{
Tous les métiers
doivent-ils être en
bibliothèque ?
Médiation dans les bibliothèques
de Montréal
Diane Richer, animatric...
Les Bibliothèques de Montréal
Offre de services
• Trois composantes pour rejoindre la clientèle et former
la bibliothèque ...
Les Bibliothèques de Montréal
Clientèle très hétérogène :
• 76% des nouveaux arrivants arrivent à Montréal
• Renouvellemen...
L’atelier des lettres :
la poésie des mots découpés
« J’ai appris à me découvrir, mes émotions fortes. J’ai appris à être
à l’écoute quand les autres lisaient les poèmes. J’a...
« Quand j’ai lu le poème sur
la Gaspésie, j’ai affronté une
de mes plus grandes peurs :
parler devant un groupe. »
- Stéph...
Et à propos de Diane (!) : « Elle a un beau sourire et elle s’habille super
bien. J’aime son style. Elle est fine comme un...
Le projet Coup de poing
Avec les albums Coup de poing :
• Le jeune devient un « détective » : cherche des indices,
dans le...
La lecture en milieux
défavorisés, pluriethniques
Pour une plus grande réussite:
• Vivre des activités engageantes, comple...
Critères de sélection des albums
• Format Album
• Caractères transgressifs
• Éléments résistants
• Excellence du travail
i...
D’autres projets
pour d’autres clientèles
Les étudiants-conteurs
Partenariat avec des organismes
œuvrant en déficience intellectuelle
Un profil atypique…
Congrès ABF 2014  - Les frontières du métier : Tous les métiers doivent-ils être en bibliothèque ? - Diane Richer
Congrès ABF 2014  - Les frontières du métier : Tous les métiers doivent-ils être en bibliothèque ? - Diane Richer
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Congrès ABF 2014 - Les frontières du métier : Tous les métiers doivent-ils être en bibliothèque ? - Diane Richer

696 vues

Publié le

Congrès ABF 2014
Vendredi 20 juin 2014 à 14h

Intervention de Diane Richer, animatrice culturelle, bibliothèque Père Ambroise à Montréal

Publié dans : Services
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
696
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
163
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 2-3 phrases.
    Avant : bibliothèque avec des livres et des bibliothécaires de reférence
    Maintenant : Aller chercher les clientèles éloignées. Sortir le livre, le rapprocher des gens.
    Lecture à voix haute (coup de poing, aînés, analphabètes, déficiences intellectuelles)
  • 2-3 phrases max
    Approche différente selon les communautés culturelles
    Décrochage : 80% dans le quartier où je travaille
  • Principaux objectifs :
    Réduction de l’analphabétisme et amélioration de la qualité de vie des personnes analphabètes et peu scolarisées
    Sensibilisation de la population et des intervenants du quartier
  • Ma formation en arts plastiques et en arts textiles me permettent d’entrer en contact avec les clientèles éloignées, les enfants comme les aînés, les familles…
  • Congrès ABF 2014 - Les frontières du métier : Tous les métiers doivent-ils être en bibliothèque ? - Diane Richer

    1. 1. { Tous les métiers doivent-ils être en bibliothèque ? Médiation dans les bibliothèques de Montréal Diane Richer, animatrice socio-culturelle Bibliothèque Père-Ambroise
    2. 2. Les Bibliothèques de Montréal Offre de services • Trois composantes pour rejoindre la clientèle et former la bibliothèque citoyenne : • Physique : 45 bibliothèques réparties dans 19 arrondissements • Numérique : via bibliomontreal.com • Hors les murs : actions à l’extérieur des bibliothèques • 4,5 millions de documents offerts à une population de 1,7 millions d’habitants (2012)
    3. 3. Les Bibliothèques de Montréal Clientèle très hétérogène : • 76% des nouveaux arrivants arrivent à Montréal • Renouvellement de 45% de la population des quartiers aux 5 ans • 50% d’analphabètes fonctionnels • Décrochage scolaire important • Taux de diplomation (statistiques du MELS) 2010 : 67,8% 2011 : 70,8 % 2012 : 72,5%
    4. 4. L’atelier des lettres : la poésie des mots découpés
    5. 5. « J’ai appris à me découvrir, mes émotions fortes. J’ai appris à être à l’écoute quand les autres lisaient les poèmes. J’ai appris à être moi-même. J’ai appris à avoir du fun. » - Yvette la coquette
    6. 6. « Quand j’ai lu le poème sur la Gaspésie, j’ai affronté une de mes plus grandes peurs : parler devant un groupe. » - Stéphane
    7. 7. Et à propos de Diane (!) : « Elle a un beau sourire et elle s’habille super bien. J’aime son style. Elle est fine comme une image. » - Guido « J’ai même écrit « ciel, ciel, ciel », comme un poème, dans mon calepin ce matin » - Isabel « J’ai aimé faire un poème avec les mots découpés parce que c’était intéressant. Avant, je trouvais ça plate d’aller à la bibliothèque. Maintenant, j’aime ça. » - Guido
    8. 8. Le projet Coup de poing Avec les albums Coup de poing : • Le jeune devient un « détective » : cherche des indices, dans le texte ET dans les illustrations, dans le dit et le non dit • Il participe activement • Il est engagé émotivement dans le récit et peut faire des liens entre le récit et sa propre vie
    9. 9. La lecture en milieux défavorisés, pluriethniques Pour une plus grande réussite: • Vivre des activités engageantes, complexes et signifiantes, donc : • Travailler en multidisciplinarité (à l’école et en bibliothèque) • Planifier un questionnement de qualité (avant, pendant, après) • Animer des discussions qui amènent des repères historiques, géographiques et culturels
    10. 10. Critères de sélection des albums • Format Album • Caractères transgressifs • Éléments résistants • Excellence du travail iconographique et du texte
    11. 11. D’autres projets pour d’autres clientèles
    12. 12. Les étudiants-conteurs
    13. 13. Partenariat avec des organismes œuvrant en déficience intellectuelle
    14. 14. Un profil atypique…

    ×