MAINTENANCE DES MOULES À PNEUS     AVEC LINGÉNIERIE DU PULVÉRISATION AU CO                21. Introduction       2. Les as...
qui doivent être bien compris et considérés avant de considérer ladoption dun système de nettoyage de moule. Il      y a a...
nettoyés 3 à 4 fois plus vite que le même moule à température ambiante. Même si les raisons et les mécanismes      provoqu...
certains agents relâchés. Ces agents relâchés dans les moules qui dépendent dune surface totalement métallique      à laqu...
1           301.64     301.54     0.10      2    18               6 mois                          2           304.43     3...
Durant le cycle de production, comme le pneu en formation sétend et que lair est évacué par le système de      ventilation...
Ces systèmes utilisent un seul boyau de livraison de la trémie à la " canule " dans lequel à la fois le média en particule...
secteur par unité de temps. En dautres termes, pour deux systèmes de pulvérisation de particules de CO 2 avec      des can...
Canule         Isentropique Canule        Inductive               (basse                     (ronde)               pressio...
(Moy. L.) @                     (Moy. L.) @                               80 dB                           80 dB           ...
Vue élevée du système robotique complet pour le nettoyage des MoulesVue en plan du système robotique complet pour le netto...
génération de bruit est minimale, (généralement en deçà de 98 dBA à la sortie de la canule.) Des études ont      prouvé qu...
résidu durant la pulvérisation elle-même. Ils ajoutent cependant du poids et une certaine corpulence au système de      ca...
aspects du processus de production de pneus et lensemble dimpacts favorables qui permet de produire de la      qualité et ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Maintenance des moules_a_pn

1 543 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 543
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
92
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Maintenance des moules_a_pn

  1. 1. MAINTENANCE DES MOULES À PNEUS AVEC LINGÉNIERIE DU PULVÉRISATION AU CO 21. Introduction 2. Les aspects de la performance des systèmes de nettoyage de la pulvérisation de particules de CO2 3. Les aspects de la maintenance des moules provenant du système de nettoyage de particules de CO2 4. La technologie de pulvérisation de CO2 — Choisir le bon Système pour le nettoyage et lentretien des moules à pneus 5. Les méthodes de nettoyage de moules à pneus avec la technologie de pulvérisation de particules de CO2 6. Les technologies émergentes pour le nettoyage de moules 7. Autre usages de la technologie de pulvérisation de dans lIndustrie du pneu CO2 — Dautres gains en productivité 8. Sommaire1. IntroductionLe nettoyage par pulvérisation de particules de CO2 dans lindustrie du pneuLa possibilité de pulvériser de particules solides de CO2 comme agent de nettoyage non-abrasif des murs de moules à pneus sans avoir à retirer ces moules de leurs presses ou sans créer un flot de résidus secondaires à intrigué lindustrie du pneu depuis le milieu des années 80. Lexpérience collective des manufacturiers de pneus qui ont été les " précurseurs adoptifs " de cette technologie a conduit à une approche plus pragmatique concernant lusage et les bénéfices de la pulvérisation des particules de CO2 solides. Le résultat en a été le succès continu et la croissance de lindustrie de pulvérisation par le CO2, ceci dû en large partie au soutien significatif des manufacturiers de pneus. Lacceptation générale dans le monde industriel est arrivée en particulier pour les fournisseurs de la technologie au CO2 qui ont prêté une attention particulière à ces clients pionniers du monde de lindustrie du pneu et qui ont travaillé diligemment avec eux afin de développer pleinement des solutions durables pour les problèmes dentretien de moules à pneus.Aujourdhui, la plupart des manufacturiers de pneus reconnaissent que la technologie de pulvérisation au CO 2 possède un haut potentiel de réduction de baisses de production, de coûts de main-dœuvre et de rehaussement de lapparence du produit final. En fait, les manufacturiers de pneus constituent un segment majeur des usagers du nettoyage par pulvérisation de particules de CO2, de la vente de ses équipements, et de ses contrats de nettoyage. Ceci savèrera vrai et à u taux de plus en plus substantiel pour plusieurs années à venir. Alors quelle travaille à développer des solutions pour lindustrie du pneu et de ses machineries particulières, les fournisseurs de la technologie au nettoyage par pulvérisation de CO2 ont commencé à trouver des solutions aux problèmes généraux de bruit, dergonomie, de sécurité des opérateurs, daccessibilité aux zones de travail difficile, de fiabilité du système et des coûts dopération. Dans lindustrie du pneu même, limpact économique qui a résulté de ladoption du nettoyage des moules par le système de pulvérisation de CO 2 est incroyablement significatif. Lanalyse des bénéfices montre généralement un retour financier non pas en termes dannées mais de mois. Durant le développement des relations fournisseur-clients dans lindustrie du pneu, il a été trouvé que les manufacturiers de pneus pouvaient épargner au delà dun million de dollars par année en économie de par lélimination des coûts reliés à la reconstruction des moules, par une augmentation des heures de moulage et de presse, par une augmentation du nombre de pneus produits et par un taux diminué de pneus manqués et éliminés. On a même trouvé une diminution substantielle des coûts reliés à lachat de milliers de mèches à forer qui souvent, brisaient lorsquon tentait de nettoyer les petites et plus grandes orifices destinées à la ventilation.La description qui suit fournira une meilleure compréhension de ce qui se fait de mieux en matière de technologie de nettoyage de particules de CO2 pour les moules à pneus. Du point de vue des retombées au niveau des profits seulement, le système de nettoyage aux particules de CO 2 est le meilleur choix possible parmi toutes les technologies et méthodes actuellement disponibles. Cependant, dans lindustrie de nettoyage aux particules de CO2, il existe une variété de technologies qui offrent différents niveaux de coûts et de performance de nettoyage des moules à pneus. Les différents niveaux de performance dans la variété de genre de pulvérisations par CO 2 visant au nettoyage des moules varie grandement. Une mauvaise compréhension ces différences fondamentales peut conduire au choix dun système inapproprié, à une réduction importante de laugmentation du potentiel de productivité et des économies.Tout comme cest le cas des équipements de nettoyage par abrasion, il y a deux types de système de nettoyage par pulvérisation de particules de CO2. Un type est par alimentation directe ou le système à " un boyau. " Lautre est par alimentation inductive ou le système à " deux boyaux ". Dans les systèmes à pulvérisation dabrasifs, il pourrait ne pas y avoir une différence significative en ce qui concerne la performance entre les deux types de système. Cependant, pour ce qui est des systèmes de pulvérisation au CO 2, il y a une différence dramatique entre les types
  2. 2. qui doivent être bien compris et considérés avant de considérer ladoption dun système de nettoyage de moule. Il y a aussi deux formes de base de média de pulvérisation de CO 2 solide qui doivent être compris. Il y a le média discret de particules de glace sèche en " pastilles " et celui de glace râpée en " flocons " produit à partir dun bloc de glace solide. Lintention de cette fiche est de fournir au lecteur une compréhension détaillée du dernier-cri en matière de technologie de pulvérisation au CO2 comme instrument de nettoyage des moules à pneus.Pourquoi les moules à formation doivent être nettoyés !Lun des problèmes majeur auquel font face les manufacturiers de pneus est celui de récurer des moules le résidu qui saccumule sur les parois lors du séchage. Laccumulation de ce dépôt est causée par la réaction chimique du sulfure et de loxyde de zinc sous haute et chaude pression. Lexcès de dépôt dans la région du grain du moule à pneu peut causer des irrégularités de surface suffisantes sur la surface pour que le pneu ne se scelle pas adéquatement autour de la roue. Avec le temps, le pneu perdra progressivement son air ce qui aura pour résultat final, un client insatisfait ou furieux. Les fins caractères alphanumériques dinformation D.O.T. sculptés sur le côté du pneu doivent par régulations gouvernementales demeurer clairs, bien détourés et complètement lisibles daltérations en altérations. La surface des murets doit demeurer dune texture uniforme et le niveau déclat doit satisfaire les critères desthétique du marché. La délinéation doit être claire afin déviter de que celle ne laisse des taches ou nencombre les nervures de sédiments. De même, le logo identifiant le fabricant et le lettrage doivent demeurer très clairs et précis parce que cest généralement le secteur où le client développera sa perception initiale de la qualité du produit.Toutes les raisons précédentes sont dexcellentes raisons pour garder les moules propres. Cependant, ce ne sont pas les seules. Une vaste majorité des moules à pneus en usage aujourdhui ont des orifices ou des mini-orifices qui ont pour fonction dexpulser lair gardée la surface verte du pneu et la surface du moule alors que la vésicule étend la pneu vert dans la cavité du moule durant sa structuration. En règle générale, les micro-orifices ont un diamètre mesurant entre 0.020 et 0.040 (0.5mm et 1.0mm) et les orifices mesurent entre 0.040 et 0.060 (1mm et 2mm.) Les deux types peuvent sétendre dun pouce ou plus en profondeur dans le moule. Un moule à pneu de voiture normale contient des milliers de ces orifices. La pression dexpansion de la vésicule mêlée à la température de moulure élevée fait que certaines parties de la surface du pneu sextrude dans ces orifices. Lorsque le cycle de formation est terminé et que le pneu est sorti du moule, la majeure partie du caoutchouc qui a pris place dans ces orifices demeure attaché au pneu et formé ces espèces de " protubérances " que lon voit souvent sur les pneus neufs. Ce ne sont cependant pas toutes les protubérances qui sont extraites avec les pneus. Avec le temps, de plus en plus dorifices deviennent bouchées avec du caoutchouc et cessent de remplir leur fonction. Lorsque ceci se produit, lair enfermé dans les moules commence à causer des irrégularités de surface et dautres manquements sur les pneus sortant de production ce qui augmentera éventuellement le taux de pneus à déclarer perdus.Un autre secteur de préoccupation se situe dans la préoccupation de conserver les surfaces du moule qui viennent en contact, libres de résidus. Pour les moules à deux pièces, ce sont les surfaces entre les deux moitiés qui viennent en contact lorsque le moule est fermé et produit une ligne à la section médiane des nervures. Si on laisse trop de résidu saccumuler dans ce secteur du moule, les moitiés ne se joindront plus complètement même sous une pression extrême. Le résultat en sera une remarquable extrusion dans le centre de la nervure du pneu terminé. Une accumulation excessive résulte généralement en des coûts additionnels de main-dœuvre pour enlever cette extrusion.Pour les pneus plus larges et plus gros, la formation se fait généralement au moyen de moules segmentés. Lajustement entre les segments adjacents des moules, lajustement entre les " cerceaux " de segments fermés et les plaquettes murales ont des tolérances très limitées. Lorsquil saccumule trop de résidu entre ces pièces, un vide se développe et forme une extrusion sur les pneus. Pour les pneus formés dans des moules segmentés, les extrusions sont très remarquables et source de préoccupation parce quelles se forment sur les côtés et au travers les rainures. Aussi, une accumulation de résidu sur les surfaces de moules daccouplement peut causer des stress mécaniques dans les attaches des segments et les murs de la presse. Cette haute charge mécanique peu causer des manquements en ce qui concerne les attaches ce qui cause des dommages à la fois au moule et à la presse.2. Les aspects de la performance des systèmes de nettoyage de la pulvérisation de particules de CO2Les facteurs de condition de moules qui affectent les performances de nettoyage… la températureDes données accumulées au cours durant la dernière décade, depuis lémergence du nettoyage à pulvérisation de particules de CO2 dans lindustrie du pneu, soutiennent le fait que les moules entre 300 oF et 350oF puissent être
  3. 3. nettoyés 3 à 4 fois plus vite que le même moule à température ambiante. Même si les raisons et les mécanismes provoquant ce phénomène ne sont pas complètement connus, lexpérience de nettoyage des moules dans les départements de production de plusieurs producteurs de pneus savère établir ce fait. Dans létude du phénomène de dépôts des pneus, il a été déterminé que le produit chimique les produits chimiques les plus réactifs sont présents dans la polymère de base. Ces produits sont les réacteurs et les inhibiteurs qui combinés aux hautes températures de cuisson forment un matériel simili-verre sur la surface du moule. Ce matériel ressemblant au verre est différent du matériel de polymère quon trouve dans la cuve. Cette propriété similaire au verre du dépôt en résidu lorsque exposée aux hautes températures, sextrait avec aisance se fracturant en petites particules si on provoque de hauts niveaux de stress thermiques ou " chocs thermiques " avec des pastilles de CO2. Puisque la température du CO2 solide sétablit à —109oF, le jet de pastilles de CO2 est la source idéale pour provoquer le choc thermique dans les couches de résidus. A des températures plus basses (à moins de 150 oF), le résidu devient plus difficile à extraire de la surface du moule parce quil prend la forme dun matériel visqueux et élastique qui absorbe limpact énergétique des pastilles de CO2. Le mécanisme de choc thermal cesse donc de fonctionner parce que la température différentielle entre le matériel et la surface du moule sont trop basses. Le résultat en est donc un résidu très difficile à enlever lorsquil est à la température de la pièce ou dans des moules " à froid " et parfois même, le résidu ne répondra absolument pas à la pulvérisation de pastilles de CO 2.Conditions de surface des moulesLes médias de pulvérisation abrasifs comme le plastique ou les grains de verre laissent typiquement une apparence de métal " à nu " après lenlèvement des résidus et même sur les moules de pneus en acier. Cette apparence de remise à " neuf " ne doit pas être méprise car elle est réalisée aux prix de lenlèvement dune couche de métal de la surface du moule et par la formation dun fini plus dur de la surface par un effet de cisèlement sur le métal par des milliers dimpacts abrasifs (plus de trous et de vallées microscopiques.) La surface ainsi devenue crée un motif de creuset qui nexistait pas dans la surface du moule original. Ceci fait que les résidus adhèreront et saccumuleront plus aisément et plus vite que sur la surface originale. Cette érosion de la surface du moule sera discutée plus en détails subséquemment, mais il est évident que ce qui apparaît être un moule propre est plutôt un pas vers la perte de durabilité et de la viabilité dun outil de production fort dispendieux.La pulvérisation de particules de CO2 nest ni abrasive ni érosive pour le matériel de surface de la plupart des moules. Puisque la pulvérisation de particules de CO2 nenlève que le résidu de la surface de moules mais aucune couche de métal, toutes les taches incrustées dans le métal pourraient demeurer. Après une pulvérisation de particules de CO2, une propreté fonctionnelle sera présente. Cependant, un moule nettoyé de ses résidus peut à première vue ne pas paraître aussi propre si on le juge à partir des standards anciens provenant de lapparition dun métal à nu. La preuve de la propreté du moule apparaîtra lorsque le premier pneu sera produit et que vous linspecterez pour percevoir la clarté des rainures, du lettrage, des détails du logo et du niveau de clarté de lémail sur les côtés du pneu.3. Les aspects de la maintenance des moules provenant du système de nettoyage de particules de CO 2Les technologies de nettoyage de moules et lérosion du moule / dommagesLa méthode de nettoyage de moules à pneus la plus connue et la plus utilisée seffectue par la pulvérisation de particules abrasives. Cette méthode est très efficace si on évalue son coût, elle est facile à installer et à maintenir et elle est relativement facile à employer. Toutes les formes de nettoyage abrasif DOIVENT être faites dans une structure fermée afin de prévenir la volatilisation dans lair de fines particules abrasives dans lenvironnement de la manufacture et de capturer et recycler le média utilisé. Les abrasifs les plus populaires utilisé pour le nettoyage de moules à pneus sont le verre, le plastique, les grains métalliques et de céramique. Ces médias ont reçu une accréditation dans lindustrie parce quils sont vus comme " moyennement abrasifs. " Dautres médias abrasifs utilisés dans lindustrie du pneu incluent : le sable de silice, les plombs dacier, les coquilles de noix, le bicarbonate de soude, et une éponge imprégnée dabrasifs. Tous ces médias de nettoyage abrasifs peuvent typiquement être capturés et recyclés pour utilisation dans plus dune session de nettoyage. Cependant, tous en arrivent éventuellement à briser (se pulvériser) dans une fine poussière dont on doit disposer en accord aux régulations fédérales. Le fait que chaque média précédent soit considéré " abrasif " signifie quéventuellement le moule à pneus sera érodé au point quil devra être substantiellement retravaillé ou mis au rebut. Au mieux, le nettoyage de moule à pneus par des substances abrasives est un compromis entre un nettoyage économiquement avantageux et une vie réduite du moule à pneus.La pulvérisation abrasive ou " moyennement abrasive " cause aussi dautres problèmes. La fine poussière, en résidu de silice incrusté ou les résidus laissés par la pulvérisation au verre ou au sable ou la poussière de sable venant de la pulvérisation PMB peuvent altérer la surface du moule à pneus, suffisamment pour empêcher une bonne liaison de
  4. 4. certains agents relâchés. Ces agents relâchés dans les moules qui dépendent dune surface totalement métallique à laquelle adhérer afin de bien réaliser les différents cycles de production ne peuvent seffectuer faute dune surface à laquelle adhérer " manque dadhérence à la surface. " Ce résidu de grès incrusté dans la surface du moule empêche donc ladhérence et la fusion, phases indispensables au cycle de production du pneu. Ce même blocage de fusion chimique peut sexercer lorsquil y a une tentative dappliquer différentes couches de moules pour de longues périodes de production. En général, tous les produits chimiques appliqués une surface métallique de moule réagissent plus promptement et plus efficacement lorsque toutes les surfaces de métal ne sont pas masquées par des résidus de grès.Dautres technologies de nettoyage de moules qui existent ou émergent, incluent labrasion par laser, éviction par produits chimiques et fusion dadhésif mécanique de caoutchouc résiduel. Ces méthodes sont encore au stage de développement et noffrent pas les solutions immédiates et à court-terme comme cest nécessaire à lindustrie du pneu. De toutes les technologies " nouvellement parues " qui sont généralement acceptées dans lindustrie et couramment disponibles, il ny a que la pulvérisation de CO2 solide qui a été reconnue comme non-abrasive, excellent rapport prix/efficacité et ne produisant pas une traînée de résidus dans les moules qui empêche la fusion. Les Tables 1 et 2 qui suivent, présentent des données de deux études dérosion de moules qui ont été faites par deux manufacturiers majeurs en 1991 et une fois encore en 1996. La Table 1 montre les résultats des tests de 1991 où la pulvérisation de pastilles de CO2 a été examinée pour évaluer les effets dérosion sur quatre types de matériaux de moules à pneus (acier, aluminium forgé, et deux types daluminium coulé) en utilisant trois différents types de configurations de canules pour pastilles de CO2.Tous les échantillons ont été pulvérisés avec des pastilles de CO2 à une pression de 300 psig. Le taux de flot de pastilles était configuré à 250 lbs à lheure. Trois différents boyaux simples étaient utilisés. Les effets négligeables de la pulvérisation ont été constatés sur les échantillons dacier et daluminium forgé alors que laluminium coulé a donné des signes dérosion superficielle. Le design de la canule a eu leffet le plus significatif sur le taux dérosion et le cycle de létendue de nettoyage. Matériaux ConditionsDe Changement de MaximumDe Taux de Changements Changements tests surface changment changement moyens en poids maximum en poids moyenRugosité(m dans la en surface coupon(grammes) coupon(grammes) m) surfaceEn par cycles rugosité(m de m) nettoyage Acier 1 -0.82 0.2 -.036 0.01 -0.02 2 -0.26 1.8 -.038 0.00 0.0 3 -0.94 0.0 -.014 0.02* -0.02 Aluminum 1 0.24 1.0 -.005 0.00 0.0 forgé 2 0.88 1.6 .022 0.02* -0.02 3 0.28 1.1 .001 0.02* -0.02 Aluminum 1 2.88 5.2 .132 -1.57 -5.43 CouléA 2 -0.08 0.6 .014 -0.60 -4.02 3 1.10 3.4 .027 -1.02 -4.55 Aluminum 1 2.30 4.0 .102 -0.93 -2.01 CouléB 2 1.90 1.9 .183 0.18* 0.18* 3 6.85 6.85 .078 0.0 0.0* Gain de poids attribué à la formation doxyde et /ou de matériau étrangerTable 1. — 1991 résultat des études sur lérosion des matériaux de moules à pneusco2 nettoyage de moules par abrasion 9-19-96 Échantillon Pré- Post- Poids Temps du Nombre Durée de # nettoyage Nettoyage Perdu cycle de de cycles nettoyage Poids Poids (grammes) nettoyage de équivalent (grammes) (grammes) (minutes) nettoyage
  5. 5. 1 301.64 301.54 0.10 2 18 6 mois 2 304.43 304.40 0.03 2 18 6 mois 3 295.85 295.78 0.07 2 36 1 an 4 302.37 302.28 0.09 2 36 1 an 5 298.71 298.62 0.09 2 72 2 ans 6 298.71 298.64 0.07 2 72 2 ansPour réaliser ces essais, les paramètres suivants ont été utilisés : • Horaire de travail de 10 jours — pastilles de CO2 • Pression de pulvérisation à 250 psig (air comprimé) *production de 360 jours • 3X 5 gravé 2618 —T6 coupons daluminium *36 nettoyages par année • Cycles de nettoyage de 2 minutesNOTE : Les cycles de nettoyages de moules segmentés sont comme suit :Mur du haut : 5 minutes Mur du bas : 6 minutes bandes de roulement : 16.5 minutesTable 2. — 1996 résultat des études sur lérosion des matériaux de moules à pneusLes études dérosion faites en 1991 et 1996 ont été réalisées à des taux de pulvérisation supérieurs (250 à 300 psig) et à un taux de vélocité des particules supérieur à celui requis pour nettoyer les moules à pneus et leurs orifices. Ceci provient du fait que la technologie de canule de la pulvérisation au CO 2 a fait des pas significatifs en rapport à lère 1991-1996. Les améliorations apportées aux canules et au système de livraison permettent maintenant aux producteurs de pneus de nettoyer complètement les moules à pneus et libérer les orifices jusquà 0.30 pouces en diamètre à des pressions de pulvérisation ne dépassant pas 55 à 60 psig. La densité de flux des pastilles (limpact de la distribution de particules de CO2 par unité de surface par unité de temps) à la surface du moule est maintenant supérieure quelle na jamais été compte tenu des avances aérodynamiques dans le système de livraison à boyau unique. La capacité dextraction des résidus dans les moules à pneus des particules de CO 2 est de loin meilleure que dans les années 1991-96 à une pression dair inférieure et à un niveau dénergie kinésique inférieure sur la surface du moule. Actuellement, lérosion des moules provoquée par la pulvérisation de particules de CO2, même pour des moules en aluminium coulé, est considérée comme négligeable et un nombre important de producteurs de pneus spécifient et achètent les particules de CO 2 pour leurs nouvelles installations tout comme ils remplacent leur système de pulvérisation dabrasifs existants.De plus, la pulvérisation de particules de CO2 peut efficacement enlever les résidus que les nettoyeurs abrasifs ont laissés en dépôt suivant lapplication de leur technologie de nettoyage tout comme elle peut nettoyer efficacement les orifices et micro-orifices. Ceci permet aux moules de faire un travail plus efficace et peut même permettre à la quantité dagents relâchés de diminuer substantiellement réduisant ainsi le taux de dépôt à lintérieur du moule.Un autre bénéfice non négligeable est en relation à la pression dair de pulvérisation et au volume requis aujourdhui pour la pulvérisation de particules de CO2. Le résultat en est que notre système a réduit les coûts associés avec lair comprimé requis. Auparavant, le système à boyau simple des systèmes au CO 2 requérait des compresseurs puissants et dispendieux. La plupart des systèmes au CO 2 à deux boyaux présents et passés requièrent deux ou trois fois le volume dair même à basse pression quun modèle récent à un seul boyau exige. Dans un système à air comprimé, la haute pression et un haut flot augmentent dramatiquement les coûts dopération en termes déquipement et de consommation dénergie (électricité.) Toutes les analyses de coût et de bénéfices pour un système de pulvérisation au CO2 devraient tenir compte du coût du système dair comprimé et des frais inhérents à son utilisation.Orifices et micro-orifices des moulesLes orifices et micro-orifices représentent un défi unique en matière de nettoyage et dentretien pour lindustrie du pneu.
  6. 6. Durant le cycle de production, comme le pneu en formation sétend et que lair est évacué par le système de ventilation, chaque orifice agit comme petite matrice dextrusion qui permet à du caoutchouc non découpé à la surface du pneu de sinstaller dans le lorifice. Le caoutchouc forme alors de petites " moustaches " à la surface du pneu. La plupart de ces petites protubérances sortent de lorifice et demeurent attachés au pneu neuf lorsquil est retiré du moule, mais plusieurs peuvent adhérer mécaniquement aux orifices et se séparer du pneu. Ce processus augmente le taux de congestion des trous de ventilation. À un certain moment, tellement dorifices sont bouchés quils doivent être libérés pour permettre à lair de séchapper lorsque le pneu prend son expansion. La façon traditionnelle de nettoyer les orifices de moules consistait à enlever le moule de la presse, pulvériser au grès les murets et rainures pour finalement forer le caoutchouc afin de lextraire de chaque orifice avec une petite mèche et des outils à air. Un dérivé du problème des orifices bouchés se produit lorsque ces toutes petites mèches se brisent et obstruent définitivement lorifice. Cet orifice doit alors être enlevé et remplacé par un ajout dorifice. Les moules à pneus de camions légers et dautos contiennent des milliers de ces orifices et micro-orifices. Le travail nécessaire pour forer ces orifices obstrués et pour les réparer lorsque les mèches à foreuses brisent en plus du coût de milliers de mèches à chaque mois constitue un investissement substantiel lorsque les manufacturiers de pneus les additionnent les uns aux autres.Dans les dernières années, il a été trouvé que la pulvérisation aux pastilles de CO 2 est efficace pour enlever presque 100% des " petites moustaches " et autres résidus des orifices à plus petit diamètre dans les moules à pneus. De plus, le nettoyage des orifices peut se faire à la presse en même temps que le résidu de surface est à se faire accomplissant ainsi un nettoyage en une seule étape. Ceci est le résultat de la nouveauté technologique de la canule à pulvérisation de CO2 à un seul boyau qui peut donner un haut impact dénergie de surface et une énergie thermale avec une pression et un volume dair minime. La plupart des adhésions mécaniques et des " moustaches " dans les orifices bouchés se produisent à la " lèvre " dentrée de lorifice où la pression de resserrement sur le caoutchouc est élevée et le flot de vélocité de lextrusion du caoutchouc est bas. La majorité des " moustaches " restantes dans les orifices ont très peu dadhésion sur les murets du trou. La pulvérisation de pastilles de CO2 possède suffisamment dénergie pour vitement enlever le peu de caoutchouc qui est fortement adhéré à la base de la " moustache." Le flot à haute vélocité de particules et de lair qui suit limpact de la pastille souffle simplement la moustache non attachée hors du trou au travers lorifice et finalement hors du moule à pneus. La capacité du système de pulvérisation des pastilles de CO2 daccomplir ce type de libération est un pas représentant une gain de productivité dans lindustrie du pneu.4. La technologie de pulvérisation de CO2 — Choisir le bon Système pour le nettoyage et lentretien des moules à pneusSystème daccélération direct (boyau simple) vs. système inductif (venturi — " deux boyaux ")… effet dénergie kinésique et thermiqueLes systèmes de pulvérisation de CO2 solide sont disponibles dans deux configurations de base. Le moins complexe et le moins dispendieux à produire est le système inductif à " deux boyaux " parfois aussi appelé " inductif ou système venturi." Ces systèmes fonctionnent au sable, au PMB et aux systèmes de pulvérisation de grains de verre et la plupart des systèmes à pulvérisation de CO2 disponibles aujourdhui utilisent cette méthode. Le média à pulvériser est tiré dans une chambre dans lapplicateur ou fusil et par leffet venturi il est ensuite projeté hors dune petite canule à un haut volume dair comprimé. Parce que ces systèmes sappuient sur la création dune succion forte pour apporter le média à pulvériser de la trémie à la canule, la longueur du boyau à interconnexion double est typiquement limitée à 15 pieds et moins. Dans le système à deux boyaux, un boyau est le média de succion et peut être construit de matériel léger. Lautre boyau sert au transport de lair compressé et est généralement plus lourd afin de pouvoir supporter la pression qui peut aller jusquà 200 psig ou plus.Dans le système à deux boyaux, les particules du média sont transportées de la trémie vers la chambre du " fusil " par succion, où ils tombent à une très basse vélocité avec dêtre induits dans le flot extérieur du boyau par un large volume dair comprimée. Étant donné que les particules de média projetés nont quune courte distance où ils peuvent gagner une certaine motion et accélérer jusquà la sortie de la canule (habituellement entre 8 et 12 pouces), la vélocité de la particule moyenne est limitée à 200 à 400 pieds/secondes. Donc, en général les systèmes à deux boyaux même sils ne sont pas aussi dispendieux, sont limités dans leur capacité à livrer lénergie nécessaire pour extraire le contaminant sur la surface du moule. Lorsquil y a un besoin accru dénergie pour pulvériser, ces systèmes doivent être " suralimentés " aux frais dun plus grand volume dair requis, habituellement une pression de pulvérisation accrue est nécessaire avec aussi plus de retour de pression dans la canule, et beaucoup plus de bruit de pulvérisation produit à la sortie de la canule.Lautre type de système de propulsion de CO2 est similaire au système abrasif quon retrouve dans la pulvérisation au sable et les industries au PMB " le principe du contenant pressurisé."
  7. 7. Ces systèmes utilisent un seul boyau de livraison de la trémie à la " canule " dans lequel à la fois le média en particules et lair compressé voyagent. Ces systèmes sont plus complexes et un peu plus onéreux que le système inductif à deux boyaux mais les avantages obtenus dépassent de loin la dépense initiale supplémentaire. Dans le boyau simple, le système à pulvérisation de particules de CO2 solide parfois aussi appelé " système à accélération directe ", le média est introduit de la trémie dans un boyau simple, pré-pressurisé au travers un alimentateur dair scellé. Les particules commencent alors leur accélération, la vélocité augmente immédiatement et continuent de prendre un essor alors quelles voyagent au travers la longueur du boyau. À la fin du boyau, la canule à vaporiser consiste en fait en une canule convergente-divergente (à flot isentropique) qui échange la pression différentielle au travers la canule pour une augmentation substantielle en air et en vélocité pour les particules. La vélocité des particules de CO2 a été mesurée et il sest avéré quelles voyagent en excès de 700 pieds par secondes jusquà 950 pieds par secondes à la sortie de la canule. Ceci saccomplit en moins de 1/3 du flot requis par le plus agressif des systèmes à deux boyaux.En plus de la légèreté et de la manœuvrabilité de lapplicateur et boyau simple, lénergie pour extraire le contaminant des surfaces est considérablement plus grand que celui fourni par le système inductif à deux boyaux. Même avec la pulvérisation de CO2 solide, une composante significative pour obtenir de lénergie dextraction, il y a lénergie kinésique par unité de secteur portée à la surface. Puisque lénergie kinésique est une fonction de masse et de vélocité des particules dans la relation Ke=1/2mv2, on peut voir une augmentation double dans la vélocité des particules, considérant que la masse égale des particules et la même surface de pulvérisation augmente effectivement une énergie dimpact livrée à la surface par un facteur de 4. Une augmentation triple de la vélocité, de 300 à 900 pieds par secondes augmente limpact de frappe neuf fois !La Table 3 montre la performance de nettoyage relative entre un système à un boyau et un système à deux boyaux à une pression de pulvérisation typique pour un " plant de travail." Le terme Cvbe est appelé le coefficient dénergie de pulvérisation et représente la capacité comparative dun système de pulvérisation de particule de CO 2 pour enlever un volume de bois de pin dun spécimen dans un intervalle de temps contrôlé. CANULE CANULE LIVRAISON PRESSION PASTILLES TRAVERSE MODÈLE CAPACITÉ SYSTÈME PSI LBS/HR IN/SEC. 523 SF Haute Boyau simple 80 160 0.75 508 SL Moyenne Boyau simple 70 200 0.75 EA-145 Haute Deux boyaux 80 200 0.75 BOIS ÉNERGIE DE ENVEL. PROF. ENVELOPPÉ POUCES INDEX ENLEVÉEN**2 PULVÉRISATIONC vbe POUCES POUCES PUISSANCE 0.37 0.278 1.2 0.11 20 3.05 0.186 0.140 0.8 0.19 11 2.65 0.135 0.101 0.8 0.11 23 1.11Table 3. — comparaison le coéfficient de frappe dun boyau simple vs un boyau double, Le système de pulvérisation à particules de CO 2Comme la Table 3 le démontre, lénergie de pulvérisation typique dun système à un boyau comparé à un système à deux boyaux à pulvérisation égale est neuf trois fois plus grand.Types de médias à pulvérisation de co2Le média à pulvérisation de dioxyde de carbone solide est couramment disponible en deux formats, des grains de riz discrets et dans le format pastilles qui sont produites par lextrusion et le coupage de " lacets " de glace sèche. Il y a aussi le format " grains de sucre " produit mécaniquement en " râpant " la surface dun large bloc de glace. Pour comprendre la différence dans la performance de nettoyage des moules entre les deux formes de CO 2, un discussion de larrière-plan technique serait appropriée. Le nettoyage traditionnel à technologie de particules abrasives et même de pulvérisation " dabrasifs doux " sappuie sur la rigidité de surface intrinsèque et sur la géométrie du média et le travail disponible sur la surface résulte de lénergie kinésique du média agissant au travers la rigidité de la surface et sa géométrie.Les particules abrasives se brisent en toutes petites pièces dures et pointues qui ‘ricochent sur la surface du moule formant ainsi un résidu additionnel, nécessitant un nettoyage supplémentaire. Lénergie kinésique totale des particules de ce média est donc répandue avec plus dun impact par particules. Avec le média de CO 2 solide cependant, les particules se désintègrent complètement et se subliment en une vapeur de CO 2 dès limpact initial de façon à ce que toutes lénergie kinésique des particules soit réalisée sur un seul impact par particules. Il ny a pas de ricochet ou dimpact secondaire dans la pulvérisation de particules de CO 2 solide. Donc, la performance de la pulvérisation de particules de CO2 dans les moules est déterminée par un paramètre appelée la densité du flux. La densité du flux est définie comme le nombre dimpacts dune particule à la surface du moule par unité de
  8. 8. secteur par unité de temps. En dautres termes, pour deux systèmes de pulvérisation de particules de CO 2 avec des canules couvrant la même surface de frappe, assumant que les particules de chaque système possèdent la même amplitude dénergie kinésique, le système pouvant livrer plus de particules à la surface dans la même période de temps, ou la même quantité de particules dans moins de temps, enlèvera généralement des résidus restants plus vite et plus complètement.Les dynamiques des particules de co2tel que mentionné précédemment, les systèmes de pulvérisation de CO 2 utilisent deux types dénergie pour réaliser lenlèvement des résidus restants dans les moules. Le format des particules de CO 2 influence le niveau dénergie kinésique (vélocité ou impact) et dénergie thermique (gradient de température ou stress thermique) disponible à la surface. Le CO2 qui se présente sous forme de pastilles est habituellement dun format de 3mm en diamètre et entre 5mm et 8mm en longueur. Les particules du format dun grain de sucre provenant dun bloc sont plutôt sphériques et ont un diamètre entre 0.5mm et 1mm. Dans la même mesure de temps quil faut aux particules pour accélérer et voyager au travers le boyau et passer la canule, ils sont fracturés en monceaux équivalant approximativement à 2mm en diamètre. Puisque le CO2 solide est de même densité dans les cas des deux particules, la pastille fracturée (en sphère) possède sensiblement 4 fois la masse du flocon ou de la granule râpée. Si nous revenons à léquation dénergie kinésique, chaque pastille si elle voyage à la même vélocité que chaque granule, livre 4 fois son énergie dimpact à la surface. Puisque la sphère de pastille fractionnée dans le système à boyau simple voyage généralement trois fois plus vite que le granule râpé du système à deux boyaux, lénergie kinésique saugmente par un facteur de 4 X 32 = 36. Ceci est le facteur le plus significatif de La force du système de haute vélocité, le système à pulvérisation de pastilles de CO 2 à un boyau est le candidat idéal pour déloger et enlever les " moustaches " des orifices et micro-orifices des moules à pneus.Lénergie thermale dépend de la masse (nombre et format des particules) de CO 2 solide livré dans un secteur donné dune surface par unité de temps. Il y a un transfert de chaleur latent incroyable alors que le CO 2 solide se change en vapeur de CO2 à la surface du moule (246 BTU par livres de CO2 solide.) Léchange de chaleur qui seffectue avec limpact de chaque particule de CO2 arrive en un millième de seconde et la chaleur provient surtout de la couche mince de résidu et quelque peu de la surface du moule. Cest justement cette chaleur " de surface seulement " qui donne le stress thermique dans les résidus pour les fractionner de la surface du moule. Ayant déjà décrit la vélocité des particules et les caractéristiques de livraison du système à un boyau avec canule isentropique relativement au système à deux boyaux inductif, il est évident que le système à un boyau livre plus de masse thermique par unité de secteur par unité de temps. Il produit ainsi le meilleur " choc thermique " ou le meilleur effet de fractionnement des résidus. Si le système de pulvérisation au CO 2 ne peut livrer cet effet efficacement et instantanément, et si le taux de traverse de la canule sur la surface est réduit afin de " compenser " pour le plus bas taux de livraison thermique, leffet sera perdu alors que les sections du moule commencent à perdre de la chaleur parce quil y a trop de CO2 frappant trop lentement. Cest pourquoi le système inductif à deux boyaux narrive pas à provoquer leffet de fracture thermique dans le nettoyage de moules à pneus. Cest quil y a trop peu dénergie thermique et kinésique disponible en un instant donné sur la surface du moule pour être vraiment efficace.La Table 4 ci bas présente les résultats dune étude comparative dans lequel les murets du moule de chaque côté dun moule ont été nettoyés, un côté la été avec un système à pastilles de CO 2 à boyau simple et lautre avec un système à boyau double de CO2 râpée, en utilisant le même opérateur.2 - Pièce 36x12.5/16.5 LT Moule dacier Système au CO2 Système à deux boyaux Pulvérisateur de pastilles Bloc de glace sèche râpé Cavité du 269 Cavité du 270 moule moule cycle du 4 min. 10 cycle du 11 min. 40 Muret de côté sec Muret de côté sec moitié moitié supérieure supérieure
  9. 9. Canule Isentropique Canule Inductive (basse (ronde) pression)Pression de 60 psi Pression de 70 psipulvérisation pulvérisationTaux 50% Taux 60%dalimentation dalimentationdes pastilles bloc de CO2Bruit (Moy. 98.8 dB Bruit (Moy. 96.2 dBL.) @ 80 dB L.) @ 80 dBBruit (Moy. 98.5 dB Noise (Moy. 96.0 dBL.) @ 90 dB L.) @ 90 dBCavité du 269 Cavité du 270moule moulecycle du 4 min. 25 cycle du 11 min. 0Muret de côté sec Muret de côté secmoitié moitiéinférieure inférieureCanule Isentropique Canule Inductive (basse (ronde) pression)Pression de 60 psi Pression de 85 psipulvérisation pulvérisationTaux 50% Taux 60%dalimentation dalimentationdes pastilles bloc de CO2Bruit (Moy. 98.2 dB Bruit (Moy. 92.5 dBL.) @ 80 dB L.) @ 80 dBBruit (Moy. 98.0 dB Bruit (Moy. 91.7 dBL.) @ 90 dB L.) @ 90 dBCycle total de 8 min. 35 Cycle total de 22 min. 40nettoyage sec nettoyage secUsage de 27.6 lbs. Usage de bloc 44 lbs.pastilles total de CO2 totalSecteur de 103.5 dB Secteur Non tenténervures nervures 
  10. 10. (Moy. L.) @ (Moy. L.) @ 80 dB 80 dB Secteur de 103.5 dB Secteur de Non tenté nervures nervures  (Moy. L.) @ (Moy. L.) @ 90 dB 90 dB Pression de 60 psi Pression de N/A pulvérisation pulvérisationNotes : Un nettoyage du secteur des nervures a été tenté. Cependant, lopérateur était incapable davoir accès à tous les secteurs des nervures parce que le format de la canule inductive, de son applicateur et le format inapproprié du système de boyau à deux lignes ne sy prêtaient pas. De plus, la moyenne de décibel généré était supérieure aux limites permises par lOSHA pour une période de 8 heures de travail continu avec une protection auditive double.5. Les méthodes de nettoyage de moules à pneus avec la technologie de pulvérisation de particules de CO 2Nettoyage des taches de murets et nettoyage intégral des moules — méthodes divergentes et différentes intentionsMême si le nettoyage à pulvérisation de particules de CO 2 est plus efficace dans un moule chaud, ou à des températures presque équivalentes à celle de la production, il nest quand même pas pratique de tenter le nettoyage intégral du moules dans la presse avec des applicateurs de nettoyage à la main. Lenvironnement des presses et des moules est extrêmement épuisant et potentiellement dangereux pour un ouvrier qui tente de nettoyer dans un tel environnement. Les températures excédant 300oF, des accès restreints aux endroits à nettoyer, le bruit, les vapeurs, la vision limitée, etc. font que cette tâche est difficilement réalisable manuellement par un être humain.La pulvérisation de particules de CO2 est une technologie de nettoyage seffectuant tout aussi efficacement " hors vue." Comme toutes les méthodes de pulvérisation, les rainures font ombrages sur les micro-orifices dans les rainures et le secteur des grains sont un problème dans le nettoyage manuel des dans la presse à production. De plus, dans les presses souvrant verticalement plutôt quen " coquille " ou souvrant vers le haut, il est impossible de positionner la tête et le torse afin de voir et de viser le jet de particules de CO 2 dans toutes les cavités complexes qui forment la portion du pourtour de la rainure sans mentionner la difficulté quimpose le fait de tenter de saccroupir dans la cavité inférieure dun four à 300oF.La pulvérisation de particules de CO2 dans la presse nest convenable que pour un nettoyage précipité des taches sur les murets du moule (lettrage D.O.T., logo et le nettoyage de quelques orifices du muret.) Le nettoyage des taches de murets dans la presse peut ajouter un certain délai au cycles de nettoyage complet du moule par un facteur de 2 à 3 fois. Le nettoyage régulier des murets avec la pulvérisation au CO 2 permet généralement au manufacturier de pneus de produire des pneus sans défauts pendant tout un cycle de production ou jusquà ce que la maintenance normale du four nécessite le démontage et un nettoyage complet du moule.Les avantages inhérents avec la pulvérisation de particules de CO 2 sont dérivés de (1) létablissement dune routine de maintenance ‘retouche/nettoyage manuel des murets présentant pour lopérateur un risque et une exposition minimum et (2) linstallation dun système robotique et automatique de pulvérisation de particules de CO2 pour un entretien complet lorsque les moules sont tirés des presses alors quelles sont à terme pour leur entretien complet.Un système de nettoyage robotique au CO2 pour moules est illustré à lillustration 1, sur la page suivante. Cette présentation se veut un " générique " fondé sur un système actuellement en fonction. La configuration variera de façon plus ou moins significative selon les spécifications des installations dun manufacturier à lautre. Les éléments communs requis sont : (1) un robot logé dans un " boîtier " adéquatement ventilé et à lépreuve du bruit, (2) une source dair compressé propre dau moins 200 + psig, (3) une méthode pour réchauffer le moule sorti de sa presse à 300o F ou plus, (4) un générateur de pastilles de CO2 et un système de pulvérisation de particules avec une canule sadaptant au robot, (5) Un façon et une méthode de placer le moule contaminé pour quil puisse être nettoyé, bouger le moule au travers le système, inspecter le moule pour extraction complète de tous les résidus, et la libération de toutes les orifices et micro-orifices, et reprise du moule pour réinstallation dans la presse.
  11. 11. Vue élevée du système robotique complet pour le nettoyage des MoulesVue en plan du système robotique complet pour le nettoyage des Moules…Illustration 1. Système Robotique de pulvérisation de particules de CO2 pour nettoyage complet des MoulesBruit associé avec la pulvérisation manuelleLe bruit créé par léquipement de pulvérisation de CO 2 est un autre facteur devant être considéré. Tous les technologies de pulvérisation de particules à base de gaz (air) compressés sont fondamentalement bruyantes. Le niveau de puissance du bruit généré à la sortie de la canule est largement fonction du volume et de la vélocité de la sortie dair compressée. À un moindre niveau, une autre composante du bruit est créée par laction aérodynamique des particules ou pastilles de CO2 et du jet dair. Dans lopération de nettoyage des moules à pneus, le bruit de la canule est assez fortement retourné à lopérateur à cause de la forme ‘assiette du moule à pneus lui-même. Le bruit, en particulier le niveau de pression du son (SPL) en décibels (dBA), est très réel sujet de préoccupation dans la pulvérisation manuelle de CO2.Des progrès plus que significatifs ont été réalisés dans les deux dernières années qui permettent à lopérateur dutiliser le système de pulvérisation de CO2 dans les presses tout en comblant les exigences de la OSHA qui exigent moins de 84dBA SPL comme niveau dexposition pour une période de 8 heures par jour. Dans le système du boyau simple à accélération constante le physique du flot isotopique a été amélioré par les dernières théories aérodynamiques et de design qui ont produit un nouveau média capable de livrer des systèmes (boyaux, applicateurs et canules) qui fournissent une accélération et une vélocité maximale des particules tout en minimisant la turbulence à la sortie de la canule. Ainsi, le standard de nettoyage sen trouve rehaussé et la
  12. 12. génération de bruit est minimale, (généralement en deçà de 98 dBA à la sortie de la canule.) Des études ont prouvé quen utilisant cette nouvelle canule pour boyau simple à pulvérisation de particules de CO 2, alors que lopérateur portait un casque approuvé pour la projection ET les nouveaux bouchons protège-oreilles (une protection auditive double), le niveau de bruit (SPL) dans lequel lopérateur est exposé est bien en-deçà des 84 dBA requis pour un travail de 8 heures de pulvérisation par jour.La Table 5 qui suit montre les données résultant dune étude sur le bruit effectuée durant un nettoyage de moule (dans la presse) chez un manufacturier majeur à la mi 96. Les données présentent le niveau de SPL pris aux oreilles de lopérateur, sans casque de protection, et durant un nettoyage avec un système de boyau simple utilisé à différents niveaux de pression. Temps Seuil Seuil Pression Taux du Code du pneu duCycle en en de flot de Essai # place place Canule Pastilles (min:sec) (80 (90 psi (%) dBA) dBA) Segmentés 1 P225/50R16 13:53 98.08 97.61 40 55 2 P225/50R16 8:25 97.73 97.14 50 55 3 P225/60R16 7:00 97.49 97.1 60 55 4 P225/60R16 6:49 97.67 97.08 60 55 Deux- Pièces 1 LT265/75R16 13:03 86.48 74.37 50 55 2 P275/60R15 8:27 95.93 96.28 55 55 3 P275/60R15 7:50 95.91 96.38 60 55 Table 5. Bruit (SPL) Généré lors du nettoyage dun muret de Moule à Pneus avec un système de pulvérisation de CO2 à boyau uniqueLa réapparition de résidus de moulesIl est assuré que le nettoyage avec du CO2 solide comme média nettoyant ne laisse pas de dépôts secondaires significatifs. Avec le temps cependant, la poussière résiduelle qui est laissée à la surface des moules peut se re- déposer sur les autres pièces de la presse, de la machinerie, le plancher et même sur les murs de la chambre de production. Même si cette accumulation peut demander des semaines et des mois pour être observable, il est dans le meilleur intérêt du manufacturier de sen préoccuper dès le départ. Jusquà présent, la méthode la plus efficace et ayant fait les meilleures preuves pour empêcher un retour du dépôt de résidus consiste à fournir un espace dévacuation suffisamment grand (CFM) ou un anti-retour tout près de la presse de manière ce que le système dair à portée de main puisse capturer la plupart des résidus en suspension dans lair et les ramène à la centrale de filtration. Tel que discuté précédemment, sil ny a quun nettoyage des murets du moule, la quantité de résidu sen voit dramatiquement réduite. La majeure partie de ce résidu sera capturé par le robot de nettoyage intégral. Une autre façon moins demandante de réduire le retour des dépôts résiduels est un système de capture de résidus de pointe. Ces systèmes sont disponibles chez les fournisseurs dagents de nettoyage au CO 2 et peut capturer le
  13. 13. résidu durant la pulvérisation elle-même. Ils ajoutent cependant du poids et une certaine corpulence au système de canule et demandent des pièces additionnelles déquipement (système de vacuum et module de filtre) qui doivent être déplacés dans la rangée de la presse.6. Les technologies émergentes pour le nettoyage de moulesLes Moule en revêtementLes travaux avec le plus de promesses qui seffectuent actuellement pour réduire le dépôt de résidus dans les moules se trouvent au niveau du développement dun revêtement "permanent" pour les moules daluminium et dacier créant une accumulation et une formation résiduelle minime. Des tests exécutés avec des moules ayant été enduit de ces revêtements ayant à propriétés dadhérence minimales montrent quils peuvent demeurer sans dépôts plus longtemps que les moules nétant pas équipés de ces propriétés. Lorsque les moules enduits de ces revêtements ont effectivement accumulé des résidus, le dépôt peut être enlevé facilement avec la pulvérisation de particules de CO2 sans que cela nendommage le revêtement. Encore une fois, avec larrivée des moules revêtus, le système daccélération directe par pulvérisation à boyau unique offrira les meilleurs bénéfices parce quil pourra utiliser un boyau de pulvérisation avec une largeur allant jusquà 6 pouces de même que la basse pression et le niveau dénergie kinésique requis par les moules revêtus. Le nettoyage des pneus de voitures, de camions légers, des gros camions commerciaux et même les pneus garnissant les équipements de ferme se fera aisément, sans trop de bruit, avec une pression dair réduite et un flot de pastilles de CO2 moins dense et cela, parce que ce travail est fait avec la très large canule disponible avec le système à un boyau.Des Moules sans orificesLun des éléments les plus déterminant dans lindustrie du pneu pour déterminer la qualité est lesthétique, particulièrement lapparence du produit. La tendance aujourdhui consiste à produire des pneus dénués de " moustaches " produits par les orifices ou les micro-orifices. Bien que plusieurs clients, en particulier les Japonais, poussent lindustrie du pneu pour quelle débarrasse les pneus des " moustaches ", il y a encore une majorité de clients qui croient quà moins de voir de telles " moustaches ", ils ne sont pas à acheter des pneus neufs mais réchappés.Alors que les moules sans orifices peuvent combler les attentes des clients de OE, ils peuvent aller dans le sens contraire des désirs et croyances des ces clients adeptes du remplacement. Peu importe ce que lindustrie fera, la technologie de pulvérisation au CO2 demeurera toujours lapproche préférée pour nettoyer ces types de moules pour toutes les raisons précédemment mentionnées dans cette fiche.Le nettoyage de moule au laserLa technologie du nettoyage des moules par le laser est maintenant disponible et en est au stage des " utilisateurs adoptifs " Cette technologie a démontré un potentiel dadaptabilité pour le nettoyer les surfaces des moules à pneus de voiture et de camions légers et ce, alors même quils sont dans la presse. Mais il y a lieu de se demander sils pourront efficacement libérer les orifices et micro-orifices, en particulier dans le secteur des grains et rainures des moules. En nous fondant sur les informations disponibles, linvestissement requis pour une presse afin de ladapter au système de laser est de 3 à 4 fois celui requis pour un système robotique à pulvérisation de CO 2 et de 25 à 30 fois le coût dun système de nettoyage au CO 2 portatif.7. Autre usages de la technologie de pulvérisation de dans lIndustrie du pneu CO 2 — Dautres gains en productivitéLe même système de pulvérisation de particules de CO2 utilisé pour nettoyer les taches des murets de moules peut aussi être utilisé efficacement dans dautres domaines de lindustrie du pneu. De manière courante, ceux de lindustrie du pneu qui utilisent déjà cette technologie lappliquent aussi au nettoyage et à lentretien des mélangeurs Banbury, des extrudeuses, monteuses de pneus, nettoyage des résidus des monteurs à pneus et nettoyage général des presses durant ses heures non-fonctionnelles. Dautres possibilités étant explorées sont lenlèvement de la poussière des murs blancs. Si on désire évaluer les technologies nouvelles et existantes dans le domaine du nettoyage des moules, ladaptabilité du système de pulvérisation des particules de CO 2 en le comparant à dautres
  14. 14. aspects du processus de production de pneus et lensemble dimpacts favorables qui permet de produire de la qualité et de la productivité ne devraient pas être négligés.8. SommaireDu point de vue des coûts fixes (achat du système) et dopérations (électricité, air compressée, média de production des pastilles de CO2) les études du ratio coûts/bénéfices conduites par les manufacturiers majeurs dans le domaine du pneu a prouvé que le système de pulvérisation de pastilles de CO2 est le meilleur choix pour lindustrie du moule à pneus.Le boyau simple à "accélération directe" de pulvérisation de pastilles de CO2 est préférée au système inductif à deux boyaux pour être capable de maintenir les moules à pneus ou les murets de moules et pour maintenir dans une condition non résiduelle au travers tout le cycle de production des pneus. Cest le haut niveau dénergie kinésique fourni qui est capable de nettoyer les orifices et micro-orifices débouchés et pour enlever le caoutchouc résiduel dans les coins des rainures et lettrages. De plus, cest leffet thermique du CO 2 qui en plus dêtre le plus efficace pour extraire le résidu simili-verre, donne au système à boyau simple son "double impact" pour un nettoyage de moule prompt, efficace, et complet.

×