Les mémoires
M. Abdoulaye DIENG
adieng@gmail.com 1
Dec 2014
Objectif général
Connaître les composants qui stockent les programmes et les
données dans un ordinateur
2
Sommaire
1. Présentation de la mémoire
2. Organisation de la mémoire
3. Caractéristiques de la mémoire
4. Opérations sur l...
Présentation de la mémoire
• La mémoire est un dispositif capable de
– recevoir
– conserver (mémoriser)
– restituer
une in...
Organisation de la mémoire
structure simplifiée
Bus d’adresse
Bus de données
D
E
C
O
D
E
U
R
Tampon d’E/SBus de contrôle
M...
Organisation de la mémoire
matrice de cellules élémentaires
• La matrice de cellules élémentaires ou matrice
de points mém...
Organisation de la mémoire
tampon d’entrée-sortie
• Interface entre le bus de données et la
matrice de points mémoires
• I...
Organisation de la mémoire
bus d’adresses et bus de données
• Le bus d’adresses véhicule l’adresse du mot mémoire à lire o...
Organisation de la mémoire
bus de contrôle
• Il véhicule les commandes provenant de l’unité centrale.
• Les commandes sont...
Organisation de la mémoire
décodeur d’adresses
• C’est un circuit qui permet de sélectionner le mot mémoire à lire
ou à éc...
Organisation de la mémoire
structure matricielle
11
Organisation de la mémoire
exemples de décodage d’adresses
• Exemple 2
Une mémoire de 512 mots de 4 bits nécessite :
– 512...
Opérations sur la mémoire
lecture d’une information
1) Mise, dans le bus d’adresses, de l’adresse du mot mémoire qui
stock...
Opérations sur la mémoire
écriture d’une information
1) Mise, dans le bus d’adresses, de l’adresse du mot où se fera
l’écr...
Caractéristiques de la mémoire
• Capacité (en octet)
– nombre total de bits que contient la mémoire.
• Format des données
...
Caractéristiques de la mémoire
• Temps d’accès
– temps s'écoulant entre le lancement d'une opération de
lecture/écriture e...
Types de mémoire
schéma
17
Types de mémoire
mémoire vive
• RAM (Random Acces Memory : mémoire à accès aléatoire)
• Temps de cycle : très court
• Vola...
Types de mémoire
mémoire morte
• ROM (Read Only Memory) : mémoire à lecture seule
• Non volatile
• Programmation : écritur...
Mémoires vives
DRAM
• Pb : disponibilité des données et programmes
en cours de traitement
• Sol : réduire le temps d’accès...
Mémoires vives
DRAM asynchrone
• Asynchrone :
– propre horloge différente de celle du bus de la carte mère
– Temps de cycl...
Mémoires vives
DRAM synchrone
• Synchrone :
• permet une lecture des données synchronisée avec le bus de
la carte-mère
• T...
Mémoires vives
SRAM
• Pb : le rafraichissement du condensateur
de la mémoire DRAM ralenti le travail du
processeur
• Sol :...
Mémoires mortes
ROM
• ROM (Read Only Memory) : programmée par le fabricant et son
contenu ne peut plus être ni modifié, ni...
Mémoires mortes
PROM
• PROM (Programmable ROM) : programmable une seule fois par
l'utilisateur grâce à un appareil appelé ...
Mémoires mortes
EPROM
• EPROM (Erasable PROM) : mémoire reprogrammable
• Structure :
– Point mémoire = transistor FAMOS (F...
Mémoires mortes
EEPROM
• EEPROM (Electrically EPROM) : programmable et effaçable
électriquement
• Structure :
– Point mémo...
Mémoires mortes
FLASH EPROM
• FLASH EPROM (Electrically EPROM) : variante d’EEPROM
• Structure :
– Point mémoire = transis...
Hiérarchie des mémoires
présentation
• Mémoire idéale = grande capacité et très faible temps d’accès
• Réalité :
– Grande ...
Hiérarchie des mémoires
schéma
Registre
Mémoire cache
Mémoire DRAM
Mémoire de masse
capacité
Tempsd’accès
Coût
30
Hiérarchie des mémoires
commentaires
• Les registres sont situés au niveau du processeur et servent au
stockage des opéran...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Architecture des ordinateurs : memoires

1 569 vues

Publié le

objectif général : Connaître les composants qui stockent les programmes et les données dans un ordinateur

Publié dans : Périphériques & matériel
2 commentaires
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 569
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
2
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Architecture des ordinateurs : memoires

  1. 1. Les mémoires M. Abdoulaye DIENG adieng@gmail.com 1 Dec 2014
  2. 2. Objectif général Connaître les composants qui stockent les programmes et les données dans un ordinateur 2
  3. 3. Sommaire 1. Présentation de la mémoire 2. Organisation de la mémoire 3. Caractéristiques de la mémoire 4. Opérations sur la mémoire 5. Types de mémoires 6. Mémoires RAM 7. Mémoires ROM 8. Hiérarchie des mémoires 3
  4. 4. Présentation de la mémoire • La mémoire est un dispositif capable de – recevoir – conserver (mémoriser) – restituer une information. • L’information peut être un programme ou des données • Les opérations sur une mémoire : – écriture : enregistrement des informations – lecture : récupération des informations 4
  5. 5. Organisation de la mémoire structure simplifiée Bus d’adresse Bus de données D E C O D E U R Tampon d’E/SBus de contrôle Matrice de cellules élémentaires 5
  6. 6. Organisation de la mémoire matrice de cellules élémentaires • La matrice de cellules élémentaires ou matrice de points mémoires constitue la partie qui mémorise l’information. • Elle est une sorte de grille où, à chaque intersection, un petit composant électronique mémorise un bit sous forme d’une tension électronique • Chaque ligne de cette grille est un groupe de bits (8, 16, 32 ou 64) appelé mot mémoire • Chaque mot mémoire est accessible grâce à une adresse unique • Les adresses sont consécutives 000 001 100 110 111 6
  7. 7. Organisation de la mémoire tampon d’entrée-sortie • Interface entre le bus de données et la matrice de points mémoires • Il a une fonction d’amplification pour mettre les signaux à niveau au moment du transfert R/W. • Il permet d’éviter des conflits éventuels entre différents boîtiers sur l’accès au bus de données Bus de données Tampon d’E/S 7
  8. 8. Organisation de la mémoire bus d’adresses et bus de données • Le bus d’adresses véhicule l’adresse du mot mémoire à lire ou à modifier • Sa largeur indique le nombre maximal de mots mémoires. Ex : bus de taille k entraine au plus 2k mots mémoires • Le bus de données véhicule l’information lue à partir de la mémoire ou l’information à écrire dans la mémoire • Sa largeur indique le nombre maximal de bits d’un mot mémoire • NB : si le bus d’adresses est de taille k et le bus de données de taille n, alors la capacité de la mémoire sera : C = 2k mots de n bits = nx2k-3 octets App2&3 8
  9. 9. Organisation de la mémoire bus de contrôle • Il véhicule les commandes provenant de l’unité centrale. • Les commandes sont généralement : – CS (Chip Select) ou CE (Chip Enable) : connecter électriquement le boîtier par l’intermédiaire du tampon d’entrée-sortie qui passe de l’état haute impédance à l’état logique du moment. – R (Read) : récupération en sortie d’une info; – W (Write) : enregistrement d’une info. • Sur les boîtiers de mémoire vive, Write est appliquée sur la même broche que celui de Read. • La commande Write n’existe pas avec les mémoires mortes 9
  10. 10. Organisation de la mémoire décodeur d’adresses • C’est un circuit qui permet de sélectionner le mot mémoire à lire ou à écrire en fonction de l’adresse qui lui est fournie en entrée. • Deux modes de sélection d’un mot mémoire : – Sélection linéaire (voir structure simplifiée) :  un seul décodeur qui choisit un mot (si le bus d’adr est de taille k, le décodeur sélectionne un mot parmi 2k).  Usage : mémoires à faible nbre d’entrées et à accès rapide. – Sélection à deux dimensions (voir structure matricielle) :  l’adresse (k bits) est éclatée vers un décodeur ligne (l bits de poids faibles) et un décodeur colonne (les c bits restants).  Le décodeur ligne choisit une ligne et le décodeur colonne choisit n (taille du mot mémoire) colonnes de cette ligne.  Le décodeur colonne peut être constitué de n multiplexeurs sélectionnant chacun 1 colonne parmi 2c/n. 10
  11. 11. Organisation de la mémoire structure matricielle 11
  12. 12. Organisation de la mémoire exemples de décodage d’adresses • Exemple 2 Une mémoire de 512 mots de 4 bits nécessite : – 512 lignes en sortie avec une structure linéaire – 64 lignes croisées à 32 colonnes avec une structure matricielle. (512 x 4 bits = 64 x 8 x 4 bits = 26x23x4 bits) Avec l’adresse (001 001000) la ligne W8 sera activée et la 2ème colonne (C1, C9, C17 et C25) de chacun des 4 multiplexeurs sera activée • Exemple 1 Une mémoire à structure linéaire a un bus d’adresse de taille 2 bits. La table de vérité des quatre sorties S0, S1, S2 et S3 en fonction des deux entrées A0 et A1 est ci-contre. App4&5 12
  13. 13. Opérations sur la mémoire lecture d’une information 1) Mise, dans le bus d’adresses, de l’adresse du mot mémoire qui stocke l’information à lire. 2) Décodage de l’adresse et sélection du mot mémoire associé 3) Sélection du boîtier de la mémoire (CS=0). 4) Lancement de la commande de lecture (R/W=1) 5) Transfert de l’information du mot mémoire vers le tampon d’E/S 6) Transfert de l’information du tampon d’E/S vers le bus de données 13
  14. 14. Opérations sur la mémoire écriture d’une information 1) Mise, dans le bus d’adresses, de l’adresse du mot où se fera l’écriture 2) Décodage de l’adresse et sélection du mot mémoire associé 3) Sélection du boîtier de la mémoire (CS=0). 4) Lancement de la commande d’écriture (R/W=0) 5) Mise, dans le bus de données, de l’information à écrire 6) Transfert de l’information du bus de données vers le tampon d’E/S 7) Transfert de l’information du tampon d’E/S vers le mot mémoire 14
  15. 15. Caractéristiques de la mémoire • Capacité (en octet) – nombre total de bits que contient la mémoire. • Format des données – largeur du mot mémorisable : nombre de bits par mot mémoire • Débit (octet/s): – nombre maximum d'infos lues ou écrites par seconde • Volatilité – L'information stockée est volatile si elle risque d'être altérée par un défaut d'alimentation électrique et non volatile dans le cas contraire. 15
  16. 16. Caractéristiques de la mémoire • Temps d’accès – temps s'écoulant entre le lancement d'une opération de lecture/écriture et son accomplissement • Temps de cycle – temps minimal entre deux accès (R or W) successifs – temps de cycle = temps d’accès + temps (stabilisation des signaux, synchronisation, … ) 16 Chronogramme d’un cycle de lecture
  17. 17. Types de mémoire schéma 17
  18. 18. Types de mémoire mémoire vive • RAM (Random Acces Memory : mémoire à accès aléatoire) • Temps de cycle : très court • Volatile • Usage : stockage temporaire (programmes & données) • Types : o DRAM (Dynamic RAM)  Asynchrone FPM (Fast Page Mode), EDO (Extended Data Out)  Synchrone SDRAM (Synchronous DRAM), DDR-SDRAM (Double Data Rate SDRAM) o SRAM (Static RAM) 18
  19. 19. Types de mémoire mémoire morte • ROM (Read Only Memory) : mémoire à lecture seule • Non volatile • Programmation : écriture des informations. • Usage : stockage permanent (programmes & données) • Types : o ROM Programmable, une seule fois, par le constructeur o PROM (Programmable ROM) Programmable, une seule fois, par l’utilisateur o UV-EPROM ou EPROM (Erasable Programmable ROM) o EEPROM (Electrically EPROM) o FLASH EPROM : variante d’EEPROM plus dense 19
  20. 20. Mémoires vives DRAM • Pb : disponibilité des données et programmes en cours de traitement • Sol : réduire le temps d’accès • La DRAM sert à stocker les données et programmes en cours de traitement avec un temps d'accès 10 000 à 100 000 fois plus petit que celui d’un disque dur. • 1 bit = 1 transistor + 1 condensateur • le condensateur stocke l’information et doit être régulièrement rafraichi => augmentation du temps d’accès. • Usage : mémoire centrale (« Barrette RAM ») 20
  21. 21. Mémoires vives DRAM asynchrone • Asynchrone : – propre horloge différente de celle du bus de la carte mère – Temps de cycle irrégulier • DRAM FPM : Fast Page Mode en 1987 – Accès multiples sur une ligne dont l’adresse est fixée : faire varier les @ des colonnes sur cette ligne – Temps d’accès : 70 à 80 nanosecondes – Fréquence (nbr de transferts par seconde) : 25 à 33 Mhz • DRAM EDO : Extended Data Out en 1995 – Hyper FPM : démarrer un nouveau cycle d'accès au moment de la sortie de données d’un cycle. – Temps d’accès : 50 à 60 nanosecondes – Fréquence : de 33 à 66 MHz. 21
  22. 22. Mémoires vives DRAM synchrone • Synchrone : • permet une lecture des données synchronisée avec le bus de la carte-mère • Temps de cycle régulier • SDRAM : Synchronous DRAM en 1997 – Temps d’accès : 10 nanosecondes – Fréquence : 150 Mhz • DDR-SDRAM : Double Data Rate SDRAM en 2000 – basée sur la technologie SDRAM, permettant de doubler le taux de transfert de la SDRAM à fréquence égale. 22
  23. 23. Mémoires vives SRAM • Pb : le rafraichissement du condensateur de la mémoire DRAM ralenti le travail du processeur • Sol : mémoire sans condensateur • Le bit mémoire d'une RAM statique est composé de 4 à 6 transistors. • Usage : mémoire cache à l’intérieur ou à proximité du µP 23
  24. 24. Mémoires mortes ROM • ROM (Read Only Memory) : programmée par le fabricant et son contenu ne peut plus être ni modifié, ni effacé par l'utilisateur. • Structure : – Point mémoire = diode • Programmation : – L'utilisateur doit fournir au constructeur un masque indiquant les emplacements des diodes dans la matrice. • Inconvénient – Modification impossible (toute erreur est fatale). • Usage – BIOS, instructions de démarrage, … 24
  25. 25. Mémoires mortes PROM • PROM (Programmable ROM) : programmable une seule fois par l'utilisateur grâce à un appareil appelé « programmateur de ROM » • Structure : – Point mémoire = fusible ou jonction. • Programmation : – Placer des 1 en détruisant des fusibles avec du courant – Placer des 0 en déconnectant des jonctions • Inconvénient – Modification impossible (toute erreur est fatale). 25
  26. 26. Mémoires mortes EPROM • EPROM (Erasable PROM) : mémoire reprogrammable • Structure : – Point mémoire = transistor FAMOS (Floating gate Avalanche injection Metal Oxyde Silicium). • Programmation : – piéger des électrons dans la grille flottante en appliquant une très forte tension entre Grille et Source • Effacement : – exposition d’une vingtaine de minutes à un rayonnement ultraviolet • Inconvénients : – Impossible de sélectionner un groupe de cellules à effacer – Impossible d’effacer la mémoire in-situ. 26
  27. 27. Mémoires mortes EEPROM • EEPROM (Electrically EPROM) : programmable et effaçable électriquement • Structure : – Point mémoire = transistor SAMOS (S comme Stacked) dont l’épaisseur entre la grille flottante et le silicium est très faible • Programmation : – piéger des électrons dans la grille flottante en appliquant une très forte tension entre Grille et Source. • Effacement : – Libérer les électrons en appliquant une tension inverse • Avantage – Programmation et effacement in-situ et mot par mot possibles. 27
  28. 28. Mémoires mortes FLASH EPROM • FLASH EPROM (Electrically EPROM) : variante d’EEPROM • Structure : – Point mémoire = transistor NOR ou NAND • Programmation : – piéger des électrons dans la grille flottante • Effacement : – Libérer les électrons dans la grille flottante • Usage : • Interne, porte-clés, cartouche amovible • disque SSD (Solid-State drives) 28
  29. 29. Hiérarchie des mémoires présentation • Mémoire idéale = grande capacité et très faible temps d’accès • Réalité : – Grande capacité = très grand temps d’accès – Très faible temps d’accès = très chères • Constat : le processeur n’a jamais besoin de toutes les informations au même moment. • Solution : – utiliser des mémoires de faible capacité et à très faible temps d’accès pour stocker les infos dont le µP se sert le plus – utiliser des mémoires de grande capacité et à grand temps d’accès pour les informations dont le µP se sert le moins. • Ainsi, plus on s’éloigne du microprocesseur et plus la capacité et le temps d’accès des mémoires vont augmenter. 29
  30. 30. Hiérarchie des mémoires schéma Registre Mémoire cache Mémoire DRAM Mémoire de masse capacité Tempsd’accès Coût 30
  31. 31. Hiérarchie des mémoires commentaires • Les registres sont situés au niveau du processeur et servent au stockage des opérandes et des résultats intermédiaires. • La mémoire cache est destinée à accélérer l’accès à la mémoire DRAM en stockant les instructions et données les plus utilisées. • La mémoire principale est l’organe principal de rangement des informations. Elle contient les programmes et les données en cours de traitement. • La mémoire de masse est une mémoire périphérique de grande capacité utilisée pour le stockage permanent ou la sauvegarde des programmes et des données. 31

×