Groupe 60
Adeline CHUI
Charlotte KLINGLER
Julie NGUYEN
Prescilla NUNG
Hélèna SALINAS
Christine VUONG

CONTENU DU DOSSIER

...
1. CONTENU
SUJET : Politique d’achat durable chez Renault
QUESTION CENTRALE : Comment Renault, entreprise mondiale, arrive...
Plan 12 Coupe 10
Plan 13 Coupe 11
Plan 14 Coupe 12

Plan 15 Coupe 13

Plan sur la journaliste
Q.2- Qu’avez-vous fait pour ...
2. ORGANISATION
FICHE DE CONTACTS : EQUIPE TECHNIQUE, PERSONNES RESSOURCES, INVITES
PRENOM
Hélène

NOM
BRUNET

Pierre

GLI...
Les cessions de droit à l’image sont en cours auprès des intervenants, et l’autorisation de tournage
au CCFA du 13 novembr...
2. REPARTITION
DURABLE

DU

DEPARTEMENT

DE

DEVELOPPEMENT

Le département du développement durable se divise en 3 section...
3. LA POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE CHEZ RENAULT
ET L’AUDIT FOURNISSEUR, PROCESSUS D’ÉVALUATION ET DE
SELECTION
Renau...
capacité technologique, actifs humains et matériels), la qualité de l’organisation du potentiel
partenaire (choix stratégi...
De la même façon, Renault a déployé auprès de ses fournisseurs la Green Purchasing Guideline, qui
réunit les attentes de R...
4. GUIDELINES FOR SUPPLIERS
-

Mettre en place une politique de management environnemental :
Poursuivre et améliorer les a...
Les fournisseurs doivent avoir au niveau interne leur propre organisation en matière de RSE. Afin de
les aider à mettre ce...
Dossier de production final groupe 60
Dossier de production final groupe 60
Dossier de production final groupe 60
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de production final groupe 60

590 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de production final groupe 60

  1. 1. Groupe 60 Adeline CHUI Charlotte KLINGLER Julie NGUYEN Prescilla NUNG Hélèna SALINAS Christine VUONG CONTENU DU DOSSIER 1. CONTENU DECOUPAGE DU REPORTAGE REDACTION DE L'INTRODUCTION REDACTION DES QUESTIONS ITV REDACTION DES FICHES JOURNALISTES FICHE DE SUIVI DES CONTACTS 2. ORGANISATION FICHE DE CONTACTS : EQUIPE TECHNIQUE, PERSONNES RESSOURCES, INVITES FICHE DE POSTE LISTE DU MATERIEL PLANNING DE TOURNAGE AUTORISATION DE TOURNAGE CESSION DE DROIT IMAGE
  2. 2. 1. CONTENU SUJET : Politique d’achat durable chez Renault QUESTION CENTRALE : Comment Renault, entreprise mondiale, arrive-t-elle à s’adapter aux directives au niveau de ses achats ? PUBLIC : Les investisseurs potentiels/actuels et les consommateurs engagés TRAITEMENT : Nous allons confronter les points de vue d’une responsable achat spécialisée dans le développement durable et d’un fournisseur qui s’est fait audité. Le but est de faire ressortir comment ils s’adaptent à leur niveau aux contraintes légales. RESUME : Il s’agira d’un reportage sous forme de questions-réponses, la première invitée sera Mme Hélène Brunet, puis nous recevrons M. Pierre Gliganic, représentant du fournisseur Delphi. DECOUPAGE DU REPORTAGE : Numéro de Plan Générique de début DESCRIPTION Générique de début - Titres Séquence INTRODUCTION Plan 1 Introduction Introduire le service d’achat en développement durable de Renault, avec ses différents pôles (RSE, direction environnementale, direction des achats), puis introduire la démarche de mise en place d’évaluation des fournisseurs (avec questionnaires et audit) Séquence DEVELOPPEMENT Plan 2 ITV Maître Plan 3 Coupe 1 Plan 4 Coupe 2 Plan 5 Coupe 3 Plan 6 Coupe 4 Plan 7 Coupe 5 Plan 8 Coupe 6 Plan 9 Coupe 7 Plan 5 ITV Fournisseur Plan 10 Coupe 8 Plan 11 Coupe 9 Plan d’ensemble sur les bâtiments du CCFA Plan d’ensemble sur la journaliste et Mme Hélène Brunet Plan sur la journaliste Q.1- Pourquoi se lancer dans une démarche d’évaluation de fournisseurs ? Plan sur Hélène Brunet (sous-titre Nom et fonction) Sa réponse à la question Plan sur la journaliste Q.2- Quelles sont les conditions pré-requises pour que le déploiement réussisse ? Plan sur Hélène Brunet Sa réponse à la question Plan sur la journaliste Q.3- Quelles sont les difficultés ? Plan d’ensemble sur le siège Renault Plan sur siège social Delphi Plan sur la journaliste Q.1- Comment avez-vous réagi à la demande d’adaptation de la part de Renault ? Plan sur Pierre Gliganic (sous-titre Nom et fonction) Sa réponse à la question
  3. 3. Plan 12 Coupe 10 Plan 13 Coupe 11 Plan 14 Coupe 12 Plan 15 Coupe 13 Plan sur la journaliste Q.2- Qu’avez-vous fait pour vous adapter ? Plan sur Pierre Gliganic Sa réponse à la question Plan sur la journaliste Q.3- Quelles ont été vos difficultés ? Que pensez-vous de cette démarche ? Plan sur la concession de Renault Séquence CONCLUSION Plan 16 Conclusion Générique de fin Conclusion et remerciements Générique de fin – Crédits Making of et/ou scènes supplémentaires
  4. 4. 2. ORGANISATION FICHE DE CONTACTS : EQUIPE TECHNIQUE, PERSONNES RESSOURCES, INVITES PRENOM Hélène NOM BRUNET Pierre GLIGANIC Stephanie DE SAINT GERMAIN POSTE Responsable développement durable des achats Responsable développement durable fournisseur Dephi Europe Directrice sécurité routière au centre CCFA TELEPHONE 01.76.85.21.39 MAIL Helene.brunet@renault.com Pierre.gliganic@delphi.com 01.49.52.52.24 S.desaintgermain@ccfa.fr FICHE DE POSTE DESCRIPTION Cadreur Son Chargé de Post production Chargé de Production Journaliste Making Of (Caméra) Making Of (Journaliste) Photo Jardinier NOM Julie NGUYEN Julie NGUYEN Hélèna SALINAS Charlotte KLINGLER Prescilla NUNG Julie NGUYEN Prescilla NUNG Christine VUONG Adeline CHUI LISTE DU MATERIEL DESCRIPTION Reflex Canon 600D Caméra SONY Micro Mac Pro (Imovie/Final Cut) PC Sony (Adobe After Effect, Indesign, Illustrator) Trépied A DISPOSITION X X A TROUVER X X X X PLANNING DE TOURNAGE DATE Mercredi 13 Novembre entre 15h30-18h00 LIEU DE RDV CCFA de Paris (Arc de Triomphe) TOURNAGE (N°du plan) N°2 et 5 – Interview Mme. Brunet & M. GLIGANIC
  5. 5. Les cessions de droit à l’image sont en cours auprès des intervenants, et l’autorisation de tournage au CCFA du 13 novembre est également en cours. FICHE JOURNALISTE 1. CONTRAINTES DE RENAULT EN DEVELOPPEMENT DURABLE ATTENTION / ! Renault n’a qu’une visibilité sur les rangs 1 de ses fournisseurs (c’est-à-dire les fournisseurs finaux qui ont déjà assemblés les pièces). Au niveau de sa politique d’achats, Renault identifie plusieurs contraintes extérieures que l’entreprise doit prendre en compte à plus ou moins long terme : · - Les contraintes morales Responsabilité sociale Risque image qui est le plus important, surtout au niveau des fournisseurs de rang N (avant le rang 1) car Renault n’a aucune visibilité dessus. · - Les contraintes légales En cours A venir Ce sont par exemples les lois européennes (avec sanctions pénales), les ententes, la corruption, le conflit minéral, lois sur le travail des enfants, travail forcé, lois handicapés, les lois passés par les syndicats, les lois REACH (qui concerne les produits utilisés lors de la conception) etc. · - Les risques d’approvisionnement Catastrophes naturelles (touche directement le rang 1 de fournisseur) Conditions du travail (sécurité incendie des locaux, problèmes sociaux des travailleurs etc.) Sécurité des données/infos Emissions de gaz Pollution Ressources naturelles · Innovations Etudier ce que font les autres et ce qui se développe à MLT
  6. 6. 2. REPARTITION DURABLE DU DEPARTEMENT DE DEVELOPPEMENT Le département du développement durable se divise en 3 sections · Direction RSE (responsabilité sociétale et environnementale) Dirigée par Claire Martin, elle comprend la fondation Renault, qui communique à travers l’éducation et la sécurité routière, qui gère la politique de Handicap mais aussi la fondation Women@Renault. Il s’agit essentiellement de communication, et représente quelque peu la « caution morale » de l’entreprise · Direction de l’environnement Cette direction s’occupe essentiellement des certifications et du développement des produits (les voitures) qui doivent prendre en compte la démarche durables de Renault · - Direction des achats : direction qui met en place la stratégie durable du groupe Gestion des fournisseurs (Hélène Brunet) qui s’occupe des audits et des panels de fournisseurs Gestion des contraintes (Brigitte ?) qui s’occupe de contrôler les conditions de travail et le côté « humain » des fournisseurs (Reach + handicap + conditions de travail) La démarche de cette direction est très récente, et à agit en plusieurs étapes : - Mise en place d’une chartre de développement durable Création d’un questionnaire d’audit pour les rangs 1 des fournisseurs : depuis quelques années, il a été approfondi (au niveau des normes et des conditions de travail surtout) et déployé sur près de 1500 fournisseurs) Processus d’entrée au panel de Développement Durable : - RFQ (AO) : note de développement durable + signature de la chartre ASC (choix) avec un audit Performance review Les fournisseurs sont ainsi notés et quottés dans une base de donnée qui sera par la suite l’outil numéro 1 des acheteurs Renault.
  7. 7. 3. LA POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE CHEZ RENAULT ET L’AUDIT FOURNISSEUR, PROCESSUS D’ÉVALUATION ET DE SELECTION Renault s’est fixé pour ambition d’être un acteur majeur dans le développement durable. Cet objectif est parfaitement intégré dans la fabrication et l’utilisation des véhicules dans le respect des normes environnementales. Chez Renault, ce sont initialement les acteurs en charge de l’environnement qui se sont intéressées à ce concept. Leur activité de constructeur automobile est fondamentale pour la société dans la mesure où elle est facteur de mobilité et engendre, par conséquent, un certain impact. Chaque nouveauté en matière de projet de véhicule intègre davantage la protection de l’environnement. Ce progrès continu permet d’une part d’introduire de nouveaux aspects tels que la possibilité de recycler les voitures, d’autre part, il permet également d’améliorer davantage les performances comme par exemple les impacts environnementaux ou l’ergonomie des postes de travail. La pérennité de l’entreprise résulte de l’intégration optimale des trois piliers du développement durable : économique, social et environnemental. Renault intègre ses fournisseurs comme contributeurs essentiels de sa politique de développement durable. De la conception du produit au processus de fabrication, en passant par le site de production, tout est mis en œuvre pour faire progresser Renault et ses prestataires en matière de développement durable. L’objectif à la clé serait une conformité sociale et environnementale du produit et de sa fabrication. Pour mettre en œuvre sa stratégie de progrès continu, la Direction des achats a mis en place un premier filtre de sélection des fournisseurs : seuls les fournisseurs formellement engagés dans le respect de la « Déclaration des droits sociaux fondamentaux » sont admissibles dans le panel de fournisseurs de Renault. Cet engagement formel représente un critère de sélection des fournisseurs pour les trois points prioritaires qui sont : le refus du travail des enfants, le refus du travail forcé, la mise en place d’une politique de santé, d’hygiène et de sécurité en cohérence avec celle de Renault. La deuxième étape dans le choix des fournisseurs potentiels se traduit par une sélection basée sur des critères plus étendus tels que la compétitivité (coût, qualité, délai), les compétences (innovation,
  8. 8. capacité technologique, actifs humains et matériels), la qualité de l’organisation du potentiel partenaire (choix stratégiques, qualité du management et des process, flexibilité), la pérennité financière, la taille et les comportements relationnels (solidarité, partage d’informations, volonté d’implication). Les moyens de vérification de la concordance du partenaire potentiel à ces critères sont variés : les appels d’offres, les audits réalisés au cours de projets antérieurs ou à l’occasion de la sélection, les études d’experts permettent une analyse « objective » de la situation. La réputation du partenaire dans son secteur et surtout les expériences partagées ensemble sont cruciales pour déterminer le choix du fournisseur. Il s’agit de moyens plus subjectifs qui permettent de susciter la confiance. Le niveau de conformité des fournisseurs est régulièrement mesuré : auto-évaluations, évaluations des sites des fournisseurs par la Direction qualité de Renault, audits externes… Chacune de ces actions peut conduire, si des manquements ou des risques sont constatés, à des plans d’action correctifs en concertation avec le fournisseur. Dans un processus d’optimisation constante du supply chain management, Renault a développé en collaboration avec ses fournisseurs plusieurs outils. Nous pouvons citer en exemple l’Alliance New Product Quality Procedure (ANPQP) ou l’Alliance Supplier Evaluation Standard (ASES) qui constituent des outils et processus d’amélioration de la qualité chez Renault et ses fournisseurs. Perpétuellement dans l’optique de développer une politique de développement durable stable, une plateforme collaborative fut créé en 2010 en partenariat avec EcoVadis. Cette interface permet aux acheteurs d’accéder aux évaluations de leurs fournisseurs, évaluations basées sur 21 critères environnementaux et sociaux. La plate-forme développée par EcoVadis combine en effet les évaluations fournisseurs « EcoVadis SP », le suivi des audits RSE réalisés par les Qualiticiens Renault, la programmation des audits tierce-partie, ainsi que le monitoring des engagements fournisseurs. Cet outil permet à Renault d’évaluer et de suivre la performance environnementale et sociale de ses fournisseurs clés dans plus de 100 pays à travers le monde. Le 12 mai 2010, le directeur des Achats de Renault a signé une charte de Responsabilité Sociale de l'Entreprise à l’attention des fournisseurs de l’Alliance. Cette charte définit les principes de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE), les droits fondamentaux des salariés, le respect de l’environnement, la confidentialité et l’éthique.
  9. 9. De la même façon, Renault a déployé auprès de ses fournisseurs la Green Purchasing Guideline, qui réunit les attentes de Renault en matière d’environnement envers ses fournisseurs. Ce document développe l’aspect environnement du précédent document. Il est régulièrement mis à jour. L’objectif est à la fois d’être transparent sur les politiques de l’Alliance dans ces domaines et d’encourager les fournisseurs à s’engager dans une démarche socialement responsable dans l’exercice de leur activité et dans leurs relations avec leurs propres fournisseurs.
  10. 10. 4. GUIDELINES FOR SUPPLIERS - Mettre en place une politique de management environnemental : Poursuivre et améliorer les activités environnementales. Faire un rapport à Renault lorsque l’information est requise. - Réduire les émissions de gaz à effet de serre : Gérer les émissions de gaz à effet de serre provenant des activités de l’entreprise et poursuivre les efforts dans la réduction de ces gaz. S’efforcer d’utiliser l’énergie de manière la plus efficace possible. Faire un rapport à Renault quant aux informations les plus importantes et lorsqu’elles sont exigées. - Eviter la pollution de l’air, de l’eau et de la terre : Eviter de polluer en surveillant en continu la production des éléments polluants et en essayant de les réduire au possible. - Economiser les ressources et réduire les déchets : S’efforcer de réduire la consommation en eau et réduire les déchets en utilisant les ressources de manière efficace. - Gérer les substances chimiques : Préciser et gérer en toute sécurité les substances chimiques qui peuvent potentiellement polluer l’environnement, présenter des risques pour les employés et consommateurs. Ne pas inclure les substances chimiques interdites par la législation de chaque pays et région dans les produits. Ne pas utiliser les substances chimiques interdites dans la fabrication. Rapporter aux autorités compétentes le taux d’émission de substances chimiques présenté dans les lois de chaque pays et région. - Conservation de l’écosystème : Faire attention à l’impact de l’activité de l’entreprise et de la production des pièces (acquisition de matières premières inclus) qu’il peut y avoir sur l’écosystème. A chaque fois, se conformer aux lois en vigueur et essayer d’anticiper les changements et les tendances concernant la législation dans chaque pays et région. Renault est juste, impartial et complètement transparent dans les processus concernant le choix de ses fournisseurs. Les directives mises en place par Renault ont pour but d’encourager les fournisseurs à revoir leurs activités dans le but d’améliorer leur responsabilité sociétale. Renault exigent de ses fournisseurs non seulement de se conformer aux directives en matière de RSE mais aussi de lui faire un rapport détaillé et d’expliquer les mesures prises quand ce n’est pas le cas. Renault peut suspendre les appels d’offres pour les fournisseurs (dans les activités d’approvisionnement de Renault) jusqu’à ce que les mesures correctives appropriées soient mises en place. Les fournisseurs doivent promouvoir la responsabilité sociétale au sein de la chaîne d’approvisionnement.
  11. 11. Les fournisseurs doivent avoir au niveau interne leur propre organisation en matière de RSE. Afin de les aider à mettre cela en place, Renault a développé des outils d’évaluation et d’amélioration, et demande à ses fournisseurs de participer au processus d’amélioration continue. La stratégie de Renault est d’offrir des produits et services à des prix abordables tout en réduisant les impacts de ses produits et activités sur l’écologie. Pour cette raison, Renault exerce une politique d’éco-conception visant à réduire l’impact environnemental de ses véhicules tout au long de leur durée de vie (substances, émissions, recyclage…) tout en conciliant intérêts économiques et aspects humains.

×