SITEVI
27/11/2013

La gestion de l'irrigation pour les
l irrigation
fruits et légumes dans le cadre du
changement climatiq...
AREFLH :
Assemblée des Régions
sse b ée
ég o s
Européennes Fruitières,
Légumières & Horticoles
AREFLH : Assemblée des Régions
Fruitières, Légumières et Horticoles
NOS ACTION s
Des informations en continu sur les proje...
Association Climatologique
de la Moyenne Garonne et du Sud-Ouest
SudCentre expérimental Climat de la filière Fruits et
Cré...
Plan de l exposé:
l’exposé:
• Q ll est notre expérience
Quelle t
t
éi
• Q l changement climatique
Quel h
li
i
pour les 10/...
www.acmg.asso.fr

Cliquer ici

Cliquer là pour les suivis
irrigation et les conseils en
ligne

6
ARVICLIM
Les arboriculteurs et
viticulteurs français face
au changement climatique
• F
Formation d’un réseau de 6
ti d’
é
...
Exemple du cumul de 600°C à Agen
Variation de la date d'apparition d'un niveau de température
Moyenne lissée 20 ans
2010

...
Avec un nombre d’occurrence de nuit
gélives qui est réduit
éli
i t éd it
Relation T° moyenne Minimale, Nb Nuits gélives - ...
Un paradoxe!
p
« Le risque de subir des gelées
est diminué par la tendance
actuelle du réchauffement
climatique»
q

« mais...
L’irrigation de précision pour
une meilleure valorisation de la
ressource en eau
Se poursuit
aujourd’hui
j
d’h i
sur le
te...
Pilotage de précision
Sondes Sentek
Jours de stress par manque d air
d’air
Irrigation

Début de Stress
Neuf Partenaires du SudOuest de l’Europe

13
Test de
démonstration
2011

21/08/2011

14
Bas Intrants 2010/2013
Projet CASDAR

Tester sur prunier d’Ente et pêchers
de modes de pilotage de l’irrigation et
de la f...
IRRIGATION DE PRECISION

Micro irrigation enterrée avec des apports de 5 fois 6 minutes toutes les
heures entre 23h et 3h ...
comparaison après 3 ans

Diamètre de tronc 27.7 mm

Irrigation enterrée avec
enherbement et fertilisation
classique
comparaison après 3 ans

Diamètre de tronc 80 mm

Irrigation enterrée sans
enherbement et fertilisation
organique
ADAPTACLIMA II
Démarre en novembre 2012
jusqu’à 2014
j
’à
Objectif : diagnostic thermique
des villes et lien ville/campagn...
Plan de l exposé:
l’exposé:
• Quelle est notre expérience

• Quel changement climatique
pou es 0/ 5 ans?
pour les 10/ 15 a...
La variabilité
climatique est
bien accrue
Année agricole 2011-12
PLUIES et TEMPERATURES

Station AGEN

Normale Précipitati...
Historique des températures
Station Agen
g

Années agricoles 1945-46 à 2012-13
g
22

De 17 à 19°C pour les maximales

21
2...
Avec un nombre de jours de forte 
chaleur en été en augmentation
chaleur en été en augmentation
Secteur
Agen

T° Maxi sous...
Notre eau de pluie comme ressource durable:
La preuve: toujours plus de 500 mm et jusqu à 1000 
La preuve: toujours plus d...
CHANGEMENT CLIMATIQUE
• Confirmé en septembre 2013 par les
travaux du GIEC
• Les gaz à effet de serres sont
responsables à...
La France est privilégiée car à l’aval des flux océaniques

Source: http://www.ngdc.noaa.gov/

26

La pluie se produit à l...
Alors qu’aujourd'hui on arrive à 400 et
qu'à ce rythme on en aura 500 vers 2065!
397

CO2
ppm
330 ppm

288 ppm

1000

1400...
Aujourd hui ucar signes qui confirmeraient jusqu’à
Aujourd’hui desedu/sites/default/files/news/2012/fasullo final jpg à
ju...
800

600

400
1976

Par contre impossible de prévoir les
volcans ou les météores qui
l
l
été
i
impacte notre climat

2011-...
Le débat s’anime maintenant
autour de deux thèmes
complémentaires
lé
t i
• Diminuer à la source les gaz à effet
de serre
•...
Face au changement 
climatique que faire?
Se déplacer?
Se déplacer?
+2.5°C = 500 km
vers le Nord ou
400 m en altitude
31
Les besoins en eau sont accrus en
situation de Sud

Pourquoi?
32
Image NOAA thermique
age O
t e
que
Du 11/07/2011

Car l’Espagne est sèche et chaude
Sur quels principes durables
peut on s’adapter?
• Une agriculture irriguée de précision
• Une réduction des besoins énergé...
Notre climat est lié à l’eau
Précipitations

100%

62%
Évapotranspiration

16%

Ruissellement

22%Écoulement souterrain

A...
Des chiffres très différents en ville

12%

100%
Précipitations

Évapotranspiration

Ruissellement

78%

Écoulement souter...
Une zone non irriguée
fonctionne comme le sol nu sec
Energie réfléchie ou
Albédo
Energie latente de
transpiration qui
rafr...
Dans un verger irrigué il fait de 5 à 12°C
plus frais que dans le chaume voisin –
mesures ACMG 2008
26°C dans le verger et...
Lien Micro Climatique entre Ville et Campagne ?
q
p g
Température de surface – 11/07/2011

39
Comparaison mesures mobiles / Landsat
/
 Variations de la
température de l’air
de 6,5°C entre les
différents quartiers
q
...
35%

100%
Précipitations

Évapotranspiration

Moins chaud Plus de
photosynthèse
Ruissellement

45%
25%
Vers la nappe

Écou...
Première nécessité!
Stocker
St k
davantage
d’eau douce au
niveau mondial
i
di l
sur les
continents pour
compenser la
dispa...
Prévenir les inondations rapides et
drainer à condition de restituer
localement l’eau aux nappes ou dans un
lac voisin

Ha...
Un autre potentiel : les nappes

Il faut plus de 400 mm en hiver pour
remonter les nappes
Les nappes comme lieu de stockage 

38.0
38 0

700

600

37.2
3 2
500
36.8
400
36.4
300
36.0
200

Projet en démarrage avec...
D’où l’idée de la recharge avec de l’eau de qualité
pour court circuiter la partie imperméable
court-circuiter
Enfin,
Enfin une fois l eau stockée
l’eau stockée,
• Il faut en optimiser sa gestion
• Ce qui nécessite des
investissement...
POURQUOI IRRIGUER?
POUR COMPENSER DES BESOINS
PHYSIOLOGIQUES DES PLANTES
ETP Penman à Agen du 11 juin au 31 août, années 1...
POURQUOI IRRIGUER?
Que les pluies ne compensent pas toujours
Précipitations à Agen du 11 juin au 31 août, années 1971 à 20...
La réserve du sol varie en fonction
du type de sol et de sous-sol

Et de la vie dans le sol qui améliore les macro porosit...
Caractéristiques hydriques du sol

Pour 10 cm de
profondeur de
sol
Dynamique en profondeur
30 cm

13%

20 cm

R
Root Depth (cm)

Cor water uptake (mm/day
rn
(
y)

32%

10

% of total water ...
De jour, le soleil permet la photosynthèse
La pompe solaire aspire l’eau du sol
p
Là où elle est disponible

Sol de
surfac...
Quand la réserve de surface s’épuise
La pompe solaire aspire l’eau du sol
p
Là où elle est disponible

Sol de
surface
sec
...
QUAND IRRIGUER?
• Quand les besoins d’évapotranspiration
p
des feuilles deviennent supérieurs à ce
que les racines sont ca...
QUAND IRRIGUER?
Les outils de prises de
décision

• L’école Française du Bilan
ç
Hydrique Théorique
• Les mesures in situ
...
Les outils de l’ACMG en collaboration
avec la CA 47 et l aide du CG47, de
l’aide
l’Agence de l’Eau et du CR Aquitaine
Tout...
Les Sondes Sentek
• Des mesures fines du
diélectrique du sol avec
des sondes capacitives
p
nous donnent en
quelque sorte u...
Hall A3 B 051

Matériels utilisés

Diviner 2000

Pour les suivis individuels

Pour les référentiels

EnviroScan 
Mesures de l’eau et du sel
l eau

© Sentek Pty Ltd 2009 
Grâce à un champ
G â
h
électrique émis
par chaque
capteur,
ces derniers
mesurent
l’humidité dans le
sol à chaque
horizon
e...
Ce pilotage est facilité en goutte-à-goutte !
p
g
g
g

Humidité
du sol

2

Capacité au champ

RFU

Réserv
e

Bas de RFU Ut...
Les sondes Capacitives SENTEK
de nombreuses utilisations & gestions possibles
Objectif : aider au pilotage de l’irrigation et de la fertilisation

10 cm 30 cm 50 cm

Carte-mère

Plantées dans le sol, ...
Permet de créer
une véritable
station
agrométéorologiqu
e sur mesure,
mesure
évolutive et
modulable,
comprenant les
sondes...
Hall A3 B 051

Pour plus de simplicité

66
Limoneu
x

Sableux

Argileux

Goutte-à-goutte

10 cm
20 cm
30 cm
50 cm
70 cm
Bulbe

Remplir le bulbe la nuit pour l'utilis...
http://www.acmg.asso.fr
La position
p
de la sonde
est
réfléchie à
partir de
données
spatiales de
sol ou des
végétaux
http://www.acmg.asso.fr
Exemple d’enregistrement 2012 sur
verger d pommier
de
i

70
Cela permet par exemple de suivre la
dynamique des prélèvements de l’eau du sol
l eau
A 10 cm
A 20 cm
A 40 cm
A 50 cm

Sur...
Mais aussi le prélèvement des ions

IONS

EAU

72
Exemple de prélèvements
mesurés toutes les 10 minutes
A 10 cm
A 20 cm
A 30 cm
A 40 cm
A 50 cm

73
En conclusion
• Il faut se préparer à subir plus souvent
des conditions comme 2003
• Il faut s’allier aux citadins pour mi...
MERCI

Jean-François
Berthoumieu
B th
i
05 53 77 08 48
acmg@acmg.asso.fr
@
f

jfberthoumieu@agralis.fr

Hall A3 B 051

75
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gestion de l'irrigation changement climatique

1 880 vues

Publié le

La gestion de l'irrigation pour les fruits et légumes dans le cadre du changement climatique. Dr. Jean-François Berthoumieu. ACMG.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 880
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
42
Actions
Partages
0
Téléchargements
213
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gestion de l'irrigation changement climatique

  1. 1. SITEVI 27/11/2013 La gestion de l'irrigation pour les l irrigation fruits et légumes dans le cadre du changement climatique Dr. Jean-François Berthoumieu ACMG - Aérodrome Agen 47520 – Le Passage – France Tel. 00 33 553 77 08 48 acmg@acmg.asso.fr © JFB - ACMG 1
  2. 2. AREFLH : Assemblée des Régions sse b ée ég o s Européennes Fruitières, Légumières & Horticoles
  3. 3. AREFLH : Assemblée des Régions Fruitières, Légumières et Horticoles NOS ACTION s Des informations en continu sur les projets de la Commission de l’Union Européenne, les décisions prises, la réglementation. E-mailings hebdomadaires « AREFLH informations» sur l’actualité de la filière et une newsletter Le site web www.areflh.org Des contacts réguliers avec les institutions Européennes La Commission de l’Union, le Parlement Européen au travers de l’Intergroupe « Vins, Fruits et Légumes, et produits de qualité », les organisations professionnelles européennes. f i ll é Des commissions et des groupes d’experts régionaux sur les principales d experts problématiques des fruits & légumes, de l’horticulture et de l’huile d’olive, recherche et innovation, pépinières ornementales et fleurs coupées, Groupes de contact européens pour les pêches et les nectarines, poires, (prévisions et calendriers d récoltes, suivi de marché) l di de é lt i id hé)
  4. 4. Association Climatologique de la Moyenne Garonne et du Sud-Ouest SudCentre expérimental Climat de la filière Fruits et Crée en 1959 légumes du B i d G d S d-Ouest lé d Bassin du Grand Sud O t Sud Agro climatologie  recherche appliquée sur le gel, la grêle, la pluie et le stockage inter saisonnier de l’eau l eau,  Services pour les agriculteurs: irrigation, télédétection, … g , ,  Gestion de l’eau, sondes capacitives ACMG Aérodrome d’Agen 47520 LE PASSAGE Tel 33 553.77.08.40 Fax 33 553.68.33.99 acmg@acmg.asso.fr Internet www.acmg.asso.fr  Environnement, biomasse 11/13personnes Président : Jean-Claude Boyer Directeur : Dr Jean-François BERTHOUMIEU Membre Terres du Sud: Patrick François Crée C é en 2003 Hall A3 B 051 4
  5. 5. Plan de l exposé: l’exposé: • Q ll est notre expérience Quelle t t éi • Q l changement climatique Quel h li i pour les 10/ 15 ans? •C Comment s’y adapter au t ’ d t mieux? • Irrigation de précision 5
  6. 6. www.acmg.asso.fr Cliquer ici Cliquer là pour les suivis irrigation et les conseils en ligne 6
  7. 7. ARVICLIM Les arboriculteurs et viticulteurs français face au changement climatique • F Formation d’un réseau de 6 ti d’ é d partenaires dans un projet (AAP de l’ADAR). l’ADAR) • 2005 / 2007
  8. 8. Exemple du cumul de 600°C à Agen Variation de la date d'apparition d'un niveau de température Moyenne lissée 20 ans 2010 Agen A Moyenne lissée 1977-06 : 21/03 2000 Seuil de somme de température base 0°C : 600°C Plus tardif Plus Pl s précoce 11/03 1990 1980 14/04 Moyenne lissé 1970 Moyenne lissée 1951-70 : 14/03 Ecart Type 1960 Années 1951 à 06 20/04 10/04 31/03 21/03 11/03 01/03 1950 Démontre une avancée de presque 10 jours en 40 ans
  9. 9. Avec un nombre d’occurrence de nuit gélives qui est réduit éli i t éd it Relation T° moyenne Minimale, Nb Nuits gélives - Janvier à Mai 4 Nuits gélives 3 Nombre de nuits Nuits dangereuses y = 0,0295x 2 - 0,6746x + 3,6303 R2 = 0 846 0,846 2 1 y = 0,0025x 2 - 0,0447x + 0,2131 R2 = 0 4184 0,4184 0 -1 1 3 5 Moyenne de la T° minimale 7 9 11 13
  10. 10. Un paradoxe! p « Le risque de subir des gelées est diminué par la tendance actuelle du réchauffement climatique» q « mais cependant le risque de perdre une récolte entière lors d une descente d’une froide est toujours aussi élevé ».
  11. 11. L’irrigation de précision pour une meilleure valorisation de la ressource en eau Se poursuit aujourd’hui j d’h i sur le terrain t i 11
  12. 12. Pilotage de précision Sondes Sentek Jours de stress par manque d air d’air Irrigation Début de Stress
  13. 13. Neuf Partenaires du SudOuest de l’Europe 13
  14. 14. Test de démonstration 2011 21/08/2011 14
  15. 15. Bas Intrants 2010/2013 Projet CASDAR Tester sur prunier d’Ente et pêchers de modes de pilotage de l’irrigation et de la fertilisation économes tout en permettant un revenu intéressant 15
  16. 16. IRRIGATION DE PRECISION Micro irrigation enterrée avec des apports de 5 fois 6 minutes toutes les heures entre 23h et 3h du matin. Quand la demande augmente et que l’on g q s’approche du bas de la RFU, on apporte jusqu’à 30 minutes à chaque fois. RESULTATS non publiés
  17. 17. comparaison après 3 ans Diamètre de tronc 27.7 mm Irrigation enterrée avec enherbement et fertilisation classique
  18. 18. comparaison après 3 ans Diamètre de tronc 80 mm Irrigation enterrée sans enherbement et fertilisation organique
  19. 19. ADAPTACLIMA II Démarre en novembre 2012 jusqu’à 2014 j ’à Objectif : diagnostic thermique des villes et lien ville/campagne autour de l’eau 19
  20. 20. Plan de l exposé: l’exposé: • Quelle est notre expérience • Quel changement climatique pou es 0/ 5 ans? pour les 10/ 15 a s • Comment s’y adapter au sy mieux? • Irrigation de précision 20
  21. 21. La variabilité climatique est bien accrue Année agricole 2011-12 PLUIES et TEMPERATURES Station AGEN Normale Précipitations 1980-81 2009-10 Précipitations Normale Mini 1980-81 2009-10 Normale Maxi 1980-81 2009-10 T° Mini sous abri T° Maxi sous abri T° Moyenne sous abri 3 1 Sept 2 3 Août 2 1 3 Juil 2 1 3 Juin 2 1 3 Mai 2 1 3 Précipitation en mm ns 0 1 -15 Avr 2 15 3 -10 Mars 2 30 1 -5 3 45 Fév 2 0 1 60 3 5 Jan 2 75 1 10 3 90 1 15 Déc 2 105 3 20 1 120 Nov 2 25 3 135 Oct 2 30 1 150 Températ tures en °c 35
  22. 22. Historique des températures Station Agen g Années agricoles 1945-46 à 2012-13 g 22 De 17 à 19°C pour les maximales 21 20 19 18 16 maxima + 2 °C en 25 ans C 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 Normale Mini 1980-81 2009-10 Normale Jour 1980-81 2009-10 Normale Maxi 1980-81 2009-10 Normale Lissée T° Mini sous abri T° Moyenne sous abri T° Maxi sous abri Le réchauffement climatique est bien là! 2012-1 13 2010-1 11 2008-0 09 2006-0 07 2004-0 05 2002-0 03 2000-0 01 1998-9 99 1996-9 97 1994-9 95 1992-9 93 1990-9 91 1988-8 89 1986-8 87 1984-8 85 1982-8 83 1980-8 81 1978-7 79 1976-7 77 1974-7 75 1972-7 73 1970-7 71 1968-6 69 1966-6 67 1964-6 65 1962-6 63 1960-6 61 1958-5 59 1956-5 57 1954-5 55 1952-5 53 1950-5 51 1948-4 49 5 1946-4 47 Temp pératures en °c n 17
  23. 23. Avec un nombre de jours de forte  chaleur en été en augmentation chaleur en été en augmentation Secteur Agen T° Maxi sous abri, Juin à Août ‐ Nombre de jours 60 > 30°C (Moyenne 19.7) 40 > 35°C (Moyenne 2.2) > 35°C (M 2 2) > 40°C (Moyenne 0.1) 30 20 10 0 195 51 195 53 195 55 195 57 195 59 196 61 196 63 196 65 196 67 196 69 197 71 197 73 197 75 197 77 197 79 198 81 198 83 198 85 198 87 198 89 199 91 199 93 199 95 199 97 199 99 200 01 200 03 200 05 200 07 200 09 201 11 201 13 Nom mbre de j jours 50 2003 Ce qui pousse à la Clim en ville!
  24. 24. Notre eau de pluie comme ressource durable: La preuve: toujours plus de 500 mm et jusqu à 1000  La preuve: toujours plus de 500 mm et jusqu’à 1000 mm mais avec de fortes variations Précipitations année agricole - Agen - 1891-92 à 2012-13 1400 1910 Cumul 12 mois - 319 à 1314 mm Moyenne 122 années - 674 8 mm 674.8 Normale lissée Ecart type - 170.6 mm 1000 1977 1959 2013 1993 800 600 400 1976 A condition de la stocker et de la gérer 20 011-12 20 008-09 20 005-06 20 002-03 19 999-00 19 996-97 19 993-94 19 990-91 19 987-88 19 984-85 19 981-82 19 978-79 19 975-76 19 972-73 19 969-70 19 966-67 19 963-64 19 960-61 19 957-58 19 954-55 19 951-52 19 948-49 19 945-46 19 942-43 19 939-40 19 936-37 19 933-34 19 930-31 19 927-28 19 924-25 19 921-22 19 918-19 19 915-16 19 912-13 19 909-10 19 906-07 19 903-04 19 900-01 18 897-98 18 894-95 1964 1949 1929 200 18 891-92 Hauteur de précipitatio en mm es ons 1200
  25. 25. CHANGEMENT CLIMATIQUE • Confirmé en septembre 2013 par les travaux du GIEC • Les gaz à effet de serres sont responsables à plus de 90 % de la modification du climat actuel avec un réchauffement qui va se poursuivre • et d’une augmentation de la variabilité de ce climat 25
  26. 26. La France est privilégiée car à l’aval des flux océaniques Source: http://www.ngdc.noaa.gov/ 26 La pluie se produit à la rencontre des ces 2 masses d’air
  27. 27. Alors qu’aujourd'hui on arrive à 400 et qu'à ce rythme on en aura 500 vers 2065! 397 CO2 ppm 330 ppm 288 ppm 1000 1400 1800 27
  28. 28. Aujourd hui ucar signes qui confirmeraient jusqu’à Aujourd’hui desedu/sites/default/files/news/2012/fasullo final jpg à jusqu https://www2.ucar.edu/sites/default/files/news/2012/fasullo-final.jpg https://www2 3.5 à 4.5°C de plus d’ici la fin de ce siècle https://www2.ucar.edu/sites/ https://www2 ucar edu/sites/ default/files/news/2012/fasull o-final.jpg
  29. 29. 800 600 400 1976 Par contre impossible de prévoir les volcans ou les météores qui l l été i impacte notre climat 2011-12 2008-09 2005-06 2002-03 1999-00 1996-97 1993-94 1990-91 1987-88 1984-85 1981-82 1978-79 1975-76 1972-73 1969-70 1966-67 1963-64 1960-61 1957-58 1954-55 1951-52 1948-49 1945-46 1942-43 1939-40 1936-37 1933-34 1930-31 1927-28 1924-25 1921-22 1918-19 1915-16 1912-13 1909-10 1906-07 1903-04 1900-01 1897-98 1894-95 1964 1949 1929 200 1891-92 Hauteur des précipitati d ions en mm Précipitations année agricole - A é i l Agen - 1891 92 à 2012-13 1891-92 2012 13 Météorite P é i i i 1400 1910 à Cumul 12 mois - 319 à 1314 mm Pinatubo Tongousta Moyenne 122 années - 674.8 mm y 1200 1977 en Sibérie Normale lissée 1977 le 30 juin 1959 Ecart type - 170.6 mm 1000 2013 1993 1908?
  30. 30. Le débat s’anime maintenant autour de deux thèmes complémentaires lé t i • Diminuer à la source les gaz à effet de serre • S’adapter à ce changement
  31. 31. Face au changement  climatique que faire? Se déplacer? Se déplacer? +2.5°C = 500 km vers le Nord ou 400 m en altitude 31
  32. 32. Les besoins en eau sont accrus en situation de Sud Pourquoi? 32
  33. 33. Image NOAA thermique age O t e que Du 11/07/2011 Car l’Espagne est sèche et chaude
  34. 34. Sur quels principes durables peut on s’adapter? • Une agriculture irriguée de précision • Une réduction des besoins énergétiques basés sur des ressources fossiles qui ramènent dans l’atmosphère du carbone sédimenté il y a des millions d’années • Par exemple en évitant de promouvoir la « Clim » en été que les poussées chaudes de Sud rendent parfois nécessaires 34
  35. 35. Notre climat est lié à l’eau Précipitations 100% 62% Évapotranspiration 16% Ruissellement 22%Écoulement souterrain Adapté EGID En France en 35 Km3/an
  36. 36. Des chiffres très différents en ville 12% 100% Précipitations Évapotranspiration Ruissellement 78% Écoulement souterrain 10% Évaluation variable d’une ville à une autre Fuites du réseau d’assainissement 36
  37. 37. Une zone non irriguée fonctionne comme le sol nu sec Energie réfléchie ou Albédo Energie latente de transpiration qui rafraichit l’air Energie qui réchauffe l’air Energie de conduction E i d d ti dans le sol En W / m² 170 170 160 480 350 90 90 Champ non irrigué 50 Champ irrigué 37
  38. 38. Dans un verger irrigué il fait de 5 à 12°C plus frais que dans le chaume voisin – mesures ACMG 2008 26°C dans le verger et 38°C au dessus du chaume voisin le 31/08/2008
  39. 39. Lien Micro Climatique entre Ville et Campagne ? q p g Température de surface – 11/07/2011 39
  40. 40. Comparaison mesures mobiles / Landsat /  Variations de la température de l’air de 6,5°C entre les différents quartiers q du centre de l’agglomération agenaise  Bonne corrélation des variations de températures mesurées entre les différentes zones et diffé t t les températures de surfaces Image Landsat 8 au 4/08/13 et représentation de l’évolution des  températures de l’air en fonction des différents quartiers 40
  41. 41. 35% 100% Précipitations Évapotranspiration Moins chaud Plus de photosynthèse Ruissellement 45% 25% Vers la nappe Écoulement souterrain 20% 40% 41
  42. 42. Première nécessité! Stocker St k davantage d’eau douce au niveau mondial i di l sur les continents pour compenser la disparition des glaciers. Que ce soit l eau du toit pour son jardin l’eau ou celle des champs pour la nappe
  43. 43. Prévenir les inondations rapides et drainer à condition de restituer localement l’eau aux nappes ou dans un lac voisin Haies irriguées Réduire le ruissellement pour garder l’eau localement 43
  44. 44. Un autre potentiel : les nappes Il faut plus de 400 mm en hiver pour remonter les nappes
  45. 45. Les nappes comme lieu de stockage  38.0 38 0 700 600 37.2 3 2 500 36.8 400 36.4 300 36.0 200 Projet en démarrage avec Conseil  Projet en démarrage avec Conseil Général de Lot‐et‐Garonne 2013 100 2012 2 2010 2009 9 2008 2007 2006 2005 2004 4 2003 2002 2 2001 2000 1999 9 1998 1997 1996 1995 1994 4 35.2 2011 35.6 1993 c cote ngf (m) ) 37.6 P Pluviométrie cumulée d'octobre à avril (mm) e Evolution du niveau de la nappe alluviale à Colayrac St Cirq
  46. 46. D’où l’idée de la recharge avec de l’eau de qualité pour court circuiter la partie imperméable court-circuiter
  47. 47. Enfin, Enfin une fois l eau stockée l’eau stockée, • Il faut en optimiser sa gestion • Ce qui nécessite des investissements en moyens et en savoir faire
  48. 48. POURQUOI IRRIGUER? POUR COMPENSER DES BESOINS PHYSIOLOGIQUES DES PLANTES ETP Penman à Agen du 11 juin au 31 août, années 1971 à 2012 ETP Penman à Agen du 11 juin au 31 août, années 1971 à 2012 450 450 430 430 Moy 41 ans - 350 mm Moy 41 ans - 350 mm Ecart Type - 29 mm E Ecart Type - 29 mm yp 9 410 410 1989 1989 1976 1976 1995 1995 1998 1998 2004 2004 2009 2009 370 370 350 350 330 330 310 310 290 290 270 270 250 250 1979 1979 1980 1980 1977 1977 1997 1997 1987 1987 1992 1992 1971 1971 1972 1972 1973 1973 1974 1974 1975 1975 1976 1976 1977 1977 1978 1978 1979 1979 1980 1980 1981 1981 1982 1982 1983 1983 1984 1984 1985 1985 1986 1986 1987 1987 1988 1988 1989 1989 1990 1990 1991 1991 1992 1992 1993 1993 1994 1994 1995 1995 1996 1996 1997 1997 1998 1998 1999 1999 2000 2000 2001 2001 2002 2002 2003 2003 2004 2004 2005 2005 2006 2006 2007 2007 2008 2008 2009 2009 2010 2010 2011 2011 2012 2012 Cumul des ETP Penman en mm Cumul desE E ETP Penman enm mm 390 390 2003 2003 Cumul - 298 à 436.1 mm Cumul - 298 à 436.1 mm Années Années 2 0 1 3
  49. 49. POURQUOI IRRIGUER? Que les pluies ne compensent pas toujours Précipitations à Agen du 11 juin au 31 août, années 1971 à 2012 260 Cumul - 50 9 à 237 mm 50.9 240 Moy 42 ans - 128 mm 1971 220 200 1997 Ecart Type - 50 mm 1972 1976 1984 1993 1999 160 140 2 0 1 3 120 100 80 60 2000 40 20 1985 1991 2009 2005 2012 2010 0 0 0 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Cumul des Pr récipitations en mm n 180 1992 Années
  50. 50. La réserve du sol varie en fonction du type de sol et de sous-sol Et de la vie dans le sol qui améliore les macro porosités
  51. 51. Caractéristiques hydriques du sol Pour 10 cm de profondeur de sol
  52. 52. Dynamique en profondeur 30 cm 13% 20 cm R Root Depth (cm) Cor water uptake (mm/day rn ( y) 32% 10 % of total water use by depth 20 cm 49% 30 cm 32% 70 cm 20 cm 68% 7 4% 50 cm 30 cm 47% VT 5 V18 20 cm 4 3 2 60 90 120 27% 50 cm 6 30 70 cm 32% 8 0 13% 22% 9 1 25% 20 cm 90 cm 4% 50 cm V6 VE V3 V9 30 cm 32% V12 V15 Detasseled R1 R4 R5 R6 Physiological Matur
  53. 53. De jour, le soleil permet la photosynthèse La pompe solaire aspire l’eau du sol p Là où elle est disponible Sol de surface humide Réserve d’eau en profondeur disponible En premier lieu en surface car c est plus facile à c’est pomper
  54. 54. Quand la réserve de surface s’épuise La pompe solaire aspire l’eau du sol p Là où elle est disponible Sol de surface sec Réserve d’eau en profondeur disponible
  55. 55. QUAND IRRIGUER? • Quand les besoins d’évapotranspiration p des feuilles deviennent supérieurs à ce que les racines sont capables de prélever instantanément • Avant que le stress hydrique ne provoque des conséquences irréparables et une é é p production réduction du potentiel de p • A condition qu’il n’y ait pas de forts risques de pluies dans les heures ou jours à venir 55
  56. 56. QUAND IRRIGUER? Les outils de prises de décision • L’école Française du Bilan ç Hydrique Théorique • Les mesures in situ • Les mesures à distance (télédétection) 56
  57. 57. Les outils de l’ACMG en collaboration avec la CA 47 et l aide du CG47, de l’aide l’Agence de l’Eau et du CR Aquitaine Toutes les semaines / Semaine Toutes les semaines plusieurs fois Tensiomètre GSM GPRS 1985 2004 2006 SENTEK Gravimétrie Sonde neutronique Diviner 2000 EnviroScan EasyAG
  58. 58. Les Sondes Sentek • Des mesures fines du diélectrique du sol avec des sondes capacitives p nous donnent en quelque sorte un l t électrocardiogramme du fonctionnement de la vie du sol et des racines 58
  59. 59. Hall A3 B 051 Matériels utilisés Diviner 2000 Pour les suivis individuels Pour les référentiels EnviroScan 
  60. 60. Mesures de l’eau et du sel l eau © Sentek Pty Ltd 2009 
  61. 61. Grâce à un champ G â h électrique émis par chaque capteur, ces derniers mesurent l’humidité dans le sol à chaque horizon en détectant les molécules d’eau présentes et exprimant ainsi l’humidité en millimètres d’ illi èt d’eau pour 10 cm de sol Diélectrique de l air l’air : 1 du sol : 4 à 7 de l’eau : 80 10 cm 10 cm Agralis Services – Aérodrome d’Agen – 47520 Le Passage – 05 53 47 24 00 – 06 11 36 35 88
  62. 62. Ce pilotage est facilité en goutte-à-goutte ! p g g g Humidité du sol 2 Capacité au champ RFU Réserv e Bas de RFU Utile Point de flétrissement permanent 1 L’objectif est de rester dans la zone de confort hydrique
  63. 63. Les sondes Capacitives SENTEK de nombreuses utilisations & gestions possibles
  64. 64. Objectif : aider au pilotage de l’irrigation et de la fertilisation 10 cm 30 cm 50 cm Carte-mère Plantées dans le sol, ces sondes mesurent la salinité et l humidité de ce dernier l’humidité dernier. Capteur Capteurs : « TRISCAN » - Duo salinité et humidité ou -Humidité seulement Fréquence de recueil des données paramétrable Suivant les modèles, transmission des données par navette, réseau mobile ou PC NOUVEAUTE Traitement des données sur Irrimax (logiciel) 51 mm EnviroScan Position des capteurs variables Longueur sur mesure Diamètre des capteurs différent Primées au SIMA EasyAG Capteurs tous les 10 cm Longueurs: 10, 30 ou 50 cm
  65. 65. Permet de créer une véritable station agrométéorologiqu e sur mesure, mesure évolutive et modulable, comprenant les sondes capacitives et des capteurs météo pour aller jusqu’au pilotage des électrovannes. Multiples  usages Mesures,  Mesures   analyses,  transmissions et pilotage Une seule carte SIM Pl i d l Plusieurs modules peuvent être reliés en radio (4km en champ libre) Envoi des données au format CSV sur un serveur FTP Notre équipe est là pour étudier avec vous la solution qui correspond à vos projets !
  66. 66. Hall A3 B 051 Pour plus de simplicité 66
  67. 67. Limoneu x Sableux Argileux Goutte-à-goutte 10 cm 20 cm 30 cm 50 cm 70 cm Bulbe Remplir le bulbe la nuit pour l'utiliser le jour. jour
  68. 68. http://www.acmg.asso.fr La position p de la sonde est réfléchie à partir de données spatiales de sol ou des végétaux
  69. 69. http://www.acmg.asso.fr
  70. 70. Exemple d’enregistrement 2012 sur verger d pommier de i 70
  71. 71. Cela permet par exemple de suivre la dynamique des prélèvements de l’eau du sol l eau A 10 cm A 20 cm A 40 cm A 50 cm Sur 60 cm 71
  72. 72. Mais aussi le prélèvement des ions IONS EAU 72
  73. 73. Exemple de prélèvements mesurés toutes les 10 minutes A 10 cm A 20 cm A 30 cm A 40 cm A 50 cm 73
  74. 74. En conclusion • Il faut se préparer à subir plus souvent des conditions comme 2003 • Il faut s’allier aux citadins pour mieux p stocker quand il pleut et réduire les flux de ruissellement • Il faut mesurer et mieux gérer l’eau du sol et mieux connaitre le fonctionnement des sols • L’eau est notre or noir, c’est durable. 74
  75. 75. MERCI Jean-François Berthoumieu B th i 05 53 77 08 48 acmg@acmg.asso.fr @ f jfberthoumieu@agralis.fr Hall A3 B 051 75

×