ÉCOLE DES SCIENCES DE L’INFORMATION >> RABAT
19 décembre 2014 >> Abderrafie El HILALI
1
ÉCOLE DES SCIENCES DE L’INFORMATIO...
Plan
Introduction
Historique du concept « veille »
Typologie des veilles
Qu’est ce que la veille ?
Historique du concept «...
Introduction :
L’information, matière première de la veille…
• « L’argent était le combustible de la société industrielle....
Introduction :
L’information, matière première de la veille…
• « Les gagnants seront ceux qui restructurent la manière don...
Historique du concept « veille » :
En trois phases…
Emergence MaturationEmergence
• 1967 : F.J. Aguilar définit le «
scann...
Qu’est ce que la veille
le terme «le terme « veilleveille : originellement issu de la: originellement issu de la
terminolo...
Qu’est ce que la veille
La veille est «La veille est « le processus informationnelle processus informationnel
par lequel l...
Qu’est ce que la veille
la veille est : «la veille est : «
le plus tôt possible les décideurs sur les pointsle plus tôt po...
Qu’est ce que la veille
la veille est : « l’art de repérer, collecter et traiter, stocker des
informations et des signaux ...
Qu’est ce que la veille
«« ces différents termes gravitant autour de ce concept (ndlr :ces différents termes gravitant aut...
Qu’est ce que la veille
• On peut définir la veille au sens générale comme l’ensemble des activités
de surveillance sur l’...
Typologie des veilles ?
Selon le temps de la recherche d'informations :
Veille ponctuelle
• répondre à une préoccupation i...
Typologie des veilles ?
Selon le mode de conduite de la recherche :
• En se basant sur ce critère P. Herbaux, définit troi...
Typologie des veilles ?
Selon l’attitude face à l’information :
Veille peu formalisé et
passive
• Elle correspond à une
ac...
Typologie des veilles ?
Selon l'étendu de l'environnement surveillé :
• Par ce critère, S. LARDERA,
distingue deux types d...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• Pour ce critère, B. MARTINET & J.-M RIBAULT «
ont proposé de di...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• « le processus informationnel par lequel une organisation donné...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• C’est une surveillance de la société dans son ensemble qui perm...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• Elle a pour but d’identifier la dynamique d’un secteur économiq...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• Selon E. PATEYRON [1988] : « Il s’agit d’une veille qui a pour ...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• Selon E. PATEYRON [1998], la veille commerciale s’intéresse à
«...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• Elle permet d’identifier les textes de loi, les normes, les règ...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
• Elle renvoie à l’organisation l’image perçue par l’ensemble des...
Typologie des veilles ?
Selon le domaine d’application :
Selon François JAKOBIAK [1994] « La
veille technologique est
l'ob...
Les objectifs de la veille
• Réduire l'incertitude afin de prendre la bonne décision, en favorisant la
remontée et la form...
Les objectifs de la veille
• Mettre en place un projet innovant;
• Comparer son savoir-faire avec d'autres organisations s...
Le processus de la veille
Source : http://www.atout-dsi.com/dsi
27
Le processus de la veille
dsi.com/dsi-et-veille-strateg...
Conclusion :
• Plusieurs définitions -> qui ne sont pas concordantes
• la plupart des auteurs justifient l’existence du pr...
Merci de votre attention
29
de votre attention  !
19 décembre 2014 >> A. El HILALI
Bibliographie :
• Pouvoir illimité / ROBBINS Anthony. - Paris : Edition Robert Laffont, 2013
• Veille technologique et com...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Veille strategique : origines et fondements théoriques

1 273 vues

Publié le

Cette présentation s’intéresse aux origines et fondements théoriques de la veille stratégique. Elle présente dans un premier temps et d’une façon détaillée l’historique de cette activité, puis ses différentes définitions dans la littérature, ses différents types, ses objectifs, et à la fin son processus.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 273
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
67
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Veille strategique : origines et fondements théoriques

  1. 1. ÉCOLE DES SCIENCES DE L’INFORMATION >> RABAT 19 décembre 2014 >> Abderrafie El HILALI 1 ÉCOLE DES SCIENCES DE L’INFORMATION >> RABAT « Se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable » La veille stratégique: Origines et fondements théoriques se faire surprendre est impardonnable » Napoléon Bonaparte.
  2. 2. Plan Introduction Historique du concept « veille » Typologie des veilles Qu’est ce que la veille ? Historique du concept « veille » Conclusion Objectifs et processus de la veille 2 »» Objectifs et processus de la veille >>Nuage de tags réaliser à partir du contenu de l’article sujet de cette présentation.
  3. 3. Introduction : L’information, matière première de la veille… • « L’argent était le combustible de la société industrielle. Mais dans la société d’information, le combustible, le pouvoir, c’est le savoir. On voit désormais apparaitre une nouvelle structure de classes réparties entres ceux qui possèdent l’information, et ceux qui doivent fonctionner à partir de l’ignorance. Cette nouvelle classe tient son pouvoir non pas departir de l’ignorance. Cette nouvelle classe tient son pouvoir non pas de l’argent ni de la terre, mais du savoir. Laffont. 2013 3 L’argent était le combustible de la société industrielle. Mais dans la société d’information, le combustible, le pouvoir, c’est le savoir. On voit désormais apparaitre une nouvelle structure de classes réparties entres ceux qui possèdent l’information, et ceux qui doivent fonctionner à partir de l’ignorance. Cette nouvelle classe tient son pouvoir non pas departir de l’ignorance. Cette nouvelle classe tient son pouvoir non pas de l’argent ni de la terre, mais du savoir. ». ROBBINS Anthony. Pouvoir illimité, Paris : Edition Robert 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  4. 4. Introduction : L’information, matière première de la veille… • « Les gagnants seront ceux qui restructurent la manière dont l’information circule dans leur entreprise 4 Les gagnants seront ceux qui restructurent la manière dont l’information circule dans leur entreprise ». Bill Gates 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  5. 5. Historique du concept « veille » : En trois phases… Emergence MaturationEmergence • 1967 : F.J. Aguilar définit le « scanning » comme un outil d'aide et d'assistance au diagnostic stratégique externe. • I. Ansoff s'intéresse à partir de 1975 aux signaux faibles Maturation • A partir des années 80 : évolution du concept de scanning vers celui de Competitive Intelligence Porter est le premier auteur qui préconisait la nécessité pour les1975 aux signaux faibles annonciateurs de changement dans l'environnement de l'entreprise qui devient de plus en plus instable. préconisait la nécessité pour les entreprises, d'avoir un système organisé et formalisé d'intelligence sur la concurrence. • 1986 aux Etats of Competitive Intelligence Professionals ». 5 Historique du concept « veille » : Maturation consolidationMaturation A partir des années 80 : évolution du concept de scanning vers celui de Competitive Intelligence. M. est le premier auteur qui préconisait la nécessité pour les consolidation • En France : le concept de « veille technologique » destinée à la surveillance de l'environnement technologique a évolué vers celui de « veille stratégique » qui inclut lapréconisait la nécessité pour les entreprises, d'avoir un système organisé et formalisé d'intelligence sur la 1986 aux Etats-Unis « la Society of Competitive Intelligence Professionals ». stratégique » qui inclut la surveillance de tous les environnements stratégiques d'une organisation puis vers « l'intelligence économique », concept général introduit par le rapport Martre de 1994. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  6. 6. Qu’est ce que la veille le terme «le terme « veilleveille : originellement issu de la: originellement issu de la terminologie angloterminologie anglo--saxonne employé en françaissaxonne employé en français pour désigner une activité de collecte, d’analyse etpour désigner une activité de collecte, d’analyse et d’utilisation de l’information à valeur ajoutée,d’utilisation de l’information à valeur ajoutée, provient principalement de l’acception surveillanceprovient principalement de l’acception surveillance par radar pour la protection d’un territoire.par radar pour la protection d’un territoire. Bruno MARTINET par radar pour la protection d’un territoire.par radar pour la protection d’un territoire. Yves-Michel MARTI 6 ? : originellement issu de la: originellement issu de la saxonne employé en françaissaxonne employé en français pour désigner une activité de collecte, d’analyse etpour désigner une activité de collecte, d’analyse et d’utilisation de l’information à valeur ajoutée,d’utilisation de l’information à valeur ajoutée, provient principalement de l’acception surveillanceprovient principalement de l’acception surveillance par radar pour la protection d’un territoire.par radar pour la protection d’un territoire. »»par radar pour la protection d’un territoire.par radar pour la protection d’un territoire. »» 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  7. 7. Qu’est ce que la veille La veille est «La veille est « le processus informationnelle processus informationnel par lequel l’entreprise se met à l’écoutepar lequel l’entreprise se met à l’écoute anticipative de son environnement dans leanticipative de son environnement dans le but de découvrir des opportunités et debut de découvrir des opportunités et de réduire son incertituderéduire son incertitude ».». Humbert LESCA 7 ? le processus informationnelle processus informationnel par lequel l’entreprise se met à l’écoutepar lequel l’entreprise se met à l’écoute anticipative de son environnement dans leanticipative de son environnement dans le but de découvrir des opportunités et debut de découvrir des opportunités et de “Environnement” L’ensemble des facteurs non contrôlables par l’organisation et qui peuvent avoir un impact sur son activité. Il rassemble toutes lesactivité. Il rassemble toutes les forces et les acteurs externes à l’organisation susceptibles d’affecter son développement. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  8. 8. Qu’est ce que la veille la veille est : «la veille est : « le plus tôt possible les décideurs sur les pointsle plus tôt possible les décideurs sur les points la veille est : «la veille est : « l’observation et l’analysel’observation et l’analyse de l’environnement, suivies de la diffusionde l’environnement, suivies de la diffusion bien ciblé des informations sélectionnéesbien ciblé des informations sélectionnées et traitées, utiles à la prise de décisionet traitées, utiles à la prise de décision le plus tôt possible les décideurs sur les pointsle plus tôt possible les décideurs sur les points sensible de l’entreprise […] Elle permetsensible de l’entreprise […] Elle permet d’engager rapidement des actions correctivesd’engager rapidement des actions correctives ou remettre en question les choix stratégiqueou remettre en question les choix stratégique François JAKOBIAK et traitées, utiles à la prise de décisionet traitées, utiles à la prise de décision stratégiquestratégique ».». 8 ? la veille est : «la veille est : « un système permettant d’alerterun système permettant d’alerter le plus tôt possible les décideurs sur les pointsle plus tôt possible les décideurs sur les pointsle plus tôt possible les décideurs sur les pointsle plus tôt possible les décideurs sur les points sensible de l’entreprise […] Elle permetsensible de l’entreprise […] Elle permet d’engager rapidement des actions correctivesd’engager rapidement des actions correctives ou remettre en question les choix stratégiqueou remettre en question les choix stratégique en temps réelen temps réel ».». Bruno MARTINET Yves-Michel MARTI 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  9. 9. Qu’est ce que la veille la veille est : « l’art de repérer, collecter et traiter, stocker des informations et des signaux pertinents (forts, faibles) qui vont irriguer l’entreprise à tous les niveaux de rentabilité, pour permettre d’orienter le futur (technologique, commercial…) et également de protéger le présent et l’avenir face aux attaques de la concurrence la veille est : « l’art de repérer, collecter et traiter, stocker des informations et des signaux pertinents (forts, faibles) qui vont irriguer l’entreprise à tous les niveaux de rentabilité, pour permettre d’orienter le futur (technologique, commercial…) et également de protéger le présent et l’avenir face aux attaques de la concurrence Daniel ROUACH 9 ? l’art de repérer, collecter et traiter, stocker des informations et des signaux pertinents (forts, faibles) qui vont irriguer l’entreprise à tous les niveaux de rentabilité, pour permettre d’orienter le futur (technologique, commercial…) et également de protéger le présent et l’avenir face aux attaques de la concurrence ». l’art de repérer, collecter et traiter, stocker des informations et des signaux pertinents (forts, faibles) qui vont irriguer l’entreprise à tous les niveaux de rentabilité, pour permettre d’orienter le futur (technologique, commercial…) et également de protéger le présent et l’avenir face aux attaques de la concurrence ». 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  10. 10. Qu’est ce que la veille «« ces différents termes gravitant autour de ce concept (ndlr :ces différents termes gravitant autour de ce concept (ndlr : veille) varient selon la langue utilisée et l’espace géographique.veille) varient selon la langue utilisée et l’espace géographique. Cette différence terminologique, s’explique par leCette différence terminologique, s’explique par le développement relativement récent de la discipline et pardéveloppement relativement récent de la discipline et par l’absence d’un cadre conceptuel communl’absence d’un cadre conceptuel commun Pierrette BERGERON 10 ? ces différents termes gravitant autour de ce concept (ndlr :ces différents termes gravitant autour de ce concept (ndlr : veille) varient selon la langue utilisée et l’espace géographique.veille) varient selon la langue utilisée et l’espace géographique. Cette différence terminologique, s’explique par leCette différence terminologique, s’explique par le développement relativement récent de la discipline et pardéveloppement relativement récent de la discipline et par l’absence d’un cadre conceptuel communl’absence d’un cadre conceptuel commun »» 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  11. 11. Qu’est ce que la veille • On peut définir la veille au sens générale comme l’ensemble des activités de surveillance sur l’environnement d’une entreprise pour fournir des données utiles à la définition de ses stratégies d’évolution. Cette surveillance concerne des informations de natures très variées économique, financière, commerciale, scientifique, technique, technologique, sociologique, politique, juridique, des informations surtechnologique, sociologique, politique, juridique, des informations sur les clients, les sous-traitants, les fournisseurs, etc. 11 ? On peut définir la veille au sens générale comme l’ensemble des activités de surveillance sur l’environnement d’une entreprise pour fournir des données utiles à la définition de ses stratégies d’évolution. Cette surveillance concerne des informations de natures très variées : économique, financière, commerciale, scientifique, technique, technologique, sociologique, politique, juridique, des informations surtechnologique, sociologique, politique, juridique, des informations sur traitants, les fournisseurs, etc. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  12. 12. Typologie des veilles ? Selon le temps de la recherche d'informations : Veille ponctuelle • répondre à une préoccupation immédiate • La recherche s'arrête lorsque les éléments de réponse sont trouvés ; Veille périodique • une surveillance régulière de la cible selon la question et la périodicité des sources à surveiller • bilans de sociétés, rapports et études, articles de magazines, publications d'organismes• bilans de sociétés, rapports et études, articles de magazines, publications d'organismes spécialisés Veille permanente • recherche est menée de façon récurrente • suivre au fil du temps les évolutions des composantes de l'environnement. 12 La recherche s'arrête lorsque les éléments de réponse sont trouvés ; une surveillance régulière de la cible selon la question et la périodicité des sources à bilans de sociétés, rapports et études, articles de magazines, publications d'organismesbilans de sociétés, rapports et études, articles de magazines, publications d'organismes recherche est menée de façon récurrente suivre au fil du temps les évolutions des composantes de l'environnement. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  13. 13. Typologie des veilles ? Selon le mode de conduite de la recherche : • En se basant sur ce critère P. Herbaux, définit trois approches opérationnelles de la veille : Veillespontanée Elle répond à un besoin clairement formulé. Elle guidé par la recherche ponctuelle d'informations ou par une recherche Veilleréactive se fait en réaction à un échec majeur qui a affecté la rentabilité de l'entreprise, ou à un environnement qui évolue trop Veillespontanée par une recherche sur une thématique bien ciblée. Veilleréactive évolue trop rapidement, et ceci pour pouvoir adapter et améliorer la stratégie de l'entreprise en temps voulu. 13 En se basant sur ce critère P. Herbaux, définit trois approches opérationnelles de la veille : se fait en réaction à un échec majeur qui a affecté la rentabilité de l'entreprise, ou à un environnement qui évolue trop Veilleanticipative Il s'agit d'anticiper les événements majeurs. les changements rapides, les ruptures de tendance « non prévisibles ». En seévolue trop rapidement, et ceci pour pouvoir adapter et améliorer la stratégie de l'entreprise en temps voulu. Veilleanticipative prévisibles ». En se basant sur des signaux faible 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  14. 14. Typologie des veilles ? Selon l’attitude face à l’information : Veille peu formalisé et passive • Elle correspond à une activité de surveillance selon certains axescertains axes prédéfinis avec des besoins informationnels pas nécessairement exprimés. 14 Veille formalisée et proactive • Elle nécessite une méthodologie et des objectifs clairement identifiés.identifiés. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  15. 15. Typologie des veilles ? Selon l'étendu de l'environnement surveillé : • Par ce critère, S. LARDERA, distingue deux types de veille : Veille interne : • a pour but de faciliter la créativité des individus et leur réceptivité aux nouveautés, qu'elles proviennent de l'intérieur ou de l'extérieur. • s'appuie sur les outils de gestion des compétences, de diffusion des savoirs et de travail en groupe ;veille : de diffusion des savoirs et de travail en groupe ; Veille externe : • son objectif est de capter les signaux en provenance de l'environnement pour les inclure dans la réflexion stratégique. 15 Veille interne : a pour but de faciliter la créativité des individus et leur réceptivité aux nouveautés, qu'elles proviennent de l'intérieur ou de l'extérieur. s'appuie sur les outils de gestion des compétences, de diffusion des savoirs et de travail en groupe ;de diffusion des savoirs et de travail en groupe ; Veille externe : son objectif est de capter les signaux en provenance de l'environnement pour les inclure dans la réflexion stratégique. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  16. 16. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • Pour ce critère, B. MARTINET & J.-M RIBAULT « ont proposé de diviser la veille en des veilles plus spécifiques. Celles-ci diffèrent essentiellement par le type d'information manipulée et les moyens utilisés pour l'obtenir. La méthode pour chacune de ces veilles demeure classiquement la même. Pour ces auteurs, la principale différence est de prendre en considération l'hétérogénéitéest de prendre en considération l'hétérogénéité de l'information pour adapter les outils utilisés lors de la collecte, du traitement, de la diffusion à la spécificité de chaque information ». 16 Veille stratégique chacune de ces veilles demeure classiquement la stratégique Veille sociétale Veille sectorielle Veille économique Veille juridique et RéglementaireRéglementaire Veille concurrentielle Veille commerciale etc. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  17. 17. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • « le processus informationnel par lequel une organisation donnée se met à l’écoute anticipative de son environnement, en vue de réduire les incertitudes et d’accroitre les opportunités, pour mieux décider et agir dans la poursuite de La veille stratégique : et d’accroitre les opportunités, pour mieux décider et agir dans la poursuite de ses objectifs ». Rapport : Colloque de veille Stratégique et Compétitivité, Mars 2005, Casablanca 17 le processus informationnel par lequel une organisation donnée se met à l’écoute anticipative de son environnement, en vue de réduire les incertitudes et d’accroitre les opportunités, pour mieux décider et agir dans la poursuite deet d’accroitre les opportunités, pour mieux décider et agir dans la poursuite de : Colloque de veille Stratégique et Compétitivité, Mars 2005, Casablanca. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  18. 18. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • C’est une surveillance de la société dans son ensemble qui permet, à travers l’analyse des signaux faibles, d’observer l’évolution des comportements, des modes de vie et d’identifier ses évolutions possibles. La veille sociétale : possibles. 18 C’est une surveillance de la société dans son ensemble qui permet, à travers l’analyse des signaux faibles, d’observer l’évolution des comportements, des modes de vie et d’identifier ses évolutions 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  19. 19. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • Elle a pour but d’identifier la dynamique d’un secteur économique à travers l’analyse des mouvements des fournisseurs, des clients, des concurrents, des financiers, des produits et des technologies. La veille sectorielle : concurrents, des financiers, des produits et des technologies. 19 Elle a pour but d’identifier la dynamique d’un secteur économique à travers l’analyse des mouvements des fournisseurs, des clients, des concurrents, des financiers, des produits et des technologies.concurrents, des financiers, des produits et des technologies. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  20. 20. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • Selon E. PATEYRON [1988] : « Il s’agit d’une veille qui a pour champ d’investigation l’ensemble des informations relatives actuelles du concurrent, sa stratégie La veille concurrentielle : actuelles du concurrent, sa stratégie et ses décisions ; ainsi que les données concernant son image de marque et sa force de vente. ». 20 Il s’agit d’une veille qui a pour champ d’investigation l’ensemble des informations relatives : aux performances actuelles du concurrent, sa stratégie ; ses nouveaux objectifs ; son actionactuelles du concurrent, sa stratégie ; ses nouveaux objectifs ; son action ; ainsi que les données concernant son image de marque 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  21. 21. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • Selon E. PATEYRON [1998], la veille commerciale s’intéresse à « l’évolution des besoins des clients à long terme besoins des distributeurs ; l’évolution de la relation clients à l’entreprise l’évolution de l’offre de nouveaux produits par les fournisseurs La veille commerciale : l’évolution de l’offre de nouveaux produits par les fournisseurs l’évolution de la relation des fournisseurs avec l’entreprise et la capacité des fournisseurs à se procurer au moindre coût les produits dont l’entreprise a besoin ». 21 Selon E. PATEYRON [1998], la veille commerciale s’intéresse à l’évolution des besoins des clients à long terme ; l’évolution des ; l’évolution de la relation clients à l’entreprise ; l’évolution de l’offre de nouveaux produits par les fournisseurs ;l’évolution de l’offre de nouveaux produits par les fournisseurs ; l’évolution de la relation des fournisseurs avec l’entreprise et la capacité des fournisseurs à se procurer au moindre coût les produits dont 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  22. 22. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • Elle permet d’identifier les textes de loi, les normes, les règlements et leurs influences sur les produits et les marchés. Elle permet d’anticiper les ajustements nécessaires à effectuer sur les modes de La veille juridique et réglementaire: les ajustements nécessaires à effectuer sur les modes de fonctionnement de l’organisation. 22 Elle permet d’identifier les textes de loi, les normes, les règlements et leurs influences sur les produits et les marchés. Elle permet d’anticiper les ajustements nécessaires à effectuer sur les modes deles ajustements nécessaires à effectuer sur les modes de 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  23. 23. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : • Elle renvoie à l’organisation l’image perçue par l’ensemble des acteurs et agents économiques (par exemple : clients, fournisseurs, financiers, consommateurs). La veille image: consommateurs). 23 Elle renvoie à l’organisation l’image perçue par l’ensemble des acteurs et agents économiques (par exemple : clients, fournisseurs, financiers, 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  24. 24. Typologie des veilles ? Selon le domaine d’application : Selon François JAKOBIAK [1994] « La veille technologique est l'observation et l'analyse de l'environnement scientifique, technique, technologique, suivies La veille technologique : B. MARTINET [1989] précisent l’appellation sont regroupées scientifiquestechnique, technologique, suivies de la diffusion bien ciblée, aux responsables, des informations sélectionnées et traitées utiles à la prise des décisions stratégiques ». scientifiques de la recherche appliquée services) fabrication filières ; d’information 24 MARTINET et J-RIBUALT précisent que : « sous l’appellation veille technologique regroupées les recherches scientifiques et techniques, fruits C. REVELLI [2000], affirme aussi que « le domaine d’observation de la veille technologique est uniquement celui desscientifiques et techniques, fruits recherche fondamentale et ; aux produits (ou ; aux procédés de fabrication ; aux matériaux, aux et aux systèmes d’information ». uniquement celui des informations scientifiques et techniques en relation avec la recherche fondamentale appliquée, des procédés de fabrication, des matériaux, des brevets, etc. ». 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  25. 25. Les objectifs de la veille • Réduire l'incertitude afin de prendre la bonne décision, en favorisant la remontée et la formalisation d'informations; • Innover pour gagner des parts de marché et trouver des débouchés auprès de partenaires locaux ou étrangers;auprès de partenaires locaux ou étrangers; • Saisir les opportunités, identifier des niches et les signaux faibles; 25 Les objectifs de la veille Réduire l'incertitude afin de prendre la bonne décision, en favorisant la remontée et la formalisation d'informations; Innover pour gagner des parts de marché et trouver des débouchés auprès de partenaires locaux ou étrangers;auprès de partenaires locaux ou étrangers; Saisir les opportunités, identifier des niches et les signaux faibles; 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  26. 26. Les objectifs de la veille • Mettre en place un projet innovant; • Comparer son savoir-faire avec d'autres organisations similaires et le promouvoir; • Orienter au mieux les projets d'investissement à moyen et à long terme; • Évaluer sa position par rapport aux autres et rester compétitif. 26 Les objectifs de la veille Mettre en place un projet innovant; faire avec d'autres organisations similaires et le Orienter au mieux les projets d'investissement à moyen et à long terme; Évaluer sa position par rapport aux autres et rester compétitif. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  27. 27. Le processus de la veille Source : http://www.atout-dsi.com/dsi 27 Le processus de la veille dsi.com/dsi-et-veille-strategique-faire-les-premiers-pas/ 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  28. 28. Conclusion : • Plusieurs définitions -> qui ne sont pas concordantes • la plupart des auteurs justifient l’existence du processus de veille, par la présence de « l’incertitude » qui caractérise l’environnement et par la recherche de la réduction de celle-ci. 28 > qui ne sont pas concordantes la plupart des auteurs justifient l’existence du processus de veille, par la » qui caractérise l’environnement et par la ci. 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  29. 29. Merci de votre attention 29 de votre attention  ! 19 décembre 2014 >> A. El HILALI
  30. 30. Bibliographie : • Pouvoir illimité / ROBBINS Anthony. - Paris : Edition Robert Laffont, 2013 • Veille technologique et compétitivité / Henri DOU. - Paris, Dunod, 1995. • Pratique de veille technologique / François JAKOBIAK. - Paris, Editions d'organisation, 1991.• Pratique de veille technologique / François JAKOBIAK. - Paris, Editions d'organisation, 1991. • La veille technologique, concurrentielle et commerciale / Bruno MARTINET & Jean d’organisation, 1989. • La veille stratégique / Emmanuel PATEYRON. –Paris, Economica • L’intelligence économique, les yeux et les oreilles de l’entreprise Edition d’organisation, 1995. • Rapport : Colloque de veille Stratégique et Compétitivité, Mars 2005, Casablanca. • Veille stratégique pour le management stratégique : Etat de la question et axes de recherche Paris, Economica et sociétés, 1994. • Diagnostic et décisions stratégiques / Tugrul ATAMER & Roland CALORI. • L’intelligence économique en pratique / François JAKOBIAK.• L’intelligence économique en pratique / François JAKOBIAK. • Veille stratégique et PME : Comparaison des politiques gouvernementales de soutien l’université du Québec, 2000. • Management de transfert de technologie : l’art de coopérer, innover, veiller. • Veille et intelligence stratégique / Corine COHEN. –Paris, Lavoisier, 2004. • Intelligence économique et stratégie des entreprises / MARTER, Henri Commissariat générale du plan, France, 1994. 30 : Edition Robert Laffont, 2013 Paris, Dunod, 1995. Paris, Editions d'organisation, 1991.Paris, Editions d'organisation, 1991. / Bruno MARTINET & Jean-Marie RIBUALT. –Paris, Edition Economica, 1998. L’intelligence économique, les yeux et les oreilles de l’entreprise / Bruno MARTINET & Yves-Michel MARTI. - Paris, , Mars 2005, Casablanca. : Etat de la question et axes de recherche / Humbert LESCA. – ATAMER & Roland CALORI. –Paris, Dunod entreprise, 1997. / François JAKOBIAK. –Paris, Les Editions d’Organisation, 1998./ François JAKOBIAK. –Paris, Les Editions d’Organisation, 1998. : Comparaison des politiques gouvernementales de soutien / Pierrette BERGERON. Presse de : l’art de coopérer, innover, veiller. / Daniel ROUACH. Quorum books, 2002. Paris, Lavoisier, 2004. / MARTER, Henri ; CLERC, Philippe ; HARBULOT, Christian. – Paris,

×