Somptueux édifice gothique ses tuiles en terre  cuites émaillées (4 couleurs) Les Hospices de Beaune  (France)
En cette année 1443... Pour racheter son  salut et celui  de son épouse  Guigone de Salins... Le Chancelier  Nicolas Rolin...
Fit construire... Les hospices de Beaune...
Ou Hôtel-Dieu...
Chapelle Salle des "Pôvres"
Ou tant de malades furent soignés
Charpente apparente  et peinte en forme  de berceau...
Chapelle
Une cordelette fixée à cet anneau, permettait au malade de se soulever sans effort… Étagère pour affaires personnelles Sal...
 
Quand la prière accompagnait les soins... Vue d'ensemble sur la petite salle Retable de St Hugue ressuscitant  deux enfant...
Plafond de la petite salle... "Miracle de la piscine de Bethzaïda"
Tableau représentant les différentes tâches effectuées dans l’apothicairerie. Peint par:  Michel Charles Souville en 1751
Pharmacie... deux pièces...
Pots de verre contenant encore des "spécifiques"
Lavabo pour  se laver les mains
Mortier de 1760 L’arc accroché au pilon permettait d’alléger son poids, cela facilitait le travail des sœurs.
Cuve pour  les tisanes... Carrelage avec le monogramme de N.Rolin Et Guigone.et la devise:  " Seulle "  signifie...
« Tamise, mélange, dilue et fais prendre  en une poudre avec du sucre…  » Paracelse
Surprenants outils de chirurgie... Pour les trépanations...
Oui, impressionnant matériel...
époque où le"lavement purgatif " tenait une place prépondérante dans les soins...
Paracelse  "Apprends, médecin, à ne tuer personne; sinon, bêche la terre ! " Paracelse
On trouve toujours de tels  "canards" dans certains  hôpitaux.  (Ceux en faïence et non en étain...) L'ancêtre d...
Banc-tournis avec  son dossier basculant (typiquement bourguignon)
Voici un endroit important des Hospices : la cuisine... Avec son "piano" muni de 2 robinets d'eau chaude appelés...
Dès matines, les soeurs cuisinières étaient à l'ouvrage... Aïe, que de cuivres  à astiquer...
"La ronde des jeunes gens" Tapisserie d’Aubusson XVIIe siècle…
Tapisserie aux mille fleurs
Polyptique du XVème siècle Représentation du jugement dernier (attribué au flamant Rogier van der Weyden) Probablement réa...
Le retable fermé Nicolas Rolin St Sébastien  St Antoine Guigone de Salin
sculptures et décors de plomb pour les lucarnes... "L'hôtel-Dieu" de Beaune reste un joyau de l'architecture méd...
Création J.L 2008 Musique: Johann Fasch Canon for 3 trumpets and Strings Le 1er janvier 1452, l'hôpital accueille son prem...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hospices De Beaune

900 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
900
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hospices De Beaune

  1. 1. Somptueux édifice gothique ses tuiles en terre cuites émaillées (4 couleurs) Les Hospices de Beaune (France)
  2. 2. En cette année 1443... Pour racheter son salut et celui de son épouse Guigone de Salins... Le Chancelier Nicolas Rolin...
  3. 3. Fit construire... Les hospices de Beaune...
  4. 4. Ou Hôtel-Dieu...
  5. 5. Chapelle Salle des "Pôvres"
  6. 6. Ou tant de malades furent soignés
  7. 7. Charpente apparente et peinte en forme de berceau...
  8. 8. Chapelle
  9. 9. Une cordelette fixée à cet anneau, permettait au malade de se soulever sans effort… Étagère pour affaires personnelles Salle plus petite, créée en 1645...
  10. 11. Quand la prière accompagnait les soins... Vue d'ensemble sur la petite salle Retable de St Hugue ressuscitant deux enfants morts de la peste
  11. 12. Plafond de la petite salle... "Miracle de la piscine de Bethzaïda"
  12. 13. Tableau représentant les différentes tâches effectuées dans l’apothicairerie. Peint par: Michel Charles Souville en 1751
  13. 14. Pharmacie... deux pièces...
  14. 15. Pots de verre contenant encore des "spécifiques"
  15. 16. Lavabo pour se laver les mains
  16. 17. Mortier de 1760 L’arc accroché au pilon permettait d’alléger son poids, cela facilitait le travail des sœurs.
  17. 18. Cuve pour les tisanes... Carrelage avec le monogramme de N.Rolin Et Guigone.et la devise:  " Seulle "  signifie que Guigone était la seule dame des pensées de son mari.
  18. 19. « Tamise, mélange, dilue et fais prendre en une poudre avec du sucre… » Paracelse
  19. 20. Surprenants outils de chirurgie... Pour les trépanations...
  20. 21. Oui, impressionnant matériel...
  21. 22. époque où le"lavement purgatif " tenait une place prépondérante dans les soins...
  22. 23. Paracelse "Apprends, médecin, à ne tuer personne; sinon, bêche la terre ! " Paracelse
  23. 24. On trouve toujours de tels "canards" dans certains hôpitaux. (Ceux en faïence et non en étain...) L'ancêtre de notre stétoscope
  24. 25. Banc-tournis avec son dossier basculant (typiquement bourguignon)
  25. 26. Voici un endroit important des Hospices : la cuisine... Avec son "piano" muni de 2 robinets d'eau chaude appelés: "col de cygne"
  26. 27. Dès matines, les soeurs cuisinières étaient à l'ouvrage... Aïe, que de cuivres à astiquer...
  27. 28. "La ronde des jeunes gens" Tapisserie d’Aubusson XVIIe siècle…
  28. 29. Tapisserie aux mille fleurs
  29. 30. Polyptique du XVème siècle Représentation du jugement dernier (attribué au flamant Rogier van der Weyden) Probablement réalisé entre 1446 et 1452
  30. 31. Le retable fermé Nicolas Rolin St Sébastien St Antoine Guigone de Salin
  31. 32. sculptures et décors de plomb pour les lucarnes... "L'hôtel-Dieu" de Beaune reste un joyau de l'architecture médiévale...
  32. 33. Création J.L 2008 Musique: Johann Fasch Canon for 3 trumpets and Strings Le 1er janvier 1452, l'hôpital accueille son premier patient. Vieillards, infirmes, orphelins, malades, parturientes, indigents, fréquentent l'institution gratuitement du Moyen Age au XXe siècle. Les dons des nobles et des bourgeois permirent d’agrandir l’hôpital et de l’embellir par l’apport d’œuvres d’art. Rolin obtient la création en 1459 de l'ordre des Soeurs Hospitalière de Beaune (Bourgogne) dont la règle combine une vie monastique et l'aide aux pauvres… Elles prodigueront des soins sans relâche et demeureront, pendant des siècles, l'essence même de l'Hôtel-Dieu

×