!
RAPPORT!DE!STAGE!!
Mai.Juillet!2015!
!
!
!
!
Adèle&VOYEUX&
Master!AID,!DD!
!
!
!
!
!
2!
Remerciements**
*
Je!voudrais!tout!d'abord!remercier!Dauphine!Micro!finance!pour!
m'avoir!donné!l'opportunité...
!
!
!
!
!
3!
SOMMAIRE&
I. La&Micro&finance&au&Costa&Rica&et&Fundecoca&
&
II. Fundecoca,&une&institution&de&micro&finance&
...
!
!
!
!
!
4!
I. La&micro&finance&au&Costa&Rica&et&
FUNDECOCA&
FUNDECOCA (La Fundación Unión y Desarrollo de las Comunidade...
!
!
!
!
!
5!
FUNDECOCA elle-même fait partie de REDCOM (RED Costarricense de
organisaciones para la micro empreza). REDCOM...
!
!
!
!
!
6!
comités de crédit rural, comme une organisation indépendante et privée respectant
les lois des organisations....
!
!
!
!
!
7!
A.
B.
A. Comment fonctionne exactement Fundecoca et qui en sont les
patrons ?
Comme je l'ai déjà dit, Fundeco...
!
!
!
!
!
8!
Chaque comité va ensuite élire un délégué qui va le représenter durant une autre
assemblée plus importante no...
!
!
!
!
!
9!
B. Le rôle des comités
Les comités sont chargés de donner les crédits à leur population et de
récupérer l’arg...
!
!
!
!
!
10!
plus, ils examinent aussi les garanties que ce client peut offrir et qui sont ses
garants. Chaque client doi...
!
!
!
!
!
11!
de Fundecoca intervient et le client doit comparaître en justice accompagné de ces
deux garants.
Fundecoca s...
!
!
!
!
!
12!
celui de la banque. Ainsi les comités vont décider de charger des taux d’intérêt un
peu plus élevés lorsque ...
!
!
!
!
!
13!
III. Mon&Rôle&dans&l’organisation&&
!
FUNDECOCA est une institution de micro finance rurale. Ainsi durant ce...
!
!
!
!
!
14!
Le lundi, mon premier jour de travail, le chef de l’organisation (tuteur) m’a présenté à
tout le personnel l...
!
!
!
!
!
15!
Monsieur Randall a fait un cours de formation de 4 heures, de 8h du matin à
12h. Durant sa présentation, il ...
!
!
!
!
!
16!
On essaye donc de leur expliquer qu’elle est le bénéfice pour eux de travailler
volontairement pour le villa...
!
!
!
!
!
17!
bien choisir leurs clients, car si ils ne le font pas, le garant devra payer ce qui peut
créer des problèmes...
!
!
!
!
!
18!
certains des conseillers, et j'ai donc participé à plusieurs réunions de comité, tout
comme aux visites des ...
!
!
!
!
!
19!
du Costa Rica ainsi les habitants ont souvent des maisons à moitié faite. Ce fut très
difficile de voir tout...
!
!
!
!
!
20!
C’est aussi ce département qui s’occupe d’archiver tous les documents concernant
les payants. Ainsi j’ai aus...
!
!
!
!
!
21!
s’occupant de l’encaissement des crédits a besoins de ces informations et les
demandes au département admini...
!
!
!
!
!
22!
fête de village, car tout le village se réunit, des cadeaux sont distribués aux anciens
membres du comité en...
!
!
!
!
!
23!
Durant la présentation, Fundecoca expliqua que ce village a beaucoup de
problèmes, il y a de moins en moins ...
!
!
!
!
!
24!
G. Formation des employés de FUNDECOCA
Tous les employés de Fundecoca et moi-même sommes allés à une
formati...
!
!
!
!
!
25!
H. Le commencement du projet
Cela fait plusieurs mois que Fundecoca désire développer un nouveau crédit
à of...
!
!
!
!
!
26!
m’intrigua beaucoup. Comment réussir à ne pas avoir un but lucratif et en même
temps être durable ?
Ce qui m...
!
!
!
!
!
27!
pour aider les pauvres mais comme une banque normale qui offre simplement des
crédits plus petits. Cela est ...
!
!
!
!
!
28!
s’ils seront de bons clients ou non. Par conséquent, dans la micro finance rurale les
lois sur les garanties...
!
!
!
!
!
29!
Finalement, durant ce stage j’ai aussi appris que chaque organisation fonctionne de
sa propre manière. Chaqu...
!
!
!
!
!
30!
ANNEXES
!
!
!
!
!
31!
ANNEXE 1 :
Carnet du client. Permet de faire une demande de crédit lors d’une des deux
séances mensuelles au...
!
!
!
!
!
32!
ANNEXE 2:
Certificat de formation de FUNDECOCA sur la gestion, le Leadership, les
methodologies de présentat...
!
!
!
!
!
33!
Exercice portant sur la prise de décision effectué lors de la formation
!
!
!
!
!
34!
Etude de cas effectué lors de la formation.
!
!
!
!
!
35!
ANNEXE 3:
Sondage que j’ai élaboré pour le projet de nouveaux crédits.
Encuesta&Fundecoca
1. Si&usted&solici...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

RAPPORT DE STAGE Adèle Voyeux

5 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RAPPORT DE STAGE Adèle Voyeux

  1. 1. ! RAPPORT!DE!STAGE!! Mai.Juillet!2015! ! ! ! ! Adèle&VOYEUX& Master!AID,!DD!
  2. 2. ! ! ! ! ! 2! Remerciements** * Je!voudrais!tout!d'abord!remercier!Dauphine!Micro!finance!pour! m'avoir!donné!l'opportunité!de!faire!un!stage!dans!ce!domaine!au!Costa! Rica.!! Je!remercie!également!Fundecoca!pour!m'avoir!accueilli!et!enseigné!ce! qu'est!la!micro!finance!rurale.* & & Figure&1&:&Equipe&FUNDECOCA*
  3. 3. ! ! ! ! ! 3! SOMMAIRE& I. La&Micro&finance&au&Costa&Rica&et&Fundecoca& & II. Fundecoca,&une&institution&de&micro&finance& rurale& A. Comment&fonctionne&exactement&Fundecoca&?&Qui&en& sont&les&patrons&?& B. Le&rôle&des&comités& C. Le&rôle&de&Fundecoca& D. Les&taux&d’intérêt& E. Le&financement&de&Fundecoca& ! III. Mon&rôle&dans&l’organisation& A. Les&premiers&jours& B. Département&de&conseil&et&de&formation& C. Département&d’encaissement&des&crédits& D. Département&administratif& E. Département&de&comptabilité& F. Les&«&Assambleas&»& G. Formation&des&employés& H. Le&commencement&du&projet& ! IV. Les&théories&apprises&à&l’université&et&la&vie& réelle& V. ANNEXE& !
  4. 4. ! ! ! ! ! 4! I. La&micro&finance&au&Costa&Rica&et& FUNDECOCA& FUNDECOCA (La Fundación Unión y Desarrollo de las Comunidades Campesinas) est une organisation non gouvernementale et non lucrative qui s’occupe du développement des communautés rurales au COSTA RICA. Elle a pour but d’améliorer le niveau de vie des communautés rurales en aidant les différents petits comités de crédit opérant dans la région d’Alajuela au Nord du COSTA RICA. FUNDECOCA est donc une institution de Micro finance qui se propose de financer les plus pauvres parmi les pauvres qui n’ont pas accès à la finance traditionnelle, c’est à dire au système bancaire classique. La micro finance offre différents services à la population pauvre comme le microcrédit, la micro assurance et la micro épargne. Par contre ici, FUNDECOCA n’alloue de microcrédits qu’aux populations rurales. Les institutions de micro finance n’ont donc, contrairement aux banques, pas de fin lucrative. Elles ont des objectifs sociaux qu’elles doivent respecter. En plus de cela, elles doivent être financièrement durables sur un long terme, car si elles ne le sont pas alors elles ne pourront pas aider les populations le temps nécessaire pour que se soit profitable. La plus grande difficulté des institutions de micro finance est donc de réussir à être financièrement durable tout en respectant leurs objectifs sociaux. Plus de 70% des institutions de micro finance mondiale sont non durable et nécessitent des donations individuelles ou des fonds provenant de gouvernements ou d’organisations non gouvernementales. FUNDECOCA est une des rares institutions de micro finance durable au long terme.
  5. 5. ! ! ! ! ! 5! FUNDECOCA elle-même fait partie de REDCOM (RED Costarricense de organisaciones para la micro empreza). REDCOM regroupe toutes les institutions de micro finance du Costa Rica. En ce moment au Costa Rica il y a 18 différentes institutions de micro finance recouvrant tout le pays. D’autre part REDCOM fait partie de REDCAMIF (RED Centro americana y del Caribe de Microfinanzas) qui lui regroupe tout les pays de l’Amérique Centrale et des Caraïbes. Chaque organisation de micro finance au Costa Rica élit un représentant qui doit participer aux réunions annuelles du REDCOM. Il s'agit actuellement de Monsieur Carlos Rojas Hidalgo, le président de Fundecoca, qui fut aussi élu en tant que président des réunions. Ainsi c’est à lui de gérer les réunions et de faire part aux autres membres du groupe des décisions prises. Cette année la réunion a eu lieu le mardi 19 mai à San Jose, capital du Costa Rica. REDCMIF tout comme REDCOM est constitué d’un groupe de personne élu par les membres des différents pays et c’est à eux de prendre les décisions. Ici c’est monsieur Carlos Rojas qui a été réélu trésorier de REDCAMIF. ! II. Fundecoca,&une&institution&de& micro&finance&rurale&& ! FUNDECOCA (Fundacion Union y Desarollo de las Comunidades Campesinas) fut créée en aout 1993, à partir de 14 associations de développement, donc 14
  6. 6. ! ! ! ! ! 6! comités de crédit rural, comme une organisation indépendante et privée respectant les lois des organisations. (Ley de fundaciones de 1973, Costa Rica). FUNDECOCA prend ses origines dans un projet élaboré par la société CARE (Cooperativa Americana de Remesas al Exterior), qui avait pour but de promouvoir l’inclusion et la commercialisation de plusieurs sortes de crédits dans différentes zones du Costa Rica. Le projet commença en 1990 et se concentra surtout sur la région Huerta au Nord du Costa Rica, où il fut à la base de la création de 14 différents comités de crédit communaux ayant pour but d’aider les associations de développement de ces communautés. CARE fut d’une grande aide administrative pour ces comités, leur permettant de mettre en place un micro crédit accessible à leur population à fin que ces comités puissent commencer leurs activités. CARE a fait une donation de 1 million de Colones à chacune d’elles (équivalent à 2000 dollars). Par contre en 1993, CARE décida de se retirer du Costa Rica, et suite à cette décision les comités décidèrent de se réunir et de former par eux même FUNDECOCA comme une organisation régional indépendante, aidant et représentant les comités communaux pour permettre à chacun d'entre eux de réussir. Aujourd’hui FUNDECOCA est constitue de 67 comités, regroupant 2741 clients, et a accordé un total de 2,269 millions de colones (4,267,000 dollars) en crédit durant l’année 2014.
  7. 7. ! ! ! ! ! 7! A. B. A. Comment fonctionne exactement Fundecoca et qui en sont les patrons ? Comme je l'ai déjà dit, Fundecoca est aujourd'hui composé de 67 comités différents. Chaque comité représente un village où plusieurs petits villages rassemblés ensemble. Chaque année ils se réunissent pour “L’Assamblea” qui constitue un événement. Durant l’Assamblea, les membres du village élisent plusieurs personnes occupant différent poste qui vont former le comité. Un comité est constitué de 5 à 6 personnes. Il y a le président, le secrétaire, le trésorier, le fiscal1 , et deux à trois suppléants. Ce groupe administratif doit se réunir au minimum une fois par mois pour s’occuper des divers problèmes des clients et prendre les décisions par vote. Les suppléants n’ont pas le droit de vote mais peuvent donner leur opinion. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 1 !Le!fiscal!est!une!personne!qui!s’occupe!des!obligations!fiscales,!c'est.à.dire!de!l’ajustement!à!l’impôt!et!qui! prend!en!charge!le!côté!administratif.!Les!responsables!de!mon!organisarion!me!disent!que!le!fiscal!n’a!pas!le! droit!de!vote!et!qu’il!est!là!juste!pour!s’assurer!de!la!bonne!marche!administrative!des!choses!et!que!tout!est! en!régle.! Figure&2&:&répartition&des&comités
  8. 8. ! ! ! ! ! 8! Chaque comité va ensuite élire un délégué qui va le représenter durant une autre assemblée plus importante nommée “L’Assemblea régional de los delegados” qui se tient une fois par an. Il y a donc 67 personnes qui participent à cette réunion. De nouveau durant cette réunion les 67 membres, représentant de chaque comités, vont élire un groupe de personnes se nommant “La Junta Administrativa” toujours composée d’un président, d’un secrétaire, d’un trésorier, d’un fiscal et de suppléants représentant tous les comités. Ce nouveau groupe de personnes se réunira, lui aussi, au minimum une fois par mois pour discuter des différentes décisions qui doivent être prises. C’est ce nouveau groupe de personnes, la Junta Administrativa qui va embaucher Fundecoca pour qu’ils travaillent avec eux et les aident à se développer et à résoudre certains problèmes. Ainsi nous pouvons considérer que les comités sont tout aussi bien les patrons de Fundecoca, car celle-ci travaille pour eux, que ses clients. Par contre Fundecoca qui a été créé dans le but d’aider ces comités là n’a donc aucun autre client. Fundecoca qui s’occupe des comités de la région de Heredia (Nord) et a son siège à Ciudad Quesada situé dans le Nord de Costa Rica. Fundecoca de nos jours a 12 employés : un directeur, Monsieur Carlos Rojas Hidalgo (mon tuteur), un comptable, une secrétaire, une avocate, une personne s’occupant des papiers administratifs, quatre personnes allant sur le terrain, et plusieurs personnes s’occupant des encaissements.
  9. 9. ! ! ! ! ! 9! B. Le rôle des comités Les comités sont chargés de donner les crédits à leur population et de récupérer l’argent que chaque client doit payer tous les mois. Chaque comité peut s’organiser comme il le désire du moment où ça fonctionne et que les clients payent. Ces décisions là sont prisent par vote durant leur réunion mensuelle. Avant d’accorder un crédit à un client, le comité doit se rassembler pour parler de ce client potentiel et décider si il est fiable ou non. Les villages étant de petite taille, tout le monde se connait et il n’est pas très difficile pour eux de choisir leurs clients. De Figure&3&:&organigramme&de&l'organisation
  10. 10. ! ! ! ! ! 10! plus, ils examinent aussi les garanties que ce client peut offrir et qui sont ses garants. Chaque client doit avoir deux garants qui ne sont pas obligatoirement des clients du comité. C. Le rôle de FUNDECOCA Le but principal de FUNDECOCA est d’aider les comités tout au long du processus administratif. Ainsi à chaque réunion mensuelle des comités, il y a un membre de Fundecoca qui y participe (une des 4 personnes s’occupant des missions sur le terrain) pour les assister. Il ne faut pas oublier que les membres du comité sont eux même des villageois du village qu’ils représentent. Ainsi ils sont souvent pauvres et n’ont pas fait beaucoup d’études, et c’est pour cela que FUNDECOCA doit les soutenir. Les comités sont chargés de récupérer l’argent des différents clients mais lorsque certains persistent à ne pas payer et que le comité n’arrive pas à recouvrer l'argent, alors Fundecoca intervient. Dès le premier mois de retard, le comité lui envoi un papier qui se nomme le “recordario” pour lui rappeler qu’il doit payer. Durant les 30 jours suivant, si le client ne paye toujours pas alors le comité lui envoi un autre papier se nommant le “Aviso Cabro” qui leur demande une autre fois de payer. Ensuite si le client n’a toujours pas payé, et que ça fait 90 jours, alors Fundecoca intervient. Ici un membre de l’organisation se chargeant des encaissements commence à appeler le client et va sur le terrain. Si le client persiste toujours à ne pas payer, et qu’il en va de même deses deux garants, alors l’avocat
  11. 11. ! ! ! ! ! 11! de Fundecoca intervient et le client doit comparaître en justice accompagné de ces deux garants. Fundecoca se charge aussi de la création des nouveaux comités. C’est à Fundecoca de repérer des villages où un éventuel comité peut être formé. Une fois le village trouvé, certains membres de Fundecoca y vont et parlent avec la population. Si la population désire créer un comité, alors les membres élus par le village pour créer leur comité doivent passer par une formation de 4 mois donnée par Fundecoca. Une fois la formation reçue et le comité mis en place, alors Fundecoca leur fournit une quantité de matériel, comme des ordinateurs et autres pour mettre en place un bureau. En plus de cela, Fundecoca fait une donation de 3 millions de colones (6000$) au comité pour qu’il puisse commencer ces activités. D. Les taux d’intérêts Fundecoca est aussi celui qui se charge de trouver les fonds pour les crédits offert par les comités. Etant une organisation, Fundecoca peut avoir des crédits à des taux d’intérêts très bas de différentes banques. Fundecoca va ensuite répartir cet argent parmi les comités qui vont le distribuer à leurs différents clients. Les comités vont tout d’abord offrir des crédits avec leur propre capital en fixant un certains taux d’intérêt. Une fois que leur capital se termine, c’est FUNDECOCA qui leur apporte l’argent additionnel. Dans ce cas le taux d’intérêt du comité ce rajoute à
  12. 12. ! ! ! ! ! 12! celui de la banque. Ainsi les comités vont décider de charger des taux d’intérêt un peu plus élevés lorsque le client fait une demande de crédit plus élevée. E. Le financement de FUNDECOCA Il faut être conscient que tous les membres des comités et de la Junta Administrativa sont des volontaires et qu’ils ne sont donc pas rémunérés. En tout Fundecoca est constitué de 536 volontaires. Les seules personnes rémunérées sont les 12 personnes travaillant dans l’office de Fundecoca situé à Ciudad Quesada. Les couts de ce bureau, comme le salaire des employés et l’essence utilisée pour aller sur le terrain est payée par le taux d’intérêt ramassé par les 67 comités. En 2014 et 2015, chaque comité doit 7% de ces profits à Fundecoca pour leur dépense. Chaque année, ce numéro dit « magique » est calculé par FUNDECOCA. Ce numéro est dit magique car il ne recouvre à peine que les couts de FUNDECOCA et ne le permet pas de profit. Le reste des profits fait par chaque comité est utilisé pour augmenter leur capital et dans le long terme diminuer le taux d’intérêt qu’ils chargent à leur clients. Fundecoca va lui-même rechercher ces fonds (qu’il transmet aux comités pour les crédits) auprès de différentes organisations internationales et gouvernementales. Il reçoit parfois des dons, mais la plupart du temps FUNDECOCA fait des prêts auprès de ces organisations. !
  13. 13. ! ! ! ! ! 13! III. Mon&Rôle&dans&l’organisation&& ! FUNDECOCA est une institution de micro finance rurale. Ainsi durant ce stage j’ai surtout travaillé avec les plus pauvres de la population rurale. Avant de pouvoir me concentrer sur un projet particulier dans FUNDECOCA il était très important de comprendre en détail comment l’organisation fonctionne et ce qu’est la micro finance rurale. Ainsi les premiers jours, j’ai surtout beaucoup lu les documents descriptifs de FUNDECOCA. Ceci fut un peu difficile les premiers jours car tout les documents sont en espagnol, et il m’a fallut au minimum deux jours pour m’habituer à la langue. Après cela j’ai travaillé dans tous les départements de Fundecoca, j’ai participée à une formation des membres de l’organisation et ai finalement eu la chance de participer au commencement d’un de leur projet. A. Les premiers jours Pendant les premiers jours, comme je viens de le dire, j’ai beaucoup étudié les documents de Fundecoca afin de bien comprendre comment l’organisation fonctionne et d'être capable de travailler dans chacun des différents secteurs. De plus il a aussi fallut que je m’habitue à la langue espagnole et aux différents caractères des membres de l’organisation. Il est très important de connaitre les noms de tout le personnel pour établir des relations agréables.
  14. 14. ! ! ! ! ! 14! Le lundi, mon premier jour de travail, le chef de l’organisation (tuteur) m’a présenté à tout le personnel lors de leur réunion hebdomadaire. J’étais présente durant toute la réunion. Durant cette réunion le chef de l’organisation explique en détail l’emploie du temps de toute la semaine. Apres cela certains points important sont traités. B. Département de conseils et de formation 1. La formation Comme expliqué auparavant, il est très important de former les comités durant une période de quatre mois avant qu’ils puissent commencer à travailler dans les villages. Alejandra Paniagua est la personne responsable de cette mission. C’est une mission très difficile car il faut expliquer en détail aux villageois élus comment exactement Fundecoca fonctionne et comment ils doivent encaisser ou donner des crédits aux villageois de leur village. • SANTA CLARA dans la région de UPALA J’ai donc participé à une classe de formation à Santa Clara dans Upala (Nord de Costa Rica). Durant ce cours, Alejandra était bien sûr présente, accompagnée de Monsieur Randall Dengo Jimenez qui est un employé à mi-temps de FUNDECOCA. Il est surtout présent pour faire les grandes présentations aux villageois. Six comités de villages différents étaient présents durant cette réunion. Ce sont souvent des villages proches d’où la réunion à lieu, car les moyens de transport sont très limités pour les populations les plus pauvres.
  15. 15. ! ! ! ! ! 15! Monsieur Randall a fait un cours de formation de 4 heures, de 8h du matin à 12h. Durant sa présentation, il a surtout essayé d’expliquer aux villageois que signifie exactement le mot “crédit”. Il est extrêmement important que les villageois n’est pas peur d’avoir un crédit, et qu’il ne voit pas l’endettement comme une mauvaise chose. Il a expliqué qu’avec cet argent, les villageois peuvent investir dans leurs terrains ou dans leur petit business afin d’augmenter leur profit dans le long terme, et bien sûr augmenter leur niveau de vie. Durant ce cours Monsieur Randall a aussi fait participer les personnes présentes à des jeux collectifs. Le message principal de ces jeux fut : nous ne pouvons pas grandir et s’améliorer dans la vie sans l’aide des autres. Rappelons-nous que, tous les membres des comités sont volontaires. Il est donc très important de leur expliquer que leur rôle dans le village est très utile et que leur aide est d’une très grande importance. Par contre, il faut aussi leur donner une motivation. Leur travail peut augmenter le niveau de vie des villageois, tout cela va dans leur propre intérêt.
  16. 16. ! ! ! ! ! 16! On essaye donc de leur expliquer qu’elle est le bénéfice pour eux de travailler volontairement pour le village. Le petit déjeuné et le déjeuner furent fournis par Fundecoca. Au Costa Rica l’offre de nourriture est un signe d’amitié. Il faut que Fundecoca leur fasse comprendre qu’ils sont leurs amis et non pas ici pour faire de l’argent mais d’abord pour les aider à se développer. La nourriture est bien sûre financée par les 7% que Fundecoca charge aux différents comités. • La réunion du comité de Jauuri dans la région de Heredia: J’ai aussi participé à plusieurs réunions mensuelles de comités. La plus intéressante fut celle de Jauuri, car c’est un comité très récent. Normalement pour chaque réunion mensuelle il y a un membre de l’équipe des conseillers qui y participe pour les aider à les guider. Mais ici s'agissant d’un très jeune comité (moins de 1 an), c’est Alejandra Paniega (la personne se chargeant de la formation des comités) qui participa à leur réunion mensuelle. Avant de commencer la réunion, tous les membres doivent faire une courte prière remerciant pour tout ce que Dieu leur fournit. Ensuite ils doivent rapidement récapituler la réunion précédente, en rappelant les points principaux. Après quoi ils peuvent commencer à se concentrer sur les problèmes plus récents, comme les clients qui ne payent pas. C’est aussi durant cette réunion, normalement de 14:00 à 17:00 que les habitants du village viennent faire une demande de crédit. Les membres du comité doivent analyser la situation financière et familiale du client avant d’accepter de lui octroyer le crédit. Cette étape est souvent facile, car dans les petits villages tous se connaissent entre eux. Il est très important pour le comité de
  17. 17. ! ! ! ! ! 17! bien choisir leurs clients, car si ils ne le font pas, le garant devra payer ce qui peut créer des problèmes. Si le garant ne paye pas, et que ce problème se reproduit plusieurs fois dans le village alors le village ne pourra plus recevoir de crédit et de l’aide de Fundecoca dans le future. Finalement un point que j’ai trouvé très étonnant durant cette réunion est que souvent les membres du comité ne sont pas organisés. Ils ne sont pas très efficaces, travaillent très lentement et finalement parlent beaucoup de problèmes familiaux. Mais cela est tout à fait normal, car ce sont des gens simples qui n'ont pas fait beaucoup d’études bien que presque tout le monde au Costa Rica sache lire et écrire. Ils sont très pauvres, souvent agriculteurs, mais plus de 98% de la population sait lire et écrire, ce qui est très étonnant à constater. 2. Les conseillers En tout il y a quatre conseillers à Fundecoca. Les conseillers ont plusieurs fonctions : o Participer aux réunions mensuelles des comités pour les aider à tout gérer et répondre à leurs questions o Aller visiter les clients fautifs en essayant de les aider et de trouver une solution pour qu’ils puissent rembourser. o Aller de temps en temps visiter les champs des clients pour s'assurer que le crédit fait a été dépensé dans l’agriculture et non pas ailleurs, mais cela dépend des conseillers, tous ne le font pas. En tout il y a 67 comités et chaque conseiller se charge d’un nombre précis de comités, normalement près de chez eux. Pendant plusieurs jours j’ai travaillé avec
  18. 18. ! ! ! ! ! 18! certains des conseillers, et j'ai donc participé à plusieurs réunions de comité, tout comme aux visites des champs des clients. • San Jorge dans la région de Los Chiles : Je suis allée visiter la réunion mensuelle du comité du village de San Jorge. Cette réunion fut très différente de la précédente à Jauuri. La grande différence fut que ce comité existe depuis le début que Fundecoca existe, ainsi les membres du comité savaient très bien comment tout gérer seuls et étaient beaucoup plus efficaces. Durant cette réunion, ils n’avaient pas tellement besoin de l’aide du membre de Fundecoca, mais celui-ci à la fin de la réunion a donné son opinion sur la gestion de la réunion. Une autre grande différence fut que ce comité a lui seul a plus de 50 clients, ainsi il y avait beaucoup a faire durant les trois heures. Par contre le comité de Jauni étant nouveau n’a que 6 clients. • Los Nubes dans la région de Los Chiles Chaque conseiller se charge d’un nombre définit de comité. Ces conseillers peuvent travailler de la manière qu’ils désirent du moment qu’ils ont le moins possible de clients qui ne payent pas. Jason Castro Blanco un des membres, lui préfère aller visiter les champs de ces clients sans qu’eux le sachent pour s’assurer que l’argent donnéen crédit a été bien investi. Souvent il visite ces clients les plus récents pour leur apprendre comment pouvoir rembourser. Ainsi je suis allée avec Monsieur Castro Blanco à Los Nubes dans Los Chiles. C’est un des villages les plus pauvres
  19. 19. ! ! ! ! ! 19! du Costa Rica ainsi les habitants ont souvent des maisons à moitié faite. Ce fut très difficile de voir tout cela. Par contre ces habitants, même s’ils n’ont rien, sont très généreux et plus que contents de vous offrir de la nourriture. Dans le village de Los Nubes, très proche de la frontière du Nicaragua (30km), il y a beaucoup de familles émigrées du Nicaragua à la recherche d’un meilleur niveau de vie car les revenus au Costa Rica sont plus élevés. Par contre, la vie y est beaucoup plus chère et ce sont eux qui très souvent remboursent mal leur crédit. Nous sommes allés parler avec quelques familles, en leur demandant très gentiment comment allaient leurs affaires. A chaque fois nous nous présentions très clairement en tant que membre de Fundecoca et nous portions chacun une chemise imprimée du logo de la fondation. Tout cela est mis en place pour que tous les villageois se rendre compte que nous serons persévérants dans notre tâche de nous faire rembourser les prêts. C. Département d’encaissement des crédits Ce département se charge surtout d’encaisser tous les crédits fait par les comités, et les paiements fait par les clients. Madame Iléana Diaz Mendez s’occupe d’appeler les clients pour leur rappeler les dates de paiements. J’ai moi-même travaillé deux jours avec elle, durant lesquels, nous avons appelés quelques clients, pour leur rappeler les montants qu’ils nous devaient et la date d'exigibilité de leur dette. Si un client refuse, alors nous lui envoyons une lettre avec le tampon de l’organisation dans laquelle on lui demande de payer en mentionnant des possibilités de poursuites dans le cas contraire.
  20. 20. ! ! ! ! ! 20! C’est aussi ce département qui s’occupe d’archiver tous les documents concernant les payants. Ainsi j’ai aussi dû pas mal travailler à organiser et mettre tous les dossiers en ordre. Avant de recevoir un crédit, le client doit nous fournir : o Une photocopie de son passeport o Une signature o Deux noms de garants, avec leur signature et photocopie de leur passeport o Un acte de naissance o L’adresse et un plan de sa maison ou de son terrain d’agriculture, en cas de non paiement. C’est aussi dans ce département que l’avocat Madame Claudia Lopez Herrera travaille. Elle est là pour leur conseiller quoi faire avec les clients qui refusent de payer. En tout il y a 10% des clients qui sont en retard dans leur paiement et 5% sont en procès (152 clients). Claudia s’occupe de ces 152 clients. D. Département Administratif Je n’ai pas beaucoup travaillé dans ce département car c’est surtout Oscar Nunez Cordero qui s'occupe du travail administratif. Par contre j’ai quelques fois l'occasion de l’aider à faire rentrer des informations et des numéros de téléphone dans le système. En travaillant dans ce département je me suis rendu compte qu’il était très mal organisé. C’est ici qu’ont garde et range certaines informations personnelles des clients, comme leur adresse ou leur numéro de téléphone. Parfois le département
  21. 21. ! ! ! ! ! 21! s’occupant de l’encaissement des crédits a besoins de ces informations et les demandes au département administratif. Mais à cause du désordre pour trouver ces informations on devait chercher dans toutes les archives de la cave. J’ai donc proposé de m’occuper du rangement de ces dossiers. J’ai par conséquent mis de l'ordre dans tous ces papiers en décidant de les ranger selon le nom de leur village ce qui avait l'avantage de les classer par comité. J’ai eu besoin de plus de deux jours car il y a plus de 2700 clients. Enfin, c'est heureusement maintenant beaucoup plus facile de s’y retrouver et d'obtenir les informations nécessaires sur un client. Je me suis donc rendu compte qu’un des problèmes principaux dans cette organisation est le rangement et le stockage de leurs données. E. Département de comptabilité C’est Monsieur Jovel Chaves Picado qui travaille dans ce département. J’ai sommairement travaillé avec lui, juste pour comprendre son travail. Monsieur Picado s’occupe surtout de faire les comptes de l’organisation en présentant un Bilan (montrant tous les biens et dettes de l’organisation) mensuel et un Bilan annuel. De plus, il prépare aussi un compte des résultats qui représentent tous les revenus, les gains de et les dépenses de l’organisation. F. Les “Assambleas” Une “Assamblea” c’est la réunion de tout un village pour élire les nouveaux membres du comité de ce village. Les “Assambleas” sont considérées comme une
  22. 22. ! ! ! ! ! 22! fête de village, car tout le village se réunit, des cadeaux sont distribués aux anciens membres du comité en remerciement de leur travail et de la nourriture est aussi offerte à la population. Toutes les dépenses sont couvertes par Fundecoca. Cette réunion a lieu une fois par an dans chacun village. J’ai participé à deux “Assambleas” différentes. Celle du village de Coopevega et celle de Boca San Carlos. Toutes les deux furent très différentes l’une de l’autre. • Assamblea de Coopevega : Coopevega est un des comités les plus anciens de Fundecoca. Ce comité a beaucoup de succès et a plus d’une quarantaine de clients. Durant cette réunion, les membres du village étaient très nombreux, environ 60, tous habillés de leurs plus beaux vêtements. Les membres de Fundecoca ont fait une présentation de l’organisation pour les anciens et nouveaux membres du village pour qu’ils comprennent en détail qu’elle est le rôle et comment fonctionne exactement Fundecoca. A la fin de la réunion chaque personne présente reçoit une carte avec son prénom. Sans cette carte ils n’auront pas le droit de faire une demande de crédit à Fundecoca (Annexe 1). Ainsi pour pouvoir faire une demande de crédit dans le future il faut que la personne ait été présente à la réunion “Assamblea”. • Assamblea Boca San Carlos : L’Assamblea de Boca San Carlos fut très différente. Durant cette réunion il n’y avait que 31 présents. Les statuts prévoient que s’ils avaient été moins de 30 personnes alors la réunion aurait été annulée.
  23. 23. ! ! ! ! ! 23! Durant la présentation, Fundecoca expliqua que ce village a beaucoup de problèmes, il y a de moins en moins de personnes qui demandent un crédit et il y a de plus en plus de personnes qui ne le remboursent pas. Boca San Carlos est un village qui se situe à la frontière avec le Nicaragua. Il y a donc beaucoup d'immigrés Nicaraguayens très pauvres dans ce village. Ces personnes sont le plus souvent justes en passage avant de pouvoir migrer vers le sud du Costa Rica. C’est une des raisons principales qui explique pourquoi il n’y a pas beaucoup de clients et pourquoi il y en a beaucoup qui ne repayent pas leurs dettes. On peut donc constater que ce sont deux villages complétement différent avec des niveaux de succès très différents.
  24. 24. ! ! ! ! ! 24! G. Formation des employés de FUNDECOCA Tous les employés de Fundecoca et moi-même sommes allés à une formation de deux jours. La personne qui s’occupa de nous former fut monsieur Don Randall Dengo Jimenez de Fundecoca. Le but de cette formation fut de nous apprendre à travailler en groupe, à faire de meilleures présentations devant une audience et avoir une communication plus fluide dans l’organisation. Pour nous apprendre à travailler efficacement en groupe, Don Randall nous a fait participer à plusieurs jeux. Dans ces petites mises en scène nous devions surtout apprendre à travailler ensemble, à écouter et à savoir accepter les idées des uns et des autres. Cet exercice fut très difficile car il y avait souvent des problèmes de compréhension mutuelle. C’est pourquoi Don Randall décida de nous enseigner l’importance de la communication dans une organisation. Ceci fut aussi enseigné à travers des jeux, mais de formes différentes. Nous devions par exemple réussir à décrire un objet ou un animal en détail à un autre membre du groupe jusqu’à ce que la personne puisse le deviner. Nous nous rendions très rapidement compte qu’être claire et concret est très important pour avoir une bonne communication (Annexe 2). Finalement, il est très important pour les membres de Fundecoca de savoir faire une bonne présentation car il leur est très souvent demandé de présenter Fundecoca lors des « Assambleas » à tout le village. Nous avons donc fait plusieurs présentations et Don Randall à chaque fois était là pour nous corriger. Cette formation fut très utile et nous avons chacun reçut un certificat (Annexe 2).
  25. 25. ! ! ! ! ! 25! H. Le commencement du projet Cela fait plusieurs mois que Fundecoca désire développer un nouveau crédit à offrir aux clients. Malheureusement je n’ai pu que participer au commencement de ce projet. Ce nouveau crédit sera plus petit que tous les autres crédits que Fundecoca a offert jusqu’à maintenant et viserait donc les populations les plus pauvres. Avant même de commencer à développer ce crédit, j’ai proposé à l’organisation de préparer un questionnaire pour mieux comprendre les besoins de la population. J’ai donc rédigé un questionnaire que j’ai distribué à chaque fois que je suis allée visiter un village. Pour l’heure plus de 50 questionnaires nous sont revenus remplis (Annexe 3). & IV. Théories&apprises&à&l’université&et& leur&application&dans&la&vie&réelle&& Au cours de mon master AID développement durable j’ai suivis les matières “financement durable” et “micro finance”, toutes les deux enseignées par Monsieur Baptiste Venet. Ce fut la première fois que j’étudiais la micro finance. Le fait qu’une organisation a un objectif d'entraide sociale tout en essayant d’être durable
  26. 26. ! ! ! ! ! 26! m’intrigua beaucoup. Comment réussir à ne pas avoir un but lucratif et en même temps être durable ? Ce qui m'intéresse beaucoup dans la micro finance c’est qu'elle réussisse à offrir des microcrédits aux populations qui sont rejetés du système financier traditionnel car elles n’ont aucune garantie à offrir et constituent par conséquent un risque trop élevé. En leur offrant des crédits à taux d’intérêts bas, on aide au développement du pays tout en améliorant le niveau de vie de la population. Tout d’abord, à l’université nous avons surtout appris toutes les théories générales de la micro finance. Par contre il est très important de comprendre que la micro finance s’est développée différemment dans chaque pays. Chaque pays va donc pratiquer la micro finance différemment en fonction de sa culture. Par exemple, en cours nous avons appris que le plus souvent les prêts de crédit sont faits en groupe. Par contre ici au Costa Rica ce n’est pas forcément le cas. Dans les petits villages dans lesquelles nous travaillons, tout le monde se connait, il est donc inutile de faire des prêts de groupe. Par contre à chaque fois qu’une personne désire recevoir un crédit elle doit bien sûre présenter deux garants qui payerons en cas de défaillance. Autre exemple, au Costa Rica il est très impoli de faire sentir à une personne qu’elle est pauvre même si c’est pour l’aider. Aussi il est très important d’expliquer en détail à la population pauvre que les microcrédits ne sont pas des donations. Il faut toujours bien préciser que les crédits sont justes là pour améliorer leur niveau de vie, et non pour les sortir de la pauvreté. Dans leur esprit ils n’étaient jamais pauvres. Cette mentalité est très différente d’autres pays. Ainsi l’organisation de Fundecoca ne va pas se présenter aux yeux de la population comme une organisation qui est là
  27. 27. ! ! ! ! ! 27! pour aider les pauvres mais comme une banque normale qui offre simplement des crédits plus petits. Cela est fait pour que la population nécessiteuse ne se sente pas rejetée. Par contre, en France il est moins impoli de nommer son organisation comme une organisation spécifique pour l’aide des pauvres. Ainsi la micro finance doit être employée différemment dans chaque pays en prenant compte des différences culturelles. Ensuite à l’université, dans nos études nous n’avons fait aucune différence entre la micro finance urbaine et la micro finance rurale. A travers ce stage, je me suis rendu compte que ce sont deux concepts distincts, qui se pratiquent différemment. Comme j'ai pu m'en rendre compte durant mon stage sur le terrain la micro finance rurale à certaines caractéristiques spécifiques. La micro finance rurale a pour but de financer les cultures des paysans. Les agriculteurs vont demander un prêt à Fundecoca pour payer leur semence, et rembourserons leur crédit une fois qu’ils recevront un revenu de leur vente. Financer des cultures peut être très risqué pour Fundecoca. Tout d’abord les produits ne seront prêts qu’un an plus tard et les agriculteurs ne recevront aucun revenu durant l’année et ne pourront payer Fundecoca qu’à ce moment là. Ensuite, il peut aussi y avoir des catastrophes naturelles qui ne sont pas contrôlables par l’humain qui peuvent détruire toutes les cultures et bien sûre empêcher les agriculteurs de rembourser leur prêt. Ainsi dans la micro finance rurale, les agriculteurs on besoins de prêts élevées pour financer toutes leur semence et une période de remboursement plus grande que la normale. Par contre la micro finance rurale a aussi ces propres avantages. Les villages sont très petits, et donc beaucoup plus facilement contrôlables à cause des liens entre les habitants qui se connaissent. Il est donc très facile de choisir les clients et prévoir
  28. 28. ! ! ! ! ! 28! s’ils seront de bons clients ou non. Par conséquent, dans la micro finance rurale les lois sur les garanties sont plus légères et il est plus aisé pour un agriculteur de demander un prêt même si il n’a pas une garantie importante. La micro finance urbaine elle est très différente de la micro finance rurale. Je suis allée visiter un jour l’organisation “Grupo Finca” à San Jose (capital de Costa Rica) en dehors de mes heures de stages pour pouvoir leur demander comment exactement fonctionne la microfinance urbaine. La micro finance urbaine finance surtout des services et des commerces. Les commerces et services sont des business qui produisent de l’argent tous les jours. Ainsi Grupo Finca est sure que son client aura une arrivé d’argent très rapidement après que son prêt ait été acquis. De plus, les commerces urbains n’ont pas besoin de grande somme d’argent en une fois, ils ont surtout besoin de constamment faire des petits prêts pour faire tourner leur business. Ainsi la micro finance urbaine offre surtout des petits prêts pour des périodes de remboursement plus petites. Par contre, dans les villes les prêts faits aux marchants le sont à des taux d’intérêts plus élevés que ceux fait aux agriculteurs. Cela a une raison très simple. Il est plus onéreux pour une organisation de faire des petits prêts, car chaque prêt à des coûts fixes, par conséquent l’organisation qui fait des prêts plus petits est obligée d’augmenter ses taux d’intérêts. Enfin, il est plus difficile de connaitre la population dans les villes, si bien qu’il est plus difficile de choisir des clients loyaux. Les lois de garanties dans les villes sont donc beaucoup plus strictes que dans les campagnes et il est plus difficile de pouvoir recevoir un crédit.
  29. 29. ! ! ! ! ! 29! Finalement, durant ce stage j’ai aussi appris que chaque organisation fonctionne de sa propre manière. Chaque IMF a ces propres lois de fonctionnement et aussi sa propre manière de travailler. Par exemple ici c’est ou l’IMF qui finance directement la personne ou celle-ci peut aller chercher son crédit à la banque (au Costa Rica COOCIQUE) mais au nom de Fundecoca. Fundecoca a un accord avec la banque COOCIQUE. Les clients peuvent donc être directement financé par cette banque par contre Fundecoca est le responsable du paiement du taux d’intérêt demandé par la banque. Toutes les organisations ne fonctionnent pas de la sorte, j’ai vu que dans la ville de San Jose, certaines organisation comme Grupo Finca ne donnent pas la permission aux clients d’aller chercher l’argent directement à la banque mais leur demande de venir le chercher au comité même. Enfin mon IMF à sa propre manière de travailler. Au Costa Rica les gens travaillent très tranquillement, ils ont plusieurs pause café par jour et il n’y a aucune sensation de stresse, par contre le travaille avance beaucoup plus lentement, ce qui ne serait pas concevable dans des pays européens comme l’Angleterre ou la France. Ce stage de Micro finance au Costa Rica dans l’organisation de Fundecoca m’est très utile. En ce moment je suis toujours en formation à Fundecoca, et j’espère apprendre encore beaucoup avant la fin du stage.
  30. 30. ! ! ! ! ! 30! ANNEXES
  31. 31. ! ! ! ! ! 31! ANNEXE 1 : Carnet du client. Permet de faire une demande de crédit lors d’une des deux séances mensuelles auprès d’un comité.
  32. 32. ! ! ! ! ! 32! ANNEXE 2: Certificat de formation de FUNDECOCA sur la gestion, le Leadership, les methodologies de présentation et la prise de descitsion.
  33. 33. ! ! ! ! ! 33! Exercice portant sur la prise de décision effectué lors de la formation
  34. 34. ! ! ! ! ! 34! Etude de cas effectué lors de la formation.
  35. 35. ! ! ! ! ! 35! ANNEXE 3: Sondage que j’ai élaboré pour le projet de nouveaux crédits. Encuesta&Fundecoca 1. Si&usted&solicite&un&crédito,&cuál&sería&el&monto&que&necesitaria&para&desarrollar&su&proyecto?$ a. [!0!;!200,000]! b. [!200,000!;!400,000]! c. ![!400,000!;!700,000]! d. ![!700,000!;!1,000,000]! e. >!1,000,000! ! 2. Si&usted&solicite&un&crédito,&cuál&sería&el&plazo&que&necesitaría&para&pagar&su&crédito?$ a. Un!año! b. !Dos!años! c. Tresaños! d. Cuatroaños! e. !Cinco!años! ! 3. Cuál&es&el&monto&que&usted&puede&pagar&por&mes?& a. <10,000! b. [10,000!;!20,000]! c. ![20,000!;!40,000]! d. ![!40,000!;!60,000]!! e. >60,000! ! 4. Que&otros&tipos&de&crédito&podría&necesitar&usted?& a. Estudios! b. Salud! c. Compra!de!vehículo! d. Compra!de!lote! e. Construcción!de!vivienda! f. Ampliación!y!remodelación!de!vivienda! g. Otros! ! 5. Usted&a&tenido&Bono&de&vivienda?& a. Sí! i.Solo!Bono! ii.Bono!y!crédito! b. No! ! 6. Finalment,&si&hubiera&la&posibilidad&de&tener&otros&servicios&financieros,&cuál&de&los&siguientes&le& gustaria&tener?& a. Microseguros! b. Micro!pensiones!

×