l’on lance la connexion. De nature impatiente, je..je patientais avant de : réussir à se connecter, lancer le messen- ger (qui était le seul moyen de contact avec la France), après mille relances et actualisa- tion, accéder à la page du campus, se con- tenter de la page web sans la mise en forme (sans le css), c’est à dire que j’avais tous les éléments à la suite. A la maison j’utilisais le strict minimum et c’était déjà pénible. wifi c’est uniquement dans les cafes, la consommation est donc obliga- toire et selon le prix de la consom- mation, le temps de connexion est C’est ce qui explique la pauvre mise a jour de mon blog (www.aminaesselimani.com) j’ai appris a ne pas me focaliser sur l’ouverture que pouvait ap- porter internet 91

×