Georges BRAQUE 1882 -1963 II Présenté par LORALIX
Vers 1912, afin d’essayer d’éviter la perte de contact avec le monde visible dans lequel avait dérivé le cubisme, Braque c...
Nature morte aux Raisins (1912)
Nature morte avec Cartes à jouer (1913)
Nature morte à la Table (1914)
Nature morte aux Raisins (1918)
Le Buffet (1920)
Nature Morte à la Clarinette (1927)
Les trois Barques (1929)
Nature morte et Nappe rouge (1934)
Nature morte à la Palette (1939)
Les deux Rougets (1940-42)
L’Homme au Chevalet (1942)
Poisson noir (1942)
Nature morte au Poisson (1943)
Le Salon (1945)
La Charrue (1945)
Le Billard (1945)
La Terrasse (1946)
La Barque au Drapeau (1947)
L’Atelier I (1949)
L’Atelier II (1949)
Les Huîtres (1949)
L’Atelier VI (1950-51)
L’Aquarium (1951)
Les deux Fenêtres (1952)
L’Atelier IX (1952)
Nature morte à “L’Écho” (1953)
Etude pour le Plafond du Louvre (1953)
Paysage avec Charrue (1955)
Bord de Mer (1958)
L’Aquarium bleu (1958)
La Charrue métallique (1962)
A la différence de Picasso, qui traita fréquemment la figure humaine, Braque préféra, tout au long de sa trajectoire artis...
http://ppsmania.net/
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Braque Ii Fr

1 331 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 331
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Braque Ii Fr

  1. 1. Georges BRAQUE 1882 -1963 II Présenté par LORALIX
  2. 2. Vers 1912, afin d’essayer d’éviter la perte de contact avec le monde visible dans lequel avait dérivé le cubisme, Braque commença à peindre quelque zones en “trompe l'oeil” imitant le marbre ou le bois, récupérant son métier de peintre-décorateur qu’il avait appris de son père. Plus tard il fit un pas de plus en collant dans ses compositions des étiquettes, des morceaux de papier-peint, ou des coupures réelles de journal. Ces “papiers collés” se convertirent en une autre des nouveautés révolutionnaires introduites dans l’art moderne par Braque et Picasso. Mobilisé pendant la guerre, il fut blessé à la tête, de même qu’Apollinaire, bien que sans les mêmes conséquences tragiques qui avaient affecté son ami. Jusqu’à la décade de 1940, il resta fidèle à l’esthétique cubiste, encore que beaucoup plus adoucie tant dans ses formes que dans son coloris. Dans ses tableaux des Ateliers, qui furent le centre de sa production picturale de la fin de sa vie, il fit une récapitulation de ses thèmes favoris. Avec eux Braque atteignit un des points culminants de sa carrière.
  3. 3. Nature morte aux Raisins (1912)
  4. 4. Nature morte avec Cartes à jouer (1913)
  5. 5. Nature morte à la Table (1914)
  6. 6. Nature morte aux Raisins (1918)
  7. 7. Le Buffet (1920)
  8. 8. Nature Morte à la Clarinette (1927)
  9. 9. Les trois Barques (1929)
  10. 10. Nature morte et Nappe rouge (1934)
  11. 11. Nature morte à la Palette (1939)
  12. 12. Les deux Rougets (1940-42)
  13. 13. L’Homme au Chevalet (1942)
  14. 14. Poisson noir (1942)
  15. 15. Nature morte au Poisson (1943)
  16. 16. Le Salon (1945)
  17. 17. La Charrue (1945)
  18. 18. Le Billard (1945)
  19. 19. La Terrasse (1946)
  20. 20. La Barque au Drapeau (1947)
  21. 21. L’Atelier I (1949)
  22. 22. L’Atelier II (1949)
  23. 23. Les Huîtres (1949)
  24. 24. L’Atelier VI (1950-51)
  25. 25. L’Aquarium (1951)
  26. 26. Les deux Fenêtres (1952)
  27. 27. L’Atelier IX (1952)
  28. 28. Nature morte à “L’Écho” (1953)
  29. 29. Etude pour le Plafond du Louvre (1953)
  30. 30. Paysage avec Charrue (1955)
  31. 31. Bord de Mer (1958)
  32. 32. L’Aquarium bleu (1958)
  33. 33. La Charrue métallique (1962)
  34. 34. A la différence de Picasso, qui traita fréquemment la figure humaine, Braque préféra, tout au long de sa trajectoire artistiques, la nature morte, dans laquelle il introduisit des nouveautés significatives, comme l’emploi du collage ou l’introduction de lettres et de chiffres. Dans ses natures mortes cubistes, il joue avec le spectateur, l’invitant à reconstruire les objets à partir des diverses perspectives sous lesquelles il les a introduits dans ses travaux. FIN
  35. 35. http://ppsmania.net/

×