MrAdama Chimère NDour
COURS VENTE ET TECHNIQUES DE
COMMERCIALISATION
 La Force deVente est une courroie de transmission idéale entre
l’entreprise et son environnement:
 · D’une part, les ve...
 1.4. Les missions du commercial
 1.4.1. Première mission: représentation de l'entreprise
 Le vendeur est un ambassadeu...
 connaître son entreprise, sa stratégie, ses objectifs et y
adhérer;
 · soigner sa propre image, sa présentation;
 · so...
1.4.2. Deuxieme mission: la negociation-vente
Le vendeur doit realiser du chiffre d'affaires tout en laissant au
client le...
 gérer, organiser son emploi du temps, ses rendez-
vous;
 négocier!
 mettre à jour le fichier des clients;
 organiser ...
 1.4.3.Troisieme mission: elargissement de la clientele
 Afin que le chiffre d'affaires soit moins exposé aux aléas conj...
 engager la prospection: physique (porte à porte, salons et
foires), telephonique ou par
 courrier (publipostage-mailing...
Quatrieme mission: le suivi et la fidelisation
Non seulement il faut vendre, il faut aussi revendre!Aujourd'hui,
il devien...
•s'assurer que le client est satisfait, lui apporter assistance ou
conseil;
éventuellement, demeurer en contact permanent ...
 Cinquieme mission: la remontee d'informations
 L’entreprise ne produit plus et ne commercialise plus sans, au
préalable...
 Les taches a accomplir:
 mettre à jour les fiches clients en notant les remarques, les
objections, les jugements émis
...
 Compétences essentielles d’un commercial :
 Les 3 "S" du négociateur
 Le savoir du négociateur :
 La logique connaiss...
 Le savoir faire du négociateur
 · Savoir négocier, conclure
 · Savoir organiser son travail
 · Savoir gérer sa zone d...
Le savoir être du négociateur
·Attitudes et comportements "gagnant, gagnant"
·Attitudes et comportements stratégiques "pro...
2. La communication en situation de vente :
2.1. Le processus de la communication :
La négociation-vente est le métier de ...
Schéma d'ensemble simplifie
Ce schéma est une synthèse des travaux de différents auteur
Interprétation du schéma
À la base, il faut se référer au modèle de Harold Lasswell (1948) qui
considère que pour définir ...
Le modèle de Shannon etWeaver (1949) formalise le modèle
précédent en introduisant les
notions suivantes:
o L'emetteur (le...
Le monde de référence de l'émetteur et du récepteur
(tour à tour vendeur et acheteur) influe sur leur
comportement, leur s...
La notion de feed-back
correspond à l'idée de rétroaction: le message parvenu au
destinataire (le récepteur) entraîne chez...
La déperdition que subit la communication :
Entonnoir de la communication
Ce que je dois dire (100%)
Ce que je pense à dir...
2.2. La communication verbale et non verbale :
A priori, communiquer c'est parler, dire des mots, prononcer des
phrases se...
La présentation (vêtements, coiffure, maquillage)
révèle certains traits d personnalité e t contribue à donner une
image d...
Certains signes échappent totalement à notre conscience.
Exemple
L'intonation de la voix
personne qui parle (ex. : un ton ...
La preparation d'une negociation commerciale :
4.1.4.1. La recherche d'informations sur les éléments lies a la
négociation...
4.1.4.3. La preparation des outils d'aide a la negociation :
· Plan de decouverte: ensemble des questions à poser pour
dét...
4.1.4.4. Le deroulement de l'entretien de vente :
4.1.4.4.1. La prise de contact :
L’objectif est de créer un climat favor...
Vente et techniques de  commercialisation
Vente et techniques de  commercialisation
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Vente et techniques de commercialisation

2 593 vues

Publié le

COURS DE VENTE
INTERNATIONAL MARKETING MANAGEMENT TRAINING CENTER

Publié dans : Ventes
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 593
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
238
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vente et techniques de commercialisation

  1. 1. MrAdama Chimère NDour COURS VENTE ET TECHNIQUES DE COMMERCIALISATION
  2. 2.  La Force deVente est une courroie de transmission idéale entre l’entreprise et son environnement:  · D’une part, les vendeurs assurent les flux sortants (écoulement des produits,  informations, image de l'entreprise...);  · D'autre part, ils contribuent aux flux entrants (remontée d'informations sur les réactions  de la clientèle, sur la concurrence, sur la tendance générale des affaires
  3. 3.  1.4. Les missions du commercial  1.4.1. Première mission: représentation de l'entreprise  Le vendeur est un ambassadeur de l'entreprise; il occupe une place privilégiée de contact avec  l'extérieur, il sert de courroie de transmission entre l'entreprise et la clientèle.  Les taches a accomplir, les conditions a respecter:
  4. 4.  connaître son entreprise, sa stratégie, ses objectifs et y adhérer;  · soigner sa propre image, sa présentation;  · soigner ses outils d'aide à la vente, donner une image de sérieux, de respect;  · savoir se rendre disponible, ouvert vis-à-vis de la clientèle;  · rester en éveil, à l'écoute du marché (lecture des revues spécialisées dans son secteur  d'activité, participation à des salons
  5. 5. 1.4.2. Deuxieme mission: la negociation-vente Le vendeur doit realiser du chiffre d'affaires tout en laissant au client le sentiment d'avoir réalisé le bon achat, le bon investissement. Les taches a accomplir: préparer ses outils (argumentaire, fiches produits, catalogue, matériel de démonstration, fiches clients, plan de questionnement gérer, organiser son emploi du temps, ses rendez-vous; négocier! mettre à jour le fichier des clients; organiser des animations P.L.V. (publicité sur le lieu de vente); participer à des salons.
  6. 6.  gérer, organiser son emploi du temps, ses rendez- vous;  négocier!  mettre à jour le fichier des clients;  organiser des animations P.L.V. (publicité sur le lieu de vente);  participer à des salons.
  7. 7.  1.4.3.Troisieme mission: elargissement de la clientele  Afin que le chiffre d'affaires soit moins exposé aux aléas conjoncturels ou à des ruptures avec tel ou tel client, le vendeur doit diversifier la clientèle et enrichir le fichier par de nouveaux clients.  Les taches a accomplir:  consulter les annuaires, les fichiers préexistants;  gérer, qualifier ces fichiers;  préparer des outils de prospection (guide d'entretien, fiches de renseignements, tableauxd'appels...);
  8. 8.  engager la prospection: physique (porte à porte, salons et foires), telephonique ou par  courrier (publipostage-mailing) ;  faire la relance telephonique;  mettre à jour le fichier des prospects.
  9. 9. Quatrieme mission: le suivi et la fidelisation Non seulement il faut vendre, il faut aussi revendre!Aujourd'hui, il devient très difficile d'élargir sa clientèle, du moins dans de grandes proportions.Alors, il vaut mieux porter ses efforts sur la clientèle actuelle pour la conserver.Tout doit être mis en oeuvre pour l'assister apres la vente, pour répondre à ses demandes, pour résoudre vite les éventuels problèmes. Les taches a accomplir: À partir d'un échéancier régulièrement tenu et mis à jour: vérifier que la livraison de la commande est bien effectuée selon les termes du contrat;
  10. 10. •s'assurer que le client est satisfait, lui apporter assistance ou conseil; éventuellement, demeurer en contact permanent avec le S.A.V. de l’entreprise et servir d'intermédiaire pour accélérer ses interventions; • informer la clientèle sur les nouveautés concernant la gamme proposée par l'entreprise; • prévoir la date probable de ré-achat (pour renouveler le matériel récemment acquis) ou de réapprovisionnement (pour le stock de marchandises, par exemple).
  11. 11.  Cinquieme mission: la remontee d'informations  L’entreprise ne produit plus et ne commercialise plus sans, au préalable, réaliser des études de marché pour connaître les besoins quantitatifs et qualitatifs des acheteurs potentiels. Ces études sont réalisées à l’instigation et sous la responsabilité du service marketing.Mais les vendeurs détiennent une information directement puisée sur le terrain auprès des clients  et dont il serait dommage de se priver.
  12. 12.  Les taches a accomplir:  mettre à jour les fiches clients en notant les remarques, les objections, les jugements émis  au cours des entretiens;  établir des notes de synthèse ou des comptes rendus.
  13. 13.  Compétences essentielles d’un commercial :  Les 3 "S" du négociateur  Le savoir du négociateur :  La logique connaissance/décision/action (maîtrisez votre SIC (Système d'Informations  Commerciales)  · Connaître son produit, sa gamme  · Connaître son entreprise, son groupe  · Connaître son marché  · Connaître sa clientèle  · Connaître l'environnement de son activité
  14. 14.  Le savoir faire du négociateur  · Savoir négocier, conclure  · Savoir organiser son travail  · Savoir gérer sa zone d'action, sa clientèle  · Savoir faire remonter les informations  · Savoir traiter avec sa hiérarchie  · Savoir gérer son temps de travail
  15. 15. Le savoir être du négociateur ·Attitudes et comportements "gagnant, gagnant" ·Attitudes et comportements stratégiques "prospection, développement, fidélisation" ·Attitudes et comportements de communication · Manifester une réelle volonté d'appartenir à une équipe/famille ·Travailler en synergie avec les autres membres de l'équipe · Savoir être discret...
  16. 16. 2. La communication en situation de vente : 2.1. Le processus de la communication : La négociation-vente est le métier de la communication par excellence, au moins pour deux raisons: D'une part, la vente suppose une rencontre, un dialogue, un échange entre deux personnes; D'autre part, elle utilise quasiment tous les nouveaux outils symboles de la communication moderne (téléphone, informatique, vidéoconférence, télévision, internet ,multimédia); or, ne dit-on pas que nous vivons, désormais, dans une société de communication? 2.1.1. Schema d'ensemble simpl
  17. 17. Schéma d'ensemble simplifie Ce schéma est une synthèse des travaux de différents auteur
  18. 18. Interprétation du schéma À la base, il faut se référer au modèle de Harold Lasswell (1948) qui considère que pour définir la communication, il faut poser les questions suivantes: o QUI (communique: l'acheteur, le vendeur) ? o DIT QUOI (le message, la question ou la réponse, l'objection ou son traitement) ? o COMMENT, PAR QUEL CANAL (dialogue direct de face à face, par téléphone, etc.) ? o À QUI (à l'acheteur, au vendeur) ? o AVEC QUEL EFFET (l'interlocuteur est-il convaincu, a-t-il compris la question ou la réponse, les a-t-il bien interprétées)?
  19. 19. Le modèle de Shannon etWeaver (1949) formalise le modèle précédent en introduisant les notions suivantes: o L'emetteur (le client, par exemple) envoie un message (pose une question, avance une objection...) en recourant à un codage (le client parle en français, avec ses mots à lui). o Le recepteur (le vendeur) entend le message mais recourt à son decodage (il interprète, donne sa propre signification aux mots prononcés par le client). La communication ne se fait jamais dans des conditions idéales; ilY a toujours des bruits et des obstacles qui nuisent à une bonne communication
  20. 20. Le monde de référence de l'émetteur et du récepteur (tour à tour vendeur et acheteur) influe sur leur comportement, leur style de communication, leur façon d'être et de s'exprimer, leur mode d'interprétation des messages.
  21. 21. La notion de feed-back correspond à l'idée de rétroaction: le message parvenu au destinataire (le récepteur) entraîne chez lui une réaction, une réponse (verbale ou non verbale) qui produit son effet en retour sur l'émetteur. On peut même considérer que cette réaction est, elle-même, « communicante ». Les bruits sont des obstacles et nuisent à une bonne communication. On en recense quatre sortes. o les bruits techniques, sonores, réels (ex. : la «friture» sur la ligne téléphonique); o les bruits organisationnels, c'est-à-dire liés aux conditions dans lesquelles se déroule la négociation
  22. 22. La déperdition que subit la communication : Entonnoir de la communication Ce que je dois dire (100%) Ce que je pense à dire Ce que je sais dire Ce que je dis (70%) Ce que l’on entend Ce que l’on écoute (50%) Ce que l’on comprend Ce que l’on accepte Ce que l’on retient (20%) Ce que l’on dira (10%)
  23. 23. 2.2. La communication verbale et non verbale : A priori, communiquer c'est parler, dire des mots, prononcer des phrases sensées exprimer les pensées, les idées: c'est la communication verbale. En réalité, nous communiquons aussi par d'autres signes. Cette forme de communication non verbale coexiste avec la première et peut conduire à des malentendus. L’École de PALOALTO a étudié ce phénomène; ses conclusions sont qu'il est important de maîtriser autant sa communication non verbale que sa communication verbale.
  24. 24. La présentation (vêtements, coiffure, maquillage) révèle certains traits d personnalité e t contribue à donner une image de soi. Dans la vente, la présentation se doit d'être soignée, sobre et relativement neutre. o Les mimiques du visage sont autant d'indices sur les réactions de l’interlocuteur, sur ses pensées profondes, sur ses préoccupations du moment (ex. une moue signifie en général Lle doute, le fait de n'être pas vraiment convaincu par tel ou tel argument o Le regard révèle autant l'intérêt porté à l'autre que le degré d'assurance et de maitrise de la négociation; le regard ne doit être ni fuyant ni inquisiteur.
  25. 25. Certains signes échappent totalement à notre conscience. Exemple L'intonation de la voix personne qui parle (ex. : un ton bas et hésitant de la part du vendeur est perçu comme une méconnaissance du produit, un manque de maîtrise de son sujet). o L'attitude générale, la posture traduisent le degré d'implication et d'intérêt portés à la négociation et à l’interlocuteur
  26. 26. La preparation d'une negociation commerciale : 4.1.4.1. La recherche d'informations sur les éléments lies a la négociation : · Situation générale du marché ; · Produits vendus par l’entreprise et par les concurrents: élaboration de fiches produits, catalogues ; · Prospects ou clients: élaboration de fiches prospects, consultation des dossiers clients, évaluation des besoins, caractéristiques des offres à présenter. 4.1.4.2. La fixation des objectifs : Avant toute négociation, le commercial se fixe des objectifs (ex. : lors du premier entretien de découverte avec un prospect, ses objectifs sont d’identifier ses besoins, mobiles d'achat, moyens financiers
  27. 27. 4.1.4.3. La preparation des outils d'aide a la negociation : · Plan de decouverte: ensemble des questions à poser pour déterminer les caractéristiques,les besoins et les mobiles d'achat d'un prospect ou d'un client. ·Argumentaire : ensemble des arguments démontrant les qualités et l'adaptation d'une offre commerciale aux besoins de clients potentiels déterminés. Un argument part des caractéristiques du produit ou de l'entreprise · Plaquette de prospection (book) : présentation attractive et visuelle des caractéristiques de l'entreprise et de son offre commerciale
  28. 28. 4.1.4.4. Le deroulement de l'entretien de vente : 4.1.4.4.1. La prise de contact : L’objectif est de créer un climat favorable, de se montrer disponible et de valoriser l'interlocuteur. 4.1.4.4.2. La phase de decouverte et d'exploration7: Elle a pour objectifs de cerner la personnalité du client, de détecter ses besoins, d'évaluer ses moyens financiers, ses mobiles d'achat, etc. Il est usuel de distinguer différentes sortes de mobiles. La classification la plus courante est SONCAS : Sécurité, Orgueil, Nouveauté, Confort,Argent, Sympathie. Lors de cette phase, le commercial utilise différentes sortes de questions: question ouverte,question alternative (propose un choix entre deux options), question retour (répond à une question posée par le client), etc.

×