É P I S T É M É   1999-2004 Mercredi 03 Février 2010 11h00 Salle Bouguer   "Invitation à revisiter les calendriers mé...
mais d’autres NON certains balayages énumèrent tous  les couples sans oubli ni répétition
énumérer en diagonale le produit de deux cycles non premiers entre eux   induit sa partition en sous-cycles x  y  z x  y  ...
soient  C 1  et  C 2  deux cycles non premiers entre eux,  M  leur pgcd et  N  leur ppcm : lemme l’énumération ‘en diagona...
définition la différence caractéristique des couples d’un sous-cycle   i  est la  signature  de ce sous-cycle   i x  y  ...
caractères du produit  tzolkin  x  ha’ab 1) 260 et 365 ne sont pas premiers entre eux M = pgcd(260, 365) = 5 ; N = ppcm(26...
<ul><ul><li>d’après le lemme, les 94 900 couples du produit  tzolkin   x   ha’ab  sont répartis en 5 sous-cycles   i  dis...
depuis des siècles,  des milliers  de vérifications  des équations* posées par les mayas disent que  * les plus communes s...
nécessité d’un critère certains documents peuvent être illisibles ou erronés 9. 11. 12. 9. 0. 1 Ahau  8 Cumku ? sous Cumku...
le théorème de la signature permet d’identifier et définir le CR comme   le   sous-cycle   0   du produit   tzolkin   x  ...
<ul><ul><li>applications  du critère </li></ul></ul>
la représentation suivante du CR  indique la date 13 Ahau  18 Cumku le calcul établit que 13 Ahau  18 Cumku  et  4 Ahau  8...
Sabloff, Jeremy A., 1994,  The new archaeology and the ancient Maya , New York, Scientific American Library , p. 35 Tena, ...
* 1 Imix  1 Pop donnent des dates dont la signature n’est pas égale à celle du couple origine :
*9 Ahau  19 Cumku  * 13 Kan  3 Uayeb
<ul><ul><li>comme dans la reconstruction des dates de l’année vague solaire aztèque de durán, les exemples précédents mont...
on appelle  règle d’orthodoxie de la chronologie maya  toute condition NS (nécessaire et suffisante) pour qu’un couple   ...
 X   Y  est une date maya classique  ssi  ses constituants   X   et     vérifient la ROCm sous forme de tableau de cont...
<ul><ul><li>sont orthodoxes les dates où  X = Imix   et les dates où    = 1  de formule : </li></ul></ul><ul><ul><li>   ...
cet exemple montre le facteur qui détermine la valeur de la signature des dates orthodoxes ou le sous-cycles   i  corresp...
<ul><ul><li>l’appartenance au sous-cycle   0  qui définit le CR maya de l’époque classique dépend de 3 facteurs : </li></...
<ul><li>chez les mayas du classique et chez les aztèques, les dates complexes sont de structure différente :  </li></ul><u...
un théorème, une loi simple de succession des jours de l’année vague solaire, le phénomène des porteurs, la roue des épony...
théorème   quel que soit l’entier  p , la date almanach du  p ème  jour du  ha’ab  est de la forme   X P  où    décrit l...
au classique maya, le 1 er  jour du 1 er   mois de l’année  ha’ab , le jour daté   0 Pop , tombe régulièrement un jour alm...
définition  les entités associées aux signes  tzolkin  des 4 jours   Ik, Manik, Eb ou Caban   eux-mêmes liés au nouvel an ...
loi simple de succession des Porteurs   comme 365 = 1 (modulo 13) et que 365 = 5 (modulo 20), les dates  tzolkin  du jour ...
.  Dresde page. 25/54    page 26/55 Ik  Manik Akbal  Lamat p. 25/54 p. 26/55 p. 25/54  25/54 porteurs  P 0  et  P 1  dans ...
porteurs  P 2  dans le madrid Cauac Kan Muluc Hix p. 37 p. 36 p. 35 madrid p. 34 13   Hix 4  Hix 8  Hix 12  Hix 3  Hix 7  ...
n’importe quel jour   Y  de rang    dans l’année  ha’ab  est associé à 52 dates  tzolkin    X   chacune revenant d’anné...
<ul><ul><li>roue des éponymes  fixer un jour particulier de l’année* permet de distinguer et nommer les 52 années du CR ou...
quand le jour choisi n’est pas le 1 er  du 1 er  mois, il n’est pas dit  porteur  mais  éponyme de l’année Comme pour le p...
exemples aztèques
la date almanach du  p ème  jour du xihuitl parcourt un cycle de 52 dates   X P  fig. : cycle des dates aX P  du 1er jou...
borbonicus p. 19/21 exemple aztèque de 26 années successives notées   X     variant de  1  à  13  et  X   dans la list...
et les 26 ans successifs suivants allant de   1   Tecpatl   à   13 Calli le tout est un  xiuhtlalpilli  de 52 années vague...
roue des 4 x 13 éponymes   X    expliquée dans le codex dur á n les dates   X   des 52 ans du  xiuhtlalpilli  sont pla...
1 Acatl  2 Tecpatl  3 Calli  4 Tochtli 5 Acatl  6 Tecpatl 7 Calli  8 Tochtli
les aztèques distinguaient les années par un jour éponyme et chacune était désignée par la date  tonalpohualli    X   de...
<ul><li>mais   le système aztèque cache un non-dit* : la  relation , pour un jour éponyme donné, entre :  </li></ul><ul><u...
annexe
exemple d’énumération sans doute erronée plus grands que 13, les entiers ne peuvent pas être comme ci-dessus les constitua...
chiffres c i  de style point/barre   plus  zéro cardinal de position 1 2 3 4 5 10 15 0
stèle C de Tres Zapotes 3 Septembre 32 avant J.-C. dès le 1 er  siècle avant J.-C, les  Olmèques  et certains de leurs voi...
8.6.2.4.17 . 22/02/162 tuxtla 8.4.5.17.11 . 05/06/126 takalik abaj 7.19.15.7.12. 04/03/37 el baúl 7.16.3.2.13. 08/12/-35 c...
Compte long   c i  x  P i     ‘ronds’ avec périodes marquées et sans zéro [8-]   baktun   4- k atun   [1 Ahau  8 Pop ] D...
8- baktun 12- katun 14- tun 8- uinal 15- kin stèle 29 de Tikal, [13 Men  3 Zip ] 8 juillet 292 au 3 e  siècle , les mayas ...
le zéro cardinal de position comme coefficient d’une période est attesté pour la première fois par les stèles 18 et 19 de ...
pas de comptes longs aztèques archéologues et épigraphistes n’ont trouvé aucun Compte long aztèque   pour certains spécial...
<ul><li>dès le 4 ème  siècle  les mayas  solidarisent  les 2 cycles calendaires disponibles </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>...
sous  Cumku , les  katun   sont comptés   9.1.0.0.0.   6 Ahau   13 Yaxkin    un Compte long maya comprend  1.- un glyphe i...
compte  long =  9- baktun  16- katun  10- tun  0- uinal  0- kin   date  tzolkin    X  =  1 Ahau date  ha’ab   Y   =  3 Z...
{    [ c i ( P i )]   ;    X  ;    Y  } et {    [ c i ( P i )]   ;    X  ;    Ahau * } * notation ‘Fin de  katun  o...
la rigueur de la liaison précédente a rendu  possible le comput précis au jour près   les textes mayas fourmillent d’équat...
les plus communes sont de la forme    X   Y   +      c i   P i )   =    ’ X’     ’ Y  ’ Sous  Yax , on compte les...
rien de tel chez les aztèques
sortes de BD qui notent, année par année, les événements ci-contre ce qui advint les années 3 Tecpatl, 4 Calli,   5 Tochtl...
année et CR vus du côté des aztèques <ul><ul><li>faute des liaisons numériques marquées par les équations temporelles des ...
<ul><li>l’année débute par le mois  Atlcahualo </li></ul><ul><li>ses 20 j. sont datés    X   de   13 Quiahuitl  à  6 Tecp...
incertitude sur les ans  2001-2051   la grande roue dentée du schéma de Tena représente un  xihuitl  - l’un des 52 du sièc...
Merci pour votre présence <ul><ul><ul><li>vous pouvez me joindre à l’adresse…….   [email_address] </li></ul></ul></ul>
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Calendriers MéSoaméRicains 2

619 vues

Publié le

Deuxième partie d'une conférence sur les Calendriers mésoaméricains qui se présentent comme des produits ordonnés de cycles ordonnés

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
619
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Calendriers MéSoaméRicains 2

  1. 1. É P I S T É M É 1999-2004 Mercredi 03 Février 2010 11h00 Salle Bouguer &quot;Invitation à revisiter les calendriers mésoaméricains&quot; Les séminaires du LAB par André Cauty professeur (bordeaux1) ethnolinguiste (CNRS)
  2. 2. mais d’autres NON certains balayages énumèrent tous les couples sans oubli ni répétition
  3. 3. énumérer en diagonale le produit de deux cycles non premiers entre eux induit sa partition en sous-cycles x y z x y z a b c d e f Cycle  0 : (ax, by, cz, dx, ey, fz) y z x y z x a b c d e f Cycle  1  : (ay, bz, cx, dy, ez, fx) z x y z x y a b c d e f Cycle  2  : (az, bx, cy, dz, ex, fy) fz ez dz cz bz az z fy ey dy cy by ay y fx ex dx cx bx ax x f e d c b a
  4. 4. soient C 1 et C 2 deux cycles non premiers entre eux, M leur pgcd et N leur ppcm : lemme l’énumération ‘en diagonale’ partitionne le produit C 1 x C 2 en M classes disjointes  i de chacune N couples théorème la différence des rangs des constituants d’un couple du produit C 1 x C 2 est la même pour tous les couples d’un sous-cycle
  5. 5. définition la différence caractéristique des couples d’un sous-cycle  i est la signature de ce sous-cycle  i x y z x y z a b c d e f sous-cycle  0 : (ax, by, cz, dx, ey, fz) y z x y z x a b c d e f sous-cycle  1  : (ay, bz, cx, dy, ez, fx) z x y z x y a b c d e f sous-cycle  2  : (az, bx, cy, dz, ex, fy)
  6. 6. caractères du produit tzolkin x ha’ab 1) 260 et 365 ne sont pas premiers entre eux M = pgcd(260, 365) = 5 ; N = ppcm(260, 365) = 18 980 ; M x N = 94 900 2) les couples (  X,  Y ) se suivent dans l’ordre induit par l’énumération ‘diagonale’ : s(  X ,  Y ) = [s(  X ), s(  Y )] ; ( 4 Ahau , 8 Cumku ) + 1 = ( 5 Imix , 9 Cumku )
  7. 7. <ul><ul><li>d’après le lemme, les 94 900 couples du produit tzolkin x ha’ab sont répartis en 5 sous-cycles  i disjoints, chacun de 18 980 couples </li></ul></ul>
  8. 8. depuis des siècles, des milliers de vérifications des équations* posées par les mayas disent que * les plus communes sont de la forme  X  Y +  c i P i ) =  ’X’  ’ Y ’ oui, mais lequel des cinq ? toutes les dates CR mayas du Classique sont dans un seul et même sous-cycle  0 du produit tzolkin x ha’ab
  9. 9. nécessité d’un critère certains documents peuvent être illisibles ou erronés 9. 11. 12. 9. 0. 1 Ahau 8 Cumku ? sous Cumku on compte les katun
  10. 10. le théorème de la signature permet d’identifier et définir le CR comme le sous-cycle  0 du produit tzolkin x ha’ab qui contient la date origine de la chronologie maya critère une expression (  X ,  Y ) est une date maya classique ssi elle a la même signature que l’origine 4 Ahau 8 Cumku le premier jour du premier mois de l’année contenant le jour origine 4 Ahau 8 Cumku est le jour 7 Eb 0 Pop par suite  0 est aussi le sous-cycle de 7 Eb 0 Pop et d’une définition du CR maya
  11. 11. <ul><ul><li>applications du critère </li></ul></ul>
  12. 12. la représentation suivante du CR indique la date 13 Ahau 18 Cumku le calcul établit que 13 Ahau 18 Cumku et 4 Ahau 8 Cumku ont la même signature
  13. 13. Sabloff, Jeremy A., 1994, The new archaeology and the ancient Maya , New York, Scientific American Library , p. 35 Tena, R., 2000, ‘ El Calendario mesoamericano’, Arqueología mexicana , Vol. VII, n° 41, Mexico, p. 9 ces deux représentations
  14. 14. * 1 Imix 1 Pop donnent des dates dont la signature n’est pas égale à celle du couple origine :
  15. 15. *9 Ahau 19 Cumku * 13 Kan 3 Uayeb
  16. 16. <ul><ul><li>comme dans la reconstruction des dates de l’année vague solaire aztèque de durán, les exemples précédents montrent que les spécialistes d’aujourd’hui construisent parfois des dates impossibles (*1 Imix 1 Pop , *13 Kan 3 Uayeb , 9 Ahau 19 Cumku ) au regard de l’immense corpus des dates mayas attestées à l’époque classique </li></ul></ul><ul><ul><li>accepter les dates non orthodoxes dites impossibles revient à contredire la thèse bien établie que le CR compte 18 980 dates </li></ul></ul>
  17. 17. on appelle règle d’orthodoxie de la chronologie maya toute condition NS (nécessaire et suffisante) pour qu’un couple  X  Y appartienne au même sous-cycle  0 que la date origine 4 Ahau 8 Cumku et toutes les dates mayas de l’époque classique ROCm
  18. 18.  X  Y est une date maya classique ssi ses constituants X et  vérifient la ROCm sous forme de tableau de contraintes de cooccurrence 19 14 9 4 Imix Cib Chuen Cimi P 4 18 13 8 3 Ahau Men Oc Chicchan P 3 17 12 7 2 Cauac Hix Muluc Kan P 2 16 11 6 1 Edznab Ben Lamat Akbal P 1 15 10 5 0 Caban Eb Manik Ik P 0
  19. 19. <ul><ul><li>sont orthodoxes les dates où X = Imix et les dates où  = 1 de formule : </li></ul></ul><ul><ul><li> Imix 4/9/14/19 Y (Pop) et  Edznab/Akbal/Lamat/Ben 1 Y (Pop) </li></ul></ul><ul><li>*1 Imix 1 Pop n’est pas une date maya orthodoxe car </li></ul><ul><ul><ul><li>X = Imix    { 4 , 9 , 14 , 19 } </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li> = 1  X  { Akbal , Lamat , Ben , Edznab } </li></ul></ul></ul>
  20. 20. cet exemple montre le facteur qui détermine la valeur de la signature des dates orthodoxes ou le sous-cycles  i correspondant au CR historique ce facteur est la position respective des roues d’engrenage au moment de les embrayer l’une sur l’autre (par exemple les positions 4 Ahau pour le tzolkin et 8 Cumku pour le ha’ab ) et de lancer la suite (ordre ‘en diagonale’) immuable (pour un temps) des dates complexes
  21. 21. <ul><ul><li>l’appartenance au sous-cycle  0 qui définit le CR maya de l’époque classique dépend de 3 facteurs : </li></ul></ul><ul><ul><li>divisibilité par 5 des durées (260, 365) des cycles facteurs tzolkin et ha’ab </li></ul></ul><ul><ul><li>type ‘diagonale’ de l’habitus qui induit l’ordre des couples de tzolkin x ha’ab </li></ul></ul><ul><ul><li>position initiale des cycles tzolkin x ha’ab </li></ul></ul>
  22. 22. <ul><li>chez les mayas du classique et chez les aztèques, les dates complexes sont de structure différente : </li></ul><ul><ul><ul><li>forme maya  X  Y des dates CR </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>forme aztèque  X  X P </li></ul></ul></ul><ul><li>la forme aztèque donne deux dates tonalpohualli : celle du jour désigné et celle de l’éponyme de l’année à laquelle ce jour appartient </li></ul>
  23. 23. un théorème, une loi simple de succession des jours de l’année vague solaire, le phénomène des porteurs, la roue des éponymes… conséquences de la ROCm
  24. 24. théorème quel que soit l’entier p , la date almanach du p ème jour du ha’ab est de la forme  X P où  décrit le cycle (1, 2, …, 13) et X P un cycle de 4 noms de jour par exemple :
  25. 25. au classique maya, le 1 er jour du 1 er mois de l’année ha’ab , le jour daté 0 Pop , tombe régulièrement un jour almanach Ik, Manik, Eb ou Caban le nouvel an maya tombe toujours sur les mêmes 13 x 4 = 52 dates tzolkin de la forme  (Ik, Manik, Eb, Caban) de même pour le 1 er jour des dix-neuf périodes Y de l’année de date 0 Y on pose P 0 = { Ik, Manik, Eb, Caban }
  26. 26. définition les entités associées aux signes tzolkin des 4 jours Ik, Manik, Eb ou Caban eux-mêmes liés au nouvel an 0 Pop sont les porteurs P 0 de l’année maya du classique ces 4 porteurs correspondent au 1 er jour du 1 er mois, de date ha’ab 0 Pop, et de rang  = 0  1 = 0 remarque quand le jour choisi n’est pas le 1 er du 1 er mois, il n’est pas dit porteur mais éponyme de l’année
  27. 27. loi simple de succession des Porteurs comme 365 = 1 (modulo 13) et que 365 = 5 (modulo 20), les dates tzolkin du jour  Y = 0 Pop se suivent an après an selon la « loi de succession des porteurs » s (  X P0 ) = (  + 1 ) mod 13 ( X P0 + 5 ) mod 20 s (  X P0 ) = (  + 1 ) mod 13 ( X P0 + 1 ) mod 4 les 52 dates tzolkin  X P0 des 0 Pop mayas sont : 1 Ik, 2 Manik, 3 Eb, 4 Caban, 5 Ik, …, 13 Caban
  28. 28. . Dresde page. 25/54 page 26/55 Ik Manik Akbal Lamat p. 25/54 p. 26/55 p. 25/54 25/54 porteurs P 0 et P 1 dans le codex de dresde Ik Manik Eb Caban Akbal Lamat Ben Edznab Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Caban Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Edznab Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Eb Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben Ben
  29. 29. porteurs P 2 dans le madrid Cauac Kan Muluc Hix p. 37 p. 36 p. 35 madrid p. 34 13 Hix 4 Hix 8 Hix 12 Hix 3 Hix 7 Hix 11 Hix 2 Hix 6 Hix 10 Hix 1 Hix 5 Hix 9 Hix 12 Muluc 3 Muluc *7 Muluc *11 Muluc *2 Muluc *6 Muluc *10 Muluc *1 Muluc *5 Muluc *9 Muluc *13 Muluc *4 Muluc *8 Muluc 11 Kan 2 Kan 6 Kan 10 Kan 1 Kan 5 Kan 9 Kan 13 Kan 4 Kan 8 Kan 12 Kan 3 Kan 7 Kan 10 Cauac 1 Cauac 5 Cauac 9 Cauac 13 Cauac 4 Cauac 8 Cauac 12 Cauac 3 Cauac 7 Cauac 11 Cauac 2 Cauac 6 Cauac
  30. 30. n’importe quel jour  Y de rang  dans l’année ha’ab est associé à 52 dates tzolkin  X chacune revenant d’année en année selon la même loi s(  X [  Y ] ) = (  +1)(X [  Y ] +5) chaque jour de l’année (le 1 er jour du 1 er mois, le  ème du y ème mois) est lié à un jeu unique de 52 dates  X ordonnés par la loi de succession des porteurs remarque le système se grippe si les jours du résidu n’étaient plus/pas régulièrement datés ou si le résidu comptait un 6 ème jour tous les 4 ans chez les mayas du classique, si y désigne le rang du mois Y dans le ha’ab, alors pour un scribe et en numération parlée protractive  =   y plus généralement…
  31. 31. <ul><ul><li>roue des éponymes fixer un jour particulier de l’année* permet de distinguer et nommer les 52 années du CR ou du siècle aztèque </li></ul></ul><ul><ul><li>il suffit pour cela d’étiqueter les années par la suite ordonnée des 52 dates almanach  X  que ce jour prend au fil des années </li></ul></ul><ul><ul><li>par exemple quand le jour choisi est le 1 er du 1 er mois, son signe X est le porteur de l’année </li></ul></ul>* se donner par exemple son rang  ou sa date ‘année vague’  Y
  32. 32. quand le jour choisi n’est pas le 1 er du 1 er mois, il n’est pas dit porteur mais éponyme de l’année Comme pour le porteur, choisir un éponyme revient à se donner le moyen de distinguer, définir et noter les 52 années ha’ab du CR maya ou les 52 années xihuitl du siècle aztèque Comme dans le cas des porteurs, les années sont désignées par la date almanach  X [  Y] du jour    Y ) choisi pour éponyme chez les mayas du classique c’est le 1 er du 1 er mois, de date ha’ab 0 Pop, et de rang  = 0  1 = 0
  33. 33. exemples aztèques
  34. 34. la date almanach du p ème jour du xihuitl parcourt un cycle de 52 dates  X P  fig. : cycle des dates aX P du 1er jour des 19 périodes au cours des 52 années successives d’un siècle aztèque
  35. 35. borbonicus p. 19/21 exemple aztèque de 26 années successives notées  X   variant de 1 à 13 et X  dans la liste de ‘porteurs’ Tochtli , Acatl , Tecpatl , Calli la suite va de l’an 1 Tochtli à 13 Acatl
  36. 36. et les 26 ans successifs suivants allant de 1 Tecpatl à 13 Calli le tout est un xiuhtlalpilli de 52 années vagues xihuitl borbonicus p. 20/22
  37. 37. roue des 4 x 13 éponymes  X  expliquée dans le codex dur á n les dates  X  des 52 ans du xiuhtlalpilli sont placées en ‘spirale’ et liées à 4 couleurs : 1 Acatl 2 Tecpatl 3 Calli 4 Tochtli 5 Acatl 6 Tecpatl 7 Calli 8 Tochtli, etc. 12 Calli 13 Tochtli s (  X  ) = s (  ) s ( X  ) = [(  +1 ), ( X+5 )] = [(  +1 ), ( X  +1 )] durán
  38. 38. 1 Acatl 2 Tecpatl 3 Calli 4 Tochtli 5 Acatl 6 Tecpatl 7 Calli 8 Tochtli
  39. 39. les aztèques distinguaient les années par un jour éponyme et chacune était désignée par la date tonalpohualli  X  de l’éponyme convenu le système fournit 52 étiquettes et permet de distinguer les 52 années d’un siècle aztèque les étiquettes sont invariablement ordonnées et suivent la loi de succession des porteurs conclusion… * de deux choses l’une : ou les ans ont 365 jours, ou le 366 ème jour des années bissextiles ne reçoit pas de nom  X (le 365 ème dure 48 heures)
  40. 40. <ul><li>mais le système aztèque cache un non-dit* : la relation , pour un jour éponyme donné, entre : </li></ul><ul><ul><ul><li>sa date tonalpohualli  X, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>son rang  dans le xihuitl </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>sa date année vague  Y </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>*contrairement au système maya de l’époque classique où la donnée d’une date CR quelconque permet de calculer le rang  et par là de calculer la date tzolkin  X du jour 0 Pop (ou de n’importe quel jour  Y ) porteur de l’année, la difficulté provient de la diversité et de l’opacité (à l’époque coloniale) des conventions fixant : l’éponyme (1er jour du premier mois ?), la durée (5/6 j) et la position de Nemontemi , le 1er mois de l’année vague solaire… </li></ul></ul>
  41. 41. annexe
  42. 42. exemple d’énumération sans doute erronée plus grands que 13, les entiers ne peuvent pas être comme ci-dessus les constituants de dates  X : l’auteur énumère les cases du tableau des 20 signes X de jour en faisant sans doute 3 erreurs. pas d’erreurs dans la treizaine : codex durán on énumère de 1 à 13 des dates  X mais erreurs (?) dans la vingtaine ; les énumérations commencent à 1
  43. 43. chiffres c i de style point/barre plus zéro cardinal de position 1 2 3 4 5 10 15 0
  44. 44. stèle C de Tres Zapotes 3 Septembre 32 avant J.-C. dès le 1 er siècle avant J.-C, les Olmèques et certains de leurs voisins* gravaient des nombres à 5 chiffres significatifs donnant des durées en unités vigésimales souvent suivies d’une date  X faute de mieux, les spécialistes lisent ces anciennes inscriptions selon la grille maya du classique 7.16.6.16.18. [ 6 Edznab ] Compte long  c i sans période ni zéro * mayas, mais pas les zapotèques ni, plus tard, les aztèques
  45. 45. 8.6.2.4.17 . 22/02/162 tuxtla 8.4.5.17.11 . 05/06/126 takalik abaj 7.19.15.7.12. 04/03/37 el baúl 7.16.3.2.13. 08/12/-35 chiapa de corzo
  46. 46. Compte long  c i x P i   ‘ronds’ avec périodes marquées et sans zéro [8-] baktun 4- k atun [1 Ahau 8 Pop ] Dumbarton Oaks (16/07/120 ap. J.-C.) au 2 e siècle , les mayas innovent en commençant à utiliser des glyphes de périodes dans l’écriture des durées ‘rondes’ comme 8- baktun 4- katun qui sous-entend les comptes nuls de tun , uinal et kin
  47. 47. 8- baktun 12- katun 14- tun 8- uinal 15- kin stèle 29 de Tikal, [13 Men 3 Zip ] 8 juillet 292 au 3 e siècle , les mayas écrivent toutes les périodes Compte long  c i x P i avec toutes les périodes et sans zéro
  48. 48. le zéro cardinal de position comme coefficient d’une période est attesté pour la première fois par les stèles 18 et 19 de Uaxactún (Petén, Guatemala) 8- baktun 16- katun 0- tun 0- uinal 0- kin ( 3 Ahau 8 Kankin ; 03/02/357) et dans les codex Compte long  c i ( P i ) avec zéro au 4 e siècle , les mayas ont inventé leurs zéros
  49. 49. pas de comptes longs aztèques archéologues et épigraphistes n’ont trouvé aucun Compte long aztèque pour certains spécialistes la capacité générative 160 000 de la numération écrite aztèque interdit d’écrire les CL. par ex. le CL 11.14.19.12.19.* qui correspond dans le cadre des hypothèses les plus généralement admises à la date de l’entrée de cortés à mexico-tenochtitl á n (08/11/1519 julien) * 1 691 899 en décimale
  50. 50. <ul><li>dès le 4 ème siècle les mayas solidarisent les 2 cycles calendaires disponibles </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>tzolkin C 1 des 260 jours datés  X </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>ha’ab C 2 des 365 jours datés  Y </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>et traduisent les composés (  X ,  Y ) obtenus en dates Compte long  ( c i ) et vice versa </li></ul><ul><li>  c i )  (  X ,  Y ) </li></ul>couplage et redondance : le calendrier dit Calendar Round
  51. 51. sous Cumku , les katun   sont comptés 9.1.0.0.0. 6 Ahau 13 Yaxkin   un Compte long maya comprend 1.- un glyphe introducteur de série initiale précisant sous quel patron de mois sont comptées les durées 2.- le nombre de jours écoulés depuis l’origine de la chronologie maya (nombre exprimé en périodes vigésimales) 3.- la date tzolkin du jour désigné (4 Ahau) 4.- la date ha’ab du jour désigné ( 8 Cumku ) souvent complété par une série secondaire ou lunaire 28 Août 456
  52. 52. compte long = 9- baktun 16- katun 10- tun 0- uinal 0- kin date tzolkin  X = 1 Ahau date ha’ab  Y = 3 Zip 1 Ahau 3 Zip 9.16.10.0.0 . quirigua (guatemala) 17 mars 761 liaison maya de tzolkin , ha’ab et CL tzolkin ha’ab CL 
  53. 53. {  [ c i ( P i )] ;  X ;  Y } et {  [ c i ( P i )] ;  X ;  Ahau * } * notation ‘Fin de katun ou de période’ à force d’être traduits en CL  ( c i ) les composés (  X ,  Y ) obtenus deviennent les dates d’un autre calendrier le Calendrier Rituel de 18 980 jours et les couples de dates (CL, CR) fonctionnent comme les couples redondants (mot, clef) des codes détecteurs/correcteurs d’erreurs la redondance fondamentale identifie dates CL et CR mais les mayas ont introduit avec plus ou moins de bonheur une forêt d’autres cycles (seigneurs de la nuit, lunaisons, phases de vénus, etc.)
  54. 54. la rigueur de la liaison précédente a rendu possible le comput précis au jour près les textes mayas fourmillent d’équations temporelles* inconnues chez les aztèques *les plus simples sont de la forme  X + n kin =  ’ X’ attestées par les almanachs…
  55. 55. les plus communes sont de la forme  X  Y +    c i P i ) =  ’ X’  ’ Y ’ Sous Yax , on compte les katun : 9- baktun 13- katun 17- tun 12- uinal 10- kin , le 8 Oc 13 Yax […] ; 1- tun 1- uinal 17- jours avant, le 1 Ben 1 Ch’en […] ; 2- katun 3- tun 5- uinal 10- jours plus tard, le 11 Ahau 8 Tzec […] ; 12- tun 0- uinal 0- jours plus tard, le 2 Ahau 8 Uo […] ; 7- tun 0- uinal 0- jours plus tard, le 13 Ahau 18 Cumku Fin du Katun 13
  56. 56. rien de tel chez les aztèques
  57. 57. sortes de BD qui notent, année par année, les événements ci-contre ce qui advint les années 3 Tecpatl, 4 Calli, 5 Tochtli, 6 Acatl   ‘ Chimalmaxochitl et son père Huitzilihuitl furent capturés et amenés devant Coxcoxtli roi de Cohuacan…’ codex boturini ‘ tira de la peregrinación’ p. 20 dessin et traduction de Karl Young les chroniques aztèques sont des
  58. 58. année et CR vus du côté des aztèques <ul><ul><li>faute des liaisons numériques marquées par les équations temporelles des mayas, les liens qui maintiennent en phase les cycles calendaires aztèques sont opaques et se dérèglent </li></ul></ul><ul><ul><li>en tout cas les nahualistes sont aujourd’hui contraints d’imaginer des liaisons ad hoc pour reconstruire tel ou tel cycle calendaire </li></ul></ul><ul><ul><li>soit par exemple le calendrier aztèque de l’an 2000 proposé par R. Tena dans Calendarios Prehispánicos </li></ul></ul>
  59. 59. <ul><li>l’année débute par le mois Atlcahualo </li></ul><ul><li>ses 20 j. sont datés  X de 13 Quiahuitl à 6 Tecpatl </li></ul><ul><li>et sont numérotés de 1° à 20° </li></ul><ul><li>d’où des dates  Y de 1 Atlcahualo à 20 Atlcahualo </li></ul><ul><li>l’année finit par Nemontemi </li></ul><ul><li>qui compte 5 jours </li></ul><ul><li>l’éponyme  X P est le jour 1 Tecpatl </li></ul><ul><li>c’est le 20 ème jour du 4 ème mois </li></ul><ul><li>il tombe le 15 mai 2000, par suite </li></ul><ul><li>l’an 1 Tecpatl débute le 26/02/2000 </li></ul>principales hypothèses adoptées par R. Tena
  60. 60. incertitude sur les ans 2001-2051 la grande roue dentée du schéma de Tena représente un xihuitl - l’un des 52 du siècle aztèque - le xihuitl censé traduire l’an 2000 de monsieur tout-le-monde dans le calendrier aztèque Tena ne dit pas ce qu’il convient de faire pour bâtir la suite des simulations pour l’an 2001 puis 2002… faut-il changer de roue dentée tous les ans* ou imaginer une roue portant comme un livre des chroniques les 52 xihuitl (= 18 980 dates  X) du xiuhtlalpilli ou les 18993 dates  X du siècle ‘véritable’ chacune possède ses propres éponyme et nouvel an – 1er jour de la 1ère période -
  61. 61. Merci pour votre présence <ul><ul><ul><li>vous pouvez me joindre à l’adresse……. [email_address] </li></ul></ul></ul>

×