L’EXEMPLE DU TOGOL’EXEMPLE DU TOGO
ColloqueColloque international du ROCARE (ERNWACA)international du ROCARE (ERNWACA)
Bam...
1.1. La problématique des liens entre éducation,La problématique des liens entre éducation,
intégration et cohésion social...
1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS ENTRE ÉDUCATION, INTÉGRATION,1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS ENTRE ÉDUCATION, INTÉGRATION,
COH...
1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE 1)
L’observation de l’évolution des paradigmes éducatifs dans les vieilles et
jeu...
1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE2)
Schéma nSchéma n°°1 : Le rôle de l’éducation dans le processus de1 : Le rôle de...
1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE3)
A la différence des nations développées, les nôtres, en raison des facteurs
déf...
1. LES PROBLÉMATIQUES DES LIENS EIC (SUITE4)
Faits, paradoxes et contradictions au TogoFaits, paradoxes et contradictions ...
TOGO 2010 2014
Population totale 6 191 155,0 hbts 6 925 003,0 hbts
Taux d'accroissement naturel 2,84 % 2,84%
Population ac...
Incidence de la pauvreté : 57,3% dont 73,4% ruraux
Population active dans le primaire : 70% avec une contri
bution de 46,5...
TOGO : LE VÉCU QUOTIDIEN À PROPOS DU CHÔMAGE ET DU SOUS-
EMPLOI (SUITE 2)
Trois exemples illustrant le rapport offres/dema...
TOGO : LE VÉCU QUOTIDIEN À PROPOS DU CHÔMAGE ET DU SOUS-
EMPLOI (SUITE 3)
Face au chômage et au sous-emploi des jeunes :
l...
1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE 5)
Nous, nous pensons que la question de l’inadéquation formation-
emploi ne rend...
2. L’APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE DE L’ÉTUDE
Démarche méthodologique : la qualitative
Approche compréhensive : synthèse interpr...
Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche
3.1. L’ étude de 2007 portant l’insertion soci...
3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 1)
100
Insertion professionnelle différentielle des diplômé(e)s de ...
Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche
3.2. La seconde étude de 2007 portant l’école ...
3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 3)
250
300
350
Graphique n° 3 : l’évolution des créations d'écoles ...
Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche
3.3. La thèse sur les politiques éducatives au...
Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche
3.4. La 4e étude, une évaluation du PASEC, int...
Graphique n° 4 : répartition des groupes d’élèves selon le seuil de
compétences en 2e année (PASEC, 2012)
3. LA SYNTHÈSE D...
Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche
3.6. Le rapport de la CVJR en vue de la réconc...
4. LA DISCUSSION DES RÉSULTATS DES ÉTUDES
Notre ligne de discussion est d’abord celle d’une argumentation (en faveur d’une...
4. LA DISCUSSION DES RÉSULTATS DES ÉTUDES (SUITE)
Pour le Togo, nous estimons que l’essentiel ne serait pas de parfaire,
m...
5. LES RECOMMANDATIONS
Plusieurs propositions d’action ont été faites dont la principale est :
l’autorité politique doit a...
Faut il redouter yabouri togo
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Faut il redouter yabouri togo

343 vues

Publié le

Colloque International du ROCARE, Bamako 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Faut il redouter yabouri togo

  1. 1. L’EXEMPLE DU TOGOL’EXEMPLE DU TOGO ColloqueColloque international du ROCARE (ERNWACA)international du ROCARE (ERNWACA) Bamako, 2 mars 2015Bamako, 2 mars 2015 Dr. Namiyate YABOURI Sc. de l’éducation et de la formation INSE, Université de Lomé L’EXEMPLE DU TOGOL’EXEMPLE DU TOGO
  2. 2. 1.1. La problématique des liens entre éducation,La problématique des liens entre éducation, intégration et cohésion socialesintégration et cohésion sociales 2.2. La démarche méthodologique utiliséeLa démarche méthodologique utilisée 3.3. 0. LE PLAN DE PRÉSENTATION 3.3. La synthèse des résultats des travaux ciblésLa synthèse des résultats des travaux ciblés 4.4. La discussion des résultats des étudesLa discussion des résultats des études 5.5. Les recommandationsLes recommandations
  3. 3. 1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS ENTRE ÉDUCATION, INTÉGRATION,1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS ENTRE ÉDUCATION, INTÉGRATION, COHÉSION SOCIALE ET LE DÉVELOPPEMENTCOHÉSION SOCIALE ET LE DÉVELOPPEMENT Remarque générale La problLa probléématique des liens EIC s’interprmatique des liens EIC s’interprèète dans notrete dans notre NB. 1. Dans la suite de la présentation, nous abrégeons les liens éducation- formation-intégration-cohésion sociale et le développement par le sigle : EIC (les liens Education-Intégration-Cohésion). La problLa probléématique des liens EIC s’interprmatique des liens EIC s’interprèète dans notrete dans notre contexte comme une problcontexte comme une probléématique de survie pour lesmatique de survie pour les individus, mais davantage pour les Etats par rapport aux :individus, mais davantage pour les Etats par rapport aux : -- processus de dprocessus de déésintsintéégrations des valeurs et des liens familiaux ougrations des valeurs et des liens familiaux ou sociaux ;sociaux ; -- germes de violences ,depuis les cgermes de violences ,depuis les cœœurs , au sein de la masse ;urs , au sein de la masse ; -- questions du troisiquestions du troisièèmeme ââge dans le long termes au vu de la dege dans le long termes au vu de la de l’ampleur et de la prl’ampleur et de la préécaritcaritéé et du souset du sous--emploi, etc.emploi, etc.
  4. 4. 1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE 1) L’observation de l’évolution des paradigmes éducatifs dans les vieilles et jeunes nations développées indique grosso modo un itinéraire éducatif similaire ; se servir successivement ou concomitamment des valeurs et des politiques éducatives pour : bâtir ou renforcer les liens sociaux et labâtir ou renforcer les liens sociaux et labâtir ou renforcer les liens sociaux et labâtir ou renforcer les liens sociaux et la cohésion nationalecohésion nationale ;; Poursuivre l’épanouissement et la promotionPoursuivre l’épanouissement et la promotion sociale individuelle et collectivesociale individuelle et collective ;; (re)structurer et soutenir l’économie, puis la(re)structurer et soutenir l’économie, puis la souveraineté nationales.souveraineté nationales.
  5. 5. 1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE2) Schéma nSchéma n°°1 : Le rôle de l’éducation dans le processus de1 : Le rôle de l’éducation dans le processus de développement des nations à l’époque contemporainedéveloppement des nations à l’époque contemporaine
  6. 6. 1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE3) A la différence des nations développées, les nôtres, en raison des facteurs défavorables ≈ connus, l’évolution des paradigmes éducatifs se traduit par une orientation presque unidimensionnelle de l’éducation vers l’épanouissement individuel et le capital humain (banque de compétences monnayables). Ce faisant, dans au Togo ou à ailleurs en Afrique : l’éducation moderne est, dans les visions et dans les pratiques, une mobilisation, une préparation ou un conditionnement pour l’insertion professionnelle (le paradigme éducatifs dominant) ; de fait ou de principe, nos Etat tendent à isoler l’éducation des dimensions politique, culturelle et économique dans le projet de construction nationale.
  7. 7. 1. LES PROBLÉMATIQUES DES LIENS EIC (SUITE4) Faits, paradoxes et contradictions au TogoFaits, paradoxes et contradictions au Togo àà l’imagel’image de nombre de pays d’Afriquede nombre de pays d’Afrique Le conditionnement pour l’insertion socioprofessionnelle comme optionLe conditionnement pour l’insertion socioprofessionnelle comme option ééducative ne semble pas marcherducative ne semble pas marcher (cf. les r(cf. les réésultats rassemblsultats rassembléés cis ci--dessous ) ;dessous ) ; L’L’ééducation de base reste toujours un dducation de base reste toujours un dééfi majeur au Togo ;fi majeur au Togo ;L’L’ééducation de base reste toujours un dducation de base reste toujours un dééfi majeur au Togo ;fi majeur au Togo ; L’insertion professionnelle pour les jeunes est de plus en plus critiqueL’insertion professionnelle pour les jeunes est de plus en plus critique depuis 1980,depuis 1980, àà partir des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS)partir des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) ; des g; des géénnéérations de chrations de chôômeurs accumulent ;meurs accumulent ; Les difficultLes difficultéés ou l’s ou l’ééchec en matichec en matièère d’insertion dansre d’insertion dans un contexte deun contexte de pauvretpauvretéé de masse et d’urbanisation galopantede masse et d’urbanisation galopante sont des sources etsont des sources et des catalyseurs de tensions familiales et communautaires diverses.des catalyseurs de tensions familiales et communautaires diverses.
  8. 8. TOGO 2010 2014 Population totale 6 191 155,0 hbts 6 925 003,0 hbts Taux d'accroissement naturel 2,84 % 2,84% Population active (15 à 64 ans) 3 341 763,0 hbts 3 739 501,50 hbts Effectif maximal des salariés dans TOGO : QUELQUES STATISTIQUES SOCIO-DÉMOGRAPHIQUES ET ÉCONOMIQUES Effectif maximal des salariés dans le formel (estimation) 337 447,0 hbts Proportion optimale des salarié(e )s du formel (privé ou public) sur l a population active (estimation) 9% Proportion maximale des salarié s du formel (privé ou public) sur la population totale (estimation) 4,9% Sources : à partir des données du REGPH, 2010 ; DE la CNSS, de la MEF.
  9. 9. Incidence de la pauvreté : 57,3% dont 73,4% ruraux Population active dans le primaire : 70% avec une contri bution de 46,5 au PIB Secteur secondaire contribue à 14% au PIB Secteur tertiaire contribue à 39,4% au PIB Actifs occupés : 75,3% TOGO : QUELQUES STATISTIQUES SOCIO-DÉMOGRAPHIQUES ET ÉCONOMIQUES (SUITE 1) Actifs occupés : 75,3% Actifs inoccupés : 24,7% Proportion des actifs occupés partiellement au sein des actifs occupés : 30,2% Taux chômage (% au sein inoccupés) : 10,9% Taux de dépendance : 47,8% Sources : à partir des données du SCAPE, 2013; QUIBB, 2011 ; PERI, 2013 ; ANPE, 2011 ; AMOUZOU E. A. & AL, 2012.
  10. 10. TOGO : LE VÉCU QUOTIDIEN À PROPOS DU CHÔMAGE ET DU SOUS- EMPLOI (SUITE 2) Trois exemples illustrant le rapport offres/demandes d’emploi au Togo Moralité : il apparait que périodiquement plus 90% des candidats qui passent des tests d’emploi ne sont pas souvent admis en raison prob ablement d’une offre d’emploi réduite. Sources : AMOUZOU E. A. & al, 2012 et autres
  11. 11. TOGO : LE VÉCU QUOTIDIEN À PROPOS DU CHÔMAGE ET DU SOUS- EMPLOI (SUITE 3) Face au chômage et au sous-emploi des jeunes : les liens familiaux s’effritent , notamment autour des responsabilités parentales ou de l’héritage à l’occasion des décès des parents ; les liens sociaux sont affectés, et des attitudes de frustration et de violences s’observent dans la masse ; dans la rue et dans la vie publique (en 2012, le Togo était 172e pays au monde concernant lepublique (en 2012, le Togo était 172e pays au monde concernant le bien-être) ; en termes de valeurs sociales, en famille ou dans la vie publique, les jeunes, voire des adultes tendent à n’avoir d’attention et de respect que pour des personnes qui sont en mesure de faire des « gestes » (Grand frère valeur ; Tassi de valeur ; oncle de valeur … implicitement par opposition aux membres de famille de moindre valeur et des harcèlements sociaux des rares salariés au sein des famille ).
  12. 12. 1. LA PROBLÉMATIQUE DES LIENS EIC (SUITE 5) Nous, nous pensons que la question de l’inadéquation formation- emploi ne rend pas compte du chômage de masse au Togo, puisque : * il ne semble pas avoir des offres d’emploi sans preneurs en raison de Face aux difficultés et contradictions autour des liens EIC, le débat dominant semble se focaliser sur l’inadéquation formation emploi (un débat peu contextualisé, semble-t-il, importé des PD). * il ne semble pas avoir des offres d’emploi sans preneurs en raison de de inadéquation totale des compétences ; * il semble que l’adéquation parfaite à l’entrée du marché de l’emploi est rare au monde et n’est pas le seul critère de l’employabilité (Legendre, 2005); * les initiatives entreprises pour apporter des réponses au problème de l’inadéquation depuis les années 1990 (par les BTS) n’ont pas faits leurs preuves comme l’indiquent les résultats des études sélectionnées.
  13. 13. 2. L’APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE DE L’ÉTUDE Démarche méthodologique : la qualitative Approche compréhensive : synthèse interprétative Nombre de travaux de recherche faisant objet de la synthèse : 06 Objet des travaux utilisés : les six travaux de recherche portent sur le systè me éducatif ; la construction nationale ; la question du chômage et du sous- emploi et la réconciliation nationales au Togo. Pourquoi cette option méthodologique ? Nous avons observé des convergences entres ces étu des sur la thématique du colloque ; Nous avons voulu intégrer les résultats de ces études pour illustrer et relever les contraste entre l’état des liens EIC et les politiques publiques et l’opinion dominante, etc.
  14. 14. Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche 3.1. L’ étude de 2007 portant l’insertion socio-professionnelle différentielle des filières professionnalisante des sciences et des techniques à l’UL a ressorti, entre autres, le fait que : - les ingénieurs agronomes étaient les plus affectés par le chômage 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS - les ingénieurs agronomes étaient les plus affectés par le chômage (75 % contre 14% ou moins pour filières de genie civils ou informatiques ; - les 70% des diplômé(e)s ayant un emploi étaient recrutés dans le public ; - les 60% évoquaient lele système PACsystème PAC comme motif du succès des demandes d'emploi ; - tandis que 73% justifiaient l’échec de leurs demandes d’emploi par le défaut du système PACsystème PAC.
  15. 15. 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 1) 100 Insertion professionnelle différentielle des diplômé(e)s de l'UL : tauxd'emploi et de CDI par filières Graphique n°2 : Insertion socioprofessionnelle différentielle des diplômé(e)s des filières professionnalisante de l’UL (2007). 0 50% EA M EN SI FD S FM M P ESSD /IU T ESTB A C IC /C A FM IC ESA Filières Taux d'emploi Taux /CDI Sources : YABOURI N. & al, 2007, ROCARE
  16. 16. Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche 3.2. La seconde étude de 2007 portant l’école primaire en milieu rural au Togo ; les problèmes de financement et leurs implications, entre autres, le fait que : - en dehors de toute égalité des chances et de toute équité sociale, les charges éducatives étaient trop élevées pour des familles rurales 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 2) charges éducatives étaient trop élevées pour des familles rurales très pauvres ; - une dégradation tendancielle de la qualité des apprentissages et la précarisation du contexte scolaire en milieu rural, notamment dans les EDIL ; - une gestion du personnel enseignant ne tenant pas compte des spécificités géographiques ; - Une ségrégation scolaire progressive entre ruralrural--publicpublic/urbainurbain-- privé.privé.
  17. 17. 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 3) 250 300 350 Graphique n° 3 : l’évolution des créations d'écoles primaires publiques par région au Togo de 1974 à 2004 0 50 100 150 200 % M aritim e Plateaux Centrale K ara Savanes Togo Sources : YABOURI N., 2007.
  18. 18. Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche 3.3. La thèse sur les politiques éducatives au Togo de 1960 à 2010 : la question de l’équité et de l’intégration nationale fait ressortir : 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 4) nationale fait ressortir : - l’existence d’une césure communautaire entre le nord et le sud du Togo (syndrome binaire) ; - le syndrome binaire ne favorisent guère la cohésion et affecte les acteurs sociaux et les actes publics.
  19. 19. Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche 3.4. La 4e étude, une évaluation du PASEC, intitulée Améliorer la qualité de l'éducation au Togo : les facteurs de réussite, indique que la qualité des apprentissages à l’école primaire baisse de façon tendancielle entre 2000 et 2010. 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES TRAVAUX CIBLÉS (SUITE 5) tendancielle entre 2000 et 2010. 3.5. L’enquête de suivi professionnel auprès des diplômé(e)s de l’ES et l’ETFP du Togo indique que : - le taux de chômage plus élevé dans l’enseignement technique (ETFP) ; - le taux moyen de sous-emploi est près de 47% dans l’ETFP, contre moins de 34%, pour l’ES.
  20. 20. Graphique n° 4 : répartition des groupes d’élèves selon le seuil de compétences en 2e année (PASEC, 2012) 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES ÉTUDES CIBLÉS (SUITE 6)
  21. 21. Les grandes lignes des résultats intégrés des six (06) travaux de recherche 3.6. Le rapport de la CVJR en vue de la réconciliation nationale fait ressortir le fait que la vie politique au Togo a été caractérisée, entre autres, par : - le défaut d’une cohésion nationale ; 3. LA SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DES ÉTUDES CIBLÉS (SUITE 7) - le détournement des institutions et mécanismes de l’Etat à des fins partisanes. LA CVJR recommande alors l’égalité de traitement de tous les êtres humains en dignité et en droit qui devrait s’étendre aux recrutements effectués aussi bien dans la fonction publique que dans les sociétés d’Etat et privés.
  22. 22. 4. LA DISCUSSION DES RÉSULTATS DES ÉTUDES Notre ligne de discussion est d’abord celle d’une argumentation (en faveur d’une évolution de paradigmes éducatifs au vu des défaillances multiples de l’Etat post- colonial en Afrique ) et au vu des nécessités existentielles. En cela, nous nous basons sur les classiques de l’éducation : é- John Dewey : éducation devient de plus en plus une question de survie ; - Adam Smith ; Marx ; Durkheim ; John Dewey ; John Rawls, etc. : l’équité (éducative et sociale) est une intelligence sociétale et une nécessité pour une cohésion sociale ; - Achille Mbembe, les défaillances de l’Etat postcolonial en Afrique.
  23. 23. 4. LA DISCUSSION DES RÉSULTATS DES ÉTUDES (SUITE) Pour le Togo, nous estimons que l’essentiel ne serait pas de parfaire, mais de mettre l’Etat togolais sur des bases de justice sociale, de production et de gestion d’Etat en vue réaliser une cohésion minimale et d’émanciper les consciences nationales (historique, économique, éducatives, etc.). Ayant constaté que les politiques éducatives sont à fonder ;Ayant constaté que les politiques éducatives sont à fonder ; Que l’argument de l’inadéquation formation-Emploi ne tient pas dans le contexte face à la moindre « déployabilité » du marché du travail, à l’ampleur du chômage et du travail précaire. Que la dégradation de la qualité des apprentissages scolaires et la mal formation post-secondaire s’amplifient de plus en plus ; Que l’espoir mis sur l’ETFP est à vérifier dans notre contexte, etc.
  24. 24. 5. LES RECOMMANDATIONS Plusieurs propositions d’action ont été faites dont la principale est : l’autorité politique doit accepter et ouvrir le débat public avant les grandes décisions nationales, notamment dans les secteurs cruciaux comme l’éducation. En outre, 1. il urgent que l’éducation soit une priorité nationale dans la conception et dans l’agir au Togo ;et dans l’agir au Togo ; 2. il est urgent d’intégrer rationnellement les règles d’équité géographique et sociale dans les interventions publiques pour éviter la ségrégation scolaire entamée de façon tendancielle entre rural-public et urbain-privé ; 3. qu’il y ait des curricula nationaux détaillés d’éducation et de formation ; 4. des tests objectifs d’employabilité soit institués et organisés périodiquement pour jeunes demandeurs afin d’éviter la déculpabilisation des (jeunes) chômeurs ; 5. la justice et l’équité sociales ne soient pas bafouées dans les investissements publics, notamment dans l’emploi, etc.

×